Les problèmes de logistique affectent la disponibilité des avions F-35

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

108 contributions

  1. Etiennebee dit :

    Je ne sais pas où nous en sommes de notre coté avec nos aéronefs, mais ce qui écrit là est simplement édifiant …
    L’impression 3D peut résoudre certains problème de pièces mécaniques, mais on ne fera ni une verrière ni un faisceau de câbles en 3D …

  2. mayce dit :

     » le Pentagone a « dépensé des milliards de dollars en pièces de rechange pour le F-35 mais qu’il ne tient pas de registre pour toutes les pièces achetées et ne sait ni où elles se trouvent, ni combien elles coûtent »

    j’ai failli m’etouffer quand j’ai lu ca !!! non mais c’est une blague ? !! on parle du pentagone !!! ils n’ont pas de BD de suivi de stocks pour le F35 ? .. voilà ce qui a arrive quand tu as trop d’argent à depenser . nous les autres bah tu rationnalise parce que tu ne sais pas si demain tu auras suffisamment d’argent pour en acheter une autre

    • Lucy dit :

      Lisez bien. Le registre n’existe pas pour certaines pièces. On ne sait pas de quelles pièces il s’agit ni de combien vallent ces pièces dans l’ensemble (1%, 10%, 80%). En gros ça ne veut quasi rien dire sans plus d’info.

      • TINA2009 dit :

        Bsr LUCY !

        Tout à fait juste!

        Faut, peut-être , prendre des mesures plus « expéditives » compte tenu des observations effectuées par les uns et les autres ( ici même sur ce site , comme le GAO… Et utitilisateurs…..):

        – nationaliser toutes les Entreprises qui ont participé à la conception et création du Logiciel ALIS. Contraindre leurs personnels à apporter les actions nécessaires et correctrices pour permettre à ALIS de se comporter, à minima, comme un ERP + et WMS civil qui a plus de 15 ans d’expérience : REFLEX….BPCS….SAP…. Mieux, et plus simple , comprenant la partie AZAP : DAFI!
        – Un mandat d’arrêt pour tout personnel de ce « PROJET » ( Ben oui !!! d’accord ou pas, en lisant le CR du GAO , on peut traduire que ce « truc » ou « machin » ALIS…. —> Eh Ben , c’est pas opérationnel ! ) qui tente de se  » faire oublier »….
        – Tout ceux qui sont rattrapés et arrêtés, voient leurs COUCOUGNES et TETONS retirés, par une opération micro-chirurgicale …En effet, j’ai adressé un dossier au GAO pour être le fournisseur référencé quant à la restauration  » en extérieur » sur l’ensemble du territoire américain . Désormais, toute unité qui souhaite une soirée  » divertissante » doit s’inscrire via le module de réservation du GAO… Ensuite, je confirme ma disposnibilité …. Et j’arrive le Samedi à 14h00 pour débarquer l’ensemble du matériel ( congélateurs, bidons d’huile, PLANCHAS, assiettes et verres, plusieurs palettes BIERE MUNICHOISE ARTISANALE « AUGUSTINER BRAÜ », pain aux céréales BIO…) Et tous mes approvisionnements s’effectuent en temps réel. Par ex: L’A300 décolle 45 min après la réception de la commande par EDI par mon entrepôt de stockage – préparation-contrôle marchandise-chargement-arrimage-bons d’expédition et doc douane remis à l’équipage.
        —-> Je suis opérationnel 317/365 Jrs … Et ma réactivité a fait l’objet d’une certification Britannique BRC 2A++.

        PS : Croyez – vous qu’il faille que j’adresse une proposition pour la logistique de ce F35?
        PSS : Réflexion faite, je ne vais pas adresser de proposition : Tout ce qui peut discréditer cet F35, est salutaire pour tous les autres industriels mondiaux ( non partie prenante dans ce programme).

        • ScopeWizard dit :

          @TINA2009

          HA HA HA HA HA 😀 😀 😀

          Je me marre bien avec vous ; cela étant je me suis rapidement perdu dans votre forêt d’ acronymes de tous horizons …………. 🙁

          Aussi , si vous pouviez en préciser quelques uns ? 😉

      • ScopeWizard dit :

        @Lucy

        Certes !
        Sauf que ça ne cadre pas du tout avec la manière de procéder des américains depuis des décennies ……………..
        Une telle pagaille , surtout concernant un engin complexe aussi pointu que le F-35 , ne se comprend absolument pas , en aucune façon .
        Elle s’ explique sans-doute , ça oui , mais se comprendre c’ est à dire en gros se justifier en entrant dans une logique où en réalité il ne saurait être question du moindre élément négatif ( où d’ un minimum admissible ) à charge mais plutôt d’ un changement concerté dont le résultat aurait été prévisible donc anticipé , alors ça certainement pas .

        Pour moi , il ne peut qu’ y avoir maldonne et un gros problème disons ……….. de rigueur et de sérieux …………….

    • wagdoox dit :

      ca fait des années que le pentagone perd des milliards de vue et aussi longtemps que ca fait scandale.

  3. Chanone dit :

    Les mêmes problèmes que les nôtres en pires, à cause du nombre de versions, de modifications, et la distance entre pays partenaires.
    .
    Bon courage !

  4. mustard dit :

    Pas une semaine sans une mauvaise nouvelle sur le F-35, la tendance se confirme et ceux qui prédisaient une amélioration au fil du temps se sont visiblement trompés. je pense qu’on n’a pas fini d’entendre ce genre de news sur ce qui pourrait devenir le plus gros fiasco de l’histoire de l’aviation moderne.

    • NRJ dit :

      Je vous rappelle comment c’est passé le programme Rafale ? Il a eu son lot de problème aussi. Et jusqu’en 2015 il n’était même pas assuré.

      Le vrai problème du F-35 porte plutôt sur les choix de conception qui ont ont été contradictoire (monomoteur voulu rapide et discret thermiquement, voulu furtif mais avec un moteur central). Il risque ainsi d’être très polyvalent mais également mauvais en tout par rapport à ses rivaux… S’ils sont développés. Car le SU-57 a l’air d’être passé au point mort (quoi qu’en dise red samovar) à tel point que les russes le proposent (désespérément ?) aux turques et aux chinois. Le Scaf doit faire face à des critiques de chaque côté (notamment sur ce site) et un partage industriel difficile, le J-20 et le J-31 sont les plus dangereux, mais la Chine a toujours un retard énorme dans les moteurs qu’elle achète aux russes et sur l’avionique. A partir de là, difficile de critiquer les problèmes de mise au point du F-35.

      • Alpha dit :

        @NRJ
        « Je vous rappelle comment c’est passé le programme Rafale ? Il a eu son lot de problème aussi. Et jusqu’en 2015 il n’était même pas assuré. »
        Ça m’intéresse d’avoir plus de détails sur vos affirmations…
        En attente de vous lire. Merci.

        • Plusdepognon dit :

          @ Alpha
          Le financement.
          Il fallait trouver 2 milliards d’euros de recettes exceptionnelles (pas budgétaires, quoi ).
          Frissons garantis. Jusqu’à ce que la géopolitique désastreuse de certains acteurs soit disant amis produise un contre-effet… et qu’un bon lobbying de la part des français debloquent la situation.

          • Alpha dit :

            @Plusdepognon
            Ah oui, pour le financement, donc responsabilité de l’Etat, je vous suis.
            Mais pour les industriels concernés par le programme Rafale, pas de dépassement de budget (ou presque, + 4,7 %…), pas de problèmes industriels notables, pas de délai rallongé, etc …
            Bref, bien loin des conneries que notre camarade NRJ nous sort …

          • NRJ dit :

            @Alpha
            Le programme Rafale était estimé à 170 milliards de francs soit environ 25 à 30 milliards d’euros quand il a été lancé. En 2011 le cout était estimé à 43 milliards soit 50% de surcoûts alors qu’on a réduit de presque de moitié nos commandes. A part tout est de la faute de l’Etat. Qu’est ce que vous racontez sur les 4,7% de surcout. Par rapport à quoi ? Quand les équipes de Dassault ont décidé de se faire plaisir en se disant que de toute façon l’ État paiera, c’est à qui la faute ?

            Dites moi, Dassault vous a sponsorisé pour faire le troll sur ce blog ?

          • Alpha dit :

            @NRJ
            Et puis…
            — » 25 à 30 milliards d’euros quand il a été lancé. En 2011 le cout était estimé à 43 milliards soit 50% de surcoûts  »
            De 30 à 43 ça n’a jamais fait 50 % de plus …
            — « alors qu’on a réduit de presque de moitié nos commandes »
            Non plus !… De 286 (ou même 320 au tout début…) à 225 ça n’a jamais fait la moitié …
            Alors non content de nous déblatérer des conneries, en plus vous souffrez de lacunes manifestes en mathématiques !
            Et bien, c’est pas gagné … 🙁
            — « Quand les équipes de Dassault ont décidé de se faire plaisir en se disant que de toute façon l’ État paiera, c’est à qui la faute ? »
            Ben, hélas, à l’Etat, qui ne respecte pas ses engagements et qui paye donc des pénalités… Un contrat a été signé, donc… Ainsi, avec ces baisses de commandes, l’Etat avec 61 Rafale en moins à acquérir, économiserait environ 6 milliards d’euros, mais perdrait dans le même temps environ 1 milliard d’euros de rentrée de TVA (19,6 %). Sauf que ces économies se feront à long terme, au-delà de la fin du quinquennat de François Hollande
            Et en plus, vous êtes nul en économie ? Tssssssssss…………..
            Et d’insister, pour les mal embouchés :
            « Un peu moins de 40 milliards d’euros, un montant étalé sur 60 ans, c’est le coût total du programme Rafale pour l’Etat, en comptant les 225 appareils commandés (ou en passe de l’être) par la France depuis son lancement en 1988, le développement de l’avion et le soutien logistique ».
            https://www.capital.fr/entreprises-marches/ce-qui-fait-du-rafale-un-avion-de-chasse-hors-norme-1167995
            Et le programme, dans sa totalité, n’a dérapé que de 4,7 %… Je le redis, bien fort, pour le gars atteint de surdité ! 😉
            Tiens, pour vous aider, vu vos manques criants, dans votre moteur de recherche, tapez « Rafale cour des comptes 4,7 % »… La vérité s’offrira à vous ! 🙂

          • NRJ dit :

            @Alpha
            Pour l’instant on en est a 180 exemplaires commandés. 225 d’ici 2030. Contre 320 prévus initialement. Raison pour laquelle je parlais de réduction de nos commandes de moitié.

            L’État doit payer pour des programmes d’armement. La limite est quand l’entreprise ment et fait pression pour avoir le marché. Dans le cas présent, Dassault avait annoncé 170 milliards de francs pour empêcher que la France rejoigne l’eurofighter en annonçant également qu’il y aurait d’autres partenaires (jamais trouvés) et des ventes massives comme le M2000. Et puis une fois que c’était fait, ils ont annoncé des chiffres plus crédibles. Je vous conseille de voir le documentaire « armée française ou va l’argent? ». Les 15 dernières minutes sur le rafale devraient vous éclairer.

            C’est drôle que vous.parliez de tva. Vous vous êtes vraiment dit que les fonctionnaires avaient estimé le coût du programme en prenant en compte les retours indirectes du programme sachant que ceux-ci varient selon les politiques ? Ou alors c’est un propos gratuit ? Je penche pour cette option.

        • NRJ dit :

          Le programme Rafale a coûté deux fois plus cher qu’annoncé au début du programme. C’est déjà un élément lourd à prendre en compte. Ses moteurs ont été une source de difficulté, à tel point qu’il a fallu faire prendre des moteurs américains pour les premiers exemplaires du rafale. Enfin, le pilotage semble avoir été difficile à acquérir avec la perte de 3 avions à ses débuts et d’un autre tombé à cause un défaut d’affichage des données en 2010.

          • Chanone dit :

            @ NRJ
            Le Rafale a servi de mulet pour plusieurs recherches fondamentales. Dans les années 80, il p’fut un saut dans l’inconnu comme le fut le mirage III dans les années 50.
            .
            Seul le démonstrateur Rafale A fut équipé de moteur étrangers. Et dès que possible, il passa en motorisation hybride avec un M88.
            Tous les prototypes suivants (C01/ B01/ M01) furent équipés avec des M88. Et la taille des prototypes furent revus à la baisse.
            C’est assez rare pour être souligné.
            Quant au coût du programme, vous ouvrez une double polémique :
            – en premier lieu, les industriels du groupement ont été priés de mettre la main à la poche parce que la presse dénonçait par anticipation un gouffre à milliard.
            Elle savait ce que ça coûtait, mais pas ce que cela rapportait. Et la concurrence à eu beau jeu d’avancer les articles les moins courtois pour vanter leurs propres produits ( Corée, Maroc).
            .
            En second, la dramatique hésitation de nos décideurs politiques a fait grimper les prix: si les études avaient suivi le planning, elles se seraient terminées avec dix ans d’avance. Au lieu de ça, la réduction drastique de commande entraîne les mêmes déconvenues que pour les FreMM: moins d’unités, plus chères, avec des pertes de compétences sur les chantiers.

