Les États-Unis vont renforcer leur présence militaire en Pologne

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

48 contributions

  1. Pierre dit :

    Dingue quand même, le gouvernement polonais demande à financer sa propre occupation. Z’en ont de la chance les USA.

    • Stoltenberg dit :

      Heureusement que les USA n’ont pas la même définition du mot « occupation » que les Russes.

      • Czar dit :

        @stoltenberg

        non, l’occupation yankee est plus définitive, elle vide le cerveau de toute substance propre sous le masque de la « liberté »

        jamais les Russes ne sont parvenus à transformer les polaques en orthodoxes, 50 de matraquage hollywoodien fait que les beaufs du Loir-et-Cher appellent leur gosses Kévin et Jessica.

        On combat très difficilement une occupation qui n’est même pas perçue.

        • dolgan dit :

          *les beaufs du Loir-et-Cher appellent leur gosses Kévin et Jessica.*
          .
          Oh mon dieu c’est terrible!!! Quelle cruauté. 🙂

        • Stoltenberg dit :

          Haha, c’est à Tolbiac qu’on enseigne ce genre de choses ? D’ailleurs, j’ai une question à vous poser, lors des dégradations que les étudiants ont faites dans les locaux de leur propre faculté, j’ai vu une vidéo présentant des étudiants d’université avec un chien qui présentaient leurs revendications à l’égard du gouvernement. Est-ce que ce chien a également eu droit à son diplôme d’études en histoire ? Après tout, contrairement à vous, au moins il ne va pas diffuser des fausses informations ou des théories qui résultent d’une mauvaise interprétation de l’histoire.
          .
          Vous ne parlez pas de l’occupation au sens militaire mais de l’influence culturelle. S’il y a des Français qui regardent des films américains, écoutent de la musique américaine, mangent les produits alimentaires issus de la culture américaine et même choisissent de donner des prenoms « américains » à leurs enfants, ce n’est pas à cause d’une présence militaire. Vous confondez tout. Je suppose que vous, comme beaucoup d’étudiants dans vos facs gauchos haissez la liberté. Mais c’est essentiellement grâce à la liberté, au culte du travail qui paye et de l’intelligence que les États-Unis ont réussi à bâtir une telle puissance qui fait rêver partout dans le monde et qui influence tous les pays. Je sais que pour vous, un Russe (ou idiot utile pro-russe), l’Amérique est un pays de « musique nègre » ou des « banquiers juifs » (ce sont des termes qui ont été souvent employés par ceux qui, comme vous, voulaient discréditer l’Amérique en France ou, plus généralement en Europe). Et quand vos maîtres russes auront un niveau de vie comparable à celui des peuples libres, on en reparlera. Pour l’instant, le niveau de vie y est plus bas qu’en Roumanie. Par contre ils ont l’un des plus gros stocks d’ogives nucléaires. Dommage qu’elles ne sont pas mangeables, elles seraient beaucoup plus utiles pour une grande partie de la population qui crève la dalle et qui vit dans des baraques en bois !
          .
          Et je ne vois pas comment la liberté pourrait « vider le cerveau de toute substance propre ».
          .
          La France essaye également d’exporter son modèle à l’extérieur, et ce depuis un moment déjà. Par exemple, elle a essayé d’exporter son modèle de société multiculturelle en forçant les autres pays d’acceper des quotas de migrants dont l’arrivée est une conséquence directe de l’attaque contre la Libye. Sinon, Paris est la capitale de la mode et beaucoup de gens du monde entier portent des vêtements des marques françaises (mais pas Made in France car depuis quelques décennies, l’effort principal des sociallos en France consiste à désindustrialiser le pays), est-ce pour vous une forme « d’occupation » ?
          .
          Je me suis étalé un peu mais ce n’est pas grave. Vous mourrez moins bête.

          • Czar dit :

            étalez-vous, ce n’est pas grave, nous avons l’habitude de vous lire d’un derrière distrait depuis que la mesure exacte de votre immense – mais méconnue – réserve de culture culturante et, somme toute, le survol de votre logorrhée inepte et décousue ne prend pas plus de temps que la lecture d’un commentaire bref et pertinent.

