Archives quotidiennes : lundi, 27 novembre, 2017

Le ministère des Armées sera-t-il le dindon de la farce lors de la vente de l’hôpital du Val-de-Grâce?

Décote « Duflot », cessions pour « l’euro symbolique » à titre de compensation aux collectivités locales lors de la fermeture d’une base ou d’une caserne, arbitrages défavorables, comme pour l’îlot Saint-Germain et l’Hôtel de l’Artillerie, à Paris… En matière d’immobilier, le ministère des Armées peine obtenir les recettes sur lesquelles il compte pour mettre un peu de beurre

Finalement, il y aurait environ 2.000 soldats américains en Syrie

  Le 31 octobre, le général James B. Jarrard, qui commande la « Special Operations Joint Task Force » de la coalition anti-jihadiste pilotée par les États-Unis, fit sensation en affirmant qu’un « peu plus de 4.000 soldats américains » étaient alors déployés en Syrie pour soutenir les Forces démocratiques syriennes (FDS) et divers groupes armés dans leur combat

L’armée belge confie le gardiennage de l’une de ses casernes au privé

C’est une première en Belgique : une entreprise privée, Securitas, va assurer la surveillance d’une caserne, en l’occurrence de Heverlee, où sont basés le bataillon de chasseurs à cheval, spécialisé dans la collecte d’informations, l’observation, la définition de cible et la reconnaissance (ISTAR) et les forces spéciales. C’est dire si cette emprise est sensible. Le

Les enjeux de la prochaine Loi de programmation militaire : L’armée de l’Air

L’armée de l’Air a dû consentir de gros efforts lors des deux dernières Lois de programmation militaire (LPM). Ce qui s’est traduit par la fermeture de 17 bases aériennes, la suppression de la moitié de ses commandements et de ses directions, une déflation importante de ses effectifs et le décalage de certains programmes majeurs sur

Lancement officiel d’une coalition antiterroriste rassemblant une quarantaine de pays musulmans

En décembre 2015, les autorités saoudiennes annoncèrent le projet de créer une coalition militaire islamique avec une trentaine de pays afin de lutter contre le terrorisme. À l’époque, il fut expliqué que cette coalition aurait pour mission de « soutenir les opérations militaires dans la lutte contre le terrorisme » et qu’elle allait marquer la volonté du