          • Alpha dit :

            @NRJ
            —« Le programme Rafale a coûté deux fois plus cher qu’annoncé au début du programme »
            Tiens donc !…
            Le coût du programme Rafale (plusieurs fois réévalué), tel qu’il est annoncé par le Sénat fin 2012 est de 44,2 milliards d’Euros. Cette somme comprend la recherche, le développement et la production des différentes versions du Rafale (25,8 milliards d’Euros sans les avions…). En gros le programme tel que géré par les industriels, a dérapé de … 4,7 % !!!…
            Seule la baisse des commandes (286 ex. commandés initialement) fera augmenter mécaniquement le prix unitaire d’acquisition. Mais là, on ne parle pas de la compétence des industriels, qui ont respectés leurs engagements, mais bien de l’incurie des politiques qui se sont succédé à la tête de l’Etat.
            http://tpe-rafale.e-monsite.com/pages/rafale-remise-en-cause-du-programme/couts/
            —« Ses moteurs ont été une source de difficulté, à tel point qu’il a fallu faire prendre des moteurs américains pour les premiers exemplaires »
            Rien de plus faux !…
            Au départ, SNECMA a commencé des études, de ce qui deviendra le M88, pour le futur appareil de combat européen, études gelées suite au retrait de la France (1985). Le lancement du Rafale en 1986, voit par la suite le retour de SNECMA qui a besoin de 3 ans pour produire son moteur (annoncé dès le départ du lancement du programme Rafale !).
            Il n’y a donc pas de difficultés, comme vous le dites, pour un moteur qui n’existe pas encore !
            De plus, contrairement à ce que vous affirmez, seul le démonstrateur Rafale A (Rafale « blanc ») a volé avec des moteurs GE F404, jusqu’en 1989 (Tiens ! 3 ans plus tard, comme annoncé par SNECMA ! …).
            Rafale A avec 1 M88-2 et 1 GE F404 : https://www.pinterest.fr/pin/518899188309963061
            Mais tous les prototypes Rafale C01, B01, M01 et M02 ont tous volé uniquement avec des M88 dès le départ… (Sinon, prouvez-moi le contraire par une simple photo !!! 😉 )
            https://www.pinterest.fr/pin/518899188309963061
            —« la perte de 3 avions à ses débuts et d’un autre tombé à cause un défaut d’affichage des données en 2010 »
            Ah bon ? Z’êtes sur ?… 🙂
            Les premiers Rafale (M) sont entré en service en 2002.
            1 er accident : 06/12/2007 : Désorientation spatiale
            2 ème accident : 24/09/2009 : Abordage de 2 appareils en entrainement
            3 ème accident : 28/11/2010 : Problème gestion de carburant
            4 ème accident : 02/07/2012 : Passage dans le flux réacteur d’un F/A 18
            Alors pilotage difficile à acquérir, moi je veux bien, mais votre affirmation est un peu « light » et mériterait quelques développements… Si vous pouvez ! 😉

          • Affreux Jojo dit :

            Je pense que vous dites beaucoup de bêtises. Les moteurs américains n’ont été montés que dans le premier démonstrateur, l’élaboration du M88 n’étant pas finie, mais programmée et le moteur mis au point selon le calendrier prévu. Il fut monté dès 1989 au 460e vol de ce prototype ! Et avec des performances supérieures au F404 et alors même qu’il était montée sur un proto beaucoup plus grand d’un mètre, pour mermettre l’implantation de ces premiers moteurs américains, plus grands. Pour lé dérive des coûts, et leur multiplication par deux, j’aimerai bien voir votre source ! A priori, on était dans les 2,5% de dérives jusqu’au standard F3. Ce qui en fait un des programmes aérien le mieux géré de l’aéronautique mondiale. Après, pour les futurs standards, et les coupes budgétaires puis leurr réaffectation sur le programme, je ne sais pas. Comme je ne sais pas quel surcoût à l’unite le passage de 280 à 180 machines a entrainé.

            Enfin pour les crashes, je ne sais pas de quoi vous parlez. Quatre machines ont été perdues définitivement en 18 ans (premier vol dans l’aéronavale au standard F1, en 2001). Une sur désorientation spatiale du pilote (Armée de l’Air), deux sur une collision (Aéronavale) et une autre sur un bug affectant l’alimentation pétrole (Aéronavale). Je ne sais pas quelle est la moyenne d’avions perdus, d’un modèle sur 18 ans.

            Alors de quoi parlons nous et pour qui parlez vous ?

          • wagdoox dit :

            vous racontez n’importe quoi mais vraiment le programme a dérapé de 4%
            le moteur us c’était pour tester la cellule prête avant le moteur c’était prévu des le départ d’autant qu’on ne teste jamais un avion neuf en meme temps qu’on teste des moteurs neufs.
            relisez votre histoire !

          • NRJ dit :

            @Alpha
            Le programme Rafale était estimé à 170 milliards de francs soit environ 25 à 30 milliards d’euros quand il a été lancé. En 2011 le cout était estimé à 43 milliards soit 50% de surcoûts.

            Après vous pouvez toujours sortir les bons mots de Mr Dassault :  » on est très bon, il est moins cher que s’il avait été plus cher ».

            Vous êtes d’ailleurs tellement expert que vous me parlez du cout unitaire alors que je vous parle du cout du programme (cout qui devrait mécaniquement baisser si on achète moins d’avions).

            L’accident de 2010 c’est un défaut d’affichage des données selon l’amiral Guillaud. Je suppose que la page Wikipedia, par ailleurs très complète, n’a pas été mise à jour.

            @Chanone
            Je ne dis pas l’inverse. L’État à commis des bourdes. Celles que vous citez… Et également celle d’avoir fait confiance totale à Dassault sur ses estimations et ses choix techniques et technologiques. Sans nos ventes (miraculeuses ou pas ?) en 2015 on aurait eu le plus gros fiasco militaro-industriel de notre histoire.

            @Affreux jojo
            L’une des rares sources sur l’estimation initiale du programme est https://www.google.com/amp/s/lexpansion.lexpress.fr/entreprises/l-exportation-du-rafale-fin-de-20-ans-d-infortune_1414908.amp.html

            Pour le surcoût voyez plus haut. Et dites moi par ce que vous entendez avec « 2,5% de dérives » ». Par rapport à quoi ?

            Au fait je ne me bas pour personne si ce n’est une méthode pour la France de rester (en version optimiste) ou revenir (en version pessimiste) dans les premières nations mondiales.

            @Wagdox
            De mémoire c’est pour cause de retard que l’on a pris des moteurs américains sur le premier exemplaire. Je ne sais cependant pas à quel point cela a eu une influence sur la production de rafale.

            Enfin je ne critique pas le fait qu’on ait choisi le Rafale comme notre avion de chasse. A posteriori, on ne peut qu’applaudir ce choix. Mais on a pris des risques très importants qui auraient pu nous couter très chers.

          • jerome dit :

            tu raconte n’importe quoi

          • Au mur disait l'affreux Jojo, la bouche pleine et buvant ferme dit :

            @ NRJ. Les sources (2,5%), c’étaient celles de Merchet. ensuite, à priori, vous avez un problème avec les Francs Constants et les Euros Courants. Impossible de comparer les milliards estimés de 1986/88 avec les € de 2019.

            (Ah, et j’avai oublié la machine perdue dans un dogfight avec un F18 quand le pilote est allé lui flairer les fesses d’un peu trop près un peu trop bas).

            Quant à votre méthode, on attend d’en avoir un petit aperçu. Quelle méthode ? Pour l’instant, ça fait un peu 5e colonne votre discours. Persiflage et langue de p… . Et pour moi, les agents de la 5e colonne, c’est au mur avec 12 balles dans la carafe sur le front des troupes.

            Rompez.

          • NRJ dit :

            @Affreux Jojo
            Il existe des sites qui permettent de déterminer la somme en fonction de l’inflation. Par ailleurs des économistes mentionnent un chiffre de 18 milliards dans le documentaire « armée française ou va l’argent ? » que je vous conseille vivement de voir (au moins la partie sur le rafale à la fin).

            Quant à la méthode elle est simple : rester humble et apprendre de ses erreurs. On n’est pas les maitres du monde. Et le sacro saint rafale n’a pas échappé aux problèmes classiques, et malheureusement naturels des programmes d’armement.

            A part ça si vous voulez me flinguer, j’espère que vous êtes meilleur que moi au tir. Ça vous sera utile. Je trouve simplement dommage que des expressions qui sont naturelles et logiques vous soient comprises comme celle d’un espion à la solde d’une puissance étrangère.

      • Optimist dit :

        Ah ouais?? C’est quoi encore ces conneries
        Quels « problèmes », mis à part l’étalement budgétaire? on attend impatiemment vos révélations.
        Un programme « pas assuré jusqu’en 2015 »? Il a juste été livré en 2001 (AA) et 2002 (Marine), et la version F3 / AESA en 2009.
        Donc jusqu’en 2015, le programme pouvait être annulé, Dassault reprenait ses zinc???

        • John dit :

          lorsque vous faites l’hypothèse que NRJ attaque le Rafale, vous ne lisez plus correctement…
          Le programme Rafale en 2019 n’est pas dans la même situation qu’en 2015… En 2014 on se posait la question de la continuité de la production du Rafale, du financement des futurs standards, etc…
          Donc oui, l’année 2015 a été essentielle pour le futur du Rafale et pour sécuriser une continuité de la production d’avions de chasse sur territoire français.

          • Stoltenberg dit :

            John :
            Réponse à votre commentaire sur la Chine communiste.
            .
            « La situation en Iran, Irak, Syrie, Afghanistan et en Libye est le simple résultat des actions occidentales… De nouveau des faits… Alors le petit expansionisme chinois, bien que malsain et mauvais en effet, n’est rien au niveau mondial ! »
            .
            Vous avez oublié l’intervention en Corée dans les années 50′. Un vrai exemple de l’expansionnisme occidental aux dépens de la pauvre Chine communiste. En ce qui concerne le Moyen Orient ou le Croissant Fertile, je suis et j’étais opposé à ces interventions militaires depuis le début. Elles sont contraires aux valeurs morales de notre culture et elles sont globalement le fait de la même caste mondialiste qui a signé des traités honteux avec la Chine communiste. Aujourd’hui, ceci est en train de changer petit à petit. Des nouveaux courants politiques émergent, souvent dénigrés et combattus farouchement par nos medias, qui s’opposent à la globalisation (donc la paupérisation de l’Europe) et aux interventions insensées dans des pays lointains. L’élection de D. Trump est un exemple de la voix de ceux qui étaient jusqu’ici ignorés. Il remet en question l’ordre mondial globaliste et qui a déclenché toutes ces guerres. Ceci étant dit, il faut avouer que « l’expansionnisme » de l’Occident ne vaut pas l’expansionnisme de la Chine communiste. Prenons l’exemple de l’Irak. À ce que je sache, aujourd’hui c’est un pays libre (qui achète même une partie de son matériel militaire en Russie). Je pense que les Tibétains ne peuvent pas s’estimer aussi chanceux, n’est-ce pas 🙂 ? Pareil pour l’Afghanistan, je pense que la perspective d’avoir un gouvernement plutôt démocratique et respectueux des libertés est beaucoup plus attractive que la perspective d’une dictature musulmane radicale des Talibans. C’est une vision beaucoup plus prometteuse que celle qu’ont les Ouïghours, corrigez-moi si je dis faux… Mais c’est juste mon point de vue qui est, certes, très biaisé.
            .
            « Les USA, la France, les Britanniques, l’Espagne et bien d’autres ont aussi pris possession d’îles qu’ils jugeaient stratégiques, et aussi au mépris du droit international.  »
            .
            Des exemples ? Je ne suis pas si sûr que la France, les USA, l’Angleterre ou n’importe quel autre pays occidental ait annexé des territoires contestés au dépit des traités internationaux…
            .
            « Les avis divergent, et le début est plutôt mauvais. Cette guerre peut résulter en un statut quo, une situation plus mauvaise en termes de balance commerciale, peut-être meilleure… »
            .
            Ouai, c’est peut-être pour cela que la Chine communiste veut à tout prix renégocier les traités afin de mettre fin à cette guerre…
            .
            « Maintenant, concernant l’économie… vous n’avez pas compris mon propos… »
            .
            Si si je l’ai bien compris. Et vous-même vous vous êtes rendu compte qu’il y avait une faille dans votre raisonnement. Donc, finalement, on arrive à la conclusion qu’il y a effectivement un lien entre politique économique et situation de l’économie. Donc peut-être que D. Trump a quand même contribué à la bonne situation économique des US en baissant les impôts par exemple. La bourse a pas mal remonté le jour où il a gagné les élections. Bref…
            .
            « La crise de 2008 était impossible à éviter par des politiciens européens. L’Europe a subi la situation sans qu’il eût été possible d’agir en amont… »
            .
            Oui et non. La faillite de la Grèce aurait pu être évitée. Et pareil avec les pays du Club Med actuellement. La France, l’Italie l’Espagne et compagnie emboîtent le pas à la Grèce. En Suisse vous n’avez pas ce problème. Votre peuple est un peu plus intelligent que les hordes des gauchos qui hurlent dans les rues des villes françaises et qui ont un impact profond et négatif sur la situation économique du pays. Les Macron, Hollande, Sarkozy, Mitterrand et compagnie ont ruiné la France du point de vue économique au lieu de mener une politique responsable (ce qui est le contraire du terme « clienteliste »).

