CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

L’armée de l’Air envisage de louer entre 12 et 20 hélicoptères EC-225 Super Puma

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

54 contributions

  1. Titispv dit :

    Quelle sont les besoins base par base en fennec et puma ?

  2. bruno dit :

    des gros hélicos russes seraient pas du luxe

    • précision dit :

      euh pourquoi russes? Les chinooks qu’on emprunte à nos voisins européens font tout à fait l’affaire. Et sans doute plus faciles à mutualiser avec les matériels de nos voisins

  3. Deres dit :

    Cela permettra surtout de se servir a bon prix des puma au chômage a cause de la baisse de la demande du secteur pétrolier pour desservir ses plateformes en mer. Une occasion a ne pas manquer.

  4. nexterience dit :

    Vu que le besoin n’est pas temporaire, je ne comprends pas l’intérêt de la location pour un pays qui peut emprunter à taux zéro à court terme. Idem pour la République Tchèque, souveraine monétairement qui loue des Gripen.

    • John dit :

      En réalité, les hélicoptères Puma devraient être remplacés par les H160.
      C’est le plan de l’armée de l’air, il est critiquable, mais c’est le plan… La location est une solution intéressante dans certains cas:
      – Période de transition:
      Pour une période de transition, il est plus simple de louer que d’acheter puis revendre.
      On pourrait voir une opportunité pour acheter plus d’hélicoptères lourds ou au moins moyen… Mais ici, je pense que ce sont les finances qui sont le facteur limitant.
      Et l’avantage de la location c’est de répartir les dépenses de liquidité à terme…
      Et surtout, le plus important, c’est si on considère que le remplaçant sera meilleur (meilleure disponibilité, moins cher à opérer, plus grand rayon d’action, consommation plus faible, etc… (ce sont des exemples, je ne dis pas que le H160 sera tout ça)), alors ne pas s’engager sur un achat pour 40 ans, mais se limiter à gérer la transition est un choix intéressant.
      Et en l’occurrence, le secteur des hélicoptères est à la peine, et les hélicoptères moyens utilisés en particulier dans le secteur pétrolier pour accéder aux plateformes pétrolières ne sont plus achetés en grandes quantités, et il semblerait que des sociétés de leasing ont un certain nombre d’appareils à refourguer. Est-ce qu’ils sont adaptés ou adaptables pour pas cher, je ne sais pas. Mais c’est une piste probablement explorée.
      – Essais de nouvelles approches:
      Dans le cas du Pilatus PC-21, le choix de la location avec un terme relativement court, mais suffisamment long pour juger de la qualité des pilotes formés sur ces machines est un choix intéressant. Le nombre d’appareil n’est pas si élevé. Et l’AA ne s’engage pas à long terme avec cette plateforme. Mais elle permet à moindre coût de tester une plateforme ayant des capacités qu’aucun autre appareil d’entraînement n’offrait jusqu’à maintenant. Il s’agit d’un réel simulateur, mais en vol.
      – Volonté de fixer les coûts:
      Lorsqu’il y a location comme c’est le cas avec le PC-21, il y a souvent un partenariat avec la société de location qui gère la maintenance et l’entretien. Le prix est fixé au départ. Les objectifs des forces armées sont fixés, et pour un certain prix, la prestation doit être fournie.
      Lorsque l’on parle de cette volonté de fixer les coûts, ce n’est pas seulement sur la période d’exploitation, mais aussi avant et après. L’objet loué doit arriver en étant prêt, et repart au dernier moment sans réel coût pour pouvoir revendre la plateforme. L’avantage des sociétés privées de mercenariat comme Blackwater ont ce même avantage. Certes, lors de l’opération, les mercenaires coûtent plus chers que les mercenaires. MAIS les clients ne paient ces mercenaires que pour la durée de la mission. Les militaires eux coûtent à la formation, aux périodes d’entraînements, lors de leur retraite militaire, mais aussi pour soigner leurs blessures de guerre. Ce sont des coûts énormes à long terme qu’il est difficile d’évaluer. Et il est possible que le choix d’utiliser les sociétés privées en Afghanistan et en Irak avait un modèle économique pertinent. C’est plus complexe que cela certes avec la politique qui entre en compte, le lobbyisme aussi, etc… Mais les coûts sont clairs et fixés.

