Débat sur l’avenir de la Force aéronavale nucléaire

fanu-20161217

On l’oublie souvent mais la Force aéronavale nucléaire (FANu) est l’une des composantes – certes méconnue – de la dissuasion nucléaire française depuis 1978. Plus précisément, relevant de la Marine nationale, elle fait partie de la composante aéroportée, essentiellement constituée par les Forces aériennes stratégique (FAS) de l’armée de l’Air.

La FANu s’articule évidemment autour du porte-avions Charles de Gaulle, lequel est en mesure de mettre en oeuvre des Rafale M F3 emportant le missile de croisière ASMP-A. En outre, à Six Fours (Var), elle dispose d’un centre d’opérations dont le rôle est préparer et de suivre les ordres éventuels du président de la République.

« L’appareillage du porte-avions avec l’arme nucléaire à bord est un message fort. Du fait de sa mobilité, de la possibilité qui lui est donnée d’opérer librement à partir des eaux internationales, et de son escorte navale qui lui garantit une protection maximale, le porte-avions est un outil parfaitement adapté à la mise en œuvre de l’armement nucléaire », expliquait, en 2014, le vice-amiral d’escadre Philippe Coindreau, alors commandant la Force d’action navale (ALFAN) et donc de la FANu.

Alors que l’on commence à s’interroger sur les spécifications techniques qu’aura le successeur du porte-avions Charles de Gaulle, le député Yves Fromion a mis le sujet de l’avenir de la FANu sur la table, lors de l’examen, en commission, d’un rapport sur les enjeux industriels et technologiques du renouvellement des deux composantes de la dissuasion nucléaire. Ce qui n’était sans doute jamais arrivé.

Pour le parlementaire, la question de la permanence de la FANu « mérite d’être posée ». Or, cette dernière ne peut en effet pas être permanente « car nous ne disposons que d’un seul porte-avions, ce qui pose un problème de continuité, également lié à la question du positionnement du porte-avions qui doit être portée de sa cible potentielle », a-t-il souligné.

En outre, pour M. Fromion, la question « de la réalisation concrète d’un raid nucléaire à partir du porte-avions » se « pose également ». Et d’expliquer : « Quand on constate le degré de complexité d’une telle opération menée à partir de la terre par les forces aériennes stratégiques et les moyens considérables qui doivent être mis en œuvre, on peut s’interroger sur l’opportunité de maintenir cette composante hybride à l’avenir, d’autant qu’elle impose des contraintes très lourdes. »

Qui plus est, a continué le député, « un porte-avions qui embarque l’arme nucléaire est un bâtiment conçu et construit spécialement pour cela, avec notamment des problèmes de réduction des capacités de transport pour les munitions conventionnelles en particulier, ce qui réduit les capacités de frappe des avions de chasse. »

Co-auteur du document examiné en commission, Jean-Jacques Bridey a dit « souscrire à ces réflexions », même si elles « sont un peu hors sujet par rapport au champ de la mission d’information qui concerne les enjeux technologiques et industriels du renouvellement des deux composantes. » En tout cas, le débat est ouvert.

123 commentaires sur “Débat sur l’avenir de la Force aéronavale nucléaire”

      1. A l’échelle des autres pays, on a pas trop à se plaindre , et on entend la même chose depuis 15 ans , les Brics vont nous enterrer Etc…
        Hier, dans le discours « offensif » d’Obama, j’ai relevé une évidence.Il a dit que la russie est un petit pays, économiquement, car en effet, hormis les armes et le gaz, pétrole, que produit elle que d’autres pays achètent? Pas de télé, pas électronique, ..bref, rien hormis els pré cités!

        1. Pour la Russie précisément, son problème est la dépendance au pétrole. Une chute du cour du pétrole (par exemple par une baisse de la part de l’Opep) et c’est la catastrophe pour le Russie : chute du rouble, des importations et re voila les magasins vides.

    1. De toute façon, aujourd’hui, si on veut être réaliste, il faut admettre que nos forces armées sont proprement en mode de survie sur nombres de capacités. On doit se placer dans l’optique d’un maintien des compétences militaires et industrielles nécessaires à mettre en œuvre des capacités militaires sérieuses à l’avenir, bien plus que d’un déploiement crédible.
      .
      On sait très bien que si des menaces aiguës émergeaient, il faudrait engager des moyens et des budgets autrement plus conséquents. Mais, au moins, si ce pays se réveille un jour, on ne partira pas de zéro. Heureusement d’ailleurs, vu que le développement, par exemple, de forces nucléaires crédibles, c’est au grand minimum vingt ans d’efforts proprement colossaux, pour créer et assembler toutes les briques nécessaires.

    1. Yep, les mieux placés pour répondre à cette question, ce sont les « Boums » du PA ! 🙂

    2. D’accord avec IM. C’est toujours le problème avec les élus : ils s’imaginent que le suffrage universel leur donne la compétence universelle.
      .
      Certes Monsieur Fromion est un élu qui possède quelques notions dans le domaine militaire : de tels élus sont rares parce que les partis politiques, on ne sait pas pourquoi mais c’est comme ça, interdisent statutairement aux militaires de les fréquenter. Mais Monsieur Fromion devrait quand-même avoir conscience qu’il ne lui suffit pas, pour savoir en 2016 ce que doit être l’avenir de la FANu, d’être sorti de St-Cyr en 1963, d’avoir été cavalier, parachutiste, puis aide de camp de trois ministres oubliés.
      .
      « Cordonnier, pas plus haut que la chaussure » : que les politiciens s’occupent de définir la politique (c’est-à-dire le résultat à obtenir) et laissent les spécialistes (les vrais, ceux qui à la fois connaissent le domaine et sont encore « dans le coup ») leur proposer des options techniques. Pour celles-ci les élus voteront ou ne voteront pas les budgets puis, s’ils acceptent le budget, devront contraindre le gouvernement à l’exécuter en refusant tout correctif budgétaire.
      .
      Que les élus fassent le travail politique pour lequel on les paie au lieu de ramener leur science sur des questions techniques dont ils ignorent presque tout.

      1. Plutôt d’accord avec vous mais attention tout de même : en laissant trop de pouvoir aux non élus, on s’expose au corporatisme et au technocratisme (bien présent en France). L’évaluation et l’expertise « extérieure » sont aussi de bonnes choses. Les profs, les militaires, les médecins, … n’aiment pas trop en général qu’on viennent s’occuper de leurs affaires, mais c’est une nécessité démocratique. C’est un complexe équilibre à trouver.

  1. Mouaip !

    .
    J’ai bien l’impression que les jours de la FANu sont comptés .
    .
    De toute façon , si la composante sous-marine se révèle insuffisante , il faudra songer à s’en remettre à des moyens terrestres style « Plateau d’Albion » disséminés , ultra-rapides et d’une très grande portée ou de penser à développer un vrai bombardier stratégique ; ce qui rejoint pleinement mon post sur le Mirage 4000 exposé sur le précédent article concerné .
    .
    Décidément , c’est un avion que je regrette !

    1. Une des raisons invoquée pour la suppression des missiles du plateau d’Albion avait été la trop grande vulnérabilité d’un positionnement fixe.
      De nos jours, la concentration des dépôts de stockage des ASMPA de l’armée de l’air dans seulement trois bases me semble poser le même problème en fait.

      1. Contrairement aux missiles du plateau d’Albion, les ASMP-A peuvent rapidement sortir des dépôts et être disséminés ailleurs en cas de tension ou de risque de guerre.
        Le risque d’une attaque sans aucun signe préalable ni escalade militaire et diplomatique préalable est inexistant.
        De même, les SNLE prendraient la mer si la situation l’exige, on les laisserait pas dans la base de l’Ile Longue.

        1. Si on attend les « tensions » ou les « risques de guerre » pour déployer nos moyens…
          Alors il n’y a pas de permanence…
          Que du conjoncturel, mesuré par le truc à l’Elysée, l’élu d’un % du Peuple.
          La dissuasion DOIT ETRE PERMANENTE.
          Sans quoi elle n’est que GESTICULATION.
          Conséquemment, la seule dissuasion PERMANENTE est sous-marinière.

          1. Un SNLE est toujours en mer.

            je pense qu’il évoquait le fait qu’en cas de menace de guerre, aucun SNLE ne resterait a quai.

