Afghanistan : La Chine prend la défense du Pakistan après les propos de M. Trump

Pour s’assurer d’une profondeur stratégique face à l’Inde, le Pakistan a soutenu le mouvement taleb afghan dans les années 1990. Et leur puissante service de renseignement, l’Inter Service Intelligence (ISI) entretient des liens avec le réseau Haqqani, une composante des taliban installée dans les régions tribales pakistanaises.

Mieux encore : les milliards de dollars versés par Washington à Islamabad au nom de la « guerre contre le terrorisme » furent détournés pour financer le programme nucléaire pakistanais. L’on comprend pourquoi Oussama Ben Laden, le chef d’al-Qaïda, a pu couler des jours tranquilles à Abbottabad…

Pourtant, le Pakistan est aussi le théâtre d’attentats sanglants… mais commis par le Tehreek-e-Taliban Pakistan (TTP), la branche pakistanaise du mouvement taleb. D’où les opérations militaires lancées par Islamabad contre cette organisation.

En 2010, devant l’insistance de l’Otan et des États-Unis, le porte-parole de l’armée pakistanaise, qui était alors le général Athar Abbas, avait eu un moment de franchise en affirmant qu’Islamabad refusait de faire l’amalgame entre les taliban afghans et ceux du TTP. « Tout n’est pas blanc ou noir », avait-il lancé.

D’ailleurs, en mars 2016, Sartaj Aziz, alors conseiller aux Affaires étrangères du Premier ministre Nawaz Sharif, vendit la mèche. « Nous avons de l’influence sur eux, car leur direction est au Pakistan, et ils y sont soignés, leur famille est là », avoua-t-il devant le Council of Foreign Affairs (CFR), à propos des taliban afghans. Et de justifier la conduite d’Islamabad : « Nous pouvons donc utiliser ces moyens de pression pour leur dire ‘venez à la table' » des négociations.

D’où la « sortie » remarquée du président Trump au sujet des autorités pakistanaises quand il a précisé ses intentions pour l’Afghanistan. Le Pakistan, « souvent un refuge pour les agents du chaos, de la violence et de la terreur », a « beaucoup à perdre s’il continue à abriter des criminels et des terroristes. […] Cela doit changer et cela va changer immédiatement! », a-t-il dit.

Seulement, la Chine, qui a d’autres sujets de contentieux avec les États-Unis, n’a pas apprécié les propos du président Trump. Le Pakistan « a fait de grands sacrifices et a apporté de grandes contributions à la lutte contre le terrorisme », a en effet rétorqué Hua Chunying, la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères. « La communauté internationale devrait entièrement soutenir les efforts du Pakistan », a-t-elle insisté.

Cette défense d’Islamabad par Pékin n’a rien de surprenant. Le Pakistan est un allié stratégique de la Chine et il occupe une place importante dans le projet chinois des « nouvelles routes de la soie ».

C’est en effet par le Pakistan que doit passer des liaisons routières et énergétiques devant relier la Chine à la mer d’Arabie, via le port de Gwadar, au Balouchistan. Pour cela, Pékin a annoncé plus de 50 milliards de dollars d’investissements dans le cadre de ce « corridor économique sino-pakistanais » (CPEC).

Une autre raison de soutien chinois au Pakistan concerne l’Inde, pays avec lequel la Chine a plusieurs différends territoriaux dans l’Himalaya. En outre, on s’inquiète, à New Delhi, du projet nourri à Pékin de détourner les eaux du Brahmapoutre (Yarlung Zangbo pour les Chinois).

Et cette rivalité sino-indienne se retrouve dans les réactions aux annonces de M. Trump au sujet du dossier afghan. « Nous saluons la détermination du président Trump à renforcer les efforts pour surmonter les défis auxquels est confronté l’Afghanistan », a ainsi déclaré le ministère indien des Affaires étrangères. « L’Inde partage ces inquiétudes et ces objectifs », a-t-il ajouté, avant de préciser qu’il entendait « poursuivre ses efforts » dans la région.

L’an passé, New Delhi a offert une aide d’un milliard de dollars à Kaboul. Et, l’Inde est le 5e pourvoyeur d’aide internationale de l’Afghanistan. De quoi inquiéter le Pakistan qui se verrait pris en étau entre ces deux pays.