      Pour les Gripen, je ne vois pas l’importance de la monnaie.
      Pour rappel, la République Tchèque est un ancien membre du bloc soviétique. Les Tchèques sont dans l’OTAN depuis 1999. A ce moment, les chasseurs en service étaient les Mig-21, le Su-22, Su-25. Les Mig 29 reçus en 89 étaient déjà repartis en 95.
      Donc en 99, les Tchèques doivent progressivement occidentaliser leurs forces. N’ayant plus que d’anciens chasseurs obsolètes, les Tchèques cherchent une nouvelle plateforme.
      Quelle est la situation économique à ce moment? Le PIB en dollars a été multiplié par près de 4 depuis 2000. Depuis 2005 il a été doublé. En PPP, il a presque doublé depuis 2000.
      Dans les années 2000, la Tchéquie n’avait pas la vitalité économique qu’elle a maintenant:
      – son évaluation pour les emprunts de la part des agences de notation s’est considérablement améliorée
      – son taux de chômage est le plus bas en Europe aujourd’hui (plus bas que la Suisse même) à 1.9%, mais entre 2000 et 2005 il était très élevé, il progressait pour atteindre près de 10%.
      – le taux d’intérêt directeur de la banque nationale tchèque était relativement volatile en ce temps.
      – entre 2000 et 2005, la dette publique passe de 17% du PIB à 28%. Et en valeur absolue, sachant que le PIB augmente, la dette a été multipliée par 4.

      Bref, tout ça pour dire qu’en 2005, le choix de louer un appareil est tout à fait pertinent d’un point de vue économique pour les Tchèques.
      Le premier bail de 10 ans était pertinent. Ensuite, en 2015, la question se posa à nouveau. Les Américains ont cherché à proposer tous leurs appareils (F-16, F-35, F-18 SH, F15 SE). Mais la location est la solution retenue pour les 12 années suivantes.
      Et pourquoi le choix de 2015 est encore pertinent?
      Parce que l’avenir des forces aériennes à l’est et à l’ouest sont en pleine mutation. Les nouveaux projets européens sont en discussion, quant au F-35 il n’est pas prêt. Conserver le Gripen C/D est tout à fait acceptable en terme de capacités au vu des besoins tchèques.
      Et en même temps, la location permet de changer de plateforme très rapidement si nécessaire. Lorsque des appareils sont achetés, ne les utiliser que 20 ans et ensuite dire qu’ils sont obsolètes, ça fait mal. Et le Gripen C/D le sera en 2027.
      Donc la location est pertinente. Et pour la Suède, elle l’est aussi.
      En effet, les Gripen C/D seront désassemblés, et une partie de leur structure sera utilisée pour construire les Gripen E/F. Donc louer même pour une période réduite n’est pas un risque trop grand.

      Bref, n’oubliez pas non plus de considérer que certains pays n’ont pas de gros budgets. La transition URSS – OTAN était très intensive en capital à investir. Choisir la location et à court terme a permis aussi de réduire les risques à long terme. Et cette politique prudente permet aussi aux banques et aux agences de notation de noter les efforts faits pour réduire les risques malgré l’augmentation de la dette, et donc d’améliorer les notations à long terme.

      • NRJ dit :

        @John
        Le Puma ne sera remplacé qu’en partie par le NH90 à ma connaissance. C’est d’ailleurs par le coupe Tigre – NH90 que l’armée veut remplacer le couple Puma – Gazelle.

        • John dit :

          @NRJ…
          Ici on parle de l’armée de l’air !
          L’armée de l’air devrait remplacer ses Puma par des H160 si j’ai bien compris.
          .
          Et votre commentaire s’applique à l’ALAT.

    • Observateur de l'éternelle guerre des boutons dit :