      2. Des missiles balistiques sur des lanceurs mobiles cela existe… et c’est très difficile à parer.

    2. Le coût de developpement, maintient, évolution ajouter aux coûts relatif a conserver un secret absolu sur une installation fixe serait immense.
      Parce qu’un site de tir stratégique terrestre aujourd’hui, pour être efficace, doit être totalement inconnu ou très nombreux, on assumera jamais le nombre, donc faut conserver le secret absolu, et ça a un coût assez important…
      Le developpement d’un missile a très grand rayon d’action, si on est parfaitement capable de le faire aurait un coût colossale aussi, pas sûr qu’on puisse l’assumer… C’est pas aussi simple que d’étendre la taille du booster d’1m, surtout qu’il faudrait sans doute retravailler le site & le vecteur pour lui offrir une certaine furtivité pour qu’il soit réellement viable parce que si le départ de tir est détecté d’entré et que le vecteur est suivi sur toute sa course, l’efficacité sera sans doute proche de zér0, parce que même s’il faut tirer 30 missile d’interception, ils les tireront et ça reviendra moins cher que de se prendre la frappe.

      1. Orion , c’est l’une des raisons pour lesquelles , l’Armée voulait s’installer sur le vaste plateau du Larzac dans les années 70 .

        1. @ScopeWizard:
          .
          Les bases terrestres donc statiques de missiles balistiques intercontinentaux sont aujourd’hui localisable par les différentes couvertures satellitaires militaires et civiles.
          Vos idées appartiennent à une autre époque…

          1. « Style Plateau d’Albion » pas « exactement comme » …
            Il faut que ces missiles soient disséminés voire transportables à l’instar des Pluton ( dont la portée et la charge étaient réduites car destinées à des frappes tactiques spécialement d’objectifs militaires ) .
            Les idées d’une autre époque font parfois celles de demain .

          2. @ScopeWizard:
            « Style plateau d’Albion » sous-entend des silos terrestres fixes et rien d’autre.
            Épargnez-nous cette mauvaise foi qui vous est coutumière pour tenter de rattraper vos erreurs.
            Vous avez le droit de vous tromper 🙂 …
            .
            Et d’ailleurs si on reprend les termes de votre rattrapage :
            quel serait l’intérêt de disséminer les missiles dès lors mobiles sur une zone géographique que vous précisez telle que plateau du Larzac, alors qu’ils pourraient au contraire être disséminés sur toute la France ?
            .
            Plateau du Larzac que vous précisez être plus large que le plateau d’Albion car votre idée était bien des silos fixes.

          3. Le plateau du Larzac est au moins deux fois plus vaste que le plateau d’Albion ; la possibilité d’enterrer très profondément des missiles balistiques en se servant de cavités naturelles dans la roche aurait permis de rendre ce site de lancement quasi invulnérable dans le contexte de l’époque .
            « Disséminés » sous-entend une dispersion et aussi des moyens mobiles car en France il serait extrêmement difficile d’envisager autre chose qu’un ou deux voire trois sites fixes de concentration de silos . Par conséquent , la possibilité de dissémination via des structures mobiles de mise en oeuvre des missiles va de soi ; c’est logique .
            Il manquait sans-doute une conjonction ou une virgule qui a modifié le sens exact de mon petit commentaire.
            .
            Comme d’habitude , votre agressivité naturelle prend le pas sur le respect , l’interprétation subjective à caractère fallacieux sur la simple question qui permet de clarifier et l’attaque personnelle sur le débat d’idées .
            Vous confondez à dessein interpellation , provocation , vivacité , énergie et mettez toute adversité sur le compte d’un règlement de comptes permanent dont vous êtes à la fois la victime et le héros , enfin surtout le pistol-éro .
            Vos méthodes ne sont pas nées avec vous ; c’est du déjà-vu et archi-déjà-vu .
            Vous m’avez cherché ? Ben , vous m’avez trouvé .
            Je vous ai tendu la main , vous y avez vu un signe de faiblesse et de capitulation ou je-ne-sais quelle autre interprétation tordue ! Qu’est-ce que vous voulez que je vous dise ?
            Vous prenez tout dans la gueule , on dirait que vous aimez ça ! à la folie même ; personnellement , il y a longtemps que j’aurais tout fait pour esquiver et mettre fin à ce jeu de massacre inutile et ridicule .
            Votre obstination vous rend stupide ; vous faites un pas , j’en ferai un mais l’inverse ? Tu parles ! Zayus ne doit jamais s’abaisser et ainsi risquer de perdre la face à tout jamais ; son honneur et sa fierté ainsi que celle de toute la Bretagne sont en jeu ! Tu ne te rends pas compte … C’est ça , ouais , on lui dira !
            Prendre les gens pour des cons , ça va bien cinq minutes ; après , n’importe qui sait faire preuve d’un minimum d’intelligence et sait s’arrêter à temps ; avez-vous vu le premier film de Ridley Scott ?
            Et bien , vous êtes exactement comme le personnage de Gabriel Féraud !
            .
            Du pur Zayus

          4. Pauvre ScopeWizard!
            Mais les missile peuvent bien être enterrés aussi profond que vous le voulez, leurs emplacements étant connus, les couloirs de lancement sont toujours à la merci d’une grosse frappe nucléaire qui les rendrait inutilisable. Mais nos missiles seraient conservés intacts, la belle affaire!

          5. @ScopeWizard:
            .
            Bon, excusez-moi.
            Mais je ne pensais pas que mon propos pouvait vous blesser.
            Vous êtes vachement sensible aussi.
            .
            Quant à parler d’une « méthode » à mon sujet … mouais bof …
            .
            Désolé mon vieux, j’éviterai toute taquinerie du genre « mauvaise foi » sujette à être mal interprétée au regard des échanges que nous avons eu.

          6. @Alain d
            .
            Cela est valable contre n’importe quel site à portée et connu de l’adversaire disposant des vecteurs de frappe adéquats ; mais une fois les missiles partis dans les airs , vous savez … il est alors un poil trop tard !
            En plus , je ne sais pas à quelle vitesse vous lisez mais il faudra songer à sortir les aéro-freins : j’ai bien précisé « dans le contexte de l’époque » …
            .
            Alors maintenant on fait quoi ? Pauvre Alain d , Petit Alain d , Petit-gros Alain d … Lequel a plus de grâce à vos yeux ?
            Vous pouviez rédiger votre remarque sans vous sentir obligé de foncer dans le tas et de rabaisser d’entrée le contenu de ma contribution , non ?
            A moins que ça vous amuse , auquel cas si on est dans le rituel ou la tradition … alors là …

          7. @Zayus
            .
            Ce n’est pas tant une question de sensibilité qu’une question d’entêtement et d’animosité ; nous sommes capables d’échanger correctement sans devoir nous sentir obligés de nous rentrer dedans à chaque fois ; taquinerie ne va pas tellement bien avec mauvaise foi , la première fait penser à un geste plutôt espiègle et sans méchanceté destiné à « chatouiller » tandis que la seconde sous-entend une notion de mensonge et de malhonnêteté intellectuelle confinant à l’hypocrisie volontaire .
            .
            Nous-nous blessons réciproquement , il serait bon de se laisser le temps de cicatriser avant de méthodiquement nous écharper à nouveau …
            😉

          8. désolé si je m’immisce,
            il me semble que le repérage satellite concerne aussi bien les sites fixes que les sites mobiles , comme par exemple les navires de surface; seuls les soums en eau profonde doivent y échapper.
            ceci dit, comme Zayus, je pense que ce n’est pas fondamental; en cas de tir missile ennemi, nous aurions le temps de lancer les notres avant que les ‘tunnels soient obstrués »; la seule question est « aurions nous (enfin, le PR), le cran d’en donner l’ordre ?

          9. @ ScopeWizard!
            La choix de l’abandon des missiles enterrés date de bien loin.

            « la possibilité d’enterrer très profondément des missiles balistiques en se servant de cavités naturelles dans la roche aurait permis de rendre ce site de lancement quasi invulnérable dans le contexte de l’époque »
            Il faut pouvoir lancer un missile de très profond. C’est que ça chauffe grave une propulsion confinée dans un tube qui servirait de guidage pour sortir de terre.
            La plupart des missiles, lanceurs spéciaux y compris, doivent très rapidement être stabilisés (corrigés directionnellement pour la trajectoire).
            Lancer un missile depuis les profondeurs, le cout du système et de la sécurité aurait été délirant et c’est bien pour cela qu’aucune des grandes nations n’a jamais fait ce choix. Avec en plus pas de garantie de ne pas exploser le missile, avec son plein de carburant, propergol ou autre, avant la sortie du site.

