Un rapport du Pentagone admet que l’hélicoptère russe Mi-17 est mieux adapté que l’UH-60A Black Hawk pour l’Afghanistan

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

61 contributions

  1. Raymond75 dit :

    On peut tenir le même raisonnement avec les Rafales et autres avions de ‘supériorité aérienne’ , utilisés pour larguer des bombes sur des villes sans défense ou attaquer des pick-up ! La sophistication militaire est surtout une volonté du complexe militaro-industriel. Les maitres mots de tout matériel militaire sont rusticité et facilité de maintenance.

    • Le Capichef dit :

      On peut penser ainsi, mais le jour ou on devra se battre contre autre chose que des mecs en sandales, ça va piquer.
      La rusticité et la facilité d’entretien sont importantes maintenant, mais l’avance technologique le sera peut-être tout autant demain. Et ce jour là, on sera bien content d’avoir développés nos engins sophistiqués.

      • Le Glaive dit :

        @le Capichef : ça fait bien 70 ans qu’on ne se bat que contre des mecs en sandales, et ce n’est pas prêt de changer …

      • Raymond75 dit :

        Le prochain conflit ‘majeur’ débutera par des bombes a effet électro-magnétiques, qui réduiront à néant cette belle électronique.

      • sirthie dit :

        @Le Capichef

        « La rusticité et la facilité d’entretien sont importantes »
        .
        Rusticité et facilité d’entretien ne sont pas incompatibles avec supériorité technologique. Il suffit que cette supériorité technologique soit utilisée pour concevoir des équipements durables, modulaires, etc.
        .
        C’est parait-il la philosophie de conception du Rafale, très modulaire et qui n’intègre que des technologies parfaitement maitrisées par ses constructeurs. A contrario, l’obsession des militares US pour la supériorité individuelle de leurs armements et pour la polyvalence (sinon l’omnivalence) les mène à intégrer dans leurs armements des technologies non maitrisées (à charge pour le contribuable de financer leur développement).
        Source : http://www.portail-aviation.com/blog/2014/12/09/rafale-la-revolution-dans-levolution/
        .
        A l’opposé, des avions comme les F15, F-16, F-18, A-10, conçus pour réaliser un seul type de missions, se sont révélés très performants.

        • tschok dit :

          Il n’y a en effet aucune raison valable de se condamner à un monisme forcené, qui nous obligerait à choisir entre le fromage ou le dessert, alors qu’on peut s’offrir les deux.

      • Vince dit :

        C’est en effet la quadrature du cercle, et la limite du « qui peut le plus peut le moins. »
        .
        N’empêche que la fiabilité et la facilité de maintenance, ça doit primer sur tout le reste. Vous pouvez avoir la meilleure caméra optique du monde, si elle tombe en panne au bout de deux heures avant d’arriver sur le champ ,de bataille, ça le fera pas.

  2. Castel dit :

    Le MI,17 qui est en fait la version « export » du MI8, esy une véritable « bête de somme » en matière d’ hélicoptère….
    Rustique à souhait, il ne demande qu’un minimum d’entretien, son côté polyvalent est intéressant dans la catégorie 12 tonnes, et semble bien correspondre aux besoins de ce pays.
    Par contre, pour tout le reste il semble dépassé par rapport aux hélicoptères actuels, que ce soit en vitesse, capacité , autonomie etc….
    Donc, cela n’est peut-être pas si mauvais qu’il cohabite avec des blackhawks, qui pourront s’occuper des missions de « pointe », pendant que le MIl, assurera la routine…
    En quelques sorte, ils se compléteront !!!

    • Lol dit :

       »
      Pour aller dans les champs, une Citroën 2 CV est sans doute plus adaptée qu’un SUV C3 Aircross, « .
      Arrogance et condescendance

  3. J.Charles dit :

    « 4.000 tonnes en interne », balèze le pti gars 😉 (Desolé Laurent)

    • mas 36 dit :

      Après relecture attentive :  » En outre, il peut transporter 32 passagers ou 4.000 kg en interne et 4.500 kg en externe « . Si je ne me trompe donc 4 tonnes en interne et 4,5 tonnes en externe.

      Désolé J.Charles ! ( pour la mounaque je sais pas faire ).

  4. Jean Phi. dit :

    En clair et une fois de plus, le matos US est deux fois moins bon que celui des Popofs, hélicoptère qui rament, bateaux fous, avions pas au point, chars impossibles à entretenir en zone de combat, Humvee ou il faut mieux apprendre à combattre à l’envers (en cas d’IED)………

    • ruffa dit :

      Ouais on a vu ce que ça a donné avec le Porte-avions Russe le Koutnetsov comparé aussi PA américains : grosse rigolade !! Quand aux avions Russes vendus à l’Inde c’est un désastre par rapport aux Rafales !
      Quand au B2 ou F22 les Russes font pâle figure!