            Une fois de plus, vous commentez un monde que vous ne comprenez pas, perdu dans l’analyse de vos schémas-à papa ou vos analyses psycho-politiques qui valent leur bonne barre de rire (gaucho, moi…. le laule du mois) : la vraie occupation, ça n’est plus le bon vieux char qui occupe Prague ou Budapest, c’est tout un pays, – et même tout un continent qui se réveille un matin en ayant tout son secteur musical qui se sent tenu de bafouiller ses vérités profondes en globish, comme si leur propre langue était un patois désuet.

            Et quand l’occupé se découvre des velléités d’exister par lui-même, nul besoin de sortir la grosse artillerie : un petit étranglement via sa monnaie (Suez 56) ou bien une politique de sape constante de ses intérêts économiques (la guerre larvée post 2003) est plus dissuasive pour prévenir les sursauts de dignités des vassalisés.

            M’enfin, qu’expliquer à un Jacky du Blato qui nous assène que le multiculturalisme, pure incarnation de la lèpre anglo-saleconne (et soit dit en passant créé par le canada anglais pour « noyer » le nationalisme des du peuple français d’Amérique sous une chiée de revendications identitaires), serait « le modèle français » ?

          • Stoltenberg dit :

            Ok, continuez à vous victimiser. Les méchants Américains qui humilient la pauvre France. C’est surement à cause de l’Amérique, et pas des décennies du ravage causé par la peste rouge, que la France se trouve dans une condition économique misérable et qu’elle compte de moins en moins sur l’échiquier mondial. En 1918, la France était perçue comme la plus grande puissance militaire du monde, 4 ans plus tôt elle était entrée dans une guerre à outrance avec une immense détermination et courage. Elle a été transformée en une piste de course pour les chars, avions et camions allemands en l’espace de 20 ans… La France ne s’est jamais relevée de ce coup. Et ce sont des Français et pas les Anglais, Américains, Hongrois ou Brésiliens qui lui ont donné ce coup. L’incarnation de la défaite et de la soumission française- Mr Philippe Pétain était bien français, pas américain. Vous transposez votre ressentiment dû à votre place dans la hiérarchie sociale, dans vos opinions politiques. C’est ce que F. Nietzsche qualifiait de morale des esclaves. « Si l’Amérique est une puissance mondiale, c’est parce qu’ils sont mauvais ». Ce n’est sans doute pas grâce au travail de ses citoyens et l’ingéniosité des élites. Ce n’est pas grâce à leur esprit pragmatique, leur haine envers l’Etat protecteur, et leur esprit: « ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, demandez ce que vous pouvez faire pour votre pays ». Je ne suis pas votre psychologue donc si vous voulez donner libre cours à votre frustration et à votre ressentiment, ce n’est pas ici. La France a besoin d’un assainissement budgétaire, du capitalisme et pas de conseils apathiques d’un historien à 2 balles!
            .
            Et la crise du Canal de Suez n’était qu’un symptôme de ce déclin de la France qui a commencé en 1918. Elle a montré que la France (et la Grande Bretagne) ont été reléguées au rang des simples puissances régionales par des nouvelles puissances mondiales: l’Amérique et l’URSS. Aujourd’hui, c’est encore pire. Le fait que nous soyons devancés par l’Inde n’indigne apparemment plus personne, à part moi. Triste. Il est plus facile de détruire que de construire.
            .
            Je vous rappelle que ce sont les Etats-Unis qui sont en train de construire un énorme mur à la frontière mexicaine afin de reprendre le contrôle de leurs frontières. Pendant ce temps, les navires français (entre autres) vont jusqu’en Libye pour récupérer des immigrés illégaux (qui n’ont aucune perspective d’être embauchés sur le marché de travail) et les ramener en France. De plus, avec l’aide (ou sous l’emprise) de l’Allemagne, elle tente de forcer les autres pays européens d’accepter des quotas en créant une crise politique au sein de l’UE. La guerre en Libye nous a coutait plusieurs millions par jour, mais ce sont les Français (et pas les Américains) qui ont choisi le président qui a pris la décision d’y participer. Ce même président (choisi par les Français) est aujourd’hui poursuivi par la « Justice ». Je suis persuadé qu’il y a un tas d’autres enquêtes qui seraient ouvertes s’il n’était pas protégé.

