La frégate française « Languedoc » lancée à la poursuite d’un sous-marin russe surnommé « Septembre rouge »?

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

69 contributions

  1. Titeuf dit :

    Je trouve ça très bien que ces infos sortent
    Non seulement cela fait du bien de le lire et cela en dis long sur les prouesses de notre Matos et de ses équipages.

    • laurent dit :

      Tout à fait d’accord avec vous mais malheureusement nos pro russes français vont tout faire pour dénigrer nos armées nos matériels pour encenser la Russie

  2. ThP dit :

    C’est très bien. Après, les Oscar II sont des sous marins dont le silencement n’est pas le principal atout; c’est plutot sa portée de frappe, son armement dans un sens plus général, son immersion maximale (coque en titane), et sa vitesse. Pour tuer l’Oscar, il faut etre à la portée torpille (12-20 km pour les MU 90?) , alors que il pourrait nous shooter pépère avec ses têtes de 750 kg à 250 km.

    • Some1 dit :

      Si, et uniquement si il a quelque chose pour lui faire une désignation d’objectif en temps réel.

    • Bloodasp dit :

      @Thp: mais qu’est que vous pouvez raconter comme bêtise, pour « shooter » une frégate ASM comme vous dites, le soum doit remonter à l’immersion périscopique, ensuite juste comme ça, la frégate a dans son hangar arrière un NH90 armé de torpilles MU90, qui sont une allonge de la frégate, donc aussitôt que votre soum va essayer de montrer le bout de son nez, c’est lui pour le coup qu’un va se pendre un bon « suppositoire ». Et en admettant qu’il arrive à s’en sortir en essayant de plonger profond, j’espère pour lui qu’il peut descendre à 1000m de profondeur à 50 nœuds, la MU90 elle le peut… Donc avant de venir essayer de nous « troller » renseignez vous avant, n’est pas Troll de Sputnik qui veut !!

      • ThP dit :

        Il me semble bien que les Oscar II peuvent tirer en profondeur(raisonnablement tout de même), leur missiles ayant un démarrage chaud (pas de système d’éjection, démarrage dans les tubes). Je suis d’accord, le NH90 sera grandement utile dans la lutte, l’hélico est la mort de tout Soum.

        Ensuite, les torpilles légères opèrent toutes de la même facon: descente helicoidale vers une profondeur préprogrammée, puis cercles. en supposant que l’oscar descende immédiatement à ses 600 m d’immersion maximale à 30 knts, il aura au minimum pris 4-5 kiloyard d’avance, ce qui pourrait potentiellement le faire echapper au « suppositoire »(sortie de la portée d’acquisition). Bien sur, une attaque coordonnée en aura probablement raison, mais n’est-ce pas normal pour un Soum du début des années 80? Et encore, cela suppose que l’oscar n’ait ni contremesure, ni des excellent simulateurs de sous marins MG90.

        Pour information, je ne pense pas specialement que les Russes ont l’avantage; plutot que les Soums ont l’avantage, comme l’ont montré exercice après exercice OTAN. Le fait même que nous commémorions la traque d’un soum par un surfacier montre la rareté de ce fait, alors que l’inverse est plutot courant.

      • Franz dit :

        Merci pour ces précisions de connaisseurs !
        Pour l’ignare que je suis en la matière, quels sont les moyens de réaction d’un vaisseau qui serait la cible d’un sous-marin ennemi ? je suppose qu’il existe des moyens de détection comme lorsque qu’un aéronef est « verrouillé » sur le radar de tir d’un hostile, puis des contre-mesures, mais sous l’eau ça doit être une autre chanson que dans l’air…

        Merci d’avance à ceux qui éclaireront ma lanterne 🙂

        • Some1 dit :

          Je ne suis pas ASM cependant:

          – L’opérateur sonar effectue une veille d’écoute passive lors de son quart. Il écoute tout ce qui se passe dans l’eau et essaye donc de repérer les sons anormaux. (avec l’aide de son équipement) Sans doute que les logiciels/équipements récents aident à détecter plus facilement de tels anomalies sonores.
          – Lorsqu’un tir torpille est détecté le navire passe en poste de combat avec prise de mesure anti-torpilles. (Fermeture de toutes les portes et panneaux étanches. En particulier dans les fonds et évacuation du personnel qui pourrait s’y trouver.)
          – Les leurres anti-torpilles sont envoyés à l’eau.
          – Le bord tente de trouver le sous marin par tous les moyens disponible. Sa position supposé est noté et envoyé par liaison.
          – On peut tenter un tir torpille sur la torpille adverse pour essayer de la détruire ou au moins sectionner l’éventuel câble d’une torpille filo-guidé.

    • Barfly dit :

      Les FREMM embarquent un hélicoptère NH 90 qui allonge considérablement leur capacité de frappe sous marine.

    • Pourquoipas dit :

      Il pourrait shooter rien du tout… un soum détecté est un soum mort, point. Dans l’hypothèse ou il serait capable de plonger pour échapper à une MU90, il se met largement hors de capacité de pouvoir riposter avec ses missiles de croisière.
      La vie n’est pas aussi simple que dans RT ou Spout…

  3. ScopeWizard dit :

    Tiens donc ………….. avec la musique ( magnifique BO de Hans Zimmer ) de USS Alabama sorti sur les écrans cinq ans plus tard …………..

    https://www.youtube.com/watch?v=3C2tE7vjdHk

    Amusant ! 🙂

  4. Twisted dit :

    C’est dommage qu’on ait pas acquis le MILAS, ça aurait vraiment été un plus niveau portée et rapidité de frappe, sans avoir à passer par un hélicoptère ASM.
    Mais bon j’imagine que ça doit pas être le truc le plus dur à integrer, même dans l’urgence.

  5. lucnets dit :

    Je sais bien qu’on aura jamais assez de navire. Mais savoir garder et développer des domaines d’excellence stratégiques (humains et techniques) malgré les contraintes budgétaires cela fais chaud au cœur. Vive la Marine Française!

  6. Fralipolipi dit :

    A Singapour, ce sont les Fremm ASM qui sont restées auprès du PA CDG pour l’escorter, alors la Forbin AA a quitté temporairement le GAN pour 1 semaine de visite et d’exercices au Vietnam.
    https://www.corlobe.tk/article46167.html
    … c’est peut-être le signe que la Fremm représente une plus grande importance côté sécurité dans un tel contexte.
    .
    Entre temps, bravo à l’équipage du Languedoc. Même si la pression avait changé de camp, il devait quand même en rester un peu à bord de notre frégate d’avant-garde.

  7. berger dit :

    Repérer un soum en temps de paix est une chose, faire la même chose en guerre avant de prendre une prune est autrement plus compliqué.

    • Carin dit :

      @berger
      Ne vous mettez pas dans tout vos états…que ce soit en temps de paix ou de guerre, le boulot des sous-marins est le même … approcher un navire « ennemi » et se positionner à portée de tirs sans se faire remarquer!!! Pour ce qui est de la languedoc les russes ont ratés leur coup cette fois, et d’autres d’ailleurs,cela ne veut pas dire qu’ils n’ont jamais réussis, même si je le pense, renforcé en cela par l’exigence de vérification de nos données par nos « amis » américains, qui du coup ont pris conscience de l’excellence du matos français, et comprennent un peu mieux les « pings » que leurs propres soums ramassent lorsqu’ils s’approchent un peu trop près de nos côtes ou île longues, voir du CdG et de son Gan. On peut également souligner l’excellence des soums français, qui tout en étant d’une précédente génération, ne soulèvent aucune protestation russe ou chinoise alors que ces pays se doutent que leur flotte est parfois sous la menace d’un rubis, mais ne le détecte pas… idem pour nos « amis » américains… mais ces derniers en ont régulièrement la preuve lors d’exercices qu’ils ont l’intelligence de mettre en place pour apprendre.

