Centrafrique : L’affaire des accusations de viols portées contre des militaires français se termine par un non-lieu

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

67 contributions

  1. Carin dit :

    Un non lieu, est une sanction… je m’explique un non lieu veut dire que vous êtes probablement coupable, mais qu’aucune preuve n’est apportée au dossier pour vous désigner coupable… c’est grave… parce que si vous êtes innocent un non lieu vous marque au fer rouge… personnellement je conseillerais aux mili incriminés de quitter l’armee et d’aller faire autre chose, parce que leurs carrières sont stoppées, et au moindre problème ils seront considérés comme coupables avant toute chose.
    Ce qui me choque dans cette affaire c’est que toutes les personnes ayant désignées ces gars comme étant leurs violeurs/torsionnaires en ayant raconté des bêtises (démontrées) , ne sont pas poursuivies pour diffamation!!! Donc à l’arrivee nous avons des pseudos victimes qui racontent des bêtises, des ONG qui relaient le tout, mais des mili qui quoi qu’il en soit voient leurs carrières finies et leurs reciclages difficiles! Il se pourrait même que ces pseudos victimes et ces ONG aient été indemnisées pour des faits imaginaires!!!

    • MD dit :

      Entièrement d’accord. Les juges auraient dû tout simplement clôturer ce dossier pour :  »Insuffisance caractérisée ».

    • Alpha dit :

      @Carin
      C’est un tout petit peu plus compliqué : Ainsi, selon l’article 177 du Code de procédure pénale) :
      Un non lieu est décidé dans les cas suivnts :
      1- soit l’auteur de l’infraction reste inconnu ;
      2- soit le juge d’instruction estime que les faits ne constituent ni un crime, ni un délit, ni une contravention ;
      3- soit le juge d’instruction considère qu’il n’y a pas de charges suffisantes contre la personne mise en examen.
      Ainsi dans le cas 1, les militaires accusés ne sont pas les bons, et les auteurs réels n’ont pas été identifiés…
      Dans le cas 2, les militaires accusés n’ont rien fait de répréhensibles…
      Reste le cas N°3, qui rejoint votre commentaire…
      Mais dans le cas de cette affaire, il semble que l’on soit dans le cas N°1, puisqu’il semble que le box des accusés était vide, « Il est vraisemblable que nous allons faire appel pour ne pas donner le sentiment, à celles et ceux qui se sont battus dès le départ, que l’affaire est terminée et que nous renoncerions à identifier les auteurs des infractions et à établir les responsabilités et les culpabilités ce que semble confirmer la déclaration de l’avocat de l’ONG, soutien des « victimes »….

    • kakane57 dit :

      On nomme non-lieu l’abandon d’une action judiciaire en cours de procédure, par le juge d’instruction, qui survient lorsque les éléments rassemblés par l’enquête ne justifient pas une action plus avant.

    • Fred dit :

      @ Carin
      Pas forcément : l’accusation peut rester, mais sans accusé, lorsque les faits ne permettent pas d’identifier le ou les auteur(s), cela constitue une des raisons de non lieu, ce qui semble être ce cas ici, puisque personne n’a été mis en examen. Également si les faits n’étaient pas constitués.
      Il en serait différemment des soupçons si :
      – prescription
      – les faits n’étaient pas assez caractérisés
      – irresponsabilité pénale du prévenu
      – prévenu décèdé
      – prévenu amnistié

    • Davy Cosvie dit :

      @ Carin
      Un non-lieu signifie exactement « il n’y a pas lieu de » poursuivre. Le motif de non-poursuite n’est pas précisé.
      Alors bien sûr, comme vous le supposez, tous les médisants, tous les calomniateurs, tous les charognards de l’info vont en profiter pour dire que l’accusé est coupable mais que le juge manque de preuves.
      .
      En réalité le non-lieu peut aussi s’interpréter comme une présomption d’innocence (et c’est ce qu’il est réellement).
      Mais pour les charognards dont je parlais ci-dessus, la présomption d’innocence, ce n’est pas du tout intéressant.
      Heureusement de nos jours il y a @internet qui permet de clarifier les choses en contournant les charognards.

    • André 56 dit :

      Compte tenu de la gravité des faits il faut soit condamner, soit innocenter. Il appartient à ces accusateurs d’apporter la preuve et non des rumeurs ou des statistiques fumeuses. Toute guerre est un bourbier mais ce qui fait la grandeur de la France c’est l’honneur de ses soldats ….Bref, y at-il un ministre dans la salle?

    • Mimile Matoury dit :

      Quand le présumé coupable est déclaré innocent, ce qui est le cas ici, il doit être acquitté !

  2. tartempion dit :

    On se souvient tous que ces soldats français avaient été condamnés d’avance et lynchés par le marigot politico-médiatique parisien , même Hollande s’était associé au ministre de la défense de l’époque pour affirmer solennellement que les sanctions seraient exemplaires ……

    • Thaurac dit :

      et pourtant , dieu sait que la gauche et les histoires de cul, ça fait bon ménage….

    • Fred dit :

      @ tartempion
      Il avait parlé au conditionnel : « Si les faits … »

      • tschok dit :

        Oui, sa déclaration, rapportée par Le Monde, était la suivante:
        .
        « Vendredi, le président François Hollande a déclaré depuis Washington que si les allégations « d’abus sexuels innommables » visant des soldats français étaient confirmées, « c’est l’honneur de la France qui serait engagé ». « On ne peut pas et je ne peux pas accepter qu’il y ait la moindre tache sur la réputation de nos armées, c’est-à-dire de la France », a insisté le chef de l’Etat et des armées. « La plus grande exigence de vérité et la plus grande affirmation du refus de toute impunité doivent être exprimées aujourd’hui », a-t-il poursuivi. »
        .
        Source:http://www.lemonde.fr/afrique/article/2016/04/01/les-forces-internationales-accusees-de-nouveaux-viols-en-centrafrique_4893712_3212.html
        .
        Ce n’est pas une déclaration particulièrement originale, vu les circonstances, mais elle pose l’essentiel: exigence de vérité, refus de toute impunité. Qui ne serait pas d’accord? A part ceux qui veulent déformer les événements pour leur faire dire autre chose, bien sûr.

