Le Pdg d’Airbus critique vivement la politique allemande en matière de vente d’armes

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

82 contributions

  1. Stoltenberg dit :

    « Une coopération européenne et franco-allemande dans le domaine de l’armement ne doit pas signifier négliger les droits de l’homme et laisser à un autre gouvernement des décisions aussi délicates que d’exporter des armes vers d’autres pays », ont estimé les écologistes Katja Keul et Franziska Brantner, avant d’appeler le gouvernement allemand à « rendre publics tous les accords auxiliaires avec la France. »
    .
    Suis-je le seul à avoir l’impression que l’on se fait non seulement torpiller par les Allemands (cf. Arquus ou Naval Group) mais également insulter ? Ils se prennent pour qui pour nous traiter de cette manière ? Quelle condescendance ! Ce genre de messianisme allemand c’est justement ce qui a mené aux guerres de 1870, 1914 et 1939 !

    • sergeat dit :

      Vous devriez expliquer cela à » notre » président qui ne voit que l’Europe et surtout l’Allemagne et qui dilapide nos intérêts stratégiques au nom de l’UE car comme il le ressasse à chaque discours « les nations c’est la guerre » d’où son « patriotisme »européen mais très rarement français.

    • Anonymous dit :

      On ne peut pas leur reprocher de ne pas vouloir exporter des armes chez des dictateurs qui oppriment leur peuple. C’est plutôt nous qui devraient avoir honte ou plutôt ne pas trop s’en vanter. Mais certains nouveaux programmes ne nécessiteront pas forcément d’être exporter dès leur entrée en service. Le Scaf devra au moins équiper les armées françaises allemandes et espagnoles, ça fait minimum 500 exemplaires, le programme ne sera pas menacé si on refuse d’en vendre 24 exemplaires à crédit aux Égyptiens, faut être honnête 5 minutes. Et l’argument de si nous on vend pas c’est les autres qui le feront, c’est le même style que si lui massacre des gens alors moi aussi j’ai le droit, irrecevable tout simplement.

      • Stoltenberg dit :

        Je pense que l’Allemagne n’a pas de leçons à nous donner en matière d’humanitarisme.

        • Anonymous dit :

          Mouais si on regarde notre histoire, on n’a pas non plus été irréprochable.

          • Stoltenberg dit :

            Oui, je le sais. Il n’empêche que les Allemands n’ont AUCUNE leçon à nous donner. Ce sont les génies du génocide. Que ce soit en Namibie, en France, en Russie, en Pologne… la liste est très longue. La plupart de leurs victimes n’a jamais obtenu de dédommagement. Donc au lieu de nous faire la morale, il serait préférable qu’ils songent à dédommager leurs victimes.

          • MD dit :

            @ Anonymous
            Peut être pas irréprochable. Mais vous préférez peut-être la  »solution finale » et le  »Nacht und Nebel  »? On peut ne pas discuter des goûts et des couleurs. Mais personnellement , je pense qu’il faut quand même comparer ce qui est comparable . Et je préfère de loin ce qu’écrit Stoltenberg à votre remarque complètement déplacée .

          • John dit :

            @Stoltenberg,
            L’Allemagne ne donne pas de leçon…
            L’Allemagne ne veut plus que son nom apparaisse d’une quelconque manière quand il s’agit de génocides, de crimes de guerre et crimes contre l’humanité…
            L’Allemagne ne donne pas de leçon lorsqu’elle interdit à son industrie de ne pas exporter vers tel ou tel pays… Elle ne fait que respecter ses propres décisions.

        • NRJ dit :

          Justement quand on regarde les raisons de leur refus d’exporter du matériel militaire, c’est en particulier du au fait qu’ ils ont ce passé derrière eux et qu’ ils ne souhaitent pas se rendre complice de près ou de loin de dictateurs et de personnalités qui n’ont rien à vanter à Hitler. On n’est pas forcément d’accord, mais sur ce sujet, les allemands font preuve d’une moralité exemplaire… Et ils sont bien les seuls.

          • Stoltenberg dit :

            Oui, il faudrait aussi qu’ils songent à ne pas vendre d’équipements stratégiques aux Russes en Crimée par exemple. Les Français renoncent à vendre les Mistral mais les Allemands se permettent de contourner les sanctions.
            .
            En ce qui concerne leur attitude, je ne dénonce pas le fait que les Allemands soient des vendeurs d’armes exemplaires et humanitaires autoproclamés. Les armes servent à tuer jusqu’à la preuve du contraire. Je dénonce le fait qu’ils s’arrogent le droit de faire des leçons d’humanitarisme à tout le monde et je dénonce également leur messianisme.

      • NRJ dit :

        C’est argument de dire « si je ne le fais pas, les autres le feront » est peut-être irrecevable, mais non pas moins vrai. Les ventes d’armes appartiennent au domaine militaire. Il n’ y a pas s’en vanter, mais si les intérêts de la nation sont préservés, il n’y a aucune raison de refuser. On n’est pas les maitres moraux sur terre. D’ailleurs un maître de la morale est généralement plus un pigeon qu’autre chose.

        • Posteur dit :

          Vous dites l’inverse au-dessus.
          *On n’est pas forcément d’accord, mais sur ce sujet, les allemands font preuve d’une moralité exemplaire… Et ils sont bien les seuls.*
          * On n’est pas les maitres moraux sur terre. D’ailleurs un maître de la morale est généralement plus un pigeon qu’autre chose.*
          .
          Surprenant de voir que vous insultez votre pays et son peuple adorée qu’est l’Allemagne et les allemands,vous avez des problèmes de schizophrénie ?
          .
          Sinon que dire du fait que les allemands comme espagnoles d’ailleurs se permettent de donner des leçons de morales et surtout de restreindre et de ne pas respecter les accords,traités mise en place pour l’exportation d’arme alors que quelques jours plus tard on les voit retourner leurs vestes ?
          J’appelle cela de l’hypocrisie et du non respect,votre moralité garder là pour vous,ça n’existe pas dans le commerce mondiale et surtout pas dans la vente d’armement.

      • ScopeWizard dit :

        @Anonymous

        500 exemplaires au minimum , que vous êtes optimiste !
        Si nous parvenons à la moitié ce ne sera déjà pas si mal ………………… sachant que selon moi nous atteindrons à peine les 300 si toutefois le programme ne capote pas entre-temps ………………..

        Maintenant , je vous accorde qu’ un minimum de 500 serait une quantité excellente …………………….sauf que c’ est loin d’ être gagné !

    • Jo Lindien dit :

      Oui enfin bon faut pas exagérer non plus. Qui plus est c’est des écolos qui ont dit ça. C’est un peu comme si les nôtres faisaient pareil……..
      De là en plus à parler des guerres passées, c’est un raccourci un peu facile.

      • Stoltenberg dit :

        Non mais cela révèle le sentiment de supériorité et du mépris envers nous qui doit être partagé par la société et qui est très visible à travers leurs actions. C’est de cela que je parlais.

        • Jolindien dit :

          Vous savez, je pense que nous français ne donnent pas notre part au chien concernant le sentiment de supériorité, le côté donneur de leçons etc… C’est d’ailleurs pour ça que les français (ou parisiens?) ne sont pas forcément très appréciés.
          Mais il n’est pas étonnant non plus qu’on retrouve le même très de caractère, finalement très humain, ailleurs.

          • Jolindien dit :

            « donnons »
            « trait »
            J’ai honte…

          • Stoltenberg dit :

            Oui, c’est d’ailleurs ce que D. Trump a dit. Les Français sont assez nationalistes. Mais, manifestement leurs élites politiques sont aplaties devant certaines puissances étrangères. Sinon, on entendrait déjà quelqu’un issu de la classe politique s’indigner contre ce genre de propos insultants. Une sorte de paradoxe…

          • ScopeWizard dit :

            @Jolindien

            Pour ma part , j’ avais rétabli ! 🙂

      • Carin dit :

        A@jo lindien
        Oui mais ces simples ecolo sont aux parlement allemand.. et peuvent déclencher une discution au sein de cette institution et par la suite déposer tout un tas d’amendements pour retarder le vote final….
        En gros ces parlementaires peuvent bloquer une vente pendant des mois, les clients se lasser parce que ce genre de blocage peut se reproduire à volonté en ce qui concerne les pièces détachées, et se tourner vers un fournisseur hors Europe!!!

        • Jolindien dit :

          @Carin
          Oui vous vraiment raison et je comprends. D’u’e manière générale je n’ai jamais apprécié ce genre de parti politique prompt à donner des leçons, qu’ils soient allemands ou autres. Mais il est vrai qu’ils ont plus de poids de l’autre côté du Rhin.
          En ayant dit cela, on ne peut nier non plus que le poids du passé est encore très présent là-bas. Vous allez me dire cela ne les a pas empêché de vendre des Léopard un peu partout…
          Concernant le Scaf, un autre post évoquait la quantité que Allemagne, France et Espagne seraient susceptibles de commander. Ce qui fera un marché potentiellement déjà très intéressant. En vendre 20 à l’Egypte (par ex) serait si important que ça ?
          De toutes manières on parle de choses qui se dérouleront dans 20ans, d’ici là…….

          • Posteur dit :

            Ha le fameux post de Anonymous le germanophile et protecteur de la veuve et l’orphelin ?
            Je crois qu’il disait 500 exemplaire à ces 3 pays là non ? Ceux que vous citez.
            .
            Les 500 ventes du SCAF ne sont pas sur du tout et Anony… se base sur le nombre d’avions militaire présent dans les différentes armées,le problème c’est que ce nombre ne représente pas le nombre d’avion du futur projet qui seront vendus.
            L’avion ne coûtera pas le même prix que le Rafale,Eurofighter ou autre,il sera potentiellement plusieurs dizaines de millions d’euros plus chère et encore,vous mettez sur le compte que il y’a 3 pays et que du fait de ces 3 pays ça va donner la galère logistique que subit Airbus pour les projets d’avions commerciaux et vous avez de quoi augmenter encore les prix,n’oublions pas non plus les potentiels retards ou erreurs,bêtises que vont commettre les industriels potentiellement non français sur ce sujet là,sachant que on retient déjà quelques noms du aux déboires de l’A400M ou d’autres projets,car c’est pas l’Espagne et l’Allemagne qui vont faire avancer le projet à coup sur,leurs industriels sont bien trop peu expérimenté pour ça.
            .
            Non la vente à ces 3 pays ne suffira pas,ce ne sera pas suffisant du tout,on part sur 200-300 avions max et non pas 500,c’est comme ceux qui reprennent le nombre de 2000 léopards vendus pour le MGCS,c’est faux,on ne vendra pas 2000 chars,on en vendra bien moins,notamment du à surement de futurs concurrents mais aussi du fait que le char coûtera plus chère ou même que certains pays pourraient abandonner leurs flottes mécaniser.
            Et aussi les « 2000 » Léopards sont aussi pour la plupart beaucoup de ventes d’occasion,donc faut se calmer sur les chiffres,ont leurs fait dire ce qu’ont veut.
            .
            Pourquoi vendre à l’export ? Car ça permet également non pas de s’enrichir mais de combler la R&D mais aussi d’émettre une influence sur le pays en question,et le forcer à être dépendant de vous,pour continuez à lui vendre et avoir quelques autres potentiels marchés commerciaux ou ventes ou même alliance,achat politique.
            La vente d’armement ce n’est pas juste quelques billets verts mais c’est autre chose également.
            Ca va aussi permettre de faire tourner les usines,donc l’emploi et potentiellement permettre aux états de gagner un peu d’argent.
            .
            Pourquoi croyez-vous qu’ont se forcent à continuer de vendre le Rafale ou même que les autres 4 européens s’efforcent de vendre leurs eurofighter ou même les américains qui ont déjà plus de 1000 exemplaire commander voir plus qui continuent de vendre ?
            Ca faire rentrer de l’argent dans les caisses directement et indirectement.

