L’Allemagne prolonge son embargo sur les ventes d’armes à l’Arabie Saoudite

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

70 contributions

  1. Sofiane dit :

    Il y a là une opportunité pour les industriels français à savoir récupérer les contrats Allemands

    • Denver dit :

      Sofiane de quel opportunité tu parles puisque le parlement Allemand on un droit de véto sur la vente des armes françaises ____

      • dolgan dit :

        Mais bien sur …

      • John dit :

        Arrêtez d’inventer des faits.
        La France a le droit de véto, comme l’Allemagne, les USA, la Suisse, etc… sur tout arme exportée contenant du matériel provenant de leur pays.

        Le seul type de contrat où l’Allemagne n’a pas le droit de véto, c’est pour les collaborations étatiques franco-allemandes.
        Cela comprend par exemple le Tigre, l’Alphajet, le futur char de combat, le Transal…
        Si un industriel français produit de l’armement avec des fournisseurs allemands, il est logique qu’il doive respecter les lois de ce pays !
        Les industriels sont conscients de ces lois, et ils doivent juste assumer les choix de production qu’ils font. Trop facile de pleurer après coup.

  2. Bricoleur dit :

    L’indépendance de la France … Belle idée du Général De Gaulle … Nous ne sommes même plus capable – depuis longtemps – de produire des moteurs de camions ( et d’ailleurs, plus de camions du tout – RVI appartient à Volvo -), ou de chars ( des Wartsila finlandais pour nos Leclerc et des MTU allemands (eh oui ) pour les Leclerc EAU). Arquus aurait pu prendre des moteurs Volvo pour le Moyen-Orient, comme d’hab. Non, on va chercher des moteurs US chez Caterpillar. Comme si les US ne nous avaient pas déjà posé des problèmes d’exportation.

    • Hermes dit :

      Quel intérêt de fabriquer en nombre limité des éléments non critique pour les payer plein pot en perdant le fort RD qu’ont les grand groupe sur ce type de matériel ?
      .
      Aucun.
      .
      Quand on fait appel à « de Gaulle », il est de bon ton de ne pas écorcher son nom..
      Le nationalisme à tous les étages, c’est une perte de ressources critique…

    • Clément dit :

      En effet, nous ne faisons plus de moteur où de fusils. Nous faisons par contre des avions, des missiles, des sous marins et mêmes des fusées et satellites civils.

      • FredericA dit :

        Bien vu Clément ! Certains commentateurs de ce blog s’attachent exclusivement à se plaindre de la bouteille à moitié vide. Ce faisant, ils omettent que la France est un des rares pays à maîtriser toutes les technologies que vous citez 😉

        • John dit :

          Et les armements qui ne sont plus en production ne sont pas des compétences perdues pour autant.
          Le travail du métal, de polymères, de l’alu est suffisamment complexe dans le nucléaire, la marine, et l’aviation pour pouvoir reformer des compétences en armement léger, dans les motorisations, etc… si nécessaire !

        • Desty dit :

          Pour le moment… à force de disperser les compétences… et de prendre des taules à l’export…
          J’ai cru comprendre qu’on ne faisait plus de moteurs de camion, mais par contre on fabrique les moteurs diesel des porsche et des mercedes ! Il n’y a pas encore d’embargo allemand vers l’Arabie Saoudite pour ce type de produit ? J’espère que les Saoudiens roulent au diesel !

    • Polymères dit :

      L’indépendance? Nous ne vivons plus il y a 100 ans, le monde n’est plus le même et on peut produire tous les camions, les avions, les navires que vous voulez, on ne sera pas indépendant pour autant, car oui, on reste dépendant du pétrole pour que tout cela fonctionne…
      L’indépendance est un état d’esprit, comment donc certain peuvent-ils vouloir l’indépendance de la France, donc de sa population quand beaucoup ne sont même pas capable de s’entendre avec leur voisin de la même nationalité?
      A quoi bon vouloir une indépendance quand dans le même temps on regarde de travers un français quand il est musulman ou noir?
      C’est bien beau de vouloir rechercher ceci ou cela pour dire « nous ne sommes pas indépendants » alors qu’honnêtement, il serait déjà bien mieux d’avoir un peuple qui se donne la main.
      .
      Quel pays du monde est vraiment indépendant? Aucun, on va citer ceci ou cela et derrière on oubliera pleins d’autres choses. La Chine est-elle « indépendante »? Oui vraiment? Si demain elle s’isole du monde, ça se passera bien ou même les choses qui semblent lui offrir dans la situation économique actuelle un semblant d’indépendance s’effondrera par manque d’argent, de commandes et autres?
      A quoi bon vouloir l’indépendance sans argent?
      L’indépendance c’est bien cela, se couper du monde et de son commerce (car on achète ce qu’on ne possède pas, on vend ce que d’autres ne possèdent pas) pour ne compter que sur soit, mais c’est la catastrophe économique, c’est le retour aux colonies pour s’approprier les ressources qu’on ne peut pas ou qu’on ne veut pas acheter.
      Nous ne sommes plus dans l’après 2e GM ou la guerre froide pointait son nez, ou l’arme nucléaire rebattait les cartes géostratégiques du monde