        • ScopeWizard dit :

          @tschok
          .

          « La plus grande exigence de vérité et la plus grande affirmation du refus de toute impunité  »
          .
          À ce moment-là , il faut faire ça pour tout et partout et ce n’ est certainement pas ce qui est en train de se passer …
          Mais comme par hasard , dès que ça concerne l’ Armée et les si malheureux peuples pauvres et sans défense que nous avons par le passé colonisés , alors là , il faut que tout soit parfait , draconien , d’ une déontologie exemplaire …
          .
          C’ est du baratin et du foutage de gueule intégral de la part d’ un mec qui n’ a fait que se servir de l’ Armée Française quand ça faisait ses affaires …

          • tschok dit :

            Scope,
            .
            Le Prèz est chef des armée. La déclaration est sacramentelle.
            .
            Si vous êtes pape, vous faites une déclaration pour condamner la pédophilie des prêtres. Si vous êtes Prèz, vous faites cette déclaration-là, en cas d’accusation de viol.
            .
            Et si vous êtes chef de gare, vous sifflez pour faire partir le train.
            .
            C’est çakom.

          • ScopeWizard dit :

            Baratin , tschok ; du ba-ra-tin …
            .
            Hollande n’ a fait et ne sait faire que ça … comme beaucoup de personnalités du monde politique …
            Si ça vous comble , c’ est bien ; ce n’ est pas mon cas et ça ne le sera jamais .
            .
            Vous voulez parler pédophilie ?
            Pourquoi les musulmans ne parlent jamais des cas de pédophilie qui entachent leur religion ?
            Pourquoi toujours s’ en prendre aux catholiques ?
            C’ est rigolo …

  3. Robert dit :

    Trop tard, le mal est fait et le soupçon pèse sur nos soldats.
    Ce qui est à mon avis le but de ces accusations, portées par des africains, dont tous les tenants auraient du se méfier connaissant les pratiques en vigueur là-bas. De plus, aussitôt reprises en boucle avec la complaisance d’ONG et de relais d’opinion et, bien sûr, nos inaltérables médias si objectifs et si bienveillants envers leur pays.
    Fragiliser la légitimité française en Afrique passe par tous les moyens possibles.
    Etrangement, je ne vois pas de russes dans ce coup-là, vous m’en voyez désolé.

    • Thaurac dit :

      l’Instrumentalisme, la politique, la corruption, sont à l’origine des accusations qui n’auraient jamais eu lieu d’être.
      il va falloir un jour, que le méchant colonisateur ne l’aide plus et qu’ils apprennent à se prendre en charge, tout seul.

      • ScopeWizard dit :

        Le méchant colonisateur est lui-même en train de se faire coloniser en ce moment-même …
        Alors bientôt le méchant colonisateur n’ aura plus rien à redire , il n’ en aura plus l’ occasion …

    • Alpha dit :

      @Robert
      « Fragiliser la légitimité française en Afrique passe par tous les moyens possibles.
      Etrangement, je ne vois pas de russes dans ce coup-là, vous m’en voyez désolé. »
      Ah bon ?… Je vais vous aider alors … 🙂
      http://centrafrique-presse.over-blog.com/2017/12/centrafrique-la-russie-veut-former-l-armee-et-fournir-des-armes.html
      ou
      http://reseauinternational.net/pourquoi-la-russie-veut-elle-vendre-des-armes-a-la-republique-centrafricaine/
      et encore
      http://mondafrique.com/centrafrique-coup-de-maitre-de-poutine/
      Mais comme vous le dites, sur ce coup là, ces accusations de viols, ben on sait pas d’où elle viennent !…
      Car les russes ne sont pas les seuls à vouloir prendre la place de la France, certains « amis » ont aussi cette ambition …

      • Robert dit :

        Alpha,
        il faut vous calmer, je parle de ces tentatives de déstabiliser la présence française en Afrique. La Russie ne fait que ce que font tous les pays qui en ont les moyens dans la région. Je pense à ce que disais le colonel Hogard dans l’émission de TV Libertés. S’il a quitté l’armée, il a gardé des amis bien placés pour l’informer.
        En Syrie, des chrétiens se faisaient attaquer par des djihadistes dotés d’armes françaises et des hélicoptères américains exfiltraient les djihadistes tranquillement.
        Fournir légalement des armes à une armée légale n’est pas du même ordre, avouez-le. Et les russes ne montent pas de mauvais coup contre nos soldats. On sait très bien d’ou viennent ces accusations, les ONG, l’ONU, etc ne sont pas n’importe qui.

        • Alpha dit :

          @Robert
          🙁 ????? …
          Ainsi donc, j’aurais été énervé dans mon post ??? A l’évidence, nous n’avons pas la même notion de ce qu’est l’énervement … Bon, ceci dit, je vous excuse, tant il est vrai qu’avec l’âge on devient susceptible !
          Pour ce qui est du sujet, je parle également des tentatives de déstabiliser la présence française en Afrique, avec des liens évoquant le cas russe, puisque VOUS, vous nous parlez de la Russie !
          « La Russie ne fait que ce que font tous les pays qui en ont les moyens dans la région »
          Oui, ben, c’est exactement ce que je dis dans ma conclusion … (Ah ? Vous n’aviez pas lu mon com jusque là ?)
          « Fournir légalement des armes à une armée légale n’est pas du même ordre, avouez-le. »
          Ah mais je l’avoue ! D’ailleurs je ne dis pas le contraire… Mais il n’y a pas que des armes : Si vous aviez lu mes liens, on y parle de santé, d’éducation, d’infrastructures, etc … On en revient donc à ce que je dis, virer la France de Centrafrique est aussi un but des russes …
          Il a compris ? Il est calmé ? …
          Et pourquoi me parler de la Syrie ? C’est quoi cette volonté de vous éloigner du débat sur la Centrafrique ? Notez, vous pouvez développer sur le sujet, (ce que l’on a déjà fait -plusieurs fois- sur ce site concernant les faits que vous évoquez… Mais on peut recommencer !!!), on verra où çà nous mène… Tiens, moi j’ai l’envie d’évoquer avec vous les guerres Napoléoniennes. On y va ? 🙂

