L’armée de Terre compte remettre à niveau des capacités amoindries par des années de contraintes budgétaires

« On va écrire une nouvelle page de notre histoire militaire avec un regard tourné vers la remontée en puissance de nos forces », a lancé le général Jean-Pierre Bosser, le chef d’état-major de l’armée de Terre (CEMAT), lors d’une rencontre avec les députés de la commission de la Défense nationale, le 19 septembre, à Satory-Versailles.

En tenant ces propos, le général Bosser a évoqué la hausse annoncée du budget des Armées, qui devrait être de 1,8 milliard d’euros en 2018, puis de 1,6 milliard par an jusqu’en 2022.

Cependant, cet effort, aussi important soit-il, sera insuffisant pour atteindre les 50 milliards d’euros de budget (hors pensions, hors opérations extérieures) d’ici 2025, comme l’avait promis le président Macron durant la course à l’Élysée. Sauf à consentir une hausse encore plus importante après 2022.

Qui plus est, comme a déjà eu l’occasion de le préciser Édouard Philippe, le Premier ministre, les Armées devraient avoir à supporter la totalité des surcoûts liés aux opérations extérieures, ce qui relativise la portée de l’effort budgétaire annoncé. Aussi, les besoins à financer étant conséquents (modernisation de la dissuasion nucléaire, patrouilleurs pour la Marine nationale, nouveaux blindés, etc), il y aura des choix à faire. À moins de trouver des marges de manoeuvres avec l’amélioration (espérée) des indicateurs économiques…

Quoi qu’il en soit, pour le général Bosser, il ne faut pas s’attendre à ce que tout soit possible. « On n’aura peut-être pas tout dans les quatre années qui viennent […] Mais avec ce qui nous est promis au plan du cadrage financier, on a quand même les capacités de remonter », a-t-il dit.

Cet effort budgétaire devrait d’abord permettre de renforcer la protection des soldats engagés sur des théâtres extérieurs. Le général Bosser a en effet indiqué que la force Barkhane a été visée cet été, par au moins un engin explosif improvisé (IED) par semaine. Et cela alors que 60% des véhicules blindés ne sont pas équipés du niveau de protection nécessaire contre ce type de menace.

Alors qu’il défend l’idée d’accélérer le programme Scorpion, qui prévoit le renouvellement des véhicules de l’armée de Terre, le CEMAT a, sans surprise, pour priorité de « réparer » les dégâts, c’est à dire de « remettre à niveau certaines fonctions opérationnelles qui ont souffert ces 20 dernières années ». À titre d’exemple, le général Bosser a cité la capacité « extrêmement faible » en matière de franchissement de fleuves, ce qui pourrait être utile, le cas échéant, en cas d’opération militaire en Europe.

Mais comme l’armée de Terre « n’aura peut-être pas tout » d’ici 2022, le général Bosser a admis qu’il faudra sans doute « aller chercher chez nos alliés, au moins dans un premier temps, une partie de ce que nous n’avons plus ou pas encore. » Et d’ajouter : « Il y a des fonctions opérationnelles qu’on peut mutualiser avec nos camarades britanniques ou allemands. »

« Aujourd’hui on ne ferait pas nos opérations sans nos alliés, les Allemands en particulier et d’autres Européens (..) qui nous aident sur le transport, le renseignement », a renchéri le général Bertrand Houïtte de la Chesnais, le major général de l’armée de Terre.

Dans l’immédiat, c’est vers la Belgique que les regards se tournent, d’autant plus que Bruxelles a fait le choix d’acquérir des véhicules du programme Scorpion (417 Véhicule blindé multi-rôles  » Griffon » et 60 Engins blindés de reconnaissance et de combat « Jaguar »).

« On ira bien au-delà de l’achat de matériels avec la Belgique […] On a plein de possibilités », a lâché le MGAT, sans plus de précision.

45 commentaires sur “L’armée de Terre compte remettre à niveau des capacités amoindries par des années de contraintes budgétaires”

  1. Franchissement de fleuve…
    Petit constat de ce que viennent de faire les russo syriens sur l’Euphrate?
    Est-ce que quelqu’un sait comment on dit franchissement de fleuve en langage tta?
    Pour la petite histoire : crasse entre amis.
    Les fds ont délesté les barrages qu’ils contrôlent en amont de deir ezzor. Résultat le débit a doubler au niveau de la tête de pont syrienne et le niveau est monté de quelques dizaines de cm ( jusqu’à présent)

    1. L’opération US + Forces démocratique autour du barrage d’il y a quelque mois était destiné au contrôle du barrage sur l’Euphrate … Sans l’avouer nous taillons un fief aux kurdes avec maîtrise du principal barrage et bientôt la vallée d’As Suwar ??
      est il vrai que c’est As Suwar est le principal gisement pétrolier de Syrie ?