      • sirthie dit :

        Heuuu… aux dernières nouvelles, le porte-avions de nouvelle génération Gerald Ford (12,9 milliards de dollars) a des problèmes avec ses catapultes électromagnétiques :
        .
        « le rapport du DOT&E, publié en janvier, a sévèrement critiqué les catapultes EMALS ainsi que le système d’arrêt des aéronefs (Advanced Arresting Gear – AAG), conçu par General Atomics.
        Source : http://www.opex360.com/2018/02/20/catapultes-emals-dernier-porte-avions-americain-ne-seraient-fiables/
        .
        « La fiabilité médiocre ou inconnue des catapultes, des dispositifs d’arrêt, des ascenseurs pour munitions et des radars nouvellement conçus, qui sont tous critiques pour les opérations aériennes, pourrait affeceur la capacité [du porte-avions] à assurer des sorties, ce qui rendrait le navire plus vulnérables aux attaques ou imposerait des limites aux opérations de routine », avance le document. »

        … et a/a eu des problèmes avec ses 400 km (si je me souviens bien) de plomberie, au point que son équipage doit/a dû faire ses besoins dans des seaux.
        .
        Alors, pour la supériorité technologique, vous repasserez…

        • ruffa dit :

          Ah bon tu voit un équivalent dans le monde aux Porte-avions de la classe Nimitz?? Le Gérald Ford est en phase d’essai : c’est inévitable qu’ils y ait des problèmes ! Tu voit peut-être un concurrent au B2 ? Contredire pour le plaisir n’est pas une preuve d’intelligence !

          • sirthie dit :

            @ Ruffa :
            « Ah bon tu voit un équivalent dans le monde aux Porte-avions de la classe Nimitz?? »
            .
            Ah ! mais non, évidemment !
            .
            « Tu voit peut-être un concurrent au B2 ? »
            .
            Taux de disponibilité en 2013 :
            B-2 : 46,8 %
            B-1B : 58 %
            B-52: 75 %
            .
            Plus l’armement est ancien, plus sa disponibilité est grande. Que faut-il en conclure pour les armements futurs ?
            .
            Sources :
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Boeing_B-52_Stratofortress#Avenir
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Rockwell_B-1_Lancer#Co%C3%BBt_et_disponibilit%C3%A9
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Northrop_B-2_Spirit#Maintenance
            .
            Est-il vraiment intéressant d’avoir en tout et pour tout 21 B-2 à 2,2 milliards de dollars US de 1998 dont moins de la moitié est disponible ?
            .
            « Contredire pour le plaisir n’est pas une preuve d’intelligence ! »
            .
            Il n’était (et n’est pas) dans mon intention de « contredire pour le plaisir ». Comme je l’ai dit dans un commentaire plus haut, la volonté des militaires US d’avoir une supériorité unitaire écrasante de leurs armements sur ceux tout adversaire les pousse à intégrer dans ces armements des technologies non matures ou/et très couteuses à l’acquisition ou/et en maintenance. Les problèmes du Gerald Ford me semble seulement indicatif de cette tendance.
            .
            Les exemples ne manquent pas : F-104, F-111, B-1, B-2, F-35, USS Zumwalt, etc., etc.
            .
            A contrario, il y a quelque temps, je me suis farci les pages Wikipédia de tous les avions de combat Dassault depuis le Mirage III. Je n’y ai alors trouvé aucune mention de problèmes de mise au point.
            .
            Manifestement, les importants problème de mise au point rencontré par des armements US relèvent d’un problème de philosophie de conception, pas de problèmes technologiques stricto sensu.
            .
            Enfin, il semblerait que les états-uniens comprennent en fait très mal la science et ses limites :
            .
            http://www.slate.fr/story/108353/seul-sur-mars-culte-science

          • sirthie dit :