          • Robert dit :

            Alpha,
            Arrêtez vos délires, je parlais de la Syrie comme exemple de mauvais coup contre des populations de la part de nos alliés, c’es tout. Mais en Centrafrique, pas de ça avec les russes, c’est tout.
            Visiblement, vous êtes en surtension ou quelque chose comme ça.

          • ScopeWizard dit :

            @Alpha @Robert
            .
            Cessez donc tous les deux de vous chamailler pour si peu ; croyez-moi , vu vos indéniables talents respectifs , il y a bien mieux à faire …
            .
            Quiconque a vu le reportage lors de la soirée « Thema » sur ARTE diffusé hier soir concernant Poutine et les USA , ne peut qu’ être consterné par tant de partialité , de mauvaise foi , de mémoire courte et ultra-sélective …
            .
            Que les russes et Poutine soient des pourris , des menteurs pros , très bien mais ce n’ est certainement pas à l’ aide de ce genre de documentaires à charge , complètement orientés , que l’ on fera passer le message , à part à des ignares , des béni oui-oui , des incultes ou des partisans inflexibles des USA ; ça peut même se révéler contre-productif tant les ficelles sont grosses …
            .
            C’ est lamentable !
            .
            L’ Afrique est le terrain de jeu favori des puissants de la planète … vous le savez-bien , non ? 😉

          • Alpha dit :

            @Robert
            En surtension ? Dis donc Papy, visiblement c’est toi qui est tendu comme un string !…
            Qu’est ce qui se passe ? En surpoids après les fêtes ? Tes cadeaux te plaisaient pas ? Tu veux qu’on en parle ?…
            Allons, mouche ton nez et réponds au monsieur !
            Sinon, les guerres Napoléoniennes ? Toujours pas ? 😉

          • Robert dit :

            Alpha,
            Vous avez réussi à m’arrache un sourire. Je ne suis pas si vieux que ça, quoique…
            Je connais très peu l’ogre Napoléon, ne dépassons pas nos faibles compétences.

          • Alpha dit :

            @Robert
            Et bien voilà ! 🙂
            Nous pouvons donc repartir sur de bonnes bases !
            Bonne journée Bob.

      • Valère dit :

        L’armée régulière centrafricaine n’a rien pour se défendre. Elle ne peut rester indéfiniment sous le parapluie de l’ONU. Pour moi la livraison de moyens de défense est donc totalement justifiée.

  4. POILU DES TRANCHEES dit :

    Oui la Centrafrique
    foncièrement anti française où la majorité des habitants est sous perfusion « anti coloniale » et qui entretient un culte à l’anti France…. mais qui a du mal à se passer des « blancs » quand même!!!!
    En plus de ça si l’ONU ajoute son grain de sel
    bref un pétard mouillé qui fait pschitt » mais qui les connaissant restera gravé dans leur mémoire comme étant un crime de plus

    • Fred dit :

      L’Anti-France en Centrafrique, elle est pas mal, celle-là :o). Déjà qu’il y belle lurette que Tintin n’est plus tout à fait chez lui au Congo …
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Anti-France

      • POILU DES TRANCHEES dit :

        oui pays foncièrement anti français et/ ou anti blanc te dis-je
        point
        barre

        • Fred dit :

          @ POILU DES TRANCHEES (de Centrafrique :o)
          Ah, bah, si tu lis pas la référence donnée avant de répondre, cause toujours, je me désintéresse …
          Mais tu as l’air de très bien connaître la Centrafrique, raconte un peu plus et en détail ce que tu y as vu et vécu.

      • Valère dit :

        L’Afrique noire francophone (que j’ai souvent l’occasion de visiter) est très largement anti-française, que ça nous plaise ou non c’est la réalité. J’en ai souvent parlé ici. Maintenant, la vrai question c’est celle de savoir pourquoi.

        • Fred dit :

          @ Valère
          Mais je n’ai pas d’avis à ce sujet – qu’est-ce qui dans mon texte te donne à penser que cette position est la mienne ? – je t’écoute.
          La question qui conclut ton post est extrèmement intéressante, et c’est même LA question intéressante.

  5. Leum dit :

    Comme annoncé a l’époque dans ces pages. ça accuse ça accuse mais les preuves d’exactions par des militaires professionnels sont rares

  6. tintouin dit :

    J’attends avec impatience de lire les commentaires outrés de nos adeptes habituels d’une justice expéditive : ils doivent à cette heure enrager de vivre dans un pays – la France – où la justice est aussi laxiste envers les accusés de crimes sexuels, qu’ils soient ou pas militaires.
    Cowboys, à vos claviers !

    • Thaurac dit :

      une justice expéditive et france, vous devez vous tromper!

    • Fred dit :

      @ tintouin
      Déééétends-toi, déééééétendez-vous. Que des soldats aient été l’objet d’une enquête, lorsqu’il y a accusation ne parait en rien anormal. Ils n’ont pas été mis en examen, que je sache, ni même été témoins assistés ? Ce n’est pas l’affaire Dreyfus (qui lui, a fait un séjour de quatre ans à l’Île du Diable).
      Des affaires regrettables comme celle-ci touchent toute catégorie de citoyens, militaires ou pas ; et encore une fois il n’y a eu QUE enquête, même si ce n’est pas du tout indolore, ni sans conséquence pour ceux qui la subissent.

