!-- Quantcast Choice. Consent Manager Tag v2.0 (for TCF 2.0) -->

 

Le Rafale Marine porté au nouveau standard F3R a effectué sa première mission de combat

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

53 contributions

  1. haut de games dit :

    la 12 F a été la première Flottille équipée de Rafale et voilà que son sort est appelé à devenir la dernière modernisée ….selon quels critères …bizarre ..la 12 F était la dernière à être équipée en Crusaders …elle les a pousser jusqu’au bout voir pire ,et voilà que cela recommence pour les rafales

    c’est une tardition au lieu d’une tradition (LOL) !

    • R2D2 dit :

       » et voilà que son sort est appelé à devenir la dernière modernisée »
      On parle bien que d’un standard qui sera appliqué tot ou tard sur tous les Rafales, c’est bien ca? C’est pas comme si entre temps la 12F n’avait rien pour voler …

  2. Montaudran dit :

    Tiens j’en profite pour poser peut être la question la plus bête du mois…
    Quelqu’un sait-il pourquoi on a choisi de nommer le standard F3-R plutôt que F4 ? Comme une certaine logique nous l’aurait suggéré…

    • ScopeWizard dit :

      @Montaudran

      Non , mais en toute logique , le standard F3 existant déjà , R pour « retrofit » soit quelque chose comme évolution , le F4 devant être un nouveau standard , le suivant et prochain à venir……….

      • Chanone dit :

        @ Montaudran et ScopeWizard
        Le standard F3-R est une évolution du F3, avec une mise à jour globale du moteur.
        Notez cette guerre des langues car le « R » est l’initiative de « roadmap » alors que Safran a installé le M88″CGP », pour « Coût Global de Possession ».
        .
        En termes concrets, si le F3 apporte son lot d’améliorations, le F3-R n’est qu’une déclinaison « anecdotique ».
        .
        De quoi tousser un peu quand on sait sur quoi elle s’applique :
        senseur détecteur départ missiles 360 plus haut et bas.
        Missiles Meteor
        Pod reco ng
        Moteurs plus économique à l’emploi et l’entretien (on viserai les 12.000€ de l’heure).
        .
        Le standard F4 est beaucoup plus ambitieux :
        nouveau câblage,
        Réinstallation de la voie infrarouge
        Nouvelle antennes et fonctions pour Spectra.
        Il semblerait même que les exemplaires restant à livrés le soient à un standard incrémenté: le F4.2.
        Peut être comprenant des améliorations structurelle, pour du matériel plus ambitieux.
        .
        Attendons pour voir: l’échéance serait pour 2026.
        Mais cela ne m’étonnerais pas que comme il y a dix ans, de grosses et belles réalisations permettent de mettre au catalogue des options dignes des promesses du F35.
        Les délais et déceptions en moins.

        • ScopeWizard dit :

          Chanone

          Oui , cette bataille de mots n’ a guère de sens ; « roadmap » ne veut rien dire à part quelque chose comme « feuille de route » , R pouvait alors se traduire par « Remise à niveau » , une remise à niveau stade quelque chose par exemple ……..

          Et le CGP de Safran , c’ est vraiment pas terrible ; « on » voudrait que le profane n’ y comprenne rien au point même de rendre son sujet d’ intérêt d’ entrée on ne peut plus rébarbatif que l’ « on » ne s’ y prendrait pas différemment .

          Et c’ est très très con , de plus ça fait très « entre-soi » donc élite , donc mépris du lambda qui pourtant leur donne du pognon bien souvent ne serait-ce que via l’ impôt .