            @ Ruffa :
            « Ah bon tu voit un équivalent dans le monde aux Porte-avions de la classe Nimitz?? »
            .
            Ah ! mais non, évidemment !
            .
            « Tu voit peut-être un concurrent au B2 ? »
            .
            Taux de disponibilité en 2013 :
            B-2 : 46,8 %
            B-1B : 58 %
            B-52: 75 %
            .
            Plus l’armement est ancien, plus sa disponibilité est grande. Que faut-il en conclure pour les armements futurs ?
            .
            Sources :
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Boeing_B-52_Stratofortress#Avenir
            .
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Rockwell_B-1_Lancer#Co%C3%BBt_et_disponibilit%C3%A9
            .
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Northrop_B-2_Spirit#Maintenance
            .
            Est-il vraiment intéressant d’avoir en tout et pour tout 21 B-2 à 2,2 milliards de dollars US de 1998 dont moins de la moitié est disponible ?
            .
            « Contredire pour le plaisir n’est pas une preuve d’intelligence ! »
            .
            Il n’était (et n’est pas) dans mon intention de « contredire pour le plaisir ». Comme je l’ai dit dans un commentaire plus haut, la volonté des militaires US d’avoir une supériorité unitaire écrasante de leurs armements sur ceux tout adversaire les pousse à intégrer dans ces armements des technologies non matures ou/et très couteuses à l’acquisition ou/et en maintenance. Les problèmes du Gerald Ford me semblent seulement symptomatiques de cette tendance.
            .
            Les exemples ne manquent pas : F-104, F-111, B1, B-2, F-35, USS Zumwalt, etc., etc.
            .
            A contrario, il y a quelque temps, je me suis farci les pages Wikipédia de tous les avions de combat Dassault depuis le Mirage III. Elles ne comportaient aucune mention de problèmes de mise au point.
            .
            Manifestement, les importants problème de mise au point rencontré par des armements US relèvent d’un problème de philosophie de conception, pas de problèmes technologiques stricto sensu.

            Enfin, il semblerait que les états-uniens comprennent en fait très mal la science et ses limites :
            .
            http://www.slate.fr/story/108353/seul-sur-mars-culte-science

    • aurelien dit :

      Si vous vous basé sur les articles de sputniknews c’est certain. La réalité est différente.

  5. Barfly dit :

    Et c’est maintenant qu’ils se rendent compte « qu’il faut près de deux Black Hawk pour porter le chargement d’un seul Mi-17 ».
    On se demande à quoi servent les spécialistes.

    • wagdoox dit :

      a dire « tout va bien madame la marquise » et une fois dans la merde pouvoir garder son job en rejettant la faute sur lui.

  6. mas 36 dit :

    Tout est dit, que notre secteur militaro-industriel en prenne de la graine. Du matériel moderne oui, redondant non, et une pensée pour les mécanos en charge de la MCO.

    En sachant qu’au cours d’une bataille il est impératifs de réparer dans l’urgence chars, engins blindés, aéronefs… pour tenir sur la longueur et faire la différence. Voir les batailles de KOURSK (entre autres) et les conflits israélo-arabe, pour la remise en état de combattre des blindés. Importance de la logistique et des ateliers de l’avant.

    • Vince dit :

      Bon Koursk ça commence à dater. On pourrait aussi parler d’Azincourt 🙂

  7. PK dit :

    Il faut dire que 4000 tonnes en interne, c’est imbattable 🙂
    .
    Rigolo que devant l’évidence, personne ne fasse machine arrière : si ce n’était pas des Américains qui avaient pondu ce rapport, je jurerai qu’il s’agit d’une introspection de la politique intérieure française !
    .
    En tout cas, tous ceux qui tirent sur les Russes à boulet (rouge bien sûr) en prétendant qu’ils ne fabriquent que de la merde et font de l’esbroufe, ont raison : mais au moins, leur merde, elle fait le boulot. En tout cas, bien mieux que le tip-top tout techno made in USA.
    .
    Prochaine étape : livraison de F35 aux Afghans (dès que les Turcs auront vendu les leurs aux Russes).
    .
    Pop-corn. On n’a pas fini de rigoler !

