Deux frappes aériennes françaises ont mis hors de combat une vingtaine de jihadistes au Niger

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

34 contributions

  1. jyb dit :

    embuscade de tongo tongo : plusieurs enquêtes officielles sont en cours mais je doute qu’on sache le fin mot de l’histoire. On est à peu près certain que l’opé terrestre a été monté à l’arrache pour remplacer une opé aero-terrestre qui a capoté (pb technique d’un black hawk parti de aguelal)
    Quand on connait les procédures us, la demande d’appui une heure après le début des combats est totalement anormale. Une explication serait que les us ont tenté au maximum de garder cette opération secrète/discrète puisqu’elle impliquait aussi des « civils ». idem pour la demande de détruire un véhicule technique intervenue trop tard. rfi rapporte que  » . En dehors des soldats tués et dépouillés, d’importants matériels militaires ont été emportés, notamment deux véhicules des bérets verts américains et un véhicule de géolocalisation bourrés d’électronique. »

    • vrai_chasseur dit :

      Oui, en anglais on dit SNAFU mais en français ça s’appelle merder l’opé.

    • Reality Check dit :

      « d’importants matériels militaires ont été emportés, notamment deux véhicules des bérets verts américains et un véhicule de géolocalisation bourrés d’électronique »

      Il ne manquait plus que cela.

      D’un autre côté à quelque-chose malheur est bon :

      Si nos gars repèrent un véhicule ressemblant à ceux des commandos delta avec à bord des mines patibulaires à la Steven Segal franchir notre frontière sans autorisation, le comité d’accueil ne s’embarrassera pas de sommations.

      On pourra toujours dire ensuite à Trump que c’était un véhicule signalé par Rfi comme dangereux.

      Plus sérieusement toute cette histoire à tout l’air d’un sacré panier à crabes.

      • jyb dit :

        On peut supposer que ces systèmes. E sont d’aucune utilité aux terroristes mais ils ont au moins récupérer de l’armement et les véhicules.
        On fabule beaucoup sur le corps du fs retrouvé 2 jours plus tard.
        Je spécule aussi: le pax serait tombé du pick up au tout début de l’accrochage (tir de mortiers) arrivée sur une position défense recueil
        Un binôme serait parti le récupérer et ne serait pas revenu.
        Le corps du premier dcd a été retrouvé a plusieurs kilo (par des villageois )méchamment mutilé . D’où le pb de tracker?
        Le dernier green beret dcd aurait été tué dans le vehi l

        • S.B-Seguin dit :

          Sauf votre respect jyb,
          vous spéculez, soit, mais reconnaissez qu’à moins de connaitre un acteur de cette embuscade, que vous fabulez aussi.
          .
          Votre scénario n’est qu’une fiction à ne pas lire au premier degré et tout en contraste avec les infos souvent pertinentes, presque toujours très précises et vérifiables que vous avez pu rapporter notamment sur la zone Irak-Syrie et Péninsule Arabique.

          • jyb dit :

            @s-b seguin
            en fait c’est exactement le sens de ma mise en garde, mais vous avez raison de le redire.
            Un cadre us a encore redit récemment « we need to fix the narrative » ce qui pr^te à un spectre d’interprétations assez larges.

            2 mois après les faits, ça laisse songeur.

    • fraisedesbois dit :

      @ jyb,
      je réponds ici à votre interrogation concernant les « revenants » de syrak en zone sahel.
      Je n’ai pas de source particulière, il s’agit juste d’un réfléchissement perso.
      .
      Vous pensez bien que les zones Méditerranée/BSS sont surveillées comme lait sur le feu par nos forces Barkhane/Sabre, nos marines européennes, nos services, nos satellites et autres moyens sigint etc.
      Et puis le pognon qu’on investit (le « machin » g5), c’est pas pour que des gusses viennent nous pourrir.
      .
      Parce que entre la bss et l’europe, ya qu’un bras de mer, hein: alors on met le paquet. On tue et on dissuade. On fait passer des messages clairs à coups de drones et autres « accidents bêtes » afin que nul « revenant » ne soit tenté de revenir par le maghreb.
      .
      A contrario, je subodore que nos stratèges encouragent vivement (lol) les concernés à se barrer vers ce trou à rat qu’est l’astan:
      – on éloigne la menace
      – et on peut s’indigner sans frais quand les « vilains » US la traitent à coup de MOAB
      .
      voila voila,
      .
      Salut à tous (sauf à ceux qui se reconnaîtront)

