Tirs de semonce du B2M « D’Entrecasteaux » pour interpeller des pêcheurs illégaux

Dans le cadre de l’opération UATIO, les Forces armées en Nouvelle-Calédonie (FANC) arraisonnent régulièrement des embarcations vietnamiennes qui viennent pêcher en toute illégalité dans les eaux néo-calédoniennes. Seulement, les moyens de la Marine nationale y sont parfois limités, ce qui a donné lieu, par exemple, à un épisode rocambolesque en janvier dernier.

En effet, deux des trois « blue boats » vietnamiens interceptés plus tôt et conduits à Nouméa par le patrouilleur P400 « La Moqueuse » et le Bâtiment multimissions (B2M) « D’Entrecasteaux », réussirent à se faire la malle… Et il fut impossible de les rattraper : les deux navires de la Marine nationale étant théoriquement en mesure de le faire (c’est à dire qui n’étaient pas en arrêt technique) ayant été immobilisés à cause d’avaries. Mais l’on assura à l’époque que la Royal Australian Navy (RAN) se chargerait de traquer les embarcations en question.

Seulement, quinze jours plus tard, lors d’un vol de l’avion de surveillance maritime Guardian, l’une d’elles fut à nouveau repérée parmi une flottille de trois « blue boats », pêchant illégalement dans le secteur des îles Chesterfield, situées à plus de 350 nautiques au nord-ouest de Nouméa.

Réparé, le B2M « D’Entrecasteaux » fut donc dépêché dans ce secteur, grâce au concours d’un avion de transport Casa CN-235 de l’armée de l’Air. Mais sur les trois « blue boats », deux réussirent à s’échapper, dont celui qui avait prit la tangente à Nouméa…

Devant le refus d’obtempérer de l’équipage de l’embarcation qu’il devait contrôler en envoyant son équipe de fusiliers-marins, le D’Entrecasteaux a été contraint de faire des tirs de semonce avec l’une de ses deux mitrailleuses de 12,7 mm. Visiblement, cet armement, aussi léger qu’il puisse paraître, aura été suffisant pour rendre le capitaine du blue boat à la raison.

Finalement, la fouille de l’embarcation permit de saisir 19 fûts d’holothuries [concombre de mer, ndlr] et 94 fûts de gasoil. Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Leur blue boat étant tombé en panne moteur alors que la mer était agitée, les 17 membres de l’équipage vietnamien furent transférés à bord du D’Entrecasteaux. Et leur ancien navire sombra le lendemain matin. De quoi leur enlever tout espoir de faire un coup similaire à celui réussi par leurs homologues…

Désormais, le capitaine du bateau de pêche vietnamien doit comparaître devant le tribunal de Nouméa le 1er mars prochain. Quant aux membres de l’équipage, ils ont été pris en charge par la police aux frontières, avant d’être renvoyés au Vietnam.

66 commentaires sur “Tirs de semonce du B2M « D’Entrecasteaux » pour interpeller des pêcheurs illégaux”

    1. @R2D2:
      Mais pourquoi cherchez-vous quelque chose de glorieux pour la France et sa marine dans une opération de police ?
      Quant au chalutier perdu et l’équipage reconduit à la frontière, c’est plus que mérité pour le patron en question en attente d’être jugé et condamné. Mission accomplie en espérant que le message passe auprès des autres chalutiers concernés.

