Les forces syriennes répondent à un appel à l’aide des milices kurdes, menacées par la Turquie

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

99 contributions

  1. Bloodasp dit :

    Ben alors ERDOGAN, on est pas content? C’est sur que c’est plus ma même chose, se frotter à l’armée Syrienne, aguerrie par quelques années de guerre plutôt que des miliciens Kurdes, ça calme…

    • Alouettesi dit :

      Maintenant on sait que Bachar est un bon chef d’État. Quelle conerie que La France a voulu le reverser.

      • badvaati dit :

        Un bon chef d’Etat?! Ca reste un dictateur qui a emprisonné, torturé, fait la guerre à une partie de son propre peuple, largué des barils d’explosifs… Attention des atrocités ont été perpétrées dans les deux camps mais non, ce n’est pas un bon chef d’Etat, juste un dictateur qui a réussi à s’accrocher au pouvoir en sacrifiant la souveraineté syrienne à la russie et à l’iran juste pour son intérêt personnel, celui de s’accrocher au pouvoir.

        • jyb dit :

          @badvaati
          C’est un peu plus compliqué pour assad. C’est à peu près tout ce que vous avez dit mais c’est surtout le chef politique des alaouites (désigné de façon assez occulte par les autorités spirituelles)

    • dolgan dit :

      euh, je doute que les reliquats de l’armée Syrienne fasse peur à quiconque (par contre, leurs alliés c’est autre chose). C’est les implications géopolitiques qui changent.

  2. jyb dit :

    coup de théatre ? aucun coup de théatre. Le régime syrien et les kurdes del’ypg n’ont jamais rompu les liens. Encore une fois il faut se rappeler que Alep est tombé (décembre 2016) avec le concours des kurdes au nord. Au nord de la syrie armée arabe syrienne et fds sont présents dans plusieurs localités. Un processus politique est engagé depuis 2015 entre le régime et les kurdes sur une autonomie des cantons kurdes au sein dela république arabe syrienne. Depuis l’été 2018 les délégations fds se succèdent à Damas pour gerer justement le problème de l’après daesh.
    Donc non, pour les lecteurs d’opex 360…zéro coup de théatre.

    • Motox1 dit :

      Ce scénario a été évoqué sur ce forum plusieurs fois notamment par vous, j’imagine que les turcs ont prévu aussi des réactions à ce cas de figure… contrairement à ce qu’on lit ici ce n’est en effet pas une surprise. Les kurdes n’ont rien à gagné, au contraire c’est une grave erreur, Assad est pire q’Erdogan , je ne pense pas que ça lui fait plaisir de voir un bouton de fièvre kurde dans son pays.
      Erdo lui n’est n’est pas perdant, il voit ses ennemis quitter ses frontière sans effort militaire. La même chose pour Assad.
      Les perdants sont les groupes supportés par les turcs et les kurdes…

      • Thinker dit :

        @ Motox1: Sauf que les cantons Kurdes sont tous frontaliers de la Turquie !
        Perso je pense que la France encouragent les Kurdes à se rapprocher de Damas plutôt que d’avoir à affronter l’armée du sultan. Je pense aussi qu’ils ont demandé aux Égyptiens de proposer leur médiation. C’est soit ça, soit intervenir et risquer des pertes, soit les regarder se faire massacrer en échange de même pas le plat de lentille qu’on a fait miroiter à Trump.
        Pour les Kurdes de Syrie se faire massacrer par des Turcs seraient un meilleur choix que de rentrer dans le rang sous l’empire cruel de Damas ? Vous pensez vraiment ce que vous dites après avoir pris 2 minutes pour vous mettre à leur place ?

      • Shendar dit :

        Parce que la constitution d’un embryon de kurdistan en Syrie ou au moins d’une base de soutien au PKK, ça n’est pas un risque pour Erdogan?

      • badvaati dit :

        D’accord avec vous, cependant je reste sceptique sur le fait de considérer qu’Assad est pire qu’Erdogan avec les Kurdes, rappelons que le sultan souhaite les éradiquer depuis la bataille de Kobané tandis que le dentiste a toujours traité avec eux depuis le début de la guerre, comme le répète justement jyb…
        Les Kurdes n’ont selon moins qu’un seul intérêt à effectuer ce mouvement : c’est le dernier qui leur reste qui leur permette de ne pas se voir battu militairement, désorganisés par l’armée turque (qui reste plus puissante malgré leurs années d’aguerrissement); ils peuvent ainsi conserver un potentiel militaire intact, et une organisation cohérente, tout en se retirant vers l’est, soit à proximité de la région montagneuse irakienne qui abrite vraisemblablement le QG du PKK.

    • Auguste dit :

      Il suffirait à Assad de donner un statut d’autonomie aux Kurdes et la Syrie retrouverait ses frontières,sans compter que militairement il aurait un peu plus de poids.Mais « Fort heureusement »,Assad n’en veut pas,il ne veut voir qu’une tête.Assad est un con.Une fois la Turquie contentée,je le vois bien affronter les Kurdes avec l’aide des barbus et toute la racaille de l’Euphrate.

      • jyb dit :

        @auguste
        les kurdes ont déjà un statut d’autonomie au sein de la ras. consultez la constitution syrienne 012/14.

        • Auguste dit :

          La Constitution de 2012?.Regardez les prérogatives du chef de l’Etat.C’est les Kurdes qui ont proclamé unilatéralement une autonomie et prônent le fédéralisme.Aujourd’hui Damas négocie.Et la négociation va être vite faite,à mon avis.Comme les Turcs n’en veulent pas en entendre parler,que Damas non-plus,sinon une autonomie folklorique,je vois tout naturellement Erdogan,Assad et leurs sous-traitants mettre un terme au rêve kurde.