  8. Polymères dit :

    Il est compréhensible que pour les américains, il vaut mieux donner son argent pour les usines américaines que russes, tout le monde le ferait. C’est comme si nous on achèterait des Humvee aux américains pour les refiler à un pays africain, on préférerait voir cet argent chez Acmat.
    Mais plutôt que de s’obstiner à vouloir donner des black-hawk (160, c’est énorme pour une « aide ») ils devraient peut être envisager d’en donne 80 et financer des chinooks à côté.
    Les afghans sont fauchés, de toute façon c’est soit cela soit rien, que le Mi-17 soit mieux, c’est presque accessoire et ce n’est pas eux qui vont se plaindre, car sans les américains, les talibans seraient vite à Kaboul. S’ils pouvaient choisir, ils prendraient évidemment le modèle russe.
    C’est aussi sympa de voir que dans ce rapport on montre que les afghans ne doivent pas être futés derrière une console avec pleins de boutons et cela se ressent aussi dans leurs capacités de maintenance, qui sera, enfin plutôt qui ne sera plus une réalité avec les blackhawks.
    Les américains ont voulus prendre le contrôle militaire de l’armée afghane dans leur retrait, ils veulent bien évidemment que l’armée lutte le mieux possible contre les talibans, mais qu’en cas de détérioration grave (prise de pouvoir par les talibans), être en mesure de rompre les contrats de maintenance et autres pour laisser les talibans dans la merde et sans moyens aériens.Le Mi-17 ça peut se bricoler, avec l’aide des pakistanais ou d’autres pays acceptant de vendre au black certaines pièces, le blackhawk, sans les américains, ils seront vite cloué au sol, c’est pareil pour le reste, du MRAP jusqu’aux munitions Otan, bien plus difficile que de s’approvisionner en origine « soviets » ou l’on peut trouver les possibles alliés aux talibans.
    .
    Les américains placent l’armée afghane dans une certaine tutelle/dépendance, pour qu’en cas de victoires des talebs, ils mettent la main sur du matériel qu’ils ne servira pas dans la durée.
    .
    Mais aussi on peut se poser la question sur les hélicoptères d’une autre façon. Est-ce que le MI-17 est vraiment super? Ou serait-ce le blackhawk qui est vraiment mauvais?
    Personnellement je n’ai jamais trouvé le blackhawk comme un excellent hélicoptère, basé sur un modèle du « Huey », il se voulait simple, peu chère et nombreux. Ce n’est pas pour rien qu’ils ont depuis bien longtemps un hélicoptère lourd à côté, pour le volume, si ce modèle qui s’est avéré nécessaire aux américains ne se fait pas pour les afghans, faut pas être surpris que ça peut coincer.

    • ScopeWizard dit :

      @Polymères
      .
      Bien analysé !
      .
      En même temps , il est légitime de se demander , alors que les USA sont partie prenante et engagés activement depuis longtemps sur ce théâtre d’ opérations , pour quelle raison envisager à ce point une éventuelle défaite au profit des taliban ……?
      .
      Soit on fait la guerre pour la gagner et dans ce cas on met tous les moyens nécessaires dans la balance à partir du moment où on les a et où on en dispose , on est alors dans la logique la plus élémentaire , soit on la fait pour la perdre ou « pour faire joujou » …….. ce qui à priori n’ est pas très logique à moins que le but soit de la faire durer le plus longtemps possible ……… ce qui compte-tenu de la puissance du complexe militaro industriel et de l’ influence de certains investisseurs peu scrupuleux redevient logique ………..
      .
      1) Quid de la proximité de la Chine , de la Russie ( pourtant bien plus au nord après le Kazakhstan et un quatuor de petits pays de l’ ex bloc soviétique comme le Kirghizistan ou le Tadjikistan ) ?
      2) Quid de la position géostratégique aux frontières du Pakistan , de l’ Iran ?

    • Vince dit :

      Si on élargit l’horizon, l’aventure afghane aux us a coûté à leurs contribuables 1000 milliard (à la louche de cantine), dont la plus grande partie en pure gabegie.
      .
      Les US donnent des Blackhawks certes, mais ils donnent aussi la maintenance et le coût de l’heure de vol, que les Afghans sont bien incapables d’assumer. Au final s’ils avaient fournis les sobres et rustiques mi-17, ça leur serait revenu beaucoup moins cher ; et donc ça aurait servi les intérêt du contribuable US. Moins l’industrie militaire US, (encore) financée de toute façon par la planche à billets.

      • Polymères dit :