          • Optimist dit :

            @John, je ne fais pas une « hypothèse » mais un constat. Les affirmations de NRJ sont une compilations de contre-vérités, et les votre également.
            En 2015 il a été décidé que les livraisons à l’AA allaient être décalées pour des raisons budgétaires et que les ventes export devaient prendre le relais pour ne pas pénaliser la chaine de fabrication.
            Mais il n’a jamais été question, surtout en 2015, d’arrêter la chaine ni le programme.
            Ou alors citez nous un seul document sérieux le prouvant.
            Faut être stupide pour affirmer qu’un pays comme la France aurait arrêté la production de son seul chasseur, vu qu’elle n’a pas d’autre solution ayant basé toute l’architecture de sa flotte sur ce seul appareil à terme…

          • ScopeWizard dit :

            @Optimist

            Pour ma part je confirme !

          • John dit :

            @Stoltenberg…
            Vous ne regardez qu’une partie de la réalité…
            L’intervention de la Chine en Corée… Disons que la Corée est le voisin de la Chine… Le Vietnam et la Corée par contre sont loin d’être les voisins des USA et de la France (je pense à l’Indochine)!

            Concernant les interventions occidentales au Moyen-Orient, je dis simplement qu’en conséquence de celles-ci, nous ne somme pas bien placer pour faire la morale aux autres.

            L’élection de Trump ne remet rien en question… Il était le premier à profiter de la mondialisation, et son interventionnisme est bien pire que celui de ses prédécesseurs. Lui se permet d’intervenir dans des démocraties, de les attaquer verbalement et les critiquer alors qu’il félicite et montre sa confiance aux dirigeants de pays non-démocratiques voire dictatoriaux… Et il donne l’impression de vouloir intervenir en Iran et au Venezuela. Par contre il le fait d’une autre manière qui est encore plus malsaine. Il les provoque pour ensuite pouvoir justifier l’intervention militaire….

            Vous rigolez j’espère? L’expansionnisme occidental ne vaut pas l’expansionnisme chinois? Je regarde l’Histoire de l’Humanité et pas seulement l’Histoire moderne (1900 et + )…
            L’Europe a conquis tout le monde… L’Amérique, du Nord au Sud a été décimée de sa population autochtone… L’Afrique a été colonisée à 100%… L’Océanie a vu une bonne partie des populations indigènes être exterminée… L’Asie a été exploitée.
            Et c’est sans parler de l’esclavagisme (même si les Européens n’ont pas été les seuls à le pratiquer, ils l’ont pratiqué), et sans parler du pillage des richesses.
            Vous pleurez de la mondialisation. Il n’empêche qu’aujourd’hui, même si vous et moi n’en profitons pas, ceux qui en profitent sans les riches entreprises bien souvent occidentales. Des groupes tel que Shell, Total, etc… pillent aujourd’hui encore les richesses de certains pays.
            La Chine de son côté pratique un commerce plus loyal que ces groupes selon moi. La Chine nous laisse le choix d’acheter ou non leurs produits. Par contre, pour le pétrole, pour beaucoup c’est un besoin. Mais surtout, pour les habitants des zones pétrolifères, très souvent ils ne choisissent pas qui exploite les richesses de leurs terres…

            Concernant l’Afghanistan… Si les USA ont dû démocratiser l’Afghanistan à nouveau c’est parce que les USA avaient envoyé les pires combattants face à l’URSS… C’est eux qui ont construit les Talibans d’aujourd’hui.
            L’Irak était loin d’être une démocratie avant… Mais je pense que l’instabilité causée par l’intervention américaine a résulté en une situation largement pire à celle d’avant. L’Etat Islamique n’est pas vraiment une démocratie… Et le terrorisme quotidien doit être inimaginablement horrible au quotidien.
            Donc je ne dis pas que les Tibétains et Ouïghours sont chanceux… Mais le pendant taïwanais à la Chine communiste n’est pas beau non plus. Et l’Occident a eu un impact plus important en termes de populations souffrant de décisions ne les regardant pas…

            Non non, concernant l’économie, c’est exactement ce que j’ai voulu dire…
            En l’occurrence que les décisions de Trump n’ont aucunement impacté la croissance cyclique… Le cycle de croissance aux USA est en route, et avec ou sans Trump il aurait continué… Donc prendre à son compte les résultats actuels n’a aucun sens. De même que d’impacter la situation économique à Sarkozy ou Obama en 2009 !
            Mais merci d’être omnipotent et de savoir ce que je pensais…

            On voit que vous ne connaissez pas les raisons pour lesquelles le système suisse fonctionne réellement…
            Les pays que vous citez ne souffrent pas uniquement de la gauche… Il suffit de voir que les pays scandinaves vivent très bien le socialisme…
            Le problème des USA, de la France, l’Italie, l’Espagne et autres, c’est la discontinuité et l’instabilité politique. Passer de gauche à droite et de droite à gauche ne fait qu’empirer une situation.
            Déjà, qui pour investir dans un pays dont la politique fiscale a 5 ans de visibilité au maximum (2 en réalité)? La France est dans ce cas…
            Ce qui fait que la Suisse, l’Allemagne, l’Autriche, la Norvège et d’autres vivent bien, c’est que la politique est celle du compromis, de la continuité et du long terme. Tous les partis sont représentés au gouvernement et au parlement.
            Et dans ces pays, en général, l’exécutif est peu puissant… Donc pas de starification politique et donc pas de clientélisme. Et ça ce n’est pas une question de mentalité des électeurs seulement, mais aussi une question de structure du système. Le système américain et le système français au niveau national ont exactement les mêmes problèmes. Les 2 voient la dette exploser et comme il n’y a pas de continuité dans l’exécutif, ils peuvent facilement se rejeter la faute parmi…
            En Suisse, ce n’est pas seulement parce que la population peut rejeter des lois voter par le parlement ou initier des articles dans la constitution que la situation est celle qu’elle est. C’est parce que le système ne permet pas de blâmer les autres partis vu que tout le monde prend part aux décisions… Et quand c’est comme ça, la seule politique possible est celle du long terme.

            Donc je répète ce que j’ai dit… Trump n’a pas un impact majeur sur l’économie. A court terme, l’économie n’obéit pas à la politique. A long terme, oui, il y a une corrélation… Il n’empêche que même à long terme, il n’est pas possible de blâmer la politique pour les cycles économiques car ces cycles sont liés à des contextes émotionnels et se font en toute légalité…

          • John dit :

            @Optimist…
            Vous ne pouvez pas affirmer que les contrats signés à l’export n’ont pas changé la situation pour la France…
            Et je réaffirme, vous devez apprendre à lire…
            Quand je dis que la France se posait des questions concernant la continuité de la production, c’est bien le cas. Si la décision était de ralentir la cadence de production pour maintenir la chaîne d’assemblage c’est bien parce que la question de la continuité de la production s’est posée non?

            Les contrats d’exportation ont évidemment un impact sur l’armée de l’air française. A court terme ils ont décalé certaine livraisons. A long terme, je persiste et je signe sur le fait que les nouveaux standards auraient soit été plus chers ou alors moins avancés. Avoir des capitaux étrangers payant aussi pour la R&D a forcément un impact sur le programme pour la France….

            Personne n’a affirmé que la France allait fermer la chaîne de montage… Il n’empêche que la France jusqu’en 2018 n’avait pas de commandes additionnelles. Et donc pour Dassault qui est une entreprise privée, il leur restait plus que qques dizaines d’avions à produire pour la France. Et sans contrat additionnel, Dassault a envisagé aussi les scénarios les plus défavorables.
            La situation budgétaire de la France n’aide pas.

          • NRJ dit :

            @Optimist
            Je n’ai jamais dit qu’on aurait arrêter forcément la production du rafale. On aurait simplement été en 2015 dans une situation ou cette option aurait été évaluée ainsi que d’autres plus graves, notamment de piquer l’argent des autres programmes pour celui-ci.

        • NRJ dit :

          Pour les problèmes, regardez ma réponse à @Alpha.

          Les raisons de l’arrêt du programme en 2015 sont simples. En 2013, le livre blanc annonce la commande de 26 rafales dans la LPM. En parallèle il faut au minimum 11 Rafales par an pour que la chaine de production puisse tourner ce qui fait qu’en 2015, la chaine se serait arrêtée s’il n’ y avait pas eu des commandes surprise de l’Égypte et du Qatar. Belle coïncidence d’ailleurs, n’est ce pas ? L’année de l’arrêt du programme on trouve des clients pour un avion que l’on n’arrivait pas à vendre depuis 20 ans. D’ailleurs depuis il ne s’est plus vendu si ce n’est à l’Inde dans des conditions menant à des enquêtes judiciaires dont on ne peut qu’attendre impatiemment les résultats (ce d’un côté comme de l’autre).

          Sans ces commandes miracle, il aurait fallu faire rogner sur les autres programmes pour financer l’acquisition de rafale, la pire option imaginable non seulement pour notre industrie mais également pour les militaires qui ont souvent plus besoin d’un hélicoptère, d’un mortier ou d’un drone, que d’un rafale pour les appuyer.

          • Alpha dit :

            @NRJ
            « Pour les problèmes, regardez ma réponse à @Alpha »
            Non, Optimist, ne regardez pas sa réponse à Alpha : Que des conneries !…
            Les seuls problèmes ou retards qu’a connu le programme Rafale sont dus aux tergiversations politiques et à la baisse des budgets militaires, consécutifs aux changements géopolitiques en Europe, et/ou à l’inimitié de certains politiques avec Serge Dassault…

          • Thinker dit :

            Ça n’est point une coïncidence: en 2015, le taux de change euro/dollar était à son plus bas historique depuis son introduction au court de 1$=80c au début des années 2000. Les pays qui envisageaient un achat, parfois depuis près de 10 ans (Inde) ont sauté sur l’occasion pour effectuer leur première commande, la plus cher à cause du cout de la standardisation, et économiser ainsi des centaines de millions d’euros.
            A la même époque, il y a eu le méga-surprise signé par les Australiens pour des sous-marins, et sans le gain conjoncturel sur le taux de change, leur préférence serait peut-être allé à des sous-marins japonnais moins performants mais meilleurs marchés.

          • NRJ dit :

            @Alpha
            Je crois qu’@Optimist est assez grand pour savoir ce qu’il doit faire. Il a pas besoin d’un troll dupe et intoxiqué pour savoir ce qu’il doit faire.

          • Alpha dit :

            Si je suis un Troll dupe et intoxiqué, quoi dire de vous ?
            Troll stupide ? Ignare ? Inculte ? Aveugle ? Naïf ?… Avouez que les qualificatifs ne semblent pas manquer vous concernant !!!… :-p

          • NRJ dit :

            @Thinker
            La baisse du prix de l’euro a peut-être été un facteur favorable. Mais ça n’aurait jamais pu être la seule raison. Par ailleurs, tout dépend de comment ont été négocié les contrats. Comme ils s’échelonnent sur plusieurs années (au moins jusqu’en 2030 pour les sous-marins australiens) ainsi que leur paiement, ce facteurs pourrait disparaître de lui-même.

      • Vinz dit :

        Vous voulez dire « difficile de ne pas critiquer ». LM a presque tout foiré dans la gestion de cet avion, de la conception au SAV. A un moment donné, la liste des bévues devient un petit peu trop longue. LM a voulu tout révolutionner à la hussarde pour avoir 15 ans d’avance sur tout le monde dans des domaines que visiblement il ne maîtrisait pas – notamment l’ingénierie logicielle ; résultat LM (et surtout ses clients) essuie les plâtres pour les autres, avec une mise au point interminable. Les autres justement avancent plus lentement, mais sûrement, si ça se trouve avec quelques plans de LM dans la poche. Avoir raison avant tout le monde n’est pas un gage de succès.
        .
        La fable du lièvre et de la tortue.

      • Anonymous dit :

        Les Russes ont pour mérite de ne pas avoir dépensé 400 milliards de dollars ( 1000 au total ) dans un avion de 5 ème géneration. Vous leur donnez cette somme, ils vous batissent une armée entière avec sa disuasion nucléaire ! Enfin, le projet n est pas mort mais semble bien effectivement etre au ralenti meme si 24 avions vont etre commandés d ici a 2025. Les Russes n ont pas le choix et doivent attendre que l avion soit mur et au point technologiquement parlant pour l acheter, ils ne peuvent pas par exemple moderniser tous les 2-3 ans leurs avions comme les américains avec leurs innombrables modernisations, ça se comprend. Les Chinois, on sait pas trop ce que cet avion vaut mais on sait qu ils sont encore loin d un point de vue technos, missiles, radar. Ils poseront probleme aux environ 2030-2035.

        • @Anonymous

          Attention, les chiffres concernant le coût actuel du programme F35 prêtent à confusion, et moi-même je me suis longtemps emmêlé les pinceaux sur le sujet. A l’heure actuelle, le Pentagone n’a pas déboursé 400 Mds USD pour les quelques 390 F35 produits, mais plutôt environ 70 Mds USD. Car les 400 Mds USD se réfèrent à l’estimation du coût total achat + maintenance des 390 avions sur toute leur durée de vie espérée, soit environ 40 ans. Ainsi quand on entent un prix total de 1500 Mds USD, on parle en fait de l’estimation du coût total (acquisition + maintenance) pour toute leur durée de vie des quelques 2400 F35 prévus à l’achat par le Pentagone.