            C’est quoi cet manie sinon de chercher toujours des excuses pour ne pas vendre à l’export ? Va falloir arrêter de chercher des excuses à l’Allemagne,les petits collabo d’accord ? On sait bien que vous êtes un peu bêta mais quand même,un peu de réflexion c’est trop demandé ?
            Ca fait de multiples fois qu’ont postent des réponses et infos,si vous n’êtes pas capable de les lires ou de suivre,taisez-vous et renseignez-vous,ça en est lassant.
            Voir à chaque fois des provocateurs et idiots qui disent des conneries sur le Rafale ou tout ce qui est français voir même le nucléaire sur le PA alors qu’une recherche sur Wikipédia suffit pour voir ce que ça apporte,c’est de la pure stupidité et troll de bas étage.

            Quant au « 500 exemplaire d’avion »,j’ai fais un rapide calcul en me basant sur wikipédia donc c’est pas totalement fiable,mais ça fait 595 avions.
            Calmez-vous ça ne veut pas dire que ça fera 595 SCAF,Ange ou je ne sais quoi d’autre.
            Car dans ces 595 avions la moitié quasiment sont obsolètes et j’ai pris le plus grand nombre donc des avions qui sont potentiellement déjà à la casse ou autre.
            Si on prend en compte le nombre d’avions donc juste les EF et Rafale ça fait 410 (chiffre max,commande futur y compris) donc on est pas à 500.
            Vous devez prendre en compte aussi que il y aura des drones,donc potentiellement quelques avions en moins de commander car les drones feront le travail,le SCAF c’est aussi ça,des drones donc et des satellites.
            Il faut aussi prendre en compte le budget voir si il va augmenter ou pas.
            Enfin bref on est loin des 500 exemplaires et comme je l’ai dis plus haut plus proche du 200-300 et quand on voit certains s’affoler que 200 ça suffira pas,ben dite vous qu’il va bien falloir exporter pour combler un peu.
            Si l’Allemagne n’est pas contente ou l’Espagne,on les expulsera du projet et ont se débrouillera pour les pièces ou on trouvera un autre partenaire,et eux ils perdront tout,tans pis pour eux,ce n’est pas notre problème.
            Qu’ils achètent américain de toute manière ça change quoi ? Ils ne nous achètent quasiment rien en militaire surtout avion,donc personnellement je m’en moque un peu,l’Europe c’est déjà un marché peu rentable ou viable pour nous surtout pour les avions de chasses ou l’aéronautique militaire.

  2. Brun loutre dit :

    En fait, l’Europe, c’est pire que ITAR (la règle américaine en matière d’exportation d’armements). Avec ITAR, on demande au gouvernement US. Avec l’Europe, on demande aux Espagnols, aux Italiens, et aux Allemands…pendant ce temps là les concurrents font des offres. Si les Allemands veulent se racheter une conscience, celà les regarde, mais qu’ils n’empêchent pas les autres d’exporter. Eux s’en fichent un peu, ils exportent des voitures à foison grâce à leur puissante industrie et un euro faible. Il me semble que c’est une erreur de vouloir construire une industrie de l’armement avec eux: il faudra délester nos capacités de production à leur profit et nous allons y perdre en liberté de décision et en parts de marché.

    • Stoltenberg dit :

      Ils exportent des voitures et font baisser les normes européennes d’émissions de CO2, suite à quoi le parti au pouvoir est payé par les familles qui possèdent les entreprises automobiles allemandes. On appelle cela « corruption ». Ensuite E. Macron avec A. Merkel nous disent à quel point on est écologiques et clean contrairement au méchant Trump. Hypocrisie.

      • John dit :

        Et la bonne foi?
        Les régulations en termes d’environnement aux USA ne sont-elles pas en train de disparaitre?
        Vous comparez un président qui nie l’impact de l’humain et des émissions de CO2 dues à l’activité humaine sur le climat…

        Ensuite, vous parlez de corruption… On pourrait parler de protéger les intérêts de l’industrie de son pays, tout simplement… Parce que cette décision est exactement la décision « évidente » de quiconque voulant protéger l’industrie automobile allemande !
        Quand vous parlez de corruption, le vrai terme c’est le lobbying, et cela concerne TOUS les pays développés !

        Et si vous regardez ce que Merkel fait, vous interprétez les choses uniquement pour pouvoir la critiquer !
        Il se trouve que la dernière fois que les normes d’émission de CO2 et autres particules polluantes ont été trop sévères, les industries n’ont pas réussi à atteindre les objectifs, et ont cherché à tricher.
        Et cela ne concerne pas que les voitures allemandes, mais les constructeurs français aussi ! Ceux-ci sont loin de respecter les normes de pollution actuelles.
        Donc oui, faites des raccourcis faciles. L’Allemagne est très pragmatique quand la France gouverne sur la base de principes !

        La réalité est que l’Allemagne est le pays qui veut avancer rapidement vers des énergies renouvelables, vers des solutions de stockage d’énergie, et qui a réussi à créer de centaines de milliers d’emplois qualifié dans ces nouvelles industries !

        • ScopeWizard dit :

          @John

          L’ Allemagne n’ a jamais été un ange tourné avec bienveillance vers les autres ; 1945 l’ a calmée mais ce qui est en train de se réveiller c’ est tout simplement sa face dominatrice……………
          C’ est comme ça , ce n’ est pas grave en soi ; depuis le temps il se trouve que nous connaissons bien l’ oiseau , faut donc juste le surveiller et veiller à ce qu’ il ne s’ échappe pas trop loin de sa cage …………………

          Ne nous berçons pas d’ illusions en nous persuadant que l’ Allemagne ne puisse plus jamais être un ennemi mortel , ce serait commettre là une grave bévue digne du plus novice des débutants ………….

          Il est désormais l’ heure de se faire à cette idée , ce qui nous évitera quelques « surprises » ; de même concernant les USA , John Wayne est mort en 1979 ……………… Je sais , vu sous cet angle mes propos semblent on ne peut plus sibyllins , mais le message se veut pourtant très clair pour qui les comprend et lit entre les lignes…………….. 😉

          La Chine ?
          Oh , ben elle …………… le Docteur Fu Manchu ça vous parle ? 🙂

          Après , pour qui raffole des « surprises » , vous pouvez toujours m’ accuser « d’ incitation à la haine » ………….. ça marche très fort en ce moment et c’ est très à la mode …………………

          Enfin , c’ est vous qui voit ! 😉

        • Stoltenberg dit :

          Allez, ne soyez pas simpliste… Essayez d’adopter une vision plus large au lieu de faire du Trump-bashing niveau Cnews ou BFMTV à 2 neurones. Je suppose que le combat de D. Trump qui vise à limiter les importations et rendre son pays plus indépendant et riche va permettre de mieux préserver l’environnement que toutes ces mesures bureaucratiques et théoriques de l’UE ! C’est vrai qu’il est plus facile de taper sur les citoyens, notamment les plus vulnérables, en augmentant le prix du pétrole et en leur envoyant des coups de flashball dans la tronche si cette peste brune ose protester, que de limiter les importations qui polluent et causent la désindustrialisation du pays.
          .
          Et je ne parle pas du fait que l’Allemagne s’estime être le seul marchand d’armes clean et moralement irréprochable au monde. Je parle du fait qu’elle s’arroge le droit d’être le juge en la matière en dénigrant les autres et s’estimant plus compétent et moralement supérieur aux autres.
          .
          Être payé pour changer des lois afin que celui qui paye puisse s’enrichir, c’est du lobbying ?

        • Posteur dit :

          Ha tiens le Suisse,elles vont bien les réserves d’or allemandes ?
          .
          *Donc oui, faites des raccourcis faciles. L’Allemagne est très pragmatique quand la France gouverne sur la base de principes !*
          Tellement pragmatique qu’elle vend des matériels militaires à des dictatures et pays peu fiable et vient pleurer deux jours plus tard qu’un journaliste s’est fait découper en petits morceau et handicape ensuite ses partenaires en ne respectant pas les traités signés.
          Et on a aussi les petits lèches bottes qui viennent défendre le choix allemand alors qu’il est indéfendable,même un allemand Enders s’en plaint,mais non les petits randoms du net comme John,Anonymous et NRJ arrive même à faire du HS et arrive à défendre encore l’Allemagne.

          * La réalité est que l’Allemagne est le pays qui veut avancer rapidement vers des énergies renouvelables, vers des solutions de stockage d’énergie, et qui a réussi à créer de centaines de milliers d’emplois qualifié dans ces nouvelles industries !*
          Vous n’oublierez pas les mines à charbons et à houilles pas vrai ? Ca aussi ça créer de l’emploi et nous on se prend quelques nuages bien épais en échange,merci Merkel !
          Encore du pragmatisme ? Il aurait mieux fallu garder les bonnes vieilles centrales nucléaires.

          Vous avez d’autres excuses sinon ? Ou vous allez continuez à nous ennuyez avec vos pragmatismes et vos idéologie allemandes à deux francs ?