          Merci des infos ! 🙂

          En revanche , vous serait-il possible de préciser ce qui suit ?
          « senseur détecteur départ missiles 360 plus haut et bas. »

          • Chanone dit :

            @ ScopeWizard
            Oui: un petit joueur Canadien -bien connu pour son mépris des Français, mais qui vient régulièrement nous vanter les mérites du seul avion dont le développement recule de six mois tous les ans-, nous avait fort doctement expliqué qu’avec ses 6 caméras infrarouges, l’objet de sa dévotion ne pouvait être surpris car il voyait devant/derrière, mais aussi à gauche et à droite… Et même, suprême amélioration, aussi en haut et en bas.
            Ce qui aurait permis au pilote de prendre sa température anale, si seulement les senseurs avaient été tournés dans le bon sens.
            D’ailleurs, les Chinois y pensent pour détecter le Covid-19.
            Et l’éradiquer dans la foulée avec des bombes à guidage laser.
            .
            Un tel dispositif entraîne des problèmes notables: déjà le dispositif est lourd.
            Il est est encore plus complexe que chaque capteur fusionne les informations avec les autres en permanence avent de l’envoyer au pilote. Mais ce n’est pas un ordinateur, mais toute une toile qui traite l’information, chaque capteur faisant sa sauce avec les autres en complète indépendance.
            .
            Ce qui augmente drastiquement les besoins électriques, le poids, les codes informatiques.
            .
            Dans le même temps, le DDM Français fait beaucoup plus simple et montre ce qu’il y a à voir avec quelques écrans, tout en surveillant passivement une bulle de 50km (chiffre officiel pour SPECTRA) tout autour de l’avion.
            D’un peu plus et il voyait les satellites.

          • v_atekor dit :

            @Scope juste pour répondre à tes posts précédents:
            * Non, le Rafale n’est pas un échec, mais c’est comme ça que la presse US le présentait (pour vendre la coopération F35). L’ajouter à celui de l’A400M était très vendeur.
            .
            * Non, les pb du 400M sont différents par leurs natures également. L’objet du F35 était de vendre du rêve pour rafler des contrats de coopérations. Le pb de l’A400M était de vendre du concret sous le prix du marché.
            .
            La différence de fond est que le 400M répondra au cahier de charge initial et que les surcoûts sont à charge de Airbus, quand le F35 a été refondu (2fois) avec un objet contemporain très éloigné de ce qui avait été signé… et quant au payeur, LM n’y sera pas de sa poche. Ensuite il y a la production concurrente qui est un échec en soi.

          • ScopeWizard dit :

            @Chanone

            Oui , c’ est bien ce qui me semblait ; je me souviens très bien d’ un échange correspondant ( c’ était il y a des années ) dans lequel il était question de multiples senseurs installés sur F-35 comparés aux 3 « pôvres » présents sur le Rafale qui soit-disant limitaient la bulle défensive autoprotection de l’ avion Français .

            Le système du Rafale m’ avait alors paru à la fois nettement plus simple -donc moins sujet à pannes ou dysfonctionnements mais aussi sans doute plus fiable à tous niveaux- que sur l’ Américain qui me faisait l’ effet d’ une usine à gaz comme du reste tout le JSF ………..

            Cela étant , dans ces échanges , il était plus question de 30 senseurs que de 6 comparé aux 3 du Rafale……..

            SPECTRA me paraît être vraiment très performant ………

          • ScopeWizard dit :

            @v_atekor

            Hé bien , la presse US était particulièrement débile et malhonnête , tu m’ excuseras .

            Du rêve ?
            Donc en Europe , nous sommes devenus si cons ??
            Parce que franchement il faut l’ être ………..
            Ce qui a permis de siphonner dans les 5 milliards de R&D avec force promesses d’ emploi et de retombées technologiques ………

            Cela étant , même si j’ ai l’ impression que nous jouons sur les mots , merci ; quoi qu’ il en soit , peux-tu juste préciser ce qui suit ?

            « Ensuite il y a la production concurrente qui est un échec en soi. »

          • v_atekor dit :

            @scope: mais je n’ai jamais dit que la presse US était honnête. Elle a voulu la peau du Rafale pour assurer ses prébendes sur le f35, et il fallait éviter que des Tornado ne se transforment en Rafale.
            .
            Pour la construction concurrente (Concurrency In Building côté US) je parle du fait de produire des avions avant qu’un modèle d’appareil ne soit approuvé pour le service et qui coûte un bras en réforme de cellules.

  3. Chaibou dit :

    Le rafale f3R ,c’est vraiment une avancée technologique de la part de Dassault. Cet avion viendra concurrencer les F18 dernière version. La France il faut lui reconnaître est vraiment spécialiste d’avion de combat tout comme civil.
    Il manque à la France un avion de chasse de 5 ème génération bien que ce dernier modèle n’a rien à envier à la 5 ème génération sauf la furtivité.