      • jyb dit :

        @fraise des bois
        merci de ce rebond.
        Je reprécise le terme djihadistes francophones plutôt que français. Il faut s’inquieter du nombre de djihadistes francophones et non seulement français parce que (au hasard) un djihadiste néerlandais d’origine marocaine à de fortes chances (ou risques) de parler français et de se retrouver selon les circonstances en France, en Belgique, en suisse…et c’est aussi vrai pour les maliens, tunisiens,senegalais,algeriens etc

        Je n’ai pas compris précisément :
        1 est ce que vous pensez que
        La fourchette du nombre de revenants africains se situent entre 5000 et 8000 (!!) L’oua a je crois donné le chiffre de 6000.

      • jyb dit :

        @fraise des bois
        Suite.
        2 choses :
        Soit ces djihadistes veulent rentrer en Europe quelle que soient leur motivation et dans ce cas la route continentale est la plus logique mais pas forcément la plus facile.
        Soit ils veulent continuer le combat « n’importe où » et dans ce cas pour ces djihadistes en majorité d’origine africaine, le continent est leur champ de bataille naturel avec une option pour passer en Europe porter le combat.
        On estime entre 5000 et 8000 le nombre de revenants africains( !!). L’OUA donne le chiffre de 6000.
        Il faut mettre ces chiffres en relation avec les effectifs estimés de daesh-gs (grand sahara) autour de 300 combattants (large)
        Pour l’instant en afgha on a 4 djihadistes algériens parlant français et on aurait (combien) des djihadistes français en tant qu’instructeur (?) je ne vois pas bien ce qu’on peut apprendre à des moudj afghans mais bon, les échanges interculturels sont toujours intéressants.
        Donc, vous connaissez ma méthode, quelle est la menace la plus imminente (et la plus manifeste) ?
        Je m’étonne qu’on nous parle d’abord (et presque exclusivement) d’une migration des djihadistes français vers l’afgha. Quand on peut parler de djihadistes francophones qui demain peuvent faire le coup de feu contre des français dans la bss et après demain tenter de toucher l’Europe.
        Tout va très bien madame la marquise…

        • jyb dit :

          djihadiste en afgha.
          la presse rapporte que les djihadistes francophones forment les afghans aux attentats suicides. sérieux !?
          – bon les gars. Vous regardez bien comment je fais, parce que je ne recommencerai pas deux fois !

    • S.B-Seguin dit :

      Bonjour jyb,
      si des aspects parmi ceux que vous citez restent à éclaircir, il reste néanmoins des faits établis comme cette embuscade levée par des djihadistes vite mis en déroute par l’Armée de l’Air et par les hommes du 1er RPIMa et 4e RHFS qui auront « neutralisé au final pas moins de 21 djihadistes, dont les corps ont été enterrés à proximité dans le respect de la tradition musulmane. »
      .
      https://www.ttu.fr/sauver-berets-verts/
      .
       » d’importants matériels militaires ont été emportés, notamment deux véhicules des bérets verts américains et un véhicule de géolocalisation bourrés d’électronique. »
      __ Si ces faits sont confirmés, ce qui est loin d’être le cas, cette formulation caricature « l’importance » desdits matériels (évidemment militaires) et des véhicules en question, sans que soit cité leur type ou leur modèle ( ! ), qui aussi lourdement équipés soient-ils n’ont rien de stratégiques et leur capture ne marque pas un tournant du conflit.
      .
      C’est pour ça jyb qu’il vaut mieux éviter de relayer l’amateurisme souvent démontré de RFI concernant les questions militaires.

