CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Les drones de reconnaissance embarqués joueront un rôle clé dans les opérations aéronavales chinoises

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

36 contributions

  1. Degourba dit :

    Attention la Chine se réveille ! Ou elle est déjà réveillée !!! Les ricains n’ont bien qu’à se tenir.
    Bof je plainsante:).

  2. Stoltenberg dit :

    « Est-ce le cas pour le DR-8 et le Lijian? L’avenir le dira. »
    .
    Eh oui, je crois que le conflit armé est désormais inéluctable. On a laissé la Chine communiste s’armer et s’enrichir à nos dépens. Des populations entières ont été paupérisées dans nos pays du fait de cette globalisation sauvage qui arrive à son terme. Les théories des enthousiastes mondialistes qui prétendaient que la Chine communiste allait se démocratiser et s’ouvrir se sont avérées être complètement fausses, ce qui était à prévoir. Maintenant, en toute évidence, il va falloir le payer de notre sang.

    • NRJ dit :

      @Stoltenberg
      Les européens ne seront pas les plus exposés. Les chinois sont de l’autre côté de la planète. Même si on voulait faire quelque chose de sérieux, ce serait impossible. A la rigueur on va envoyer le CDG quelques sous-marins… et c’est tout.

      Après on est quand même content d’avoir des vêtements moins chers et que nos entreprises de pointe en automobile et en aéronautique trouvent des marchés importants.

      • Aymard de Ledonner dit :

        Oui enfin ce sont surtout les entreprises chinoises qui trouvent des marchés importants en Europe…
        En aéronautique Safran vend des moteurs parce que les chinois n’arrivent pas (encore) à faire des moteurs fiables et dans l’automobile on ne vend pas grand chose. Nos boites se fond soutirer leur savoir faire dans l’espoir que…

        • NRJ dit :

          @Aymard de Ledonner
          Le marché chinois est pourtant inévitable pour la plupart des grandes entreprises de l’automobile. Par ailleurs les chinois n’arrivent pas à nous rattraper dans l’aéronautique car cela demande des compétences de pointe dans les matériaux et les moteurs (et il est difficile de rattraper deux coureurs lancés à plein allure ayant une base industrielle et technologique parfaitement mature).

      • EchoDelta dit :

        Alors l’automobile est en déficit croissant depuis 2006.
        https://www.lesechos.fr/2016/07/dix-ans-de-deficit-commercial-pour-lautomobile-francaise-231423
        https://www.usinenouvelle.com/article/france-chine-22-milliards-d-euros-de-deficit-commercial.N141145
        Et encore si l’on faisait une analyse sectorielle sérieuse, incluant les sous-traitant ce serait pire.
        Donc il faut arrêter avec ce mythe.

      • Stoltenberg dit :

        NRJ : Non, on sera directement impliqués. Premièrement à cause du jeu des alliances et des intérêts, deuxièmement à cause de la possible implication de la Russie qui pourrait saisir l’occasion pour agrandir son territoire. Dans tous les cas, l’Europe est impliquée. Et, finalement, chaque Européen occidental (au sens culturel du terme, ce qui exclut tous les gauchos pro-chinois ou les renégats apatrides mondialistes) aura le plus grand intérêt à faire en sorte que la Chine ne domine jamais la planète. Ce serait un enfer pour chacun qui aime la liberté.
        .
        Non, c’est un mensonge répété en boucle par les mondialistes qui profitent de ce pillage énorme que constitue le commerce avec la Chine communiste. Premièrement, si vous achetez des vêtements « made in France », ceux-ci seront, certes, plus chers que les fringues fabriqués par un Chinois pour un bol de riz par jour. Toutefois, l’argent que vous dépensez pour vous procurer ces vêtements restera dans le circuit national. Ce qui implique sue, tôt où tard, cet argent reviendra vers vous. Par exemple, peut-être que le fabricant des vêtements achètera sa voiture (avec, en partie, l’argent que vous lui avez donné) chez le fabricant qui est votre employeur. Bref, l’argent qui sort du circuit, ce n’est jamais bien. Et, pourquoi vous ne citez que le peu des gagnants de ce deal catastrophique qu’est le commerce avec la Chine communiste, à qui, qui plus est, le régime chinois met des bâtons dans les roues dès que l’occasion se présente ? Pourquoi vous ne citez pas toutes ces usines et industries françaises qui ont dû fermer à cause des importations en provenance de la Chine communiste ? Oubli ?