        Il faut relativiser certaines dépenses militaires qu’on peut présenter comme une perte.
        L’argent ne « disparait » pas, il ne fait que changer de mains. Les dépenses militaires américaines bien que colossales sont en réalité pour la plupart (comme pour nous) redonnés à d’autres contribuables. L’argent sert à payer des soldats qui sont des contribuables, sert à payer des industriels qui emploient des contribuables etc…
        La dépense militaire, si elle peut plomber les finances de l’état, ne peut pas être vu comme une perte totale pour le contribuable, car l’argent est redistribué. Il faut relativiser ces sommes, car cet argent est bien tombé dans certaines poches et fait vivre des dizaines de milliers de familles américaines sous diverses formes, du militaire au mercenaire de la société privée, du producteur de carburant au producteur de munitions, de l’assureur à l’investisseur. La plupart de l’argent dépensé dans ces guerres est « resté » dans le système économique américain. Il aurait pût servir à financer d’autres choses, d’autres secteurs (éducation,pauvreté etc…), c’est vrai, mais l’amérique ne serait pas plus riche de 1000 milliards.
        De plus aux USA dans le financement des opex votés chaque année, ils y incluaient (c’est toujours le cas) beaucoup, beaucoup de commandes d’armements, c’était un peu le moyen d’augmenter indirectement le budget militaire sans liens avec les guerres. D’ailleurs Trump n’augmente t-il pas le budget des armées, aucun rapport avec plus de guerres, car cela fait plusieurs années qu’ils ont largement réduits la voilure, pourtant la déflation financière n’a pas suivi le même rythme. Ils ont 15-20 000 hommes en opérations pourtant leur budget il est plus important que quand ils étaient à fond dans les guerres en Irak et en Afgha. Les hausses de budgets ne sont pas juste en raison des engagements, c’est une tendance globale d’un besoin de renouvellement important des matériels de la guerre froide.
        Donc oui, ils ont dépensés beaucoup d’argent, mais si pour l’état ça peut sembler être une perte, l’aspect « perte » vis à vis du « contribuable » est à relativisé par rapport à la destination de cet argent. Si un obus à 1000$ explose, ce n’est pas 1000$ qui s’envole, cet argent il est allé dans les poches de ceux qui l’ont construits, de ceux qui ont produits la poudre etc. Le complexe militaro-industriel fait vivre une partie du pays et c’est un cycle intérieur, en Russie c’est pareil, l’industrie militaire apporte beaucoup.
        Pour les contribuables américains l’intérêt est donc bien que leur argent va dans les poches des américains qui travaillent à produire le Blackhawk que chez les russes (ça c’est une vraie « perte ») même si ça coûte un peu plus cher, d’autant plus qu’après la société privé qui s’occupera de la maintenance sera américaine, donc l’argent ira aussi dans les poches américaines.

        • Amida dit :

          @ Polymère: tout à fait. Ce n’est pas une perte sèche tant que l’argent destiné aux affaires militaires provient d’une banque nationale d’Etat, et que l’industrie nationale est capable de produire les équipements consommés. Ceci dit, investir 1000$ dans un obus « rend » moins qu’investir 1000$ dans l’éducation d’un futur ingénieur. (D’autant qu’à force de privilégier les solutions de force, l’ingénieur pourrait être engagé sur le front et y périr, en compagnie d’un certain nombre d’obus à 1000$… Perte financière doublée d’une sélection négative.)

        • Vince dit :

          Ce n’est pas de la pure perte, mais c’est une perte tout de même, d’autant que ce n’est pas de l’investissement . Toutes les dépenses ne se valent pas, et c’est autant d’argent qui n’aura pas été investit/dépenser en qqch de productif ; c’est de la dépense parasites. De la mauvaise gestion qui dessert le contribuable us à moyen et long terme.
          .
          Les US paieront 320 milliards $ pour le service de leur dette fédérale en 2018 ; c’était 450 milliards en 2017. S’enrichir par des crédits à la consommation, ça enrichit le vendeur mais c’est pas la bonne recette.

  9. Orion dit :

    « En outre, il peut transporter 32 passagers ou 4.000 tonnes en interne  »
    .
    Si le Mi-17 peut transporter 4000 tonnes, je propose d’en acheter une centaine a pas cher…

    • Laurent Lagneau dit :

      @ Orion,

      1- C’est une erreur d’inattention de ma part;
      2- C’était pour voir si vous suiviez;

      Rayer la mention inutile 🙂

      • Fabien dit :

        J’ai pas relevé… Honte à moi

      • Rigel dit :

        Vous n’avez rien modifié entre temps…?????!!!!!?????
        Parce que ici, certains confondent kg et tonne
        Vous avez écrit 4000 kg et 4500 kg je ne me trompe pas… Ils lisent 4000 tonnes….
        Euhhh il y a des comiques ici…..

    • ScopeWizard dit :

      @Orion
      .
      Vous désirez soulever le Charles de Gaulle ? Avec 10 ou 12 Mi-17 il devrait y en avoir assez pour ça ……….
      .
      Et allez , ce couillon de Scope qui en rajoute une couche ………. 😉

  10. Pathfinder dit :

    Pour avoir eu l’occasion de comparer certaines armes de type « Soviétique » avec les nôtres, je dois reconnaître que sur la durée, mon choix est vite fait – les leurs : / C’est aussi le résultat d’une approche différente, là ou l’Occident mise sur des opérations ponctuelles, high-tech, l’Orient mise sur la durée, et le low-tech.
    .
    Seulement voilà, les opérations n’ont de ponctuelle ou de chirurgicale que le nom, et l’argent reste un nerf vital de la guerre. La logistique des unités est un aspect qui ne peut être négligé…
    .
    Reste qu’au niveau des armes de petit calibre, l’Occident a aussi réussi des merveilles. Il serait donc absurde de se cantonner à un catalogue pour des raisons idéologiques; « Results matters! »

    • Polymères dit :