        • Euclide dit :

          Dans l’art militaire , c’est ce qu’on appelle le  » soft power « 

      • Le Glaive dit :

        @ Stoltenbeurk: il est bien connu que vos amis ( et employeurs ) ? américains, eux, n’ont jamais rien occupé, même pas votre cerveau, depuis 1945 ! si on ne les avait pas remerciés , ils seraient encore en train de prospérer sur une quinzaine de bases majeures chez nous ..

        • Euclide dit :

          Oui, c’est exact ?
          C’est pourquoi, je ne comprends pas la diplomatie italienne qui regarde vers l’Est de l’Europe alors qu’elle est sous domination
          USA avec leurs bases OTAN comme l’Allemagne d’ailleurs.

        • Stoltenberg dit :

          Stoltenbeurk ? Peut mieux faire… Mes employeurs américains ? Vous croyez que je travaille chez McDonalds, KFC ou Starbuck ? Ou alors vous croyez que je suis payé pour critiquer les opérations en Irak, Libye ou Syrie ? J’ai mes propres convictions que je soutiens et des valeurs de la civilisation occidentale auxquelles je crois. Par exemple la Liberté qui est la plus importante de ces valeurs en France et de en Amérique. Bien que les adeptes de l’idéologie socialiste essayent de la baffouer.
          .
          Les recruteurs cherchent plutôt des gens comme vous qui soutiennent inconditionnellement des états ennemis de la France et de l’Occident. D’où mon constat que vous êtes soit un idiot utile soit payé soit les 2.
          .
          En ce qui concerne les bases américaines, je m’en fous. Parmi les pays qui abritent des bases américaines il y a l’Allemagne, la CdS ou le Japon. Tous ces pays sont parmi les plus riches au monde souvent plus riches que la France qui a été ravagée par la peste rouge et opportuniste et a été dépourvue de son potentiel industriel. Donc vous voyez, les Américains n’ont pas la même définition du mot « occupation » que les Russes. Pour les Russes l’occupation = pillage et signe de supériorité. Tous les pays qui ont été ou sont occupés par les Russes étaient ou sont très pauvres.

        • Uri dit :

          Mouais.. Mémoire courte qui s’arrête en 45. Sans eux et leur sang versé, c’est un autre genre qui occuperait un peu plus de 15 bases majeures à l’heure actuelle.

    • Juhas dit :

      Gouvernement juif invite juste les siens en Polin – nouveau nom de leur colonie

    • Anonymous dit :

      La Russie pourrait faire économiser 2 milliards au contribuable polonais ( ou européen ) en occupant ce pays gratuitement . Très bonne affaire.

    • Françoise dit :

      @Pierre : Pouvez-vous vous imaginer vivre dans un pays bordant un autre, agresseur, plus de 54 fois plus grand ?

    • MD dit :

      Pas si dingues que cela, les Polonais . Ils préfèrent être  »occupés  » par les Américains que par les Russes. de toute façon , une base militaire américaine, cela procure des activités et des recettes au commerce local. Et une base militaire russe, hum… Tout le monde sait que les GI sont bien payés,ce qui n’est pas le cas d’Ivan.

      • Anonymous dit :

        Ouais mais les militaires américains vont pas dépenser 2 milliards de dollars pour faire tourner l’économie locale non plus

  2. Alain d dit :

    L’Oncle Picsou a encore frappé !
    Mais la faute est bien européenne, tout le monde est bien d’accord?
    Si l’Europe avait fait son boulot, les américains ne s’installeraient pas en Pologne, comme ils sont installés, au Royaume-Uni, en Italie et en Allemagne, entre-autres !
    Ouais, et ils ne vont pas lâcher le morceau rapidement, tout dépendra donc de la volonté et de la solidarité entre européens.