    • Clavier dit :

      C’est plutôt le F4 le vrai renouveau …quant à la furtivité relative des futurs appareils elle est tellement contraignante techniquement et financièrement qu’on risque de l’attendre longtemps…

      • John dit :

        2040…
        Avec le temps, les contraintes technologiques et financières ont tendance à se réduire.
        Lorsqu’une nouvelle technologie comme la furtivité fait son entrée, les coûts d’investissement pour la conception, la production et l’entretien sont très chers.
        Par contre, avec le temps, ça s’estompe au moins un peu.
        Si on se concentre sur la technique, on voit qu’un F-22 allie plutôt bien furtivité et performances en vol. Comme tout avion, il y a des compromis à faire et donc il n’est pas toujours gagnant.

  4. Barfly dit :

    Avec le missile METEOR, les belliqueux vont réfléchir à deux fois avant de nous titiller les flancs.
    Même les US sont jaloux.

  5. ScopeWizard dit :

    l’emport de l’armement air-sol modulaire [AASM] Block 3,

    Ça y est , nous aussi cédons à présent à cette connerie des « Block » ?

    Déjà qu’ il est compliqué de s’ y retrouver sans ça , alors avec ……..

    Le terme « évolution » ( par exemple ) , non , c’ était pas possible , évidemment …….. faut toujours s’ américaniser davantage , des fois que ce ne soit pas à ce point suffisant ………….

    Remarque , le Rafale n’ est-il pas l’ œuvre testamentaire -on va dire ça comme ça et puis ça fait si bien- d’ un certain Marcel Bloch ? 😉

    • R2D2 dit :

      c’etait ca ou AASM Mark 3 😉

    • Chanone dit :

      MBDA est une entreprise internationale : et il est honteux de montrer un esprit cocardier…. Quel monde de me*rde!

      • Blondin dit :

        c’est pas plutôt SAFRAN pour les AASM ? mais sur le fond vous avez raison, si on veut vendre à l’export, il faut surement en passer par là…

      • Wagdoox dit :

        Mais oui chanone nous aussi on est contre la guerre et pour la paix dans le monde. Tu as toutes tes chances pour miss univers

        • Chanone dit :

          @ Wagdoox
          Désolé, mon cher: tu est passé à côté du second degré.
          Plutôt que miss Univers, titre que je ne saurais défendre car je n’ai pas besoin de soutien gorge, je suis :
          Militariste, car l’humain est con. Et contre les cons, c’est la force ou rien.
          Français : et même si je l’écorche, j’aime ma langue.
          Prétentieux et arrogant, parce que Français.
          Mais pas pire que beaucoup d’autres : un peu d’humilité b*réel!
          Sinon, bon dimanche.

      • ScopeWizard dit :

        Pour nous , c’ est honteux , comme d’ habitude ; mais les autres ne se gêneront pas , eux pas question .

        Or , les « autres »doivent beaucoup à la France , esprit cocardier ou non ………..

    • John dit :

      Après, n’oubliez pas que la France est de toute manière cliente de Dassault, mais ce qui permet de baisser les coûts pour les forces françaises, c’est l’export.
      Il me semble intelligent de ne pas s’enfermer dans sa petite bulle en espérant voir les clients venir.
      Le niveau moyen de l’anglais est un handicap en France. Je pense qu’avec un meilleur niveau, la France tirerait plus de bénéfices de ses employés qualifiés, dans tous les domaines (artisanat, industrie, médecine, finance, technologies…).
      Si vous vous intéressez un peu à la linguistique, vous verrez que toutes les langues ont été « affectées » ou « enrichies », voire « appauvries » par d’autres langues. Les colonies françaises ont permis à des mots arabes d’être des mots courants aujourd’hui.