      • Davy Cosvie dit :

        @ polymères
        Certes, l’indépendance est un état d’esprit. Mais il ne faut pas non plus s’exagérer la dépendance française au pétrole (ou plus généralement aux hydrocarbures).
        Au contraire la dépendance des Allemands est énorme : les hydrocarbures sont vitaux pour eux parce qu’ils refusent le nucléaire. Ils sont donc totalement dépendants de leurs importations de pétrole et de gaz (russes, principalement).
        .
        Quant à nous, nous serions certes très gênés par un blocage de nos importations d’hydrocarbures mais très gênés sans plus. Ce ne serait pas une catastrophe absolue comme pour les Allemands. Parce que nous sommes équipés nucléaire. Dès octobre 1945 le GPRF (gouvernement provisoire de la République française, Charles de Gaulle et les gaullistes) créait le CEA (commissariat à l’énergie atomique) pour examiner comment le nucléaire, militaire ou civil, pouvait contribuer à l’indépendance de la France.
        .
        Beaucoup de nos concitoyens (dont vous faites partie) ne comprennent pas que nous sommes relativement indépendants grâce à ça. Leur incompréhension résulte de deux motifs à mon avis :
        1) parce que dans la vie ils voient plus l’utilisation des dérivés du pétrole (essence pour l’auto, fuel pour la chaudière, kérosène pour l’avion ou le bateau des vacances, poids lourds que l’on double sur l’autoroute…) qu’ils ne voient l’utilisation de l’électricité nucléaire (fonctionnement des usines, des transports ferrés, des réseaux d’adduction d’eau potable, des stations d’épuration, de tous les équipements fixes, des éclairages urbains…) ;
        2) l’idéologie européiste qui domine les moyens d’information escamote soigneusement cette différence, qui est pourtant essentielle, entre la France et ses « partenaires » européens. Nos intérêts et ceux de nos « partenaires » européens sont totalement incompatibles, et même antagonistes, à cause de leur dépendance totale aux hydrocarbures.
        Mais ça, on ne le vous dira jamais, c’est tabou.
        .
        Je vous suggère par conséquent d’examiner de plus près cette question (c’est facile en quelques clics et à condition de recouper les infos) pour vous faire une opinion réellement fondée quant à notre relative indépendance au pétrole, et par conséquent l’intérêt français de garder nos distances avec des « partenaires » qui sont à la merci d’une rupture de leurs importations pétrolières, vitales pour eux. Et donc à la merci de leur fournisseur.
        .
        En même temps ils nous demandent plus ou moins discrètement de garantir leur défense par nos armes. Et nos gouvernants marchent dans leur combine. Mais c’est une autre question.

      • Pathfinder dit :

        @Polymères
        Dans une période de transition aussi turbulente que la nôtre, on court toujours le risque qu’une extrême devienne le vaccin de son contraire – elle reste cependant souvent aussi démesurée que ce qu’elle devait soigner. Le discours sur l’indépendance (ou non) fait partie de ces sujets infectés.
        Si, comme vous le notez justement, l’indépendance totale ne peut plus exister, l’interdépendance ne doit jamais céder le pas à une subordination aveugle. C’est pourtant le risque que l’on prend quand nous ne maîtrisons plus vraiment nos outils de communication, et que nous lâchons du lest sur certains savoirs ou savoir-faire.
        .
        Je n’ai pas non plus la réponse à cette équation, mais constate simplement que nombre d’activités étant liées (industrie, économie, finances, démographie, etc.), il est important de pouvoir gérer sa mare de canards avant de trop chercher à s’étendre. Laisser à des tiers le soin de peser sur son industrie, et devoir gérer des troubles sociaux qui en découlent, alors que les règles financières sont régies par une organisation externe… c’est aller au devant de difficultés.