    • Thinker dit :

      Les intérêts des Européens sont DIVERGENTS: la France, et encore moins l’Allemagne n’ont intérêt à avoir une ligne aussi russophobe que la Pologne. Et son bienfondé pour la Pologne est lui même sujet à caution.
      Vous devriez écouter le patron de la Rand corporation, il explique bien: il va de l’intérêt des USA de construire un mur idéologique infranchissable entre la Baltique et la mer Noire pour isoler l’Europe de l’Ouest et ses technologies de la Russie et ses matières premières. Une telle association serait la plus à même dans le monde de faire concurrence aux états-unis pour le leadership, devant la Chine ou l’association russo-chinoise. Là où le patron de la Rand corporation devient inquiétant, c’est que pour appuyer son propos, il cite en exemple comme méthodologie immorale mais efficace le soutien matériel et financier tour à tour à l’Irak baathiste et à l’Iran des Mollahs en fonction du camp qui prenait l’avantage sur l’autre pour les faire s’affaiblir mutuellement autant que possible. En tant que personne d’origine juive, le monsieur n’ose pas évoquer comme précédent le vieil antagonisme entre les nazis et les soviétiques… le sujet est trop explosif ! Les Polonais et les Ukrainiens sont clairement les pions essentiels de son nouveau projet sur l’échiquier européen.

      • Alain d dit :

        @Thinker
        Oui, merci, je connais. Le problème c’est qu’on ne choisit pas ses alliés tant qu’on pèse peu sur les scènes internationale diplomatiques ou militaires. Les Etats-Unis savent diviser en Europe comme au Moyen-Orient.
        Le faute incombe néanmoins juste à l’Europe, qui doit avant tout ne pas se laisser manger économiquement par les Etats-Unis.
        Solution, lutter avant tout pour moins de zizanie en Europe, pour plus législations communes dans les domaines économique, financier et social pour contrer :
        Les hub fiscaux européens qui facilitent les fonds US ou autres vers l’UE.
        De l’Irlande à Chypre en passant par les Pays-Bas et le Luxembourg.
        Hubs fiscaux = suprématie des GAFA, dont le pire : Google qui s’installe partout.
        Taxer les entreprises ne doit être qu’une première étape, parce qu’il faudra finir par tuer ces saloperies de hub fiscaux, à l’échelle mondiale. Donc pareil pour les pavillons de complaisance, les ports franc, etc. Il faut flinguer tous les instruments de magouilles qui profitent aux déséquilibres, aux magouilles, aux mafias et trafics, aux pillages, aux djihadistes, aux contournement des sanctions, aux blanchiments divers, etc.
        Tout ceci n’avance pas assez vite !
        Lutter contre la suprématie $-Swift et imposer l’Euro.
        Lutter contre FCPA + ITAR + CLOUD ACT
        Sécuriser encore plus tout ce qui concerne les brevets et la propriété intellectuelle, et protéger notre recherche encore plus.
        Renforcer la RGPD.
        Il faut se donner les moyens, donc dans tous ces domaines augmenter les enquêteurs.
        Et il faut évidement que le binône franco-allemand entraine l’UE, donc déjà qu’il arrête de se chamailler trop souvent.
        Etc.
        Vaste programme, mais il faut agir maintenant, parce que la Chine va encore plus s’inviter et tenter de s’imposer, et sans réaction rapide, on finira écartelés entre la Chine et les Etats-Unis.
        Ca passe avant par une économie européenne forte et innovante, qui ne doit pas être à la traine, mais devant !
        Il faut fédérer les armées européennes par un budget de défense commun dans la recherche. ce qui vient d’être mis en place par l’UE, mais il faudra juste assez vite grossir le chiffre et le nombre de plateformes communes. Pareil pour les batteries, l’électronique, les systèmes autonomes, l’IA, etc.
        Quand il y a du cash de disponible, tout est plus facile, militairement, et diplomatiquement avec nos relations historiques.
        Avec du cash de disponible, c’est aussi plus facile coté social évidement.
        Je sais, ce n’est pas facile pour nos couillons de dirigeants de mettre leurs egos de coté pour avoir une vision commune à long terme.
        Donc on se remonte les manches, et on se met au travail, et on ne lâche pas l’affaire. Hein ?