      • Castel dit :

        @ Auguste
        Je ne partage pas tout à fait votre point de vue concernant Bachar el Assad.
        Certes, il s’est révélé encore plus sanguinaire que son père à l’usage…..
        Cependant, lorsqu’il avait prétendu au début de son règne vouloir instaurer la démocratie dans son pays, il devait être au moins partiellement sincère……
        Mais la celle-ci de son point de vue, n’était pas celle qu’attendait avec impatience les Syriens, qui auraient souhaités des réformes rapides et profondes….
        De plus, il avait deux ennemis principaux qui ne voulaient pas en entendre parler :
        Tout d’abord, les islamistes, bien sur, qui espéraient profiter du  » printemps arabe  » pour renverser son régime par la force, mais aussi les anciens nervis de son père, qui voyaient dans l’instauration de celle- ci, une menace pour leur pouvoir…
        Cela dit, maintenant que ces deux tendances extrèmes ont échouées, il n’est pas exclu que Bachar puisse « reprendre la main » face aux anciens du régime, devant leur échec flagrant ( destruction en grande partie du pays)
        et aux islamistes en majoritairement étrillés, il est possible qu’il ressorte son projet, d’instaurer une véritable démocratie, mais en le faisant progressivement comme il avait l’intention de le faire au départ.c’est à dire progressivement…
        D’autant plus, que les Russes en fin politiques qu’ils sont, le conseilleront probablement dans ce sens, car leur intéret est la stabilité dans ce pays, qui ne pourra s’obtenir que dans le cadre d’un large consensus politique….
        C’est du moins tout le mal que l’on puisse souhaiter au peuple Syrien !!

      • Vince dit :

        Avec un pays éreinté et une armée certes aguerrie mais squelettique, je vois mal Assad jouer des prolongations hasardeuses, coûteuses, aux bénéfices maigres. Et pour le coup il faudra faire sans l’appui russe et les milices chiites qui ni verront aucun intérêt.
        .
        Maintenir les régions kurdes dans le giron de Damas et récupérer les puits de pétrole suffiront largement au pouvoir. Le reste sera affaire d’opportunité. Le vent tourne très vite dans ces coins-là.

        • Robert dit :

          Vince,
          Le problème peu se poser autrement, si Assad abandonne le pouvoir sans succession fiable, c’est la guerre civile et le massacre généralisé des minorités, surtout alaouites et chrétiens.

    • datamo dit :

      Jyb
      0 coup de théâtre en effet, je vous suis là dessus.
      Extrait de mon post du 21/12 : « Les Kurdes ont une option évidente , c’est négocier avec Assad leur place dans la Syrie d’après guerre ».

  3. Pravda dit :

    La moins mauvaise solution, même si ça ne me réjouis pas qu’Assad gagne, il présente un danger moindre qu’une expansion turque de toutes façons inefficace face aux résidus de Daesh.

    • Bouli dit :

      j’imagine que les syriens seront invités uniquement sur les frontières du Rojava

      cela n’empêchera sans doute pas les turcs de procéder à des bombardements, il faudra alors voir la réaction syro-russe

      la situation reste sur place encore très imprévisible

      j’espère qu’au minimum les FDS pourront terminer le travail face à Daesh. J’ai toujours du mal à comprendre comment cet abruti de Trump a pu prendre sa décision avant que DAESH ne soit réellement anéantie. Probablement en regardant Fox News plutôt que ses briefings …

  4. Yannus dit :

    Bonjour,
    Je ne parle pas très bien le Russe mais si il y a un russophone parmi vous, pourriez vous me confiermer qu’ « apporter de la clarté » cela veut dire  » donner des directives » en français et j’ai un doute sur le sens de  » synchroniser les actions » ?
    Ce veut il dire permettre  » d’obtenir une autorisation » ou cela veut il dire  » mise en place d’un moyen de contrôle » ?

  5. Faust dit :

    si la situation se stabilise , et je pense que tout le monde a intérêt a ce que ça se stabilise , il y aura définitivement un arc chiite

    • jyb dit :

      @faust
      Le nord de la syrie ne fait pas partie du croissant chiite même si les iraniens ont toujours été présent à Alep ( économie, éducation)
      Je crois qu’on peut parler au présent. Le croissant chiite est déjà une réalité.

      • Faust dit :

        @Jyb
        la réalité politique et démographique oui
        mais a titre personnel ce que je regarde surtout en ce moment , c est la politique des pipeline dans son ensemble , c’est tout de même un des enjeux majeurs de la zone ( au sens large ) et surtout un cœur stratégique des grandes puissances ( régionales ou planétaires ) . l Iran se désenclave ( pipe iran-inde ), et je dirais même l ensemble du bloc Eurasie et en train de monter un système de transport d énergie évitant complètement la mer , allant de la chine a l Europe avec comme principaux hub les pays de l OCS ( dans lequel arrive a coopérer l Inde et le Pakistan ce qui est quand même un fait assez hallucinant )
        tout ça pour en venir au fait que c est aussi pour l Iran la voie direct pour l accès a l Europe cet arc  » chiite  » et ce qui me surprend le plus , c est l abandon par les USA de la politique de blocus forcenée autour du petrodollar et du contrôle énergétique qu ils ont mis en place depuis une éternité , ils sont en train de jouer leur monnaie , leur « empire » sur un coup de dés , ou c est du moins l impression que ça me laisse
        PS : j en profite pour vous remercier pour l’ensemble de vos posts et la qualité de l info fourni , chapeau , et merci

  6. Soe dit :

    Que va nous inventer l’OFPRA pour tous les requérants d’asile kurde syrien qui se trouvent actuellement à Calais/en France? Que les troupes gouvernementales les persécutent?, en dépit des fêtes et des joies vues ce matin à la tv?

  7. albert66 dit :

    Trump a lâcher ses alliés n’aura réussi qu’a rendre ces territoires libérés au sanguinaire dictateur syrien. A l’avenir il sera difficile à des peuple ou des armée de faire confiance aux américains.
    Et je ne doute pas une seconde que Trump a fait ce cadeau à Erdogan. Pour une raison que je ne saisi pas, tous, européen, américains et russes s’écrasent devant ce dictateur Turquie.