      • jyb dit :

        @s-b seguin
        Ttu raconte une belle histoire, holywood a acheté les droits…
        1 – je ne partage toujours pas votre avis sur la portée de cette embuscade dans le sens ou il y a un avant et un après 4 octobre. Cette embuscade a largement modifié l’implication us dans la bss avec une montée en puissance de leurs forces au niger, des règles d’engagement plus agressives, des budgets réaffectés (opex en a fait écho) une coordination plus étroite avec les forces présentes (et un retentissement disproportionné ? outre atlantique.
        2 – je l’ai dit plus haut mais la capture supposée du véhicule rens n’est pas d’une grande utilité
        parce que ces systèmes ne sont pas autonomes mais pour un peu que les djihadistes aient accès à quelques infos du système de criblage, ils pourraient en tirer quelques leçons dan sleur façon de jouer au chat et à la souris. Mais la portée est limitée.
        3 – j’ai déjà eu l’occasion ici de critiquer les erreurs de ttu ( pas forcèment accidentelles) sur le syrak en louant la prudence/rigueur de opex.
        En revanche vous êtes à mon sens un peu trop coutumier des sentences définitives et péremptoires dès que l’argumentaire est un peu court. Votre bordée contre rfi aurait mérité quelques précautions de langages et exemples. Pour se faire une idée, leur journaliste défense est là :
        http://www.rfi.fr/auteur/olivier-fourt/
        « véhicule bourré d’electronique » ça peut etre une 504 break avec 3 malettes à l’intérieur…ou alors un « prophet » du a-team et c’est là que vos connaissances techniques pourraient nous éclairer.

        • S.B-Seguin dit :

          .
          Excusez-moi jyb si je vous ai heurté,
          car ce n’était pas mon but en ne faisant que relever un commentaire très marqué par le conditionnel et l’esquisse de scénarios pour le moins fantaisistes, véritablement en contraste avec ce que vous avez souvent (pas toujours) pu produire au sujet de la Syrie et de l’Irak.
          .
          Et il n’y a rien de péremptoire à constater une absence de faits ou de sources, et à travers votre commentaire ce constat touche également l’inconsistance des dires d’Olivier Fourt.
          .
          .
          « …le pax serait tombé du pick up au tout début de l’accrochage (tir de mortiers) arrivée sur une position défense recueil
          Un binôme serait parti le récupérer et ne serait pas revenu.
          Le corps du premier dcd a été retrouvé a plusieurs kilo (par des villageois )méchamment mutilé . D’où le pb de tracker?
          Le dernier green beret dcd aurait été tué dans le vehi l… »
          .
          « …« véhicule bourré d’electronique » ça peut etre une 504 break avec 3 malettes à l’intérieur…ou alors un « prophet » du a-team et c’est là que vos connaissances techniques pourraient nous éclairer. »
          .
          Alors quitte à dire que « Ttu raconte une belle histoire, holywood a acheté les droits », observons qu’Olivier Fourt fait de même.
          .
          Entendons-nous jyb,
          je ne consteste votre droit à émettre des hypothèses ou à nous inviter à en émettre d’autres, je tenais à ce qu’elles soient distinguées de vos commentaires formels et parfaitement documentés .
          N’interprétez pas cette distinction, ce bémol, voire cette nuance que j’apporte comme une contradiction sur le fond car je ne prétends pas avoir plus d’informations que vous.

          • jyb dit :

            @s-b seguin
            Vu merci. En fait olivier fourt n’y est pour rien.
            J’ai repris le fil d’une des versions qui semblent la plus complète et la plus plausible et qui s’intéresse au cas du 4ème dcd us (sgt Johnson) qui aurait été capturé vivant avant d’être retrouvé 2 jours plus tard (démembré), soit par des villageois soit par les mili qui le recherchaient. Vu la valeur qu’aurait eu un prisonnier us, je m’interroge comme d’autres. Hypothèse perso : les djihadistes ont pensé que le Sgt avait ou aurait pu avoir un traceur sous cutané. Conjecture qui s’appuie sur le fait que dans la documentation du parfait djihadistes ces possibilités sont évoqués.