      1. @Eliot Mess:
        .
        C’est à R2D2 que je m’adressais et que je n’ai en rien insulté comme le vous faites ici avec moi…
        .
        Mais quel aveu d’impuissance Eliot Mess d’en être à ce point réduit à de telles insultes aussi puériles 🙂 …
        .
        Une chose est certaine Eliot Mess je n’ai jamais rien eu contre vous et même après cette volée d’insultes, qui du coup me surprend car je n’ai jamais imaginé ni même eu l’intention de vous blesser.
        .
        J’ai du mal à vous en vouloir puisque vous ne m’avez suscité aucune haine je suis désolé de vous en avoir inspiré avec mes commentaires évidemment argumentés et s’appuyant sur des sources fiables.
        .
        Acceptez simplement les enjeux du débat avec le risque de vous tromper (on apprend toujours en reconnaissant ses erreurs) et si donc je vous ai blessé ou que vous vous soyez senti insulté par ma capacité à débattre, vous m’envoyez désolé.
        Mais je n’ai jamais eu l’intention de vous traumatiser à ce point que vous vous livrez à un tel épanchement ou à une confession haineuse…
        .
        Allez essayez de vous remettre et de prendre du recul sur que sont ces échanges de commentaires auxquels vous ne sauriez vous résumer très cher.
        .
        .
        @Laurent Lageau:
        .
        Il y avait une époque où sur d’autres blogs militaires où il était évoqué, OPEX 360 (avec Secret Défense sur Marianne) passait pour vraiment pour LE blog avec commentaires non-modérés où de gros beaufs se retrouvaient pour échanger des insultes à n’en plus finir…
        .
        Ce blog doit-il se transformer en un boulevard d’échange d’insultes comme ça commençait à l’être avant la remise à zéro de tous les commentaires ?
        Parce qu’ici vous commencez à donner un feu vert.

    2. Oui, cette affaire illustre bien le fait qu’il ne suffit pas de disposer d’eaux territoriales tout autour du monde, encore faut-il avoir les moyens de les protéger et de les exploiter.Moyens dont ne dispose plus la France, pays en pleine déliquescence.

      1. @Celtibère:
        .
        Bon gré mal gré, la Marine Nationale sera arrivée à bout de ce chalutier vietnamien, mais il est certain que JYLD aura eu une très mauvaise politique en terme de programmation navale où le programme BATSIMAR aurait dû être lancé et voir mis en service au moins autant d’unités que de B2M.
        -> La location à n’en plus finir de l’OPV 90 (gamme Gowind de DCNS ) L’Adroit, aura révélatrice de cette misère.

  1. Les B2M sont certainement d’excellents « couteaux suisses » capables d’assurer des missions d’assistances en tous genres, mais (en espérant que sa panne inopportune n’a été qu’un problème de jeunesse) il semble assez évident que leur vitesse limitée à 15 nœuds est un handicap sérieux pour rattraper à la course des bateaux de pêches qui s’enfuient d’assez loin.
    Si une 12,7 est suffisante pour se faire respecter, un 20mm, même manuel si on est fauchés, ne serait pas superflu. Ceux que l’on démonte actuellement ne doivent pas être usés.
    Il est évident que ce qui manque cruellement ce sont des patrouilleurs hauturiers rapides et équipés d’un hélico pour et l’interception. Un drone permettant un surveillance aérienne ne serait pas superflu.

    1. PITIÉ, arrêtons de dire « couteaux-suisses » pour n’importe quel bâtiment de la Marine… « Les BPC sont de véritables couteaux suisses de la mer », « les avisos sont de véritables couteaux suisses de la mer », « les SNA sont de véritables couteaux suisses de la mer »… à quand « les vedettes de port sont de véritables couteaux suisses de la mer » ?
      Surtout que comme vous le soulignez, les B2M n’ont pas d’aéronefs. Ils n’ont pas non plus de sonar, de radar de veille air ni d’artillerie conséquente*. Ce sont des navires dont le principal système d’armes est (je cite l’amiral Prazuck) le pavillon français.