    • Motox1 dit :

      Dictateur, ?!vous avez une définition très spéciale à ce mot, les gens ont voté pour lui, et si la CIA n’aurait pas joué avec le feu dans la tentative de coup d’état on serait pas là. on se trouve avec la russie et Erdogan renforcés, plus aucune partie ne respecte les occidentaux qui ramasseront qd même les conséquences de ce qui s’est passé, et en qPlus Isis devient fragmenté ce qui est plus dangereux..

      • badvaati dit :

        Vous auriez des éléments pour étayer le fait que la CIA ait organisé ce coup d’état? Car je vois mal la CIA organiser un coup d’état chez un allié géostratégique de l’OTAN, surtout aussi mal foutu…
        Quand à son côté dictateur, avec la réforme constitutionnelle de 2017 le premier ministre a sauté, rendant le président plus puissant car unique chef du gouvernement, autrement dit un régime très centré autour d’un seule personne… Donc bon passer d’un régime parlementaire à direct un régime centré sur un seul homme, oui moi je vois ça comme une dérive autoritaire

  8. jesse38 dit :

    J’imagine d’ici … Les FS spéciales françaises bombardées par les turcs et sauvées par la garde républicaine Syrienne … Quel bordel …

    • Albatros24 dit :

      les français ne seront pas bombardés par les turcs (ils seront partis avant car notre président n’a de coronès qu’avec les petits et les faibles, mais pas avec les forts)
      et encore moins aidés par des syriens qui veulent qu’ils dégagent

  9. AlienaStade dit :

    Ce site perd de la crédiblité en relayant des fausses informations et des théories imaginaires..
    Croire que la Turquie va renoncer à l’opération suite à des gesticulations minables du régime assad.. LOL 😉
    L’annonce des terroristes « kurdes », du régime assad et des terroristes russes n’est qu’une pitoyable et vaine tentative de guerre psychologique contre ce qui s’annonce être inéluctable. Aucune force du régime assad n’est rentrée à Menbiç.
    On a entendu la même propagande concernant El-Bab, de même concernant Afrin maintenant sous contrôle Turc. Des dizaines de milliciens assadistes ont été liquidés par l’armée Turque à Afrin et sont repartis comme ils sont venues, la queue entre les jambes. La Turquie ne laissera jamais Menbiç entre les mains du régime ordurier d’assad. Le régime assad et ses sbires ont été prévenus par l’armée Turque. Toute tentative de s’emparer de Menbiç se soldera par l’anéantissement comme à Afrin.
    Les américains vont se retirer et laisser place à l’armée Turque, tel est le marché conclu entre Trump et Erdogan.
    20% pour de l’armée Turque est actuellement mobilisée à Menbiç et à la frontière syrienne, ce qui indique que ce n’est pas une offensive qui est prévue mais bien une invasion d’annihilation concernant la totalité des territoires occupés par les terroristes « kurdes ». Rien ni personne et encore moins le régime assad ne pourra s’y opposer. La dure réalité attend les terroristes « kurdes » et le régime assad ainsi que le régime du kremlin.

    • ClémentF dit :

      « Des dizaines de milliciens assadistes ont été liquidés par l’armée Turque à Afrin et sont repartis comme ils sont venues »… Il faudrait savoir !

    • Logos dit :

      Oui, et les femmes et les enfants arméniens au début du XXème, c étaient aussi des terroristes? mais comment peut on tolérer de telles anneries … la liberté d expression n’a t elle aucune limite ?

    • Thaurac dit :

      C’est carrément une invasion que veut faire la turquie, et elle risque de se trouver face à la russie, le hez, donc l’iran frontalier, les syriens,voire la france qui pour pourrait devenir un allié officieux pour les renseignements.
      surtout ne pas croire qu’en cas de branlée, ou grosse perte, que l’otan interviendrait car la turquie serait l’agresseur
      Il pète les fusibles le petit nazillon d ‘erdogan

    • maya6259 dit :

      Le manque de crédibilité est de faire croire que l’armée turque a la valeur nécessaire pour imposer la volonté de son dictateur islamiste à qui que ce soit .

    • albert66 dit :

      Laisse moi deviner … tu es turque …

    • Tintouin dit :

      Aller, j’ose 🙂
      Tu t’es vu quand t’as bu ?

    • Pierre dit :

      Ben dites donc, si vous n’habitez pas encore à Ankara, je vous suggère d’aller sur Rbn’b et de chercher un vol au plus tôt.
      Quant à « L’annonce des terroristes « kurdes », du régime assad et des terroristes russes n’est qu’une pitoyable et vaine tentative de guerre psychologique contre ce qui s’annonce être inéluctable.  »
      J’ai l’impression de lire une déclaration du général Tapioca dans Tintin et les Picaros…

    • Yannus dit :

      « L’annonce des terroristes « kurdes », du régime assad et des terroristes russes ( Poutine appréciera) n’est qu’une pitoyable et vaine tentative de guerre psychologique contre ce qui s’annonce être inéluctable »
      Quand bien même cette affirmation serait vraie, il me parait clair qu’une offensive turque ne serait pas appréciée du Kremlin puisque que Poutine « apportera de la clarté » à Erdogan et lui dira comment  » synchroniser ses actions  » contre le HTS à Ibled peut-être?
       » Les Américains vont se retirer et laisser la place à l’armée turque » : Peut-être mais comme Trump ne veut plus jouer le gendarme au moyen-orient, que ce passera t’il si Poutine livre à Erdogan les S400 avec un temps d’avance et écrase 20% de l’armée turque sous les bombes?
      Il faut voir ce que donnerait sur une carte quelle serait la situation avec des djihadistes d’Erdogan occupant les 30% du territoire syrien détenu par les FDS bien plus disposés à coopérer que la bande de sunnites d’Erdogan.
      Pour ce qui est de l’invasion d’annihilation , merci de nous confirmer officiellement la véritable nature des projets d’Erdogan.