      Selon moi, si on veut protéger la langue française, ce n’est pas sur ce genre de sujet qu’on gagne quoi que ce soit. Par contre, la littérature, la qualité de l’enseignement, etc… pourraient apporter des solutions plutôt positives plutôt que de lutter contre une langue

  6. Pedro dit :

    Dans la famille des questions bêtes, en voici une : quelqu’un sait-il de combien de radar AESA dispose la marine? J’ai cru comprendre que sans lui, le Meteor perdait un peu de son intérêt…

    • Chanone dit :

      Toute la 11F doit être équipée d’avions avec un AESA.
      Mais sur le Rafale, ça reste très relatif comme info.
      Le radar se change en une heure et passe régulièrement d’un avion à un autre.
      Quand au METEOR, il n’y a que les avions rétrofittés au dernier standard qui peuvent l’emporter.
      Et sauf situation exceptionnelle, il y a peu de chances que l’on tire sur une cible à 60+ km.
      Mais effectivement, l’AESA est une grosse plus value en BVR

      • ScopeWizard dit :

        @Chanone

        Tiens ? V’ là une nouvelle qu’ elle est bonne ; donc tous nos Rafale ne sont pas équipés du RBE2 AESA ???
        Tantôt l’ un , tantôt l’ autre hormis maintenance ou entretien spécifique ?

        Monter , démonter et remonter , bah au moins savons-nous faire , mais ça ne me paraît pas bien génial sur le plan efficacité/fiabilité ………….

        • Chanone dit :

          @ ScopeWizard
          60 radars commandés par la DGA.
          Sous le « règne » de François Hollande, petit passage du président chez l’équipementier concerné: l’article présentait l’orfèvre qui travaillait, seule, à la binoculaire pour souder le cablage aux TRM.
          TRM pour transmitter receiver modul. Les méchants disent que l’AESA du Rafale ne vaut pas trippette car il n’a « que » 700 modules ( les double sur les radars US)
          Les chiffres officieux sont de l’ordre d’un millier.
          Et tous sont connectés à la main .
          .
          Cette dame a toute ma sympathie.

          • ScopeWizard dit :

            @Chanone

            Merci de l’ info !

            TRM peut se traduire plus simplement par Module Émetteur Récepteur ( soit une sorte de petite antenne RADAR à elle toute seule ) , mais bon en Français et dans cet ordre , ça fait MER …………

            Quant à cette dame qui a également toute ma sympathie , elle me fait penser à cette brave ouvrière spécialisée bobinage qui monte à la main les micros de certaines séries ( celles qui vont te coûter un bras + un autre ; mais t’ en fais pas tu réussiras à jouer quand même ! ) des guitares et basses Fender qui doit approcher des 100 ans si elle toujours de ce Monde et toujours en activité …………..

            Je suppose que le nombre de TRM influe sur la puissance d’ un AESA ; plus il y en a et plus un grand nombre peut être affecté à une tâche bien précise ……..

          • Alpha dit :

            @Chanone et ScopeWizard
            De source sure, les TRM sur RBE2 AESA sont au nombre de 1200.
            Il y a aussi notre camarade québécois, qui, en son temps, s’était amusé à compter les TRM sur la photo non floutée du prototype du RBE2 qui était présenté à le presse. Là effectivement, il y avait un peu plus de 730 TRM .
            Mais depuis, toutes les photos de ce radar opérationnel sont floutées… 😉

          • Chanone dit :

            1200 TRM soudés au fil d’or du diamètre d’un cheveu !
            Merci de l’info: l’intervention du chef de projet sur hushkit.net le donnait pour « un millier ».
            Je pariais à la louche sur 950.
            Mais 1200, c’est mieux.
            .
            @ ScopeWizard,
            Le nombre, c’est bien, mais c’est une logique Anglo-Saxonne de m*rde.
            Le radar envoie une onde: elle est repérable à au moins deux fois sa.distance de détection maximale.
            Ensuite, il y a le facteur informatique qui va interpréter le signal en site, gisement, et même comparer avec une banque de données pour identifier automatiquement le spot.
            Mais l’AESA fait mieux : si il repère une cible, il la gardera toujours « à l’oeil ». De plus, il n’émet pas une onde continue mais une série de courtes impulsions, à des fréquences différentes… Et les radars les plus complexes emploient des séquences aléatoires qui brouillent les récepteurs ennemis et rends le brouillage moins efficace.
            Comment? Mettons une guitare acoustique comme étalon de mesure. Et tout d’un coup, c’est une formation rock qui se met à jouer, avec en vedette une guitare électrique, avec tous les réglages supplémentaires en options, l’objectif étant d’employer un algorithme de calcul assez puissant pour suivre la partition alors que la moitié du groupe est sous acides, et l’autre sous amphétamines.