    • John dit :

      Sauf que vous comprenez pas vraiment la loi apparemment…
      La plupart des pays dits développés (tous?) ont des lois concernant l’exportation d’armement.
      Lorsque vous avez des composants étrangers, vous devez demander l’autorisation aux pays dont viennent les composants pour savoir si vous pouvez exporter. Et cela concerne aussi l’armement dont des pièces viendraient du Canada et des USA. Cela n’est aucunement dû à l’Europe, ce ne sont que des lois nationales, équivalentes à ITAR. Après, c’est le constructeur d’armement qui prend des risques en multipliant les fournisseurs venant de pays différents… Et il n’y a aucune surprise dans tout ça, les fabricants d’armes le savent très bien.

      En terme de parts de marché, vu les exportations faites, il n’y a plus grand chose à perdre… Pareil pour les chars !
      Alors oui, les Allemands ont bcp exporté en partie grâce aux exportations de chars d’occasion. Mais il n’empêche que la France dans ces 2 projets franco-allemands n’a pas de grandes parts de marché de son côté. La coopération signifie la réduction des compétiteurs. Donc autant être à l’origine du projet afin de négocier les conditions initiales, et se mettre d’accord sur tous ces sujets où des différends subsistent.

      • Posteur dit :

        Et les traités vous en faites quoi ? On n’a toujours aucune réponse correcte sur le fait que l’Allemagne ne respecte pas les traités mis en place avec la France sur l’exportation,l’Allemagne n’a pas son mot à dire et pourtant elle continue à ne rien respecter.

        *Mais il n’empêche que la France dans ces 2 projets franco-allemands n’a pas de grandes parts de marché de son côté. *
        Si je prends l’Inde vous pouvez rajouter un jolie 1000,dommage qu’on est un petit « pragmatique » à la tête de Nexter.
        *La coopération signifie la réduction des compétiteurs. Donc autant être à l’origine du projet afin de négocier les conditions initiales, et se mettre d’accord sur tous ces sujets où des différends subsistent.*
        .
        Et ne pas les respecter à la fin ? On a déjà vus le coup venir,on sait très bien que les allemands vont gêner à l’exportation du SCAF,car notre seul exportation sera l’étranger hors UE et hors Otan tout simplement car ceux-ci ont le F-35 et le nombre de marché de ces « deux là » sont réduits et vont l’être encore plus à venir,bref on n’a pas finit d’être emmerder par ce « pragmatisme allemand ».

  3. Czar dit :

    Bon ça prouve au moins qu’il n’y a pas de position monolithique des fridolins sur ces questions, contrairement à une projection mentale que nous aimons à faire

  4. Hermes dit :

    Et M. Enders de prévenir : « Sans approche européenne commune, Airbus pourrait envisager de fabriquer des produits sans l’Allemagne. »
    .
    Ca va faire grincer ceux qui répète sans cesse que l’Allemagne contrôle Airbus… Un dur retour à la réalité pour eux..

    • Xaintrailles dit :

      Le plus étonnant est que ce soit un allemand qui l’affirme ! Sacré tronche ce Enders… à la fois fils de berger et membre du comité de direction du groupe de Bilderberg !

    • sergeat dit :

      Vous devriez expliquer cela à » notre » président qui ne voit que l’Europe et surtout l’Allemagne et qui dilapide nos intérêts stratégiques au nom de l’UE car comme il le ressasse à chaque discours « les nations c’est la guerre » d’où son « patriotisme »européen mais très rarement français.

    • Anonymous dit :

      Airbus est très loin d’avoir les retombées économiques sur l Allemagne des constructeurs auto. C’est de mémoire 60 milliards de ca répartis sur 4 pays, le contrôle de ce groupe par d’autres alliés européens ne va pas non plus impacter les usines allemandes.

    • sergeat dit :

      L’Allemagne contrôle Airbus defence space,le siège est à Munich de plus ils ont acheté une petite banque allemande pour pouvoir emprunter directement à la BCE(toujours en Allemagne) à taux zéro leur donnant plus de liberté surtout vis à vis de la France autre exemple regardez la nouvelle répartition du travail chez Eurocopter et vous comprendrez la charge de travail sera réduite dans un futur proche à Marignane au profit de qui?

    • wagdoox dit :

      on répète que l’Allemagne contrôle airbus défense.
      dure retour à la réalité en effet 😉

    • R2D2 dit :

      Enders peut dire ce qu’il veut 1. il ne sera bientot plus là 2. il ne pourra jamais mettre sa menace à éxecution, il y a eu trop d’investissements dans ce pays pour que cela soit crédible
      .
      Je ne vois pas trop où est le dur retour à la réalité… L’Allemagne use de sa participation dans les projets européens pour assoir son pouvoir en bloquant les exportations et ainsi affaiblissant les autres pays européens qui ont déjà intégrés les ventes export dans leur calculs. Comme par hasard c’est chaque fois l’Allemagne qui se cache derriere une morale ou une éthique pour bloquer des ventes, aucun autres pays européen ne le fait… Cela donne de fait une capacité de nuisance et donc de controle.

    • ScopeWizard dit :

      @Hermes

      Je serais vous , c’ est précisément ce que je ferais ( pas forcément grincer , mais plutôt réfléchir à deux fois ) ; l’ ami Tom est en train de brouiller les cartes et vous tombez pile dans le panneau ……………………
      Oui , très clairement , l’ Allemagne a pris le contrôle d’ Airbus .

      Je vous résume le truc très rapidement , j’ approfondirai ultérieurement au besoin …………

      Donc , en gros , primo l’ Europe constitue la première puissance économique au Monde à la condition sine qua non qu’ elle parvienne à réellement s’ unir en bloc-puissance , ce qui ne convient pas du tout aux USA et pas davantage aux chinois , la Russie , troisième larron de l’ histoire , étant pour l’ instant encore plutôt larguée et loin derrière ; secundo l’ Allemagne est leader économique incontesté d’ une Europe justement axée et structurée sur le tout économicus dont le « tout à l’ export » si cher à la précitée Allemagne qui a pu réussir à virer en tête grâce à deux facteurs essentiels qui sont 1) qu’ elle n’ a pas tellement eu à se préoccuper de sa propre Défense , ce sont les USA qui la lui ont assurée via le parapluie nucléaire d’ où la fameuse crise des euromissiles ( ça revient cher une défense digne de ce nom et surtout lorsqu elle comprend une composante nucléaire ) , 2) grâce à des délocalisations vers les pays de l’ Est tels que la Pologne qui lui ont permis de développer une industrie viable , rentable , et très performante donc compétitive tandis qu’ elle connaissait une phase de réunification qui lui coûtait les yeux de la tête ………..
      La manœuvre consistant à utiliser de la main d’ œuvre vraiment bon marché mais de qualité en mesure de réaliser des sous-ensembles dans l’ automobile ou l’ électro-ménager , sous-ensembles qui étaient ensuite renvoyés puis assemblés en Allemagne sachant que même à l’ époque du « mur » , si les hommes passaient très difficilement , il n’ en allait pas de même des machines ou des marchandises …………..
      Comme de surcroît l’ Allemagne a choisi de se tourner vers des niches haut de gamme , elle n’ a pas été autant soumise à la concurrence ou à la fluctuation de sa monnaie , ses produits n’ ayant aucun mal à trouver preneur .

      Donc , le 1 étant la suite logique du 2 tout cela a contribué à faire de l’ Allemagne le champion de l’ Europe alors que 50 ou 60 ans plus tôt elle en était le bourreau .
      Par conséquent , les allemands doivent beaucoup aux USA mais beaucoup moins aux autres pays européens …….. alors que pourtant des nations comme la France contribuent grandement à maintenir une puissance militaire crédible au sein d’ une UE plutôt défaillante sur ce plan .

      Concernant Airbus , mes craintes sont que les allemands nous le mettent bien profondicus une fois de plus ( oui je sais , ça rime ………. et c’ est même pas de la frime ! ) ……………..
      Les intérêts allemands sont différents des nôtres et font le jeu des américains …………….

      C’ est quelque qu’ il faut toujours avoir en tête et cela permet de comprendre pourquoi en réalité malgré un affichage de façade donnant l’ illusion de briller à chaque fois de mille feux le couple franco-allemand n’ existe pas , n’ existe plus si toutefois il a jamais existé ………..
      Bref , les US tiennent les allemands par la peau des ♫ ! et tant qu’ il en sera ainsi ces derniers leur en seront redevables et se rangeront à leurs raisons .
      D’ ailleurs , entre-nous , mis à part le retentissant procès de Nuremberg , USA comme GB comme France comme URSS ont largement mis à contribution les nazis et savants allemands afin de combler des retards technologiques ( suite aux restrictions imposées par le Traité de Versailles , les allemands ont été obligés de considérablement étudier de nouvelles approches afin de compenser , ce qui leur a permis de prendre une grosse avance compte tenu des progrès accomplis ) mais aussi afin de lutter contre un Communisme et son éventuelle possible expansion dans le Monde , question qui obsédait les américains ………….
      De même , étant donné nos besoins et nos impératifs et difficultés financières , les français se feront tout petits de peur que l’ Allemagne toute puissante en Europe ne rajoute de la pression , il y en a déjà suffisamment comme ça …………

      Comme je l’ avais évoqué , l’ A380 s’ est cassé la figure ……………………..mais pourquoi ?
      Parce qu’ il est arrivé trop tard et s’ est insuffisamment vendu par rapport à ce qu’ il a coûté ……………….

      Trop tard ? Vraiment ?
      Mais si l’ on savait qu’ il était trop tard , pourquoi avoir continué à le développer vu que l’ on galérait tant à le faire ?
      Examinons donc cela de plus près ………………………

      L’ avion est lancé vers le milieu des années 1990 sous la désignation A3XX , il vole pour la première fois en avril 2005 et est mis en service en octobre 2007 ………….
      Airbus compte alors sur des compagnies du Golfe virtuellement en faillite donc non viables ( Emirates , Etihad , Qatar Airways ) majoritairement équipées en avions américains ainsi que sur des compagnies d’ Asie du Sud-Est comme Singapore Airlines pour rentabiliser son affaire et faire de l’ A380 un succès ……………….

      Alors Emirates , en décembre 2018 ce sont 259 avions dont 109 A380 et 149 B-777
      Etihad , ce sont 10 A380 sur un total de 100 avions dont 19 B-777 et 28 B-787 côté US + 15 A330 + 30 petits comme l’ A320 ou l’ A321 (données janvier 2019 )
      Qatar Airways ( données janvier 2019 ) ce sont 198 avions dont 10 A380 + 35 A350 + 4 A340 + 20 A330 + 42 Airbus plus petits dont 34 A320 côté français ainsi que 57 B-777 et 30 B-787 côté US

      Le tout représente un total de 129 A380 sur 234 livrés et en service pour 274 commandés soit près de la moitié commandes comprises , Emirates se taillant et ô combien la part du lion ………………..