      * je ferais le même genre de reproche à ceux qui parlent des BPC comme de couteaux suisses (pas de sonar, pas de missilerie ou d’artillerie conséquente) ou les avisos (pas d’aéronefs ni de moyens anti-aériens), ou les SNA (pas d’aéronefs, pas de place pour faire d’évacuation de ressortissants, …).
      Bref, le mot « couteaux suisses » est fatiguant à la longue, d’autant plus qu’il ne s’applique bien que pour des bâtiments comme les FREMM / FDA qui couvrent quasiment tout le spectre des modes d’action, et assez peu à des bâtiments spécialisés ou à des bâtiments économiques aux normes civiles…

      1. Parfaitement. Et même les BPC ne sont pas des « couteaux suisses » mais bien plutôt des « multiprises » sur lesquelles on peut venir brancher, simultanément,
        – des hélicos de l’ALAT,
        – une opération de débarquement vers la terre,
        – un hôpital,
        – un état-major, etc.
        … soit autant de vecteurs qui ne sont pas propres au navire mais qui peuvent se brancher sur le navire.
        Voir l’interview du capitaine de vaisseau Polderman (commandant du L9013) vers 1’55 » https://www.youtube.com/watch?v=0vSbA4CydQM

    2. Mais c’est bien le super MinDef qu’est Le Drian qui a décidé de reporter sine die le programme BATSIMAR pourtant inscrit dans le LBDSN de 2013 rédigé sous sa direction.

    3. Vous voudriez donc une marine équipée comme ils doit pour effectuer ses missions?

      Grand fou va 🙂

  2. Une lutte efficace contre ces pêches illégales seraient de couler ou retirer le navire interpellé (si on peut le revendre) après avoir évacué le personnel, vider les produits toxiques etc.
    Quelques exemples suffiront à « contaminer » l’ensemble des ports de la région et aux pêcheurs de reconsidérer une pêche illégale en zone française.

      1. Il me semble que les argentins ont, il y a quelques temps, coulé un chalutier chinois pêchant dans leurs eaux. Le chalutier en question avait effectué des maneuvres dangereuses, qui pouvaient être interprétées comme des tentatives d’epronnage. J’ai pas entendu les chinois protester.

  3. Il s’agirait de songer très sérieusement aux moyens tant matériels qu’humains à mettre en place afin de garantir notre souveraineté sur notre immense ZEE … Et vu ce qui se profile politiquement à l’horizon , ce n’est pas gagné , loin de là !

    1. Vu la procedure, impossible d’atteindre le moteur avec un tir à 100m devant l’etrave parcontre le pechou a pu flinguer sont moteur en le poussant à fond pour fuir.

      1. Impossible de toucher le moteur a 100 m sur un bateau en bois avec une 12,7
        Je ferais pas de parie la dessus.
        Mais bon cela va pas enlever la honte suite a la fuite des 2 blueboat de la grand rade alors que la marine avait sois disant enlevé ses moyens de nav et de communication.
        Peut etre un cours de mecanique serait la bien venu pour nos marin.

    2. oui , je trouve que le coup de la tempête qui fais couler le bateau tombe juste a point aussi , et je pense que ça va être un très bon avertissement pour le futur , la zone de pèche française on peut y perdre son bateau très facilement … le micro climat je suppose
      des fois les petits messages sont plus efficaces que les grands discours

    3. @JYB moi aussi j’aime les bonnes histoires de Cal50 ,surtout quand les pruneaux touchent la motorisation ….Elle a vite le hoquet et prend l’eau …de mer!

  4. La munition de 12,7 mm n’est pas si légère que ça : elle perce 20 mm d’acier à 500 mètres. C’est suffisant pour la coque d’un chalutier et en plus il y a les superstructures qui elle sont bien légères.

      1. la 12,7 est une arme très précise; en démonstration, j’ai vu un adjudant-chef instructeur toucher un casque fiché sur un pieu à 400 m à sa première rafale !

        1. je vous rappelle qu’un bâtiment à la mer est soumis à des mouvements de plateforme, roulis, tangage voire lacets… donc la précision est un peu plus aléatoire 🙂

          1. certes, certes,
            mais entre la taille d’un casque et celle d’un navire, fut il de pêche, il y a de la marge.
            maintenant, si le tir balistique ( canon ou mitrailleuse) est si aléatoire que ça, les générations de marins qui ont livré des batailles navales entre cuirassés à plus d’une dizaine de kil de distance auraient mieux fait de jouer au casino, leurs chances auraient été meilleures !