  2. ScopeWizard dit :

    Magnifique photo …
    .
    Alors , tu t’ imagines les trois Mirage pile à 200 m du sol te surplombant à la verticale et filant à 700 km/h ; si tu ne distingues pas la perche de ravitaillement en vol ou cet espèce de décrochement prolongé si caractéristique situé à l’ arrière du fuselage près de la tuyère et juste derrière le bord de fuite des ailes , il est très difficile de savoir s’ il s’ agit de Mirage 2000 ou de Mirage III ( qui présente le même type de « décrochement » qui quant-à lui est confondu et fait partie intégrante du delta visible de chaque demi-voilure vue de dessus/dessous ; surtout lorsque les élevons sont braqués vers le haut ou vers le bas où cette sorte d’ apex devient particulièrement facile à voir ) …
    .
    Et je suis particulièrement bien placé pour l’ affirmer , étant-donné que je me suis fait moi-même « avoir » comme une bleusaille mal couvée en visionnant ces images qui datent un peu … pourtant je connais plutôt bien les deux deltas … 😉
    .
    Mirage 2000 cassant tout ! ( qu’ à l’ époque , j’ ai confondu avec des Mirage III )
    https://www.youtube.com/watch?v=ZjQXn3z7kJw
    .
    Mirage III :
    https://www.youtube.com/watch?v=UlqSyD3WmNo
    .
    Mirage III avec plans « canard » :
    https://www.youtube.com/watch?v=vcY5o5S6IRY
    .
    @S.B-Seguin nous dira sûrement que lui les reconnaîtrait sans la moindre once de difficulté ; n’ est-ce pas , cher ami ? 😉
    .
    Quant-à Scope , disons à chacun ses obsessions , ses névroses , idées fixes ou plus simplement son besoin d’ « aiguillonner » son contemporain histoire de le taquiner un brin … bah , comme ça , il ne s’ endort pas et nul ne risque de s’ ennuyer … enfin , j’ espère … Allez , à votre santé ! 🙂

    • Vroom dit :

      Sur un SOF , un seul chasseur suffit , les autres sont en attente , et ça va bien plus vite ! 700 km/h , pas assez rapide ! 😉
      Et par contre , les SOF sont plutôt des SOP , show of presence , un peu plus haut en altitude . Un Jaguar troué à la kalash en 91 , on a retenu ! (même si les esprits chagrins me diront que ce n’était pas un SOF , qu’il passait là pour la 2ème fois , blablabla) Maintenant , les règles d’engagement font que les chasseurs ne se risquent pas inutilement si bas , les barbus comprenant de toute façon très bien qu’ils peuvent en recevoir une à tout moment.

    • S.B-Seguin dit :

      Allons ScopeWizard,
      ne me faites pas passer pour un extra-terrestre. Il existe vraiment des points clé de reconnaissance visuelle pour différencier ces 2 appareils à ailes delta que sont les Mirage III et Mirage 2000.

      • ScopeWizard dit :

        HA HA HA …

        .
        Ben , je sais bien puisque je les ai cités … 😉
        .
        Cependant , je vous mets , amicalement s’ entend , au défi de dénombrer d’ autres points de reconnaissance visuels qui soient aussi distinctifs que les deux détaillés plus haut …
        .
        Mis-à part le sifflement strident , cette sorte de hululement si caractéristique du turboréacteur Snecma Atar 9 B ou C ( 6000/6200 kgp ) qu’ on entend au fur et à mesure que l’ avion approche , comparé à l’ espèce de grondement lourd du Snecma M-53 ( 9000/9700 kgp ) du Mirage 2000 , même en se basant uniquement au son , ce n’ est pas si évident …

        • S.B-Seguin dit :

          Il y existe aussi plusieurs rapports de proportion très différents d’un Mirage III au Mirage 2000.

