Brésil : L’ex-président Lula accusé d’avoir favorisé l’avion JAS-39 Gripen aux dépens du Rafale et du F-18

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

64 contributions

  1. aleksandar dit :

     » Cependant, en février 2016, et alors que le Brésil vit au rythme de l’opération anti-corruption « Zélotes », qui a déjà fait tomber Dilma Roussef, la présidente du pays « .
    C’est faux, Dilma Roussef a été mis accusée d’avoir truqué les comptes publics du Brésil pour masquer le déficit, en ce qui la concerne aucune enquete pour corruption de quelque nature que ce soit n’a été initiée par la justice brésilienne.
    Ce n’est donc en rien l’opération anti-corruption qui est a l’origine de sa destitution mais une opération de politique politicienne.
    Même le Figaro, qui est loin d’être un journal de gauche est plus mesuré dans ses propos :
     » Il y a trois semaines, Dilma Roussef, membre comme Lula du Parti des travailleurs (PT), était destituée de son poste de présidente. Nombre d’observateurs avaient alors dénoncé le manque de fondement des accusations portées à son encontre et la nature politique de la procédure. Lula crie également au procès politique et annonce vouloir contre-attaquer avec l’aide de ses avocats. Une condamnation le rendrait inéligible pendant huit ans et lui barrerait la route d’une éventuelle candidature à la prochaine présidentielle, qui aura lieu en 2018.

    Le plus amusant dans cet article c’est qu’il n’évoque à aucun moment les enquêtes déjà en cours concernant les adversaires politique de Dilma Roussef et Lula :
    1) Le président du Congrès des députés, Eduardo Cunha est inculpé pour « corruption et blanchiment d’argent » dans le cadre du scandale Petrobras.
    2) Le vice-président Michel Temer, devenu président, dirigeant du parti centriste PMDB, travaille main dans la main avec Eduardo Cunha, du même parti. Son nom a été cité par des inculpés du dossier Petrobras dans des ventes illégales d’éthanol.
    3) Un autre responsable du PMDB, Renan Calheiros, président du Sénat, quatrième personnage de l’État, est mis en examen dans l’enquête Petrobras.
    4) L’ancien candidat à la présidence Aecio Neves du PSDB, le principal parti d’opposition, est lui aussi accusé d’avoir touché des millions de reais en échange de contrats publics.
    Etc, etc

    • Laurent Lagneau dit :

      @ aleksandar,

      Parce que le sujet n’est pas la corruption au Brésil mais l’enquête sur le contrat « Gripen ».

    • v_atekor dit :

      @aleksandar : il n’y a bien que toi qui arrive à nier que Lula n’est pas accusé de corruption et de trafic d’influence. Si tu suis la presse sud américaine, elle a fait ses choux gras d’un appel passé entre Lula et Dilma Roussef, cette dernière lui promettant un poste pour le mettre à l’abri des poursuites après des accusations autour de pétrobras… On peut soutenir la gauche sud américaine et constater qu’il y a un léger soucis avec cette démarche.

    • v_atekor dit :

      … quant à la chute de Mme Roussef, c’est un jeu de poker menteur. Elle était corrompue et acculée, a joué à Zorro en pensant sauver son poste en faisant tomber ses contradicteurs tout aussi corrompus, et a perdu. Du coup, on avait une corrompue, et on a un corrompu ; pas sûr que ça change quoi que ce soit.

  2. Caton dit :

    Ça ne me surprendrait pas outre mesure si ça se confirmait.
    On peut toutefois se demander si le Brésil, qui n’intervient pas à l’étranger, et n’a d’autre besoins que la défense de son territoire pas vraiment menacé, avait besoin d’un avion aussi puissant que le Rafale.
    D’autant, que vu la situation financière actuelle, ils n’auraient certainement pas eu les moyens de les payer. Ça sera déjà bien si la DCNS ne laisse pas un gros paquet de plumes dans la construction locale des Scorpène.

    • Zayus dit :