      • Alpha dit :

        @NRJ
        Moi, je veux bien que vous n’y compreniez rien, mais admettez le au moins !…
        1/ – Pour les 4,7% de dépassement du programme Rafale…
        Un petit lien en exemple ? Allez !… (Ça ne fera jamais que le deuxième…)
        http://www.leparisien.fr/economie/interactif-le-rafale-explique-en-4-cartes-25-01-2016-5483609.php
        2/- Après, l’expert ne vous parle ABSOLUMENT PAS du prix unitaire (vous est ce que vous avez vu çà ???), mais bien du PROGRAMME (recherche et développement) !
        Par contre, j’ajoute ensuite, que le prix unitaire des appareils augmentera du fait des compressions budgétaires….
        Et, pour être tout à fait complet, le prix du programme est de 25,8 milliards d’Euros, sans les avions donc, et 44 millions avec les avions…
        Il comprend ?
        3/- Accident de 2010 M. l’amiral Édouard Guillaud (entretien du 11 juillet 2012) :
        « … Le crash du Rafale en mer, il y a deux ans, était dû à un problème ergonomique – mauvaise interprétation par le pilote d’une information qu’il avait, mais qui n’était pas au bon endroit –, mais ce défaut est maintenant corrigé. »
        http://www.assemblee-nationale.fr/14/cr-cdef/11-12/c1112004.asp
        Et pour être tout à fait clair sur ce sujet, vu que vous avez des difficultés avec la « comprenette » :
        https://www.europe1.fr/societe/Comment-un-Rafale-s-est-abime-en-mer-296120
        4/- Vous me dites ensuite : « avec « 2,5% de dérives » ». Par rapport à quoi ? »
        ????????….. Là, vous sombrez mon pauvre ami ! 😉
        Je vous parle d’un dépassement de budget de 4,7 %… En aucun cas de « surcoût » , ce qui n’est pas la même chose…
        Bref, avant de commenter, assurez vous que vous n’allez pas passer pour un imbécile, et exprimez vous sur un sujet que un sujet que vous maîtrisez à minima … Merci.
        PS : Et pour votre « Dites moi, Dassault vous a sponsorisé pour faire le troll sur ce blog ? »
        Visiblement, je ne suis pas le seul « Troll » sur ce blog à vous dire que vous racontez n’importe quoi… Çà devrait vous mettre la puce à l’oreille… 😉

        • Alpha dit :

          Et d’ajouter, cher NRJ :
          Puisque visiblement, vous êtes sensible aux pages Wikipédia…
          Allez donc sur la page Dassault Rafale, et lisez le paragraphe « Programme » , avec son tableau. C’est clair et assez précis…
          Et ça rejoint ce que j’énonce plus haut, et atteste par des liens… 😉
          Amitiés !

        • NRJ dit :

          Le programme a été vendu au début à 170 milliards de francs soit 25 à 30 milliards actuels. Après que le cout de ce programme ait été réévalué pour qu’on n’arrive à 4,7% de dépassement, d’accord. Mais entre le prix vendu par Dassault pour vendre son projet et ce qu’il en est advenu, il y a 50% de dépassement, admettez le.

          D’ailleurs expliquez moi la différence entre le dépassement de budget et le surcoût. On utilise sans doute un terme inadéquat, mais tel que je le vois, la conséquence est la même car dans les 2 cas les industriels demandent plus de budget car ils ont été incapables de le réaliser avec le budget prévu.

          Je vous demanderai d’être plus clair la prochaine fois dans vos propos, quant à votre point 2. Cela vous évitera d’être bêtement agressif (autre forme de stupidité s’il en est).

          3ème point : vous ne m’apprenez rien, c’est ce que je disais par un défaut d’affichage de données. Regardez plus loin que la page Wikipedia la prochaine fois, simplement.

          Enfin vous vous décrédibilez dans votre dernier paragraphe. D’une manière générale le fait que plusieurs personnes disent quelque chose de faux n’en fait pas quelque chose de vrai. Si l’on vous suit, les nazis avaient raison quand en 1933, 80% des allemands les soutenaient.

  5. Carin dit :

    70.000 dollars…. cela démontre que même en panne au fond d’un hangars cet avion coûte fort cher.
    Quand aux stocks de pièces achetées avant modification du F 35, j’espère que le Pentagone va se les faire changer??? Et qu’en est’il des clients européens/japonais/coréens, qui auraient eu la même idée de stockage de pièces détachées?
    Décidément cet avion fait beaucoup parler de lui… et pas en bien.

    • NRJ dit :

      Le F-35 en est qu’au début de sa vie opérationnelle. Les pièces de rechange coutent encore chères en particuliers. Pour le Rafale, l’heure de vol coûtait encore 27000 euros en 2013. Aujourd’hui elle coûte 15000 euros. Cela a pour origine l’expérience acquise pour la réparation et la production de pièces détachées.

      • Alpha dit :

        @NRJ
        « Le F-35 en est qu’au début de sa vie opérationnelle. Les pièces de rechange coutent encore chères en particuliers. »
        Mauvaise excuse !… Près de 400 appareils construits ! Des pièces de rechange achetées qui ne sont plus compatibles avec les avions construits ! Des stocks qui ne servent plus à rien ! Des rachats de nouvelles pièces qu’il va falloir de nouveau budgétiser !
        Et tout ça, chapeauté par une société première entreprise américaine et mondiale de défense et de sécurité, qui a des annexes partout dans le monde, et un réseau de sous traitants sur toute la planète !
        En gros, ça s’apparente à du foutage de gueule, pour ne pas dire de l’escroquerie pure et simple !

  6. Meiji dit :

    Les industriels savent bien blinder leurs contrats pour imposer a des pays des contraintes financières en cas de non respect de leurs règles.
    Pourquoi la défense US n’en fait pas autant, avec un prix des pièces détachées fixées a l’avance et une disponibilité définie avec pénalités en cas de retard, ça paraît pourtant logique, surtout quand il s’agit de milliards de dollars en jeu!

    • Alpha dit :

      @Meiji
      « Les industriels savent bien blinder leurs contrats pour imposer a des pays des contraintes financières en cas de non respect de leurs règles. »
      Exact, et c’est aussi ce qui s’st passé quand l’Etat a voulu baisser les commandes de Rafale, prévues initialement à 286 exemplaires. Conséquences ? Pénalités répercutées sur le prix unitaire des appareils restant à livrer.
      Mais visiblement, certains ont du mal à comprendre …

  7. ClémentF dit :

    Si l’intérêt d’Alis est de permettre un approvisionnement rationalisé au maximum, mais qu’on achète certaines pièces des années à l’avance…Vous avez dit contradiction ?

  8. Sayanel dit :

    Bonjour,
    Cet article fait apparaître deux problèmes bien distincts:
    – La chaîne d’approvisionnement en pièces de rechange n’arrive pas à suivre le rythme. Les commandes dues aux nouveaux appareils en fabrication et à ceux qui doivent être maintenus excède les capacités de fabrication des sous-traitants. Ce problème sera résolu très rapidement car, financièrement, les différents fabricants concernés ont un gros intérêt à augmenter leur capacité de production.

    – Le Pentagone a acheté des pièces dont ils n’ont plus besoin car les appareils ont été modifiés depuis… Ils ne savent pas localiser leur stock ni le valoriser… Un peu difficile à croire. Ces organismes sont des hyper administrations où l’achat d’un rouleau de papier toilette nécessite 10 demandes écrites signées et approuvées au plus haut niveau qui sont ensuite relayées à une équipe complète d’acheteurs qui sont chacun chargés d’acheter une feuille, le tout étant enregistré en informatique.
    De leur côté les mécanos en charge des appareils savent bien, eux, ce qu’ils ont en stock et ce dont ils ont réellement besoin et sont capables de projeter leurs besoins plusieurs semaines (mois) à l’avance. C’est vital pour eux.

    Les pièces ne sont pas « perdues » dans un quelconque placard à balai. C’est juste que ceux qui ont été interrogés sont perdus dans leur propre labyrinthe informatique, tellement lourd et compliqué qu’il n’est plus possible d’en extraire le contenu.

    Ce problème là n’est pas près d’être résolu car il est confié à des gens qui vont rechercher la complexification là où il faudrait simplifier le système.
    Tous les stratèges militaires dans l’histoire ont pointé du doigt la « chaîne logistique » comme étant un talon d’achille des armées et se sont toujours efforcés de couper les unités ennemies de leurs chaines d’approvisionnement.

    Alors bon courage les gars, l’ennemi est dans votre camp !

    • mayce dit :

      ca fait plaisir de lire des avis constructifs et objectifs sur ce groupe . on en a quasiment perdu l’habitude à quelques exceptions près .

    • Meiji dit :

      « Des pièces qui ont été modifiées depuis ».
      En clair, on est en 2019, et sous un tas de poussière se trouvent des pièces incompatibles pour un avion mis en service en 2016 (F35B dans l’article!).
      Ca peut paraître logique de faire du stock, pour négocier le prix et avoir une disponibilité immédiate, mais LM qui vends des milliards de dollars de pièces et qui fait des modifications après pour les rendre incompatible. Je trouvais déjà les méthodes « commerciales » de cette entreprise digne d’une mafia, mais là c’est clairement le niveau supérieur !
      Cet avion est un blague, hors de prix, mauvais partout et bon nul part, maintenance compliquée, pièces indisponibles, usure prématurée (cellule sensée durer 8000 heures de vol qui en fait ne fera que 2100 heures …).
      C’est l’arnaque du siècle, l’entreprise qui tue tous ces concurrents occidentaux en vendant l’avion parfait et dont tous les acheteurs se retourneront dessus plus plus, quand tous les autres concurrents auront disparus.
      La Chine et la Russie doivent bien rigoler …

    • Roy dit :

      Il ne faut pas oublier que les Etats-unis sont fondamentalement un pays sous-developpé, avec quelques ilôts hyper-développés. La propagande essaye de nous faire croire le contraire mais la palinodie du F35 est là pour nous le rappeler.

    • aleksandar dit :

       » – Le Pentagone a acheté des pièces dont ils n’ont plus besoin car les appareils ont été modifiés depuis… Ils ne savent pas localiser leur stock ni le valoriser… Un peu difficile à croire. »
      Mais si, le Pentagone ne sait pas ce qu’il dépense.
      https://warisboring.com/how-the-pentagon-lost-track-of-45-billion/
      https://www.forbes.com/sites/kotlikoff/2018/07/21/is-our-government-intentionally-hiding-21-trillion-in-spending/#aab64834a73f

  9. MERCATOR dit :

    Will Roper, secrétaire adjoint de la Force aérienne pour l’acquisition, la technologie et la logistique du F-35, a recemment déclaré à un groupe de journalistes.

    « Le travail de préparation en cours est en grande partie du domaine du développement logiciel,
    «Les pièces physiques de l’avion vont dans la bonne direction. La plupart de ce qu’il nous reste à faire relève du développement du logiciel. Il faut reconnaître que le département de la défense (DoD) n’a pas toujours été bon en développement de logiciels. Cela prendra un peu plus longtemps. Je ne peux pas imaginer construire quelque chose pour l’armée de l’air qui ne dispose pas de logiciels incorporés de haut niveau », a déclaré Roper.

  10. Raymond75 dit :

    Des pièces neuves (payées) mais qui ne servent plus à rien, et 30 % d’indisponibilité pour une flotte (réduite) d’avions neufs) : le complexe militaro-industriel se marre.

  11. PK dit :

    Si l’éco-système autour de l’éco-système F35 (qui rame déjà à mort) rame aussi, ce n’est plus une gabegie que deviendra cet avion, mais un cirque.

    Le Grand Cirque quoi 😉

  12. Clavier dit :

    Bref si le F-16 était le  » chasseur pour les pilotes de chasse  » le F-35 est la « poule aux oeufs d’or  » pour les constructeurs d’avions …….

  13. Motox1 dit :

    Et même avec ça les moutons européens ayant investit des milliards dedans continuent à nier.. ils n’auront ni défense ni industrie capable de fournir une alternative, contrairement aux USA qui commandes déjà les F15ex par dizaines…Boing a d’ailleurs réouvert des lignes de production de F15 puisque la demande serait de plus de 200 pour les 5 ans à venir, et ce sans compter les exports…

    En relation avec le sujet Shanahan lui-même Y voit un peu plus clair https://www.cnn.com/2019/04/25/politics/pentagon-gao-patrick-shanahan-f-35/index.html

  14. Nico St-jean dit :

    Pénurie de pièces de rechanges, chaîne d’approvisionnement immature, manque de rodage, cannibalisation, tout cela est juste normal pour un nouvel appareil et d’autant plus normal quand concurrency est appliqué (390 appareils livrés)
    .
    Ajoutez à cela ALIS qui n’est pas du tout à point en version 2.
    .
    N’empêche, quand on répète ici sans cesse que l’appareil n’est pas en cause – en voilà la preuve. 30% du taux de disponibilité en moins -uniquement- à cause de la pénurie de pièces, ajoutez à cela le manque de rodage et les problèmes avec ALIS. De plus le GAO mentionne également que les « boulets » sont principalement les appareils du lot 2 à 5 qui sont encore en 2B (dont plusieurs le resteront pour la formation) alors que les appareils du lot 6 à 9 demandent beaucoup moins en MCO.
    .
    Pareil pour les coûts, un F-35A coûte environ 40 000$ l’heure de vol en raison de tout ses problèmes de jeunesses liés à la logistique alors que le DoD américain prévoit un coût de 25 000$ d’ici 2025 une fois que toute la MCO/logistique sera « mature »
    .
    On vois se genre de problèmes avec tout les appareils qui débutent. À titre d’information, en 2007 le coût à l’heure de vol du Rafale était à 35 000 euros, soit 48 000$ à l’époque, alors que cela faisais 6 ans que le Rafale avait atteint l’IOC (moins de 3 ans pour le F-35A actuellement) et un ans après ça certification FOC : https://www.senat.fr/rap/r07-352/r07-35210.html
    .
    Tout cela pour démontré que cela prend du temps au début avec la logistique et la MCO. En plus, le F-35 est déjà déployé un peu partout dans le monde, ce qui ajoute aux problèmes.
    .
    Par contre, au début de ce mois-ci, les choses s’amélioraient beaucoup en MCO pour la flotte de F-35 : https://news.usni.org/2019/04/05/42436
    .
    Signe que les mesures & correctifs du trio Lockheed/JPO/DoD commencent à faire l’effet souhaité.