  7. ScopeWizard dit :

    « On » tape sur l’ Armée Française dont certains « membres » actifs sont peut-être coupables , je ne dis pas , mais quid de toutes les exactions commises par le ou les camps d’ en face ?
    .
    Sachant bien que le viol est une arme de guerre dont l’ utilisation ne date vraiment pas d’ hier ; le viol n’ est pas simplement une pulsion sexuelle non réfrénée mais un instrument d’ asservissement , de domination , de conquête ( naissances ) des peuples…

  8. Robert dit :

    Il ne faut pas oublier qu’avec les populations importées, ce genre d’accusation se passe aussi.
    L’affaire Théo, c’est cette accusation contre les flics, la réalité est toute différente mais aucun média n’osera la publier.
    Ces jours-ci, encore une affaire de prétendue agressions sexuelle dans une maternelle contre un enfant. Les parents africains, le père membre d’une association panafricaine, c’est à dire raciste anti blanc, accuse l’école de viol, de complicité, de cacher la vérité. Finalement, parce que l’école et le maire communiste de Montreuil ne lâchent pas, on apprend que les traces suspectes sur l’anus de l’enfant correspondaient à un jeu qu’il pratiquait avec d’autres enfants. Je serais la justice, je pousserais l’enquête. Mais nous sommes en France, tout étranger accusant est écouté et cru et tous les excès seront pardonnés. S’il a menti, on oublie, on relativise. Des milliers de viols commis par des immigrés clandestins ou non chaque année sur des femmes occidentales, c’est anecdotique. Un immigré maltraité c’est un scandale raciste.
    Cela s’appelle une conception raciste du droit et de l’information.

    • Thaurac dit :

      Et oui, la france des pseudos droits de l’homme, sait la fermer quand le vent ne va pas dans le sens de notre pseudo intelligentsia

    • tschok dit :

      Robert,
      .
      Ne mélangez pas tout. Dans l’affaire Théo, on sait deux choses:
      – une matraque a pénétré l’anus d’un suspect lors d’une interpellation
      – à l’autre bout de la matraque, il y avait un policier
      .
      Ce qu’on ignore: le caractère intentionnel du geste, ce qui conditionne le caractère sexuel de la pénétration et donc la qualification juridique de viol. C’est ça qui est en discussion dans cette affaire.
      .
      Ce qui n’est pas discuté: l’interpellation ne peut pas être considérée comme une opération de police exemplaire et réussie = qui ne provoque pas plus de troubles à l’ordre public que ceux qu’elle est censée prévenir ou réparer. Personne de raisonnable n’a cette idée en tête.
      .
      Vous pouvez, avec vos potes cathos fachos identitaires, manipuler le rubik’s cube dans tous les sens, il reste que cette interpellation n’est pas une opération de police réussie, compte tenu du bordel qu’elle a foutu et des dommages qu’elle a créés. Et ce, quelle que soit la personnalité de la victime: il ne vient à l’idée de personne, sauf les tarés, de prétendre que foutre un bâton de police dans le cul d’un suspect, même par maladresse, est une réussite, quelle que soit la couleur de l’anus de la personne.

      • Affreux Jojo dit :

        On n’est pas obligé d’être catho facho identitaire (c’est quoi le contraire ?) pour remettre tout en cause dans cette affaire. Et il n’y a pas que des cathos-gauchos-identitaires à se méfier de ce micmac.

        • tschok dit :

          @ Affreux Jojo,
          .
          Heureusement qu’on n’est pas obligé d’être catho facho identitaire pour avoir de l’esprit critique, bien que les cathos fachos identitaires prétendent souvent à l’exclusivité dans ce domaine, ce qui me semble très clairement usurpé, vu le conformisme intellectuel dont la plupart font preuve.

          • ScopeWizard dit :

            @tschok
            .
            Qu’ est-ce qu’ elle raconte encore celle-là ?
            .
            Et vous , ne seriez-vous pas vous-même un peu fasciste , raciste et communautariste sur les bords ?
            .
            Ah ça vous va bien de traiter vos contradicteurs de la sorte ; vous ne valez pas mieux que les noms d’ oiseaux savants issus de la pire des idéologies dont vous osez les composter …
            .
            Non seulement , vous n’ êtes qu’ un charlot mais en plus vous êtes particulièrement débile … 😉

      • ScopeWizard dit :