    3. @ScopeWizard:
      .
      « …J’ai bien l’impression que les jours de la FANu sont comptés . »
      .
      Autant de jours qu’il faille compter sur 24 ou 25 années…
      Ce n’est quand même pas pour tout de suite, si cette capacité de dissuasion doit être retirée 🙂 …

    4. En complément de la FANu, on pourrait aussi songer à développer une version encapsulée de l’AsmpA ( ou de son successeur), pour permettre sa mise en œuvre à partir d’un SNA Barracuda.
      Chose qui serait tout à fait complémentaire des SNLE, mais en aucun cas a même de remplacer les FAS et la FANu.

    5. Il faut faire comme les russes avec les Topol M. Des lanceurs mobiles qui se planquent en forêt .

      1. Nous en avions, des missiles PLUTON sur châssis AMX30 retirés du service au titre des « dividendes de la paix » après la chute de l’URSS.

        1. Des PLUTON dont la ridicule portée de 120 km nous permettait juste de bombarder l’ouest de l’allemagne en les tirant sur la frontière.
          On a besoin de missiles de croisière ou l’ASN4G (le successeur de l’ASMPA) pouvant être tiré d’un avion, d’un navire ou d’une plateforme mobile terrestre, pas d’un missile balistique de courte portée.

        2. Bien avant la fin de l’URSS.
          La dissolution des Pluton et l’arrêt du programme Hadès,
          c’est du Miterrand, à l’occasion de la confrontation SS20/Pershing,
          bien avant la fin de l’URSS.

          1. Raté.
            .
            Le Pluton a été retiré du service pour obsolescence, rien à voir avec Mitterrand, et l’Hadès, qui lui a succédé, a été démantelé en 1996 sur décision du président Chirac (le dernier missile en 97).
            .
            Je me permets de renouveler le conseil que je donne souvent aux anti-socialos primaires: faites des fiches et vérifier les dates. Inutile d’imputer aux socialos plus de conneries qu’ils n’en font.
            .
            Sur la crise des euromissiles, Mitterrand est l’auteur de la formule: « les pacifistes sont à l’Ouest, les euromissiles à l’Est ». Ligne de fermeté. Raté aussi.

          2. Non Myshl, après. Les Hadès ont été déployés brièvement. Retirés en 1997, sur décision de Mr Chirac.

            Lagaffe. Quant aux Pluton, oui, portée très « courte ». C’était de la « super artillerie » à 120 bornes (équivalent de la portée du… Parizer Kanon de 1918 ! Quel pied de nez …) destinée au champ de bataille en Allemagne ou à nos marches. Utilisation strictement tacique qui répondait aux plans soviétiques d’invasion, connus de nos services de renseignement, utilisant eux mêmes une soixantaine de bombes nucléaires tactiques pour, concernant notre « cas », conquérir la France selon un mouvement de faux partant des bases des FFA jusqu’à Lyon.

    6. @ ScopeWizard
      De mémoire, quand le grand président Giscard a du trancher entre 2000 et 4000, voire les deux, il a été convaincu par les chasseurs qui ont prétendu qu’il fallait des 2000 pour aider la pénétration des Mirage IV. Le 4000 a été tué par Giscard. Et sans doute par le budget. Plus très probablement par des considérations « Export », le 2000 étant beaucoup plus exportable que le 4000. Le 4000 est donc mort-né pour des considération corporatistes (Les chasseurs) et friquesques (Export).

      1. @Myshl MABELLE:
        .
        Non, c’est la perspective de l’ACE qui aura mis fin au Super Mirage 4000 qui fut abandonné à l’époque de Mitterand.

    7. Moi aussi : Il était l’AVION bi-place , bi-réacteur avec un nez suffisant pour un radar digne de ce nom mais ….c’était pas le moment !

  2. Jusqu’en 1992, tout les porte-avions américains embarqué une douzaine de bombes H sans compter les charges de profondeur ASM nucléaires sans que cela ne gêner leur capacité de combat conventionnel. Et le CdG ne semble pas avoir eu de problème de manque de place dans la Sainte-Barbe.

    1. Pour les PA américains, c’est vrai (en fait j’allais poster mais vous m’avez précédé). Même pendant la guerre du Vietnam, les PA qui quittaient Yankee Station pour revenir à Subic Bay faisaient des exercices de chargement de munitions nucléaires.

      Mais comme vous les dites justement, c’est vrai aussi que les Américains ont cessé d’emporter des charges nucléaires sur leurs PA avec la fin de la guerre froide.

      Quant à nous, non seulement nous avons moins de place à bord – mais surtout il faut tenir compte de nombreux autres facteurs (sécurité, diplomatie, maintien des qualifications nécessaires au niveau de l’équipage), et on peut certainement se poser la question.

      Et, SURTOUT, comme chaque fois qu’on parle du PA, on en revient à LA question qui fâche : nous avons UN beau PA avec des capacités très impressionnantes, mais, pôvres de nous :

      – s’il faut faire la guerre quand le PA est en entretien, nous sommes mal barrés
      – si nous perdons UN seul E2, nous sommes mal barrés, si nous en perdons deux…

      Alors je crois qu’on peut oublier le maintien de la capacité nucléaire embarquée…Car le nucléaire c’est la dissuasion et la dissuasion c’est la quasi-certitude qu’une riposte nucléaire est possible 24h/24 et 7 jours sur 7. Donc quand on n’a qu’un seul PA, on n’a plus de dissuasion.

      1. @Fougasse:
        .
        La suppression de cette capacité n’est pas programmé par les 18 mois travaux de l’ATM du CdG.
        La question ici posée concerne la conception d’une future de classe de porte-avions, pas le PAN Charles de Gaulle lui-même.

  3. une arme nucléaire sur un porte avion, c’est ce qu’il y a de mieux pour couler un porte avion ennemi ou une flotte ennemi en les détruisant avec une frappe nucléaire. Après il faut remettre tout ça dans son contexte, la France n’a pas vraiment d’ennemis demandant ce genre de moyen. Mais là c’est toute la dissuasion nucléaire qui est remis en cause, aussi bien les sous marins que l’aviation dont l’embarquée. La France a une sérieuse carte avec sa dissuasion nucléaire qui est remise souvent en cause pour son besoin réel par rapport à la menace contre la France, par rapport à son coût budgétaire , une histoire de rendement, de maîtrise technologique , de savoir faire industriel, des centaines de milliards d’euros investis pour de l’entrainement et une guerre virtuelle. Pour quelle utilité? On pense à la santé des soldats qui servent le corps d’armée de la dissuasion nucléaire. Sacrifier des vies humaines , leur santé, leur bonheur pour la dissuasion nucléaire. Peut on être heureux d’être un rouage de la dissuasion nucléaire. Déjà avant de servir cette arme atomique ne serait il par préférable de savoir tuer son ennemi à mains nues, en pratiquant un art martial, un sport de combat. On peut tuer quelqu’un avec des prises de judos, étranglement, projection, prise cassant le squelette. Mais bon , réduire son ennemi en cendres, le faire fondre en moins d’une seconde ça doit être peut être réjouissant. Mais ceux pouvant répondre à ce genre de question sont endoctrinés, disent ils dont la vérité sur leur bonheur et leur santé?

    1. une arme nucléaire , c’est une arme politique dont l’emploi ne sera pas laissé au chef mili sur le terrain pour des objectifs tactiques à court terme; c’est destiné à « garantir des intérêts vitaux » !

  4. Ce débat et ces arguments de gens qui se croient inspirés militairement alors que leurs intérêts inavoués sont ailleurs me rappelle celui tout aussi ressent sur la réintroduction du service militaire obligatoire – Tout ceci procède de la même indigence crasse…!

  5. Et si on installait des missiles de croisière nucléaire sur nos frégates ou qu’on augmentait le nombre de SNLE afin d’en avoir au moins 3 en permanence à la mer ?