    • Thaurac dit :

      Les bruits ne changent pas, et quand ils manœuvrent c’est la même chose!
      c’est d’ailleurs pour ça qu’ils s’entrainent…

  8. Frédéric dit :

    Pour rappel, les sonars Flash embarqués pour les MH-60 de l’US Navy sont fabriqués à Brest

    • Alouettesi dit :

      Ce sonar peut retrouver
      la minerve et eurydice ?

      • Alpha dit :

        « 70 morts en Chine
        Le 2 mai 2003, l’agence officielle Chine Nouvelle annonce qu’un sous-marin de classe Ming qui participait à un exercice près des îles de Neichangshan, au large de la province orientale du Shandong, a été victime d’un dysfonctionnement mécanique qui a provoqué la mort des 70 membres d’équipage.

        Peu de détails ont filtré mais selon des analystes, il s’agirait de l’accident de submersible le plus grave depuis la création de la République populaire de Chine en 1949. »

      • Royal Marine dit :

        On sait depuis longtemps où se trouve la Minerve, et ce qui l’a coulé… Même si ces informations restent classifiées.

    • Huge Barbarian dit :

      Selon intégration depuis US Navy-Raytheon-TUS-Ss-traitants français.

  9. Auguste dit :

    « Nos partenaires américains EXIGERENT de vérifier nos paramètres ».Ils n’ont qu’à acheter des FREMM et s’équiper chez Thales.Non mais!.Même sur çà ils sont en retard?.Exiger,exiger…ils vont en prendre une dans pas longtemps,tu va voir!

    • Carin dit :

      @auguste
      C’est précisément ce qui m’a inquiété lors de la lecture de l’article..
      moi un « partenaire «  qui exige de vérifier mes données, n’est pas un partenaire mais un espion qui veut à travers ces paramètres établir la qualité du matos que je déploie… et en ce cas, il va se faire foutre. Mais malheureusement nos marins ont reçu ordre de transmettre leurs données, et maintenant les ricains savent tout des perfs de nos moyens de détection!!!

    • Frédéric dit :

      L’US Navy s’équipe déjà chez Thales comme je l’ai écrit plus haut avec les sonars pour hélicoptères depuis 1993 🙂

      https://www.meretmarine.com/fr/content/thales-livre-son-500eme-sonar-trempe-flash

      • Carin dit :

        @frederic
        Je suis complètement d’accord avec vous, mais je voudrais vous faire remarquer que les sonars flash que déploie un hélico n’ont rien à voir avec le matos à bord ou tracté par un bateau….

    • Rascasse dit :

      Ils sont en position d’acheter des FREMM, dans sa version italienne, que Fincantieri leur propose dans le cadre d’un appel d’offre en cours; Mais c’est Lockheed-Martin qui fournira l’électronique s’il choisissent la FREMM. Et il semble que ce ne soit pas le même niveau.

    • Eric dit :

      Pfff… Ca fait juste soixante-dix ans que la Marine Nationale s’entraine presque tous les jours avec l’US Navy (et toutes les autres marines de l’Otan, à commencer par la Royal Navy). Nous avons les mêmes procédures, nos matériels sont compatibles, et nous nous transmettons les données en temps réel via la liaison 16. J’imagine que la détection en question a du survenir au cours d’un exercice Otan, c’est pour ça que les américains sont au courant. Il faut arrêter de psychoter par pur anti-américanisme, on n’a aucune raison de se cacher ce genre d’information vitale entre alliés : après tout, les Oscars sont une menace pour nos bateaux aussi bien que pour les leurs !

      • Auguste dit :

        D’accord pour le partage des informations entre « amis »,à condition que ce soit réciproque et partout.Hors c’est loin d’être le cas des US et ses « five eyes » vis à vis de la France.Sans compter la guerre commerciale ouverte entre US et France,notamment pour le militaire.