    • Carin dit :

      @alain d
      Pour ce qui est de l’installation des ricains en Angleterre, c’est sous couvert de partenariat… mais en ce qui concerne l’allemagne et l’italie, c’est sous couvert d’avoir gagné la 2 guerre.. c’est donc une occupation du sol par le vainqueur… ce qui n’est pas pareil!!
      Mais le temps passant, et au vu de la politique du sieurs Trump, les allemands se rebiffent et du coup les ricains cherchent à déplacer leur présence en Pologne car ils ont besoin de rester en Europe pour noyauter ses institutions et la guider vers leurs propres désidératas. L’orque l’europe modifiera le système de vote des 28/28 le passant de l’unanimité à la majorité, alors et seulement alors les ricains prendront vraiment leurs distances, et nous pourront enfin traiter d’egal à égal avec eux, et leurs imposer le respect dû à un allier, et non les
      « engueulades » que Trump distribue comme à des vassaux ou petits banerets.

      • Alain d dit :

        Blablabla, la guerre est finie depuis plus de 70 ans.
        Même le Japon s’est décoincé avant l’Allemagne.
        Le problème est bien que l’Allemagne est sur la défensive / Trump.
        Le Royaume-Uni achète 3/4 de ses matériels militaires au Etats-Unis. Du partenariat? Plutôt de la soumission et une perte de souveraineté et un bon cheval de Troie US en passant par La City et l’Irlande.

  3. Airforceone dit :

    Chers Vous,

    Le Peuple polonais n’a pas de chance, déjà qu’il a un traître à la Patrie au sein de l’Europe en la personne de l’infâme Tusk, leur Duda de président veut s’acheter un pot de vaseline géant à 2 milliards! Gageons que le moment venu, le bon Peuple polonais sauras se rappeler des félons profiteurs…

    Bien à Vous,

    Airforceone

    • Thinker dit :

      Les Polonais s’achètent un préservatif, la vaseline est en option si ils en éprouvent le besoin, mais non comprise dans le forfait de base.

  4. Pierrot,

    Va donc un week-end à Varsovie, et fais un micro trottoir sur comment la Russie est perçue, et on en reparlera après de ton message ironico-comique !!!
    Là, pour le coup ça fait vraiment impérialiste franchouillard qui fantasme dur sur Vlad et ses potes du bord de la Neva …

    Et cette opinion de micro trottoir tu la retrouverais partout en Europe de l’Est, je te parle pas des gouvernants, mais de l’homme de la rue, et peut-être que tu trouverais après la Pologne moins dingue !

    • Anonymous dit :

      Partout en Europe de l’Est ? On en parle des minorités ( 30 % a 50% de la pop dans certains pays ) russophones qui sont pro russes. Un exemple flagrant, le soutien de la population dans l’annexion de la Crimée.

      • L'autreTom dit :

        « Minorités », le mot est dit.
        .
        Quant à l’opinion des gens à l’annexion de la Crimée, c’est pas vraiment comme s’il y avait des instituts de sondage fiables dans ces territoires…

  5. Lagaffe dit :

    La Pologne n’a pas l’intention de se retrouver en position de faiblesse face à la Russie et ses constantes menaces.
    Après 50 ans d’occupation soviétique, ça peut se comprendre.
    Elle cherche un allié suffisamment fort pour dissuader Moscou, quitte à payer sa protection.
    Les manoeuvres russes pour annexer la Biélorussie voisine, le déploiement des missiles nucléaires russes à Kaliningrad, la fin du Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire, la guerre hybride à coup de cyberattaque et de désinformation… renforcent les craintes de Varsovie.

    • Le Glaive dit :

      Vous oubliez le Bolchevik qui mange les enfants, les mines de sel, le Goulag, ressaisissez-vous, que diable !
      quant à  » le déploiement des missiles nucléaires……., la fin du Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire, la guerre hybride à coup de cyberattaque et de désinformation », chacun sait que le camp du Bien, celui de Trump, Tusk et Stoltenberg, il ne fait jamais de ces choses odieuses !