        @tschok
        .
        « Ce qui n’est pas discuté: l’interpellation ne peut pas être considérée comme une opération de police exemplaire et réussie = qui ne provoque pas plus de troubles à l’ordre public que ceux qu’elle est censée prévenir ou réparer. Personne de raisonnable n’a cette idée en tête. »
        .
        Alors ça , c’ est du très grand n’ importe quoi ; si vous croyez à votre baratin , c’ est grave m’ enfin c’ est votre problème , débrouillez-vous avec , mais ne vendez pas vos salades défraîchies comme argent comptant aux gogos que vous pensez que nous sommes !
        .
        Étant-donné que j’ ai moi-même été interpellé ( rien à voir avec la route ) plus d’ une fois , je vais vous raconter comment cela se passe et comment cela doit se passer :
        .
        Où que vous-vous trouviez , à partir du moment où une autorité reconnue donc assermentée ayant force de loi , s’ intéresse à votre cas , vous dit de faire quelque chose , vous le faites , c’ est tout ! Ce qui s’ appelle « obtempérer » .
        .
        J’ ai été « interviewé » par des racistes , des moitié-beurrés ou des agressifs , mais la règle d’ or que ça te plaise ou pas est chaque fois la même et consiste à fermer sa gueule et à laisser-faire , à attendre que ça se passe …
        Évidemment , s’ il n’ y a pas rébellion , refus d’ autorité , en règle générale ça se passe tout seul et sans problème … Dans le cas contraire , ils ne seront pas contents et vous le ferons très clairement comprendre …
        Je m’ en suis déjà mangé un dans la gueule …
        Maintenant , cela ne signifie pas qu’ il ne puisse y avoir d’ abus , auquel cas il convient d’ opposer une certaine résistance et surtout de savoir la doser , tempérer …
        Bon , mais c’ est loin d’ être répandu !
        .
        Mais oser balancer comme une évidence que les flics qui font leur boulot sont également responsables et contreviennent à l’ ordre public , qu’ ils sont fauteurs de troubles et déclenchent le désordre qu’ ils engendrent , NON , dix fois NON ; là , il y a abus de langage et glissement sémantique subversifs inacceptables !
        Et c’ est quelqu’ un qui n’ aime pas trop la Police ou les gendarmes qui vous dit ça …
        .
        Ce qu’ il se passe , c’ est qu’ entre le « délit de faciès » ( quelle belle invention ) , les zones de non-droit ou presque , et la propagande en faveur des immigrés surtout s’ ils sont d’ origine arabe , noire africaine , à plus forte raison s’ ils sont musulmans , les tenants de toute cette idéologie mondialiste ont réussi à créer des tensions telles qu’ une partie des français ne l’ est plus !
        .
        Ce sont des types comme vous , avec vos idées subversives de générosité à géométrie vraiment très variable à la con , qui sont largement responsables du bordel ambiant qui devraient être réduits au silence le plus vite possible tant vous contribuez au délitement de la société actuelle , délitement que vous prétendez vendre comme une évolution positive progressiste allant dans le meilleur des sens ; ce qui est faux .
        Ce sont de gros enfoirés comme vous qui passent leur temps à jeter de l’ huile sur le feu et qui ensuite nous jouent les éternels couplets de la vierge effarouchée scandalisée par tant de bordel qu’ elle a pourtant elle-même engendrée .
        Bref , vous prenez les gens pour des cons … sans toutefois omettre d’ en rajouter quelques couches en dressant le gibet sur la place publique , en vous autoproclamant au passage juge et tribunal prononçant verdicts et sentences à l’ encontre de tous ceux qui ont la lucidité de ne pas cautionner vos conneries …
        .
        À 99.999 % , l’ opération de police a foiré parce qu’ il y a eu résistance excessive et probablement un passif genre contentieux qui traînait dans les parages …
        .
        Là où ça s’ est passé , vu les conditions , moi ça ne m’ étonne pas une demi-seconde ; vous en prenez un dans la tronche pour beaucoup moins que ça… et pas la peine d’ être jaune , noir , blanc , vert , bleu , couleur arc-en ciel ou rose bonbon , le coloris ne vous « sauvera » pas ; c’ est pour tout le monde pareil !
        .
        Je vous signale au passage que cathos fachos identitaires ne veut strictement rien dire , espèce de minorité communautariste profiteuse anti-France ! 😉

  9. La Colo dit :

    En espérant que nos militaires n’aient pas été virés après un quelconque conseil d’enquête !
    Jusqu’à preuve du contraire ils sont présumés innocents : un non lieu ne veut pas dire qu’ils sont probablement coupables mais qu’aucune preuve n’a été apporté quant à leur culpabilité. Ils sont donc probablement innocents.
    En Afrique – et certainement ailleurs – l’accusation est facile : pourquoi croyez-vous que nous enlevions notre bande patro quand on sort du camp ?!

    • Robert dit :

      Le pire, c’est la suspicion et la lâcheté de l’autorité qui éloigne préventivement les suspects, et se garde de contre attaquer la valeur des accusations, donnant du corps à celles-ci. Des membres de l’ONU et d’ONG proche des américains se sont quand même permis de dire que c’était sérieux et crédible sans la moindre preuve ni la plus élémentaire prudence.
      A un moment, il faut arrêter de jouer les naïfs, ce genre de manoeuvre est un moyen d’influencer l’opinion internationale qui sera passée à autre chose, mais en gardant en mémoire cette accusation, quand l’innocence sera proclamée comme c’est le cas avec ce non lieu qui veut dire qu’il n’y a pas lieu de poursuivre, et donc qu’on n’a rien à leur reprocher.

  10. arnaud dit :

    L’ONG a le droit de faire appel. En revanche, en cas de procédure abusive, j’espère qu’elle sera condamnée à rembourser les frais de justice

    • Roissard dit :

      L’ONG a effectivement le droit de faire appel mais ne sera jamais condamnée à rembourser des frais qu’elles auraient de toute façon payés avec notre argent.
      Tandis que les soldats accusés ont juste le droit de se taire et d’être soupçonnés à vie.

    • Thaurac dit :

      Tu parles, ces c*ns viennent sur tous les procès et ne se gênent plus pour dire que c’est pour le fric.
      Si c’est un gitan qui viole un autre gitan, ils ne se pointent pas!

    • tschok dit :

      @ Arnaud,
      .
      A propos du droit d’appel, on peut s’interroger sur la motivation donnée par l’avocat de la partie civile: « Il est vraisemblable que nous allons faire appel pour ne pas donner le sentiment, à celles et ceux qui se sont battus dès le départ, que l’affaire est terminée et que nous renoncerions à identifier les auteurs des infractions et à établir les responsabilités et les culpabilités ».
      .
      Si les auteurs des viols ne sont pas français – on peut le supposer puisque les militaires français ont été mis hors de cause – on se demande bien quel est le chef de compétence qui permettrait à la justice française d’informer sur des viols commis à l’étranger.
      .
      Pour instruire sur les crimes commis à l’étranger on a en effet besoin soit d’un auteur français, soit d’une victime française, hors les cas particuliers comme le terrorisme.
      .
      La motivation avancée par le conseil de la partie civile me semble un peu cosmétique: elle se résume à ne pas donner aux victimes le sentiment d’un abandon, ce qui relève davantage de la prise en charge psychologique des victimes que de l’exercice avisé d’une voie de recours. Pour autant, j’imagine mal une condamnation de cette partie civile pour abus de procédure, si elle devait interjeter appel, mais en vain, de l’ordonnance de non-lieu.
      .
      La justice répugne à rajouter à la souffrance des victimes qui succombent dans leur demande une seconde peine, celle de l’amende civile pour procédure abusive.
      .
      Surtout que dans cette affaire, l’information a été ouverte sur la base de l’article 40 du code de procédure pénale: la justice n’a pas été saisie par les victimes, mais par… l’armée elle-même. On ne peut donc pas leur reprocher d’avoir lancé l’affaire.
      .
      Faut être cohérent.