      • AlienaStade dit :

        Le Kremlin ne peut rien faire concernant l’est de l’euphrate, là bas la Turquie traite uniquement avec les américains et le marché est déjà conclu. Les américains vont se retirer du nord pour laisser place à l’armée Turque. La dernière chose que Trump veut c’est de voir les médias américains titrer à la une « Trump retire l’armée US pour laisser place à la russie en syrie ». Le seul endroit où la Turquie traite (bien qu’optionnel) avec le Kremlin c’est à Menbiç, mais suite à la réunion d’aujourd’hui en russie avec la délégation turque, les choses ont été mis au clair, Menbiç revient à la Turquie, en échange la Turquie laissera peut être le régime assad quelques miettes à l’est de l’euphrate comme Deir Ez Zor et quelques villes insignifiantes au sud. Voilà tout. La russie ne peut rien faire face à la Turquie en Syrie, l’armée Turque démolirait l’armée russe et les pitoyables sbires assadistes en peu de temps, revenez à la réalité, regardez la carte et la distance entre la russie et la syrie et le trajet logistique (détroit Istambul). C’était pas un responsable russe qui parlait de « liquider le kyste jihadiste à Idlib » il y’a peu ? 😉 L’est de l’euphrate appartiendra à la Turquie, je suis navré.

      • dolgan dit :

        *et écrase 20% de l’armée turque sous les bombes?*
        .
        Revenons à la réalité du terrain: ils peuvent abattre quelques avions et porter des coups d’arrêt (via quelques bombes bien placées) temporaire à l’armée Turque. Eventuellement déployer un système de guerre electronique.
        .
        Mais les Russes sont comme nous: ils n’ont pas les moyens (sur place) ni la volonté/intérêt d’entrer en guerre ouverte et massive contre les Turques.
        .
        On peut tout à fait envisager des frappes contre les proxis turcs coordonnées avec les FR/GB et associé à une résolution unanime du conseil de sécurité bloqué par un véto US (sauf si Trump retourne sa veste, ce dont il est coutumier).

    • Pravda dit :

      Quelle est la légitimité d’erdo à envahir Manbij une fois les Kurdes partis (à part, comme d’habitude, aider ses amis de Daesh)?
      Ça s’appelle une annexion, ou un coup d’esbroufe à destination de son peuple pour lui faire oublier le cours de la Lire et les difficultés à venir.
      Le petit dictateur ferait mieux d’apprendre à cultiver les oignons pour nourrir les Turcs.

    • badvaati dit :

      Wow, une « invasion d’annihilation », rien que ça.. Vous voulez tout massacrer quoi. Quant à penser que la Turquie a les moyens militaires de vaincre à la fois les iraniens, le hezb, l’aviation russe, la SAA et les kurdes, c’est vraiment un doux rêve, elle se remet à peine des purges ayant suivi le coup d’état de 2016.. Elle n’a de plus pas d’expérience de guerre conventionnelle, juste de contre-insurrection dans des territoires qu’elle connait et contrôle, l’est de la turquie, et contre des miliciens privés de matériel lours, artillerie aviation… Faut arrêter de s’abreuver de propagande

      • Vince dit :

        Dans le monde merveilleux des Turcs, il y a donc les Turcs. Et puis tous les autres, communément appelés en turc « terroristes ». Y a pénurie de mots dans ce pays, que voulez-vous ma bonne dame.
        .
        On a pas fini de se mordre les doigts d’avoir empêché les Russes de (re) prendre Constantinople. On fit la guerre pour le roi d’Angleterre, avec comme remerciement un doigt d’honneur en 1870….

    • Albatros24 dit :

      Face à la glorieuse Armée turque, les kurdes attendent (depuis des décennies) la « dure réalité » dont vous parlez…vous pouvez toujours continuer à rêver les yeux ouverts, vous les turcs ne viendrez pas à bout des kurdes qui eux se battent pour leur liberté voire leur peau.

  10. Auguste dit :

    Les Turcs sont entrés en Syrie et sont aux bords de Manbij.Il n’y a pas d’armée syrienne à Manbij.Les hélicos américains survolent la ville.Les Français sont à l’est de l’Euphrate.
    Voir ce qu’Erdogan a obtenu hier des Russes.et ce que lui a autorisé Trump.Jusqu’où il peut aller.
    Même la 1ère Armée, qui est en Thrace orientale positionnée contre la Grèce et la Bulgarie,est invitée aux festivités.Cela va suffire,il veut pas un coup de main Recep?

  11. Castel dit :

    C’était à prévoir…
    Maintenant les choses sont claires, si les forces Syriennes volent au secours du YPG, le reliquat de Daesh, et autres groupes djihadistes encore dans la région vont sûrement être accueillis à bras ouvert en tant que supplétifs par l’armée Turque….
    Espérons que les Iraniens n’interviendront pas directement, ce qui pourrait donner à Trump l’envie de se ré impliquer dans ce conflit, ce qui ne me semble plus souhaitable à l’heure actuelle….

  12. Albatros24 dit :

    Et au final c’est Poutine et Assad qui gagnent…on voit mal Erdogan s’opposer à un retour des syriens chez eux.
    Reste à savoir ce qu’il va advenir du combat contre Daesh plus au sud…

    • Frédéric dit :

      Et pourtant, les autorités turques ont déclaré que les Kurdes n’ont pas le droit d’invité des unités syriennes gouvernementales :?!

      http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/12/28/97001-20181228FILWWW00096-minbej-les-forces-kurdes-n-ont-pas-le-droit-de-faire-appel-a-l-armee-syrienne.php

      Manbij: les forces kurdes «n’ont pas le droit» de faire appel à l’armée syrienne

    • nofake dit :

      « on voit mal Erdogan s’opposer à un retour des syriens chez eux. »????? Afrin, Azaz,Al Bab, Jarabalus c’est chez qui sur votre carte? S’il a l’autorisation des américains Erdogan se gênera pas pour bombarder les syriens voir se frotter aux Russes c’est pas son style d’être gêné….