    1. @Lagaffe:
      .
      Quel est l’intérêt d’avoir plus de SNLE sachant qu’ils vont bientôt presque multiplier par deux le nombre de têtes nucléaires qu’ils emporteront avec les M51.3 ?
      .
      Et pour la plateforme ou navire porteur concerné, la portée d’un ASMP tiré depuis une FREMM (80 km) sera toujours inférieure à celle de celui tiré depuis Rafale (qui peut aussi être ravitaillé plusieurs fois) embarqué sur le CdG (une perspective 3700 km + 400 km) …

      1. compte budgétaire validé par des assemblées parlementaires d’élus politiques du pays, qui ont pouvoir législatif, juridique, politique il n’y a pas plus difficile à remettre en cause, si ce n’est être conquis par d’autres nations où un gouvernement manœuvrant une politique totalement opposée

    2. Bonjour,vous voulez que l’on ai plus de snle que les russes ?car pour 3 en permanence à la mer il va en falloir des unités et surtout il va falloir trouver les équipages ou alors lancer des sous marins robotisés.

  6. J’admets parfaitement la difficulté du positionnement du PA a une relative proximité de sa cible et les difficultés que posent l’organisation d’un raid à partir du seul PA, mais le fait même qu’il puisse potentiellement lancer quelques ASMPA (à 20 fois Hiroshima le morceau !) laisse planer une menace passablement dissuasive.
    J’ai un peu plus de mal au niveau des contraintes. Quelques ASMPA, même s’ils demandent des précautions renforcées pour la sécurité et le stockage, ne devraient pas réduire considérablement les stocks de munitions conventionnelles. Comme ce sont les Rafale M couramment utilisés à bord du PA qui sont prévus pour lancer les missiles, je ne vois pas non plus les difficultés et les coûts supplémentaires notables.

  7. Même sans PA, les Rafale M conserveront leur utilité près de nos côtes avec l’Exocet ou l’ASMP afin de dissuader une force navale adverse d’approcher. Ceci dit, je suis pour la modernisation voire le renforcement de notre dissuasion. Je me demande même que plutôt que d’avoir 2 PA de 60000T avec seulement 24 Rafale à mettre dessus, il vaut mieux moderniser la fonction Terre, préserver la fonction Air, et renforcer la fonction Mer avec des FREMM, FTI, SNA supplémentaires…Même si sur le plan conventionnel, la France restera toujours un moyen voire petit pays à l’échelle mondiale même avec des forces modernisées

    1. @Expression libre:
      .
      Hervé Morin sort de ce corps !!!
      .
      Votre proposition repose sur la supposition que des PA de 60 000 tonnes ne peuvent embarquer plus de 24 Rafale, or même le CdG de 42 500 tonnes peut en embarquer 30 avec 2 Hawkeye et 2 hélicoptères (les « 40 aéronefs » étaient valable à l’époque des Rafale + SEM…)..
      .
      La capacité de ces porte-avions de 60 000 serait plutôt de l’ordre de 48 Rafale + 2 Hawkeye + 2 HIL + 4 Caïman TTH ou NFH (dont 2 ASM). Chose qui serait tout à fait envisageable sur un parc e 72 Rafale.
      .
      « … il vaut mieux moderniser la fonction Terre.. »
      Mais nom de dieu, pourquoi accusez-vous encore et encore la Marine Nationale d’être responsable des problèmes budgétaires de l’Armée de Terre et l’Armée de l’Air ?
      Il faut vraiment avoir une langue de vipère pour disséminer ce genre de pensées venimeuses…
      .
      « … et renforcer la fonction Mer avec des FREMM, FTI, SNA supplémentaires… »
      Mais c’était la politique de Morin/Fillon/Sarkozy avec le résultat que nous connaissons actuellement : Plus de PA2, moins de frégates et qui seront plus petites pour un prix supérieur à celui des 19 FREMM initialement imaginé et des SNA qui ne seront pas tous remplacés avant 2030…
      .
      C’est la politique du moins-disant qui nous conduit continuellement à nous couper les jambes au nom de raisonnement débiles du genre :
      « …la France restera toujours un moyen voire petit pays à l’échelle mondiale même avec des forces modernisées… »
      .
      Oui et alors ?
      La France comme les USA, la Russie et toutes les puissantes traditionnelles perd de son influence proportionnellement à l’augmentation de l’influence des puissantes émergentes, mais est-ce une raison pour ne pas conserver le permanence d’un porte-avions ?
      .
      Qui ou quoi assurera la couverture d’une escadre ou d’une force de projection amphibie: l’ALAT sur BPC ?
      .
      Les britanniques qui conservent un PIB relativement comparable à celui de la France ont compris et tranché ces questions sur le fond (même si on peut critiquer leurs choix sur la forme…).
      Tout n’est que question de volonté politique pour faire en sorte que la France assume ses responsabilités à l’échelle de l’Europe et du monde.
      L’Inde envisage 3 porte-avions avec un budget de la défense inférieur à celui de la France…
      De toute façon ces questions ne seront plus si la France arrive à augmenter son PIB tout arrivant à 1,9% de ce PIB (hors soldes) pour son budget de la défense.
      .
      .
      Le problème est que vous n’évoquez pas forcément cette question sous le spectre budgétaire, mais plutôt sous celui d’orientations stratégiques, avec une mise en perspective décliniste.
      Ce pays finira effectivement par tomber en ruine avec les raisonnements déclinistes du genre :
      La France c’est « un pays moyen », non « un petit pays », disons un très très petit pays, alors cachons-nous et surtout n’existons plus …
      On fera des économie …
      N’oublions que allons avoir bientôt plus d’un milliard de réfugiés climatiques à accueillir chez nous…

      1. La France est un des plus anciens État au monde. Elle n’a jamais été une hyperpuissance mais un état MOYEN PLUS grâce à une armée de tout premier plan et à son rayonnement culturel et technologique. Saviez-vous qu’il existe aux États-Unis plus de 100 historiens médiévistes spécialistes de la France (c’est plus qu’en France même) fascinés par cette question « pourquoi la France »; ce pays qui n’aurait jamais dû exister qui a survécu aux pires tragédies, invasions, guerres, aux coalisions de l’Europe entière.

        1. @Néophyte:
          Sur le plan militaire, la notion d’hyperpuissance était partagée par USA et URSS. Sur les plans militaires, économiques, technologiques et culturels elle n’aura appartenu qu’aux USA suite à la chute de l’URSS et avant l’émergence de la Chine qui devient progressivement une hyperpuissance…
          .
          Sans remonter jusqu’au Moyen Âge, l’Espagne eut son « Siècle d’or » de la fin du XVe siècle à la mi-XVIIe quand la France connaitra le sien de la fin du règne de Louis XIII au début de celui de Louis XV.
          L’Angleterre commencera réellement à s’affirmer outremer qu’après avoir pris définitivement le pas à la mi XVIIIe sur la puissance navale rivale qu’était la France.
          .
          L’Angleterre s’affirme dès le début XIXe au début de la 2e GM. comme le première puissance mondiale. Le monde étant alors partagé entre 3 empires coloniaux dont un continental entre Royaume Uni, France et Russie.
          D’autres puissances coloniales secondaires : Empire Ottoman, Pays-bas, Japon, Belgique, USA, Italie, Allemagne, Espagne Danemark n’atteignaient pas ce niveau intercontinental ou cette immensité.
          .
          .
          L’idée d’une France qui était, est et donc sera toujours un « petit pays » est colportée depuis plusieurs générations dans l’inconscient collectif français par le corps enseignant très marqué et engagé sur le plan idéologique dans notre pays.
          .
          PS.
          Je n’étais pas au informé au sujet de cette centaine de médiévistes américains, par contre je peux vous garantir qu’il y a bien plus que cent historiens médiévistes en France même sur chacune des périodes haut, bas moyen-âge et les différentes renaissances, carolingienne comprise 😉 !

          1. Nous sommes d’accord.
            Je pense sincérement que notre pays n’a pas à rougir de son histoire ni de ce qu’il est encore aujourd’hui.

      2. La France est le 7 eme plus grand pays du monde avec la zee encore faut-il l’utiliser et ce alors qu’on a les entreprises leaders de l’offshore. La France n’a la petitesse que de ses politiciens.
        Pour le Charles de Gaulle les militaire pensent meme arriver à faire tenir 36 rafales dans le porte avions. Il y a un article très intéressant sur mer et marine.
        Enfin un rafale m ne devrait pas avoir besoin d’être ravitailler pour mener une mission nucleaire puisque le porte avions navire. c’est une base fixe !
        En plus c’est une arme plus terrible encore que le CdG face à une autre flotte. Il faut voir la mission nucléaire du CdG comme l’assurance vie du porte avions.
        De toute façon les élections arrivant tout ca va retomber à plat.