        • NRJ dit :

          @Stoltenberg
          Déjà la Chine ne dominerait jamais la planète. Il est simplement impossible pour un pays seul de controler des continents (surtout que l’équilibre chinois est précaire avec une croissance en berne, une population qui vieillit et un exode rural très important facteur de tensions internes). Ce qui est simplement certain c’est que la Chine se fera une place au soleil par la force si nécessaire et qu’elle représente effectivement une menace importante dans la mesure où elle combine capitalisme et dictature politique, devenant un système beaucoup plus efficace que celui des pays occidentaux.

          Après je suis d’accord sur le fait qu’il aurait mieux fallu garder nos industries. Mais il ne faut pas oublier une chose, c’est qu’on ne vit pas en autarcie. Il est nécessaire pour nos entreprises, si elles veulent prospérer, de se développer au niveau international. Sauf que ca ne peut se faire que dans les deux sens. C’est d’ailleurs pour ca que Trump, malgré la menace chinoise qu’il a parfaitement identifié, n’a pas arrêté les liens commerciaux.

          Par ailleurs, ces accords commerciaux permettent généralement de créer de la croissance pour les 2 partenaires. C’est pour cela que les bisounours de l’UE font des accords de libre-échange avec tout le monde. Typiquement, on profite des avancées chinoises en matière de batterie. Sans celles-ci on n’aurait aucun téléphone, ni aucun ordinateur portable.

          Après tout est dans la limite. On ne peut pas vivre en autarcie et on ne peut pas vivre non plus en libre-échange. C’est pour ca qu’il faut être pragmatique.

          • Stoltenberg dit :

            NRJ : « Déjà la Chine ne dominerait jamais la planète ».
            .
            En tout cas, je l’espère.
            .
            « Mais il ne faut pas oublier une chose, c’est qu’on ne vit pas en autarcie ».
            .
            Mais non, pas du tout, ce n’est pas ce que je dis. Il faut favoriser des échanges internationaux ÉQUITABLES. Et pas des accords de pillage organisé comme ceux avec la Chine communiste qui sont aujourd’hui en train de ronger la croissance et les emplois français. D. Trump fait un très bon boulot. Dommage que le président français, très probablement sous pression de la minorité mondialiste qui « profite » des échanges avec la Chine communiste, ne soit pas à la hauteur de son devoir envers la France. Il ne faut pas oublier qu’une grande partie des fonds de campagne d’E. Macron sont en provenance de quelques riches donateurs français (parisiens) et internationaux (City londonienne, Liban etc.).
            .
            « Par ailleurs, ces accords commerciaux permettent généralement de créer de la croissance pour les 2 partenaires ».
            .
            Et elle est où cette croissance qui proviendrait de l’énorme déficit commercial français ? Le déficit commercial tue la croissance. C’est mathématique, c’est de cette manière qu’on fait le calcul du PIB. Et je ne vois pas en quoi on « profiterait des avancées chinoises en matière de batterie ». Avoir notre propre filière serait bénéfique.

      • Thaurac dit :

        Bof les taux de perpétrations de nos caisses sont pas terribles, loin de ceux des allemandes.

        • EchoDelta dit :

          Même les Allemands commencent à souffrir… Ils vont voir leur marché s’effondrer au profit des production locale. Déjà pour faire un VE en Chine il faut obligatoirement utiliser des composants (chaine de traction, Batterie, électronique de commande) chinois de sociétés chinoises, produits en Chine. C’est ceux en Europe qui ont le plus à perdre et la sanction économique pour eux sera probablement sévère. D’ici 20 ou 30 ans je pense que l’Allemagne sera rentrée dans le rang, et nous aurons une Europe plus équilibrée. Est ce que cela fonctionnera mieux pour autant, je ne sais pas.

      • John dit :

        C’est là où vous faites erreur je pense…
        Les Européens des anciennes générations se sont tirés des balles dans leurs pieds.
        Les 30 glorieuses ont vu un pouvoir d’achat s’élever, les inégalités se réduire. Les ouvriers avaient un pouvoir d’achat confortable. Aujourd’hui, les importations pas chères ne compensent de loin pas le coût des jobs perdus.
        Alors quand des personnes ont décidé d’importer plutôt que d’acheter local, elles ont choisi de favoriser des emplois ailleurs.
        Si aujourd’hui, certains n’ont plus le choix que d’acheter le moins cher possible et donc souvent asiatique / chinois, par le passé, l’importation n’était pas nécessaire, mais juste une économie à court terme.
        Et à ce sujet, la responsabilité individuelle ne doit pas être sous estimée !