72 commentaires sur “Afghanistan : La Chine prend la défense du Pakistan après les propos de M. Trump”

  1. L’Inde peut s’inquiéter à double titre. La moitié des ressources en eau transite par le territoire chinois. Même si plusieurs centaines de barrages ont été construits, favorisant d’ailleurs des asséchements ou des inondations, et créant des bouleversements pour les populations locales. Au delà du positionnement du Pakistan avec son allié chinois par rapport au problème religieux, le fonds du problème est l’eau! Changement climatique oblige, certains réfléchissent à long terme et à leur survie tandis que d’autres veulent une bonne guerre pour faire beau à leur palmarès. Pour autant le problème taliban reste à régler mais le regard doit se porter plutôt vers l’Arabie Saoudite pour la solution.

  2. Ils n’ont qu’a se faire une bonne guerre entre pakistanais et indiens, de toute façon ils sont en surpopulation, oui je sais je suis méchant…

  3. C’est le Grand Jeu. La Chine devient très inquiétante. Son comportement n’est pas sans rappeler l’Allemagne des années 30. L’Inde est une démocratie, avec des défauts certes, mais une démocratie quand même.

    1. l’Inde est un pays de démocratique de quoi ? immense majoritaire du peuple au Cachemire ne veulent pas rattacher avec l’Inde, pourquoi il le laisse pas en indépendance, la manif des indépendantistes sont interdites.
      l’Inde est le plus grand pays corrompu au monde, si on croit leur chiffre de croissance économique plus fort que la Chine, en Chine, il y a le plus longue ligne de chemin de fer de TGV et autoroute au monde, l’Inde n’en a rien. toutes les grandes villes chinoises ont le métro, il y a une seule ligne à New Delhi en Inde. la Chine a plus grand champs de photovoltaïque et éolienne au monde, plus 30 tranches de centrales nucléaires en construction, l’Inde en a quoi ?
      ce pays n’a quasiment pas construction, l’argent public en Inde est parti où ? la réponse est dans les comptes en banque des élus.

      1. À lucasky
        Bonjour, cela doit faire plaisir à monsieur lagneau de savoir que son blog est lu même par l’appareil d’état chinois ( au vu de l’écriture).

      2. Je ne suis pas sur que l’on mesure la grandeur d’un pays à l’aune de son kilométrage de voies ferrées à grande vitesse ou de son nombre de lignes de métro. Mais si ça peut vous rassurer on peut faire comme si…

      3. C’est à se demander de quand datent vos informations ? 1970 peut-être ? Je vous conseille amicalement de les mettre à jour… L’Inde est aujourd’hui la septième économie mondiale, devant l’Italie et juste derrière la France, qu’elle ne tardera guère à dépasser vu sa croissance. Qu’il y ait de la corruption dans ce pays, ce n’est pas nouveau, mais il n’y en sans doute pas tellement plus qu’en Chine, où les responsables du parti unique se sont grassement servis à tous les niveaux. La différence, c’est qu’elle a démarré plus tardivement que la Chine, mais tous les économistes sérieux le savent : l’Inde sera le troisième, voire le deuxième géant économique mondial d’ici dix ans.

        1. tous les pays ont du problème de corruption,
          si l’Inde d’aujourd’hui est le 3e grand pays sur le PIB au monde selon le pouvoir d’achat, juste après la Chine, le nombre de population de deux pays est presque le même, la grande construction en Chine est partout, les grands projets d’études à grand ampleur, et l’Inde n’a que dalle, il n’y a même pas 1 km d’autoroute. on se demande l’argent public est parti où ?
          la Chine a été ravagée par l’extremiste de Mao, c’était après les années 80, ce pays était sur une route correcte, l’Inde n’a pas eu de problème interne. il doit être devant la Chine aujourd’hui.

      4. L’Inde a presque 400000 villages, il n’y a pas de place pour construire quoique ce soit.
        Il n’y a pas de quoi être fier d’avoir un métro ou une autoroute ou un TGV qui brise la nature par son tracé, cela signifie beaucoup de destruction, pollution et d’énergie. La Chine est matérialiste, l’Inde est portée sur l’esprit, les gens marchent énormément, et on cultive ses capacités individuelles non pour asservir l’autre mais pour s’améliorer en soi.