    • Hermes dit :

      Personnellement, ce n’est pas tellement la chaîne d’alimentation en pièce détaché qui me choque, comme vous le dites, c’est assez classique sur le départ.
      .
      C’est plutôt le fait que le pentagone dit calmement « On sait pas ce qu’on achète, en quelle quantité ni a quel prix ».
      Quand tu sais qu’ils se font des livrés des hélicos à plusieurs dizine de millions de $ et savent pas à quelle base ils ont été livré…
      .
      J’ai l’impression qu’ils auraient d’abord dû patch la chaîne de gestion du « pentagone » (y’a pas que lui…) avant de créer ALIS qui doit en rajouter une couche…

      • Nico St-jean dit :

        @ Hermes
        .
        « C’est plutôt le fait que le pentagone dit calmement « On sait pas ce qu’on achète, en quelle quantité ni a quel prix ». »
        .
        Cela dépend de combien de pièces on parles. Comme dis plus haut, si on parle de 1%, pas de panique, si on parle de 10% il faut paniquer et vite y remédier.
        .
        « J’ai l’impression qu’ils auraient d’abord dû patch la chaîne de gestion du « pentagone » (y’a pas que lui…) avant de créer ALIS qui doit en rajouter une couche… »
        .
        Évidemment, mais ils sont pris en boule de neige depuis 2006, pas le temps de roder la logistique puisque tout les ingénieurs/gestionnaires étaient en soft/hardware ou en écriture numérique. Les autres (de Lockheed ou des sous-traitants) devaient dessiner les pièces via les seniors, les certifiés par d’autres seniors et les faire produire par le reste des ingénieurs et leurs équipes de techniciens. (en passant tout se beau mondes utilisent Catia V4/V5 alors souriez ^^)
        .
        Donc la chaîne au complet était en rush plutôt qu’en optimisation. À la fin ça donne : peu d’appareils disponibles pour les pilotes (toutes les heures de vols allaient aux pilotes d’essais) et quand tout d’un coup des dizaines d’appareils se sont mis à être livrés à L’USAF, personne ne savais d’avance quoi faire avec les pièces (réception et envois pour retour) + ALIS qui foutait un bordel pas possible dans le lot.
        .
        Aujourd’hui, les ingénieurs commencent à peine à souffler et pareil pour ceux en charge de la gestion. Ils leurs faut du temps pour vraiment élaborer une saine logistique *mondiale* et quand je dis « ils » je parle de ceux de Lockheed, du JPO, des branches des forces armées et du Pentagone.
        .
        Lockheed viens aussi de faire un ménage de ses quelques 2000 fournisseurs et sous-traitants tout en leurs donnant de meilleurs directives avec les LL items (les pièces achetés d’avance)

        • PK dit :

          « Cela dépend de combien de pièces on parles. Comme dis plus haut, si on parle de 1%, pas de panique, si on parle de 10% il faut paniquer et vite y remédier. »

          Dans une boite privée, un responsable de stocks qui perdrait 1% de son stock se ferait virer illico. Au mieux un retour sec chez lui, au pire avec un procès au cul.

          Je n’imagine même pas avec 10%.

          Soit l’armée US est une vaste rigolade logistique – ce qui est douteux, car c’est quand même son point fort depuis 1940 – soit ce genre d’informations cache autre chose, et notamment les faiblesses du F-35.

          Mais bon, vaut mieux passer pour un con et garder ses clients, que de dire qu’on n’en est pas un et risquer de les perdre…

    • Peps72 dit :

      Vous êtes toujours aussi clément avec la concurrency, parce que lorsque la moitié (44%) des pièces détachées acquises sont déjà incompatibles avec les avions acquis, ça prouve bien que ce principe de développement est totalement absurde. Du coup ben la MCO va être un cauchemar logistique (ah merde on a la pièce mais elle n’est plus compatible avec la dernière version du coucou), ça va coûter une blinde (bon ben on rachète une deuxième fois la même pièce), et surtout, on sait pas combien de temps ça va durer puisqu’au fur et à mesure du développement de nouveaux retrofits apparaissent (ce qui créé un manque de visibilité sur le coût et la performance de la maintenance). Bref, si un pays lambda genre la France ou la Suède produisait un avion similaire, personne ne l’achèterait en fait…

      • Nico St-jean dit :

        @ Peps72
        .
        Je ne suis pas clément avec concurrency, je le critique, c’est le principal problème du programme F-35. Sauf que ça marche très bien dans le civil.
        .
        De plus, je ne peux pas en vouloir au Pentagone d’avoir voulu essayer de gagner du temps sur ce qui allait être le plus ambitieux programme d’aéronautique de l’histoire. Seulement voilà ils se sont plantés, ils se sont plantés. Je ne vois pas ce que l’on peux dire de plus la dessus aujourd’hui.
        .
        « et surtout, on sait pas combien de temps ça va durer puisqu’au fur et à mesure du développement de nouveaux retrofits apparaissent »
        .
        Justement cela s’est terminé avec la fin du Block 3F. Maintenant ils ont une pause de 4 ans avant de commencer à appliquer les premiers éléments du Block 4 en 2023. Les 44% du stock de pièces sont des LL Items, c’est Lockheed qui vas compenser pour le nombre de pièces désuètes -ou- le Pentagone va les garder pour les F-35 qui resteront en Block 2B (se qui pourrais être économique sur le long terme) car ses pièces sont encore bonnes pour les premiers F-35 non retrofités .

        • Peps72 dit :

          @Nico St Jean

          Ben justement j’ai l’impression que sur ce forum tout le monde passe son temps à vous dire que le Pentagone s’est planté sur le F35, alors pourquoi vous obstinez vous – en noyant d’ailleurs vos messages de détails techniques un peu indigestes – à le défendre malgré tout?

          Déjà le F22 – un avion très compliqué et très cher – aurait du alerter les autorités américaines, car l’avion avait vu sa production tomber de 750 exemplaires à 195 exemplaires, et cela malgré le fait que LM n’avait pas encore dégainé la fameuse concurrency (les 195 exemplaires incluent 8 prototypes initiaux qui avaient été construits avant de passer à la production de masse – quelle bonne idée de développer avant de commencer à produire…).

          Parce que la vérité c’est que (1) l’armée américaine a un tel volume d’équipements militaires et une telle avance technologique (ils dépensent environ 40% des dépenses militaires mondiales) que même si après le F22 ils n’avaient pas dépensé un seul dollar en développement, ils auraient encore aujourd’hui, et de très loin, le leadership militaire absolu dans tous les domaines et sur toute la planète, et (2) des boites comme LM (ou Boeing avec son 737 Max) ont un tel poids dans l’économie et la politique américaine que le Pentagone ou la FAA ne pèsent visiblement plus grand chose.

          Du coup, à mon avis, la vraie « narrative » concernant le F35, c’est pas « le Pentagone a voulu gagner du temps sur le programme aéronautique le plus ambitieux de tous les temps » (on dirait des éléments de langage de LM), mais plutôt « LM a un tel pouvoir au sein de l’administration américaine qu’il a réussi à vendre au Pentagone un projet délirant dont il n’avait pas vraiment besoin, promettant avec un seul avion, qui sont en fait trois avions différents, de pouvoir faire toutes les missions, de la reco, à l’appui au sol, en passant par le bombardement et la défense aérienne, tout ça en étant furtif et en étant un avion pas cher du tout ».

          Finalement, l’avion sera un cauchemar de logistique et de MCO, pour des performances somme toute assez moyennes, et avec une furtivité très relative (les Australiens parlent d’ailleurs de « Low Observality » pour le F35…).

          Mais comme les USA sont les USA, ils sauveront cet avion pour trois raisons principales qui n’ont rien à voir avec ses qualités intrinsèques: (1) même si l’avion n’est ni très performant ni très furtif, de toute façon, les USA pourront toujours l’envoyer bombarder un théâtre d’opération après avoir vitrifié cet théâtre de centaines de missiles de croisière, tout en protégeant leur coucou avec une myriade de F15, F16, F18, F22 et autres avions de guerre électronique… (2) la capacité des USA à vendre le F35 à ses partenaires OTAN ou Japonais, car ces clients achètent avant tout la super-protection américaine qu’aucun autre pays n’est capable d’offrir, et (3) un prix d’achat qui – malgré un process industriel aberrant – sera in fine relativement bon marché grâce aux énormes économies d’échelle permises par une production à des milliers d’exemplaires (le client découvrant seulement par la suite que la maintenance et les pièces détachées auront un coût prohibitif…).

          • Alpha dit :

            @Peps72
            « LM a un tel pouvoir au sein de l’administration américaine qu’il a réussi à vendre au Pentagone un projet délirant… »
            C’est exactement çà !…
            L’article de notre hôte, indiquant cet achat de pièces inutiles le prouve aussi… LM fait la pluie et le beau temps au Pentagone, quelques rapports venant le rappeler à l’ordre de temps en temps…
            Et + 1 pour votre conclusion à laquelle j’adhère en tous points (et particulièrement la fin de votre « 3 » !

          • Nico St-jean dit :

            @ Peps72
            .
            « Déjà le F22 – un avion très compliqué et très cher – aurait du alerter les autorités américaines, car l’avion avait vu sa production tomber de 750 exemplaires à 195 exemplaires, et cela malgré le fait que LM n’avait pas encore dégainé la fameuse concurrency (les 195 exemplaires incluent 8 prototypes initiaux qui avaient été construits avant de passer à la production de masse – quelle bonne idée de développer avant de commencer à produire…). »
            .
            Justement .. À peu près tout le monde dans les « autorités américaines » est d’accord sur le fait que l’abandon du programme F-22 était une énorme erreur, entraînant ce qu’ils appellent la « spirale de la mort » qui consiste à casser la production d’un appareil et qui résulte à une augmentation en flèche de tout types de coûts – du Flyaway à la MCO – .. En résumé : À 750 exemplaires, le F-22 coûterait bien moins cher que 277 millions pièces et 52 000$ l’heure de vol.
            .
            « Parce que la vérité c’est que (1) l’armée américaine a un tel volume d’équipements militaires et une telle avance technologique (ils dépensent environ 40% des dépenses militaires mondiales) que même si après le F22 ils n’avaient pas dépensé un seul dollar en développement, ils auraient encore aujourd’hui, et de très loin, le leadership militaire absolu dans tous les domaines et sur toute la planète, et (2) des boites comme LM (ou Boeing avec son 737 Max) ont un tel poids dans l’économie et la politique américaine que le Pentagone ou la FAA ne pèsent visiblement plus grand chose. »
            .
            Regardez à quel point vous êtes contradictoire dans vos extrapolations .. Si Lockheed serait si puissant par rapport à l’exécutif américain, jamais Obama n’aurait été capable d’abandonner le F-22 aussi facilement – d’un simple revers de la main- et ce, malgré les avis contraires et les mises en garde de l’état-major. Jamais la FAA n’aurait refuser la dernière Maj du MCAS qui cause problème avec le MAX-8 .. Cette même et Ô impuissante FAA face à Boeing […] est justement entrain d’enquêter sur d’autres possibles problèmes concernant le MAX-8 : https://interestingengineering.com/boeing-whistleblowers-report-more-737-max-8-problems-to-faa
            .
            Arrêtez donc de dire n’importe quoi avec vos procès d’intentions et vos idées de « surpuissances malsaines » pré-conçus et en déconnexion flagrante avec la réalité (que vous ne connaissez pas du tout) américaine.
            .
            « Finalement, l’avion sera un cauchemar de logistique et de MCO, pour des performances somme toute assez moyennes, et avec une furtivité très relative (les Australiens parlent d’ailleurs de « Low Observality » pour le F35…). »
            .
            Ouai .. avec un tel niveau argumentaire, pas étonnant que « les messages de détails techniques » vous cause des indigestions comme vous le mentionnez dans votre premier paragraphe 🙁 …Je pense que vous mélangez vos rêves humides avec la réalité.
            .
            « Mais comme les USA sont les USA, ils sauveront cet avion pour trois raisons principales qui n’ont rien à voir avec ses qualités intrinsèques: (1) même si l’avion n’est ni très performant ni très furtif, de toute façon, les USA pourront toujours l’envoyer bombarder un théâtre d’opération après avoir vitrifié cet théâtre de centaines de missiles de croisière, tout en protégeant leur coucou avec une myriade de F15, F16, F18, F22 et autres avions de guerre électronique… (2) la capacité des USA à vendre le F35 à ses partenaires OTAN ou Japonais, car ces clients achètent avant tout la super-protection américaine qu’aucun autre pays n’est capable d’offrir, et (3) un prix d’achat qui – malgré un process industriel aberrant – sera in fine relativement bon marché grâce aux énormes économies d’échelle permises par une production à des milliers d’exemplaires (le client découvrant seulement par la suite que la maintenance et les pièces détachées auront un coût prohibitif…). »
            .
            Non c’est encore pire 😮 ! En contrôlant Trump via un capteur au cerveau, Lockheed Martin à mis une toute petite charge nucléaire à l’intérieur de chaque F-35 destiné à l’export (mouahaha) ainsi, dès que les appareils auront été payé par l’Europe and co, boom (2e mouahaha) donc plus de concurrent ni même la chance de voir réapparaître de nouveaux concurrent.
            .
            Est ce que je décris Lockheed comme étant assez diabolique et puissant à votre goût, ou dois-je encore en rajouter une couche ? Sait-on jamais, peut-être qu’un de leurs concurrents était sur la lune avant (ce qui expliquerais tout ses cratères)

    • mayce dit :

      @nico Il est clair que l’article pointe du doigt un probleme que toutes les armées rencontrent : la chaine logistique . mais il montre surtout que les americains ne savent pas gerer la leur.