      • Stoltenberg dit :

        Hormis les viols, les pillages et les tueries, lors de leur séjour (très bref) en Pologne, les soldats Russes arrachaient les robinets dans les maisons des Polonais car ils croyaient que s’ils les fixaient au mur dans leurs baraques en bois en Russie, ils allaient avoir de l’eau chez eux…

    • Anonymous dit :

      Le bouclier antimissile c’était pas censé protéger contre l’Iran ? À quelques km des frontiere Russes ben voyons ! Les Polonais qui critiquent tout ce qu’entreprend la Russie ou presque, son gouvernement qui entretien le climat de crainte vis a vis de la population au sujet de la Russie, tout ça au lieu d’essayer de nouer des bonnes relations de voisinage. Je me demande encore pourquoi la Russie n’a pas été admise dans l UE au lieu de prendre des pays parasites qui font du dumping social et qui achètent des armes aux usa avec l’argent du contribuable européen. L’alliance russo germanique pourrait poser des problèmes aux américains donc on la sabote au maximum jusqu’à forcer l Allemagne a acheter du gaz américain plus cher que le russe. Cette impérialisme et cette ingérence dans les affaires intérieures d’un état souverain n’a pas l’air de vous déranger. Poutine n’en fait pas moins que Trump pourtant, 2 poids 2 mesures.

    • Goulag dit :

      Vous pouvez rajouter l’invasion et l’annexion de l’Ukraine et de la Georgie.

      • Frank dit :

        @ Goulag « l’invasion et l’annexion de l’Ukraine et de la Géorgie »
        Excellent! Pas vu cette expression depuis longtemps.
        Répéter à l »infini des mensonges, qui finiront par devenir des vérités… (Goebbels, le maître…)
        Parce que, si chacun a des lacunes sur ces sujets lointains ( certains plus au fait, d’autres moins que quelques experts, comme vous…), soit vous êtes dans des nébulosités idéologiques qui vous appartiennent, soit vous êtes rémunéré, soit, bien plus grave, vous ne l’êtes pas, soit vous dites n’importe quoi, peu importe au final. Nous sommes ici pour apprendre de ceux qui savent.
        Mais pourquoi ne pas expliciter, preuves à l’appui, évidemment, les « invasions » que vous affirmez? C’est un mot fort « invasion »…
        Je pourrais vous répondre, par exemple, sur l’invasion évidente et volontaire d’esprits paresseux et malléables à d’autres idéologies. Ou sur la propagande bien imprimée, et que vous êtes voué à propager. Mais je m’égare, sans doute.
        Bon, nous disions « l’invasion de l’Ukraine et de la Géorgie ».
        Au boulot, Goulag, récitez vos éléments de langage biens appris. Preuves historiques à l’appui, évidemment.
        Ukraine
        Géorgie
        Ca va être un plaisir de vous lire. A défaut, vous risquez de passer pour… ce que vous êtes.

    • Tremah dit :