      @Caton:
      Outre le fait qu’à l’instar du Canada, les dimensions du Brésil font qu’un biréacteur présentera toujours plus de sécurité qu’un monoréacteur tel que le Mirage 2000 ou le SAAB Gripen…
      .
      Sinon, ne perdez pas de vue qu’avant la crise économique de 2008, le Brésil programmait une importante montée en puissance de ses forces armées entendant bien assumer un rôle d’état leader à l’échelle sud-américaine et un rôle notable à l’échelle mondiale.
      .
      La commande de 4 Scorpène en plus d’une nouvelle classe de plusieurs SNA sur transferts technologiques offerts par la France, comptent parmi les programmes ayant survécu aux coupes budgétaires qui auront suivi depuis 2012…
      .
      Par contre le projet à l’époque évoqué de 2 porte-avions CATOBAR de 60 000 tonnes, qui auraient pu être des DCNS « Juliette » à propulsion classique, fut bel bien abandonné également en 2012.
      Ce projet de porte-avions a au contraire mué vers une importante refonte du Sao Paulo (ex.Foch qui a aujourd’hui plus 56 ans avec 53 années de service…) programmée en 2017 au Brésil sous la direction de DCNS.
      .
      Tout ça pour dire que même s’il a dû les mettre en suspens pour d’évidentes raisons économiques entre contraintes budgétaires et orientation politique (Roussef était plutôt porté sur les aspects sociaux du Brésil que militaire, sans oublier le Mondial de foot et les JO brésiliens…), le Brésil conserve de véritables ambitions internationales qu’il ne nourrissait effectivement pas il y a 20 ans…

      • Caton dit :

        Il est certain qu’un Rafale c’est mieux qu’un Gripen, comme une Audi est mieux qu’une Citroën C3. Encore faut-il avoir les moyens de l’acheter.
        Les ambitions politiques et militaires allaient de pair avec le situation économique du moment. Après une période d’euphorie ce grand pays, qui a un PIB le classant sans problème dans le top10 mondial, a la gueule de bois après les JO et l’éclatement de la bulle immobilière qui est partie pour durer, le tout sur fond de crise politique.
        La France aussi avait l’ambition d’avoir beaucoup de frégates, deux PA, beaucoup de Rafale, etc. On connait la suite.
        Quand on n’a pas les moyens de se payer des FREMM, on achète des FTI.

        • Zayus dit :

          @Caton:
          .
          « … Quand on n’a pas les moyens de se payer des FREMM, on achète des FTI. »
          .
          Si c’était une question d’un manque de moyens, nous aurions acheté les FREMM:
          Les FTI coutent moins car elles embarquent moins de missiles, mais leur système d’arme reposant sur le SF-500 est largement plus cher que celui des FREMM + Herakles…
          .
          De fait les 5 FTI + 5 refontes des FLF couteront plus chers que les 3 dernières FREMM d’un série de 11 unités…
          .
          .
          Pour en revenir au Brésil, notons que ses projections économiques brésiliennes d’avant 2008 laissaient entendre la possibilité pour ce pays émergent de s’équiper de Rafale sans difficultés…

  3. Jason Bourne dit :

    De toute manière, le contrat brésilien était devenue bancale et ridicule lorsque l’économie brésilienne a commencé à se casser la figure. En plus des pots de vin, SAAB a été obligé de faire une offre invraisemblable que jamais Dassault et l’état français n’allaient proposer : « Vendre » les avions à crédit INTEGRALEMENT ! C’est à dire que le Brésil n’allait commencer à payer son credit que lorsque le dernier allait être livré ! Et cela sans un accompte significatif. Bref en gros, ce sont les contribuables suédois qui vont payer les gripen brésiliens ! Maintenant, il reste à espérer pour la Suède que l’économie brésilienne ne s’ effondre pas et surtout l’appel d’offre ne soit pas annulé. De toute manière, le point de non retour a déjà été franchie et qu’ils vont appliquer la politique du fait accomplie.

    • Zayus dit :

      @Jason Bourne:
      .
      Vous rappelez des aspects qu’il convient effectivement de ne pas perdre de vue, ça n’enlève rien à la corruption dont il est ici question…

  4. Fifi dit :

    Roohhh, ben ça alors, nous qui pensions que les Suédois étaient des modèles de vertu…

  5. Eri69 dit :

    Eh ben !
    Les Suisse peuvent être félicité pour avoir dit NON à leur projet et Saab du coup.
    Qu elle bande d enfoirées dans cette boîtes
    a cause d’eux on a loupé la vente de Rafale au Brésil .A moins que ce ne soit pas trop tard si ça va plus loin dans l enquête ?

    • Caton dit :

      Les clients insolvables, il est toujours préférable de les laisser ruiner la concurrence !