      Je suis d’accord que , avec du recul, ce n’est pas l’avion qui est remis en question, mais c’est juste que le pentagone a besoin de formation en supply chain. Après ils en ont tellement qu’ils se perdent ; comme tout bon riche.

      Neamoins , force est de constater que c’est une attitude qui est source de gabegie dans un contexte ou les budgets se font rares, et les gouvernants sont plus pres de leurs sous .

      • Nico St-jean dit :

        @ mayce
        .
        Oui je suis d’accord avec vous. Par contre je ne vendrais pas la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Pour moi les performances du F-35 ne sont plus à démontrés mais ce qui me rend confiant, c’est le passif excellant des USA depuis les années 80’s à transformer des mauvais débuts de développement en succès. F-15, F-16, V-22, C-17, Apache et beaucoup d’autres, sont des programmes souvent jugés « trop ambitieux » au départ, mais qui ont finis en énormes succès mondiaux.

        • Peps72 dit :

          @Nico St Jean

          Mouais, c’est bien ce qui me semblait, dès qu’on sort des détails techniques, vos arguments sont quand même assez faibles concernant le F35. Parce qu’il est évident que la plupart des pays qui achètent le F35 ne l’achètent pas parce que c’est un très bon coucou, mais parce qu’ils sont contraints de faire ainsi du fait de leur dépendance militaire vis-à-vis des USA. Vous croyez vraiment par exemple que la Belgique avait besoin de la composante nucléaire dans son appel d’offre, et que le jour où Washington voudra déclencher une frappe nucléaire, ils appelleront Bruxelles pour leur demander de conduire une frappe nucléaire en leur nom? C’est ridicule voyons. Les USA sont capables d’imposer un avion moyen par tous les moyens.

          Pour les F22, j’aime bien quand vous employez des expressions comme « spirale de la mort », ça fait vachement sérieux. Certes à 750 exemplaires, le coût unitaire aurait été moindre, mais le coût total achat + MCO sur toute la vie aurait sans doute été supérieur. Du coup, ben oui Obama a réussi à arrêter la production, mais je dirais plutôt que malgré l’aspect pharaonique de ce programme, LM avait déjà réussi à vendre 200 exemplaires de cet avion qui comble de l’ironie, n’a jamais vraiment servi (well done LM).

          Sur la FAA vous racontez vraiment n’importe quoi. D’abord, non seulement la FAA a été la dernière autorité au monde à interdire de vol le Boeing 737 (étrange pour un autorité si indépendante), mais on apprend maintenant que pour diverses raisons, ce sont des équipes de Boeing qui procèdent à la validation de certaines pièces et éléments des avions, d’où des conflits d’intérêt évidents qui démontrent qu’aux Etats Unis un industriel comme Boeing a une énorme influence sur la FAA. En plus, l’année dernière, au moins 5 pilotes ont signalé des problèmes de MCAS aux autorités, sans réaction. Par ailleurs, les autorités éthiopiennes n’ont pas envoyé les boites noires aux USA, mais en France, question de confiance… Mieux, dans Le Monde d’aujourd’hui, on apprend qu’en 2018 la FAA avait failli clouer au sol les 737 Max parce après avoir appris que l’avionneur avait désactivé le signal d’alerte censé avertir des dysfonctionnements du MCAS, et que l’avionneur avait choisi de rendre optionnel et payant le signal d’alerte lumineux. Et vous, tout ce que vous trouvez à dire pour démontrer l’indépendance de la FAA, c’est que maintenant ils enquêtent sur d’autres problèmes du 737 Max! Là, votre mauvaise foi est flagrante, parce que forcément ils font maintenant le job qu’ils auraient du faire avant les 2 accidents, parce que la terre entière les regarde et qu’ils ont une pression d’enfer parce qu’ils passent pour des cons! Encore une fois, dès qu’on parle plus de technique, vous racontez n’importe quoi…

          Pour le reste, ça me fait marrer quand vous parlez d’ALIS par exemple. Parce que visiblement vous êtes au fait des derniers développements techniques, mais ce que vous ne dites pas, c’est qu’on parle quand même d’un logiciel qui est censé optimiser la gestion de la maintenance et des pièces détachées du F35 (gestion certes compliquée pour tous les avions, mais rendue encore plus compliquée par la fameuse concurrency qui fait que des pièces de rechange doivent trouver leur bonne génération d’avion), mais que ce logiciel lui-même plante, et demande maintenant des mises à jour et un suivi accru par le personnel. Moi je propose maintenant un logiciel que l’on pourrait appeler SPEED ou SMART, c’est comme vous voulez, et qui réglerait les problèmes d’ALIS censé lui-même régler les problèmes de logistique, et pour lequel on facturerait les mises-à-jour au Pentagone juste au cas où il se mettrait à planter…

          Et bien sûr, grâce à la concurrency que le Pentagone ne pouvait refuser parce que le F35 est le « projet aéronautique le plus ambitieux de tous les temps » (lol), LM se fait payer en même temps le développement et la production de centaines d’avions ce qui créé un profil de cash flow hyper avantageux pour le constructeur (normalement il y a le développement puis la production, mais chez LM c’est les deux en même temps – jackpot), pour ensuite facturer les retrofits, ce qui là encore accroit le cash flow du constructeur puisque le Pentagone doit payer un supplément pour faire effecteur ces retrofits qui n’existeraient pas sans concurrency (well done LM).

    • ScopeWizard dit :

      @Nico St-jean

      Je suis désolé de vous le faire remarquer , mais il y a beaucoup de baratin dans votre commentaire ……………
      Beaucoup trop !

      1) Prenons déjà votre premier paragraphe ……..
      Non , il n’ y a rien de « normal » là-dedans mis à part qu’ il n’ est pas le seul avion ou matériel dans le Monde à se retrouver confronté à ce type de difficultés ………………..
      Alors , c’ est certainement un truc « habituel » , ça oui , mais « normal » dans le sens ou « pas d’ affolement tout est parfait et s’ inscrit dans une logique des plus naturelles » , alors ça certainement pas .

      Ensuite …………..

      2) Comment ça ALIS n’ est pas au point ?
      Allez donc chez votre concessionnaire et payez vous une auto à 40.000 $ qui passerait la plupart du temps non pas sur la route mais chez le mécano parce que l’ un de ses systèmes soit-disant les plus novateurs sur lequel s’ est pourtant en partie appuyé le marketing pour vous la vendre n’ est pas encore au point ……………. et vous m’ en direz des nouvelles ……………

      Un avion de chasse n’ est pas une auto de monsieur tout le monde ………..

      Certes , effectivement ce n’ est pas comparable : un avion de chasse tel que le F-35 évolue dans une troisième dimension ( il vole et peut donc tomber et s’ écraser au sol ) et coûte extrêmement cher ; raison de plus pour ne le proposer à la vente qu’ une fois parfaitement au point et non encore au stade de trappanelle à peine volante qui ne servira à rien à celui qui l’ aura acquis ………………
      Sa complexité ou son côté « avant-gardiste » n’ est pas un argument recevable , encore moins une excuse .

      3) QUELLE PÉNURIE DE PIÈCES ????????

      Apparemment , il y en a à foison de pièces puisque ces dernières ont été achetées en quantité sauf que le Pentagone a été assez tordu pour constituer des stocks de pièces que les autres tout-aussi tordus de LM ont rendu inopérantes PARCE QUE LM SAVAIT PERTINEMMENT QUE SA MERVEILLE DES MERVEILLES N’ ÉTAIT TOUT SIMPLEMENT PAS ENCORE AU POINT et que de ce fait il pouvait y avoir pas mal de changements sur l’ avion dont certaines pièces qui ne lui serviraient plus………

      Perso , j’ appelle ça de l’ arnaque car cela ne les a pas empêchés de vendre une brique tout juste volante !

      4) « De plus le GAO mentionne également que les « boulets » sont principalement les appareils du lot 2 à 5 qui sont encore en 2B (dont plusieurs le resteront pour la formation) alors que les appareils du lot 6 à 9 demandent beaucoup moins en MCO. »

      D’ accord , super ! Et une fois traduit ça donne quoi ?
      Excusez-moi , mais on s’ en fout des lots ………….
      Combien d’ appareils cela concerne t-il avec exactitude et c’ est quoi votre MCO en chiffres soit-disant en comparaison « moindre » des lots 6 à 9 ?

      5 ) Quel coût de l’ heure du Rafale ?

      Encore une putain de formule mille fois battue et rebattue qui veut tout et rien dire ………………
      Dans quelles conditions calcule t-on le coût de l’ heure de vol ?

      6) « Tout cela pour démontré que cela prend du temps au début avec la logistique et la MCO. En plus, le F-35 est déjà déployé un peu partout dans le monde, ce qui ajoute aux problèmes. »

      Non , cela démontre surtout que LM a vendu en quantité un avion de combat à prix d’ or tandis que ce dernier n’ était toujours pas encore au point , ce que LM savait parfaitement !
      Cet avion n’ aurait jamais dû être déployé dans de telles conditions !
      Une entrognerie supplémentaire !

      7) Ah bon , ça s’ améliore côté MCO ?

      8) « Signe que les mesures & correctifs du trio Lockheed/JPO/DoD commencent à faire l’effet souhaité. »

      Oui , voilà ; tout est parfait jusqu’ au prochain plan qui le sera moins ! 😉

    • Alpha dit :

      « Ajoutez à cela ALIS qui n’est pas du tout à point en version 2.
      N’empêche, quand on répète ici sans cesse que l’appareil n’est pas en cause – en voilà la preuve. »
      Mais……..Otez moi d’un doute…. ALIS est bien partie intégrante de l’appareil F-35, non ? Ce système ne se trimbale pas tout seul sur un petit chariot, hein ? 😉

  15. Barfly dit :

    Je suis conscient qu’il faut du temps pour qu’un avion de ce type atteigne sa pleine mesure combative et une organisation logistique efficace mais franchement depuis le début la gestion du dossier F35 est un vrai bordel.
    Il va falloir que quelqu’un tape du poing sur la table.

    • mayce dit :

      @barfly franchement on a l’impression que le projet etait trop gros pour eux meme . ils semblent largué . l’avion est bon , oui il est critiqué c’est de bonne guerre mais il a des qualités qui sont indeniables et que peu d’avions ont actuellement mais la gestion du projet F35 est juste catastrophique

      • Barfly dit :

        J’ai le même avis que toi. L’avion a ses défauts et ses qualités, mais le projet ne semble pas maîtrisé, trop de retard, trop d’approximations, trop d’anomalies non réglées. La faute à qui ? L’armée US ou Lockheed-Martin ? Je ne connais pas assez ce dossier pour pouvoir le dire.

        • ScopeWizard dit :

          @Barfly

          Je vous résume des plus sommairement le problème qui selon moi s’ articule sur deux axes majeurs …….

          D’ une part , Lockheed Martin qui est une entreprise à but lucratif -c’ est pas l’ Abbé Pierre , n’ est-ce pas !- a comme principal objectif celui de se faire un maximum de blé ; alors certes ce n’ est pas ce qu’ il y a de plus beau ou de plus noble j’ en conviens aisément , par contre ça reste très « normal » surtout au pays de l’ ultra-libéralisme ; d’ autre part , vous avez les USA qui veulent dominer le marché et briser les ailes de toute concurrence étrangère en particulier venue d’ Europe chasse-gardée de l’ OTAN ………….

          Résultat : le F-35 ; soit un avion encore pratiquement au stade expérimental ou presque , vendu à prix d’ or , développé en coopération mais de façon déloyale et au détriment des partenaires de LM juste pour se vendre sur des marchés de facto « captifs » aux dépens de la propre production des pays concernés , et ce , que le F-35 soit au point ou qu’ il ne le soit pas , « simple détail technique » qui compte à peine dans l’ équation ………..

          Science du marketing des vendeurs LM + puissance USA + OTAN + promesses = SUCCÈS ( tandis que l’ avion est toujours englué dans une tonne de problèmes qui l’ empêchent de les tenir )

          Le F-35 est donc , pour l’ instant s’ entend , quelque chose qui ressemble à s’ y méprendre à l’ arnaque du siècle ………..