      • Carin dit :

        @eric
        Pffff… il ne s’agit pas d’échanger avec nos alliés la position et l’identification d’un soum dit « ennemi » , il s’agit de « l’exigence » américaine de vérifier tout nos relevés ( distance de repérage, puissance utilisée sur les capteurs, determination des différentes couches salines de l’eau, identification du soum et donc tout ce que cela comprend sur la base d’enregistrement de ce soum en particulier, base qui je vous rappelle est classée secret défense, enregistrement de toutes les manœuvres évasives utilisées par le soum ), etc…etc… mon indignation est donc un peu plus complexe que vous semblez le croire. De plus sachez que je considère réellement les américains comme étant nos alliés… mais comme je le rajoute aussi souvent « aimer n’empêche pas d’être lucide » et je suis persuadé que si c’est un navire français qui avait formulé cette exigence auprès d’un bateau américain, la réponse aurait été « fuck fuck fuck).

  10. Oeil de Moscou dit :

    Bonsoir
    L’Oscar II (classe 949A Antey) n’a pas de coque en titane, mais une coque en acier AK-33 de 45 à 68 mm d’épaisseur.
    Son armement principal, le P-700 Granit a une portée de 550 km. Le plus gros problème c’est que la salve utilise la technique de transmissions de données entre les missiles en vol. Un missile leader par 24 missiles d’une salve. Le leader utilise son radar actif bande Ku par intermittence, pour être plus discret. Il transmet ses données aux autres missiles de la salve. Il leur affecte leurs cibles. En cas d’attaque à plusieurs salves, le leader peut communiquer avec les autres leaders pour coordonner l’attaque. Le missile dispose de contre-mesures intégrées, et peut adopter divers profils de vol et de manoeuvre.
    En Méd, il pourrait s’agit d’un de ces trois là
    K-119 Voronezh
    K-410 Smolensk
    K-266 Orel
    Affectés en flotte du Nord

    • Patatra dit :

      Sur le papier le concept est très intéressant…
      Après, a voir comment cela s’intègre dans une doctrine d’utilisation, car face aux défenses anti-missiles, lointaines, moyennes et proches, d’un groupe aéronaval aux abois mais aussi la GE qui peut être déployée, c’est bien une salve complète qu’il va falloir envoyer pour toucher au but. Ce truc est fait pour pêter du PA, mais y arrivera-t-il… Je préfère ne pas le savoir 🙁

  11. Lecteur69 dit :

    Reponse pertinente merci !

  12. mich dit :

    Un binôme Fremm / FDI , ses deux NH90 ,ses capteurs , ses drones ? ,avec 1 atlantique 2 en soutien ,voir 1 Suffren en maraude , cela devrait fournir dans pas si longtemps que ça un bon moyen de contrôle de zone ,bien sur il faudra garder les équipages bien entrainés et un soutien de bon niveau .On verra vers 2030 si notre marine à bien négocié le virage post guerre froide ,il vaudrait mieux ,pas facile d’ avoir une visu à dix ans de notre  » entourage « .

  13. TINA2009 dit :

    Bsr à Tous et à Toutes !

    Excellent article sur un sujet plus que d’actualité .
    Aussi, je réitère ma recommandation suivante . A savoir :
    – 1/ Disposer d’un navire ASM avec un duo SONAR de coque et remorqué avec une liaison matérielle assurant le rôle d’une ALR, c’est un énorme progrès / à la génération précédente .
    -2/ Disposer d’un vecteur piloté hélicoptère NH90 doté d’un Sonar FLASH et de Bouées au dernier cri , constitue un progrès énorme/ à la génération précédente.