      • Yannus dit :

        ils n’ont peut-être pas le droit mais il l’ont fait et l’armée syrienne est présente en zone kurde.
        Je pense qu’Erdogan a l’autorisation des Américains, mais il n’a pas eu l’aval de Poutine. Si après il s commence à se frotter au Russes, il risque aussi quelques déconvenues.

      • Thinker dit :

        La dernière fois qu’il a abattu un avion Russe, il est tout de suite aller se planquer la queue entre les jambes en pleurant derrière les Américains… une situation on ne peut plus gênante !

    • Castel dit :

      @ Albatros24
      Grâce quand même à l’intervention à l’Est de la coalition internationale, faute de quoi, même avec l’aide des Russes et des Iraniens, cette guerre serait loin d’être terminée !!!

  13. Polymères dit :

    Un coup de théâtre, effectivement.
    Les kurdes jouent leur dernière carte, celle d’Assad, pour se sauver face aux turcs qui allaient intervenir prochainement.
    Cette arrivée de l’armée syrienne peut empêcher les turcs d’agir (on compte la dessus à Damas), mais comporte également un réel risque de dégradation de la situation.
    Car si l’armée syrienne débarque, elle ne va pas pour autant détruire les kurdes, ils feront avec. Cette « alliance » ne va pas plus satisfaire Ankara que celle qui prévalait avec les américains, donc les tensions resteront et plutôt que de se tourner contre Washington, elles seront contre Damas.
    La Turquie reste le glaive et le bouclier d’une opposition anti-Assad, elle subit inéluctablement une pression intérieure favorable à la confrontation contre Damas. Cette entrée de l’armée syrienne risque d’emmerder les plans d’Ankara, qui je le pense, ne sont pas juste une question d’éliminer des kurdes, mais bien de « bouffer » le voisin dans une perspective d’influence voir d’annexion à long terme, malgré ce qu’ils en disent.
    Ce changement pourrait également bousculer l’agenda des opérations et précipiter une intervention turque à l’est de l’Euphrate avant que l’armée syrienne n’arrive.

    Le risque de confrontation entre la Turquie et Assad devient à mes yeux de plus en plus important, si ce n’est inévitable pendant et après le grignotage de cette zone kurde.
    Les intentions turques ne sont pas aussi nettes que ce que le discours d’Erdogan dit. Il sont obtenus ce qu’ils voulaient des russes, des américains et maintenant l’armée d’Assad allié à la Russie viennent se mettre au milieu? Erdogan en dehors de sa stratégie nationaliste, cherche aussi en Syrie des territoires sur lesquels il pourra envoyer les millions de réfugiés (qu’Assad ne veut de toute façon pas qu’ils reviennent), il lui faut des villes, quitte à en chasser les kurdes pour y placer d’autres populations.
    Affaire à suivre…

    • didixtrax dit :

      Ces Kurdes ne jouent pas leur dernière carte, ils se resservent toujours de la même, à chaque fois. Comme le chante J. Dutronc ils retournent leur pantalon pour la n-ième fois. Nul n’en est dupe, personne ne peut leur faire confiance, tous continueront à les utiliser..

      • Albatros24 dit :

        les kurdes ont toujours gardé une « carte » syrienne
        Ils ne retournent pas leur pantalon (comme votre maître Erdogan) mais survivent et s’adaptent.

      • Castel dit :

        @ diditrax
        Les kurdes ne retournent ni leur veste, et encore moins leur pantalon comme vous l’indiquez, mais ils sont bien obligés d’accepter l’aide d’ou qu’elle vienne…
        Et au début du conflit, l’armée Syrienne avait suffisamment fort à faire, quand on se rappelle ses nombreux revers autour de Damas et d’Alep, et surtout autour de la cité antique de Palmyre en particulier….
        De plus, au début de cette même guerre, elle semblait s’intéresser surtout aux rebelles qui étaient censés avoir des démocrates dans leurs rangs, en sachant que les seuls à avoir été libérés de leurs prisons avant le début de cette guerre étaient surtout des Islamistes notoires….
        D’ailleurs, que ce soit pour Raqua, ou Kobané, ils n’ont pu compter que sur l’aide de la coalition, l’armée Syrienne étant beaucoup trop occupée ailleurs, pour pouvoir les aider…….

        • didixtrax dit :

          Tout cela n’empêchait pas les Kurdes de répéter leur attachement à leur citoyenneté syrienne, à la souveraineté de la Syrie, au respect de ses frontières, tout en acceptant l’aide étrangère, ce que Damas aurait bien compris, ce qu’ils n’ont pas fait, bien au contraire (Afrin , annexion de l’Est), … Ils auraient pu demander la reconnaissance « du peuple kurde, composante du peuple syrien » pour paraphraser l’ajout juridique de Mitterrand.

          .

          Ainsi au lieu de l’autonomie, dont il disposait déjà, ils se sont clairement aventuré vers le sécessionnisme et la trahison. Je parle des dirigeants kurdes bien entendu. Mais les Kurdes de base paieront l’addition, au moins par la perte de confiance de la part du reste des Syriens.

    • maya6259 dit :

      Si l’idée du dictateur islamiste turc est de récupérer des territoires en Syrie pour renvoyer dans leur pays des centaines de milliers de Syriens candidats à l’invasion de l’Europe , alors là oui je suis favorable à ce que les Kurdes soient encore les dindons de la farce !!. Chacun ses intérêts . Par contre si c’est du pur impérialisme ottoman et de la conquête territoriale alors là , il faut soutenir les kurdes et leur rêve d’indépendance.