    • Vroom dit :

      Si le Rafale est équipé PESA, je pense que ce n’est pas un F3R donc pas de METEOR.

    • Wagdoox dit :

      C’est une excellente question.
      Mais même sans AESA le meteor peut servir car pour l’instant le meteor ne doit servir que contre les cible de valeurs , c’est à dire ravitailleur et avions de guet autant dire des cibles énormes que même le pesa peut détecter.

    • Wagdoox dit :

      Un bruit de couloir parle de 8 à 12 AESA.

    • Fralipolipi dit :

      @Pedro
      Le Meteor pourra (ou peut) être tiré par n’importe quel Rafale porté au standard F3-R.
      Et « tous » les Rafale seront portés au standard F3-R, notamment les plus anciens.
      Donc une part conséquente des Rafale F3-R futurs n’auront qu’un radar PESA … mais pourrons quand même tirer des Météor.
      http://www.defens-aero.com/2018/05/dassault-aviation-standard-f3-r-entree-forces.html
      .
      A noter que le missle Mica ne porte en théorie qu’à 60kms … et heureusement, le radar PESA voit quand même nettement plus loin que cela.
      D’où l’intérêt de pouvoir mettre en œuvre le Météor même depuis des Rafale PESA, même s’ils ne pourront pas tirer la quintessence de ce fameux missile, comme le RBE2- AESA peut le faire.
      .
      Concernant les effectifs « théoriques » de radars RBE2 – AESA parmi les Rafale M,
      il faut considérer que ceux-ci ont commencé à être livrés avec le 1er avion de la tranche 4 de commande.
      Le 1er RBE2 à antenne AESA a été livré à la MN avec le M39 en 2013 ou 2014 (il me semble qu’il y a aussi eu le M37 en anticipation, mais plutôt livré à la DGA au début).
      Le dernier a été le M46.
      Du coup, cela nous ferait (en théorie) 8 ou 9 radars RBE2 AESA livrés à la MN.
      Mais c’est de la théorie, dans la mesure où nous savons que les antennes Aesa peuvent être réinstallées assez rapidement sur tel ou tel avion (anciennement Pesa, et devenant Aesa).
      Ainsi, la MN pourrait tout aussi bien intégrer des antennes Aesa initialement livrées sur des avion C ou B de l’AA (encore en théorie).
      .
      A noter enfin, que la détection, puis désignation de cible se fait de plus en plus souvent en réseau.
      Il n’est pas toujours nécessaire que l’avion PESA porteur d’un éventuel Météor sache tout faire tout seul dès le départ.
      Il peut aussi être aidé par les collègues au départ, pour la détection en amont de cible très lointaine (via Rafale Aesa en patrouille avec lui, Awacs/Hawkeye, radar de frégate Forbin, etc …). Ceci étant fait, le PESA peut ensuite focaliser son attention (et améliorer sa portée) sur cette désignation de cible.

  7. Tankaboum dit :

    Voilà un projet bien mené, intelligent, financièrement bouclé, et qui montre une bonne maîtrise de la part de Dassaut … bravo

  8. albatros24 dit :

    Cette famille de Rafale est vraiment prometteuse et très aboutie.
    Nous avons la chance de disposer d’une firme comme Dassault, patriote qui produit en France à un coût maîtrisé et au plus hautes qualités technologiques.
    Il faut savoir que Dassault produit pour la France en prenant en charge une grande partie des coûts réels en amont.

    • tschok dit :

      Oui mais quand on parle de « coûts maîtrisés » en France ce n’est pas au sens managérial du terme, mais plutôt dans son sens policier: trois policiers ont bondi sur le délinquant en fuite, pour le maîtriser. Il se barrait avec le sac à main de mémé.

      Il y a une idée de fuite avec le pognon.

