Décès d’un sergent de la Brigade des sapeurs pompiers de Paris, gravement blessé lors d’une intervention à Choisy-le-Roi

Le 10 janvier, un important incendie s’est déclaré dans un parking souterrain situé sous la dalle commerciale de Choisy-le-Roi (Val-de-Marne). Unité de l’armée de Terre dépendant de l’arme du Génie, la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) est rapidement intervenue avec 120 militaires et une soixantaine de véhicules. Ces derniers ont lutté contre le feu pendant plus de 30 heures.

Cet incendie aura été particulièrement violent, la température ayant atteint les 600°c, ce qui a fragilisé la résidence de 250 logements se trouvant au-dessus de la dalle commerciale, avec des planchers affaissés et l’apparition de fissures aux murs.

Pour les sapeurs-pompiers de Paris, la chaleur extrême, les fumées épaisses et le nombre de foyers (au moins 3) a rendu leur intervention très difficile. Malheureusement, l’un d’entre eux a été gravement blessé. Évacué par ses camarades, il a été hospitalisé dans un état grave.

Malheureusement, ce 14 janvier, ce militaire, le sergent Jonathan Lassus-David, a succombé à ses blessures. Affecté à la 22e compagnie d’incendie et de secours, ce sous-officier, âgé de 28 ans, avait rejoint la BSPP en 2012.

Originaire d’Oloron-Saint-Marie, le sergent Lassus-David était pacsé et père de famille. Alors qu’il était encore pompier volontaire, il avait reçu la médaille pour acte de courage et de dévouement (échelon bronze) pour avoir sauvé une personne ensevelie dans un puits dans les Pyrénées atlantiques.

« Pendant plus de 30 heures dans des conditions extrêmes, le sergent Jonathan Lassus-David est allé jusqu’au bout de son engagement. Il est mort au feu alors qu’il accomplissait sa mission exigeante de soldat du feu. Son action a contribué à l’évacuation d’habitants qui auraient pu être victimes de ce sinistre », a souligné la BSPP.

Dans un communiqué, les ministres des Armées et de l’Intérieur, Florence Parly et Gérard Collomb, ont salué la mémoire du sergent Lassus-David, « tombé alors qu’il participait à des opérations d’extinction de véhicules en feu dans des conditions très difficiles et à proximité de nombreuses habitations. »

Quant à l’incendie qui a ravagé une surface de 2000 m2 et deux étages, il n’a, a priori, rien d’accidentel, la préfecture de police de Paris ayant en effet indiqué qu’une enquête « est actuellement en cours pour rechercher les auteurs de ces faits d’origine criminelle. »

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de ScopeWizard

  2. de Duc d'Orléans

    • de Euclide

  3. de Orion

  4. de PK

    • de Robert

  5. de TINA2009

  6. de Robert

  7. de Frédéric

  8. de MANET Jacques

    • de Robert

      • de Auguste

        • de Caton

          • de Robert

  9. de DRAILLET

  10. de Expression libre

    • de Tracy LA ROSIÈRE

  11. de auxsan

  12. de Phil

    • de Robert

  13. de jean pierre

  14. de Sempre en Davant

  15. de Raymond75

  16. de Bad Man

  17. de caiusbonus

  18. de heaume44

  19. de Pathfinder

  20. de jean la gaillarde