  14. Thaurac dit :

    Donc on va laisser encore une fois un nazillon annexer un territoire, car il passera dans l’escarcelle turque.
    C’était pas assad qui disait qu’il voulait récupérer , avec ses alliés, la totalité du territoire?

    • Motox1 dit :

      Ca devient peu crédible d’appeler tout le monde Nazi, ca fait plus de mal a votre communauté qu’autre chose…

  15. Thaurac dit :

    Mr Lagneau, vous n’avez pas d’autres pin up kurdes, car chaque fois vous nous ressortez ces deux ( et oui je suis observateur) 😉

  16. TDK dit :

    Et si Trump avait fait tout cela pour contrer Erdogan et accelerer une solution politique entre les Kurdes et Assad ?

  17. Pierre dit :

    Ben plus au sud, Israel lance une attaque à partir du ciel libanais en se planquant derrière des avions civils qui atterrissaient/décollaient de Beyrouth et Damas. On sent quand même la tendance chevaleresque…
    Les russes annoncent 14 missiles sur 16 interceptés, après c’est le concours de propagande, les israeliens disent avoir été attaqués et avoir repondu sur des iraniens et des cadres du hezbollah.
    https://www.lorientlejour.com/article/1149994/raids-israeliens-en-syrie-le-liban-a-echappe-a-une-catastrophe-selon-fenianos.html

    • fabrice dit :

      A en croire radio Poutine radio crétine les Israéliens ont du certainement aussi truquer les photos satellites des raids https://www.jpost.com/Arab-Israeli-Conflict/Satellite-images-show-damage-to-Iranian-bases-after-Israeli-Syria-strike-575604
      C’est bien sur un complot judéo capitaliste maçonnique pour dénigrer la glorieuse armée arabe syrienne et la Russie connue dans le Monde entier depuis Staline pour dire toujours la vérité…

      • Pierre dit :

        Si vous considérez que l’orientlejour et le ministre libanais des Travaux publics, Youssef Fenianos correspond à Radio poutine, grand bien vous fasse. Si vous êtes en adoration devant l’armée israélienne et son incroyable audace décrite dans l’article que ‘jai mis en lien, grand bien vous fasse encore. Vous choisissez vos stars comme vous l’entendez
        Mais je sais lire, et je vous suggère de commencer à apprendre avant de commenter.
        Quant au message suivant je n’y réponds même pas, on a l’impression de lire un concentré de propagande comique

        • fabrice dit :

          Fenianos est le député de Zghorta, ville base du clan Franjiye, vassal et soumis à Bachar al Asad depuis toujours.
          Etant donné qu’il y a en permanence des avions qui atterrissent et qui décollent de Beyrouth, je ne vois pas quand les avions israéliens pourraient bombarder…
          Les propos de Fenianos sont aussi intelligents que si je disais que les bombardements français à côté de Gao sont scandaleux car ils menacent des avions civils se rendant à l’aéroport de Bamako… Et les décollages de la base militaire d’Evreux, ils menacent le trafic de Roissy peut être ?
          Le GVT libanais est quand même celui qui a eu le culot de répondre à des journalistes qui l’accusaient de leur avoir donné de fausses informations la phrase suivante « t’avais qu’a vérifier ». C’est dire la confiance que l’on peut leur faire…
          Ma 2ème phrase se moque effectivement des bobards à la chaîne débité par les pro russes et pro Hezb (dont Fenianos fait partie) et qui semblent impressionner certains Français (j’appelle tous ces perroquets pro russe et pro Hezb « radio Poutine » car ils font écho à la « Pravda » russe)…Je rappelle que l’ancien président libanais Lahoud s’amusait à distribuer à des officiers français de la FINUL le livre antisémite de Garaudy « les mythes fondateurs… »
          Quand à votre expression « on sent la tendance chevaleresque » peut on la prendre autrement qu’une insinuation antisémite ?

          • Pierre dit :

            Je vais juste répondre à ‘Quand à votre expression « on sent la tendance chevaleresque » peut on la prendre autrement qu’une insinuation antisémite ?’
            Si vous voyez une insinuation antisémite à cette phrase vous êtes un grand taré totalement paranoiaque. Comment et ou peut on y voir une remarque antisémite, votre nom de dieu de chantage à la con est à vomir, je ne peux plus supporter le type de demeuré que vous représentez. Donc ignorez moi et retournez dans votre asile. C’est ce genre de remarque qui nourrit l’antisémitisme en chialant sans cesse à l’antismétisme dès qu’on paprle d’Israel, je suppose que la plupart des juifs dotés d’un cerveau doivent vous trouver pitoyable et dangereux avec ce type de rhétorique à 2 balles. Malade!

          • fabrice dit :

            On sent la tendance antisémite chez vous… Les Juifs ne sont pas chevaleresque, sont des chialeurs, en font trop sur l’antisémitisme, font du chantage, sont paranoïaques (c’est vrai quoi la Shoah a-t-elle existé ? Comment pourraient-ils soupçonner qu’il y a des antisémites en Europe ?)
            Celà ne sert à rien de beugler comme un voleur qu’on vient de prendre sur le fait.
            Le langage est fait de tel façon qu’un préjugé se perçoit.
            Je vous donne un exemple, « elle est juive mais elle est gentille » me disait un collègue en parlant de la copine de sa soeur…
            Prenez juste conscience que votre langage vous trahit, c’est tout.
            C’était juste une question. Votre réponse me conforte juste dans ma première impression.

    • Les fables russes séduisent encore les esprits simples (dont les anti-israéliens primaires) et les prétendus  » chevaleresques  » donneurs de leçon bien au chaud dans leur salon.
      Votre récit est aussi crédible que celui de l’Iliouchine abattu par les avions de l’IDF (déjà rentrés à leur base) alors qu’il fut touché par l’efficace défense syrienne.
      Il va falloir vous rentrer dans le crâne qu’Israël ne se suicidera jamais.