        • Stoltenberg dit :

          « Les 30 glorieuses ont vu un pouvoir d’achat s’élever, les inégalités se réduire. Les ouvriers avaient un pouvoir d’achat confortable ».
          .
          À vous de le prouver. En ce qui concerne la théorie (notamment le modèle HOS), les importations en provenance des pays à bas salaire font diminuer les salaires dans le pays importateur. Donc oui, ce sont surtout les classes populaires qui voient leurs salaires diminuer à cause des importations chinoises.
          .
          « Alors quand des personnes ont décidé d’importer plutôt que d’acheter local, elles ont choisi de favoriser des emplois ailleurs ».
          .
          Ce sont les décideurs politiques qui signent les accords de libre-échange, et pas « des personnes ». Et ces politiques sont facilement influençables par ceux qui ont tout à gagner à inonder le marché avec des produits en provenance des pays à bas salaires. Après tout, une partie des bénéfices peut être versée pour financer les campagnes électorales.

          • John dit :

            Je ne dis pas que les politiques n’ont pas de responsabilités.
            Je dis que la population AUSSI a sa part de responsabilité. Et quand on décide d’acheter ce qui est produit localement, peu importe les accords de libre échange, il n’y a que peu d’importation.
            Ensuite, tout mettre sur le libre échange est une erreur. Les importations chinoises avec l’UE ne se font pas avec un quelconque libre échange pourtant elles existent malgré les taxes d’importation.
            Et pour les pays ayant un accord de libre échange avec la Chine, parmi les pays développés, ils ont presque tous une balance commerciale positive…

            Ensuite, concernant les élections, c’est la population qui choisit ses élus, et dans une démocratie, chacun peut se présenter. Si la France n’élit que des personnes issues de grandes études, que des carriéristes en politique, c’est un peu de la responsabilité du peuple. Alors oui, la politique est influencée par des lobbys, mais il est possible de rejeter cela…

            Votre discours est fataliste. Et le discours fataliste de beaucoup amène à voter FN ou extrême gauche. Comme je n’habite pas en France, c’est pas mon problème.
            Par contre, il y a un manque de créativité politique il me semble, et un manque d’investissement de mr et mme tout le monde. Il y a des voies alternatives accessibles à tous. Avant internet, c’était plus difficile. Aujourd’hui, il est possible de faire de la comm et de la politique pour pas cher avec de petites équipes sans avoir besoin d’un budget énorme.
            C’est l’exemple de AOC à New York (peu importe les opinions).

          • Stoltenberg dit :

            John : En ce qui concerne les importations, ce sont les responsables politiques qui signent les accords.
            .
            Discours fataliste… En tout cas, ce qui est maintenant sûr, c’est que l’époque libérale arrive à sa fin. Les libéraux sont de moins en moins capables à répondre aux problèmes de notre époque. Ils ont échoué et les rangs des « frustrés », des perdants du libéralisme ou de ceux qui n’arrivent plus à se retrouver dans cette nouvelle réalité s’agrandissent chaque jour. Le paradigme libéral n’est pas capable de générer une réponse à leur « Weltschmerz ». D’où la montée en puissance des « populismes ». Il s’agit ici d’un constat.

    • Clément dit :

      La Chine « communiste » ? On est de retour dans les années 60 ?

    • Czar dit :

      Du tien d’abord, si ça te dérange pas, ouineur.

  3. NRJ dit :

    Mettre un missile balistique de 15 tonnes dans un drone volant à mach 3, c’est quand même difficile. Ce serait pas plutôt un planeur hypersonique ?

    Sinon c’est intéressant mais on voit que la Chine n’a toujours pas de vrai avion pour son aéronavale (un SU-27 modifié). Le J-31 ne donne plus de nouvelles, et le J-20 semble gros pour une utilisation aéronavale à moins que la catapulte électromagnétique suffise à le propulser.

  4. Vivo dit :

    « L’amiral Prazuck avait expliqué qu’il fallait se méfier des « concepts en développement dont on parle parfois et qui participent d’une stratégique d’influence. » ».
    Oulala c’est pas gentil pour le SCAF européen çà, c’est même très mesquin, il devrait plutôt y apporter son soutien inconditionnel 🙂

    • Czar dit :

      Tu peux mieux faire, Vivo. le SCAF ne serait, au pure, qu’une évolution du Rafale, on n’est pas, nous, réduits à quémander nos zincs chez les Popovs

      Il semble que la Grônde Zhine ait sur ce point quelques similitudes avec les Italiens décrits jadis par Bismarck « ils ont un fort appétit mais de vilaines dents »

  5. Barfly dit :

    Comme le démontre encore cet article, les chinois copient tout ce qui vole, flotte ou roule. La question qui se pose aujourd’hui est : la copie a-t-elle dépassée l’originale ?
    En tout cas une chose est sûr, les chinois s’arment et leur stratégie sans détours est de plus en plus cohérente. Leurs voisins peuvent commencer à trembler.