      1. @ Amolinier

        Il y à une grande différence entre un massacre et un dégât collatéral lors d’une guerre cher monsieur ..
        .
        Qui plus est, si vous regardez attentivement l’histoire des deux guerres en questions, vous vous apercevrez que la très grande majorité de ses dits, « dégâts collatéraux » sont dû aux multiples attentas d’Al Qaida en Irak ainsi que des talibans, sans nommer les dizaines d’autres organisations terroristes ayants participé aux deux conflits.

        1. @Nico St-Jean : C’est bien de défendre son voisin, mais il y a des limites à tout.
          .
          L’arrivée en Irak était plus une guerre (de défense) ou plus une invasion infondée ?
          .
          « sont dû aux multiples attentas d’Al Qaida en Irak ainsi que des talibans, sans nommer les dizaines d’autres organisations terroristes ayants participé aux deux conflits. ». Tous ces groupuscules sont arrivés parce que les États-Unis avaient envahi l’Irak. Si les États-Unis étaient restés chez eux, ces groupuscules auraient tenus à distance et peut-être que Saddam aurait massacré 50.000 personnes ; ce qui aurait toujours été mieux que l’arrivée des États-Unis concernant le taux de mortalité. Comme disent les Irakiens, avant on savait ce qu’on pouvait faire et on restait en vie en respectant les règles. Maintenant, on est libre et on se fait tué.
          .
          Et surtout, c’est l’Europe qui subit une immigration folle. C’est l’Europe (et dans une moindre mesure les États-Unis) qui se paye des attentats suite à l’avènement du pseudo État islamique consécutif à l’invasion des États-Unis associée au renvoi de tous les fonctionnaires de Saddam !
          .
          Que vous défendiez bec et ongle le F35, ça passe, mais pas votre dernier commentaire !

          1. @ Françoise

            Tout d’abord, madame, je vous suggère une grande respiration …
            .
            Ensuite, si vous m’auriez lu dans le passé, vous seriez au courant que je suis contre la guerre de 2003, que je reconnais une erreur indéniable de la part des USA même si je leurs suis globalement favorable.
            .
            Tout ses groupuscules sont arrivé parce que se cher Saddam à lancé un appel au Djihad et à ouvert son pays aux terroristes pour qu’ils viennent combattre les américains en Irak ..
            .
            De plus, vous devriez voir un petit positif dans cette guerre négative, le fait que les américains aient nettoyés Al Qaida lors de la guerre en Irak alors que ses derniers ne sont plus l’ombre d’eux mêmes aujourd’hui ce qui ne serait pas le cas si ils auraient refusés le combat contre les américains.
            .
             » Comme disent les Irakiens, avant on savait ce qu’on pouvait faire et on restait en vie en respectant les règles. Maintenant, on est libre et on se fait tué »
            .
            Ah bon, ils disent cela après avoir eux mêmes pendu Saddam ? …
            .
            « Et surtout, c’est l’Europe qui subit une immigration folle. C’est l’Europe (et dans une moindre mesure les États-Unis) qui se paye des attentats suite à l’avènement du pseudo État islamique consécutif à l’invasion des États-Unis associée au renvoi de tous les fonctionnaires de Saddam ! »
            .
            Cette dernière m’à fait rire, car l’immigration vers l’Europe est principalement dû au renversement du gouvernement libyen .. renversement sous initiative purement européenne …

  4. Pour déchiffrer cet orient si compliqué: ce barbare de Trump se comporte vraiment comme un éléphant dans un magasin de porcelaine. Il ne peut donc pas comprendre que l’ISI est le seul organisme de la région qui soit capable de faire la différence entre les  »bons » et les  »mauvais » talibans ? Cette distinction est si subtile que les soldats afghans , ceux de l’OTAN , ainsi que les Indiens , ne savent pas la faire non plus. Mais les Chinois , oui. Eux au moins sont intelligents et ils savent bien que le Pakistan « a fait de grands sacrifices et a apporté de grandes contributions à la lutte contre le terrorisme ». Comme par exemple en hébergeant discrètement Ben Ladden avec la complicité secrète et sous la protection efficace de certains membres ou anciens membres de ses services , bien sûr. Ah! Quel dommage qu’Obama ne soit plus là ! Avec lui, au moins, on pouvait s’arranger pour lui faire gober n’importe quoi. Il avalait tout. Même les couleuvres. Et en y mettant les formes.

        1. À vif etc…
          À marseille vous seriez qualifié de ROULADE.
          PS: ne cherchez pas la traduction dans le dictionnaire, à moins que vous soyez équipé du dico des mots d’argot..