    2. réponse à la devinette : COUPURE HUMIDE.
      donc merci de rappeler au cemat qu’il y des gus dans l’at qui qui travaille du boyau de la tête pour trouver une terminologie poétique et parlante. Eut égard à leur travail, le minimum de respect serait d’utiliser la terminologie qui va bien. pris ?

    3. À jyb
      Les fds seraient-ils en train de dire aux russo syriens qu’en cas de tentative de franchissement de l’Euphrate, les eaux (comme dans la bible) se refermeraient sur eux??

      1. @carin
        un peu tard parce qu’ils ont franchi l’euphrate en nombre et en force depuis hier…
        mais un lacher d’eau massif qui emporterait modules et pontonniers russes est toujours possible.

    1. J’y y est pensé moi aussi, mais je verrai plutôt l’armée belge rejoindre la brigade franco-allemande a hauteur d’une ou deux unités, car la France dans sa nouvelle structure, pourrait avoir du mal a dégager plusieurs régiments pour créer une nouvelle brigade.Renforçons l’existant plutôt que de recréer une énième division, d’autant qu’on a l’eurocorps qui existe déjà, lui aussi issu d’un programme franco-allemand, qui aura été rejoint plus tard par la Belgique, l’Espagne et le Luxembourg.
      Ensuite il existe une multitude de possibilités et on verra bien ce qui peut être fait, si nous affichons une ambition de devenir la première nation militaire d’Europe, comprenons l’ambition des belges et voyons ce qu’on peut gagner l’un de l’autre.
      .
      Quand il parle aussi de s’appuyer sur nos alliés le temps d’avoir ce qu’il faut, s’il cite les avions de transports, c’est en raison du « partage » entre la France et l’Allemagne de la flotte de C-130.

      1. Oui, la structure Euro Corps qui se montrerait un peu plus active en opex et une participation accrue au QG de Lille serait logique et ne coûterait pas cher.

    2. À Frederic
      Les belges accompagnent souvent (à hauteur de leurs moyens) les troupes française. Donc dans les faits la brigade franco/belge est plus matérielle que la franco/allemande, en dépit de toute la pommade qui est généreusement passée aux allemands…Mais vous avez raison cette brigade franco/belge pourrait bien d’officialiser !!!!

      1. Oui, la brigade franco-allemande est une pure chimère. Mais bon, cela reste un vernis politique, c’est pas bien grave non plus.

  2. Le prochain defi de l armée sera sur le plan rh car en 2020/21 il y aura beaucoup de départs

  3. En Belgique , ils parlent beaucoup de mutualisation avec l’armée Française . L’état Belge n’a plus vraiment les moyens d’entretenir une armée de bon niveau . donc l’idée , pour nos amis Belges , serai de mutualiser au maximum le matériel avec nous . Que se soit pour le matos de l’armée de terre que pour l’armée de l’air . Peut être une bonne nouvelle pour Dassault avec les Rafales bientôt. Mais ce qui se dit là bas , va plus loin . Beaucoup parle d’une mutualisation avec notre armée , c’est à dire les effectifs sur les deux territoires .

      1. En prenant conscience du rapport de proportion, ce genre de fusion serait plutôt une assimilation sur le fond, les militaires belges gardant évidemment leurs attributs nationaux sur la forme.

    1. Que les Belges cherchent à mutualiser, on le savait, la question est de savoir avec qui. Pour se croire encore un peu indépendants, ils pourraient ne pas vouloir mutualiser dans tous les domaines avec un seul et plus grand pays qu’eux, à savoir la France, mais au contraire mutualiser avec différents voisins : forces terrestres avec la France, force aérienne avec les Pays-Bas, comme c’est déjà le cas aujourd’hui avec les F-16, et peut-être demain avec les F-35.

  4. On avait tout le matériel il y a une quinzaine d’années on a volontairement brader ce matériel si un sapeur peut venir à mon secours.

  5. Bonjour,
    Pourvu que ça permette de projeter rapidement les matériels indispensables à la survie de nos gosses la bas.

    1. Exactement, il faut espérer que les premiers véhicules Jaguar et Griffon seront, logiquement, immédiatement envoyés en OPEX pour remplacer les VAB.
      L’équipement des missions à l’étranger doit être prioritaire, et ça ne fera pas de mal commercialement de les rendre « combat proven » le plus tôt possible.

      1. Bonjour Lagaffe,
        Je pense même qu’il faut aller plus vite sans attendre les premier Jaguar et Griffon. Selon le site de JM Tanguy, rien qu’au mois de juillet 4 VAB ont sautés sur des mines. Heureusement nous n’avons à déplorer ni morts ni blessés.
        Mais cela ne durera pas, il ne faut pas se leurrer. Nous avons déjà des matériels qui seraient déployables immédiatement. Alors envoyons les et que le petit chef des armées assume les couts au lieu de réduire le déficit sur la peau de nos soldats.