  3. Clavier dit :

    Les nouveaux bisounours de société mondiale : les Allemands
    Donnervetter …qui l’eut cru…!

    • Davy Cosvie dit :

      @ Clavier, je vous rassure : les Allemands ne sont pas des bisounours.
      Les Bisounours sont nos gouvernants européistes qui se font rouler par les Allemands.

  4. Jack Shit dit :

    Les gauchistes (pour ne pas verser dans l’injure publique) du SPD auront, peut-être, finalement la peau de l’industrie allemande. Cela serait très drôle de voir les pièces AIRBUS du SCAF produites en France plutôt qu’en Allemagne.

    • Le Breton dit :

      Il n’y a pas de honte à être humaniste même quand il y a de l’argent à se faire.
      Si c’était l’un des membres de votre famille que ce régime condamnait à 50 coups de fouet puis à une décapitation, vous réagiriez comment ?

      • Carin dit :

        On ne produit pas de fouet, ni de cimeterre…
        et l’allemagne bloque des armements, dont elle n’a pas la maîtrise,mais par le truchement de Sté écran continue de livrer aux saoudiens les armements qu’elle maîtrise!!!

      • Jojo El mukhif dit :

        De fait, les Allemands préfèrent leur vendre leurs grosses berlines. celles dans elsquelels les services secrets saoudiens kidnappent des journalistes pour en faire de la salade au taramis. Belle crapule ceci dit, ce journaliste.

        El mukhif, affreux en Arabe

        • John dit :

          L’Allemagne, comme la France est un État de droit.
          Être un État de droit signifie prendre des décisions qui respectent les lois en place dans le pays.
          Si ils estiment que l’Arabie Saoudite ne respecte pas leur réglementation concernant l’export d’armement, alors ils n’ont pas le choix !
          Par contre, les voitures ne sont pas soumises aux lois sur l’armement, car à priori, ce n’est pas considéré comme une arme de guerre.

    • Green dit :

      cela peut se comprendre dans la mentalité allemande, SPD et Verts sont très « moraux » et n’ont pas de srcupules a imposer leurs standards aux partenaires européens. Puisqu’ils sont vertueux, les autres n’ont qu’a s’aligner, on a la une forme d’impérialisme. Malheureusement je doute que l’allemagne paie pour une production 100% française ou pour delocaliser son industrie de defense en France, meme a travers des entreprises allemandes. Et sans eux on perd la principale manne financière, c’est un gros probléme que nous avons la.

  5. revnonausujai dit :

    c’est rafraichissant de voir un Brit naîf f!
    que les allemands ne soient pas des partenaires loyaux, c’est quand même connu depuis longtemps !

    • lym dit :

      Depuis le pacte russo-germanique de 39 et l’opération barbarossa en 41, pour ne pas remonter encore plus loin…

      C’est très bien que cela tombe maintenant, ceci dit, car cela va utilement peser sur les projets en cours et si cela continue à coincer on sera bien placés quand les industriels vont vraiment réagir, après les menaces, en prenant acte qu’il faut transférer certaines productions hors d’Allemagne.

    • John dit :

      Chaque pays a ses lois concernant l’export d’armement !
      Lorsque vous collaborez avec un autre pays pour de l’armement, si le pays en question n’a pas vérifié la législation de son partenaire, alors il fait une faute.
      Tout privé le sait et le fait. Investir dans un nouveau pays signifie aussi vérifier la viabilité du projet sur le long terme, et donc connaître la législation !

      Un représentant de l’exécutif d’un État de droit n’a pas les pleins pouvoirs. L’orientation de la politique peut-être choisie par le législatif, ou alors elle doit se faire dans le respect du droit du pays, des conventions signées, …
      Et c’est exactement ce que fait l’Allemagne dans ce dossier, elle ne fait que respecter ses lois.

      • EchoDelta dit :

        Personne ne dit le contraire, juste qu’il faut bien réfléchir avant de faire un projet commun avec eux… C’est tout.

  6. Thaurac dit :

    Si il n’y avait pas eu l’embargo américain sur l’Iran, , l’Allemagne était moins regardante, alors que ce pays est à l’origine du de l’armement des boutis ( qui n’auraient rien fait sans être sur du soutien matériel et politique de l’Iran) , eux mêmes à l’origine de la situation actuelle!

    • Bran ruz dit :

      C’est qui les boutis ?
      Merci pour cette analyse du conflit au Yémen parfaitement objective et équilibrée.
      C’est quand-même peu triste de voir ce bel idéal original tourner en crypto fascime..