      Singapore Airlines c’ est 114 avions dont 19 A380 ………………
      Ce qui nous amène à un total de 148 avions …………………..

      Prenons et comparons maintenant avec les compagnies européennes et notamment la Lufthansa et Air France …………..
      Parce que là ça devient vraiment très intéressant vu que ce sont les deux pays qui sont actuellement à la base d’ Airbus ……………………..

      Air France ( données en date du 22 novembre 2018 ) :
      333 avions à l’ été 2018 dont seulement 10 A380 pour 68 B-777 et 7 B-787 les principaux concurrents de l’ A380 ………..

      Lufthansa ( données de janvier 2019 ) :
      287 avions ( sans compter 49 appareils Lufthansa Regional ) dont 14 A380 pour 32 B-747 en service et 20 B-777 en commande ………….. auxquels se rajoutent 31 A340 , 17 A330 et 12 A350 …………..

      British Airways ( décembre 2018 ) :
      270 avions dont 12 A380 , 36 B-747 , 58 B-777 ainsi que 30 B-787 et 135 petits Airbus de la famille A320 …………………

      Certes , le 787 est basé sur un concept d’ exploitation très différent à savoir plus d’ avions de contenance moyenne ( bi-réacteur de 200 à 250 passagers pour 14 à 15.000 km d’ autonomie , 13.000 m de plafond d’ altitude et 900 km/h en vitesse de croisière ) pour davantage de rotations alors que le 380 est basé sur une formule inverse : peu d’ avions mais pouvant contenir un grand nombre de passagers ( quadriréacteur de 400 à 850 passagers pour 15.000 km d’ autonomie , 13.000 m de plafond , 900 km/h en vitesse de croisière ) ………………..
      Le 787 s’ avérant un peu moins gourmand en carburant ………………….

      Tout de même , à l’ examen de ces quelques éléments , il apparaît très clairement que même si nombre d’ appareils équipant les diverses flottes sont anciens , d’ autres fort nombreux sont nettement plus récents et que y compris chez les maitres d’ œuvre de l’ A380 , personne n’ a réellement joué le jeu , personne n’ a eu comme souci de soutenir ce que créait son propre pays , au contraire la porte a été laissé grand-ouverte au marché américain qui lui a parfaitement su se protéger et ne nous a commandé aucun A380 ……………..
      Seuls des avions comme les A320 ou les A330 et le nouvel A350 parviennent à souvent bien se vendre : point commun ils sont tous biréacteurs …………………

      Quoi qu’ il en soit , que la formule de l’ A380 soit excellente ou un peu moins bonne il appartenait aux divers acteurs économiques du secteur d’ apporter tout leur soutien ne serait-ce que par patriotisme à l’ A380 ; cet avion n’ était pas raté au point de constituer un gouffre financier pour ses éventuels utilisateurs , il ne faut pas exagérer …………….
      Par contre , toujours par souci de patriotisme , il fallait fermer notre marché aux 787 , ce qui aurait fait réfléchir les américains qui auraient été obligés d’ assouplir leur position nous laissant le temps de développer notre propre concurrent ce qui est fait avec le 350 …………………….. mais peut-être peut-on faire encore mieux ……………………..

      Dans la rubrique « YAVÉKAFALÉKON » il suffisait pour Air France et la Lufthansa de commander 10 à 15 avions supplémentaires chacun et l’ avion était sauvé ……………..

      Rappelez-vous , la France « suit » l’ Allemagne qui elle-même « suit » les USA …………….

      Bon , ce n’ est qu’ un point de vue ………….. 🙂

      • Guillaume dit :

        Et on aurait coulé air France pour une poignée de 380?
        Vive le patriotisme…
        On aura air France en faillite, Delta volerait en Boeing et le 380 aurait été un échec quand même.
        Personne ne peut contraindre une entreprise privée ou un particulier à prendre un produit qui ne lui convient pas sous prétexte de patriotisme.

        Chacun prend le produit qui correspond au mieux à son modèle économique, c’est la raison pour laquelle le 320 330 et 350 sont des succès y compris aux États unis.

        Et de toute manière la notion de patriotisme ne veut rien dire.
        Nous on assemble tout aussi bien des sous-ensembles pour Airbus que Boeing, Embraher, demain bombardier…
        Tout le monde travaille pour tout le monde, et tout le monde s’y retrouve.

        Pour appliquer cette vision de l’économie il faudrait revenir 70 ans en arrière.
        Faire des grandes entreprises Franco-françaises qui s’effondrent parce qu elles n’ont justement pas accès aux marches mondial.
        Pourquoi on nous ouvrirait le marché puisque c’est 100% Français?
        Il est la le problème de cette logique nationaliste. Elle termine toujours en liquidation.
        Et le pire c’est que quand ça arrive c’est les nationalistes qui hurlent à la trahison…

        Airbus représente l’inverse, et le pire c’est que ça marche. 🙂

      • vrai_chasseur dit :

        @scope
        Enders a raison quand il dit qu’il peut se passer de l’Allemagne.

        Sans rancune pour nos amis allemands, mais c’est un état de fait : chez Airbus, l’essentiel de l’intelligence est à Toulouse.
        – Y compris à travers les sous-traitants de premier niveau comme Thales et Safran qui sont, comment dire…plutôt français.
        – Et des 3 motoristes Rolls-Royce, CFM, Pratt&Whitney (les moteurs = 30% de la valeur ajoutée d’un avion commercial), aucun n’est allemand.
        – Hambourg en Allemagne n’offre qu’une dimension capacitaire, une doublure de la FAL (Final Assembly Line) de Toulouse, plus de l’aménagement cabine (l’aménagement cabine c’est boulonner les sièges, accrocher les rideaux et brancher les écrans, pour caricaturer un peu méchamment…)
        – Par ailleurs la réputation du tissu industriel aéronautique de Hambourg, c’est aussi et surtout Lufthansa Technik (7000 p.), la filiale de maintenance de la compagnie aérienne, qui la fait – et ça, ça n’est pas du tout Airbus…
        – Et des FAL Airbus il y en a aussi à Mobile dans l’Alabama, à Séville en Espagne et à Tianjin en Chine. Qui peuvent largement monter en puissance.
        A la limite, la conception et la fabrication des ailes au Royaume-Uni serait un sujet théoriquement plus sensible, avec le Brexit. Mais contrairement aux politiques allemands les anglais n’ont aucunement l’intention de se faire siffler la cafetière philosophico-morale pour entraver les ventes d’Airbus, y compris militaires.
        Bref, indépendamment des grosses gesticulations politiques, du strict point de vue de l’ingénierie et des capacités industrielles : oui, Airbus pourrait se passer de l’Allemagne. Mais pas de la France ni du R-U.

        « Major Tom » le sait parfaitement. Lui, le fils de berger passé par les paras commandos de la Bundeswehr (plus de 1000 sauts à son actif, il a d’ailleurs offert un saut en tandem comme cadeau de départ à son prédécesseur Louis Gallois, qui doit encore en être tout retourné..), n’a jamais eu la réputation de fanfaronner en l’air. Il connaît la boutique Airbus comme sa poche. C’est lui qui a mis le siège mondial d’Airbus à Toulouse, malgré les cris d’orfraie, les pressions et les menaces des élus bavarois. Car il n’a jamais digéré que les élus allemands lui torpillent son projet de fusion avec BAE. A bon entendeur…

      • ScopeWizard dit :

        @Guillaume @vrai_chasseur

        Tout cela est bien gentil et certainement fort joli , mais ce n’ est pas le fond du problème ; pour au moins bien le cerner il faut tenir compte de certains paramètres qui semblent vous échapper ………………..

        Oui , clairement au stade où on en était , il fallait contraindre les compagnies européennes à acheter des A380 plutôt que des B-787 car il en allait carrément de la survie de l’ avionneur européen ; il eut été pertinent que Air France , la Lufthansa , British Airways passent commande de quelques A380 supplémentaires quitte à les remplacer par des A350 , leurs A380 se retrouvant alors , prématurément sans doute , sur le marché de l’ occasion ………….

        Bien évidemment , pour cela il fallait attendre d’ être sûrs et certains que l’ A380 soit une cause de « difficultés » insurmontables pour les compagnies utilisatrices et qu’ aucune autre solution ne saurait être envisageable ………………..

        Bien sûr que le « patriotisme économique » a un sens , il est même primordial ; l’ Europe est un très grand marché , aussi puissant que celui des USA ou de la Chine qui eux se sont fermés et protégés et savent se l’ imposer lorsque cela sert leurs intérêts …………….

        Je vous la fais courte : perso je n’ ai jamais été fan ou même seulement apprécié l’ A380 alors que j’ ai pourtant assisté à son tout premier vol ; mais quand on a été témoin des essais du si élégant Concorde qui , contrairement à l’ A380 pourtant présenté comme tel , constituait lui une véritable révolution technologique , un jalon de taille dans l’ Histoire de l’ aviation , il est difficile de s’ esbaudir devant cette sorte de gros avion à peine impressionnant nettement plus pataud et lourdaud d’ apparence qu’ un B-747 Jumbo-Jet à mon sens nettement plus esthétique même si sans doute moins performant……………..

        À l’ examen approfondi , il est très clair pour moi qu’ Airbus s’ est vautré et que ce projet , tel qu’ il a été mené , n’ aurait jamais dû aller à son terme .

        Pour certains spécialistes comme Gérard Feltzer , cet avion est arrivé sur le marché des très gros porteurs civils avec 10 ans de retard , autrement dit il aurait dû y être au moment de son lancement , si c’ est vrai nous avons là une première absurdité qui fait écho à la phrase précédente……………………

        Bon , mais à partir du moment où ce projet a été mené à son terme , il est tout aussi clair , compte tenu du prix qu’ il a coûté notamment à cause des gigantesques infrastructures qu’ il a fallu construire et qui ont constitué un très gros investissement supplémentaire faisant tourner le tout aux alentours fort respectables de 25 milliards d’ Euros , qu’il fallait soutenir cet avion , essayer de faire en sorte qu’ il tienne ses promesses , faire le maximum pour ça …………….

        Mais le pouvait-il ?
        Selon moi , non , il était très mal parti pour ça mais plus grave encore son abandon pourrait signer l’ arrêt de mort de l’ avionneur européen , ce qui est pire que tout ………..

        Voyons donc cela en détail ………….