        1. FAUX.
          La France est la première en ZEE, pas la septième.
          Faut faire comprendre ça aux parlementaires bien assis dans leurs fauteuils métropolitains.
          Ou sinon, les emmener en mer et ouvrir des voies d’eau.

          1. FAUX la France est le 7 ème pays en additionnant ZEE + les terres émergées. Les ZEE on est 2 juste derrière les USA, voir 3 ème parce que certaines zones sont contestées et contestables. (on prend les miles sans se soucier s’il y a une autre ile d’un autre pays dans le périmètre, ca fait tache).

      3. @Zayus
        vous dites  » budget hors solde »,vous parlez des soldes ou des pensions ?(ou peut être les deux,mais là ça fait une sacré hausse quand même )

      4. @Zayus, encore une fois, c’est votre méthode, vous ne citez qu’une partie de la phrase en question. J’ai bien dit:  » Même si sur le plan conventionnel, la France restera toujours un moyen voire petit pays à l’échelle mondiale même avec des forces modernisées » Je souligne à votre intention SUR LE PLAN CONVENTIONNEL. C bon, vous avez mis vos lunettes?
        Je n’ai jamais dit que la France était un petit pays, relisez bien!
        72 Rafale, vous les avez trouvé où? Seuls 48 R Marine ont été commandés sur 180 et la prochaine tranche ne comprendra que des Rafale Air sur une cible de 225. C ce que pensent bq de spécialistes Défense. Arrêtez de prendre vos interlocuteurs pour des idiots, je sais t bien qu’un PA de 60000T peut embarquer plus de 24 R.
        Zayus dit « Mais c’était la politique de Morin/Fillon/Sarkozy avec le résultat que nous connaissons actuellement : Plus de PA2, moins de frégates et qui seront plus petites pour un prix supérieur à celui des 19 FREMM initialement imaginé et des SNA qui ne seront pas tous remplacés avant 2030… »

        Justement, je propose plus de FREMM, de FTI de SNA, vous savez lire?
        Quant à la fonction Terre, elle en a bien besoin , désolé!
        Zayus, vous êtes un doux rêveur, nous avons une dette énorme, il faudra faire des choix en étant réaliste et c pas la peine de monter sur vos ergots pour vous faire passer pour quelqu’un que vous n’êtes pas 😉

        1. @Expression libre:
          .
          Mais oui Expression libre, nous sommes d’accord quand j’évoque les 19 FREMM de Morin/Fillon/Sarkozy en 2008, je dis bien que c’est comme ce que vous proposez : « renforcer la fonction Mer avec des FREMM, FTI, SNA supplémentaires… ».
          Leur projet ce conjuguait d’emblée avec le report du PA2 et la diminution du nombre de Rafale M induite. Nous savons depuis qu’ils réduit la cible des FREMM à 11 unités.
          .
          – Vous défendez tout comme Sarkozy et Hollande après lui, la surenchère d’une politique moins-disante.
          .
          « …. Arrêtez de prendre vos interlocuteurs pour des idiots, je sais t bien qu’un PA de 60000T peut embarquer plus de 24 R… »
          Oui et bien parallèlement, vous très bien que je sais que nous n’avons pas 72 Rafale M de commandés.
          J’évoquais ce chiffre logique dans l’hypothèse d’un PA2, qu’il soit de 42 000 ou 60 000 tonnes.
          .
          C’est une projection hypothétique et rien d’autre Expression libre.
          Et dites-vous que même avec la dette, nous pouvons annuellement investir 40 Mds € hors pensions dans notre défense sans même atteindre les 2% du PIB (hors pensions)…
          C’est suffisant pour conduire ce programme de PA2 suivi du successeur du CdG.
          .
          PS. Je n’ai rien fait s’autre que de vous répondre sur nos forces CONVENTIONNELLES, merci.

    2. Un petit pays ? Cité moi combien de pays auraient ete capable de faire une operation comme au Mali ? En europe peut etre les anglais ( et encore) j en aie un peu marre de cette auto french bashing permanente qui vient tjrs du meme côté d ailleurs des soi disant vrai patriotes qui n ont que le mot Poutine a la bouche ……..

      1. heu la plus part des gens que j’entends dire « la france elle est petite » (avec une grosse faute de français) c’est les européistes et les pro otan. « heureusement que les américains sont là », ou meme chirac entrain d’expliquer qu’il faut la turquie en europe parque l’ue est petite comparait aux autres ensembles…

  8. 1/ Aaaaahhhh M Fromion….
    … grand spécialiste des questions de défense nucléaire puisque député maire d’une bourgade jumelée … à une flottille d’hélicos anti sousmarins

    2/ Si les travaux pré rédactionnels du prochain  » fraineucheu ouaïlltte pépeure  » ont déjà commencé et qu’on est autorisé à reprendre les guéguerres entre marins biffins et zizs avec les boules puantes alors l’officialiser

    3/ Post qui aurait bien sa place au bar d’en face, alias la moumoute, alias le S-A-U (Sirpa Air Undercover …)

    HANWE !

    1. Yves Fromion a été officier pilote dans l’alat puis a servi au cabinet du mindef puis au 1 rpima ; son expèrience militaire(18 ans de service) va au delà d’un jumelage.

      1. Cela ne fait aps de lui un expert des missions de frappes nucléaires aéroportées.

        D’ailleurs, il confond la complexité d’un raid en profondeur depuis le territoire national, avec tout le tintouin de ravitailleurs, avec la simplicité d’une mission courte (comme un raid vers l’Allemagne depuis la France ou un avion lancé depuis un porte-avion).

        Bref, il parle surtout pour sa paroisse budgétaire (laquelle?) et aps pour ‘l’avenir du pays.

        1. Complètement en accord,le nombre de spécialistes FANu doit se compter sur les doigts de 3 mains et vu le nombre d’intervenants sur ce blog…il y a un point qui est évident :comment bâtir une doctrine d’emploi quand le « vecteur » peut être absent 18 mois »pouce ,attendez! »et cela même si la permanence n’est pas doctrinale?.

  9. Les PA sont facilement détectable par les satellites, avec logiciel de traitement, ils seront très vite repérés et perfectible. Connaissant en plus l’endurance des avions, + l’allonge dû au ravitaillement, on peu encore un peu plus déduire l’emplacement initial des PA. Les missiles de croisières peuvent être aussi équipés de charge nucléaire, ce qui disséminerait et assurerait un peu plus la dissuasion, si par exemple les FREMM en avaient. Et puis on pourrait aussi s’installer sur une base ukrainienne, juste pour l’entrainement bien sûr… Le but étant de dire à l’ennemi que si il frappe, il ne s’en relèvera jamais.

    1. @Eliot Mess:
      .
      En admettant que ce que vous dites est vrai, ce ne sont pas les seuls porte-avions qui seraient menacés, mais tous les navires de guerre.
      Vous nous expliquez, peut-être involontairement, que grâce aux missiles, le concept des flottes de surface est aujourd’hui caduque 🙂 !
      .
      Ce n’est pas de cette façon que ça marche, et nous sommes plusieurs sur ce site à en avoir débattu sur de nombreux articles traitant des porte-avions et auxquels je vous invite à vous reporter pour vous en faire une idée plus précise.

    2. Sauf que… cela ne se limite pas qu’aux porte avion, car le ratio de surface au sol entre un porte-avion et une frégate n’est qeu de 4.

      Autant dier que si l’on peut suivre un porte-avion on peut suivre tous les navires. Donc tous les navires seraient inutiles selon vos dires. Donc n’hésitez pas à pousser vos raisonnement tactiques un peu plus loin avant d’annoncer des demis-vérités.

  10. Encore une aberration de comptable politicard !
    D’une part il n’est pas évident que l’usage d’armes nucléaires aéroportées nécessite obligatoirement de traverser le globe avec des tankers pour bombarder le gros vilain qui le mérite.
    Le rafale M peut être ravitaillé par des nourrisses en position ventrale et compte tenu de la portée du missile ASMPA il y a de quoi secouer le paysages à plusieurs milliers de kilomètres du Grand Charles. Sachant que tous les pays ne sont pas en mesure d’attaquer un PA avec ses frégates et sous-marin(s) d’escorte et que celui-ci (le PA) peut être placé « judicieusement » à portée de rafale, je ne vois pas pourquoi la France se priverait d’un arguent diplomatique de poids : Un petit nuke monsieurs le duke ?
    Et puis même depuis un aéroport, un rafale M peut aussi participer à un raid massif avec les copains de l’armée de l’air.
    Quant à l’argument débile de la place en moins pour l’armement conventionnel, qui peut croire cela ? N’avons nous pas de bâtiments ravitailleurs ? (si bien sûr).