      Après il y a la maîtrise des coups, mais c’est autre chose.

  9. Le Glaive dit :

    Il était important de rappeler que pour son déploiement actuel, le Charles-de-Gaulle emporte 18 Rafale, et non pas la quantité fantasmagorique de 30 appareils, qui n’a existé que le temps d’une séance photographique qui est distribuée en boucle à tous les médias depuis… le réel finit toujours par apparaître, même s’il faut bien fouiller pour trouver sa petite lumière quelque part…
    nous n’allons pas enfoncer davantage le clou : 18 avions embarqués ça ne veut pas dire non plus 18 avions alignés sur le pont , prêts à des missions : la moitié au maximum..
    Tout cet énorme battage médiatique et cet investissement d’un groupe complet autour du porte-avions, avec même des navires étrangers, pour neuf avions ?
    Décidément, il y a une certaine forme de communication géostratégique, politique, à connotation militaire et surtout pour complaire aux américains, qui coûte de plus en plus cher aux contribuables !

    • Blondin dit :

      toujours dans le défaitisme et la critique, c’est fou ! avec vous on est sauvé…

      • Le Glaive dit :

        @ blondin : défaitisme ? non . Constat du réel ? oui. Le réel est devenu ce qu’il y a de plus subversif et de plus combattu, en France.

    • B. M. dit :

      Vous pourriez peut-être aussi comprendre un jour, mais je doute que cela soit à votre portée, que le porte avion, comme n’importe quelle unité militaire, n’emmène en mission que le nombre d’équipements strictement nécessaire à l’exécution de la mission et pas plus et donc rarement le nombre maximal. Par exemple, et pour rester dans le domaine des bateaux gris, les PHA peuvent embarquer 13 chars Leclerc et la plupart du temps il n’y en a aucun à bord. Pour rester dans un domaine plus trivial, ma voiture est certifiée pour être capable de transporter 5 personnes et pourtant, la plupart du temps, il n’y a que ma femme et moi à bord, ce qui ne veut pas dire que ma voiture ne serait pas capable de transporter 3 personnes de plus.
      Donc si en ce moment le CdG n’a que 18 rafales à bord c’est parce qu’il n’a pas besoin de plus d’avions pour cette mission et non pas parce qu’il n’est pas capable d’en emporter plus.
      Ceci dit je sais bien que je ne vous convaincrai pas, vous semblez faire partie des commentateurs de ce site particulièrement bornés et obtus complètement fermés au dialogue.

    • Jolindien dit :

      @Le Glaive
      Bien sûr qu’il y a de la com. Et alors? Il est où le problème?
      Le but c’est de faire savoir qu’on peut embarquer 30 Rafale. Ce n’est pas anodin, et je ne vois pas en quoi ça vous dérange. Cette démonstration, même pour un coup médiatique comme vous dites, sert à démontrer la capacité, en cas de besoin, de notre PA. Les Russes, Chinois et autres n’en font peut-être pas des coups de com?? Allez soyez francs…
      Après, sur le nombre d’avions disponibles, d’autres vous ont déjà répondu mieux que moi sur d’autres articles

    • Jean (le 1er) dit :

      Tien revoila le dénigreur professionnel

    • NRJ dit :

      @Le Glaive
      En soit si on ne met pas 30 Rafale M, c’est peut-être simplement parce qu’on n’en a pas l’utilité. On pourrait le faire a prioi, mais ça ne servirait à rien d’avoir 30 avions, même pour envoyer des bombes sur Daech.
      Pour rappel, on faisait décoller 20 hélicoptères d’attaque sur les Mistral pendant l’opération Harmattan, au-delà de la capacité théorique de 16 hélicoptères.

      • Alpha dit :

        « Pour rappel, on faisait décoller 20 hélicoptères d’attaque sur les Mistral pendant l’opération Harmattan, au-delà de la capacité théorique de 16 hélicoptères. »
        Oui, tiens, le vieux aigri obtus semble l’avoir oublié… Son Alzheimer sans doute … 🙁

    • tschok dit :

      Mais non, c’est pas 18 ou 30 avions son problème.

      C’est le show à l’américaine pour « complaire aux Américains ».