      « l’Orient mise sur la durée, et le low-tech. »
      Quand on regarde le développement des nouveaux programmes d’armements russes, voyez vous une tendance à imiter le modèle soviétique ou occidentale?
      Simple et rustique le nouvel avion de 5e génération? le nouveau char? les missiles qui esquivent tout? les sous-marins et autres?
      Il est bien de reconnaitre certaines qualités aux matériels soviétiques, mais il est tout aussi bon de se demander pourquoi les russes veulent jouer comme les occidentaux en abandonnant leur vieux modèle du simple, rustique et en grande quantité?
      Car le problème des modèles soviétiques, c’est que c’est très bien contre d’autres modèles soviétiques, mais contre les modèles occidentaux, ce n’était plus vraiment ça et si en Russie on cherche toujours à vouloir rattraper l’occident en voulant le nec le plus ultra, c’est qu’ils savent bien.
      Maintenant ne transposons pas la kalashnikov ou quelques autres choses comme une généralité ou comme un choix, surtout quand la nation d’origine semble suivre le modèle occidentale du high tech.
      Le problème en occident, c’est aussi celui de trop connaitre nos problèmes et d’ignorer ceux des autres. On pense que le matériel soviétique est rustique, mais la rusticité ne veut pas dire « sans problèmes ». Un avion très rustique pour la maintenance peut aussi avoir pleins de problèmes. Regardons les pertes russes en Syrie par rapport à ce qu’ils ont de déployés, le rustique s’écrase beaucoup.
      Les MI-17 afghans, simple pour la maintenance (en gros pas la peine d’avoir des mécanos pêchus, le rapport le mentionne aussi pour les pilotes), mais combien d’entre eux volent? C’est quoi la disponibilité? Allez dans les pays de l’Est, dans les pays d’Afrique et ailleurs ou ils ont pleins de blindés et d’armements d’origine soviétique et voyez la disponibilité, ce n’est pas juste une question de manque de pièces, les pannes se succèdent et faut pas croire que ça dure longtemps. Bien entendu que les pannes se réparent plus facilement sur un T-55 que sur un autre occidental, mais le problème c’est aussi le nombre de pannes de l’un et de l’autre qu’il faut voir. C’est peut-être plus coûteux et plus long à réparer mais les pannes se succèdent et il n’y en a pas moins, au contraire!

      • wagdoox dit :

        c’est justement parce que le complexe industriel pousse que ces nouvelles armes sont créés et c’est parce que l’armée n’en veut pas qu’elles n’entrent que très lentement en service. L’armée russe n’en veut pas car ces armes ne correspondent pas à leur mentalité. https://www.youtube.com/watch?v=Oxo6ZoqhCJo ca ouvrira les yeux à certains.

    • ScopeWizard dit :

      @Pathfinder
      .
      Bien vu !

  11. Castel dit :

    Je ne connais pas la charge interne maxi du Blackhawk, mais il me semblait qu’il pouvait lui aussi emmener aux alentours de 4T ( à moins que ça ne soit que sous élingue), donc, la différence avec le MI 17, doit sutout etre en volume intérieur ….

    • aleksandar dit :

      Exact, il suffit d’avoir volé dans les deux pour s’apercevoir de la différence de conception. Pour faire court le Black Hawk vu de l’intérieur ressemble au Caracal, le MI17 au Puma 530.

  12. Tintouin dit :

    159 helicos de maneuvre donnés à l’ANA ? Je doute que la France soit aussi bien équipée dans le domaine.

  13. Plusdepognon dit :

    J’ai un ami qui rigole souvent avec ça.
    Il raconte toujours l’anecdote suivante:
    « Pour ecrire dans l’espace, les américains ont dépensé un million de $ pour trouver un stylo avec une encre speciale.
    Les russes ont pris un crayon à papier. »

    Tout est dit, non ?
    Paraît il que c’est faux… mais j’aime bien cette blague pour moi, elle résume l’etat d’esprit de ces concurrents et leur mentalités.
    https://www.bfmtv.com/planete/la-nasa-a-depense-des-millions-de-dollars-pour-son-stylo-spatial-pourquoi-c-est-faux-1000870.html

    • GHOST dit :

      Voyage dans l´espace vers la station internationale

      > Quand la navette spatiale sophistiquée des USA est hors service, les USA n´hésitent pas á recourir à la vielle technologie sovietique.