    • Swiss but... dit :

      C’est la raison pour laquelle j’ai voté « non » au Gripen, je soupçonnais une malversation. Ce n’est pas parce que nous sommes un pays riche que la corruption ne pourrait pas atteindre nos fonctionnaires…
      Notre armée voulait le Rafale et je n’ai pas apprécié la décision du gouvernement (Conseil Féderal) en faveur du Gripen au prétexte(?) qu’il soit le moins cher…après un évaluation réputée objective (et le coût que cela à du impliquer fut-il minime) qui avait clairement montré la meilleure adéquation du Rafale à nos besoins.
      J’ai peut-être fait une erreur par idéalisme et manque de pragmatisme… mais comme moi, la majorité des électeurs à refusé ce qui semblait un compromis décevant et inattendu.
      Promis je ne suis pas un troll de chez Marcel… :)… Dassault.
      PS pr Laurent Lagneau: vos articles précédent (sauf erreur) m’ont même permis de prendre position ds une « votation » suisse ; vous n’auriez pas crû n’est-ce pas? 🙂

      • Clavier dit :

        Vous serez pardonné volontiers si la prochaine fois vous votez conformément aux souhaits -respectables- de vos aviateurs qui n’apprécient pas d’être relégués au rang d’armée de l’air du tiers monde…

      • wagdoox dit :

        un autre avantage au refus, c’est que maintenant la suisse aura une flotte unique et non mixte ca permet des économies en maintenance

  6. Sylvain dit :

    M. Lagneau,
    Il me semble important de préciser que c’est Dilma ROUSSEF qui a lancer la campagne anti-corruption au Brésil ; Il est important également de noter que ce n’est pas pour corruption qu’elle a été destituée mais pour avoir masqué la réalité du déficit budgétaire (ce qui aide quand on est candidat aux élections, il est vrai…). Cependant, c’est bel et bien uniquement des personnes visées par les enquêtes de corruption qui on fait chuter ROUSSEF et c’est également quelqu’un de compromis dans une affaire de corruption qui prends les rennes du pays en attendant les prochaines élections.
    Elle avait tout les défaut qu’on voulait, mais si on devait conserver une qualité, c’est le lancement de la grande campagne de nettoyage de la corruption qu’elle a lancé (et à poussé à sa chute).

    Je tenais à préciser ce point car le troisième paragraphe laissait entendre autre chose.

    Continuez votre remarquable travail.

    Un lecteur assidu.

    • v_atekor dit :

      @Sylvain : la campagne a été lancé sur la mode « Je te tiens, tu me tiens par la barbichette, le premier de nous deux qui mouftera aura une tapette. ». Elle a lancé la campagne anti-corruption parce qu’elle était acculée et pensait pouvoir inverser l’accusation et s’en sortir. Je te concède que ça n’empêche pas qu’en face ils soient tout aussi pourris.

    • Vince dit :

      Al Capone est bien tombé pour fraude fiscale.

  7. MD dit :

    Ce qui devait se produire a bien fini par arriver.
    Seuls ceux qui ne connaissent pas le Brésil, ainsi que les nombreux naïfs qui pensaient et qui pensent d’ailleurs toujours que Lula a été un très bon président , seront surpris par cette nouvelle.
    Il faut bien ranger parmi ces derniers un de nos anciens chefs de l’état. Un personnage très borné qui s’était livré à une frénétique et honteuse danse du ventre auprès de son homologue brésilien pour essayer de lui vendre des Rafales . Il est en effet difficile de croire que nos services et représentations diplomatiques à l’étranger , si incompétents soient-ils (ce qui n’est heureusement pas toujours le cas ) , n’aient pas cherché à lui ouvrir les yeux. Mais il aura au moins eu le mérite de tenter son numéro de charme en ignorant que l’affaire était déjà bouclée.

    Pour rester sur le chapitre des affaires de corruption en matière d’aéronautique, il y a aussi cette nouvelle:
    http://www.defensenews.com/articles/former-indian-air-force-chief-arrested-in-agustawestland-copter-deal
    Cet article donne une liste très intéressante des sociétés étrangères qui se sont fait épingler en Inde .

  8. billou dit :

    parfaitement normal en tant que BRICS ne confie pas un contrat a un pays qui ne livre pas du matériel militaire commandé sous des pretexte bidon comme la France ..

    • Anonyme dit :

      Quid de l’Inde alors ?

    • Bob dit :

      Ahahahahah très drôle quand on sait que le réacteur et de nombreuses autres pièces sont américaine et que geostrategiquement je pense que le Brésil à plus à se méfier des usa que de la France ……
      .