          Mais ce n’ est pas bien grave ; que ce soit de la part des USA ou du Mozambique , de toute façon nous n’ en sommes plus à une arnaque près ……………. 😉

  16. Alpha dit :

    @Nico St-Jean
    « Pénurie de pièces de rechanges, chaîne d’approvisionnement immature, manque de rodage, cannibalisation, tout cela est juste normal pour un nouvel appareil »…
    Je savais que vous alliez nous dire : « Tout va bien ! 🙂
    Mais pourquoi prendre le coût de l’heure d’un Rafale à ses débuts, soit quelques dizaines d’exemplaires, à comparer avec les centaines d’exemplaires du F-35 actuellement en service ???
    Pas fair-play du tout… A moins que cela soit pour vous rassurer ? 🙂
    Surtout quand on sait que la quantité d’appareils construits influe aussi sur le calcul des coûts (comme expliqué dans votre lien, dans l’encart du bas…) tout comme peuvent être pris en compte les dépenses en rémunérations et charges sociales (RCS) des personnels, l’entretien programmé des matériels, le tout divisé par la somme des heures de vol, etc …
    Bref, les chiffres, on leur fait dire ce que l’on veut…
    Aussi, êtes vous sur que tout cela a été pris en compte dans votre chiffre lancé « à la louche » ?… Bien sur que non…
    Bref, au delà de toute polémique avec vous, encore une fois, cet article montre que le programme JSF est un sketch !!!…
    Et pendant ce temps là, la Navy freine des 4 fers pour faire poser « Turkey » sur ses portes-avions, passant commande de Boeing F/A-18 E/F pour retarder l’échéance, le vice-PDG de Boeing, Dan Gillian, lançant au passage quelques piques sur la furtivité du F-35… Mais c’est de bonne guerre !
    https://www.flightglobal.com/news/articles/analysis-super-hornets-find-place-in-stealth-fighte-457459/

    • Nico St-jean dit :

      @ Alpha
      .
      Mon point n’est en rien comparatif mais uniquement démonstratif puisque tout les appareils -sans exception- son difficiles à maintenir à leurs débuts. Je prend le Rafale en exemple parce que les lecteurs ici sont : Français et que cet avion national vous parle (la preuve, vous démarrez au quart de tour dès qu’on parle du saint-canard) mais vous auriez le même genre de chiffres avec le Typhoon, le SU-35 ou le F-18 SH .. La MCO d’un appareil, juxtaposez la avec la durée de vie utile dudit appareil et vous aurez un « U »
      .
      Au contraire c’est bien plus difficile avec 390 appareils pas tous au même stade structurel et numérique (concurrency) + ALIS + les déploiements internationaux, qu’avec quelques dizaines de Rafale qui restaient de façon permanente en France ..
      .
      De plus c’est bien vous qui essayez de vous rassurez en vous chantant que le Rafale avait des excuses .. Moi je relativise cet article car je sais pertinemment que ses problèmes-là sont le fruit d’un processus normal pour tout-appareil. Vous, vous vous exciteriez même si un article paraîtrait à propos de la verrière du F-35 trop sale à votre gout, pour nous annoncer que voilà la preuve que se programme est le plus calamiteux de toute l’histoire … La preuve, vous vous jetez sur une commande de F-18 E/F que la Navy à prévu il y un ans et vous réussissez à mélanger tout ça avec le F-35 ..

      • Alpha dit :

        @Nico St-Jean
        Ah bon ? Je « me chante » que le Rafale avait des excuses ????… Et pour me rassurer ???
        Et où ça donc ? Hummm ?…
        Si vous parlez du calcul des coûts, c’est pour tous les avions, une généralité quoi…
        Et je voudrais bien savoir en quoi je devrais être rassurer : Pour le moment, Rafale n’est pas synonyme de « gabegie », « retards », « surcoûts », « problèmes », … Ce n’est pas le cas de tout le monde, hein ? … L’article de notre hôte le prouve une fois encore… 😉
        Mais je vais vous rassurer (si, si, j’insiste !…) : L.M. arrivera à en faire quelques chose de correct de ce F-35 ! (bon, avec 20 ans de retard et quelques dizaine de milliards en plus sur le budget prévu…)
        Et vous me dites pour la gestion d’une flotte : »Au contraire c’est bien plus difficile avec 390 appareils »
        Eh ! Oh ! Réveil ! On parle d’une gestion par L.M., avec des emprises et sous traitants partout dans le monde ! Et ce serai difficile à gérer ? Surtout que la grosse majorité des F-35 construits sont encore aux USA pour entrainement des pilotes… Foutage de gueule, Nico !…
        Pour le lien sur les F-18, c’était comme ça en aparté, mais si je réussi à le mélanger avec le F-35 et ses retards/problèmes/surcoûts, c’est parce que la Navy le fait aussi visiblement : c’est évoqué dans l’article ! 🙂

      • ScopeWizard dit :

        @Nico St-jean

        « Moi je relativise cet article car je sais pertinemment que ses problèmes-là sont le fruit d’un processus normal pour tout-appareil. »

        STOP !
        ARCHI-FAUX ET DE PURE MAUVAISE FOI !
        Pas de bla-bla et de séance d’ hypnose ou de tour de passe-passe « 1 2 3 j’ t’ embrouille » , SVP !

        Ces problèmes sont « normaux » tant qu’ il s’ agit de problèmes de jeunesse qui se résolvent vite et assez facilement ; excepté que le F-35 n’ en est plus là depuis longtemps !

        Je vous rappelle qu’ il a été vendu et acheté , or , les problèmes qu’ il présente sont de vrais problèmes de mise au point qui auraient dû être résolus depuis très longtemps !
        Seulement , l’ avion a été mis en vente alors que sa mise au point définitive avant de pouvoir prétendre raisonnablement à ce stade , était loin d’ être terminée .
        LM a donc purement et simplement été d’ une nullité affligeante ou d’ une d’ un cynisme des plus malhonnêtes et a carrément escroqué ses clients ( qui au passage ont eu l’ insigne amabilité de se laisser faire ) !

        Je sais , c’ est pas sympa et ça fait pas plaisir ………. ben à nous encore moins figurez-vous !

  17. Titeuf dit :

    Mais qu’est ce que tu nous gonfle avec le programme rafale, Nrj, tu ramène tous au rafale… Les usa depense un fric fou pour même pas savoir où il passe… Chaque semaine il sort une news désastreuse sur le F35 mais toi tu ramène tous au rafale… Le rafale vole bien et tous les jours… Le programme a coûter bonbon comme le F35 mais il tiens les promesses lui… Arrête de nous gonfler pauvre tâche…

  18. Bikoro dit :

    Bien que les spécialistes d’économie nous expliquent qu’une même baguette coûte un prix différent selon qu’on se trouve à Moscou et à Washington, Parité Pouvoir d’Achat oblige, il nous est pourtant souvent rappelé ici que le budget du Pentagone est largement supérieur (en dollar) à celui de l’armée russe et que, de ce seul fait, parce qu’elle investit beaucoup plus que la Russe, l’armée américaine serait la plus puissante.
    Ce budget en cette année 2019 se chiffre autour de 700 milliards de dollars. Cf : https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201808/13/01-5192898-trump-signe-un-budget-record-pour-le-pentagone.php
    En lisant l’article de M. Lagneau, je vois pour ma part que beaucoup de ces milliards se perdent en chemin… En d’autres termes, seule une partie de tous ces milliards profite véritablement à l’armée américaine. Cela me rappelle, dans un documentaire sur les Forces Spéciales russes, le commentaire d’un instructeur des Spetsnaz à ses hommes. En gros, il disait ceci : « La différence entre nous et les soldats américains, c’est qu’ils ont beaucoup de balles, ils peuvent donc se permettre de tirer en rafales dans tous les sens. Nous, on en a qu’une seule, et il faut qu’elle fasse mouche ».
    Je serai curieux de savoir la part de tous ces milliards qui profite véritablement à l’armée américaine. Si quelqu’un a des infos, je suis preneur. Parce que là, ce n’est plus le syndrome du nouveau riche…

  19. F35, le sujet qui fait sortir du bois les piliers de bar (barfly) et tous les trolls soviétoïdes du net !!!

    C’est presque comique à lire tellement on est et on reste dans l’idéologie quand on aborde ce sujet pourtant intéressant.

    • ScopeWizard dit :

      @Souvenir

      Pour l’ instant , le seul « troll » que je vois ici , du moins dans son comportement , c’ est clairement vous , Souvenir d’Asie Centrale Soviétique …………… qui n’ a rien d’ autre à exprimer que sentences et verdicts sans même savoir de quoi il est question ou maîtriser un minimum son sujet dont d’ ailleurs à mon avis , il se fout complètement ……………

      Surtout , ne changez rien …………

  20. ScopeWizard dit :

    Bon ………..

    MAIS BIENVENU DANS LE MONDE NÉO-LIBÉRAL LES GARS ……………
    BIENVENU DANS CE MONDE PARFAIT !!!

    Non , sans blague …………..

    Les mecs sont là pour faire du pognon et c’ est tout ; des avions , des pilotes , de l’ armée ou de la Défense de leur pays fusse t-il les USA ils s’ en branlent complètement ; pour eux c’ est secondaire !

    Problèmes de pièces détachées indisponibles ou déjà obsolètes pourtant achetées en grande quantité et sans-doute à prix d’ or , alors que le F-35 n’ avait encore rien fait et n’ était même pas au point , non mais cherchez l’ erreur !

    Comme notre si cher Président qui vient de nous avouer qu’ il découvrait le Monde ………. à plus de 40 ans …………. ça aussi ça fait rêver …………………
    Le gonze ose se présenter au suffrage universel sauf qu’ il ne sait rien faire que blablater et ne connait pratiquement rien du peuple auquel il appartient et dont il prétend présider la destinée pendant au moins 5 ans ………….. vas-y toi , va te présenter dans une entreprise uniquement sur ta gueule et ton verbiage alors que tu n’ as aucune qualification qui sont pourtant bel et bien requises , tu vas voir si ça va marcher avec tout le monde ………… en tous cas tu as intérêt d’ être doué et le patron du genre sympa ………. ou joueur !

    Bon passons là n’ est pas le sujet …………..

    Le F-35 est un avion bardé d’ électronique pour tout un tas de raisons que je n’ ai pas l’ intention d’ exposer pour la énième fois …………..ras le bol de toujours répéter les mêmes rengaines dont en plus les trois-quarts n’ ont rien à faire ( perso , je m’ en fous les connaissances je les ai ) …………

    Donc , qui dit beaucoup d’ électronique dit coûts élevés et pareil concernant nombre de matériaux composites sans parler de tout ce qui relève de la recherche et bien-sûr du temps de mise au point qui sera fonction de la quantité d’ éléments nouveaux ou délicats pour lesquels une grande précision est requise……………

    Lockheed Martin a voulu tenter le hold-up et réitérer l’ exploit commercial réalisé avec le F-16 de General Dynamics qui s’ est vendu en très grand nombre à l’ étranger , bien plus que le F-4 Phantom II produit en un plus grand nombre d’ exemplaires mais surtout pour équiper l’ Air Force et la Navy US ……………….

    Et pour ce faire , LM n’ a reculé devant rien : siphonner les modestes budgets de nombre de pays européens comme l’ Italie ou le Royaume Uni afin qu’ ils participent au développement du programme JSF ( Joint Strike Fighter ) concernant sa R&D à raison de la bagatelle de 5 milliards de Dollars ( ou d’ Euros , je ne sais plus au juste ) avec en contrepartie la promesse de retombées économiques et techniques ………….
    Il faut reconnaître que ce fut très malin de leur part dans la mesure où plus de pays européens se trouvaient impliqués dans le développement du JSF futur F-35 et plus LM s’ assurait de sa vente à l’ étranger via de tels marchés « captifs » qui allaient directement concurrencer les propres productions des pays concernés !

    À ce stade de mon présent coup de gueule ( oui , c’ en est un mais on s’ en doutait un peu ) , étant-donné les positions hiérarchiques à la fois haut-placées et particulièrement -en théorie- bien informées des divers décideurs compte tenu des enjeux en lice à savoir ni plus ni moins que le devenir de l’ industrie européenne en matière de construction aéronautique militaire de pointe , domaine dans lequel notre vieille Europe excelle toujours et gage de notre indépendance , de notre souveraineté , de notre autonomie , il m’ est IMPOSSIBLE d’ imaginer une seule seconde que les responsables des divers pays euros concernés aient pu être à ce point stupides , irréfléchis , ou naïfs pour se laisser berner tandis que la manœuvre était cousue de fil très blanc !
    Par conséquent , je reste persuadé que tout comme les divers produits toxiques « vendus » par les magouilleurs des banques US qui ont provoqué la crise financière de 2008 ( effet kisscool de la crise des subprimes ) et fait perdre beaucoup d’ argent aux banques européennes assez connes et âpres au gain pour se faire avoir , LM a raconté beaucoup d’ histoires , bien arrosé tout ce qui pouvait l’ être , et bénéficié de la cupidité traître et imbécile de nombre de nos décideurs , ce n’ est pas possible autrement ………….. sans compter le rouleau compresseur de la diplomatie US qui de son côté n’ est assurément pas restée inerte …………….

    Le F-35 qui soit-disant devait tout révolutionner et constituer la pierre angulaire de la chasse de cette première moitié du XXIè siècle face à des menaces comme la Chine ou la Russie , se révèle n’ être en réalité qu’ un attrape-nigauds à tous les niveaux qui sera bientôt lui-même surclassé avant d’ être suffisamment au point pour espérer tenir au moins son rang !
    EN ATTENDANT , il aura coûté très cher , affaibli l’ Europe , pris un temps fou de mise au point !!!

    LM se goberge avec ALIS comme si c’ était là une nouveauté ou la Panacée …………..
    Le Rafale dispose de son propre système ( HARPAGON ) qui bien que « rustique » , lui , a l’ air de parfaitement fonctionner jusqu’ à présent …………
    Et si l’ on remonte plus loin dans le passé , il y avait déjà le système SDAP ( Système de Dépannage Automatique de Piste ) sur Mirage F1 qui , comme son nom l’ indique , permettait d’ effectuer en piste toute une série de contrôles , la vérification complète des systèmes d’ armement et de navigation , en à peine une quinzaine de minutes conférant au Mirage F1 une fort appréciable plus-value sur le plan opérationnel tout en permettant de palier aux difficultés de recrutement d’ un personnel qualifié en électronique !