      C’est ça qui l’emmerde.

      Il nous fait son numéro de chauvin réac, c’est tout.

      Je fais la synthèse de ce qu’il dit: tout cet énorme battage médiatique pour complaire aux Américains alors que ça coûte de plus en plus cher au contribuable.

      En fait, il dénonce un spectacle à l’américaine: « la quantité fantasmagorique de 30 appareils, qui n’a existé que le temps d’une séance photographique qui est distribuée en boucle à tous les médias depuis »

      Cet « énorme battage médiatique » qui n’est fait que dans un seul but: « surtout pour complaire aux américains »

      Et lui, gilet jaune, pousse son cri de douleur: « qui coûte de plus en plus cher aux contribuables ! »

      Les 18 ou les 30 avions, on s’en cogne. D’ailleurs, pour finir, il parle de 9 avions seulement. Donc le chiffre est variable.

      J’ai fais gilet jaune seconde langue au bahut: je me permets donc de restituer l’authenticité de son message. Pas de quoi incendier une préfecture, non plus.

      (un bon tiers des Français sont devenus gilets jaunes, alors je vous conseille d’apprendre la langue, ça pourra vous servir)

      (c’est écrit en français, mais faut déchiffrer, c’est du gilet jaune: ça dit pas exactement ce que ça veut dire, c’est légèrement décalé)

      • ScopeWizard dit :

        @tschok

        Décidément ………

        Vous ne voulez pas que l’ on généralise mais vous , vous embarquez les « gilets jaunes » dans cette histoire de porte-avions ?

        Les chiens-jaunes encore j’ aurais compris , mais les gilets ………….

        Cela étant , cette pôvre sous-caste du peuple Français que vous méprisez tant a 1000 fois raison , mais ça je crois qu’ il va vous falloir fort longtemps avant de le réaliser ………

        Pourtant , sans même avoir à se casser le citron outre-mesure , il y a certaines évidences qui s’ imposent ……………et qui font très mal une fois correctement exposées …………notamment par rapport au discours actuel …………..

    • Fralipolipi dit :

      Le Glaive,
      Vous êtes têtu, car on vous a déjà répondu plusieurs fois sur ce sujet.
      Vous faites erreur et minorez tout (volontairement ?).
      Le PA CDG n’a pas fait qu’un exercice photo avec 35 aéronefs à son bord (dont 30 Rafale M) … tous sur son pont plat.
      Il y a eu des exercices à suivre dans cette configuration là, notamment avec des frégates étrangères.
      .
      Et s’il n’a pas été possible de faire un « Photex » avec plus de Rafale M sur le pont, ce n’est pas pour des raisons de capacités du PA CDG, … mais pour des raisons de disponibilités en Rafale M à l’instant t … car il doit absolument en rester qquns à Landivisiau + 2 ou 3 à St-Dizier – Escadron de formation Aquitaine (plus ceux qui sont indisponibles à l’instant t).
      .
      Nous ne disposons pas de très nombreux Rafale M cher monsieur, seulement de 42 !
      .
      Avec tous les engagements et toutes les contraintes signalés ci-dessus, il est déjà remarquable d’avoir pu en embarquer 30.
      .
      Donnez à la MN les moyens d’acheter 60 Rafale M, et vous aurez régulièrement des GAe avec 28 Rafale M ou plus à bord du PA CDG, … pendant des mois en continu.
      .
      D’ailleurs, le PA CDG est déjà parti en opération pendant des mois avec 24 Rafale M à son bord (+ 2 Hawkeye + 3 hélicos).
      .
      Et si vous écoutez les officiers faisant qques retours d’infos, pour eux, partir en opérations avec 30 Rafale M à bord du PA CDG (voir même un peu plus) serait tout à fait possible.
      .
      Mais bon, il n’y a pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.
      .
      Pour finir, un PA CDG, même avec une pontée de seulement 9 Rafale M … ça fait le ménage vite fait autour de lui en mer, face à toute autre flotte que l’US Navy (qui fait de même avec quelques F18SH) : allonge + vitesse + capacité d’emport + capteurs du Rafale M + Hawkeye en retrait = gros ménage assuré.