  7. R2D2 dit :

    Bien bien bien cela va dans la bonne direction. Apres l’ITAR free le Germany free ^^
    Le fait est qu’ils ne sont pas incontournables, une fois que les industriels auront mis en place leur plan de remplacement cela sera pour un bon moment…

    • Jack Shit dit :

      Les dommages à l’industrie allemande de ces idioties vont être très importants.

      Et, encore une fois, pour quelle objectif stratégique/tactique ? Qu’on gagnait les allemands dans cette histoire ? Quel but politique a pu être atteint ?

      Bref. C’est bon pour la France en tout cas.

    • FredericA dit :

      « Apres l’ITAR free le Germany free ^^ »
      .

      Excellente 🙂 !

  8. Frédéric dit :

    Et pendant ce temps, la Chine assure le soutien d’IRBM et de drones de combat saoudiens tandis que les États-Unis livrent la plus récente version du F-15 … soupir.

    • Jason Bourne dit :

      Les F15 saoudiens sont bridés à mort . Jamais un F15 saoudien ne pourrait locker un F15 israelien par exemple… Par contre, le prix du F15 seoud est beaucoup plus chère que le F15 livrés à Israel ^^… De plus, les droits d’utilisation du F15 saoudiens sont uniquement la police du ciel, le bombardement des Yemenites et une éventuelle guerre aérienne face à l’Iran (très très très peu probbale). Si les saoudiens sortent de ce cadre, les américains n’auront qu’à appuyer sur un petit boutons et tout les F15 seoud resteront couler au sol…

      • Carin dit :

        Et pour cause… les F15 israéliens leurs sont vendu au prix de l’envolope que leurs octroie les USA…

      • Anonymous dit :

        Oui c’est d’ailleurs pour cela que la Turquie a modifié l’avionique et le système iff de ses f16. Quand elle s’est rendue compte qu’un allié stratégique des États Unis, membre incontournable de l Otan avec le passage du Bosphore avait moins d’importance et de poids qu Israël qui n’est en rien utile aux États Unis d’un point de vue stratégique lors de l’incident en 2010.

        • Carin dit :

          @Anonymous
          Vous êtes sûr pour la modification/changement de l’avionique et le système iff des F16 ???
          Je vous demande ça parce que si les turcs sont capables de modifier l’avionique d’un F16, (pour l’iff même le Bangladesh en est capable.. à vous de chercher pourquoi), ils sont capables de créer de toute pièces un chasseur/bombardier de leur cru!!! Et c’est pas le cas.

  9. lxm dit :

    Pendant que notre président pays des droits de l’homme veut absolument vendre des armes à une dictature totalitaire sanguinaire qui envahit ses voisins et finance le terrorisme dans le monde dont chez nous, je donne à une organisation humanitaire qui va essayer de soulager les civils yéménites victimes de cette politique. Alors d’après vous, pour rester cohérent, j’en prend position pour ou contre l’allemagne ?

    • Particulièrement affreux ce soir, le Jojo dit :

      Je vous répondrais « OSEF » de votre bon coeur, mon bon. Il ne fait pas vivre nos arsenaux, nos ingénieurs, nos techniciens et nos ouvriers. Ni leurs filières de formation.

    • jojo encore plus affreux dit :

      Faites gaffe quand même que votre bon cœur ne vous amène pas à soutenir une organisation terroriste par inadvertance coupable monsieur ! Cela s’est déjà vu ici ou ailleurs des filiales du terrorisme islamique déguisées en organisation humanitaire !
      Répétons le tous ensemble: le Hezbollah n’est pas une association humanitaire, et les miliciens Houthie non plus. En prime les miliciens houthi détournent l’aide alimentaire et sanitaire pour se livrer à la pratique du marché noir et ainsi récolter des fonds pour financer leurs armements iraniens ! 🙂
      En donnant à des organisations pas fiables, incapables d’assumer leurs prétentions, si ça se trouve vous fournissez le carburant pour faire durer ce conflit en armant l’autre bord ?
      L’enfer est pavé de bonnes intentions comme on dit…

  10. nexterience dit :

    Zut, on va devoir faire le scaf et le mgcs tout seuls pour ensuite leur les vendre par centaines à eux ainsi qu’aux saoudiens.