      Les Aviats veulent surtout se positionner dans le transport de Biffins au moment où l’AdT insiste – de plus en plus efficacement, semble-t-il – sur son manque d’hélicos lourds et au moment où l’AdlA devient AdlAE, c’est-à-dire « de l’air et de l’espace » : logiquement celle-ci se voit exclue à l’avenir du créneau « transport tactique de Biffins » mais elle voudrait s’y maintenir. Pour ça elle s’équipe à tout prix d’hélicos capables de faire du transport tactique de Biffins.
      .
      Nos anciens ont eu le même problème avec les Tringlots au moment où l’Infanterie devenait « motorisée » et s’équipait de ses propres véhicules organiques : pour déplacer un régiment d’Infanterie, celle-ci n’avait plus besoin de faire appel à un régiment du Train.
      Les Tringlots n’aimèrent pas que « la Reine des Batailles » ne dépendît plus d’eux. A l’époque nos anciens ont vite vu que le transport tactique de l’Infanterie était mieux fait par l’Infanterie elle-même que par les Tringlots parce que ceux-ci n’avaient pas le même sens du terrain et surtout n’étaient pas toujours là.
      .
      Aujourd’hui, de la même façon qu’à l’époque de la motorisation de l’Infanterie, l’évidence s’impose que le transport de Biffins doit être fait par des Biffins. L’évidence s’impose que l’Armée de l’Air (et de l’Espace, désormais, donc de moins en moins terrienne) n’est pas aussi qualifiée pour transporter des Biffins que le sont les Biffins eux-mêmes.
      Ce qui explique cette location d’hélicos, pour dire « mais si, mais si, on peut le faire ! »

      • Fralipolipi dit :

        Bonjour,
        Bien vu pour le rappel de la guerre des boutons (que l’on retrouve aussi désormais dans le domaine des drones … surtout avec une AdT qui s’équipe de Patroller plutôt performants pour leur format).
        .
        Mais n’oublions pas que ces 12 à 20 EC225 seront surtout orientés vers le SAR, qui n’est pas exactement du transport de Biffins.
        N’oublions pas non plus que, parmi l’inventaire des H225 de l’AA il y a depuis peu 2 hélicos qui oeuvraient jusqu’alors pour la MN pour le sauvetage en mer (depuis les plots d’Atlantique ou de Manche), 2 hélicos qui avaient été achetés en programme d’urgence pour faire le lien entre le départ des vieux Super-Frelon et l’arrivée des Caïman Marine, un peu trop tardive. Il me semble que ces 2 H225 (ou EC225) ont été reversés à l’AA il y a 1 an environ (maxi 2ans).
        Il y a toujours eu une dimension SAR avec les hélicos actuels de l’AA.
        .
        Alors vous me direz, avec ces EC225 en plus, cela va dégager des disponibilités pour les autres H225M Caracal de l’AA, … mais sans doute pas pour faire du transport de « biffins » standard.
        Il semble que l’AA vise plutôt le haut du spectre pour ses Caracal, avec une focalisation sur le transport tactique des « forces spéciales », le RESCO en Opex, et avec une spécialisation bien propre pour le ravitaillement en vol (qu’elle sera la seule à pouvoir mettre en œuvre par elle-même).
        Et pour le parc supplémentaire de H225, on notera qu’une bonne partie sera affectée Outre-Mer (comme en Guyane j’imagine, où les besoins sont les plus importants).
        Et outre-mer, ces hélicos serviront à tout (transport Biffins, SAR, autant au dessus du sol qu’au dessus des flots).
        .
        Autrement dit, de ce que j’en perçois, l’AA mène un double objectif :
        – le haut du spectre depuis la métroplole avec ses H225M Caracal
        – l’ultra polyvalent inter-armées, pour l’outre-mer, avec ses EC225
        .
        Auquel cas, ce ne serait plus une guerre des boutons, mais plutôt une bonne coordination des moyens et des missions avec les autres armes.
        Est-ce que je me trompe ?

        • Observateur de l'éternelle guerre des boutons dit :

          Je ne sais pas si vous vous trompez, Fralipolipi.
          Je réponds à deux de vos objections.
          1) Pour le ravitaillement en vol, j’imagine mal l’AdlA refuser de le faire au motif que ce ne sont pas des hélicos de l’AdlA. D’autant que ce ravitaillement sera nécessaire pour des longs trajets, décidés à haut niveau. Pour le transport tactique sur courte distance, aucun ravitaillement en vol ne sera nécessaire.
          Et pour reprendre ma comparaison avec les Tringlots d’autrefois, les régiments de Biffe motorisée ont leurs propres camions-citernes.
          .
          2) Les hélicoptères SAR deviennent rapidement des transports de troupe : il suffit de démonter le treuil.