  5.  » Aussi léger que puisse paraître » le calibre de la 12.7, il vaut mieux ne pas être en face 😉

    1. a part si ça s arrête dans un moteur çà traverse une coque de noix comme une feuille de papier

  6. ça me fait penser au gag du bateau dans hotshot2 ou charlie sheen s’amuse avec son ramboknife et perce le plancher maladroitement, je sais pas si nos fuzco ont l’esprit taquin mais bon encore un qui reprendra pas le braconnage de sitôt, ce qui me chagrine c’est les fut de GASOIL,si notre navire les a récupérés (good job)ou si c’est partie au fond de l’océan,on va se faire rappeler à l’ordre pour pollution par les aussies qui sont toujours aux aguets dans ce coin pour mieux nous la mettre à l’anglaise…

  7. « Visiblement, cet armement, aussi léger qu’il puisse paraître, aura été suffisant pour rendre le capitaine du blue boat à la raison. » – Pour une embarcation aussi légère, du 12.7 suffit largement a calmer les ardeurs. Mais bon des fûts de 20 mm ne serait pas une luxe non plus.

    1. Pour une barcasse de pêcheur, la 12,7 est plus que largement suffisante, mais c’est un peu léger s’il faut se confronter à du plus gros gibier. La mer est vaste et les mauvaises rencontres ne sont pas invraisemblables.

  8. « Et leur ancien navire sombra le lendemain matin. »
    .
    Sans doute tout seul et par hasard 🙂
    .
    Bien joué, rien de tel qu’un malheureux hasard pour porter un message percutant.

  9. C’est exactement ce qu’il faudrai faire !
    Il faut les couler, bien évidemment pas avec l’équipage à bord, mais tu met une vingtaine de balle de 12,7 dans la coque(même pas 10 euros pour les apôtre du « oh que ça coûte cher »), le bateau ira nager avec les poissons. L’équipage expulsé le capitaine suivra après avoir purgé sa peine.
    Qu’ils en coulent une dizaine et le fassent savoir, à part les quelques casse-cou, tous les capitaines préfèreront gagné moins plutôt que ne plus avoir d’outils de travail, une amende voire une peine de prison.
    Après faudrai voir avec les réglementations maritime si c’est faisable mais j’ai un doute sur la faisabilité.

    1. La faisabilité ne pose pas de problème: la Marine Nationale doit pouvoir réussir à couler des bateaux civils et désarmés.
      .
      En revanche, la légalité est problématique (Cf Rainbow Warrior, DGSE).

  10. Çà servirait à quoi d’avoir une 12.7 en batterie si on ne devait pas s’en servir ?
    Au risque de froisser des âmes sensibles, il y a des coins ou seule la loi du plus fort a du sens; et vu la superficie de nos espaces maritime, il y a du boulot pour les marins et leur 12.7…

  11. On oublie souvent que la Nouvelle Calédonie est constituée d’un ensemble de plus d’une centaine d’îles (!!!), éparses sur un bien vaste domaine maritime.
    Entre les îles Chersterfield à l’Ouest (où pullulent les BlueBoat vietnamiens) et les îles Mattew & Hunter à l’Est (revendiquées par le Vanuatu, qui ne se prive pas de vendre des aurtorisations de pêche aux chinois pour ce secteur … qui est français), entre ces 2 zones tricolores régulièrement pillées, il y a environ 1.500 kms de distance.
    .
    Même si le d’Entrecasteaux est un très bon bateau, bien adapté et tout et tout, … il en faudrait au moins deux là-bas, plutôt qu’un seul.
    Et le tout associé à un relais aérien bien plus fourni (pour assurer la Surmar, un seul CN-235 c’est plus qu’insuffisant).
    … pourquoi ne pas expérimenter le drone Patroller dans ce secteur ?
    .
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_%C3%AEles_de_Nouvelle-Cal%C3%A9donie
    https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%8Ele_Matthew