  11. Carin dit :

    Les allemands sont des pragmatiques, ils n’en ont rien à faire du « journaliste » découpé en rondelles, leur motivation est ailleurs… et leur bloquage s’adresse aux anglais. La seule chose qui me vient à l’esprit c’est l’EF2000 dans sa version 3 qui est anglaise ( les allemands ayant refusés de participer), version que les allemands veulent aujourd’hui.
    Peut-être sans avoir à payer la R/D?
    Peut-être en exigeant une partie de la fabrication des nouvelles pièces de cette version 3?
    Quoi qu’il en soit ce contentieux semble être allemano/anglais.. et si c’est le cas dassault a bien raison de s’inquieter de sa future collaboration! Il va falloir bétonner le contrat dans une entente avec Airbus ( redondance des machines-outils destinées aux entreprises allemandes?).
    On n’a pas longtemps à attendre (fin mars) pour avoir le fin mot de l’histoire, ou une prolongation des hostilités.

  12. Yannus dit :

    D’où la nécessiter de doubler les chaînes de production pour le SCAF et le MGCS

    • John dit :

      Il faudra choisir entre:
      – refaire l’Eurofighter avec de multiples lignes d’assemblage, et plusieurs fournisseurs pour les mêmes pièces
      – refaire le coup du Rafale, soit quitter la coopération européenne et être seul sur le coup
      – travailler ensemble…
      Une solution peut être une production commune à la frontière franco-allemande en créant une zone franche, dont le droit à l’êxport concernerait les traités en commun. Et en faire de même pour le char franco-allemand…
      Les solutions pour faire des ces projets des succès existent, pour autant que de la bonne volonté est présente !

      • Carin dit :

        @john
        Pas idiote votre idée de la zone franche aux frontières franco/allemandes… à mettre en perspective avec les discutions ayant portées sur l’alsace/Lorraine et les régions en vis à vis en Allemagne, et les décisions qui en ont découlé lors du new deal d’Aix La Chapelle!!

    • NRJ dit :

      @Yannus
      Dans ce cas on retombe dans les travers du programme Eurofighter. Au lieu de mutualiser les coûts fixes de production on double tout. Normalement on essaye d’éviter de refaire les erreurs du passé, pas de les répéter.

  13. Fair Way dit :

    Stoppons toute coopération dans le domaine militaire (opérations et industrie) avec l’Allemagne et dénonçons le traité scélérat d’Aix-la-Chapelle. Désolé Mr le Président Macron, ce n’est absolument pas l’Europe que nous souhaitons.

    • Math dit :

      Il y a quand même un problème double:
      l’Arabie Saoudite est un état detestable, bien pire que l’Iran dans la répression de sa population et dans les dommages qu’il crée chez nous, par ses liens avec Al Qu’aida, Daesh et le wahhabisme. C’est un état islamiste, donc on ne peut pas dire que nous ayons les moindres valeurs en commun avec ce type de civilisation ridicule. À cet égard, leur vendre des armes, ce n’est pas spécialement bien. Après, il est aussi vrai que l’Islamisme Saoudien est à géométrie variable. En Égypte, les achats de la dictature militaire plus ou moins laïque sont financés par les Saoudiens pour contrebalancer l’influence des islamistes Turques. Les actions allemandes, toutes choses restants en l’état par ailleurs, nous généraient à l’avenir.
      Il existe une autre possibilité: celle de ne plus dépendre des Saoudiens à l’avenir, avec un besoin nettement moindre en pétrole. Si nous parvenions à une autonomie plus grande dans les MP qui produisent de l’énergie, alors ces pb pourraient voler en éclat. La « protection » US pourrait devenir moins nécessaire et nos fabrications d’armes s’imposer comme des standards en Europe, ce qui résoudrait pour de bon une grande partie de ces questions.
      Enfin, un rapprochement avec la Russie pourrait aussi réduire notre dépendance énergétique.
      Mais bon, ce n’est qu’un scénario possible, avec une vrai droite au pouvoir en Grance et en Allemagne, des libéraux discrédités et un abaissement des tensions avec l’Italie et la Pologne. A moins que…

      • jojo encore plus affreux dit :