      • Finaud dit :

        @ Observateur de la gdb, votre hypothèse est plausible.
        La manip’ s’effectuerait en deux temps. D’abord on s’équipe d’une vingtaine d’hélicos de transport en disant que c’est pour faire du SAR ou pour les répartir sur les bases aériennes. Puis dans un deuxième temps on dit « nous avons vingt hélicos de transport, on peut les regrouper pour faire du transport de Biffe intra-théatre. »

    • François dit :

      Peut-être qu’à long terme l’armée préfère des caïmans.

      Si les taux des prêts bancaires sont à zéro, il faut quand même payer les mensualités !!! Mensualités qui sont supérieures à la location et qui ne sont pas prévues dans la Loi de Programmation Militaire

    • fabrice dit :

      Emprunter à taux zéro ne veut pas dire que tu rembourses rien. Tu rembourses le capital.
      Si tu emprunte 100M d’euros à taux zéro sur dix ans, tu dois rembourser 10M d’euros par an. Si t’as pas l’argent celà veut dire que tu dois emprunter la première année 10M de plus, la 2ème 11M etc….Si les taux d’intérêts remontent, tu l’as dans l’os.
      Si la France a des revenus de 200 mds d’euros (le budget de l’Etat) on peut emprunter 4000 mds d’euros sur 20 ans à taux zéro, celà fait des remboursements de 200 mds par an. Or comme on dépense 200 mds d’euros par an, celà fera passer nos dépenses à 400 mds d’euros. On sera encore obligé d’emprunter plus. On a déjà 1000 mds d’euros de dettes…Y a pas besoin d’être un « sioniste mondialiste franc maçon je sais pas quoi » pour reprendre le délire maladif de Tina, pour comprendre qu’emprunter à tout va même à taux zéro est préoccupant.

    • Alex dit :

      Mon commentaire de base : c’est quoi des [MONDIALISTES SIONISTES] ?
      Je rappelle à Tina2009 l’évidence acquise à présent que l’antisémitisme commence par l’antisionisme dérivant sans aucun doute vers le racisme. A l’heure où la France est attaquée permettez-moi de combattre ce genre d’allusion ponctuée de points d’interrogation hystériques et de bouffonnerie du style [ssans} 17e ligne pour laquelle tout le monde est apparemment dupe sur cette page… et vous ne noierez pas un poisson avec vos nomenclatures et références du siècle des lumières. Dernière chose, j’imagine que leurs successeurs vous répliquent en toute proportionnalité d’aller chier ailleurs avec votre « flotte » imaginaire !

  5. PK dit :

    Des parc à bout d’usage et hors d’âge qui ne sont pas remplacés à temps…

    Pour l’armée de l’air, seule l’aviation de chasse a eu les crédits. Le transport et les hélicos sont à la ramasse avec des conséquences terribles. L’armée de terre envisage de déclasser ses troupes parachutistes par manque d’avion pour les sauts d’entraînement réglementaires. Même pour un tour en zone métro à 400 m d’altitude, l’armée de l’air n’a plus les moyens de faire sauter 10 000 hommes par an…

    Bienvenue au XXIe siècle. Merci Macron et tous ses prédécesseurs !

    (je suis sûr qu’on va trouver les soutiens habituels du macronisme ici qui se paluchent devant une ridicule augmentation de budget promis sur les cinq prochains siècles).
    Quel gâchis !

    • TINA2009 dit :

      Bsr PK !

      Quel plaisir que de vous lire !!!

      BONSOIR CAMARADE !

    • OLIVIER M. dit :

      L’armée de terre n’envisage absolument pas de déclasser ses paras ! quant aux sauts reglementaires, de gros efforts ont etet fait et nous sommes à jour. je vous precise que je suis à l’état-major de la BP

      • PK dit :

        ON parle de louer des avions civils (cf. le dernier article de RAIDS). C’est quand même que ça pue grave…

        Mais bonne nouvelle si ce n’est même pas envisagé (contrairement à l’article en question).

      • Benoît Préchart dit :

        @ OLIVIER M., à l’état-major de la BP.
        Avons-nous besoin d’autant de régiments paras ? Déclasser quelques régiments, ce serait conserver des effectifs, être moins exigeant sur l’aptitude physique de nombreuses recrues (j’ai entendu dire que c’est un problème) et ce serait diviser par deux ou trois ces 10 000 sauts par ans dont on ne voit pas bien quelle est l’intérêt opérationnel pour une telle quantité.
        Je suppose que l’on fait comme ça « parce qu’on a toujours fait comme ça » sans se poser d’autres questions.