    1. Il faut aussi considérer un rôle écologique important des holothuries dans leur écosystème … (un peu comme celui du ver de terre dans nos campagnes).
      Et en parallèle, comme souvent lorsqu’il s’agit de surpêche, cette population est menacée (parfois même en voie d’extinction).
      Les incursions sino-vietnamiennes dans les eaux françaises ne sont donc pas prêtes de cesser si rien n’est fait pour les empêcher de piller et désertifier nos ZEE.

        1. Ah oui, et combien d’années de pêches illégales êtes vous pret a accorder aux sino-vietnamiens avant de songer à étudier les dégâts causés sur le biotope et ses conséquences à moyen et long terme ?
          Seriez vous une sorte de fleur bleue ???
          En tous les cas, il semble que vous soyez assez mal renseigné sur les méfaits de la sur pêche …

  12. C’est ça qui est rageant, on sait bien faire, mais on a pas les moyens de le faire autant qu’il le faudrait.

  13. La France dispose d’un des pus grands espace maritime économique, mais nous ne disposons pas d’une flottille de patrouilleurs en rapport … Pas assez prestigieux ?

    1. Raymond75,
      il ne semble pas que les B2M et PLG soient plus prestigieux que les OPV sensés arriver avec un programme BATSIMAR repoussé aux calendes grecques par JYLD…

    2. @Raymond 75
      Au même titre que la Garde-Nationale ,rien n’empêcherait la France de créer une » Garde-nationale Maritime « armée en Corsaire pour préserver nos ZEE avec des bateaux de prise « re-motorisés » et armés localement avec d’anciens matériels de la Marine devenus obsolêtes !
      -Dans tous nos DOM/TOMla France a assez de personnels chômeurs ,mécaniciens marine,d’équipages , et d’anciens de la Royale ou de l’Ancre d’or ; pour armer ces bâtiments ,faire la chasse aux pillards et se payer sur les prises afin que l’Etat ne soit pas le  » Trésorier-payeur  » !
      Tout le monde y gagnerait y compris les Douanes et la Sécurité du territoire!…Question d’intelligence et de volonté …Mais chez les Socialistes c’est pas évident!

      1. L’idée est pas forcément déplaisante 🙂
        Mais l’idée de transférer des missions régaliennes de police des pêches à des indépendants privés va pas enchanter tout le monde, loin de là, ce que je comprends tout à fait, et il faudrait un sacré degré de contrôle pour éviter les abus en tout genre qui nous retomberaient sur le coin du pif, on est plus en 1700. Qui plus est il faudrait abroger le Congrès de Vienne (qui s’est tenu a Paris malgré son nom).

  14. Qu’est-ce qui nous empècherait d’avoir quelques « chalutiers de prise » bien motorisés travaillant eux aussi en Flotilles avec quelques canons de vingt ou de Bofors réformés sous bâche …La flibuste çà ne vous rappelle rien?

    1. Déjà fait: le « Malin » palangrier de 1300 t, arraisonné par l’Albatros en 2004 dans les eaux terres australes en pêche illicite. Saisi et incorporé à la flottebaprès quelques aménagements.

  15. Bonjour,

    Je suis Calédonien, et je peux vous dire que au moment où le bateau vietnamien a coulé, les conditions météologique était vraiment très mauvaise.
    Il aurait apparement pris l’eau par l’arrière, et finalement coulé très vite, et ceux après que le capitaine du « d’Entrecastreaux » et décidé de récupérer les marins voyant le mauvais temps.

      1. ils sont troués, et si tu veux mettre les doigts dans les trous du fût, c’est un sacré boulot 😉
        Plus sérieux, pourquoi ne pas sous traiter et paiement à l’intervention?
        Pour un fois le zèle paierait.
        Vendre le bateau et la cargaison pour payer les intervenants!!!