          1. à Carin
            à Voldic, vous seriez qualifié de BOUGOT.
            PS: ne cherchez pas la traduction dans le dictionnaire, à moins que vous soyez équipé du dico des mots d’argot..

    1. Certes l’Inde est moins puissante que la Chine mais vous vous rendez compte que votre lien date de 2012 ?

    2. Votre info date d’il y a 5 ans … il va vous falloir trouver autre chose de plus frais.
      Entre temps, l’Inde a commandé à Dassault un upgrade important de toute sa flotte de Mirage 2000, afin de continuer à les faire voler encore durant de longues longues années … C’est là une preuve limpide de la confiance qu’ont les Indiens dans cet avion.

    3. Sans être au niveau de la Chine, l’Inde est tout de même un adversaire potentiellement coriace. Je vois mal la Chine s’embarquer dans une aventure militaire dont l’issue serait incertaine.
      .
      Post scriptum : L’information contenue dans votre lien date de 2012 🙂

      1. J-20 chasseur furtif, avec des missiles air air PL 15, porté à 200 kms
        un peut abattre 4 Rafales en même temps,

        1. é le navion faire glou-glou a portnavion francé justapré. Pilot rou lé clope dans Jvinte en rentr an. Viktoir, Gran d heure, magloire au trégranpaixgenty. T’as tourné dans Tintin toi, hein?
          Allez vas y, traduis déjà ça et tu pourras abattre les rafales sur ton jeu juste après…

        2. Le rafale à fait ses preuves, le J-20 reste en l’état un outil de propagande.

          1. Le rafale à fait ses preuves ? il n’a eu aucun cas de combat aérien, seul les bombardements sur les sites de daesh pendant 2 ans, c’est aussi les 2 ans que daesh a beaucoup expansé leur territoire, car, les rafales ont largué des booms à 2-3 kms des sites de daesh.

        3. À lucasky
          Lorsque j’étais petit, je me souviens d’avoir lu une histoire identique… c’était celle d’un cordonnier qui se vantait d’en avoir tué sept d’un coup…. et se retrouve dans une sacré mouise lorsque les gens lui confie la mission d’aller donc tuer les géants qui les font grandement chier….avant que l’on s’aperçoive que ce pauvre gars parlait de sept mouches avec un seul coup de tapete…

          1. personne t’empêche de comparer les Rafales avec tes mouches.
            ces fameux chasseurs sont seulement vendus aux pays hautement corrompus ou à la junte militaire.

    4. Si l’Inde est en effet plus faible que la Chine sur papier, elle reste beaucoup plus expérimenté (et victorieuse) au niveau militaire et en cas de conflit de haute intensité entre les deux, la Chine en ressortirait certainement avec la jambe et le bras en moins.

    5. On ne va pas en rajouter sur le côté « récent » de votre info, tout le monde l’a vu. On pourrait juste vous conseiller de regarder une carte géographique de la région pour vous apercevoir qu’Inde et Chine sont séparées par des milliers de kilomètres de montagnes les plus hautes du monde, ce qui poserait un sérieux problème pour une invasion éventuelle… Que la marine et l’armée de l’air indiennes sont très loin d’être aussi ridicules que vous le pensez, et que ce pays tout aussi peuplé que la Chine peut également aligner quelques millions de soldats et de paramilitaires, ce qui en ferait en tout état de cause un sacré morceau à avaler…

    6. La Chine est plus puissance que l’Inde sans aucun doute pour l’instant, les chiffres semblent indiquer un renversement de potentiel (les chiffres si on peut leur faire confiance d’un coté comme de l’autre).
      Ensuite une guerre entre les deux sera très rapide parce qu’il y a un problème d’accès à l’eau, pour l’instant la Chine contrôle les sources donc l’Inde devra entrer sur le territoire Chinois sur une bonne centaine de km pour espérer tenir le mois. Si la Chine perd ce territoire elle devra le récupérer tout aussi rapidement. Bref ca peut aller dans les deux sens très rapidement, sans parler de couper les voies commerciales. La Chine a l’avantage c’est certain mais elle peut le perdre très rapidement sur le champs de bataille. De plus si le conflit devant duré, l’Inde aura l’avantage d’avoir accès aux armements Russe et occidentaux, ce qui n’est pas le cas de la Chine. Sans parler d’une intervention US sur le plan maritime, ca serait la fin immédiate pour la Chine.