    Et l’ on pourrait parler aussi du système GAMO à la fois pratique et astucieux du moins dans sa conception permettant au Mirage F1 et à son pilote de décoller très vite sur alerte en ayant été maintenus en condition tant sur le plan « confort » que sur le plan des systèmes de l’ avion …………..
    En gros , le GAMO était une sorte de petit véhicule autotracté qui assurait l’ alimentation pour le préchauffage des systèmes de navigation et d’ armement ainsi que le refroidissement du radar Cyrano IV du F1 ou du poste de pilotage durant l’ attente sur alerte qui pouvait être longue ……………
    Le GAMO était en outre pourvu d’ un bras télescopique articulé à l’ extrémité duquel était monté un parasol chargé de protéger le pilote en alerte des radiations solaires directes !
    Dès que l’ alerte était donnée le pilote du F1 n’ avait plus qu’ à mettre en route le réacteur et tout le système s’ arrêtait automatiquement entraînant le repliage sur lui-même du parasol de protection ……………….

    Bref , je crois qu’ il va falloir très sérieusement calmer le jeu concernant « la merveille des merveilles » que devait supposément représenter ce formidable F-35 pour l’ instant plutôt « fort-minable » ………………..

    PS : quelque chose au Pentagone semble avoir profondément changé dans le mauvais sens …………
    En effet , depuis au moins 60 ans si ce n’ est 70 , les forces armées US notent tout , classent tout , tout est répertorié et nommé avec une grande précision …………..
    Cette histoire de laisser-aller au niveau des pièces de rechange ou de maintenance du F-35 ne tient pas debout …………………..
    Et je rappelle à certains que le secteur militaire n’ est point le secteur civil !

    • Alpha dit :

      MAIS BIENVENU DANS LE MONDE NÉO-LIBÉRAL LES GARS ……………
      C’est exactement çà Scope !!!

      • ScopeWizard dit :

        @Alpha

        Ouais ; et pour vous dire très franchement sans le moindre détour ou « enjolivage » d’ aucune sorte : ça fait vraiment -vous complèterez les lettres manquantes remplacées par des astérix et des obélix- c***r !!

        Et je commence à être à court de papier , moi …………….. 😉

    • MERCATOR dit :

      @Scope Wizard

      Le gonze ose se présenter au suffrage universel sauf qu’ il ne sait rien faire que blablater et ne connait pratiquement rien du peuple auquel il appartient et dont il prétend présider la destinée pendant au moins 5 ans ………….. vas-y toi , va te présenter dans une entreprise uniquement sur ta gueule et ton verbiage alors que tu n’ as aucune qualification qui sont pourtant bel et bien requises , tu vas voir si ça va marcher avec tout le monde ………… en tous cas tu as intérêt d’ être doué et le patron du genre sympa ………. ou joueur !

      Bon passons là n’ est pas le sujet …………..

      Effectivement ce n’est pas le sujet qui plus est deux remarques , on ne demande pas à un president de connaitre le peuple , on en a rien à foutre , on lui demande d’appliquer le programme pour lequel il a été élu, marre des chiracs éminemment sympathique mais qui ne savait rien faire et qui n’a rien fait, à part caresser le cul des vaches et boire de la corona , en ce qui concerne votre remarque sur les entreprises elle se révélé juste pour les petites, mais je puis vous assurer que pour les grands groupes elle est erronée, j’ai connu des incapables patentés, toujours un dossier sous le bras vers la machine à café, programmant des mails automatiques vers les 3 heures du matin, qui ont tranquilos accédé à des fonctions importantes , hurlant avec les loups, pleurant avec les pleureuses,se constituant au fil des ans des petits dossiers à charge sur leur entourage, en n’en foutant pas une rame , et ils sont nombreux .

      • Vinz dit :

         » vas-y toi , va te présenter dans une entreprise uniquement sur ta gueule et ton verbiage alors que tu n’ as aucune qualification qui sont pourtant bel et bien requises , tu vas voir si ça va marcher avec tout le monde « .
        .
        Si vous saviez…. Les charlatans n’ont jamais autant prospéré que maintenant, et dans tous les domaines.

      • ScopeWizard dit :

        @MERCATOR

        Est-ce que vous croyez que c’ est là le seul élément à relever ou retenir du commentaire ?

        Du reste , je dois vous avouer que vous êtes plus ou moins tombé à pieds joints dans une sorte de piège matérialisé par ce passage plutôt incongru qui a l’ air d’ arriver là tel du crin de cheval dans le potage ; donc je me doutais qu’ il susciterait des réactions …………. pas le potage , le « passage » …………….

        Mais puisque nous en sommes là , autant vous répondre par une autre remarque ………….

        Non , notre président n’ a pas été élu sur son programme ; affirmer cela est non seulement faux mais aussi mensonger .
        Il a été choisi au premier tour de scrutin en partie là-dessus , ça c’ est vrai , mais pas en totalité ; beaucoup ont voté pour lui par rapport à d’ autres critères de choix comme sa jeunesse , sa belle gueule , le fait qu’ il semblait incarner un renouveau dans l’ offre politique sclérosée et tellement de fois déjà vue et revue du moment , etc ………….
        Au second tour , en revanche , il a été élu à un très grand pourcentage uniquement afin de faire barrage au Front National mais certainement pas en majorité pour son programme ………….

        Donc , si vous , vous vous en « foutez » que votre président ne connaisse rien du peuple , c’ est à dire en gros de 80% des Français qu’ il va devoir gouverner ( ou 8 Français sur un total de 10 ) , tant-mieux pour vous et chacun son trip ; perso , connaissant les grandes lignes de son programme tout comme d’ ailleurs celui de Fillon je me suis bien gardé de lui apporter ma voix ………………….

        Tâchons donc d’ éviter les contresens et les raccourcis de raisonnement un peu trop faciles ou hâtifs ………….

        Concernant le reste , oui je suis au courant , ce qui vous démontre à quel point les dés peuvent être pipés d’ entrée de jeu à tous les étages …………

        Mais vous remarquerez que le plus souvent les « imposteurs » dont vous parlez ont soit un nom , soit des appuis ou relations du genre puissant , soit sont d’ excellents comédiens , soit bénéficient du concours d’ un mix des trois …………….

  21. MERCATOR dit :

    Serait il possible une fois pour toute de considérer comme acquis que le prétendue furtivité est devenue une notion d’ores et déjà absolete, on ne reviendra pas sur des évidences, le F 35 et ses copies chinoises et russes sont depuis toujours détectables par le haut, depuis les satellites , par l’avant en raison de la signature IR provoquée par l’échauffement des molécule, principalement à allure supersonique,mais depuis peu par les progrès exponentiels des capacités de calcul des mega ordinateurs dont les prix diminuent de manière opposée .
    En fait, les avions furtifs de la taille d’un chasseur tactique sont conçus pour neutraliser les radars fonctionnant à des fréquences spécifiques; généralement des bandes de haute fréquence telles que C, X, Ku et S où la précision du radar est supérieure (en fait, plus la fréquence est élevée, meilleure est la précision du système radar). Cependant, une fois que la longueur d’onde de la fréquence dépasse un certain seuil et provoque un effet de résonance, les aéronefs LO deviennent de plus en plus détectables. Par exemple, les radars ATC fonctionnant sur des bandes de fréquences plus basses sont théoriquement capables de détecter un avion furtif de la taille d’un avion de combat tactique dont la forme présente des parties pouvant causer une résonance. Les radars fonctionnant dans les bandes inférieures à 300 MHz (radars UHF, VHF et HF inférieurs), tels que les soi-disant radars Over The Horizon (OTH), sont considérés comme particulièrement dangereux pour les avions furtifs: bien qu’ils soient peu précis ( une fréquence plus basse implique une très grande antenne et une précision d’angle et une résolution d’angle plus faibles) Et c’est là que la puissance des nouveaux ordinateurs entrent en jeu , ils calculent les possibilités d’azimuts des aéronefs, traitent les informations et les utilisent pour guider les chasseurs équipés d’IRST dans la direction la plus probable que pourraient prendre les avions LO. Bref en résumé, le F35 n’est déjà plus « furtif » , sa seule utilité en « computer » volant de deuxième ligne perd toute pertinence en raison du risque élevé de brouillage des données , son faible rayon d’action, sa capacité réduite en mode « intersoute » de son armement , sa vitesse d’évitement poussive , sa maniabilité pataude en « dog-fight », font qu’il s’agit d’une catastrophe industrielle majeure, cela ne serait pas bien grave si il ne s’agissait pas de la seule future arme des avions OTANIENS pour les 30 années à venir,l’armée de l’air Israélienne qui l’a bien compris, a complétement transformé et remplacé e l’électronique, retaillé les ailes et quoi qu’ils en disent , subvention US obligent, le mettent en aéronef de seconde zone, incapable d’intervenir en Iran .

    • ERMKMS dit :

      Merci Scope Wizard & MERCATOR, TOUT est dit et quel que soit le prochain article traitant du (PFFFFFFFF)F35, il sera opportun de se rappeler vos lignes….

    • Clavier dit :

      Enfin un qui sait de quoi il parle……
      Les Américains ont rarement raté leurs avions mais le F-35 est l’exception qui confirme la règle
      Leur vanité et l’idée qu’ils pouvaient tout faire mieux que les autres les a desservi pour une fois.
      Ils ont voulu brûler les étapes mais ils ont lancé le cochonnet si loin qu’ils ne le voient plus….

    • ScopeWizard dit :

      @MERCATOR

      Commentaire pointu et très pertinent voire passionnant mais qui selon moi noie un peu le lecteur lambda par manque de précision ………..
      Si vous vous montriez un poil plus didactique , je pense que ce serait mieux . 🙂

  22. Dany40 dit :

    @MERCATOR
    Non désolé on ne le dira pas car c’est totalement faux … la furtivité passive est aujourd’hui totalement confirmée comme étant nécessaire pour tout avion de combat .
    Ce n’est pas une réponse absolue… mais c’est un pré requis qui est obligatoire pour tout avion .
    Et c’est pour ça que tous les programmes majeurs d’avion de combat (français, anglais , chinois , japonais, US ) sont TOUS des avions furtifs …
    Essayez de regarder les faits en face !

    • Alpha dit :

      @Dany40
      « Et c’est pour ça que tous les programmes majeurs d’avion de combat (français, anglais , chinois , japonais, US ) sont TOUS des avions furtifs … »
      Et pas que !… Même l’aviation civile s’y met : Boeing vient de lancer le 737 MAX, le seul avion commercial devenu furtif chez les compagnies aériennes ! … 🙂
      Mais pour revenir à votre commentaire, ce n’est pas tant la « furtivité passive » qui est confirmée pour le futur, mais plutôt la « survivabilité », dont la furtivité passive sera un des éléments, tout comme l’inter-connectivité, l’agilité, voire la vitesse …
      Le fait est, rien ne garantit que les avions dit  » furtifs  » le resteront toujours …
      Car les progrès en détection avancent aussi, Cassidian (Airbus Defence & Space), pour l’Europe, travaille déjà sur un radar « passif » capable de détecter des objets de type « furtifs »…
      De plus, le chef des opérations de l’US Navy, l’amiral Jonathan Greenert, n’a t’il pas déclaré en 2015, au sujet des avions de combat « furtifs » : « Si quelque chose se déplace rapidement et perturbe les molécules de l’air et émet de la chaleur, alors ce sera détectable » .
      Ces déclarations prennent tout leur sens quand on imagine la chaleur dégagée par le chalumeau qui se trouve au cul d’un F-35 !!!
      Alors, vous aussi, essayez de regarder les faits en face ! 😉

    • ScopeWizard dit :

      @Dany40

      Avant d’ affirmer si péremptoirement les choses , il serait bon de ne pas utiliser le terme « furtivité » à tort et à travers sachant qu’ initialement il n’ a rien à voir avec « invisibilité » ou même « discrétion » deux extensions modernes de son sens premier qui serait plutôt proche de « comme un voleur » …………..

      De plus , le fait de voler plus haut ou plus vite que les autres voire les deux en même temps définit tout autant le concept de « furtivité » que d’ être le plus difficilement détectable au RADAR …………

      Il est néanmoins vrai que tous les programmes majeurs actuellement en développement répondent peu ou prou à ce dernier sens ………..

      Le Sukhoi Su-57 « Frazor » est par exemple conçu afin de présenter une SER des plus réduites mais c’ est surtout sur une hyper-manœuvrabilité que l’ avion devrait se distinguer .
      Le FRAZOR ne mise donc pas tout sur une furtivité à la détection RADAR ……………
      Les prochaines versions à venir dotées des nouveaux moteurs plus économes et plus puissants en ce moment en cours de développement devraient s’ avérer nettement plus puissantes et donc lui ajouter une performance en terme de vitesse sachant que pour l’ instant et selon les quelques données à présent officiellement disponibles , le Su-57 atteint Mach 2 pour une vitesse ascensionnelle de 10.200 m/min et une super-croisière s’ établissant à Mach 1.3 tandis que son plafond pratique se situe à près de 20.000 m , son rayon d’ action à 3500 km pour une masse maximale au décollage de 35.000 kg et un facteur de charge maximal à +9G ……………

      À comparer avec les perfs CONNUES ET OFFICIELLES du F-22 « Raptor »……….