      • Franchouillard dit :

        Dog kravi, je ne sais pas ce que vous cherchez à faire sur ce blog. Mais dans le cas où vous voulez démontrer que votre cause (sioniste, si j’ai bien compris) est sympathique, je vous informe que votre méthode n’est pas la bonne.
        Je fais bref pour cette fois mais je reste à votre disposition pour vous expliquer mieux.

        • Albatros24 dit :

          A franchouillard (mot qui reste une insulte pour moi qui suis patriote au passage, et même si nous français ne sommes pas parfaits loin de là).
          .
          Dog Kravi est sans doute pro israélien et fait comme vous et moi : il défend ses opinions…Sa méthode n’est pas plus « mauvaise » que la nôtre.
          Il en a le droit et la légitimité, même si vous êtes en désaccord avec lui. De plus ses infos sont souvent intéressantes et il est bon d’avoir tous les avis, même de la part des trolls russes, turcs ou chinois nombreux (ou qui pullulent bizarrement) sur ce site, pour se faire ensuite son idée. Personnellement je lis toujours ses commentaires quand je vois son image (bien qu’il manque toujours la couleur rouge à son drapeau….).

          • Albatros24, le blanc-bleu est la couleur d’Israël…
            Et merci pour la légitimité : ça me change de ceux qui voudraient par tous moyens, permanente désinformation comprise, délégitimer l’état hébreu.

        • Castel dit :

          @Franchouillard
          Que l’on soit d’accord ou pas avec les idées développées par certains sur ce site, il me parait quand même intéressant de connaître leur point de vue….

        • Franchouillard, je brûle d’impatience de connaître vos explications.

  18. Szut dit :

    Face à la bêtise, à la fatuité et au manque de scrupules de Trump, même Poutine qui n’est pourtant pas un modèle de subtilité à sa chance. Qu’est ce qu’il va faire maintenant Trump ? Supplier les russes de prendre l’Alaska. Rapatrier les troupes US de l’OTAN, contre l’assurance écrite de Poutine que la Russie n’envahira jamais l’Europe ?

    • fabrice dit :

      La Russie n’a plus que 140M d’habitants avec une démographie catastrophique…
      Géographiquement on parle de « rétrécissement ». La Russie vue du ciel ressemble à un archipel de quelques métropole séparés de centaines de km de vide et de village ou même de petites villes quasi abandonnés, et reliés que par avion ou le transsibérien. Ces métropoles très inégalitaires, avec une petite élite richissime prospèrent du pillage des matières premières en vampirisant tous les investissements.
      L’essentiel de ses exportations sont des hydrocarbures (67%), des métaux (nickel…), des diamants et des céréales…
      Avec un baril à moins de 50$, la Russie manque de moyens et d’hommes.
      La Russie fait juste illusion.
      Au mieux dans 20 ans la Chine aura colonisé la Sibérie.

      • Pierre dit :

        Mon dieu, mais feriez vous preuve d’antislavisme? responsable de millions de morts durant la 2° GM Quelle honte, que fait la police de la pensée.

    • Motox1 dit :

      Vous n’êtes pas loin de la réalité, je pense même en dessous de ce que ce génie peut encore nous sortir en 2019, qui promet être une saison plus intense

    • Wagdoox dit :

      Ahaha vous refusez de comprendre !
      Trump a mis face a face la Russie et la Turquie. Qui s’entendait parce qu’il y avait un enemies commun les us. Les américains se foutent du moyenne orient maintenant. A la limite ça peut sauter si ça permet de couper les vivres aux chinois et européens.
      Bref trump va mettre les troupes en Asie et peut être envoyé des mercenaires en Afghanistan. C’est finalement tout ce que voulait faire obama sauf que lui y arrive.
      Il va forcer les européen à mettre 2% sur la table pour à assurer eux meme leur défense voir même demander des renforts maritime à la France et la Grande Bretagne sur le pacifique. Ça laisse l’approvisionnement européen en pétrole sans défense. Soit on fait une politique énergique verte soit une défense commune. D’où le fait qu’on en parle tellement en ce moment.

  19. aleksandar dit :

    Aucun coup de théâtre comme le note Jyb.
    Les Kurdes ont tiré la leçon de la perte d’Afrin et depuis longtemps déjà, en juin, une délégation du gouvernement syrien a visité Raqqah pour parler de reconstruction et début décembre les YPG ont rendu le contrôle du barrage de Tabqah au gvt syrien.
    Certains on parlé de piège tendu aux russes par Trump.
    En fait c’est a Erdogan que Trump a tendu un piège, le retrait américain laisse Erdo face a l’armée syrienne, aux iraniens de l’IRCG et aux russes ( couverture aérienne).
    Et Erdo ne fait pas le poids face a ça sauf a accepter quelques milliers de morts ce qu’il ne peut pas se permettre politiquement.
    La partie est finie pour Erdogan, petit a petit la SAA va grignoter le territoire des Ypg avec l’appui des russes et des iraniens, les kurdes devront se contenter du statut de semi autonomie de la constitution syrienne de 2012.
    Nous sommes au Moyen Orient ou la figure du chef est incontournable et ou l’autonomie trop grande d’une ethnie aboutirait a la destruction de l’état, Assad le sait et le peuple syrien n’en veut probablement pas.
    C’est toujours facile pour les petits blancs de plaquer leur réalité sur le monde extérieur, mais cela ne provoque que des catastrophes.
    Trump a décidé d’arrêter et c’est tant mieux pour la paix mondiale, n’en déplaise aux Warriors Play Station qui peuplent ce site.
    Prochaine étape : remontée de la SAA jusqu’à Hasaka et Qamishli, intégration des tribus dans la SAA et liquidation de Daesh au sud en liaison avec les PMU irakiennes.
    Parce que l’Irak veut en finir avec Daesh aussi et le plus tôt possible.
    Face a la Tiger Force et le 4eme corps, les djihadistes de Daesh seront éliminés en moins de 2 semaine
    Fin de partie pour l’empire ottoman roulé dans la farine par Trump

  20. Barfly dit :

    Après 3 ans de combat, les kurdes remettent leur destin entre les mains d’Assad. Cela semble être la solution la moins pire. Il y a de quoi être dégoûté.