  11. reverjovial dit :

    Ce qui prouve malheureusement que les ONG vivent aussi des problématiques du monde et qu’elles sont souvent actrices quand elles ne sont pas à l’origine d’une partie de ces problèmes pour justifier et légitimer leur existence. Voir leur rôle dans la traversé de la méditerranée ou elles encouragent l’immigration sauvage au nom de l’humanitaire.

    • Robert dit :

      Derrière nombre d’ONG, il y a des groupes politisés, des groupe d’influence voire des pays, particulièrement en Afrique. Si certaines s’efforcent de se tenir à l’écart de ces manigances, ce qui les honore, beaucoup ne sont que des groupes d’influence politisés.

    • Humani-TAIRE dit :

      « immigration sauvage », vous êtes gentil. Il s’agit tout simplement de trafic d’esclaves.

    • Roissard dit :

      Les ONG ont un fond de commerce. Ce sont des malheureux qu’elles victimisent, de façon à ce que les Etats subventionnent les salaires mirobolants de leurs dirigeants – bien pensants, bien parlants, bien pourris – et, un tout petit peu, les victimes ou supposées telles. Et cela avec l’argent des peuples européens qui jouent en plus le rôle des méchants : elle est pas belle la vie ?

      Et que ne ferait t’on pas pour faire fructifier ce joli commerce ? Il suffit de regarder les affiches en ces jours d’appel aux dons pour de gentils africains ou d’adorables asiatiques pendant que, chaque jour de l’hiver, des Français meurent de froid, de faim et – surtout-, de désespoir.
      Tiens un dame de 77 ans est morte à 500 mètres de chez nous hier : toujours aimable, toujours prête à aider, ne demandant jamais rien, mais on vient d’apprendre – trop tard – qu’elle n’avait pas pu se chauffer de tout cet hiver.

      Kipling avait expliqué cela il y a maintenant 120 ans – (The white man’s burden)
      « O Blanc, reprends ton lourd fardeau;
      Tes récompenses sont dérisoires :
      Le blâme de celui qui veut ton cadeau,
      La haine de ceux que tu protèges »

      • Robert dit :

        Avec une association aux faibles moyens, ni subventionnée ni médiatisée, nous essayons d’aider par une aide alimentaire et parfois des aides financières, tout cela financé par les seuls dons et fourni par des bénévoles, des familles qui ont un mauvais passage et n’ont droit à rien ou si peu, selon les critères sociaux en vigueur. Il y en a beaucoup et quasiment tous français, dont certains ont honte de demander alors qu’ils ne parviennent plus à se nourrir. Cela arrive à des gens travaillant, des propriétaires de leur maison, vous seriez étonné. Une mauvaise passe, des affaires qui chutent, chômage, maladie, accident, séparation, dépression, ils se retrouvent d’un coup en grande difficulté, pas habitués à cette situation. S’ils franchissent la porte des services sociaux, ce sont des mois de démarches, des propositions comme vendre la maison ou ils habitent. Et pendant ce temps, il faut manger, payer ses charges. Souvent, ils s’aperçoivent alors qu’ils ont eu le droit de payer plein pot toute leur vie et qu’au moment d’avoir besoin d’être aidé, souvent temporairement, ils ne peuvent prétendre qu’a pratiquement rien. Une allocation met des mois à démarrer, elle peut être retardé ou retiré pour un papier non fourni, refusée pour un critère administratif irréel. Et dans une association , quand on les dirige vers elle, on leur donne un sac pour une famille et pour une semaine, au mieux, ce qui est dérisoire. Votre maison vous appartient, vous pouvez ne plus pouvoir la chauffer ni remplir votre ventre, vous êtes considéré comme moins prioritaires que d’autres qui peuvent avoir un logement social chauffé, il y a des aides pour eux pas pour vous ou alors trop faibles.
        Ils viennent à nous parce que dans les associations connues, ils passent loin derrière les autres bénéficiaires, dont certains à juste titre je ne le nie pas, d’ailleurs certains viennent aussi chez nous quand les associations ferment en été . Nous traitons tout le monde sur le même plan, ils ont besoin nous leur donnons. Ce sont surtout des français parce qu’ailleurs ils ne bénéficient d’aucune priorité ni même de bienveillance alors nous essayons de rétablir l’équilibre de l’injustice administrative.
        Leur nombre a explosé ces dernières années et nous faisons ce que nous pouvons, en ce qui nous concerne. Allez voir un boulanger et demandez-lui de vous donner les invendus en fin de semaine. Vous vous engagez à venir les récupérer juste avant la fermeture. Vous pouvez vous retrouver avec de quoi fournir en pain frais des dizaines de familles. C’est une économie parmi d’autres et tout le monde peut s’organiser pour collecter et distribuer.
        Je sais que mon propos va faire hurler, mais en découvrant cette réalité, j’ai moi-même été étonné, certains enfants arrivant à l’école le ventre vide alors que leurs parents ont les apparences de la réussite sociale. La vraie misère se cache bien, par dignité ou par honte.
        La piété filiale, nous la devons envers notre patrie et nos concitoyens, notre famille et celle de nos proches, les autres ne sont pas exclus, mais ne seront pas prioritaires. Et d’ailleurs, pour les étrangers, dans leur pays, cela se passe exactement comme cela alors que chez nous, ils sont prioritaires. Celui qui prétend aider le monde entier sans penser d’abord aux siens dilue une aide qui ne comblera jamais les millions de bénéficiaires potentiels, aide qu’il vole à ceux qui ont des droits à être aidés par lui. Il leur vole ce auquel ils ont droit.
        Que des imbéciles traitent de facho celui qui tient ce discours ne me gêne absolument pas. Ils vivent dans un monde irréel, celui de leurs idées reçues, de leur idéologie. Certains sont même peut-être des travailleurs sociaux qui vivent de cette misère. Les français ne sont pour eux que des cas sociaux, ils préfèrent aider la misère d’importation qui valorise socialement, quitte à délaisser les leurs.
        Nous sommes arrivés à un point ou chaque français doit s’impliquer auprès des siens, de ses proches, de ses voisins, sans geindre ni pleurnicher, parce que pour le système social français, nous ne sommes plus prioritaires dans notre pays et qu’effectivement un français pauvre peut paraître nanti à côté d’un immigré clandestin qui débarque et sait apitoyer. Alors que le français n’a pas de pays de rechange ou se réfugier et que lui sa pauvreté ne lui aurait jamais permis de dépenser une fortune pour payer des passeurs et s’offrir le voyage.
        C’est tout le paradoxe de la situation actuelle, nous nous laissons impressionner par une apparence de misère de gens entreprenants et financièrement assez riches pour dépenser des sommes importantes pour venir bénéficier de notre système social et de nos droits alors qu’à côté de chez nous des compatriotes manquent du nécessaire et ne se plaignent même pas.
        C’est le principe de la véritable charité, aider son prochain avant son lointain.