  6. lym dit :

    Tigre de papier… devant lequel, le cas échéant, on reviendra aux fondamentaux de la guerre de Corée et de Dr Folamour: Combien de bombes pour bloquer l’APL en marche, déjà? 50?

  7. Brennos dit :

    Les chinois sont des copieurs et des voleurs, c’est un fait avéré.
    Mais sur ce coup, je ne vois pas en quoi ce drone ressemble au Lockheed D-21. Leurs seuls points commun sont deux ailes et un pilotage entièrement automatique…

  8. Aymard de Ledonner dit :

    Les opérations aéronavales sont très complexes. La Chine dispose de porte-avions depuis peu. Si la Chine doit nécessairement avoir une certaine maitrise des opérations d’appontage et de décollage depuis un port-avions, je suis sceptique sur le fait que cette maitrise soit suffisante pour pouvoir produire un drone opérationnel décollant et atterrissant depuis un porte-avion.
    Le décollage de drones depuis des navires en mouvement est complexe à maitriser et peu de drones à voilure tournante sont actuellement opérationnels hormis le S300 de Shiebel et le MQ-8C américain.
    Pour des drones à voilure fixe, le challenge semble plus difficile encore.
    Donc des opérations menées par des drones chinois depuis des portes-avions, cela va surement arriver mais ce n’est pas pour tout de suite.

  9. Parabellum dit :

    On ferait bien de prendre garde à tous ces pays qui comme la Chine et liran et d autres multiplient les copies de drones et de missiles et les balancent le cas échéant tant en propagande que réellement…nier que les chinois ont des missiles efficaces est une erreur..ils en lanceront 100 mais si seulement dix arrivent ça suffira à tout casser… lus en face hormis les missiles atomiques des snle on n a rien en moyens autonomes longue portée…on ferait bien de développer rapidement et seuls des missiles et des drones intercontinentaux et même seulement de 4 ou 5000 km de portée pour sécuriser notre flan sud et les Zee…la guerre à venir risque fort de se passer des chevaliers du ciel et des charges de la brigade légère…elle sera traite et dévastatrice d abord contre les civils et les grandes installations urbaines…arrêtons de penser Sahara et bled …une autre vision et des moyens de frappe sont urgents..on est peut être en 1939 avé ce liran et la Chine en méchants expansifs…

  10. Matou dit :

    La Chine semble construire un arsenal cohérent de sa stratégie géopolitique nommée « Belts and Roads » ou les nouvelles routes de la soie. Il semble que son armement est construit de façon à privilégier l’attaque en profondeur pour protéger ses routes d’approvisionnements, éléments stratégiques pour assurer la continuité de son développement et sa volonté de devenir le centre du monde sur le plan de la domination commerciale et militaire. Je ne suis pas du tout expert mais c’est mon interprétation de candide.
    Comme dit plus haut, bravo à un certain nombre d’élites qui ont mené nos pays au fil des années vers un appauvrissement et une désindustrialisation. Quand mettra t’on en place des droits de douanes aux porte de l’Europe. Trump n’a pas tort de ce point de vue, même s’il est loin d’être mon personnage préféré. L’Europe a un puissant marché intérieur qu’elle n’utilise pas suffisamment comme carte maitresse pour peser. La différence essentielle avec la Chine est que cette dernière est un état cohérent et non divisé, l’Europe étant une constellation d’états aux doctrines et volontés souvent contradictoires, condannés à coopérer ne leur en déplaisent s’ils veulent peser mais avec trois longueurs de retard en réactivité et efficacité. Espérons que le renouvellement de la commission va apporter un vent frais et plus offensif sur la scène internationale. Il n’est pas encore trop tard.

  11. Zadig dit :

    Je voudrais être optimiste
    Voir l’interview d’E DENECE (1h34)

  12. Thaurac dit :

    Que ce soit les usa, la chine, le jour où un drone en appontant, fera le nettoyage du pont , cela ne sera pas triste, d’autant plus que si c’est un drone ravitailleur, une seule passe, plus d’avions…