        La Russie exporte déjà quelque chose comme 80% du gaz consommé en Europe, la proportion de pétrole est très bonne aussi. Non « se rapprocher » encore plus de ce pays ne réduira pas notre dépendance énergétique puisque c’est de lui que nous sommes le plus dépendant actuellement à l’échelle de l’UE !
        Dépendant pour dépendant il faut diversifier l’approvisionnement et tant pis si ça contrarie Moscou. Quand on est dépendant de Moscou à 100% et que Moscou coupe le robinet du gaz en plein milieu de l’hiver parce qu’elle n’est pas satisfaite du dernier président qu’on a élu ou de la dernière décision qu’il a pris comme cela s’est fait en Ukraine dans le milieu des années 2000, on fait quoi ? On va au travail en vélo ? On fait l’amour toute la nuit pour se réchauffer ? On devient crudivore-frugivore si on ne dispose pas de plaque électrique ?
        Le patron de la Rand Corporation, qui par ailleurs est un grand ennemi de l’Europe en général et de la France en particulier, l’a dit clairement: il faut arrêter avec toutes ces conneries de morale, de valeur, d’exportation de la démocratie et des droits de l’homme et en revenir au réalisme politique le plus Amoral qui soit ! En bref en finir avec la période sombre du néoconservatisme américain qui a abouti au massacre de près de 2 millions de civils Irakiens et Afghans et jusqu’à 3% de la population Libyenne et semé un chaos couteux partout, et a la place défendre les intérêts nationaux sans excès d’hystérie meurtrière déguisés en bons sentiments.
        C’est ballo mais les néoconservateurs sont repassés à l’Est, c’est à dire à Paris et à Berlin, en attendant d’être à Moscou. Sauf qu’il est bien connu que les Européens n’ont pas de stratégie ni à court, ni à moyen, ni à long terme. C’est donc l’hystérie meurtrière d’un canard sans tête qui titube au grès des vents dominants…
        Trêve de plaisanterie. Elle va faire quoi l’Allemagne après la fin du conflit Yéménite quand l’Arabie Saoudite sera en proie à (la menace de) pluies de missiles iraniens et l’Égypte et le Soudan sombreront dans la guerre civile suite à des émeutes de la soif ? Au lieu d’utiliser le canal de Suez pour ses exportations elle prendra le passage du nord-ouest pour réduire sa dépendance encore plus ? Dans ce cas il n’y a pas lieu de se préoccuper du réchauffement climatique non ? Vous pensez donc vraiment que Moscou
        sera un meilleur maitre que Washington ou Pékin ?
        Les Saoudiens sont entrés dans le conflit Yéménite pour les mêmes raisons qu’Israël au Liban et ils sont entrés en bourrinant à l’américaine. Leur opération tempête décisive est rien moins que comparable à la version enturbanné de choc et effroi. C’est à ce moment là qu’ils ont commis le plus de dommage collatéraux et massacré des centaines de civils en prime du patrimoine historique. Voila qui aide à se faire des amis au sol avant de passer à la phase 2: l’invasion terrestre à très faible soutien local. L’opinion publique internationale n’a pas vu la différence et, chauffée à blanc par les mantras des médias, son hostilité a augmenté à mesure que les dommages collatéraux diminuaient. Maintenant les Saoudiens en sont pratiquement rendu au point des Israéliens d’envoyer des SMS aux civils avant de bombarder, mais ça ne change plus la perception internationale de la situation. De temps en temps, comme les Israéliens, ils ont un passage à vide suite à la mauvaise réception d’un obus ou d’un drone chez eux, ils s’offrent un petit massacre gratuit et décomplexé pour décompresser. Qu’est ce qu’ils peuvent faire d’autre ? Se retirer et laisser la gestion du chaos aux Iraniens ? Ce qui est envisageable à courte vue en Irak parce que le pays est à 7000 kilomètres des USA ne l’est pas dans un pays voisin. Du coup ils vont probablement gazaïfier les Yéménites, la chose est déjà bien entamée. Les Iraniens ont raison quand ils disent que c’est une guerre américano-sionniste: les Américains et les Israéliens servent de modèle pour la gérer.

    • FredericA dit :

      Personnellement, je souhaiterais juste arrêter de lire des infos bidons sur le traité d’Aix la Chapelle.
      .
      http://lavdn.lavoixdunord.fr/522016/article/2019-01-16/le-traite-d-aix-la-chapelle-c-est-quoi
      .
      « ce n’est absolument pas l’Europe que nous souhaitons »

      .

      A qui faites-vous allusion en disans « nous » ?

    • Frédéric dit :

      Comme à écrit FredericA, n’employait pas le  »nous » pour un avis personnel.
      Je souhaite une vrai Europe fédérale et solidaire on l’on joue  »collectif », pas actuellement chacun pour soi sans que l’intérêt commun prime. Ce n’est pas ce que  »Fair Way » souhaite certainement et je ne cherche pas à lui imposé ma volonté.