    • Alpha dit :

      Dans la série, je suis aigri, obtus mais je ne me soigne pas !
      Et il va nous expliquer le vieux aigri obtus de l’utilité d’embarquer 30 Rafale sur le PA pour aller faire quelques exercices ou de la représentation ? Hummm?…

      • Le Glaive dit :

        @ Alpha – et les autres,( je réponds en bloc à la petite troupe des intelligents qui sont sortis du bois, vexés comme d’habitude dès qu’on leur rappelle du réel) :
        je n’ai pas fait l’école de guerre ni l’ENA, je suis un Français comme les autres, qui écoute ce que « les intelligents » lui disent à propos de ses armées notamment.
        Les autorités qui sont allées saluer le départ de cette mission « Foch » ont bien rappelé son importance opérationnelle, stratégique, dans une zone dangereuse, tendue, proche de conflits majeurs.
        Le porte-avions est donc dans une mission  » bon de guerre » et dans la configuration adaptée à ce pour quoi il a été conçu, exactement.
        Le porte-avions est dans sa configuration opérationnelle, en zone de conflit: on peut donc constater ce qui est à bord pour qu’il effectue la mission pour laquelle il a été conçu. car à ma connaissance le porte-avions n’a pas été conçu pour faire des opérations photo au large de la Corse, ni des sorties des familles, ni de l’escale touristique en Crète ou ailleurs.. il a été conçu pour pouvoir éventuellement participer à un conflit, et c’est le cadre de sa mission actuelle.
        Ce n’est pas moi qui fais le décompte des avions de combat qui participent à cette mission opérationnelle, Ce n’est pas moi qui suis responsable du fait qu’une partie de ce groupe aérien embarqué n’est pas disponible chaque jour à cause des opérations habituelles de maintenance ou de réparation.
        Ce n’est pas moi qui distribue par ailleurs, à toute la presse et à tous les médias, les photos avantageuses de 30 Rafale sur le pont du porte-avions, ce qui est une image flatteuse mais mensongère par rapport à ce qui se passe réellement en opérations  » pour de vrai »..
        insupportable décalage entre la publicité et la réalité, dans une société où la publicité et la fiction ont remplacé largement le réel. Le français moyen, dont vous faites ô combien partie, ne supporte plus qu’on lui montre le réel ou qu’on lui rappelle le réel, tant il est bercé du matin au soir par des messages à vocation enfumatoires, propagandiste, de méthode Coué à haute dose.
        ce décalage entre le bain de fiction confortable et la confrontation avec une réalité déplaisante entraîne la hargne, le déni, le mépris: exactement comme ces enfants mal élevés et trop bercés qui tapent du pied dès que l’on cesse de les caresser dans le sens du poil !
        Le summum de confusion mentale étant atteint par celui qui trouve le moyen de mettre du gilet jaune dans l’affaire.. peut-être avait-il trop de boisson anisée jaune dans son verre quand il a pondu ce chef-d’œuvre de mélange des genres, de bêtise totale mais bien révélatrice des origines de la frustration!
        La haine verbale qui m’est adressée est la conséquence de la frustration: la petite clique haineuse est frustrée car son beau joujou, celui qu’on lui a présenté comme la merveille des merveilles encore une fois, son beau joujou ne serait pas exactement comme sur les belles photos sur papier glacé ! Et ça, c’est insupportable !
        C’est exactement comme du temps de la ligne Maginot, présentée comme la merveille des merveilles, et qui de fait n’a pas correspondu au mythe dans lequel on l’avait construite.. pour le Charles-de-Gaulle et le Rafale c’est la même chose: ce sont des éléments de la construction d’un mythe de puissance militaire que le gouvernement de la France répand régulièrement dans la population, comme on répand du lisier dans les champs pour les engraisser.
        moi, je ne m’attache qu’à une chose: le constat du réel, sur les parkings, sur les pistes, sur le pont d’envol.en opérations réelles et non pas au cours de kermesses pour le public; et tant pis pour ceux à qui le constat du réel provoque des crises d’urticaire : c’est toujours le réel qui a le dernier mot, exactement comme ce fut le cas en 40 avec la ligne Maginot d’ailleurs.