    Cependant … CEPENDANT, Nous avons juste rattraper notre retard avec une très courte avance .
    IL NOUS FAUT IMPERATIVEMENT TENIR COMPTE DE L’AVANCE TECHNOLOGIQUE de Nos INDUSTRIELS , pour « EXIGER » De nos fabricants de NAVIRES de MODIFIER LA STRUCTURE et L’IMPLANTATION DE NOS FUTURES FREGATES .
    A savoir :
    – 3./ L’ARRIVEE des AUSS de THALES et de ces 18 partenaires , pour des missions ASF et ASM , constitue une avancée qui permet un Saut capacitaire non modélisable par plusieurs de nos camarades marins eux-mêmes… Et tout à fait Plébiscités par nombre de nos camarades marins ( désolé pour ccertains qui me liront … Mais on discute tout de même entre nous … N’en vous dépaise !!!).
    Aussi , je répète :
    – L ‘implantation d’un bossoir à babord et tribord , ROTATIF, permettant la mise à l’eau d’un RHIB, d’une vedette et d’un AUSS – ce-dernier configuré en mission asm avec une Arme MU90 , ou bien ASF avec le mât déployable adéquat – permet de disposer de 3 vecteurs maritimes déployés simultanément, à l’instant T, avec un autonomie cumulée particulièrement convaincante et crédible pour notre propre MARINE et pour la MARINE dont le vecteur est poursuivi…
    SANS COMMENTAIRES Additionnels …. Si ce n’est ceci :
    – La confirmation de 2 des 3 options de Frégates FREMM supprimées en 2015, en une version « revue et corrigée », nous permettrait de formaliser et donner naissance à cette supériorité technologique et humaine sur la totalité des marines mondiales pour les 10- 18 prochaines années ( à compter de 2019).

    PS : En plus, ca tomberait bien , car il nous manque 2 FREMM ASM. Autant en profiter pour proposer une version  » Actualisée ».

  14. Ghostrider dit :

    @ThP .. silencement .. ho c’est nouveau ?

  15. Royal Marine dit :

    La Marine Nationale a toujours su garder ses équipes de lutte ASM au plus haut niveau (Surface ou soum…), et régulièrement tailler des croupières aux anglo-saxons dans tout les exercices, y compris avec des matériels dépassés.
    Aujourd’hui, avec l’arrivée de nouvelles chaînes de détection, classification et lutte ASM, leurs résultats ne peuvent encore en être qu’améliorés. Juste rançon d’un travail permanent et d’entraînements lassants à force de répétitivité…
    Bravo à mes chers camarades marins, et donc toujours en pointe!

  16. vrai_chasseur dit :

    Le redoutable sonar Thales CAPTAS 4 des FREMM… pas d’équivalent dans le monde à l’heure actuelle en ASM.
    Installé aussi en rétrofit sur les frégates T23 de la Royal Navy, ce qui leur a fait faire un énorme bond en avant. L’US Navy l’a choisi aussi pour ses LCS.
    Pour un sous-marinier avoir une FREMM française en face avec en plus les sonars FLASH embarqués sur hélico, c’est le chant du loup.

  17. Thaurac dit :

    Déjà qu’on a les « meilleurs » sous mariniers au monde, des sous marins pas dégueus non plus, si on devient des as de la détection, c’est la cerise sur le gateau..

  18. cedivan dit :

    « Incrédules, nos partenaires américains exigèrent de vérifier nos paramètres ».. et on a obéï le doigt sur la couture du pantalon ?!

    • Fralipolipi dit :

      S’il est question que les US nous achètent le Captas 4 pour leurs frégates LCS, alors il n’est pas anormal de répondre aux demandes d’informations en amont d’un client/prospect … A suivre.

  19. edouardDlmt dit :

    Quelqu’un peut m’expliquer l’utilisation des Patchs , comment ça fonctionne? c’est pour des missions prévues ou alors c’est à chaque occasion…? je comprend pas trop novice que je suis.

  20. Thaurac dit :

    On va leur refiler une clé usb d’ un banc de crevettes…

  21. Tasdeferaille dit :

    Propagande française à deux balles pour se rassurer, en tant que marin français opérant dans la mer du Nord je vous assure que les sous marine russes sont quasi indétectable pour toutes les armées de l’OTAN. Essayez de vous rassurer, mais le jour ou sera déclarée une guerre avec la Russie vous saurez à quoi servait le contribuable français.
    Pour ceux qui recitent des éléments de langage, fiche technique d’un missile ou font du copié collé vous vous fourrez le doigt dans le cul jusqu’à la gorge. Continuez à vous bourrée la gueule en continuant de penser à votre fameuse ligne maginot.

