Mme Parly invite à préparer les « guerres d’après-demain »

À l’aube des années 2000, certains parlaient de « dividendes de la paix » pour expliquer les baisses des dépenses militaires, considérant alors que l’heure était à « la fin de l’histoire ». D’une certaine manière, ils partageaient l’avis des astrologues qui parlaient à l’époque d’une entrée dans « l’ère du Verseau » (et la capacité d’un astrologue à prédire l’avenir en lisant dans les étoiles est aussi grande que celle d’un âne à gagner le Grand steeple-chase de Paris).

Et puis vinrent le 11 septembre 2001, l’intervention militaire en Afghanistan, la guerre en Irak, la menace terroriste et jihadiste, le Mali, le « printemps arabe », avec ses conflits en Libye, au Yémen et évidemment en Syrie, l’affaire de la Crimée, la déstabilisation de l’Ukraine, des menées subversives pour perturber des élections dans les pays démocratiques, la tentation de modifier les frontières en pratiquant la politique du fait accompli et en remettant en cause les règles internationales…

« Que sont devenues les certitudes qui nous ont bercé ces quinze dernières années, dans une douce léthargie? L’inviolabilité des frontières, les dividendes de la paix, l’effacement de la menace
nucléaire, la cohésion de nos sociétés, l’intégrité de nos démocraties, que sont-elles devenues? », a ainsi demandé Florence Parly, la ministre des Armées, lors de la Conférence de Munich sur la sécurité.

« Alors que le barycentre de la puissance se dirige dans un sens qui n’est pas celui des démocraties libérales, que les risques de confrontation globale s’accroissent, que les Alliances connaissent leurs respirations, nous autres, robustes vieux Européens, nous avons un sérieux travail d’introspection à mener », a continué Mme Parly, avant d’estimer que « dans ce nouveau monde qui naît dans la douleur, l’Europe n’est pas un luxe : elle est une nécessité » et qu’il est nécessaire de renforcer « notre alliance avec les ÉtatsUnis » ainsi que « son expression qu’est l’Otan. »

Mais outre ces menaces actuelles, Mme Parly a également évoqué celles non pas de demain, mais « d’après-demain ». « Regardons plus loin encore, au-delà de l’horizon », a-t-elle lancé. « Il ne suffit pas de préparer les guerres de demain : pensons à celles d’après-demain », a-t-elle continué.

Alors, quelles seraient ces guerres auxquelles il faudrait commencer à se préparer dès maintenant? Selon la ministre française, elles seront liées au changement climatique, lequel fera naître de nouvelles menaces.

« La lenteur des phénomènes ne doit pas nous rendre aveugles à leur importance. Les sécheresses, les crues et la montée des eaux, l’érosion des coraux ne sont pas que des événements naturels, ou mêmes seulement humains. Ce sont aussi des événements militaires. Ils redessinent les cartes. Ils créent de nouvelles tensions. Ils déplacent des populations, créent de nouvelles failles, de nouveaux conflits », a expliqué Mme Parly.

« Il y a un secteur entier d’anticipation environnementale dans lequel la France s’investira, et qui sera pour nous un guide de prudence et un guide d’action », a-t-elle conclu sur ce sujet.

Cela étant, les conséquences du changement climatique (et l’on ne discutera pas de son origine) dans le domaine stratégique ont déjà fait l’objet de plusieurs études. Comme, par exemple, en 2014, avec le rapport intitulé « Conséquences du dérèglement climatique pour le ministère de la Défense« .

Un « Observatoire géopolitique des enjeux des changements climatiques en termes de sécurité et de défense » a été mis en place au sein de la Direction générale des relations internationales et de la stratégie (DGRIS) du ministère des Armées. Les parlementaires ont également réfléchi sur ce sujet, comme en 2015, avec le rapport intitulé « Climat : vers un dérèglement géopolitique? »

La question de l’impact du changement climatique sur les affaires militaires a aussi fait l’objet d’études outre-Atlantique.

« Le changement climatique est un risque pour la sécurité nationale parce qu’il dégrade les conditions de vie, la sécurité humaine et la capacité des gouvernements à répondre aux besoins fondamentaux des populations. Les États fragiles, aux ressources limitée et vulnérables aux perturbations [climatiques] ne seront pas en mesure de faire face efficacement aux nouveaux défis qui s’imposeront à eux », avait ainsi estimé un rapport du Pentagone.

D’ailleurs, avant de prendre ses fonctions, le secrétaire américain à la Défense, James Mattis, avait repris les conclusions de ce document à son compte. « Le changement climatique a un impact sur la stabilité de régions du monde où nos troupes opèrent aujourd’hui. […] Ses « effets – comme un accès maritime accru dans l’Arctique, la montée du niveau de la mer, la désertification, ont un impact sur notre sécurité », avait-il affirmé.

Photo : Bayerisher Rundfunk

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de Clavier

    • de Robert

      • de nexterience

        • de Robert

          • de Paul Letissier

  2. de felipe

  3. de Jm

    • de MERCATOR

    • de Wrecker 47

  4. de Robert

  5. de Davy Cosvie

    • de MERCATOR

      • de Davy Cosvie

  6. de werf

  7. de sebastien

    • de claude

  8. de jean pierre

    • de GELASE

  9. de Vince

  10. de tschok

    • de Clavier

      • de tschok

    • de Jeb Stuart

      • de tschok

    • de jean pierre

      • de tschok

    • de Jm

      • de tschok

        • de Jm

    • de Wrecker 47

      • de tschok

  11. de tschok

    • de Vieux con passéiste

      • de tschok

  12. de arnaud

    • de Frédéric

      • de lxm

    • de jean pierre

  13. de radionucleide

  14. de Lassithi

    • de Robert

      • de Robert

      • de nexterience

        • de Robert

          • de nexterience

  15. de Plusdepognon

  16. de Belzebuth

    • de tschok

  17. de Silgdebert

  18. de lxm

  19. de Parabellum

  20. de Raymond75

  21. de Raymond75

  22. de Silgdebert

  23. de nexterience

    • de jean pierre

    • de Davy Cosvie

      • de Davy Cosvie

      • de tschok

      • de nexterience

    • de Robert

      • de nexterience