  21. Expression libre dit :

    J’avais évoqué il y a quelque temps la possibilité d’un accord Kurdes-Syriens sur
    http://www.opex360.com/2018/12/24/m-trump-a-officiellement-signe-lordre-de-retrait-des-troupes-americaines-de-syrie/
    Poutine n’est pas venu pour rien, en soutenant Assad, il vise à ce que la Syrie retrouve son intégralité. Quel pied de nez aux occidentaux! On reviendra au point de départ avec une Syrie réunifiée avec des provinces kurdes autonomes. Tout ça pour ça? La vie du quidam lambda, on s’en fout comme toujours. Au fait, la coalition visait bien l’éradication de l’EI, c’est presque fait. Trump n’a pas envie de faire la guerre à son ami Poutine. Le retrait US était prévisible. Les « Alliés » peuvent jouer les vierges effarouchées, on ne me fera pas croire que les « services » n’étaient pas au courant. Ou bien, toute prospective stratégique est inutile.

  22. Arnaud dit :

    Il me semble que j’avais écrit un post en ce sens… Les Kurdes sont sur place.Peu importe les grands principes, il était évident qu’ils allaient s’allier avec un partenaire local pour se sauver des Turcs. Et quoi qu’on en pense, Bachar al Assad est un excellent présidnet dans la région : la Syrie, c’est le Mashrek, pas l’Europe. Dans cette région, on dirige par la force et la ruse, en s’appuyant sur les tribus, sur les alliances… Et en ce domaine, comme son père, Bachar est très fort.
    Dans les années 1900, la France pouvait intervenir car elle avait des cadres -militaires et diplomatiques- qui connaissait finement les régions dans lesquelles ils opéraient et qui ne fondaient pas leurs décisions sur BFM TV… Eux comprenaient les acteurs, les jeux, les non-dits… Aujourd’hui, force est de constater que notre dogmatisme et notre manque de connaissance nous ont conduit dans le mur. Les Kurdes et les Syriens vont s’allier, face à la Turquie… Et les Kurdes ont bien raison. Bachar al Assad ne les lachera pas, pas par bonté d’âme, mais pour s’opposer à Erdogan : la syrie laique (mais avec un corps dirigeant chiite) ne peut en aucun cas laisser la Turquie désormais islamiste s’imposer (alors que 80% de la population syrienne est sunnite).

  23. Baki Okçu dit :

    Turcs et Russes se sont mis d’accord pour se coordonner et éradiquer toute forme de terrorisme, dixit Serguei Lavrov.

    Selon moi,

    La Russie fait pression sur l Iran et la syrie pour qu ils ne fassent pas obstacle à une prochaine intervention turque, terrestre et aérienne aux fins de rester ad vitae veternam dans le rojava.
    En effet, il y a la centrale nucléaire d akçakale, turkstream et…tomates.
    Ensuite, l arc chiite passe par le sud et non le nord, près de Deir et Zor
    Enfin le gouvernement syrien se cantonnera surtout sur la syrie utile.

    Manbij valait le coup, majoritairement arabe. Le reste du nord, comme afrin, aux turcs.

  24. Baki Okçu dit :

    Il est même possible que russes et américains se soient entendus au sujet de la zone kurde pour la confier aux turcs et à ses mercenaires de l asl

  25. L’accord entre les Kurdes et Assad concernant le transfert de Manbij au gouvernement syrien est un revers cuisant pour le président turc Erdogan, le deuxième en un mois. Il a d’abord été convaincu qu’il avait obtenu l’approbation du président Trump, après la sortie des États-Unis, pour que son armée s’immisce sur le territoire kurde du nord-est de la Syrie, traverse l’Euphrate et s’empare de leur capitale Qamishli. Trump n’a pas explicitement dissipé cette impression. Mais quand une délégation américaine de haut rang a promis d’arriver à Ankara et de coordonner les actions militaires américano-turques, elle ne s’est, finalement, jamais manifestée, et le dirigeant turc a commencé à voir ses projets s’envoler en fumée.
    Il a réagi en annonçant mardi 25 décembre qu’il se rendait à Moscou pour discuter avec Poutine de la crise entourant le prochain retrait des troupes américaines et de son plan visant à déplacer l’armée turque en traversant l’Euphrate. Mais ensuite, il a reçu une gifle du Kremlin. Peskov a déclaré que le programme du président russe pour les prochains jours était complet.
    https://tinyurl.com/yc2c8fqm

  26. Carredas dit :

    Arrêtez d’utiliser le terme « régime syrien » en parlant du gouvernement de la Syrie. Jusqu’à preuve du contraire on ne parle pas du « régime français  » pour parler de Macron alors qu’il est aujourd’hui moins légitime ici que Al Assad là-bas et je ne suis pas un fan de ce type… Un peu de distance ne ferait pas de mal à nos « journalistes »…

  27. MERCATOR dit :

    @ Carredas  » pour parler de Macron alors qu’il est aujourd’hui moins légitime ici que Al Assad là-bas »
    Type même du propos excessif et donc, insignifiant, Macron a été légalement élu, ( vouloir faire un parallèle avec le sanguinaire ophtalmo est proprement scandaleux ) ce n’est tout de même pas ma faute si votre championne s’est lamentablement vautrée lors du débat du second tour , quoi qu’il en soit ce n’est un secret pour personne que j’ai voté pour lui et je ne tolérerai pas que des factieux qu’ils soient de droite ou de gauche ne veuillent qu’un seul instant tenter de remettre en doute sa légitimité, j’ai subi tout jeune la guerre civile, une fois de trop !