    • Time dit :

      Mdrrrr mythooooo

    • MD dit :

      Si vous n’aimez pas la ‘’propagande française à deux balles’’ (sic) , je pourrais peut-être vous conseiller la lecture de quelques articles sur ce sujet écrits en bon russe, par des Russes et en plus de cela, publiés en Russie .

      Ils risquent cependant de vous changer fortement de ceux que vous pourriez lire sur : rt.com, de Sputnik , de ria.ru, etc…

      Comme celui-ci par exempte, que je vous recommande car il ne date que de décembre 2018 :
      https://vpk.name/news/237709_podlodki_na_uboi.html

      Pour vous laisser le plaisir de lire la suite , et de juger par vous-même du sérieux de son contenu , je ne traduis que son titre :
      ‘’Les sous-marins russes à l’abattoir ‘’.
      Et ceci pour d’autres lecteurs curieux , plutôt que pour vous.

    • Sacha dit :

      Toujours par 2 ils vont, le maître et son apprenti !

    • loL dit :

      Je serai curieux de savoir à quel siècle vous opériez en mer du Nord….
      Il serait temps de remettre à jour votre réalité.

      Mais bon, je vais retourner picoler puisqu’apparemment c’est la meilleure défense.

    • aleksandar dit :

      En plus, il est tout a fait courant qu’un sous marin se laisse détecter et chasser pendant plusieurs jours pour analyser les capacités et manœuvres d’un navire ASM.

    • Carin dit :

      Ils sont tellement indétectables que même les fonds marins les percutent …. quant au doigt… je vous envoi mon majeur bien dressé en forme d’honneur mon brave monsieur.

    • Tremah dit :

      « marin français opérant dans la mer du Nord » bah voyons….

    • Stoub dit :

      Hummm…je doute que  » tasdeferaille » soit vraiment un  » marin français opérant en mer du nord.

    • Pas moyen dit :

      T’as pas marin et pas Français.
      T’es qu’un troll.
      Je bosse sur les protections des Sonars étrangers et Français et je vois les volumes commandés, encore ce mois-ci.
      En face, j’ai les collègues qui tardent pour Thalès. Et leurs volumes se comptent aussi en centaines de pièces.
      .
      Sans rancune, mais ce serait mieux si tu prenais la peine d’écrire Français avec une majuscule, pauvre type.

      • berger dit :

        Et toi troll chinius !

        • berger dit :

          Un français aurait écrit « Tu n’est pas un marin et pas Français. », et « Tu n’es qu’un troll. »
          Retourne à ton activité de technicien de surtace en Mandchourie.

    • Nihilo dit :

      Si j’étais un marin FRANCAIS alors j’écrirais « … en continuant de penser à NOTRE fameuse ligne maginot. » … 🙂
      Ligne Maginot qui d’ailleur a été efficace.

    • berger dit :

      La guerre esry proche, les russes veulent nous forcer la main pour acheter ses matériels militaires et voient d’un très mauvais oeil la perspective d’une force européenne conjointe.

    • trachix dit :

      Gros mytho… Soit vous n’êtes pas marin, soit vous n’y connaissez rien en ASM (ni en protection du secret, ni en discipline…). Un sous-marin qui reste loin et/ou profond est indétectable. Mais il ne sert à rien…

    • Capitaine de Bateau-Lavoir dit :

      @ Tasdeferraille
      Un peu de cohérence ne ferait pas de mal à votre contribution :
      1) comment pouvez vous savoir qu’un sous-marin est « indétectable » alors que vous ne le détectez pas ?
      2) s’il est « quasi-indétectable » comme vous le dites, ça signifie qu’il est détectable.