      • Fair Way dit :

        Le « nous  » évoque un certain nombre d’adhérent à LaREM qui rejettent clairement la majorité des points évoqués dans le traité sauf peut être ceux relatifs à une meilleure synergie entre régions frontalières.
        Frederic A, de quelles infos bidons parlez vous?. Avez vu lu ce Traité (13 pages) ou vous contentez vous de l’article de la voix du Nord qui dénonce des fake news infantiles auxquelles personne n’a jamais cru?
        Ceux que « nous » rejetons sont les points liés à l’intensification de la coopération militaire et industrielle, coopération purement unilatérale dans laquelle nous n’avons absolument rien à apprendre ni à gagner, l’autre point étant le fait d’envisager de « demander son avis » à l’Allemagne avant toute décision au conseil de sécurité de l’ONU. On rêve!

  14. dolgan dit :

    Et en étant vicieux, ne peut-on envisager que les All se soient lancés dans une guerre pour essayer de réduire la concurrence sur la production de l’eurofighter?
    .
    Il y a 4 lignes d’assemblage devant fermer prochainement. Toute fermeture d’une ligne d’assemblage se ferait à l’avantage des lignes restantes. Et la dernière ligne d’assemblage serait la seule à se partager le gâteau des futures commandes éventuelles.

  15. JG von Rheydt dit :

    Il faut sauver la Démocartie saoudienne

  16. Green dit :

    Quand la tempète du Brexit sera passée, nous pourrons reprendre des projets ambitieux avec les britanniques. et quand la vague populiste italienne retombera, aussi. D’ici la il faudra etre patient et faire le meilleur de notre coopération avec l’Allemagne. Après tout, on ne peut demander a nos voisins d’etre autres qu’eux-meme. nous avons des interets communs et necessité fait loi, le tout est de trouver la bonne formule et je pense que la raison l’emportera.

    le projet tempest n’a pas d’avenir sur une seule base européenne a mon avis, sa seule voie est de se ranger sous patronnage des USA d’une façon ou d’une autre.

    • FredericA dit :

      Je suis d’accord avec votre analyse.
      .
      Toutefois, je crains que l’arrivé décalée de la Grande-Bretagne et l’Italie dans le projet SCAF ne se passent pas sans heurts. En clair, chaque pays voudra avoir sa «  » »juste » » » part du gâteau industriel. Il y a donc un risque de morcellement de la production (avec les surcoûts induits) ou d’un scénario identique à celui qui a conduit au couple Thypoon / Rafale).

      • Jason Bourne dit :

        Les anglais et les italiens ne pourront jamais intégrer le programme SCAF sur le tard car tout les futurs participants devront se contenter des « petits » morceaux du programme que voudront bien déléguer AIRBUS et Dassault . Or jamais BAE, Roll Royce qui sont des géants mondiaux dans leur domaine ne voudront avoir un rôle mineur dans ce programme. Une des raisons pourquoi la France avait décidé de faire le Rafale seul est qu’elle ne voulait justement pas sacrifier la SCEMA au détriment de Roll Royce car les anglais voulait absolument être les motoristes du futur avion de combat européen. Donc là, ça sera pareil. Les cocus du F35, anglais et les italiens vont devoir se mettre d’accord pour le Tempest même si ils n’ont pas les fonds… car il n’y aura pas de place pour eux pour le SCAF, du moins pas à une place correspondant à leur statut…

  17. Alain d dit :

    L’A330 MRTT, avion sans réel concurrent, il serait dommage qu’il soit bloqué à l’export. Les alliés américains auraient un large sourire.
    Pour Trump, il n’est surtout pas question de casser sa tirelire Arabie Saoudite. Vendre aux nations du Golfe, c’est vendre à Israël. Et vendre à Israël c’est vendre aux nations du Golfe. La main mise US sur les marchés d’armes dans la région.
    Malgré certaines apparences détendue, dans la région, personne ne fait confiance à personne ! Pas fou le Trump, excellent marchand de tapis volants.
    L’Allemagne qui vend aussi beaucoup dans la région connaît bien la musique !

    • John dit :

      L’Allemagne ne s’oppose pas aux exportations lorsqu’il s’agit de collaboration publique franco-allemande.
      Par contre, si c’est un privé qui développe son propre armement, et se fournit en Allemagne, ce privé le fait en connaissance de cause, il est soumis au droit allemand !
      Un industriel exportant de l’armement qui incorpore des éléments français est soumis au droit français, peu importe le pourcentage d’éléments français. Il n’y a pas de différence…

  18. wagdoox dit :

    Regardez bien, ceci notre futur, notre brillant avenir.
    Merci président !