    2. Logiquement, c’est la première chose à faire après avoir fiabiliser, c’est le teste en condition réelles puis la protection des troupes là ou c’est le plus chaud. Détruire des blindés neufs encore en production est le moindre mal dans cette histoire

  6. Pardon pour le H.S. mais les mexicains ont édifié un monument en mémoire de la bravoure de la Légion à Camerone.
    N’aurions nous pas la courtoisie de leur envoyer une paire ce Cnie de Légion, des spécialistes secours déblaiement et un détachement du SSA?
    Aux dernières nouvelles ils ont 224 morts après le séisme!
    Deux cent képis blancs une cinquantaine de pompiers et quelques toubibs ça aurait de la gueule!

    1. Bonjour monsieur Sempre en Davant,
      votre remarque est effectivement très juste et servirait les relations franco-mexicaines généralement bonnes (hormis quelques épisodes anecdotiques comme dernièrement).

      1. Bonsoir et merci M. S.B-Seguin,
        Hélas :
        Ce soir, je lis « 2 gendarmes, venus en mission de formation, mobilisés avec nos camarades mexicains après le #Séisme pour secourir la population  » ici : https://twitter.com/Gendarmerie
        et cela là : Gracias a nuestros gendarmes por sumarse a este movimiento de solidaridad que nos une a todos tras el #sismo. AG https://twitter.com/FranciaenMexico
        Ils font ce qu’ils peuvent, tous les deux, c’est normal, c’est bien.
        J’aurais aimé lire que tous les personnels de l’ambassade, non retenus par leurs obligations, mouillaient aussi le maillot et que l’aide sus dite (au moins) arrivait…
        Deux comme dans 1+1!?! 2 gendarmes / plus de 65 millions de français…
        Il y a des gosses coincés dans les gravats d’une école!
        Il me souvient de ceci http://www.opex360.com/images/drakkar-20131023.jpg
        Nos compatriotes antillais auraient très bien compris qu’on renvoie les moyens proches sur l’urgence vitale… Quand il est encore temps!
        Hélas, tout pour le cinéma :https://pbs.twimg.com/media/DKCR-0aX0AAJuGB.jpg
        Même si nous avions de mauvais rapports avec ce pays : « fais ce que dois advienne que pourra! »
        On est entre Rutebeuf et la ballade des pendus… Finalement ce n’est peut être pas hors sujet.

  7. Je me souviens des ponts gallois…des engins très étonnants qui entraient dans l eau et s assemblaient pour faire des ponts…le génie version avant 89 avait plein d engins du genre franchissement et aussi creusement de tranchées…le syndrome afghan a nettoyé nos armées de ces capacités de combat lourdes. Tout est à revoir et à repenser .et à se reequiper. Mais le mathos paraît très lourd et j espère que le griffon n est pas un gros veau. Le tourelleau m a l air plante dessus comme un machin mal protégé alors que le mitraille moderne est terrible. Tout revoir en pensant que demain on n aurait pas que des Toyota en face…

    1. Monsieur Parabellum,
      c’est plutôt le changement de format de nos armées au tournant des années 90 qui aura « nettoyé nos armées de ces capacités de combat lourdes », plutôt qu’un « syndrome afghan » dont l’arrivée des PVP, Aravis, Griffon et Jaguar serait caractéristique sur le plan des équipements.
      Serval et Barkhane auront plutôt « accéléré » les programmes PLFS et VLFS.
      .
      Observons que l’opérateur 12,7 mm du tourelleau du Griffon est d’autant mieux protégé que celui d’un VAB, du fait qu’il est téléopéré…
      .
      Enfin, entendez qu’au moment où l’Armée de Terre attend les livraisons de ses choix juste faits, il difficile de lire une remarque lapidaire et gratuite du genre :  » Tout revoir en pensant que demain on n aurait pas que des Toyota en face… »
      Sans plus de développement cette remarque qui préconise de finalement « faire table rase » sur les équipements programmés apparait pour le moins gratuite.
      Alors quels révisions et équipements préconisez-vous monsieur Parabellum?

      1. J ai souvent écrit ici que le mitrailleur buste sorti ne survivrait pas longtemps pour refuser le progrès des tourelleau mais celui qu on voit me paraît peu protège contre la mitraille et les cadences de tir ennemies. Je connais assez la gêne des pénuries d armes pour ne pas nier les attentes enfin espérons le en voie de règlement . Les choix des matériels peuvent par contre etre discute ici non ? Une seconde artillerie de missiles sol sol , des drones terrestres de combat , des blindés agiles et à puissance de feu , du génie d attaque, seraient aussi bienvenus sans parler d helico lourds…une politique ne peut pas etre que du rattrapage…même si c est utile.la difficulté est en effet que les conflits à venir necessitent un effort d anticipation.