        Pour l’ instant , nous nous contenterons de souligner et de déplorer que si l’ Airbus A380 était un projet extraordinaire , ses nombreux défauts ont entrainé sa mort anticipée ………….. qui ne surprend guère , beaucoup la pressentaient , elle était somme toute logique .

        Premier constat , si technologiquement l’ A380 a suscité un réel enthousiasme , il n’ en allait pas du tout de même commercialement parlant ………………

        Depuis sa mise en service en 2007 , les commandes ont été insuffisantes et la moitié s’ est concentrée sur un seul client , la compagnie Emirates de Dubaï …………

        L’A380 était , comme on dit , un bel avion . C’était une performance technologique . Mais il n’apportait pas une révolution technologique à la différence de Concorde , de l’ A300 ou de l’ A320 ………

        Nous devons en particulier son existence aux équipes françaises et à Jean-Luc Lagardère car il n’a jamais suscité l’enthousiasme chez notre partenaire allemand …………. Alors certes , la Chancelière Angela Merkel a tout mis en œuvre afin que les chaînes de montage des usines allemandes , notamment celles situées à Hambourg , puissent avoir leur juste part dans la fabrication des A380 , ce qui a d’ ailleurs donné lieu à bon nombre de bugs intervenus précisément dans cette usine de Hambourg pour l’aménagement des cabines , notamment le câblage électrique et électronique ; les logiciels français et allemands s’ avérant incompatibles , ce dont certains d’ entre nous se souviennent encore ………..

        Toutefois , malgré toute cette « adversité » , finalement l’A380 est sorti à peu près en temps et en heure ……….. mais affublé et plombé par deux erreurs de conception qui se sont révélées majeures et fatales !

        La suite , au prochain numéro ………… ( ah ben oui , Scopy avoir aussi une vie et des journées de 24 H comme chacun , puis pas être un surhomme non plus ……………..)

        Bref , moi pas être lui …………. 😉

        https://www.youtube.com/watch?v=w5NkYjgZUjM

      • ScopeWizard dit :

        SUITE ET FIN ( pour le moment )

        Primo , sa motorisation ……….

        Deux constructeurs américains concurrents , Pratt & Whitney et General Electric devaient s’ associer afin de fournir la motorisation dans l’ objectif de rééditer ce qui avait été tenté et réussi 40 ans auparavant lorsque la SNECMA et GE s’ étaient entendus ce qui avait donné naissance au fameux réacteur CFM56 qui fut et est toujours une grande réussite à la fois entre deux motoristes ainsi que dans la coopération industrielle franco-américaine ; cette association avait permis de vendre nos Airbus aux USA , les compagnies américaines les ayant acheté d’ autant plus facilement puisqu’une part de la valeur ajoutée se trouvait être américaine …………..

        Mais cette fois-ci , la coopération n’a peut-être pas donné tout ce qu’on pouvait en espérer ; les moteurs de l’ A380 s’ avérant notamment fort gourmands en kérosène et l’ A380 est quadriréacteur à la différence des B-777 ou B-787 de Boeing deux avions qui ont su très bien se placer ………… Seul l’ A350 serait en mesure de faire jeu égal et se doit d’ ores et déjà d’ être un gros succès commercial sous peine de laisser définitivement le champ libre à Boeing et aux constructeurs chinois qui arriveront bientôt sur le marché des gros porteurs après s’ être attaqués à celui des moyens courriers……………….

        En effet , confrontées depuis les années 2000 à la hausse des prix du pétrole , le coût d’ exploitation de l’ A380 est devenu trop élevé pour les compagnies aériennes d’autant plus , facteur aggravant , que les capacités effectives en nombre de passagers ont été revues à la baisse ……….. et nous tenons là la seconde erreur de conception ………….

        Donc secundo , trop de capacité de transport …………..

        De 800 passagers prévus au départ dans sa conception , nous voilà rendus à un maximum de 550/600.

        D’une part , parce qu’avec ses 800/850 passagers le gros A380 s’ apparentait à une sorte de bétaillère , ce qui ne correspond pas à l’image de marque des compagnies asiatiques ou émiratis qui ont fait du confort un puissant argument de vente ; à côté de ça , il faut bien reconnaître que bien peu de compagnies s’ avérant en capacité de remplir un tel avion , son coût par passager n’ a fait qu’ augmenter sans compter que l’embarquement de 800 passagers pose des problèmes considérables d’organisation dans la plupart des aéroports ……………..

        En parallèle , comme déjà évoqué n’ oublions pas que l’échec de l’A380 est également dû au fait que les deux principaux marchés – celui des compagnies américaines et celui des compagnies chinoises – se sont fermés …………

        Et vraisemblablement nous tenons ici la raison qui fait que les dirigeants d’Airbus avaient opté pour des moteurs américains pour l’A380 sauf que contrairement au CFM56 ce coup-ci la tactique n’ a pas marché car d’ une part Boeing veillait , d’ autre part l’ Amérique des années 2000 n’est pas celle des années 1970 et ne veut plus faire aucun cadeau à Airbus sur certains marchés importants qu’ elle considère comme « captifs » , ce constructeur européen devenu en deux décennies le géant industriel et aéronautique que la toute puissante Amérique n’ a pas vu venir , elle qui jusque là monopolisait tant le marché de l’ aviation civile ………

        Et effectivement comme déjà mentionné , quand on examine en détail les 274 commandes d’A380 , on s’aperçoit très vite qu’ elles ne comprenaient aucune compagnie américaine bien que Federal Express et UPS en aient commandé 20 , commandes par la suite bien vite annulées ………..

        Quant à la Chine , une seule compagnie nous en a commandé 5 ………..

        Seulement à présent là aussi la Chine regarde vers le futur ; cette Chine qui à son tour entend bien devenir un géant de l’aéronautique ……..

        Sa relation avec Airbus est complexe et à mon avis mortelle , elle représente un quart de la totalité de son carnet de commandes mais monte elle même les A320 et acquiert de ce fait de plus en plus de savoir-faire qui vont l’ autonomiser chaque jour davantage . Par le biais de sa société d’ Etat COMAC la Chine s’attaque actuellement au marché des avions de 100/150 places et l’ on sait qu’ elle pirate à l’occasion les systèmes informatiques d’Airbus dans le but d’ accéder à des informations sensibles , un jour elle ira aussi sur le marché des gros porteurs ………………..

        En conclusion , ne nous leurrons pas , Airbus est engagé dans une lutte à mort sans toutefois pouvoir le faire en position de force , au contraire Airbus est plombé par quelques handicaps qui peuvent s’ avérer lourds de conséquences …………………… Les équipes ont été décapitées par la guerre fratricide entre l’ allemand Tom Enders et le français Fabrice Brégier , une guerre qui a fait des dégâts …………….

        Le nouveau patron, qui succède à Tom Enders , fera-t-il le poids ? D’autant que l’entreprise , soumise à des enquêtes pour corruption ( j’ ai déjà exposé les faits le plus précisément possible sur d’ autres fils ) a été contrainte de liquider ses réseaux commerciaux et de fournir aux juristes anglo-saxons qui hantent ses couloirs , tous ses documents , y compris les plus sensibles……………….

        Documents qui ont de bonnes chances de se retrouver chez Boeing …………….

        Oui , les Américains comme les chinois nous font la guerre économique et si Airbus ne bénéficie pas demain du soutien total des gouvernements français et allemand qui en sont encore actionnaires , eh bien l’entreprise décrochera et laissera Boeing et les Chinois dominer l’aéronautique de demain ……….

        Pour moi , si cela continue comme ça , et comme je le craignais depuis cette connerie de transferts technos à la Chine + les conneries d’ Enders au sujet de la vente des Eurofighters Taifun à l’ Autriche , AIRBUS EST PRATIQUEMENT DÉJÀ MORT .

        Le prochain sur la liste risque fort d’ être l’ A400M …………………

        Toute cette affaire est extrêmement grave et je vais jusqu’ à prétendre que les allemands sont lourdement responsables de cette mort annoncée .

        Le sauveur ?

        L’ A350 !

        Quant à la branche militaire , là aussi , ACHTUNG ! 🙁

        • Posteur dit :

          *les logiciels français et allemands s’ avérant incompatibles , ce dont certains d’ entre nous se souviennent encore ………..*
          Quelqu’un avait poster un commentaire notamment sur un autre article,ça date surement et je me trompe peut-être que c’était les logiciels CATIA en cause je crois,les allemands avait la version 5.0 et les français la 5.2 ce qui poser des problèmes interopérabilité.
          C’est bien cela non ?

        • ScopeWizard dit :

          Bon , le cas du 380 illustre celui de tout produit mis sur le marché ; celui-ci arrive t-il au bon moment , trop tard il ne trouvera plus ou pas suffisamment sa place , trop tôt le marché sera t-il en capacité , en volonté d’ évoluer en sa faveur ?
          Les études de marché ont-elles pris en compte tous les paramètres ? En attendant , il apparaît que la position allemande défavorable au lancement du programme A380 était la bonne , mais ces-derniers nous avaient de leur côté imposé l’ A310 ne l’ oublions pas …………………

          Si ça se trouve dans 5 ans un tel avion sera fortement demandé , c’ est pourquoi il fallait tout tenter pour jouer les prolongations et maintenir les chaînes d’ assemblage du 380 quand bien même ces dernières tourneraient au ralenti ………..

          C’ est le même cas de figure avec un Mirage 2000 que l’ on a vite préféré juger obsolète au profit d’ un Rafale censé casser la baraque , l’ erreur stratégique va coûter quelques marchés à Dassault où le 2000 pouvait encore trouver preneur à condition toutefois d’ évoluer de façon à être en mesure de faire jeu égal avec le F-16 seul appareil de même catégorie restant de cette génération……………..mais là nous payons une export qui a démarré beaucoup trop tard ( RADAR RDM ) laissant pendant près de 10 ans ( jusqu’ en 1988 ) tout le champ libre au F-16 …………………..

          • Posteur dit :

            *Les études de marché ont-elles pris en compte tous les paramètres ? En attendant , il apparaît que la position allemande défavorable au lancement du programme A380 était la bonne , mais ces-derniers nous avaient de leur côté imposé l’ A310 ne l’ oublions pas …………………*
            .
            Forêt10 sur un autre article/site (pas ici) dit pourtant que les allemands sont responsables enfin partisan du A380 et que les français plus partisan d’un gros bimoteurs.
            Après son commentaire manque de détail,mais ça reste à confusion avec le votre.
            Pour le Mirage 2000 on ne pouvait pas se permettre de continuer à produire un avion qui n’avait aucun acheteur,c’était retour vers le futur à ce rythme là,on ne pouvait pas produire des avions alors qu’ont avaient aucune garantie qu’ils allaient se vendre.
            On peut juste attendre que certains pays se désiste de leurs appareils,les reprendre et « nettoyer,améliorer » et espérer en vendre les derniers exemplaire.