      1. l’Inde n’a pas une industrie solide, si les armes dépendent l’importation, les usines de l’occident même la Russie ne sont pas prêtes à fabriquer une grosse quantité.
        aller faire un tour en Chine et en Inde, vous verrez le TGV chinois, et les gares sont formidables que la France a du mal les comparer, en suite allez voir l’Inde, leurs trains bondés comme la vidéo, ça vous faire rire:
        https://www.youtube.com/watch?v=VVonY989GOo

  5. Trump a entièrement raison le pakistan est un faux cul depuis longtemps, et qui pour pouvoir bénéficier des dollars de l’oncle sam, balance de temps en temps quelques islamistes terreux…..
    La turquie aussi prend le chemin du pakistan, l’occident pour les sous mais le coeur à l’islam.

    1. On peut le regretter,mais les Pakistanais défendent leurs intérêts.C’est pas de leur faute si les Américains les prennent pour des cons,qu’on peut acheter avec trois babioles.Et dans la catégorie faux-culs,les Pakistanais ont encore du chemin a faire pour égaler les anglosaxons.

      1. A par toi, tout le monde sait que ses services secrets sont les plus véreux de la planête, même pour une opération contre bel laden, le pak n’en a pas tété informé, c’est pour te dire.
        Le régime a abdiqué face à ses talebs.
        Mon fils me disait , à l’aéroport de karachi, tu as l’armée traditionnelle, à islamabad, tu as des taleb qui font le boulot à sa place.

        1. Des Services Secrets bien propres sur eux,il doit pas y en avoir des masses.Il y a eu des dérapages non contrôlés même en France.On peut parler de Gladio,qui a touché toute l’Europe (sauf la France).Alors, faut s’imaginer dans les pays faibles politiquement,comme le Pakistan.Ils prennent vite le dessus.

  6. c’est justement au port de gwadar auquel je pensai en citant les millions de petrodollars saoudiens.
    Quand on voit les saoudiens s’affoler et dépenser sans compter c’est que l’iran n’est pas loin. Et en effet si les saoudiens investissent avec les chinois à gwadar (balouchistan pakistanais) c’est surtout pour contrer l’activité de la zone franche portuaire de bandar beshti (balouchistan iranien) financée en grande partie par les indiens !
    Le conflit afghan devient comme pour la libye, pour le yémen, pour la syrie un champ de bataille déporté ; le problème de fond est que ces conflits dépassent largement le simple enjeu régional pour devenir otages d’enjeux géopolitiques et économiques.

  7. L’art d’ajouter du bordel au bordel. Trump s’était plutôt bien tiré de l’exercice pour expliquer son revirement sur le dossier afghan et sa pique contre le pakistan bien sentie. Mais.
    Il a fallut qu’il en rajoute une couche avec l’inde. Les indiens sont des acteurs discrets et en retrait sur le terrain afghan. Leur aide est avant tout économique. Les louanges de trump et son invitation à voir l’inde s’impliquer davantage dans le dossier afghan sont maladroites et contreproductives; la réaction des paki et même de la chine en témoigne. A un moment ou la tension augmente entre chine et inde, et qu’elle reste à un niveau très élevé entre inde et pakistan, on peut se demander quelle est « la vision » de trump et de la diplomatie us pour accompagner l’effort militaire.

    1. Son objectif est clairement d’utiliser l’Inde contre la Chine ( et le Pakistan).
      Une montée des tensions militaires et diplomatique est de nature à faire exploser les Brics et ainsi mettre un terme à cette unification économique continentale asiatique dont les US sont exclus.
      Deux éléments complémentaires en attestent :
      – Poutine déploie de manière discrète mais opiniâtre une action diplomatique pour apaiser les tensions entre ses deux alliés Chinois et Indiens.
      – Israël qui a établi une relation particulière avec l’Inde pousse dans le même sens que les US. L’Inde est en effet pour Israël un marché pour son industrie d’armement , un ennemi féroce du Pakistan puissance nucléaire islamique et un moyen de faire payer à la Chine son soutien à la Syrie de Bachar al Assad.

      1. « faire exploser les BRICS ». ça pourrait être vrai si les BRICS représentaient autre chose qu’un fantasme commun aux altermondialistes et aux anti-américanisme primaires.