        • Plusdepognon dit :

          @ Benoît Préchart
          Les parachutistes ont hne prime par rapport aux autres soldats: la prime à l’air.
          Le montant est très important sur la solde et permet de payer bien plus correctement les soldats. Et d’en exiger un peu plus.
          Du coup, c’est mettre sur la table la faiblesse relative des soldes des militaires par rapport à leurs obligations professionnelles :
          http://www.senat.fr/rap/r18-652/r18-652_mono.html

          Voilà pourquoi on en parle jamais…

    • Fus dit :

      « Tout ce qui est excessif est insignifiant », disait Monsieur Talleyrand… Excessif, l’analyse de l’état des TAP , et l’imaginaire décliniste « l’armée de terre envisage de déclasser…  » Deux choses sont pourtant claires : 1) on peut difficilement imputer à l’actuel gouvernement l’état des lieux, qui est la résultante de 20 ans « post guerre froide. 2) ce gouvernement augmente le budget sur plusieurs années, et pour l’instant il s’y tiennent au promis. Pas assez, ridicule, dites-vous, vous savez ce que l’on dit à propos des opinions… Gouverner est un art difficile, qui s’accommode mal des cervelles adeptes aux jugements lapidaires du café PMU.

      • TINA2009 dit :

        Bsr FUS !

        Que c’est facile !!!!
        Vous devriez retourner à votre ( vos ???) cafés PMU !!!!
        Vous y êtes BIEN!!!
        Ce gourvernement augmente , volontairement , le budget sur plusieurs années … Pour satisfaire leurs mandants industriels et financiers , qui dictent leurs volontés!!!
        …Maintenant , niez !!! NIEZ !!! NIEZ ENCORE ET ENCORE !!! Vous vous êtes discrédités!
        je prends l’Apéro. Aussi : A votre Maurs ses akaibards dèl saluten mour tai taï mour tesar cultés.

      • Électeur dit :

        @ Fus, « gouverner est un art difficile », là-dessus on est obligé de vous croire tant il y a d’échecs dans la fonction. C’est bien pourquoi l’on ne peut guère avoir de considération pour quelqu’un qui arrive au poste de « chef des armées » sans s’y être préparé, comme ça semble être devenu la coutume depuis quinze ans.
        .
        « La grande immoralité, c’est de faire un métier que l’on ne sait pas ». Alors j’ai des gros doutes sur la qualité morale des candidats à la présidence que nous présentent les partis politiques.
        .
        Quant au petit président-chef actuel, quinquennal et provisoire comme les autres, l’on ne peut pas oublier que son premier mouvement (et celui de ses comparses) était de « geler » quelques millions d’€uros du budget militaire pourtant engagé par la loi.
        Il se moquait ainsi, sans la moindre vergogne, à la fois des militaires et de la représentation nationale.
        Celle-ci semblait bien décidée à se laisser faire (je suppose que la soupe est bonne) et même disposée à nous cacher la vigueur des objections du CEMA.
        .
        Heureusement, l’information a fuité. Le président-chef a très mal réagi, sous-estimant sans doute la force de caractère du Général Pierre de Villiers. Le petit président-chef s’est ainsi pris devant tout le monde la bonne fessée dont il avait besoin et c’est pourquoi les armées sont désormais, comme vous le dites, un peu mieux loties que par le passé.

    • Romain COISPINE dit :

      Pleurez encore un coup ça va arranger les choses. Oui les choses vont mieux et il faut s’en féliciter et regarder autour de nous au lieu de toujours jouer à l’oiseau de mauvaise augure. Vous voudriez un budget de la défense à 10% du PIB ? vous seriez le premier à râler que la santé ou l’éducation sont à la peine ou que les impôts sont trop élevés. Tout ça parce que vous ne comprenez pas comment fonctionne le système et que vous pensez que l’argent pousse sur des arbres.

    • François dit :

      Effectivement l’armée souffre d’un manque criant d’investissement. Mais pour payer tout ça, on rogne sur quelle partie du budget étatique ? La santé ? L’ enseignement ? La justice ? Où alors on augmente les impôts ?
      Et concernant les retard de l’A400M, et sont incapacité de larguer des paras en grand nombre, c’est de la faute de Macron et de ses prédécesseurs ?