  11. On continue de faire des ronds dans l’eau,
    on tourne en rond…
    Le nucléaire aéroporté entretient une illusion, l’illusion de l’indépendance,
    l’illusion de pouvoir frapper seuls…
    Or si pour foutre en l’air un Rafale nuc, il faut un bateau abonné à Toulon,
    ou trois bases en métropole, plus des ravitailleurs, des AWACS, plus forcément l’autorisation de l’USOtan,
    autant dire que nous n’avons pas de dissuasion NATIONALE aéroportée.
    Mais on continue dans ce cul-de-sac, histoire de faire se prendre nos médiocres présidents pour plus que des nains géo-militaro-politiques. Histoire aussi d’entretenir la chaîne stérile d’une industrie allaitée aux mamelles des contribuables.
    Les deux composantes aéroportées sont évidemment inutiles et perverses.
    Il nous faut au lieu de ce bric-à-brac gesticulatoire, il nous faut élargir nôtre composante navale, sur l’eau et dessous.
    Il nous faut des SNLE capables de tirer du nuc tactique comme du nuc stratégique,
    des SNA capables de tirer du conventionnel comme du nuc tactique, comme en sont capables les Dolphin israéliens tubés conventionnel ET tubés Popeye nuc. Dolphin construits en Allemagne.
    Et il nous faut des bateaux de surface capables de tirer du croisière nuc tactique comme du croisière conventionnel.
    L’exemple d’Israël est le bon, avec son Popeye sous-mariné sur ses Dolphin.
    L’exemple de la Russie est aussi le bon, avec son croisière Kalibr conv/nuc tirable de partout, d’un train, d’un char, d’en mer.
    La composante aéroportée est morte.
    Le problème est que ceux qui la défendent encore sont bien vivants, qui se débattent comme des mourants en phase terminale.
    Le nuc, c’est pour frapper, pas pour gesticuler.
    Pour gesticuler, nos médiocres présidents ont d’autres moyens:
    des discours à l’ONU, à Bruxelles…

    1. La France sépare les vecteurs nucléaires et conventionnels et elle a raison. Les gens en face quand on leur balances un scalp savent que c’est du conventionnel s’ils le savent pas ils balanceront tout ce qu’ils ont en représailles nucléaire, chimique bactériologique.

      1. À date, cela fonctionne comme cela, mais comme les missiles de croisière super et hypersonique, à vocation tant nucléaire que conventionnelle, sont vraisemblablement en phase de développement un peu partout (Chine, Russie, USA), cette différenciation va devenir de moins en moins évidente.

        1. ca n’a aucune rapport le M51 peut aussi être doter d’une tete conventionnelle.
          C’est un choix politique et pas du tout technique. Sinon on aurait très bien put faire des ASMPA a tete conventionnelle, il est en tout point supérieur au scalp. Et là encore le scalp peut prendre un tete nucléaire (sur 400 kg, c’est faisable mais je sais pas si on a déjà ca en rayon …).
          Pour reprendre votre exemple les américains disent vouloir lancer des missiles balistiques depuis la roumanie, en précisant qu’ils ne seront pas chargé, les russes ont répliqué du tac au tac « vous vous foutez de nous, on est sensé le devinez comment nous ? On répliquera à tout tire, par des slaves de missiles et nucléaires cela ».
          Le prométhée n’est pas sensé avoir de capacité nucléaire.
          La seule limite c’est le renforcement au cas une explosion nucléaire se produit à coté le missile ne doit pas être affecté par l’effet de souffle ou l’EMP.

    2. Bonjour ,d’accord avec vous pour diversifié les vecteurs de l’arme ou le type de munition ,mais ils me semblent que les russes conservent les trois composantes et je serai étonné que les avions israéliens ne puissent pas mener de raid nucleaire.Je ne vois aucune raison d’abandonné les frappes nucléaire tactiques qui sont cousines de nos frappes à base de missile de croisière ,hors bien sur une histoire de cout,mais quelles seront vraiment les économies ?

      1. La Russie du fait de son immensité, et de ses avions longs, peut frapper très loin en autarcie.
        La France pas.
        Le nuc aéro reste crédible en Russie.
        Israël? Bonne colle.
        A mon avis, ils auront mis leurs ogives en mer,
        les porter en aéro dans l’ambiance locale serait très aléatoire.
        Donc ils auront mis leurs ogives en mer, manière de gagner une « profondeur stratégique » que ne leur offre pas l’étroitesse de leur territoire. Ce n’est qu’un avis.

  12. La France a jeté ses missiles hades a peine entres en service et albion pouvait durer. Niaiserie alors qu au contraire il faudrait avoir une seconde artillerie avec des missiles de diffferentes portées et supports ainsi que des têtes neutroniques…les sous marins devraient aussi avoir une panoplie de frappe …et si on parle argent les gaspillages actuels sont nombreux…2 milliards pour les migrants selon la cour des comptes…une paille puisqu un porte avions neuf coûte la même chose à construire…on fait les bons choix ou on se laisse crever…

    1. Hades visait explicitement le territoire allemand. Occupe par les russes mais les allemands auraient prit de la même manière. Albion était cher et surtout très fragile

    2. Mais vous êtes un pervers?!
      Vous étalez ici que le contribuable paye plus pour se laisser envahir qu’il n’en paye pour empêcher qu’il soit envahi?
      Mais Monsieur, votre assertion est honteuse, fascisante, anti-tout et pas progressiste!
      Lagneau devrait vous censurer, et vous ostraciser!
      MAIS BON, JE SUIS D’ACCORD.
      On se laisse crever. Faut que je prévienne mes gosses.

  13. Est-ce que M. Fromion pense sérieusement qu’après avoir effectué une frappe nucléaire, les Rafales embarqués sur notre CDG auront encore besoin de beaucoup de munitions conventionnelles ?

  14. @Zayus, je ne peux plus répondre sur http://www.opex360.com/2016/12/14/apres-la-refonte-du-porte-avions-charles-de-gaulle-le-maintien-de-certaines-competences-sera-complique/
    Je vous réponds ici:
    Où avez-vous trouvé vos 48 Rafale?
    La MN dispose de 36 R, 3 flottilles de 12, sur les 180 R commandés, 48 R marine moins les 4 perdus soit 44 R M, pour arriver à 225 R, cible déclarée, la prochaine commande ira tout droit à l’AA.
    Non, soyons réaliste, j’ai longtemps défendu le PA2 pour avoir deux PA. Mais ma réflexion a évolué. Et je pense maintenant que sur le plan conventionnel, la France restera toujours un moyen voire petit pays à l’échelle mondiale même avec des forces modernisées, je ne suis pas contre mais le seul moyen de se faire respecter, c’est le nucléaire qu’il faut moderniser et même renforcer, eh oui…Je me demande même que plutôt que d’avoir 2 PA de 60000T avec seulement 24 Rafale à mettre dessus, il vaut mieux moderniser la fonction Terre, préserver la fonction Air, et renforcer la fonction Mer avec des FREMM, FTI, SNA supplémentaires…

    1. @Expression libre:
      .
      Relisez mon commentaire sur l’autre article et observez que j’évoque 2 porte-avions avec au moins une soixantaine de Rafale. Chiffre que je précise à 72 (ou même 84 Rafale comme il en était à l’origine) avec 4 flottilles pouvant être mobilisées + 2 à 3 autres en relâche :
      – Un PA2 verra forcément une commande supplémentaire d’au moins 24 à 36 Rafale.
      .
      Contrairement à ce que vous pensez, sur le plan conventionnel à l’instar du RU, la France a les moyens financer et exploiter 2 porte-avions de 60 000 tonnes avec une capacité maximale respective de 48 Rafale. Ces 48 Rafale pourront se répartir sur un seul ou les deux porte-avions suivant leur disponibilité.
      .
      Et l’investissement que ferait la France sur déjà un PA2 de 60 000 tonnes est à comparer aux cout de 5 FTI de 4250 qui correspond à 4 Mds € déjà financés vu que la première sera mise sur cale dès le premier trimestre 2017 pour sanctuariser le programme.
      Vous voyez qu’on arrive à trouver de la volonté politique quand on veut…
      Ce n’est pas une question de moyens à mieux répartir pour les autres armes ou sur les autres types d’unités de la Marine Nationale. C’est un faux problème.
      .
      La France est sensée rester la plus importante puissance conventionnelle du continent européen avec le RU pour faire face à la Russie.