          • ScopeWizard dit :

            @Posteur

            Oui , moi-même je suis tombé sur les deux versions contradictoires , du coup je ne sais plus trop quoi penser mais perso il me semble que ce sont les Français qui l’ ont plus ou moins imposé tel quel …………..

            En tous cas , ce dont je suis persuadé , mais cela ne signifie pas pour autant que je sois dans le vrai , est que nos compagnies européennes utilisatrices de l’A380 auraient dû passer chacune disons 5 ou 10 commandes supplémentaires ……………
            Air France , Lufthansa , British Airways auraient ainsi commandé entre 15 et 30 avions supplémentaires , ce qui aurait sauvé l’ avion le temps pour lui de peut-être trouver un créneau favorable sur le marché car rien n’ assure que de tels mastodontes ne seront pas un jour adaptés au marché du transport aérien vu que celui-ci est en expansion puisque selon les prévisions de plus en plus de monde prendra l’ avion ……………

            Ces commandes présentaient pour l’ heure un inconvénient de taille : celui de « plomber » les comptes de chacune des trois compagnies MAIS à côté de ça selon moi il y avait aussi trois avantages ………

            1) contraindre les dirigeants et têtes pensantes de ces compagnies à trouver une ou des solutions afin d’ essayer de remplir ces avions dans le but d’ amortir et leur coût d’ achat et celui de leur exploitation commerciale ………….

            2) si l’ exploitation s’ avérait vraiment impossible et non viable car trop déficitaire , celui de pouvoir se séparer de ces avions et de les proposer sur le marché de l’ occasion avec encore un gros potentiel d’ utilisation …………. ou bien de les « échanger » contre des appareils plus adaptés tels l’ A350 900 à grand rayon d’ action ………… cela je ne saurais dire si c’ est faisable ………..

            3) celui de remplacer les A380 par des A350 ( 900 ou autre ) donc de limiter la casse en restant chez Airbus tout en remplaçant les A380 par des avions équivalents aux B-787 qui à court terme auraient pu eux-mêmes être remplacés par un maximum d’ A350 ……………
            Bon , sûr et certain que nos « amis » américains auraient fort peu goûté la chose , m’ enfin à un moment donné il s’ agit de savoir précisément ce que l’ on veut et à partir du moment où nous sommes engagés dans une guerre commerciale et économique ET QUE l’ Europe offre un marché n’ ayant que peu à envier à celui des USA ou de la Chine , alors il devient tout autant logique que légitime de se protéger et de défendre nos intérêts ……………

            Quant au Mirage 2000 , je ne sais pas ce que nous aurions pu faire mais il me semblait là aussi fort logique de jouer les prolongations , c’ est dommage de ne pas l’ avoir fait cet avion ayant encore beaucoup à offrir ………………………..

    • ScopeWizard dit :

      J’ oubliais , le coût unitaire du Boeing B-787 varie de 218 à 288 millions d’ Euros tandis que celui de l’ Airbus A380 tourne autour de 435 millions d’ Euros ………………………. Il est vrai que cela fait une différence surtout si l’ on compare la consommation en kérosène moindre du 787 et donc favorable à l’ avion américain par rapport à l’ européen …………
      Seulement le 787 est biréacteur et pèse dans les 230 tonnes , l’ autre est quadriréacteur et sa masse atteint 575 tonnes , aussi en toute logique pouvait-il réellement en être autrement ……………..??

    • lym dit :

      Il n’y a qu’a regarder le noyautage en règle des organigrammes…

  5. R2D2 dit :

    Ils ne font que faire ce qui a si bien marché ces dernieres années: prendre des décisions qui handicapent les économies de leur « partenaires » européens afin d’etre et de rester la puissance économique dominante en Europe.
    .
    Avec la crise de l’euro ils ont coulés toutes les économies européennes qui n’etaient pas pretes a encaisser leurs mesures (alors que de leur coté Schroder avait fait un travail préparatoire). Depuis plusieurs années maintenant l’industrie francaise est dans leur viseur et les mécanos européens leur permettent de devenir incontournable. L’industrie de l’armement francaise est en train de devenir ITAR free et se prépare très certainement a devenir GERMAN free pour tous les programmes non politique.
    .
    Bizarrement quand Trump a commencé à toucher leur bagnoles là subitement ils ont demandés une unité européenne…

  6. werf dit :

    M. Enders est sur le départ donc il peut l' »ouvrir »… Mais le problème demeurera car c’est constitutionnel en Allemagne, le Parlement a son mot à dire, même si le régime présidentiel en France permet de s’affranchir de tout accord du parlement. C’est la raison pour laquelle toute coopération avec l’Allemagne est impossible sans modification préalable de leur constitution. Avec une coalition ce n’est pas pour tout de suite… Enfin la cour constitutionnelle allemande n’a rien à voir avec le conseil constitutionnel français, ce sont de « vrais magistrats » indépendants qui y siègent et veille au respect de la constitution. Quant à l’accord « pas si secret » c’est du pipeau pour essayer de faire évoluer la question.

  7. wagdoox dit :

    Macron vient est entrain de choisir à l’Allemagne au reste du monde, on le paiera très cher.
    On avait déjà un accord qui devait nous protéger de ça et les allemands se sont assis dessus.
    Ils ne sont pas fiables.

  8. Sceptique dit :

    La position allemande mériterait que l’on revoit l’association faite pour le SCAF et le futur char de combat.
    Ca sent la balle dans le pied pour la France..

    • Anonymous dit :

      La France peut elle financer ces projets à elle toute seule ? Non bien évidemment. Il resterait en dehors de l Allemagne le RU comme partenaire crédible pour s’associer, mais on l’a vu avec les portes avions ils ne sont pas non plus fiables…

      • Posteur dit :

        *La France peut elle financer ces projets à elle toute seule ? Non bien évidemment.*
        .
        Vous n’en savez rien,vous ne savez même pas combien coûtera ce projet sur le long terme.
        .
        La France peut potentiellement le financer,on peut toujours prendre de l’argent par ci par là,pour ce genre de programme je pense que ça vaut le coup.
        N’oublions pas une chose,certains pense (j’ai l’impression) qu’un programme pareil ça se paye directement en monnaie tribuchante mais non,ça se paie sur le long terme,ne l’oubliez pas,la France ne mettra pas 60 ou 100 milliards d’un coup comme ça,non ça se paiera sur le long terme,à coup de 1-4 milliards (chiffre inventer) par ans peut-être ? Ca se trouve encore assez facilement vous savez ? Sans oubliez les ventes à l’exports qui compenseront un peu.
        Après ça fera des réductions ou des économies potentiel supplémentaire du fait de la non présence allemande et espagnole car on ne va pas se le cacher,ils sont gênant sur les programmes surtout l’Allemagne,qui utilise des méthodes peu viable à ce genre de projet qui sont:
        La surcommande et décommande.
        Leurs industriels qui font des erreurs et « bidouillages ».
        Leurs obsessions à faire tourner les usines même si ils ont pas le savoir faire.
        Sans oublier son non respect de accords/traité qui peuvent restreindre l’export,en jouant à ce jeu là,l’Allemagne fait tout pour se faire détester par les pays qui coopèrent mais aussi par les « détracteurs ».
        Pas malin mais bon si ils veulent continuer à jouer à un jeu auquel ils perdent c’est leurs problèmes.

        *Il resterait en dehors de l Allemagne le RU comme partenaire crédible pour s’associer, mais on l’a vu avec les portes avions ils ne sont pas non plus fiables…*
        .
        Les espagnoles non plus ne le sont pas avec Navantia et les allemands également avec les missiles météores,A400M et autre.
        Pour le PA ça relève d’une question plus compliqué et qui a coûter un peu moins chère que les deux cas cités au-dessus,mais bon je parle à un germanophile,pas la peine de perdre d’avantage de temps je pense ?

    • Posteur dit :

      Je pense qu’on devrait surtout revoir l’association du SCAF,c’est un projet bien trop sensible et bien plus important que le char qui est un peu moindre,le char devrait « bien se dérouler en toute logique » ou bien si ça se passe mal,on pourra encore s’en passer mais l’avion lui.

      On ne peut pas se permettre de perdre notre savoir faire aéronautique ou même de se retrouver sans appareils ou avec des Rafales qui tombe en désuétude vers 2045 ou 2050 sans successeur à cause de l’Allemagne qui est bien trop douteuse et schizophrène au sujet des ventes voir coopératif,on oubliera pas l’Espagne qui nous a fait des coup bas sur les sous marins et dont on en peut pas attendre grand chose au niveau des ventes ou apports industriels sans oublier les allemands qui bloque les ventes du Météore et gêne Arcuus sur ses ventes,il faut espérer aussi qu’ils(les espagnoles) ne vont pas demander un SCAF STOLV car ça risque de faire monter les coûts,surtout que le seul industriel capable de concevoir les motorisations pour genre d’appareil est Rolls Royce qui est … anglais,ce sont les seuls qui ont vraiment travailler beaucoup sur le sujet,Safran n’a quasiment pas toucher ou conçu ce genre de moteur et je pense que ce n’est même pas la peine de demander à MTU ou Industria de Turbo Propulsores qui n’ont quasiment pas de savoir faire ou de compétence dans les motorisation d’avion ou ce qui touche au domaine aéronautique,il suffit de voir leurs historique.
      D’ailleurs Saab aurait eu des discussion avec les anglais pour le Tempest,si ça se concrétise,la Suède rejoindrait le programme Tempest et ça ferait un client en moins pour nous potentiellement même si ils ont surement une autre vision pour leurs aéronautique.
      Pour la Pologne je pense qu’il n’y a rien à attendre d’eux,il ne reste donc que nous avec les deux mauvais élèves en aéronautique de service,on est pas gâté… et ce projet à des chances d’échouer pour d’autres raison tel que politique ou industriel,il va s’en passer du temps et des mandats dans les 3 pays mais surtout dans les deux qui sont « principaux » dans le SCAF,du côté allemand on peut tomber sur les écologistes ou les « populistes » et chez nous on a une politique instable et on ne sait pas ce que sera l’après Macron,sachant que les extrêmes monte en puissance et eux sont bien moins « gentil » que tonton Macron.
      Parly peut se rassurer autant qu’elle veut sur le petit accord de Safran et MTU ce n’est pas ça qui fera le SCAF,et on ne l’entend toujours pas sur les problèmes que rencontre Arcuus à cause des allemands,du Météore et aussi du fait que Nexter va surement se faire évincer doucement du MGCS sans oublier les projets long et laborieux comme l’A400M,on ne peut pas reporter ou se permettre des retards de plusieurs années voir dizaine sur le SCAF à cause de certains pays ou industriels.