        1. Certains préfèrent se raccrocher au fantasme des « US tout puissants » comme avant. Normal on a toujours connu cela depuis 45.
          Mais comme on dit pour les actions en bourse , les performances passées ne préjugent pas des performances à venir.

          1. Sans voir les USA comme « tout puissants » (ce qui n’est cependant pas loin de la réalité, qu’on le veule ou non personne n’est à l’heure actuelle en position de contester la position de leader militaire des USA, pas même la Chine), considérer que des pays comme l’Inde et la Chine peuvent faire un bloc homogène alors qu’ils se tirent dans les pattes à la première occasion, c’est manquer singulièrement de réalisme. Certes ils se rejoignent pour remettre en question à leur profit la domination de l’occident, mais ce n’est pas pour autant que les soit disant « BRICS » se font des cadeaux entre eux. En dehors de cette contestation, il n’y a rien de commun que ce soit sur les plans économiques, sociaux ou encore diplomatiques entre eux, quand leurs intérêts ne sont pas franchement opposés.

      2. @ datamo

        Si vous auriez des actions dans les B.R.I.C.S comme moi depuis longtemps, vous seriez au courant que les Brics sont déjà explosés et ce depuis un bon bout de temps …

        1. A ceux qui croient que les Brics sont seulement « un fantasme d’altermondialistes » , il est bon de rappeler que l’acronyme fut inventé par les boursiers. Ce qui est notable dans ce groupe est la volonté de faire contrepoids au bloc US OTAN et de faire commerce en interne , si possible en se dispensant d’utiliser le dollar. Le péril a parfaitement été identifié et nous avons vu la déstabilisation au Brésil qui a conduit à la destitution de sa Présidente , les sanctions contre la Russie et la montée des tensions militaires avec la Chine. Un contexte peu favorable aux actions en effet 🙂

          1. Déstabilisation au Brésil ? par qui ?
            Inde et Chine (tous deux membres des BRICS) sont à deux doigts de se taper dessus.
            Et la crise économique en Afrique du Sud, c’est la faute à l’OTAN ou à Soros peut-être ?

          2. L’acronyme a effectivement été inventé par Goldman Sach, pour désigner dans un même paquet des pays qui, à l’aube des années 2000, avaient pour SEUL point commun d’être intéressant pour des investisseurs étrangers. Pas la peine d’y voir d’autres intentions : que l’appellation vienne d’une banque occidentale ne signifie rien de plus. Le fait que ces pays veulent s’affranchir de la domination occidentale ne leur est pas propre (c’est le cas de tous les autres pays au monde…), pas plus que celle de faire du « commerce en interne » comme vous dites, projet qui a par ailleurs du plomb dans l’aile. Bref, tout ça n’en fait pas un bloc unitaire, loin de là.
            Pour le reste, ces pays n’ont pratiquement rien en commun et ne sont par conséquent pas comparables, sans compter leurs intérêts franchement antagonistes pour certains (Inde et Chine, mais pas que).
            Rien que vos élucubrations concernant Petrobras suffisent à discréditer totalement votre propos.

      3. Vous nous prenez pour des Tuches ?
        On comprends le jeu des américains, mais pas mieux pour la Russie qui peut effectivement se faire discrète en dehors de ses coups de communication.
        Parce ce que le complexe militaro-industriel russe est encore plus dépendant du marché indien. Et puis le jeu russe de vendre aussi des armes au Pakistan et à la Chine, en faisant monter les enchères, n’est pas vraiment apprécier en Inde. Les grandes poignées de mains entre BRICS sont souvent de « la poudre aux yeux ».
        Avec les voisins, il faut bien échanger, ce n’est pas pour autant l’amour fou!
        L’inde doit pesé sur la Russie pour que celle-ci ne se range pas clairement du coté de la Chine.
        Donc les échanges indo-russes sont à double tranchant !
        Le Chine comme le Brésil ont augmenté leurs échanges avec l’Ukraine depuis l’annexion de la Crimée.
        L’amour entre BRICS a ses limites, le pragmatisme. et la réalité est autre que celle que vous tentez de nous faire gober.
        Et puis les BRICS n’ont pas besoin des US ou de l’UE pour se mettre dans la merde.
        La Chine qui a tous misé sur les exportations en négligeant sa croissance intérieure.
        Le Brésil et l’Afrique du sud avec des gouvernements successifs corrompus et pas très malins. La Russie qui envahit l’Ukraine, paye l’addition, alors son économie était déjà à chier. Et puis la Chine qui braque ses voisins alors que l’Asie est son premier marché économique, pas vraiment malin non plus. Le Vietnam et le Japon, entre autres, revoient à la baisse leurs investissements et déménagent des usines.
        Et l’Australie qui avait tout misé sur la Chine commence à réaliser la connerie de ce choix !
        Mais vous nous aviez pronostiqué que les BRICS allaient exploser la baraque occidentale. On attend toujours, et je pense qu’on va attendre longtemps !