    2. Quand comprendrez vous que le probleme c’est pas la France mais la politique on met pas 2% du PIB dans La Défense penser que la Russie y met 5% que les us y mettent 4,5. Imagine ce que La Défense de la France serait avec 100 milliards d’euros par an ?
      Mais on préfère acheter la paix sociale qui est de plus en plus virtuelle.enfin l’arme nucléaire c’est bien mais on fait comment avec les guerres aujourd’hui ? On balance une tete du raqqa et on en parle plus ? Il faut avoir une réponse proportionner et une monte en puissance. De meme les bombes nucléaires n’arrive pas toutes seuls il faut des missiles des snle des sna pour les protéger. Des rafales, des ravitailleur d’autre rafales pour ouvrir la voie, avec des missiles conventionnels …

  15. Je pense que c’est beaucoup d’argent pour pas forcement grand chose en plus. La force nucléaire avec les SNLE est suffisante! On devrait supprimer cette composante ASMP. Une grosse économie qui ne remet pas en cause notre force nucléaire notamment grasse au M51 et au SNLE-NG et qui permettrai de redistribuer cette économie sur des programmes plus important (drones, PA2, équipement générale de l’armée de terre…)

    1. C’est le modèle anglais. Ils étaient meme entrain de discuter d’avoir uniquement 3 snle avec donc une rupture de la présence. Si jamais il y a un gros probleme avec nos snle on sera bien content dàvoir les rafales et mirage 2000 n.

    2. SNLE lance des missiles stratégiques, l’ASMP est un missile nuc tactique, il est bien d’avoir 2 niveaux de réponse nuc

        1. Sauf que vue la portée d’un ASMPA, il faudrait que les objectifs ne soient pas trop loin d’une mer et d’autre part, vu la vitesses de déplacement d’un sous-marin…

        2. Non pour la bonne raison qu’il faut que les sous marins stratégique doivent rester cachés jusqu’au moment T. Les SNA ont le MdCN…

          1. Pardon lorsque les SNLE tirent, il y a un risque de détection en tout cas il y a localisation.

    3. S’il n’y a plus d’ASMP tout court, ok, pourquoi pas. Mais là on aprel juste de retirer les stockages du porte-avio, c’est à dire de se priver d’une capacité qui a un coû tmarginal.

  16. ce Fromion pour tenir des propos de bar de l’escadrille devrait cesser de fréquenter la buvette de l’assemblée !
    le sujet est trop grave pour être confié à des amateurs qui pensent que la députation vaut compétence en tout … mais il est sûr qu’en conneries ils sont imbattables !
    au fait il faut lui faire de la pub dans sa circonscription pour le virer l’année prochaine !

  17. Le coût des FAS est de 10 % de celui de la Force océanique stratégique. Le total du budget de la dissuasion est de 3, 5 milliards d’Euros en rythme annuel (une peccadille dans notre dette). Le renouvellement de la composante aérienne actuelle, à prévoir pour les années 2020, sera du même ordre.
    Les moyens humains et matériels de la FANu bénéficient d’une qualification opérationnelle permanente. Ils ne sont pas uniquement dédiés à la dissuasion nucléaire, et ils sont prélevés sur le vivier organique « conventionnel ».
    La FANu bénéficie de la souplesse d’emploi ainsi que du caractère visible du porte-avions Charles de Gaulle, son porteur principal, pouvant aussi bien mener des raids aériens conventionnels que nucléaires : c’est un outil politique majeur.
    Alors, le vieux serpent de mer sur une possible dissolution de la composante aérienne de la dissuasion semble refaire donc surface par le biais de la FANu.
    Il ne faut pas oublier que la composante aérienne présente plusieurs avantages : une couverture mondiale, conduire des manœuvres démonstratives, une grande souplesse d’emploi en permettant le rappel des avions après le décollage.

    1. On n a pas eu l intelligence de lancer un emprunt Défense après les attentats qui aurait été sans doute souscrit très vite par les francais concernes. On nous disait qu on était en guerré…on aurait pu financer maints retards et manques…maintenant c est trop tard et monter vraiment le budget Défense a deux pour cent du PIB quasi illusoire vu le contexte permanent de non croissance . À peine la moitié des francais paie des impôts sur le revenu et les perspectives fiscales de droite et de gauche sont toutes contestées…par la moitié de l opinion …quant à l Europe définitivement hors circuit ….

      1. tu a déjà vu les socialos savoir faire du business pour l’etat …depuis fanche mitt ils se couchent tous devant les économiste libéraux mondialistes qui ne voulaient plus d’ETAT ,ceci pour libérer la charge d’impôts sur les possédants ..car la caste mondialistes de possédants ne veut plus payer pour les pauvres (Dit toi qui m’écoute et me lit …si t’a du pognon en groisse masse facilelement en glandant tout en manipulant quelques idiots utiles bien formés aux mathématiques et à l’informatique avec quelques ordinateurs qui évolue pour te donner loisir de tout contrôler tels des mégalos des films de james Bond où l’organisation du Spectre étendait ses tentacules mafieuses .’Docteur No aned Co et j’en passe )mais là c’est pareil ….. tu voudrait payer pour des pauvres dont tu désirent te débarrasser et les remplacer par des Robots,hein tu voudrais quand tu sait que toi et tes descendants auront de l’argent facilement si ton nom apparait en gros titres dans les ayants droits et autres actionnaires majoritaires de groupes et de trust industriel que toi et ta caste contrôle …hein toi le prolos tu voudrais payer …par grandeur d’êmes ou croyance religieuse ,à ce stade c’est toi Dieux ..le sait tu …et bien voilà je te fait atterrir de ton Nuage de bosseurs pour des ronds de chapeau (enfin j’aurais fait une bonne action pour la cause des travailleurs qui crois encore au système hahahah,Sache que comme le SERF avec les Nobles la révolution Française que l’on t’a vendu à l’école n’a mis au pouvoir que des banquiers et des castes de friqués ….tu est leur esclave comme moi !
        je l’ai été et comme tout ceux qui crois encore à ce piège à cons des élections démocratique,même en USA ils ont été foutu d’élire un mec du Système (Trump )qui a un instant fait croire qu’il en était pas ,)c’est dire l’intelligence moyenne des peuples …
        elle se mesure pas à la majorité qui met au pouvoir un goglu qui ment comme il respire )
        hors ,la solidarité inventer en France et mis en place par le CNR et De Gaule n’est plus d’actualité depuis que Pompidou est arrivé aux affaires ,Giscard n’a fait que des conneries ,Mitterrand l’a suivi ,Chirac laissé glissé et n’a rien réformé ,ou presque …Sarko nous remet dans L’Otan et nous désarme une première fois et Morin nous met un bordel monstre dans les systèmes de Paye avec son logiciel …Hollande lui a un éclair de génie il met le seul Ministre a peut près capable pour L’armée ..Le Drian ,mais il faut pour cela avaler des couleuvres ,et on a un ministre Sapin à l’économie qui est trop fort pour Le Drian ….il s’aplatira si ce n’est déjà fait devant Sapin car il est trop fidèle à Hollande et ne voudra pas créer un PB ,il a d’ailleurs soutenu Valls ,c’est dire si on est bien défendu avec lui … …Le Drian n’a pas d’autres ambition que sa Bretagne pour sa retraite politique …donc pas de sac pas de vague et hop je quitte le pouvoir et je me reconcentre sur mon fief vu la probable déroute de la Gauche aux élections législatives ..lui va sauver son fief ..mais ils seront combien !
        décider d’un compte d’emprunt d’Etat pour la défense à 6 mois d’une échéance c’est trop tard ..le quinquennat de hollande n’aura pas été embarquer dans une Ferrari,pas plus une alpine Renault de Course ,mais juste un petit scooter acheter à bas coût mais piloter par un amoureux du discours et du compromis idiot qui ne fait pas avancer quoi que ce soit …à part nous remettre les discours d’idiotes en piste comme ceux de Ségoléne Royal sur Cuba ,de la MarieSol Touraine sur d’autres trucs ,la Belkacem sur la théorie du genre qui ne tient à cœurs qu’une minorité concerné de par le monde et la France bien entendu ..bref un quinquennat pour rien comme celui de Sarko et comme les deux de Chirac et comme le second de Mitterrand
        SOCIETAL,que font ils d’autres ,rien le pouvoir est à Bruxelles et dans les banques ..nos politiciens ne sont plus que des gouverneurs de Provinces sans moyens d’agir …le dernier président fût DE GAULE les autres sont des quiches molles …

    2. Une pécadille dans nôtre dette?
      Mais qui détient nôtre dette?
      Qui nous tient en laisse?
      Ce sont nos ennemis, ceux qui nous dictent comment nous battre.
      Nous sommes les colonisés de ceux qui détiennent nôtre dette.
      On peut annuler la dette, suffit d’écraser les péninsulaires arabes,
      la Séoudie, le Koweit, le Qatar, les EAU.
      Mais non, on ne peut pas, l’USOTAN est à leur botte.
      Nos soldats sont ad-eternam les serviteurs de la dette.