    • Euclide dit :

      Avenir pour un temps que l’on ne connait pas.
      Comme le disait le général de Gaulle  » La France nous enterra tous »
      Malgré la colonisation de la Rome antique, le déferlement viking et autres barbares venue d’Allemagne ou d’Asie ainsi que les guerres de 100 ans plus celle des religions , de la Révolution française , la boucherie de la guerre 141/18 , l’occupation nazie etc.. nous sommes tj debout.

      • John dit :

        Et alors?
        Toutes les nationalités, toutes les ethnies présentes sur cette planète aujourd’hui peuvent dire de même ! Ils ont tous subi des attaques à un moment ou à un autre…
        Ce commentaire n’a pas de réel intérêt

        • Euclide dit :

          Passez le bonjour au Amérindiens ou Peaux rouges des States ainsi qu’a d’autres ethnies ( d’ Amérique centrale ou du Sud ou encore au Canada, etc….) etc… Monsieur qui n’est pas français.

          • John dit :

            Et ils sont toujours debout, bien que largement diminués…

            Le sens de ce que je voulais dire est: si qqun est là aujourd’hui, c’est que ses descendants ont tenu bon…
            Mais chaque ethnie a tenu bon avant d’avoir été éliminé… Et le passé ne disait rien du futur… Chaque nouvelle « attaque » est une possibilité de disparition.

            Et je le répète, il y a beaucoup de monde sur cette planète qui peut en dire autant. Donc votre commentaire voulant faire de la France une nation exceptionnelle n’est pas très utile… Ce n’est pas ça qui fait la gloire de la France !

  19. Jean-Marie H. dit :

    Les Allemands peuvent interdire toutes les ventes d’armes (ou autres productions) qu’ils veulent interdire, peu nous chaut (= on n’en a rien à foutre) à condition qu’ils ne s’opposent pas à nos propres exportations.
    .
    Le seul problème, mais grave, c’est qu’avec les mondialistes qui nous gouvernent on doit s’attendre à toutes les soumissions.
    .
    Un jour viendra où, avec l’approbation de notre classe politique, des « partenaires » musulmans nous interdiront d’exporter du pâté Hénaff ou des saucisses de Molène.

    • Vince dit :

      Ouais, si on peut plus exporter not’ pâté Henaf à l’Arabie Saoudite, là c’est la guerre ! On rigole pas avec ces trucs.

    • Carin dit :

      Pour de bon.. du pâté henaf et des saucisses??

      • Jean-Marie H. dit :

        Les produits de notre agriculture s’exportent beaucoup. La « première guerre du Golfe » (en 1990-91) et l’embargo qui suivit pendant dix ans, ce fut un épisode très dur pour l’élevage volailler breton. L’on n’oublie pas.
        L’on oublie pas que notre classe politique néglige trop facilement les intérêts français.
        .
        Les Bonnets Rouges naguère, de même que les Gilets Jaunes aujourd’hui, ce ne sont pas des protestations ponctuelles contre telle ou telle décision, contre tel ou tel personnage politique : ce sont l’expression d’un mécontentement ancien et durable contre une démocratie dite « représentative » qui se met au service d’intérêts étrangers.
        Je caricature en parlant des saucisses de Molène mais c’est l’idée. Merci de m’avoir lu.

  20. cedivan dit :

    et Macron veut faire de l’Allemagne un « partenaire » privilégié ?…..

    • John dit :

      La France a un accord politique avec l’Allemagne concernant l’export d’armement lorsqu’il s’agit de collaborations…
      Exemples:
      – Transal, Tigre, Alphajet, Scaf, A400M, Char de combat, l’Allemagne n’objectera pas aux décisions d’export de la France, même si certaines pièces sont allemandes.
      Par contre dans le cas d’un armement développé par un industriel qui se fournit en partie en Allemagne, c’est à ses risques et périls. Si l’Allemagne refuse l’export vers un pays, ce type l’armement ne concernant pas de collaboration étatique franco-allemande est soumis à ces lois.

  21. v_atekor dit :

    En même temps, j’aurais du mal à critiquer l’Allemagne ! On met l’Iran sous embargo, mais l’AS ne vaut guère mieux avec les conflits qui l’entourent. On a mis sous embargo pétrolier l’Iran et la Russie (qui vendent à la Chine), ce qui fait que les saoudiens peuvent nous faire chanter.

  22. Robinson dit :

    L’Allemagne serait vraiment honnête et cohérente avec elle-même, elle décrèterait un blocus total de ses productions ou prestations vers l’Arabie, mais sa pusillanimité démontre ses véritables intentions.