      • PK dit :

        Le retard de l’A400 est avant-tout une mauvaise gestion POLITIQUE en amont… Donc la responsabilité est bien politique.

        Pour le fric, on le prend absolument où on veut : c’est encore un choix POLITIQUE. Mais bon, il est difficile d’arroser des millions de clients et ensuite d’arrêter… d’où les pleurs : « on ne peut pas… y’a pas d’argent. »

        La France est un pays riche, TRÈS riche. Donc l’argent, il y en a.

        • FredericA dit :

          @PK : « Pour le fric, on le prend absolument où on veut »
          .
          Hum… Voyons ce qu’il est possible de faire :
          .
          – Confisquer les biens des français dont la fortune personnelle dépasse 5 Millions d’Euros
          – Déclarer la SNCF en cessation de paiement (et hop ! On oublie les Milliards de dettes)
          – Instaurer une taxe de 50 % sur tous les produits non fabriqués en France
          – Confisquer l’intégralité des dividendes habituellement versés aux actionnaires français
          – Supprimer l’intégralité des niches fiscales , augmenter puis étendre l’impôt sur le revenus à tous les français
          – Plafonner les retraites à 2000 E maximum par retraité
          .
          Ce ne sont que des exemples. Une fois que vous serez élu Président de la République, je vous propose de mettre en pratique cette stratégie sans délai.
          .
          Bon courage 😉

          • John dit :

            Bon, la France est malgré tout super mal gérée.
            Comment expliquez vous que d’autres pays font mieux (bcp mieux) avec moins (en % de PIB)?
            Le nombre d’échelons entre l’Etat et les communes est hallucinant, surtout pour un pays qui est aussi centralisateur.
            Mêmes les pays fédéraux n’ont pas 2 échelons entre les maires et le président.
            La France a les régions, les départements, avec leurs élus, les assistants, les retraités à rémunérer, les bâtiments à entretenir, etc…
            Il y a le fait que la politique c’est un travail. Dans d’autres pays, il y a bcp de postes qui sont de la « milice », avec une activité professionnelle à côté (pas pour les plus hautes responsabilités).

            En retravaillant les systèmes de taxes et d’aide sociales, il y a bcp à économiser.
            Et je ne parle pas d’augmenter des taxes / annuler des aides.
            Aujourd’hui, le système politique français a créé un système de taxes qui est une usine à gaz. Et pour le social c’est pareil.
            Il y a une agence pour chaque aide à obtenir.
            Plutôt que de tout regrouper sous un toit, une organisation, et donc réduire la complexité des aides à obtenir, de réduire le nombre de comptables, secrétaires, etc dont le travail est simplement répété 10 x pour rien…
            Et pour les taxes, en arrêtant cet espèce de patchwork qui rend la taxation illisible et qui ne profite qu’aux ultra-riches en utilisant les niches fiscales.
            Repartir à 0 est parfois une bonne idée. Et reconstruire ces systèmes ne peut amener que des économies, réduite le nombre d’agences qui perçoivent les diverses taxes…
            Les retraites avec des âges absolument pas justifiés, c’est ridicule.
            Les présidents en retraite à qui sont payés des avantages incompréhensibles.
            Les élus qui ont des appartements de fonction… Sérieusement…

            Bref, avant de remettre en question tous ces éléments, il y a moyen d’économiser bcp d’argent.

          • ScopeWizard dit :

            Oh , vous savez , si ça continue comme ça , c’ est clairement vers cela que nous irons ……………mais pas qu’ en France , partout …………….

          • PK dit :

            Vision surannée qui pense que le système ne peut évoluer qu’avec les données du système.

            Mauvaise vision, changer de vision…

      • TINA2009 dit :

        Bsr FRANCOIS !

        NOus pouvons rogner sur :
        – LA SANTE : intéressez – vous à MR DELEPINE et à sa FEMME —< Particulièrement instructif , avec le support de leurs livres … Il y a effectivement des lois qui doivent entrer en vigueur . C'est une question de survie de plusieurs système hérité du CNR et de la syndicalisation en matière de gestion et décision… Qui ont disparu en ce 04/10/2019.
        – Rogner sur la Justice serait une décision de survivaliste … Et implique de nouvelles règles pour accélérer certaines procédures de mise à demeure tout autant que d' exclusions de certains personnels…

  6. Alex dit :

    Quand je pense qu’ils font passer des hélicos civiles militarisés pour des hélicoptères de combat ça m’fout la gerbe… MAS 36, come to me babe !…

  7. Alex dit :

    Nous faire prendre des hélicoptères civiles militarisés pour des hélicoptères de combats, Lol !!…

  8. Alex dit :

    Nous faire prendre des hélicoptères civiles militarisés pour des hélicoptères de combat, Lol !!… MAS36 à toi l’honneur si t’as les couilles.

