Le service militaire volontaire sera maintenu dans le cadre de la prochaine Loi de programmation militaire

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

15 contributions

  1. claude dit :

    C’est insensé… Je ne vois pas comment on peut parler de service national alors qu’il n’y a plus de nation en France…

  2. cipal dit :

    Donc le nouveau format des armées c’est de rattraper la catastrophe éducation nationale, puis de dégonfler in fine les stats du travail, je veux bien tout ce que l’on veut sur le rôle social, la structure de redressement pour primo délinquants analphabètes, et autres idées pour doux rêveurs idéalistes, il est vrai que casse toi de là, le sous ministre du parlement a traité l’ancien CEMA de poète, ce qui en dit long sur la compréhension des enjeux de la défense par les amateurs du moment, (les précédents n’ont rien à leur envier !), mais les zozos qui ont bradé et continuent dans la même voie, nos infrastructures pour pallier une politique du logement débile (pas vrai mame l’espagnole parigote ?) tous ces aimables idiots vont devoir nous expliquer comment ils comptent faire pour l’encadrement de nos recrues lesquelles, je suppose, n’envisagent pas de camper sous la tente avant nous avions des escrocs intellectuels (au mieux …) maintenant nous avons les mêmes … en couleur mais qui en plus nous prennent pour des c..s !
    quand j’entends les jeunes je me demande ce qui va rester de l’institution, pour la fidélisation je peux leur donner la réponse, c’est quasi râpé ! je crois que la satrape tonitruant de l’Hôtel d’Evreux va avoir un réveil difficile en descendant de l’Olympe, enfin pour le moment il fait la retape à Davos …

    • cipal dit :

      le satrape !!!

    • felipe dit :

      au-delà des considérations éthiques, logistiques, techniques ou juridiques (avancées dans le document joint http://www.gx2s.fr ) toutes aussi importantes, il ne faut pas perdre de vue plusieurs points :
      – L’universalité du projet, suppose que tout un millésime le fasse . je ne doute pas de la réactivation des « réseaux de copains » pour le contourner
      – La difficulté pou l’état à en faire respecter l’application (NDDL nous montre la voie  ). qui ira chercher les réfractaires ? qui fera la chasse au piston ?
      – Les dégâts que cela poserait dans l’encadrement de l’armée de terre, déjà en manque de cadres de contact ;
      – Le contre sens majeur en termes de recrutement : on ne rentre pas dans l’armée pour servir de « gentil organisateur » mais pour porter les armes de la France. Comment motiver des jeunes officiers et sous-officiers en leur disant que dans leur 4-5 premières années de vie militaire, ils vont se consacrer à l’encadrement estival de jeunes français qui n’en verront pas forcément le sens. D’autant que les ministères se défausseront progressivement.
      – Créer un service universel –avec un s minuscule- ne revient pas à Servir avec un S majuscule. Cela revient à mettre en place une nouvelle structure étatique et à déresponsabiliser davantage encore les parents
      – Enfin, inutile de rappeler que la conscription avait un sens : mettre sur pied une armée de masse susceptible d’affronter sur court préavis une menace majeure sur nos frontières. Un service sans « lien charnel » à la patrie est virtuel. la cohésion ne privenanit pas du service national mais des souffrances partagées dans la guerre. le brassage du service post 1962, c’est du pipeau quand ion sait que 30% d’une classe ne le faisait pas et que les deux tiers des bacheliers et plus s’empressaient de ne pas le faire comme cadre dans les unités combattantes.

      la vraie bonne idée : le service MILITAIRE (à minima) obligatoire pour tous les étudiants dépassant le bac +3 : les futurs cadres de la nation

  3. Plusdepognon dit :

    43 000 euros l’insertion du volontaire. C’est un budget…

  4. Affreux Jojo dit :

    Bon. Du blabla sans réalité au bout.

  5. vrai_chasseur dit :

    L’assistanat et la tolérance tous azimuts tuent une nation bien plus efficacement que la guerre.
    Ils transforment le citoyen en sujet quémandeur, capricieux, insatiable et irresponsable.
    Des notions aussi simples que le courage, la responsabilité, la droiture, l’honnêteté, l’abnégation, le respect, le travail….lui deviennent totalement étrangères.
    .
    Or on ne forge de vrais citoyens, et donc une vraie nation, qu’en pratiquant au quotidien ces valeurs. Il a suffi à l’armée de terre de bricoler vite fait une expérience SMV pour remettre cette évidence vieille comme le monde, dans l’esprit de tous les idiots utiles qui se piquent de nous gouverner. Et ces mêmes idiots utiles en déduisent que, puisque l’institution militaire sait laver plus blanc, il faut lui confier le lavage de tout le linge de la société. Ils ne pensent pas une seconde que c’est aussi à eux d’empoigner le savon et de frotter…

    Si un jour un service national est instauré (sous quelle forme ?), le premier contingent devrait être tout le personnel politique lui-même. En particulier, ceux qui ont eu 18 ans révolus après 1997… On ne gouverne bien que par l’exemplarité.

  6. Pat dit :

    la secrétaire d’État a précisé que, en relation avec Mme Parly, elle travaille « à identifier le rôle des armées dans ce projet de société. »
    Inquiétant pour les Armées, car je crains bien que aucun autre ministère (Education, Justice, Intérieur, Santé…) ne soit en train de faire ce même travail d’identification; En tous cas ils s gardent bien de le faire savoir. D’ailleurs Darrieusecq est bien le seul membre du gouvernement à en parler et elle est payée sur les crédits des Armées. Macron a dit que ça ne nous coûtera rien, je suis prêt à parier que pour sauver quelques postes au sommet de la pyramide, par simple docilité, ou au titre de « eux y savent faire » les Armées paieront encore (extension SMV, camps scouts pour jeunes volontaires, participation à des parcours citoyens et je ne sais encore quelles fadaises). On en trouvera encore sur l’os!

  7. Myshl dit :

    Le service militaire adapté est une aberration.
    La France est indivisible.

    Donc traiter autrement nos jeunes d’outre-mer que nos jeunes de métropole,
    ça n’aurait jamais du passer le Conseil constitutionnel.
    La « République » a enfanté tristement l’égalitarisme, faut assumer.

    MAIS. Le SMA donne de bons résultats. L’outre-mer a servi de labo.
    DONC. Le SMA décliné en SMV peut et doit être mis en oeuvre en métropole.

    Si on ne met pas en branle le SMV, alors la métropole est discriminée,
    et on peut bouger leurs fesses à ceux du Conseil Constitutionnel.

    Il ne s’agit pas/plus de reprocher à l’Education Nationale d’être au dessous de tout,
    ça on le sait depuis un bail.

    Il s’agit de faire reprendre la main par des gens compétents, motivés et d’expérience.
    Et ceux-là, on les cherche puis on les trouve à la Défense, chez ceux d’active, chez ceux de réserve.

    Il y a une génération entière de jeunes à rattraper, à sortir des culs-de-sacs,
    à instruire et former. Ce que savait faire la conscription.

    Le SMV, il faut le faire.

  8. von berlichingen dit :

    comme c’est facile de demander à l’Armée de faire le travail des parents et de l’éducation nationale démissionaires

    • Nexterience dit :

      Beaucoup critiquent les enseignants mais ils ne peuvent remplacer bien des parents ou des situations parentales totalement déglingués.

  9. Le Suren dit :

    « Aujourd’hui, plus de 75 % des jeunes accèdent à l’emploi à l’issue de leur service militaire volontaire » !! Je croyais que l’Armée devait former des combattants et non des ouvriers ou employés !