        1. Pour les cadences de tir en prenant l’exemple des mitrailleuses de 12,7 mm, vous voulez dire qu’une Browning M2A1 de 2017 a une cadence de tir plus rapide qu’une Browning Model 1921?
          .
          On peut ici discuter les choix en effet, mais quitte à discuter autant argumenter en dépassant le « faut tout revoir » qui renvoie plus à du « y a qu’à faut qu’on « …
          .
          D’ailleurs vous développez ici en évoquant une artillerie de missiles tactiques, des drones de combat terrestres, des moyens offensifs pour le génie et des hélicoptères lourds, qui sont autant d’éléments qui ne remettent pas en question les choix actuels les complètent.
          .
          Seuls les « blindés agiles » que vous citez sont programmés avec l’ensemble VBCI, VBMR (lourds et légers), EBRC et VBAE.
          .
          Par contre, j’ajouterai à ces doléances, des VCI chenillés dont une partie amphibie tels que les AAV-7A1 qui compléteraient la batellerie de nos BPC.
          Sur le plan de l’artillerie, concevoir un équivalent français au lance-roquettes HIMARS US monté sur camion.
          Les Griffon-mortier de 120 mm seront une bonne chose, mais ils ne doivent pas faire disparaitre l’usage des rustiques mortier de 120 mm tractés.

  8. Comme d’habitude, tout sera bouffé en primes et les militaires accuseront ensuite les civils de leur avoir piqué de l’argent. Tout ceci est ridicule. Il faut relire l’étrange défaite.

  9. Mutualiser avec les autres pays ? la brigade Franco-Allemande est une vaste fumisterie politicienne , l’Armée Allemande s’est syndicalisée ,on a déjà du mal a travailler avec eux le weekend , alors leur faire faire la guerre ,bonne chance ! Travailler avec les Anglais ils quittent l’Europe et ont toujours servi que leurs intérêts !

    1. Bonjour monsieur phil,
      croyez-vous que le Royaume-Uni faisait partie de l’UE lors de la campagne de Crimée en 1856 ou lors de Suez en 1956?

      1. Je suis bien d’accord, mais Suez 56 fut notre chant du signe et je pense que ces repères ne sont plus d’actualité.

        1. Je citais des exemples antérieurs à l’entrée du RU dans la CEE en 1973.
          En terme d’actualité, Harmattan reste la dernière opération ayant pris un caractère franco-britannique.
          .
          Mis à part les épisodes vichystes et au delà des tensions de rivalités coloniales en Afrique, le RU est resté l’allié de la France depuis 1815 ayant favorisé la Restauration de la Monarchie avec Louis XVIII.
          .
          Et le « Brexit » ne signe certainement pas le « Chant du Cygne » de cette « Entente Cordiale ».

    2. c’est vrai que le principal allié militaire de la France, les US (pour ou contre c’est un fait) font partis intégrante des l’UE…

  10. Le franchissement est devenu le parent pauvre dans le Génie , il fallait bien trouver des économies , alors on a commencé par sacrifier la capacité des engins blindés à franchir en autonomie . Le franchissement amphibie ( l’engin navigue en flottant ) ou en submersion ( l’engin roule au fond de la coupure humide) ne se font plus . L’AT dispose encore de quelques EFA ( engin franchissement de l’avant ) mais ils vieillissent et le personnel formé fait défaut . Il y a une section SPRAT dans l’AT , engin qui permet de déposer une travure sur une coupure d’environ 20 m ,donc inutile de l’envoyer pour franchir le Rhin ! De plus cet engin tombe souvent en panne malgré un taux d’utilisation extrêmement faible , et son gabarit pose des problèmes d’acheminement !

    1. En même temps (coucou Manu), je comprends que l’on ait sacrifié ces capacités, typique des conflits majeurs, dans un contexte de guerre asymétrique, où l’ennemi ne peut pas sérieusement nous contester un pont. Si besoin, on en refera, c’est pas non plus de la « rocket science » comme disent les américains.

  11. Formidable. On esr en train de dire que l augmentation du budget tourne à m opération de com et tout le monde ne parle que de nos amis belges.
    Bravo à la propagande de l UE. Nos camarades d active ont du soucis à se faire.

  12. SCORPION très bien mais cela ne fera pas tout. Il faut penser d’urgence aux armes d’appui – l’artillerie et le génie – qui ont été dépecées au cours de la dernière quinzaine d’années. Alors même qu’elles sont juste indispensables dans les opérations d’aujourd’hui cf la Task Force CAESAR en Irak qui fait un boulot absolument énorme.

Les commentaires sont fermés.