  22. werf dit :

    On aurait aimé avoir un RETEX sur les FREMM engagées contre la Syrie et connaître précisément les causes des ratés … de la part du président de la commission de la défense au lieu de faire du cinéma avec un patch qui ne prouve, rien sauf pour les gogos.

    • Électeur dit :

      @ werf
      Assez d’accord avec vous : comme trop souvent les élus, celui-ci n’est même plus conscient de se moquer de nous, tant c’est devenu une habitude dans le milieu politique.
      .
      Parler « intérêts vitaux » c’est ignorer la loi (un comble pour un membre du Corps législatif !).
      La loi dit que la mission des forces armées est de défendre les « intérêts supérieurs » de la Nation, ce qui n’est pas la même chose.
      .
      Circonstance aggravante, ce monsieur est président de la Commission Défense.

  23. vrai_chasseur dit :

    La FREMM Languedoc a fait un exercice conjoint ASM avec un destroyer US classe Arleigh Burke, le USS Porter (DDG 78) en Méditerranée orientale en Septembre 2017.
    C’est peut-être là que l’un des Oscar II russes, envoyés depuis la flotte Nord en Méditerranée pour surveiller le Stennis et le CDG, a été détecté. Et si cela a été le cas c’est probablement par la FREMM, car les Arleigh Burke US n’ont pas un sonar aussi performant que le CAPTAS 4 des FREMM. D’où peut-être aussi leur demande de vérifier les données…
    Les 2 équipages étant très affûtés (le Porter et le Languedoc ont tous les deux tiré des missiles au cours de l’opération Hamilton sur la Syrie et faisaient partie de l’escorte du Stennis), on peut penser que si une piste de soum russe a été détectée, ils n’ont pas dû le lâcher et sans doute l’obliger à prendre le large. D’où le patch pour célébrer…
    mais tout cela est de la conjecture de ma part.
    Sur cette photo on voit John Tobin commandant du USS Porter embarquer sur le NH90 français pour aller rejoindre son homologue français à bord du Languedoc le 03 Oct 2017 :
    https://www.alamy.com/mer-mediterranee-oct-3-2017-john-tobin-commandant-de-la-classe-arleigh-burke-destroyer-lance-missiles-uss-porter-ddg-78-les-conseils-dun-helicoptere-attache-a-la-fregate-francaise-fs-languedoc-d-653-pour-lentrainement-bilateral-dans-la-mer-mediterranee-le-3-octobre-2017-porter-lavant-deploye-a-rota-en-espagne-est-sur-sa-quatrieme-patrouille-dans-la-sixieme-flotte-americaine-zone-doperations-a-lappui-des-allies-et-partenaires-et-les-interets-de-securite-nationale-des-etats-unis-en-europe-image222069328.html?_ga=2.95459356.1091448108.1559642558-846935366.1559642558