  9. Chill dit :

    Si les Bosch ont un problème de conscience, qu ils cessent de fabriquer des armes , seuls ou en collaboration , là il y aurait une certaine logique.

    • Anonymous dit :

      Non sur ce coup ils ont raison, on doit bien réfléchir avant de vendre des armes à des régimes pas très frequentables. Ils ne voient pas de problèmes à vendre des armes à condition que les dirigeants n’oppriment pas leur peuple et c’est tout à fait louable.

      • Carin dit :

        À @anonymous
        Ce que vous écrivez serait juste… seulement si les allemands ne vendaient du matos aux saoudiens… ce qui n’est pas le cas!!!

      • MD dit :

        Parce que vous pensez que les Chinois et les Russes n’ont pas vendu , ne vendent pas et ne vendront pas d’armes à des régimes pas très fréquentables ?
        Maduro n’opprime peut être pas le peuple vénézuélien? Si plus de 1,6 millions de ses compatriotes se sont expatriés, c’est peut être pour fair edu tourisme?

        • ScopeWizard dit :

          @MD

          Hmm , Maduro , drôle de sac de nœuds là aussi …………..
          Gaido présentant lui toutes les garanties de sécurité , adoubons-le tout de suite ………………. 😉

      • Jean (le 1er) dit :

        les autres (USA, Russie, Chine, GB) ne se gênent pas pour vendre à des régimes très peu fréquentables. D’ailleurs c’est le problème de l’industrie de l’armement. Déjà, à la base elle fabrique des outils destinés à tuer son prochain. Après il faut assumer soit on veut un industrie performante et on vend à (presque) tout le monde ou alors on se contente d’une industrie de petite taille et plutôt faible destinée au marché intérieur et deux, trois clients fréquentables.

  10. Fair Way dit :

    Il faut être radical, il en va de notre souveraineté.
    Contrairement à ce que dit notre Président il faut cesser toute coopération avec l’Allemagne dans le domaine militaire :
    – La Défense Européenne chère à notre Président est une vaste plaisanterie. L’OTAN est toujours en charge de protéger le territoire européen aux dernières nouvelles. Nous n’avons et n’aurons jamais aucune stratégie commune en ce qui concerne la protection des intérêts de l’Europe en dehors du territoire européen ce qui serait le domaine d’intervention complémentaire d’une Défense Européenne.
    – Le Traité d’Aix-la-Chapelle est clairement un acte unilatéral de soumission de la France qui propose de partager notre réelle expertise opérationnelle (que les allemands n’ont pas), de transmettre notre savoir technique (que les Allemands n’ont pas non plus) dans des domaines que la France a mis des dizaines d’années (et des dizaines de Mds€) à acquérir. Cerise sur le gâteau, le Traité propose de prendre en compte l’avis de nos « amis » allemands avant toute décision de la France au Conseil de Sécurité de l’ONU.
    – Drôles d’amis qui nous ont déjà envahi trois fois : 1870, 1914 et 1940.

    La déliquescence probable de l’Europe prouve que notre intérêt devrait être :
    – De nous concentrer sur nos intérêts vitaux à commencer par renforcer encore la protection du territoire (pas seulement dans le domaine militaire).
    – De renforcer les liens opérationnels et techniques/industriels avec nos vrais amis depuis des centaines d’années : Grande Bretagne et États Unis qui eux sont venus deux fois nous sauver (1917, 1944) au péril de leurs vies.

    P.S. Ce que dit Tom Enders est « de la pipe » comme diraient certains. Il n’y a pas plus pro-germanique que lui (j’en sais quelque chose, je travaille depuis 21 ans dans la branche Défense d’Airbus). Il a réussi à virer toutes les têtes françaises pour mettre à la place soit des Allemands soit des « collaborateurs » (au sens historique du terme) zélés.

    • Czar dit :

      non mais laule, quoi

      « nos vrais amis » putain mais je rêve vous deviez pas exactement être à Dunkerque en juin 40 ou à Mers el-Kébir un mois plus tard

      sans compter des fdp yankees qui nous réservaient un gouvernement militaire d’occupation comme l’Italie ou les schleuhs

      je ne suis pas particulièrement germanophile mais les anglo-salecons ont TOUJOURS eu pour projet de nous vassaliser. Là, les rosbifs se sont pris le mur de l’unité européenne en pleine gueule et ce grâce à l’exe Paris- Berlin.

      je ne suis pas un expert, mais je note quand même que le futur patron d’Airbus est un Français, Enders n’a pas « placé » l’un des siens. Libre à lui de rétablir la balance si c’est vraiment nécessaire

      • Fair Way dit :

        Le successeur de Tom Enders est français tout simplement au nom de l’alternance qui, si elle n’est plus dans les statuts, est quasiment obligatoire. En contrepartie, il ne reste que deux (et bientôt un seul) français au Comité Exécutif.
        Que cela vous plaise ou pas, nous combattons tous les jours avec les britanniques et les américains contre les terroristes au Maghreb et au Levant. Des relations très étroites existent entre nos services de Renseignement nous permettant de mieux traiter nos sujets domestiques et en particulier le terrorisme.
        Sortez de vos poncifs anti-anglais/anti-américains. Prenez le temps d’aller au cimetière de Colleville sur mer en Normandie ou plus de 9.000 jeunes américains sont venus mourir pour nous sauver.

      • Stoltenberg dit :

        Heureusement qu’ils étaient là ces « fdp de yankees » en 1944 sinon, ce sont les soldats du tonton Staline qui auraient défilé à Paris ! Et leur gouvernement militaire d’occupation serait beaucoup moins gentil que celui des Américains en Italie et ailleurs ! Et sans oublier les « anglo-salecons » en 1914-1918 !
        .
        J’ai beaucoup d’admiration pour leur attitude. Il suffit de voir leurs cimetières militaires en France. Ils sont parfaitement entretenus afin de rendre hommage aux soldats qui ont donné leur vie pour la bonne cause. En France, Hollande et Merkel font courir des enfants franco-allemands sur les tombes des soldats Morts pour la France. Et puis, cerise sur le gâteau, un concert de RAP à Verdun.
        .
        Aujourd’hui, les États-Unis dépensent 4 % de leur PIB pour la défense. En France c’est à peine 2 % et on fait plomber l’économie en dépensant 20 % pour le social et en payant les énormes salaires de Mme Jouanno et de toute une armée de personnes inutiles pour la société, comme elle. La France se fait de plus en plus devancer par d’autres pays dans les classements des puissances économiques. Le pays se désindustrialise et la balance commerciale est catastrophique, les aides sociales ne font qu’alimenter le déficit. Aujourd’hui, la France n’aurait pas pu obtenir son siège permanent au Conseil de Sécurité de l’ONU, mais la seule chose qui semble préoccuper la plupart de nos politiciens et hauts fonctionnaires, ce sont leurs salaires et les prochaines élections. Ensuite on se plaint que personne ne veut acheter notre matos et que les autres ne nous respectent pas. On peut pleurnicher et donner libre cours à notre ressentiment (qui est un signe de plus de notre déclin) en disant que c’est la faute aux Allemands, Américains, à Trump ou aux Marsiens mais il faudrait d’abord qu’on commence à nous respecter nous-mêmes.

  11. f.duchamp dit :

    Puis-je poser une question naïve : pourquoi ne s’est on pas posé la question d’une version fret civil et militaire pour l’A380, afin d’éviter de louer les ANTONOV ou C17 ?
    On est dans la même problématique que l’exploitation de l’infastructure TGV qui n’est exploitée que de jour alors qu’il existe un vrai marché de fret rapide à haute valeur ajoutée ???
    Veux on vraiment réussir en France ?

    • Carin dit :

      À @f.duchamp
      Parce que pour que la transformation d’un avion de transport de passagers en avion de transport de fret coûte cher… parce l’avion en lui-même n’est pas cadeau… et parce que entretenir 6/7 avions de ce type pour nos transports mili, revient plus cher que de louer des Antonov. Donc pour amortir ces coûts et rendre l’utilisation d’un tel monstre rentable, il faudrait que toutes les armées européennes s’en dotent… et comme vous l’avez remarqué la France est le seul pays qui opère de fréquentes projections de forces à titre personnel, les autres le font aux frais de l’ONU et n’ont donc aucun souci de transport.
      Scope a raison c’est bien l’europe qui a coulé cet avion en achetant des gros porteurs américains sans que l’amerique ne rende la pareille. Déjà vu dans une moindre mesure avec le concorde, et dernièrement avec le constructeur canadien sauvé par… Airbus.

      • ScopeWizard dit :

        @Carin

        Je vous remercie d’ accorder tant de crédit à cette analyse de la situation . 🙂

        J’ en suis même à me demander , mais là nous entrons clairement dans des théories complotistes , si tout n’ est pas fait pour couler Airbus par ceux-là même qui se sont joints à la France à parts égales lors du retrait des britanniques , alors qu’ ils n’ étaient que troisièmes larrons …………………
        Au profit de qui ?
        Des USA bien-sûr !
        Et pourquoi ?
        Tout simplement parce que la puissance économique de l’ Allemagne est très fortement orientée vers l’ export et qu’ elle se doit de maintenir son niveau social interne qui donne des signes d’ affaiblissement et qui lui se tourne vers ce que l’ on appelle le « populisme » ………………. donc elle a besoin des marchés à l’ Est comme à l’ Ouest mais plus autant de ceux d’ une Europe qui se paupérise vu que pour ne prendre que cet exemple , elle maîtrise le haut de gamme automobile où la concurrence est moindre ………………

        Mais que gagnerait-elle à foutre en l’ air Airbus , récupérer les restes du consortium pour son propre compte en étant de surcroît assurée d’ un soutien encore plus grand d’ une Amérique éternellement reconnaissante de lui avoir enlevé cette épine du pied ?

