Avec la centrale inertielle Geonyx, Safran améliore la précision des artilleurs

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

20 contributions

  1. Clavier dit :

    Espérons qu’on ne vendra pas Safran à un consortium chinois……

  2. Nike dit :

    Je n’ai pas tout compris à l’explication technique, je ne vois pas trop le rapport entre l’onde émise par le chant d’un cristal et sa position dans l’espace, Autant l’effet gyroscopique se comprend bien autant là je reste sans voix.

    • Céphée dit :

      Pour faire (très/trop) simple, la propagation des ondes sur un solide est influencé par l’accélération de ce solide.
      Si le solide n’est pas symétrique, on peut en déduire le sens de l’accélération et son intensité.

      • heaume44 dit :

        @ Céphée
        «la propagation des ondes sur un solide est influencée par l’accélération de ce solide.»
        C’est l’effet Doppler, ou quelque chose d’analogue, ou je dis une énormité ?

        • Céphée dit :

          L’effet Doppler est un effet de l’accélération, oui.
          C’est un analogue, sans être un équivalent.

    • Vince dit :

      Pareil, rien compris avec la video hystérisante.
      .
      C’est basé sur ce principe de G.H Bryan : toute rotation du verre son pied provoque une rotation angulaire de la vibration acoustique dans un rapport d’environ 1/3.
      .
      « utilisant ce principe, le GRH se présente comme une coquille résonante supportée par un pied, emprisonnée dans un logement étanche dans lequel on a fait le vide.
      A la base du logement se trouvent des capteurs répartis en cercle.
      En combinant le signal reçu par les capteurs, il est possible de déduire la rotation subie par le bloc tout entier. »
      .
      Grossièrement, comme l’onde se déplace avec le système suivant une loi précise, si on connait la « position » de l’onde à un instant T, on en déduit la position du système.

      • Auxsan dit :

        J’ai trouvé la vidéo plutôt sympathique. L’humour permet de faire comprendre plus de choses facilement..

    • JP dit :

      Le pendule de Foucault permet est une expérience qui permet de prouver la rotation de la terre.
      Selon un référentiel extérieur au système, le mouvement de ce pendule se fait uniquement en translation, alors qu’un observateur au sein du système verra une rotation. Pour expliquer cette rotation, au sein du système, il est nécessaire d’introduire une force « fictive » qui est la force de Corriolis. (on parle de force fictive, car elle n’existe pas et permet de décrire le mouvement depuis un certain référentiel).
      .
      Ces petites coques de silice remplacent le pendule de Foucault. Et le mouvement de ces coques est en l’occurrence le même que celui des verres de cristal, et c’est ce qui est montré dans la vidéo…
      Les oscillations de ces coques changent de plan, et en changeant de plan, la position relative peut être déterminée

  3. NRJ dit :

    Ce système me paraît promis à un certain avenir, vu les vulnérabilités des systèmes satellitaires GPS et bientôt Galileo. C’est d’ailleurs dans le brouillage des systèmes radar, de communications, et des satellites que la Russie a le plus investi ces dernières années, identifiant là une vraie vulnérabilité de l’OTAN. N’oublions d’ailleurs pas que la menace s’est déjà réalisée en Ukraine ou des drones SDTI ont été cloué au sol.

    • JP dit :

      Et dans toutes les situations où la vulnérabilité est un réel problème, la redondance des systèmes est la seule solution sûre.

  4. Frédéric dit :

    Envisage t’on un rétrofit des caesar et autres véhicules qui ont le Sigma 30 ?

  5. Carin dit :

    Moi ce qui m’interesserait de savoir, c’est le prix de ce produit? Car il serait intéressant de le placer partout.. et pas que sur les César! Un véhicule des FS perdu au milieu d’un désert, un camion ravito, un avion ravito, et tout un tas d’autre véhicules qui ne voudrait pas que l’on puisse les repérer par les ondes qu’ils seraient obligés d’utiliser pour se positionner.

    • themistocles dit :

      Dans ces cas précis, des centrales inertielles peuvent suffire. Ce sont des systèmes maintenant suffisament miniaturisés et performants (gyrolaser) pour être embarquables partout. Il n`y a pas de nécesssité tactique a obtenir une haute precision, mème décametrique, pour des ravitailleurs, ou une unite logistique. Pour une unite de FS qui doit, par exemple, extraire les coordonnées précises d`une cible, par contre oui, il faut quelque chose de performant.

      • Patatra dit :

        Il arrive que pour cartographier des routes ou des pistes et donc lever des itinéraires, un équipement de ce genre peut s’avérer utile pour obtenir des tracés d’une certaine précision.
        Mais ce ne sont pas tous les véhicules non plus.

  6. Myshl Mabelle dit :

    L’inertiel est la garantie d’une autonomie, donc de l’indépendance.

    On a trop longtemps sacrifié l’inertiel sur l’autel de la navigation satellitaire, en vendant nôtre autonomie au maître du GPS. Et donc nôtre indépendance.

    On sait encore faire de l’inertiel… C’est une excellente nouvelle.

    Depuis là où sont ses restes, à Paris ou à Londres, un célèbre artilleur corse doit se sentir rassuré.