    • Auchat dit :

      Avec des commandes record depuis 2 ans, l’avis des clients de la France est plus important que celui des trolls dont vous faites partie…

    • Bohé dit :

      Vous, vous n’avez toujours rien compris à la géopolitique mondiale et notamment aux relations franco-russes. Il faudrait se renseigner un peu, surtout qu’à l’heure d’internet c’est assez facile. Après si vous vous contentez de lire les sites estampillés SVR faut pas s’étonner…

    • Lagaffe dit :

      Ben voyons, c’est pour ça que le Brésil a signé avec la France pour plus de 10 milliards d’euros de contrats d’armement dans le cadre d’un accord de coopération militaire et d’un partenariat stratégique, dont un contrat géant de 6,7 milliards d’euros gagné par le français DCNS contre l’allemand TKMS pour doter le Brésil d’une industrie de défense sous-marine. Il prévoit la livraison de quatre sous-marins de classe Scorpène entre 2017 et 2021 puis d’un sous-marin à propulsion nucléaire de type SNA en 2025, dans le cadre d’un transfert de technologie complet (hors chaufferie nucléaire qui reste du ressort des Brésiliens) ainsi que la construction d’une usine d’assemblage, d’un chantier et d’une base navale, futur port d’attache de la marine brésilienne, d’une capacité d’accueil de 10 sous-marins…
      C’est sûr, ils n’ont pas confiance.. 🙂

      • Orion dit :

        Ca inquiète personne qu’un pays comme le bresil qui a quelques soucis majeur dans l’efficacité général mette a l’eau des SNA’s ? quid de l’entretien ? Sera t’il a la hauteur ?

        • v_atekor dit :

          Ils ont moins de problème que les indiens. Côté industrie aéro ils s’en sortent plutôt bien. Après bien entendu c’est un pays de 200 millions de personnes

    • Zayus dit :

      @billou:
      .
      Le « BRICS », Brésil s’est mis sous dépendance et perfusion technologique de la France pour développer ses futurs SNA en plus d’avoir commandé 4 Scorpène…
      .
      Le « BRICS » Inde vient de commander 36 Rafale avec la perspective pour 90 à 150 autres appareils…
      .
      Le « BRICS » Russie s’est empressé de vendre des Ka-52 à l’Égypte pour équiper les 2 BPC égyptiens dont elle fut privée par la France 😉 !

      • billou dit :

        si je resume vis à des brics :

        la France a remboursé la russie le mistral , mais la russie en a construit 33 % a eu tous les plan et la technologie des troncons pour la construction de navire , le remboursement et la chute de la monnaie va faire qu’il conteront 50 % moins chère a faire en russie ..

        la russie a ecouler ses hélico a l’egypte

        le bresil recupere une bonne partie des techno sous marin francaise la meilleur du monde

        l’inde recupere la techno du rafale la meilleur du monde

        bilan : les brics recupere sous marin / bateau / avion les meilleur du monde ..

        juste manquait le design des pays nordique et moteur américain je suppose ..: d’où le gripen

        • Zayus dit :

          @billou:
          .
          Le principal transferts reçu par la Russie concerne l’assemblage de navires de ce gabarit par tronçons : technique inédite pour les chantiers navals russes. Et c’est l’organisation structurelle de leur chantier navals supervisée par DCNS qui fut le principal apport français à la Russie qui l’a d’ailleurs payé en marge de la construction des navires qui représentaient un autre contrat.
          .
          Maintenant, observez que la Russie a un projet de LHD qui loin s’en faut ne seront pas des BPC…
          Encore faut-il informé billou 🙂 …
          .
          Pour le reste, votre commentaire est à l’opposé de :
          « … en tant que BRICS ne confie pas un contrat a un pays qui ne livre pas du matériel militaire commandé sous des pretexte bidon comme la France .. »
          .
          Il faut savoir ce que vous voulez dire mon vieux 😉 !

        • Alpha dit :

          @billou
          (La Russie)… « a eu tous les plan et la technologie des troncons pour la construction de navire , le remboursement et la chute de la monnaie va faire qu’il conteront 50 % moins chère a faire en russie .. »
          Et bien sur, vous avez des photos, des croquis ou autres de vos fameuses copies de Mistral russes qui coûteront 50 % moins « chère » ?… 😉

        • FredericA dit :

          Bonjour,
          .
          « Récupérer » des plans est très intéressant. Savoir s’en servir est encore mieux !
          .
          A date, tous les pays que vous citez n’ont pas le savoir-faire humain et le tissus de sous-traitants indispensables pour concevoir des SNA et des Rafales (raison pour laquelle le contrat MMRCA a échoué).
          .
          Pour ce qui est des BPC, la France a fourni la coque et la Russie les équipements spéciaux (je synthétise, hein ?). La Russie possède désormais les plans pour construire une coque qui répond aux standards commerciaux et non militaire.
          .
          Frédéric A.

        • clément dit :

          Donc si j’ai bien saisi, Quand un pays étranger n’achète pas français, c’est parce qu’on est mauvais et c’est mal, et quand un pays achète français, c’est pour bous voler nos super technologies et c’est mal aussi ?
          Laissez-moi deviner, vous êtes vendeur de corde de profession ?