  18. Un PA peut être coulé : ce serait une attaque directe, mais serait-ce une atteinte à nos intérêts vitaux que de couler un navire français ?
    Un PA doté de la dissuasion nucléaire française peut aussi être coulé … mais là, on s’attaque à la capacité nucléaire française. Probablement un intérêt vital. Et dans la doctrine française, l’atteinte à nos intérêts vitaux vaut riposte nucléaire.
    Continuer à placer des têtes nucléaires à bord de notre PA, c’est une mesure de réassurance du GAN …

  19. Ca permet aussi être au meilleur niveau pour la pénétration et les Mission au scalp. Sans la mission nucléaire les prochaines économies se feront sur la mission scalp

  20. A vrai dire je ne comprends pas où est le débat à ce niveau ….

    La seule vrai capacité de dissuasion nucléaire c’est celle qu’il est impossible de neutraliser car impossible à localiser de façon certaine … ce ne peut donc pas être le Plateau d’Albion et cela ne peut pas être non plus un PA dont le moindre journaliste local peut trouver la localisation en temps réel.

    La seule et unique dissuasion nucléaire fiable de nos jours, ce sont les sous marins capables de déployer des missiles nucléaires longue portée sur n’importe qui sur le globe. Tout le reste est totalement hors de propos.

    Un porte avion est une arme stratégique majeure d’action militaire réelle et régulière … ce n’est absolument plus une arme de dissuasion et c’est bien pour cela que les USA ne les utilise plus dans ce sens ….

    1. vous confondez arme nucléaire tactique et stratégique.
      Si on va dans votre sens on pourrait alors construire des bombardiers stratégiques.

  21. Une version nucléaire du MdCN ferait elle l’affaire? Peut être avec une portée étendue ? Un peut façon TLAM-N. L’avantage étant qu’il serait tirablé d’une fremm ou d’un SNA ce qui permettrait d’approcher la cible de manière bien plus furtive qu’avec un GAN.

    1. Déployer l’ AsmpA ou le MDCn depuis une frégate, c’est sans doute un peu too much.
      Mais depuis un SNA, ce serait une excellente idée, couvrant ici un type de mission pile a mi-chemin entre celles des Snle d’un côté, et des FAS-FANu de l’autre.
      Cad, frappe préventive ou tactique, mais avec l’intérêt de pouvoir jouer sur la menace que présente la permanence et la discrétion du SNA au plus proche du pays visé.

    2. @cerealkiller:
      .
      Comme je l’ai expliqué un ASMP-A conserve une portée trop courte en étant tiré au niveau de la mer ou en base altitude pour ne pas exposer la FREMM qui le tirerait.
      .
      Par contre, tiré en altitude pour assurer une portée de 400 km, l’ASMP-A profitera aussi de l’allonge d’au moins 3700 km d’autonomie (qui peut aussi opérer de concert avec des ravitailleurs) du Rafale.
      Cette importante distance fait qu’un GAN sera moins repérable qu’une FREMM avec 80 km de portée de ses ASMP-A à basse altitude…

      1. Je ne parlais pas d’asmp, je parlais de mettre une tête nucléaire sur un scalp naval qui a une portée supérieure à 1000 km et dont on pourrait certainement encore améliorer l’allonge.

        1. @ cerealkiller:
          .
          Oui en effet,
          mais ça reste quand très inférieur aux 4000 km offerts par le Rafale + SCALP depuis le CdG…

  22. Bravo les goglus amateurs fanatiques qui fleurissent de partout et qui ne sont pas des lumières n’en demeurent pas moins parfois de sacré emmerdeurs pouvant par de simple gestes anodins mettre le feu ici ou là ….et pour le mettre il ne faut pas grand chose ,un savoir faire fourni par un document (le web en fourmillent )une stratégie …isolées ou collective *….des outils ,le traffic d’armes est florrissant depuis les guerres de 1993 en Bosnie …la pégre de la drogue véhicule tout et bien plus d’armes qu' »il ne faut pour faire sauter une maison ,ou tuer 15 journalistes,et ils faut des fous prêts à tout …on avait même un imam qui disait que la musique transforme en cochon ,attention à ce que votre blog ne transforme pas quelques idiots bête en bête de guerre …car ceux qui ne savait pas que c’était à Six Fours la glorieuse force Nuc aero navale sont maintenant prévenu s’il ne l’était déjà …une cible de plus parmi toutes celles que nous protégeons tant bien que mal ….Bien joué ,attention aux djihadistes en phase de réseau dormant actuelement vu que la Syrie et la Libye sont presque maîtrisées …on a vu les services secrets allemands infiltrés récemment aussi ..bref la menace rôde et va rôder encore plus je pense …….

  23. @Ceux,
    qui veulent embarquer des ASMP-A sur les FREMM, observez que vraiment la fausse bonne idée du fait des problèmes de portée de ce missile à basse altitude, il y aura ensuite le fait que sur le plan diplomatique les FREMM devenus suspectes d’embarquer des armes nucléaires seront systématiquement pistées et à l’instar des navires à propulsion nucléaires; interdites d’escale dans de nombreux pays qui n’aimeront accueillir des armes nucléaires (et la menace psychologique qu’elles représentent) en escale avec les FREMM…

  24. Le débat est plus large et concerne la composante aéroportée dans son ensemble.
    On est en droit de se poser pas mal de questions à l’heure où les S-300/-400 et autres T-50 et J-20 prolifèrent ou vont bientôt proliférer.

    1. @MP3:.
      Attendez 2025/2030 avant de commencer à voir proliférer des T-50 et J-20.
      Quant à la couverture des S-300, ce n’est pas elle qui posera des problèmes aux ASMP-A.
      Par contre les S-400 s’avèrent bien plus performants, mais d’ici à les voir être trop diffusés, c’est encore un faux problème.

  25. J’aurais tendance à penser que la variété des vecteurs crédibilise notre dissuasion nucléaire. Maintenant, je ne suis pas un expert sur ce dossier. Si on venait à montrer par A+B que la force aéronavale nucléaire n’apporte absolument rien à notre dispositif, alors pourquoi pas la supprimer. Mais dans le doute, je pense qu’il est préférable de la maintenir.

  26. Je trouve que la reflection de cette élu n ‘est pas idiote ! Si on part du principe que pendant une IPER du CDG, la FANU n ‘existe…cela revient presque a dire que on a une FANU a géométrie variable, il n’y a pas de continuité dans la dissuasion ! On peut donc se poser la question de la pertinence d’une FANU. Par contre comme il est souligné, ce débat n’est valable que parce que nous avons qu’un seul PA. Pour moi les ASMP-A sont une nécessité, c’est le dernier avertissement avant le grand débalage ! Mais pour etre crédible au niveau d’une FANU, il faudrait une permanence…comme pour l AA !

    1. Mais il y a une erreur de base dans le raisonnement : il n’a jamais été énoncé dans la doctrine que la FANu devait assurer une permanence.

      La permanence, c’est le boulot des SNLE.

  27. Il faut conserver la composante nucléaire aéroportée, Air et Aéronavale (si PA), car cela nous apporte une certaine souplesse. L’avion peut être rappelé pas le missile. Et pourquoi pas des MDCN à tête nucléaire sur FREMM?

  28. Ce que je trouve intéressant , c’est que la mission de la FANu est assurée par des Rafale monoplaces , alors que l’AdA utilise des chasseurs biplaces pour cette mission de dissuasion.

Les commentaires sont fermés.