      Oui mais le problème c’est que la Pologne est dans cette situation de dépendance stratégique depuis plus de trois siècles. Il y a quand même une contradiction dans le fait de revendiquer une indépendance farouche (notamment par rapport à ses alliés européens) tout en cherchant un « protecteur » outre-atlantique. On se retrouve au final avec un pays obsédé par sa sécurité qui contribue à entretenir l’instabilité géopolitique dont les Russes profitent pour s’ingérer à l’est du continent. Car il est très clair que plus la Pologne sera stratégiquement dépendante des USA, plus la Russie se sentira « menacée par l’OTAN » et pourra utiliser cette rhétorique défensive contre TOUS les pays de l’Europe. Il y a là un cercle vicieux que la Pologne a d’une certaine manière intérêt à entretenir afin de conserver l’armée américaine sur son territoire, sans se soucier des conséquences sécuritaires à long terme pour le reste de l’Europe.
      Car il existe une solution alternative: s’insérer pleinement dans l’Europe et contribuer au développement d’une politique de défense intégrée. Je suis parfaitement conscient de la réputation de la Russie dans les pays de l’Est mais quand on regarde les choses de plus près on s’aperçoit que la situation est en réalité plus complexe, puisque ces pays restent liés à la Russie sur le plan économique ou culturel. Par exemple, les services web et les réseaux sociaux russes sont en pleine croissance dans les anciens pays satellites de l’URSS, donc il y a là une contradiction avec les demandes de fermeté à l’égard de la Russie et les garanties de sécurité qui sont attendues de la part des alliés européens et occidentaux.
      Par ailleurs, il faudrait être aveugle pour ne pas constater les points communs qui existent entre la Russie et les pays de l’est sur la défense de la chrétienté, des « valeurs traditionnnelles » et l’adhésion à une certaine forme d’autoritarisme patriarcal. Sur ce plan, la Pologne envoie d’ailleurs régulièrement des signaux de rapprochement assez troubles avec la Russie, certains observateurs polonais considèrent même que le pouvoir actuel en Pologne ressemble de plus en plus à la nomenklatura communiste: « Le PiS est vu comme un parti anticommuniste et anti-russe, mais il se comporte comme le parti communiste des années 1980 dans les médias et la justice et il est aujourd’hui surtout violemment anti-allemand, anti-ukrainien et anti-européen, plus qu’anti-russe. » (Tomasz Piatek, journaliste polonais).
      Bref, la situation n’est pas aussi binaire que durant la guerre froide, et un jour ou l’autre il faudra mettre sur la table la question de l’utilisation des fonds européens par les pays qui en sont les principaux bénéficiaires…

  6. lym dit :

    C’est quand même incroyable, ce pays sorti de l’ornière par les subventions européennes, qui lâcherait presque 2 fois le montant de la Corée en plus de ne jamais acheter européen!
    En attendant, en Europe, on voit bien ceux qui raquent et ceux qui touchent: Comparer l’état des routes (et autoroutes, neuves et gratuites) chez eux, pourtant avec un climat plus rude… et leur délabrement chez nous.
    C’est ce type de pays à qui il faudrait couper le robinet, voir l’éjecter, avant que tous les cochons de payeurs ne décident de filer à l’anglaise, malgré « l’exemple » qu’aura voulu faire la (grosse) commission avec le brexit.

  7. Airforceone dit :

    @ Lagaffe
    Varsovie n’est pas la Pologne , pas plus que Paris n’est la France. Le Peuple polonais ne se trompe pas, il sait que sous le régime communiste, à l’époque du Pacte de Varsovie, beaucoup avaient peu mais mangeaient et vivaient en sécurité. Dès la chute du mur et une fois l’illusion démocratique retombée, beaucoup ont eu faim et découvert une belle misère et les mafias oligarchiques. Alors réflexe bien pardonnable, « on prend ce qu’on peut où on peut ».
    Si le gouvernement polonais imagine que la présence US va protéger le peuple polonais, c’est son choix, une fois sur place, c’est le peuple qui passera à la caisse, comme d’habitude.
    Quant à l’abominable Ours russe, surtout laissez le bien dans sa tanière, il a de quoi manger, se chauffer et assurer la protection de ses petits (et au surplus et pour moins cher, assurer l’approvisionnement énergétique de beaucoup).
    Laissez les expansionnistes du couchant et leurs vassaux, déclencher guerres, génocides, famines, ruines au nom de la démocratie. Comptez les morts passés (et à venir) et puis, si le cœur vous en dit encore, voyez l’histoire de la Russie et de ses limites territoriales.

    Pour éviter de longues lectures:

    https://www.youtube.com/watch?v=Mm8PZFz9T-E
    http://www.decorecup.com/2015/08/la-verite-sur-nos-gentils-allies-les-etats-unis-d-amerique.html
    http://poisonquotidi1.canalblog.com/archives/2019/01/13/37013708.html

    Bien à Vous,

    Airforceone

  8. Max dit :

    La monnaie pour les gros chèques polonais en matière d’armement US !