      • Fred dit :

        @ Roissard
        Et si les faits avaient été commis (il l’ont peut-être étés, pas par ces militaires, puisqu’ils sont blanchis par la justice), est-ce que tu pense que des enfants Centrafricains auraient pu demander justice sans l’aide d’une ONG ?
        La grande majorité des ONG fait honnêtement son travail, généralement sans enrichissements personnels.
        Grace aux ONG, des choses comme décrites dans le film suivant ne peuvent heureusement plus se passer aujourd’hui (?), ou bien plus difficilement (aller à 6’40, si l’on est impatient). Et je précise – puisqu’on est dans les affaires d’accusation – que René Vautier (le réalisateur) n’a été ni accusé de, ni condamné pour diffamation.
        .
        https://www.youtube.com/watch?v=604EaA8zZC0

  12. Nihilo dit :

    Je suis d’accord avec ceux qui invitent à porter pour diffamation. Contre les plaignants, ça ne servirait à rien car je doute qu’ils soient solvables mais ça doit leur coûter quelque chose car porter plainte ne leur coûte rien et peut leur rapporter gros (dédommagement de la France)… Contre les ONG par contre, ça peut être util car une décision de justice avec amende pourrait nuire à leur trésorerie…

    • tschok dit :

      @ Nihilo,
      .
      Dans ce cas, habituez-vous à l’idée de poursuivre pour « diffamation » le ministère des armées, car c’est lui qui a saisi le parquet (article 40 CPP), comme précisé dans l’article de Laurent Lagneau.
      .
      Le chef de poursuite serait plutôt l’abus de droit, ce qui serait assez amusant, convenons-en.
      .
      En ce qui vous concerne, n’oubliez jamais que vous avez deux droits fondamentaux:
      – Le premier est d’apprendre à lire (donc, vous détacher de la cohorte des analphabètes fonctionnels pour être capable, enfin, de vous saisir de la signification des signes et symboles, ce qui est quand même assez pratique, faut le dire),
      – Le second est d’apprendre à réfléchir: celui-là est plus délicat, il dépend de vos facultés intellectuelles. Si vous n’avez ni envie ni besoin d’en faire usage, c’est aussi votre droit.
      .
      Parce qu’on oublie de le dire: un droit, c’est beaucoup une liberté. Si vous avez envie d’être con, c’est vraiment votre choix et il est respectable. Ce n’est pas un argument rhétorique: c’est vraiment un choix qui en vaut un autre (donc, respectable).
      .
      Ici, ce qui invite à réflexion, c’est un principe de vases non-communicants: l’innocence des suspects n’implique pas la culpabilité des victimes.
      .
      Dit autrement, c’est un problème de fonction non réversible (« tous les musulmans ne sont pas terroristes, mais tous les terroristes sont musulmans »). Ou: A implique B ne veut pas dire que B implique A.
      .
      Application:
      – La proposition: les militaires français sont innocents d’avoir violé des victimes africaines (A vers B)
      – N’implique pas que les victimes africaines soient coupables d’abus de constitution de partie civile contre l’armée française (B vers A).
      .
      D’autant plus que vous avez un acte de procédure (saisine du parquet art 40 CPP) qui prouve le contraire: les victimes n’ont pas saisi la justice, c’est l’armée qui l’a fait.
      .
      Je suis d’accord avec vous: la logique change des tracts du FN. Faut réfléchir. C’est con dit comme ça, mais c’est pas évident en pratique et on se fait souvent avoir. On est tous un peu bête, dans le fond. Surtout quand on abdique d’emblée son intelligence.
      .
      Sinon, l’ONG en question a pour objet social de représenter des victimes devant une juridiction étrangère: une femme ou un enfant violé dans un pays africain n’a pas les moyens de se payer un avocat en France.
      .
      La loi française, dans sa grande sagesse, sa grande bonté et sa grande force – ce dont nous devrions être fier – donne à une association le droit d’agir pour des victimes qui n’en ont pas les moyens, ici, en France. C’est tout à notre honneur. Vous voulez le détruire?
      .
      Oui, ce serait effectivement plus simple. Mais on déchoirait si on le faisait. C’est vrai qu’on pourrait faire le choix de ne pas se compliquer la vie. Mais dans cette affaire, il était aussi question de l’honneur de notre armée. Il fallait rapatrier l’affaire en droit interne, pour éviter que l’honneur de notre armée ne soit jugé par d’autres que nous. C’était une question de souveraineté plus que de justice, à proprement parler.
      .
      Maintenant, j’espère que l’enquête a été bien faite et que nous n’avons pas de violeurs en uniforme.

