CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

Amazonie : Des militaires français des UIISC n°1 et n°7 luttent contre les feux de forêts en Bolivie

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

6 contributions

  1. PK dit :

    « De même que quelques bêtises… »

    C’est gentiement dit… pour dire que Guignol 1er n’a raconté que des conneries au mieux, des vrais mensonges sinon. Donc, soit il est con, soit il tentait de manipuler les gens.

    Mais manipuler les gens, il n’oserait jamais… jamais.

    Enfin, 38 SP pour lutter contre les feux là-bas, c’est comme vouloir affronter un Leclerc avec un lance-pierre. Ça ne manque pas de panache, mais côté efficacité, c’est encore pire que de ne rien faire…

    • Alan dit :

      38 sapeurs sauveteur et non sapeur pompier.
      Encore pire que ne rien faire ?
      C’est assez curieux de remettre en cause l’entraide internationale et la coopération des services.
      D’autant plus que les UIISC sont reconnues dans le monde du secours.
      Leur action sur place ne se résume pas à tirer des tuyaux comme à la télévision et ils auront un impact certains.
      Bonne réflexion !

  2. Naoned 46 dit :

    C’est bien et cela permet aux régiments de sécurité civile 1 et 7 de se frotter à un milieu nouveau
    En lien avec ces incendies et suite aux relations tendues entre notre président et celui du Brésil j’imagine qu il y aura quelques difficultés pour maintenir le stage forêt de Manaus au profit du 3 Étranger et du 9 de Marine ??

  3. Daniel BESSON dit :

    Il est à noter qu’ Israel a envoyé au Brésil une équipe où figuraient un ou deux spécialistes du renseignement afin de rechercher les auteurs de ces incendies criminels ou du moins non-autorisés . Ceux-ci ont certainement du lutter contre le  » Djihad-forestier  » auquel doit faire face Israel .

    Le camarade Evo Morales a été très consensuel et on voit appraître une véritable  » géopolitique de la solidarité  » , une espèce de « carte du tendre  » de la lutte anti-incendies : Un 747 tanker Etasunien , Un Il-76 Russe et une équipe de pompiers Français !
    Le trajet de l’ Il-76 est tout aussi révalteur de cette géopolitique : Le survol de la côte US depuis l’Alaska à la Californie à partir de la Sibérie lui ayant été refusé tout comme l’année dernière pour le Chili , il a du survoler l’Europe – et éviter l’Ukraine – pour traverser le Brésil d’Est en Ouest .
    Il a été aussi question d’une aide Chinoise fin aout ( ? ) Certainement pour éteindre les rumeurs que ces incendies ont été en partie provoqués par les contrats agro-alimentaires passés par certains membres du  » premier-cercle  » du Président Evo MORALES avec la Chine …

    • Desty dit :

      En tout cas tout porte à croire que les incendies au Brésil sont de nature criminelle pour préparer une forte augmentation des importations céréalière et agricole de l’UE. La plus grosse fake-new que j’ai entendu dans cette affaire, c’est les gens qui ont osé affirmer sans honte et sans aucunement le démontrer que le petit dernier traité de libre-échange allait aider les pays de la région à lutter contre la déforestation à des fins agricoles. On rappel que Macron a fait inclure en annexe de ce traité une clause sur la protection de la surface forestière et la biodiversité et que 6 mois après le président brésilien a déclaré qu’il s’en torchait complètement.
      Peut être que la Bolivie d’Evo Morales fait exactement la même chose que le Brésil pour satisfaire ses clients Chinois (forcément des Chinois puisque le pays n’est parti prenante de l’accord de libre-échange avec l’UE), mais en attendant quand on a proposé de casser notre tirelire et de se serrer un peu plus la ceinture pour fournir aux pays sinistrés du matos gratuit de lutte contre les incendies, Evo Morales a accepté avec plaisir et nous a remercié. Tout le contraire du Bolsonaro qui a remis une couche de caca nerveux en accusant ce don d’être une tentative déguisé de néo-colonialisme…

  4. Stoltenberg dit :

    Et n’oublions pas le fameux Tweet de notre cher Président, qui s’est pris pour l’éco-sauveur de la planète lors du sommet G7.
    .
    « Notre maison brûle. Littéralement. L’Amazonie, le poumon de notre planète qui produit 20% de notre oxygène, est en feu. C’est une crise internationale. Membres du G7, rendez-vous dans deux jours pour parler de cette urgence. #ActForTheAmazon »
    .
    Avec une photo de l’incendie de la forêt d’Amazonie qui date… d »il y a 20 ans et qui a été prise par un photographe décédé il y a 7 ans. Mais bon, les médias n’en ont pas trop parlé et la populace est contente, tant mieux pour notre éco-sauveur national. En ce qui me concerne, j’aurais tendance à dire qu’avec des éco-sauveurs comme E. Macron, G. Thunberg, ou les gosses gâtés qui « protestent » pour le climat pour sécher les cours, nous sommes plutôt mal barrés…