  9. werf dit :

    La défense européenne a vécu. C’est l’OTAN et les USA qui assureront, moyennant l’achat de matériels américains et bientôt d’une soulte (cf. l’exemple de la Corée du Sud), quand l’économie polonaise se sera « requinquée ». Il y a du temps devant soi…

  10. Straszny Jojo dit :

    Bah dites donc, les Polaks, va falloir en vendre de la viande avariée pour financer tout ça hein !

  11. MERCATOR dit :

    En imposant le F35 aux pays Européens, et à certains d’autres pays accessoires, le cas d’Israël étant à part ( l’avion ayant été gracieusement offert , ce qui ne l’a pas empêché de le désosser et de modifier entièrement l’électronique embarquée ) les états unis ont asservi pour quarante ans l’ensemble des pays membres de l’OTAN et du monde « libre » à l’exception notable de notre pays.

    Il faut comprendre que cet avion est un cheval de Troie introduit au sein de l’OTAN ( peu importe d’ailleurs qu’il ait ou non une efficacité tactique ou stratégique, pour les états unis ce n’est pas la question )
    « Le F35, se compose avant tout de deux systèmes informatiques embarqués : le JRE (Joint Reprogramming Entreprise), qui est une bibliothèque partagée de données sur les systèmes d’armes des adversaires potentiels distribués à toute la flotte de F35 dans le monde), mais aussi de l’ALIS (Autonomic Logistics Information System). Ce dernier dispositif est conçu pour gérer la maintenance préventive et la supply chain qui relie en permanence chaque avion à Lockheed Martin et Fort Worth aux Etats-Unis. L’ensemble de ces deux systèmes représentent plus de 30 millions de lignes de code et nécessitent pas moins de 13 serveurs par escadron de combat, qui traitent à eux seuls toutes les données de vol des avions. Puis ils les renvoient ensuite vers un hub pour chaque pays client, avant de rejoindre les Etats-Unis et les serveurs du constructeur lui-même.
    Pour un général de l’US Air force : « acheter le F 35, c’est être là au premier jour d’une guerre, aux côtés des Américains. » rappelons , pour mémoire la faible capacité d’emport de l’avion (6800 kg d’armes ou de carburant), en raison des contraintes imposées par sa furtivité, ce qui explique d’ailleurs que Tsahal ne l’emploiera pas en tant qu’avion de bombardement .

    La supply chain est unique pour tous les utilisateurs dans le monde, dans le but avoué de faire baisser le prix de l’avion, et celui de son exploitation. Gérée par le système ALS et centralisée aux Etats-Unis, ce systeme, qui d’ailleurs pour l’instant est complétement inexploitable ( sa complexité est telle que son emploi a été gelé ) est censé faire vivre des centaines de PME US . Non , l’important c’est que la centralisation de l’information chez Lockheed Martin permet au constructeur de tout connaître sur les missions de chaque avion déployé dans le monde, voire de bloquer son utilisation si elle devait s’avérer contraire aux intérêts américains. La maîtrise du système est totalement entre les mains de Washington puisque toutes les données techniques de vol, de maintien de condition ou de missions opérationnelles sont stockées dans des serveurs situés sur le territoire américain. Donc placés sous souveraineté US. Aucune armée de l’air cliente du F35 ne peut prétendre à utiliser son avion sans l’assentiment du constructeur, ( Un document juridique signé par les deux parties de plusieurs centaines de pages précisent les interdictions même les farfelues) et sans que son allié américain n’en soit immédiatement informé. Au cas « où la mission pourrait impliquer une mise en péril même légère des intérêts économiques, diplomatiques, ou porter ombrage à la souveraineté des états unis, la liaison serait immédiatement interrompue et l’avion en serait réduit à terminer son vol en « naviguant à vue » . Cerise sur le gâteau, impossibilité de rapatrier ces données ou même de trier celles relevant de l’entretien de l’appareil, des données personnelles du pilote ou de sa mission. Ainsi, le piège se referme inexorablement sur la maitrise par le client des opérations.( on comprend aisément que les israéliens se soient empressé , comme évoqué plus haut, de modifier complétement l’informatique embarquée ).