      > La France avait eu besoin de la vielle technologie sovietique avec l´Antonov 124 pour assurer la logistique dans ses OPEX.. lol

      LA SURPRISE EN ANGOLA
      Les pilotes sud-africains racontent depuis des années combien ils ont été impressionés par les qualités du Mi 17. Formés sur le Puma (modifié par Denel) ces pilotes en service dans l´entreprise Executive Outcomes (lire « Blood Song » de Jim Hooper et « Chopper Down » de Carl Alberts) ont fait la comparaison entre la technologie occidentale et la vielle technologie robuste sovietique pendant la guerre contre l´UNITA.
      Les pilotes d´hélicoptères américains savent depuis longtemps combien ces machines sovietiques sont plus fiables .. La Colombie qui est l´un des pays qui possede un très grand nombre de Black Hawk utilse aussi des Mi-17 pour ses forces spéciales.

  14. TINA2009 dit :

    Merci Mr LAGNEAU !

    Je propose d’acheter 50 MIL17 ! NON ? NON ? ben pourquoi ?
    De même , je propose :
    – Réactiver 15 M2000N ( et 10 pour cannibalisme)
    – Réduire le contrat avec ATAC, pour récupérer 15 F1 CR Réactivés ( et 6 pour cannibalisme)
    – acheter 12 IL 76, dans une version avec avionique thalès et motorisation cfm56
    – Acheter 120 H225 M pour L’ AA et L’ADT
    – Acheter 80 US2 Shymawa en 3 versions : Sauvetage transport, Lutte anti-incendie, lutte ASM.
    – rénover tous les AMX30 B2 en les dotant du meilleur de l’electronique/informatique/ communication ( pour exemple, s’inspirer de ce que font les russes avec leurs propres chars… Très instructif et exemple à suivre en PROGRAMME URGENT – CRASH PROGRAM en INGLISHHHH!)
    – Développer un MDCT ( en s’inspirant du MDCN mais modernisé) sur des vecteurs chenillés (de type AMX30 HADES/PLUTON… en les récupérant si toujours en stock).
    – acheter 1000 VAB MK2 en 4×4 pour compenser l’attrition , non compensée, depuis 2007!
    – Acheter 100 H130M ( sur la base de L’ EC130) pour remplacer tous les monomoteurs encore en dotation, + certains bimoteurs ( Dauphin pour des missions de service pulblic au sein de la MARINE, par exemple) avec le transpalette electrique qui va avec , auprès de nos voisins italiens !
    – Réduire le nb de 4X4 ford ranger AU MINIMUM en dénoncant le contrat – on trouvera bien un ou 2 motifs : c’est facile !!! ) Pour remplacer par des 4X4 et PICK UP tous TOYOTA, en choisissant impérativement les mêmes modèles que toutes les organisations mondialistes non gouvernementales ( Comme çà, pas de problème pour remplacer un vis qui s’est barré sur notre propre véhicule : Il suffit de récupérer auprès de ces p’tains de combattants de L’EI FOURNIS PAR LES OCCIDENTAUX, pour récupérer le vis à refixer avec la clé de 12). Plus besoin de garage ! Plus besoin de société externalisée qui nous attendent à Niamey parce qu’ils ne peuvent pas se déplacer jusqu’à ARLIT, Ces E…….! ).
    – 10 corvettes CMS FS56 légèrement modifiées pour venir remplacer les A69, Frégates et PATROUILLEURS non remplacés depuis 12 ans .

  15. Lagaffe dit :

    Pour un pays « rustique » un équipement « rustique » est toujours préférable. Dans le même ordre d’idée les américains arme une partie de l’armée afghane avec des Colt M4 en remplacement des AK-47 et les soldats afghans se plaignent du calibre 5,56 moins puissant que le 7,62, et des problèmes d’entretien de l’arme par rapport à l’AK-47.
    Autre anecdote, l’armée américaine ont fourni depuis 2007 à l’armée afghane 1,3 million d’uniformes au camouflage type « forêt » vert foncé, alors que « la forêt couvre seulement 2,1% de la surface totale du pays ». Ce type de camouflage a été choisi sans vérifier son efficacité pour ce pays !