      • RG dit :

        ECPAT France, en 2015 subventionné à hauteur de 56% avec des fonds publics, Organisation Non Gouvernementale à la française…on l’aime notre pays

      • Nihilo dit :

        Merci pour la morale. Je me sens mieux désormais.

        Pour quelles raisons le ministère des armées a-t-il saisi la justice ? N’est-ce pas parce des personnes se sont plaintes ? Ces personnes ont-elles effectivement été blessées et / ou violées et par des militaires français ? La justice a jugé que les militaires français en question n’ont pas commis ces crimes. Est-ce d’autres militaires français qui les ont commis ? Est-ce des militaires français qui les ont commis ? Ces crimes ont-ils été commis ? L’ONG a-t-elle soif de justice ? Ou a-t-elle soif de casser du militaire français ? L’ONG soutient-elle les africains ? Ou combat-elle les français ?

        Mais oui vous avez raison, ces accusations devaient être traitées officiellement. C’est aussi une guerre de l’information. Mais prenez du recul et interrogez-vous sur les intentions de chacun. Si vous ne voulez pas, c’est votre droit, c’est la liberté.

        • tschok dit :

          @ Nihilo,
          .
          Je vois deux raisons: le ministère des armées à saisi la justice parce que le Prèz a fait une déclaration publique qui impliquait qu’une enquête soit ouverte. C’est le motif, disons, hiérarchique. C’était un ordre, quoi. Et puis un motif stratégique: si vous demandez vous-même l’ouverture d’une enquête, vous coupez l’herbe sous le pied de vos adversaires, qui ne peuvent plus vous accuser de vouloir dissimuler la vérité.
          .
          La leçon de morale: non, c’est pas ça. C’était plus une question de logique: vous ne pouvez pas reprocher à des parties civiles de se constituer parties civiles lors d’une enquête, alors qu’elles n’ont pas demandé l’ouverture de cette enquête.
          .
          Tous les militaires français ont été mis hors de cause, ce qui laisse croire qu’aucun militaire français n’est impliqué, d’une quelconque façon, dans ces agissements. C’est ce qu’on comprend.
          .
          Oui, il semble bien que les viols allégués, ou au moins une partie d’entre eux, soient bien réels. Les auteurs n’ont donc pas été identifiés.
          .
          L’ONG en question a pour objet social, d’après ce que j’ai compris, de lutter contre l’exploitation sexuelle des enfants à des fins commerciales. Si cet objet social heurte votre sens moral, là oui, je vous ferais une leçon de morale en vous faisant remarquer que vous êtes un « être d’une moralité douteuse » = qui a du mal à distinguer le bien du mal. C’est idiot, mais la morale sert à ça.
          .
          Je ne pense pas que cet objet social implique de lutter contre la France ou ses institutions, de s’opposer à sa politique, ou d’entreprendre des actions destinées à contraindre son gouvernement à modifier sa politique. Simplement parce que la France est un Etat assez attentif aux droits de l’enfance. D’ailleurs, j’ai cru comprendre que cette ONG était aussi française.
          .
          Bien sûr que je m’interroge sur l’intentionnalité (qu’est-ce que vous croyez?). L’argument selon lequel cette affaire aurait été montée de toute pièce afin de mettre en cause l’armée française, et par là, mettre en difficulté la politique française en Centrafrique a immédiatement été avancé.
          .
          De même, et cela très classiquement, le rôle de l’ONG a immédiatement été pointé du doigt, cette ONG étant en gros accusée de faire le jeu de l’étranger, d’être complice des ennemis de la France en Afrique, ou d’être au minimum instrumentalisée par untel ou untel. D’une façon générale, les ONG en prennent plein la gueule sur les blogs militaires, et il n’y avait pas de raison d’épargner celle-là.
          .
          Cela dit, tout ça, c’est du vent: une somme de soupçons ne constitue pas des faits. Et c’est précisément en raison de ce principe que nos militaires ont été mis hors de cause.
          .
          Sinon, merci pour la proposition, mais je n’ai pas une mentalité de pétitionnaire.

  13. Carin dit :

    Il est trois heures du matin… je viens de lire tout les commentaires, et je maintient que le non lieux décidé laisse ces pauvres militaires sur Le carreaux!! À commencer par leur rapatriement encadrés par des gendarmes, leur suspension (avec traitement) mais sans les primes, leur différentes auditions ( l’un d’entre eux ayant même été placé en GAV), tout ça pour des accusations qui pour leurs grande majorité ont été classées comme fantaisistes, ( la meilleure étant celle où des jeunes filles déclaraient avoir été attachées par des mili français dans la cour de leur maison puis violees par des chiens, sous les rires et colibets de ces mili), pour tout cela ces gars auraient mérites une « relaxe totale » et non une demi mesure qui quoi qu’on en dise laissera toujours planer un doute. D’ou mon conseil de changement de métier , parce que ne nous y trompons pas leurs carrières sont bel et bien finies, les OPEX aussi.

  14. Bangkapi dit :

    Aujourd’hui TV 5 Monde en remet une couche en donnant la parole à des ONG et familles centrafricaines dénonçant la justice française et l’impunité de nos soldats.
    Télé gaucho bobo écolo qui a aucun moment ne met en doute les accusations.