  24. Titi-Rex dit :

    Désolé mais on apprend sur Sputnik que c’est le maitre de quart du sous-marin de type kilo « Orel » Dimitri Volgogine, qui aurait glissé sur une peau de banane provocant un son de 62 décibels, alertant ainsi la frégate française. D’après l’état major russe, rien n’aurait entravé la mission de leur sous-marin, elle serait même d’une grande réussite ayant permise de connaitre la capacité de détection du CAPTAS 4 et de poser délicatement une balise sur le cul du navire. Les français comme d’habitude ont cru que la bête des abysses était..surprise. mdr
    .
    « Da, jeu échec nous connaitre da! Nous connaitre également course à l’échalote de la fierté mesquine qui induit en erreur les petits français da! Nous créer fuite en avant afin que adversaire montre ses couilles au moment où photo peut être prise, da! »
    .
    Donc maintenant les type Kilo sont grillés et le savent, et on n’en verra peut-être pas de si tôt sous une FREMM… On comprend que le marketing dans ces ventes d’armes peut bien aller au delà de la raison, car sous-jacent en filigrane, on peut dans cette démonstration ruiner dangereusement une avance tactique, mais aussi avoir un avantage permettant une pression stratégique, mais cela révèle surtout une incroyance sur une guerre futur, comme si on pouvait balancer des secrets en se disant que la guerre n’est pas près de venir. C’est pas un gag, pourtant c’est ainsi aujourd’hui, pour montrer de l’efficacité aux clients, on sort le grand jeu, mais c’est clairement à double tranchant.
    .
    Bon après il ne faut pas que la DGSI viennent demandé a des journalistes si la liberté de la presse est plus importante que les secrets militaires, parce-que ça va laissé comme une impression de ridicule bête et méchant, et complètement à côté des vraies enjeux technologiques.
    .
    Très bien si ce sonar fonctionne, les français ne sont pas des bleus en la matière, comme avec l’ASDIC, mais la grande muette ne se critique jamais et elle a toujours le meilleur matos, alors par expérience de l’histoire passé, je me méfie de l’autosatisfaction en la matière, en combien de jours notre aviation fût à terre en 1940? Pourtant sur le papier elle était la meilleur.., comme d’ab. Les types Kilo ont une forme éloigné des goutte d’eau actuel, avec en plus une une hélice sans carrenage, cela ne devrait pas être un scoop de les détecter vu leur âge.
    .
    Pendant ce temps là Trump fait tout pour éloigner la Grande-Bretagne de l’Europe; Poutin a ses aficionados dans la gauche et la droite française; Bannon fait ses courses au RN; tandis que la Chine s’est débridé et les pays du golf restent particulièrement tranquilles; c’est que du bonheur!

    • Stoub dit :

      Jamais personne en france n’a considéré en 1940 que la france avait la meilleur aviation. Bien au contraire, la conscience de notre retard en la matiere, tant en nombre d’appareils qu’au niveau de leur fiabilité ( les d520, et bloch 152 commençaient a peine à être livrés, sans bonnes hélices, échappements etc..), était totale.

      • Titi-Rex dit :

        Très bien vu! On savait qu’on avait pas le niveau dans l’arme de supériorité, pourtant on a déclaré la guerre à l’Allemagne. Il nous manquait 2 ans, armer Le Richelieu, le Dunkerque, etc, etc. St Ex explique bien comment son avion de reconnaissance c’est voler sur une tranche de mortadelle. Mais la suffisance et la fierté mal placé ont remplacé la raison et la prudence. Plutôt que de déclarer la guerre nous aurions mieux fait de faire en sorte que ce soit les allemands qui nous déclare la guerre, car psychologiquement, la légitime défense est importante dans l’esprit du combattant, au risque que le doute qui l’habite dans le cas contraire, n’use sa combativité et n’entrave sa perception. En tout cas le sujet de ce sonar est hautement stratégique, mais pour protéger certain secret il faut un mentale de colosse, car e temps de paix les gens ne réalisent pas toujours du degré de sensibilité, et que tout ne se partage pas, sinon cela ferait longtemps qu’un observateur français serait installé à Groom Lake pour voir ce que nos amis américains préparent en secret. Sur cette dérision, je vous dit bonsoir et merci d’avoir était honnête sur notre aviation de 1939.

  25. Franz dit :

    Si vous êtes vraiment « marin français opérant dans la mer du Nord », je constate que le commandant qui vous a débarqué sur une île déserte en récompense de votre comportement vous a laissé le matériel et une connexion Internet.
    C’est quand même sympa de sa part, même si à l’évidence c’était une erreur.
    Sans rancune, hein ?

  26. Carin dit :

    @franz
    J’ai bien peur que ce gars fasse vraiment partie du commandement du Nord… mais côté russe… peut-être même qu’il se trouvait à bord du soum détecté ?? Actuellement on lui a dit qu’il était en perm… mais ça fait un an que ça dure et il commence à se poser des questions, et comme il sait que RT et compagnie c’est du bidon, il vient naturellement aux nouvelles sur opex 360!!!