  16. En fait tout le monde a raison car il est vrai que le matériel russe maintenant est facile d’entretien et porte des charges inconnues sur nos modèles occidentaux.
    Comme toujours, la vérité es toujours au milieu mais il est vrai que l’on peut craindre la recherche de la sophistication dans les matériels modernes occidentaux et la raison est que le concepteur et fabricant occidental présente toujours le plus à la pointe des performances et la militaire est forcément séduit.
    Pour les américains tout model d’un engin doit être à la pointe de la technologie, c’est leur défaut bien connu. Le problème est que nos fabricants européens suivent la même voie alors que nous n’avons pas les mêmes financements : si sur 159 Blackhawk, il y en a 40 en rade pour entretien, ce n’est pas un problème.
    Pour nous, comme pour les Européens, avec le peu d’hélicoptères que nous avons, c’est un gros problème.
    L’intérêt de cette discussion est qu’elle montre que les hélicoptères russes sont capables de faire du « haut et chaud » ce que nos hélicoptères ne font pas toujours (chez le américains, ce sont le H 47 Chinook qui peuvent le faire et pour nous ce sont les NH 90 Caïmans qui peuvent le faire mais avec une capacité d’emport plus limité.
    En fait, la solution est de faire rustique ce qui est indispensable (les moteurs et leur entretien) et de garder le sophistiqué pour les systèmes d’armes, les facilités de navigation, les facilités de liaison.
    Seulement, ceci est pris pour une perte de savoir faire, ce qui es stupide car on peut faire cela différemment : les plus sophistiqués pour les engins civiles et moins sophistiqué pour les moteurs pour le militaire (le hélico civils sont bien plus nombreux que les hélicos militaires) et je ne suis pas sûr qu’il faudrait payer plus cher pour cela.

  17. Robert dit :

    Quoiqu’il en soit, c’est un article qui va plaire à Spoutnik..

  18. diego48 dit :

    Mais les américains s’en foutent de la capacité d’emploi de leurs « machins-machines » … Ce qui les intéresse ce n’est que de fourguer leurs matos, faire tourner leur industrie et c’est tout. Que le choix de leurs hélicoptères ne soit pas judicieux n’a aucune importance à leurs yeux…Ce qui explique leurs échecs répétés depuis le VietNam dans toutes leurs stratégies de bulldozzer

  19. Raymond75 dit :

    Cela rappelle l’hélicoptère ‘Cheyenne’, hélicoptère de tous les superlatifs, y compris et surtout financier, mais quasi inutilisable.

    • ScopeWizard dit :

      @Raymond75
      .
      Perso , j’ ai toujours pensé que le Lockheed Cheyenne AH-56 ( innovant ( rotor ) aux performances ahurissantes ) avait été abattu en vol par les pontes de l’ US Air Force ; ce qui est un peu idiot vu que le Hughes Aircraft Apache AH-64 ( nettement moins performant ) lui a succédé et que l’ USAF a développé par la suite le Fairchild Thunderbolt II A-10 , un avion d’ appui aérien rapproché d’ une efficacité exceptionnelle dont on peut dire qu’ il forme avec l’ Apache un tandem parfaitement complémentaire ……….

      • Raymond75 dit :

        Il y a un numéro spécial du fana de l’aviation ce mois ci, qui traite de l’A10 et confirme ce que vous avez dit à propos du Cheyenne.

  20. Popov dit :

    Le Mi-17 porte plus, vole plus haut et plus loins, coûte moins cher à l’achat et à l’entretien, je me demande qui est la 2CV ici ?
    Il est rustique et alors ? N’est ce pas une qualité ? Quel est l’intérêt d’avoir un hélicoptère de manoeuvres sophistiqué et qui coûte horriblement cher à l’achat et à l’entretien ?
    La réponse est claire, ce MI-17 est tout sauf dépassé ou ringard, c’est comme une Jeep ou un Land Rover, un engin increvable, ça n’a rien à voir avec une 2CV.
    Il faut préciser aussi que le MI-17 est toujours fabriqué par les russes dans une version moderne équipée de radar, de nouveaux systèmes de navigation, d’un cockpit full glass, de la vision nocturne, des systèmes d’alerte contre les missiles, des systèmes d’alerte contre les radars, des systèmes de neutralisation des manpads, de nouvelles turbines plus efficaces, plus efficientes…ect
    Bref les MI-17 vendus à l’Afghanistan sont vieux de seconde main, mais le client peut choisir selon ses moyens.

  21. Alex dit :

    On peut appliquer cette analyse à tout le matériel russe, non seulement moins chère, plus rustique , plus facile à fabriquer et donc mieux fait pour la guerre !

    • didixtrax dit :

      ainsi que pour les usages civils ! mon prochain bateau sera de conception et de fabrication russe, choisi exactement pour ces raisons : simple et robuste (rustique si vous préférez), solide (prévu pour hiverner pris dans les glaces), réparable avec des techniques, de l’outillage et des matériaux partout disponibles … et pas cher.

  22. wagdoox dit :

    Je remets ça là,
    un docu américain sur l’armée de l’air russe dans les années 90, c’est très éclairant sur la mentalité russe dans l’approche.
    https://www.youtube.com/watch?v=Oxo6ZoqhCJo

  23. Khay dit :

    Monsieur Lagneau, seriez-vous insatisfait de votre Aircross ? 😀

  24. Plusdepognon dit :

    Au cas vous l’auriez raté, petit documentaire intéressant sur la guerre high tech
    https://youtu.be/LJ3GBTDd8M4