    1. http://www.defense.gouv.fr/ema/forces-prepositionnees/nouvelle-caledonie/actualite/fanc-la-lutte-contre-la-peche-illicite-en-nouvelle-caledonie-continue
      Et en lisant l’article de la MN, on comprendrait presque que le d’Entrecasteaux a sauvé la vie de l’équipage vietnamien !
      En tous les cas, leur bateau présentait des faiblesses et l’équipage était en danger …
      … pour résumer, on a organisé un sauvetage de Pirates, et puis on leur payé un billet d’avion pour rentrer confortablement chez eux.
      .
      Nous sommes encore loin d’un comportements de tyrans. Il y a donc de la marge pour durcir notre position face à ces pilleurs.

    2. Vous pouvez toujours leur vendre de la viande de boeuf, du cerf dont vous ne savez que faire ou des dindons sauvages …Quand au poisson …Ce n’est pas ce qui manque chez vous et autour du Caillou…Faut bien que tout le monde bouffe !…Je n’ai jamais vu de Kanak bouffer les holothuries pas plus que les Wallis ni les européens …On peut peut-être faire des échanges dans ce domaine contre du riz ou du bois ? Enfin cherchez un peu ce qu’on est en mesure de faire avant qu’ils ne débarquent en beau jour sur la baie des Citrons!

      1. Depuis quand les holothuries sont essentielles pour éviter la dénutrition en Chine.
        C’est quoi ces conneries.
        Ces concombres de mer sont un met repute délicat la bas … comme les huîtres chez nous. Mais il n’y a rien d’essentiel a ce que chaque Cinois en ait sa dose quotidienne pour survivre.
        Donc le problème ici n’est en aucun cas un problème « d’aide alimentaire » mais bien un problème de non respect de la souveraineté française sur ces ZÉE.
        .
        Il semble que vous minorez totalement l’effet pervers qui consisterait à laisser faire ces BlueBoat sans agir.
        Aujourd’hui, 5 ou 6 bateaux chaque jours, demain des douzaines … après demain on est débordé par des flottes entières et des bateaux plus gros et plus rapides … et il ne vous restera plus que vos yeux pour pleurer après avoir constaté que tous les récifs coralliens du secteur sont à la fois détruits et dépeuplés….
        Désole Wrecker, mais là vous pêchez par trop de candeur.

  16. Les moyens pour garantir nos Zee sont très insuffisants en nombre et en puissance et vitesse . On le dit ici depuis longtemps et cette histoire récente le montre à l évidence. Des  » pêcheurs » pourraient avoir des Kalash ou des rpg…la 12 7 sera limité…il faut avoir une ultime ratio réelle…un plan Zee fort est il possible dans le chaos politique à venir? Les marins essayeront de se débrouiller jusqu au jour où une armada chinoise pointera son nez…le jour où tout sera en panne…

    1. La Marine préfère investir le peu d’argent qu’elle a dans un PA. C’est un choix assumé – vous ne pouvez pas avoir le beurre, l’argent du beurre, la crémière et la camionnette.

  17. Étant d’origine Vietnamien et vivant Nouvelle Calédonie, je connais les 2 cotés de l’affaire.
    Ce qui incite les bateaux Vietnamiens à faire un voyage lointain pour pécher ici, surement l’aplat du gain de cette pêche.
    Il me semble que les Chinois rachètent tout ou grande partie de cette pêche à prix d’or.
    Par le passé, ils (Chinois) ont racheté tout et n’importe quoi au Vietnam, ce qui a conduit à des situation ou les paysan n’ont plus de buffle, bœuf ou animaux pour travailler les les rizières etc.
    Les premiers équipage ont été soutenu et aidé par la communauté Vietnamienne ici, mais je pense que maintenant, ça pourrait très bien conduire à une exaspération de part de tout le monde concernant les intrusions de pêches illégaux.

Les commentaires sont fermés.