  9. Bob dit :

    Comment ne peut-on pas acheter ces hélicoptères avec un budget militaire de 37.4 milliards d’euros en hausse de 1,7 milliard d’euros, soit une croissance de 4,5% en 2020 et avec un budget OPEX de 1.1 milliards d’euros en hausse de 250 millions d’euros soit une croissance de 29.4 % ?
    Cela me donne le tournis.

  10. mora dit :

    tant qu’il y a du fric pour les primes des généraux, des CRS, des  » mobile  » et que de petit arrangements avec les médias sont possible …tous le reste n’a pas grande importance

    • Frédéric dit :

      ??? Vu les énormissimes heures supplémentaires non payés des Forces de l’ordre, cela est du second tour j’espère.

  11. Parabellum dit :

    Et si on casse par accident ou au combat les engins loués ? Quand va t on en finir avec cette pseudo gestion comptable et équiper normalement nos armées ? La crise de disponibilité des helico dure depuis des années…déjà du temps d Alliot Marie…et toujours pas d helico l’ours ni en commande ni en location …l aéronavale n a pas de flotte correspondant au nombre de plateforme à la mer…etc…on a 2 nh 90 au budget…tout ca continue helas et s aggrave…en fait

  12. Parabellum dit :

    Helico lourd …pardon le traitement de texte déraille.

    • Fralipolipi dit :

      @Parabellum
      De mon côté, pour répondre à cette demande, je préfèrerais une jumboïsation du NH90 à un achat tout simple d’hélico US ou Russe ; et un achat du Merlin ne peut se justifier lui dont les capacités d’emport et d’allonge ne sont si grandement supérieures que cela à celles du NH90.
      Quand on voit qu’on a su rapidement faire une cabine élargie pour les NH90 de la seule Suède, et quand on sait que ses moteurs sont pas mal évolutifs (pour gagner de la puissance) et que ceux-ci appartiennent à Safran en propre depuis peu (exit RR), il faudrait peut-être désormais prendre cette hypothèse de jumboïsation du NH90 en considération, en imaginant faire évoluer ses capacités exactement comme cela a été fait entre un Puma et un Caracal (…mais bien-sûr, je peux me tromper 😉 ).

  13. Barfly dit :

    Comme toujours, on se retrouve à faire de la bricolette. Les hélicoptères de transport, c’est l’un (parmi d’autre) des talons d’Achille de l’armée française. Pourtant on connait leur importance, c’est primordial dans la guerre contre le terrorisme où il faut se déplacer vite et loin en territoire ennemi pour frapper fort.

  14. Max dit :

    Pour les missions SAR le H225M « Caracal » me semble plus indiqué que le EC225 [Super Puma] !
    Bien sûr la France n’achètera jamais d’hélico lourd du type CH-47 Chinook bien que leur grande utilité ait été démontrée au Sahel.

    • Fralipolipi dit :

      @Max
      Ok pour le Mali/Niger ou la Syrie.
      Mais pour le SAR en Guyane, en Polynésie, à la Réunion, en NC ou aux Antilles, le EC225 sera parfait, d’autant qu’il fera aussi tout le reste … songez par exemple à la mission Harpie.

  15. SCAtastrophe dit :

    Fin d’exercice Baccarat:
    http://forcesoperations.com/exercice-baccarat-vers-quelque-chose-de-plus-complexe/

    C’est toujours amusant de se préparer en Champagne pour les théâtres d’opérations africains.
    C’est valable pour toutes les armées et toutes les époques, mais ça a un petit côté suranné.

  16. Plusdepognon dit :

    Les hélicoptères servent pour les forces spéciales et nous avions parlé des soucis du GIGN et de la disponibilité de certains engins.
    Je mets ce lien pour ceux qui s’intéresse au GIGN :
    https://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/gign-va-evoluer-restera-l-ultima-ratio-199531