        J’ avoue que je m’ interroge …………………….. sachant que selon les règles actuelles européennes , un projet commun comme Airbus ne pourrait plus se monter aujourd’ hui …………………….. donc les allemands pourraient se « récupérer » à moindre frais une industrie aéronautique de qualité et d’ une ampleur au moins égale sinon supérieure à celle qu’ était la leur avant 1945 ……………………… considérant à juste titre en avoir été dépossédée , l’ eau du « mea culpa » ayant à présent suffisamment coulé sous les ponts ………………….

        S’ il s’ agit d’ une manœuvre dans le genre , c’ est à la fois malin et diabolique mais cela nous prouve aussi à quel point nous sommes devenus cons ………………. 🙁

        Tout ceci signerait la fin d’ une France indépendante , souveraine , autonome , libre , et « résistante » ……………… enfin , du moins de ce qu’ il en reste ……………………..

    • Marc dit :

      utiliser des a380 pour transporter des gros truc, pourquoi pas mais ca reste du marché de niche, c’est pas ca qui fera le succes du programme.
      L’echec de l’a380 est simplement le constat d’une mauvaise anticipation. il y a 25 ans airbus a supposé que le marché se ferai via des hub, donc de gros avions remplis a mort qui font du hub to hub et de petits avions qui font le reste.
      Au final c’est pas du tout ca, les clients veulent du point à point, sans aucune escale. Faut arreter de pleurer c’est pas un drame, faut juste eviter de se planter a chaque fois.

  12. Robinson dit :

    Une réponse pourrait être de subordonner les exportations de voitures allemandes hors UE à un accord préalable des autres pays de l’UE, puisqu’on est dans le même espace économique.

  13. Intox dit :

    Pour le TGV, et pour tout ce qui concerne le rail, débarrassez vous des syndicats présents à la SNCF et on pourra peut-être faire quelque chose. Tant qu’ils seront la pour nuire à leur entreprise et aux clients de la SNCF, rien ne pourra être fait.

    • ScopeWizard dit :

      @Intox

      Pour ce qui est du syndicalisme en France , selon moi le problème est double : à la fois une base militante déterminée et souvent inflexible mais très faible en nombre et une tête complètement achetée et vendue aux dirigeants en place qui passe le plus clair de son temps à faire beaucoup de cinéma auprès des médias afin de garder une once d’ apparence de crédibilité et de respectabilité .

  14. ScopeWizard dit :

    Il est très probable que l’ Allemagne nous le mette très profond avec le SCAF car contrairement à la France vis à vis du futur char de combat dont le leadership sera assuré par les allemands , outre-Rhin des voix s’ élèvent afin d’ en contester celui de Dassault concernant le SCAF …………

    Dix fois , ACHTUNG !

    • Carin dit :

      À @scope Wizards
      Là ça mériterait quelques précision…
      Les allemands ne sont quand même pas cons au point de ne pas s’etre aperçu qu’en matière d’avions de combat ils étaient largués??
      Ils ont quand même dû remarquer qu’aucun EF2000 n’est en Syrie, et que ce sont toujours leurs « vieux » Tornado » qui font le boulot… y compris pour les autres pays détenteurs d’EF2000… sauf l’espagne qui utilise ses F18??

    • ScopeWizard dit :

      @Carin

      Quelques précisions , quelques précisions ………… comme vous y allâtes ! 🙂

      Voilà bien une question qui me paraît plus compliquée qu’ elle n’ en a l’ air ……………… 🙁

      Bon , je vais essayer d’ apporter les si précieuses précisions requises …………….

      « Ouaaais , braaavooo , clap clap , vive lui !! »

      C’ est bon , c’ est bon , n’ en jetez plus , on pourrait se méprendre et ça jaserait …………. 😉

      Alors voici : once upon a time in a very dark forest ………….

      « Cons » ?

      À mon avis , c’ est bien pire que ça ……………

      En gros , si nos médias et personnalités politiques se lamentent du blocage de la fusion entre Siemens et Alstom concernant le secteur ferroviaire , il n’ en va pas de même de la coopération annoncée dans le vaste et ô combien pointu secteur de la Défense ; souvenons-nous qu’ il y a tout juste quelques jours les deux ministres concernés ont mis en scène la signature des premiers contrats d’étude pour le Système de Combat Aérien du Futur , le déjà fameux SCAF , système de combat à venir et destiné à prendre la succession des Rafale français et des Eurofighter allemands à l’horizon 2040 ……….

      Rappelons les faits : en juin 2018 , en guise de symboles d’ une étroite coopération militaire entre nos deux pays leaders d’ une UE défaillante sur ce plan-là , le Président Macron et la Chancelière Merkel avaient annoncé deux projets communs devant être menés selon deux leaderships bien distincts tenant compte des compétences les plus maîtrisées par chacun des États signataires ……………

      Suivant cette logique ma foi fort logique , le Char de Combat du Futur revenait à l’ Allemagne , tandis que le SCAF revenait à la France et en particulier à notre constructeur historique , Dassault .

      Ainsi l’ objectif visé fort louable consiste à s’affranchir surtout pour les Allemands de la dépendance à l’égard des États-Unis ………… Apparemment , tout cela était on ne plus clair et défini , simple à comprendre et à faire accepter ………….

      Malheureusement et tel que perso je me doutais , de simplicité il n’ y a point puisque des voix s’ élèvent en Allemagne qui contestent l’ attribution du leadership du SCAF à la France et spécialement à Dassault tandis que de leur côté les français ne font pas de même vis à vis du CCF ………. Alors , il faut savoir et être parfaitement conscient du fait que si dans la relation franco-allemande , les Français – ou du moins les élites françaises – ont un complexe d’infériorité par rapport aux Allemands , l’inverse n’est pas vrai.

      Ce complexe français est je le crois souvent à la base de cette espèce de volonté de systématiquement tout miser sur l’axe franco-allemand , une attitude que je qualifierais de soumission parfois infantile qui nous a , et à mon avis , trop souvent , amenés dans le passé à concéder plus que nous n’aurions dû le faire ………

      Ce fut par exemple le cas il y a 20 ans lors de la constitution d’ EADS rebaptisé aujourd’hui Airbus Group ; en effet , dans la fusion ( dans la confusion ? ) entre les entreprises françaises et allemandes nous avions offert et ce sans contrepartie , la parité à nos voisins , parité qui ne ressortait pas de la stricte évaluation des actifs ……… Depuis lors , patiemment , méthodiquement , les Allemands ont pris le pouvoir chez Airbus marginalisant de fait les intérêts français ………..

      C’ est pourquoi concernant le SCAF je crains fort que nous assistions à un processus similaire ………………

      Pour accréditer cette thèse , il convient de savoir que déjà outre-Rhin est de plus en plus contesté le fait que Dassault soit le pilote du projet ………

      Les Allemands , tel un atavisme , se rappellent qu’ ils avaient une industrie aéronautique militaire de grand renom : Messerschmitt , Dornier , Heinkel , Focke Wulff , Blomm und Voss , Arado , Junkers , etc ……..… et que c’ est à cette industrie d’ excellence qu’ ils ont dû , la mort dans l’ âme , renoncer au lendemain de la seconde guerre mondiale ………….. Mais comme je l’ évoquais plus haut , à présent il est clair que de l’eau a coulé sous les ponts et qu’ ils ne voient donc pas pourquoi ils ne reviendraient pas aujourd’hui pleinement dans ce secteur …………………

      Cela paraît du reste plutôt logique voire « normal » ; il y a bientôt 74 ans que le cauchemar de la toute puissante Allemagne nazie qui avait main mise sur l’ Europe s’ est terminé , les combattants et adversaires d’ hier survivants sont aujourd’ hui de très vieilles personnes , donc certains se disent et ont décidé d’ un commun accord avec eux-mêmes qu’ il était à présent temps d’ en finir avec ce « purgatoire » qui n’ a que trop duré ……………………

      C’ est un premier problème que peu encore semblent vouloir regarder bien en face afin d’ en prendre toute la mesure et ainsi pouvoir l’ examiner dans toutes ses dimensions ……………

      Second problème , et non des moindres , celui ayant trait aux exportations .

      De tels programmes sont très coûteux et ne peuvent être rentabilisés que grâce aux chiffres des ventes réalisées à l’ étranger ………………

      Or , précisément sur ce point les positionnements de la France et de l’Allemagne sont parfois fort divergents ………..

      Donc , dès lors que le SCAF sera constitué de composants et de sous-ensembles qui seront fabriqués en Allemagne – ce qui sera notamment le cas du moteur fruit d’une coopération entre SAFRAN et MTU – eh bien , au gré de sa volonté et suivant l’orientation de ses propres intérêts , le gouvernement allemand pourra bloquer l’ exportation du SCAF vers des pays qui ne lui conviennent pas …………. L’ Allemagne ne vient -elle pas précisément de bloquer la vente par MBDA de missiles air-air Meteor à destination de l’ Arabie Saoudite ? Effectivement , fruit d’une coopération européenne , ce missile de nouvelle génération qui au passage équipe le Rafale intègre des composants allemands tel que son système de propulsion et par conséquent , sans le feu vert de Berlin , MBDA ne peut pas l’ exporter vers l’Arabie Saoudite …………….

      Parallèlement à cela , il faut aussi souligner le fait que l’ Allemagne est également trop proche des USA ; alors si la France et l’ Allemagne veulent être vraiment indépendants vis-à-vis des États-Unis d’ Amérique , le SCAF comme le CCF ne devront intégrer aucun composant US , pas même des composants fabriqués en Europe par des filiales américaines …….. C’ est encore une condition sine qua non si l’ on veut être auto-suffisants et ne plus en être réduits à quémander l’autorisation de Washington pour tout marché à l’exportation …………….

      La norme américaine ITAR a permis aux USA de bloquer MBDA dans la vente des missiles SCALP devant équiper les avions de combat Rafale que nous venions pourtant de vendre à l’ Égypte , il nous faut absolument en finir avec ça . Cette vente étant jugée du point de vue américain comme pouvant nuire aux intérêts US ……………………….Certes , ce blocage n’a pas remis en cause les ventes de Rafale , mais cela a ralenti les choses et les industriels cherchent maintenant des solutions de remplacement afin de ne plus avoir à intégrer le moindre composant US .

      Donc , épineuse question s’ il en est : est-ce qu’ en dépit de leur grande proximité , les Allemands sont prêts à adopter la même attitude ? Sont-ils prêts à déplaire à Washington ? Ont-ils bien réalisé qu’ en montant en puissance sur les industries de Défense , ils risquaient de heurter de front les intérêts américains ? Et la France peut-elle , si elle veut conserver son savoir-faire dans les industries de Défense mettre tous ses œufs dans le panier franco-allemand ?

      Pas sûr du tout ……………………..