        • Stef (#6) dit :

          Hello,
          Moyen radical, les réservoirs supplémentaires des 2000 ont vraiment une forme caractéristique :), genre suppo, ça fait un repère visuel rapide. Autre point, les Mirage III ont été retirés du service en 1994 (il n’en reste plus en vol qu’au Pakistan).

  3. Jacques 29 dit :

    Plutôt que d’employer des moyens matériels et humains énormes dans la moitié de l’Afrique pour traquer et éliminer des terroristes islamistes, pourquoi ne pas affecter les mêmes budgets et la même énergie pour le faire plutôt sur le sol national, où les cibles ne manquent pas ?
    Les premières « frappes » étant à effectuer en priorité sur tous les djihadistes qui ont le culot de vouloir revenir en France depuis le Moyen-Orient ? Pourquoi cette fermeté affichée en Afrique, avec des éliminations physiques, et cette permissivité qui ressemble fort à du laxisme, en France ?

    • basstemp dit :

      Alors d’une la question djihadiste sur le territoire français est + sensible mais on va tenter d’y répondre :

      Alors déja le fait est qu’une large part de ces djihadistes sont de nationalité française : Allez bombarder direct franco des nationaux c’est compliqué … Et sur le territoire français carrément alors la vous pouvez toujours rêver …

      Mais la vraie question réside surtout dans la géographie ou résident actuellement ces français djihadistes notamment ceux partis pour soutenir daech : On sait que certains sont entre les mains de diverses armées notamment syrienne et irakienne sous les verrous

      Le reste on sait aussi que la question est discrêtement traitée par nos forces spéciales qui en traquent certains si possible : Et il a été évoqué bien que la c’est canal non officiel évidemment, qu’on parle d’élimination pure & simple (assassinats ciblés) reste après la question des « françaises » parties au djihad et qui se sont faites engrosser entre temps : Compliqué, pour l’instant on s’attache a ce quelles restent la ou elles sont allées ou entre les mains de divers services de certaines puissances du moyen orient (Turquie, Syrie, Irak et d’autres pays encore comme au Liban, en Jordanie et probablement entre les mains des forces kurdes aussi pour certaines)

      Il y a un vrai danger de retour vers la France de ces personnes, que ce soit les djihadistes combattants que les enfants des femmes parties au djihad car ce sont des enfants venant d’environnement ultra-endoctriné probablement irratrapables par quelconque effort éducatif que ce soit quand on voit par exemple des interviews d’enfants français enrolés chez daech en Syrie ou ils parlent ouvertement d’égorgement & cie des « kuffars » on compris vite a quel genre de monstres on a affaire …

      L’autre problème c’est le véritable ressencement des islamo-djihadistes en France : Soit disant environ 16 000 (sur les 21000 fichiers S existants sachant que fichiers S comporte tout type d’activisme, un exemple simple Ulcan un activiste français internet pro-juifs parti en Israel après avoir fait beaucoup de canulars téléphoniques est fichier S …) mais probablement de 2 a 4x + nombreux si on tient compte des profils a cheval entre 2 types de délinquance comme certaines racailles qui ont des acointances djihadistes évidentes et participants a leur financement

      • Tu oublies que beaucoup de nos djihadistes sont formés par nos services secrets et le Mossad. Pense à Mérah et à ceux qui commettent des attentats sur notre sol pour que l’on poursuive notre politique sioniste coûte que coûte…

  4. werf dit :

    C’est une « commande Macron » avant la réunion des pays du Sahel pour montrer les « muscles ». Cela fait cher pour le résultat au prix de l’heure de vol et de l’obsolescence des avions en Afrique…

  5. lol dit :

    Le SOF en arrivant c’est pour intimider et remotiver les « amis ».
    Ensuite garder un avion à bonne distance avec un pod pour désigner la « bonne » cible.
    Puis déposer au bon endroit la bonne quantité de pétards.
    Juste ce qu’il faut et le plus tôt possible. Cool c’est une manière de faire professionnelle…
    Généralement c’est mieux avec un biplace pour avoir une conversation avec le sol et surtout ne pas se tromper de cible.