    2. Tres simple, il appuie là où can fait mal. Soit les paki font ce que les us demandent soit les indiens seront toujours plus présent dans la base arrière pakistanaise.

    3. @ jyb
      .
      Bien au contraire, Trump semble montré qu’à force d’écouté ses généraux, cela commence à payé dans la partie d’échec.
      .
      Le fait de dénoncer le double jeu aberrant du Pakistan avec ses terroristes talibans tout en annonçant un rapprochement accéléré avec l’Inde met deux fois plus de pressions aux pakistanais qui en mettront quatre fois plus sur l’ISI (s’ils sont un brin intelligents)
      .
      L’Inde est également un partenaire démocratique mais surtout un bien meilleur client économique que ne l’est le Pakistan.

  8. Est ce que la chine est venue combattre le terrorisme en Afghanistan, non, elle vient juste pour tirer les marrons du feu (mines…) et parlons même pas de la pourriture du Pakistan….
    que l’inde apporte son aide au développement , pourquoi pas, si ça peut éviter d’en rajouter dans l’islamisme du pakistan et le communisme chinois.

    1. « l’inde apporte son aide au développement  » ?
      l’année dernière, le Népal a reformé leur constitution, une affaire intérieure de leur pays, l’Inde a lancé un embargo de carburant, et déployé des soldats sur la frontière prêt à attaquer.
      un pays qui menaçait permenentement leurs voisins.
      heureusement la Chine a livré des millions de tonnes de carburant pour sauver ce petit pays.
      http://www.courrierinternational.com/revue-de-presse/asie-le-nepal-sort-extenue-de-cinq-mois-de-blocus

  9. « Quand la Chine s’éveillera, le monde tremblera »
    Alain Peyrefitte, ancien ministre

    1. Alain Peyrefitte a repris cette citation de Napoléon Bonaparte comme titre de son livre. La citation complète : « Laissez donc la Chine dormir, car lorsque la Chine s’éveillera le monde entier tremblera ». Celui-ci aurait prononcé cette phrase en 1816 à Sainte-Hélène après avoir lu « La relation du voyage en Chine et en Tartarie » de Lord Macartney, premier ambassadeur du roi d’Angleterre en Chine à l’époque.

  10. Vous avez raison. Il y a beaucoup de double jeu dans ces régions du monde.
    Les alliances ne sont pas franches, elles sont pleines d’intérêts. On se sert la main mais il y a de la détestation dissimulée. Les oreilles doivent sifflées. D’ailleurs la France et les US jouent aussi un double jeu à leur façon.

    1. La France joue très clairement, partenaire économique de la Chine mais la géopolitique est toute autre. La France n’a presque plus de relations avec le Pakistan et pour cause et n’essaie plus de vendre d’armement à la Chine depuis l’affaire du crotale. Le seul endroit ou la France est moins claire c’est avec l’Australie.

      1. À wagdoox
        Bonjour, pouvez-vous me renseigner sur l’affaire des crotales avec la Chine? J’avoue être complètement ignare sur ce sujet. Merci.

    2. Tout le monde joue un double jeu avec tout le monde.
      Et les intérêts économiques ne sont pas forcément en adéquation avec les intérêts militaires ou politiques du jour.
      Le monde est infiniment complexe mais vous constaterez sur ce blog que des esprits simples et des complotistes de base cherchent toujours la « force obscure » (USA, Israël, Soros, Macron, etc…), qui soi-disant tire les ficelles dans l’ombre et dirige toute la planète en douce voire qui aurait tout prévu depuis 30 ans !

  11. La Chine a spécifié il y a quelques semaines à propos de son ambition qu’elle ne chercherait pas à dominer TOUTE la planète. J’ai vu dans cette précision une forme d’inquiétude.

Les commentaires sont fermés.