    • wagdoox dit :

      le I dans brics c’est pour l’Inde qui a acheté des rafales après l’affaire des mistrals.
      L’affaire brésilienne s’est déroulée avant celle des mistrals donc aucun rapport.
      Je veux bien que la France ait eu tord de ne pas respecter un contrat mais là c’est du n’import quoi, je veux bien être pro russe, mais je suis d’abord pro-france. Vous êtes démontré un allégeance étrangère.

    • Zayus dit :

      @billou:
      .
      PS.
      La mention BRICS désigne un partenariat économique non-pas stratégique, et ne concerne donc pas les questions d’équipements et importations militaires…
      .
      Les BRICS ont aujourd’hui perdu l’ambition à laquelle ils pouvaient prétendre lors de leur création 2011.
      .
      Beaucoup de blaireaux altermondialistes ou néocommunistes voyaient dans cette « grande union intercontinentale des pays émergents » que représentaient les BRICS à leur yeux, la fin de l’hégémonie « occidentale » ou de l’ensemble ALENA/UE/Japon avec une « Revanche Historique » sur ces anciennes puissances coloniales (alors que Russie et Chine sont toujours des puissances coloniales continentales…).
      Quelle bande de parasites ces néococos altermondialistes complotistes, les mêmes qui se réjouissaient du 11/09…
      .
      Mais l’économie de ces BRICS restant finalement très dépendante des marchés de consommation européens, nord-américains, elle ne pouvait que subie les effets négatifs de la récession de ces différents pays depuis 2008. Seule la Chine aura su compenser cette situation en dopant ses marchés intérieurs.
      .
      De fait le maillon faible sud-africain a très vite sauté, suivi du Brésil dès 2012 ( ! )…
      En plus, le modèle BRICS était d’emblée biaisé par le fait que même Russie, Inde, Brésil et RSA réunis, n’arrivent pas à la hauteur du poids économique de la seule Chine qui est au centre de ce système qui n’aura finalement pas vécu longtemps: Le BRICS fut en fait créé pour et autour de la Chine…
      – La Chine s’est depuis 2008 en partie repliée sur des investissements intérieurs tels que ses infrastructures et la consommation chinoise pour tourner son économie privée de croissance à l’exportation.
      – L’Inde se retrouve aujourd’hui avec un chef d’état nationaliste et protectionniste qui est également hostile à la Chine sur le plan diplomatique.
      – La Russie dont Vlad Titine n’a rien trouvé de mieux qu’annexer la Crimée entrainant son pays dans un cycle de sanctions, n’en fini pas de se casser la gueule sur le plan économique…
      .
      .
      C’est pour toutes ces raisons, que je trouve votre mention aux BRICS pour le moins anachronique tellement ce sigle ne veut plus rien dire en 2016 🙂 !!!
      Étiez-vous dans une grotte ou sur une île déserte ces 5 dernières années billou ?

      • Thaurac dit :

        « Beaucoup de blaireaux altermondialistes ou néocommunistes voyaient dans cette « grande union intercontinentale des pays émergents » que représentaient les BRICS à leur yeux, la fin de l’hégémonie « occidentale » ou de l’ensemble ALENA/UE/Japon avec une « Revanche Historique » sur ces anciennes puissances coloniales (alors que Russie et Chine sont toujours des puissances coloniales continentales…). »
        Exact, on nous bassinait quotidiennement avec les Brics, ils sont tous à la rammasse!

    • Alpha dit :

      Ah! Un Troll tente une percée ! … Mais c’est raté …
      Rappel : Faisant suite à la non livraison des Mistral, que vous évoquez, la France est passée 2nde dans le classement des ventes d’armes…
      Autre chose billou ? … 🙂

      • wagdoox dit :

        en fait c’est 3 ème à par grand chose mais toujours dernier la russie en 2016, la russie a pris pour 30 millards de commande. Mais la presse française était trop pressé de passer 2ème. Quoi qu’il arrive la France a vraiment redressé la barre sous Hollande (aie je me suis mordu la langue 😉 ) au niveau des exportations militaires.

      • Thaurac dit :

        Exact on vient de passer devant la russie mais aussi en budget militaire ( vu aujourd’hui en info)!!!!!!!!!

  9. Nico St-Jean dit :

    Je pense qu’avant d’en tiré de suite des conclusions (et des accusations ..) nous devrions attendre que d’autres informations nous sois disponible. Il est très facile (et même satisfaisant) de tiré aussitôt que l’on à des soupçons lorsque l’on est déçu que notre ptit chouchou n’à pas gagné ….
    .
    Il n’à rien pour l’instant de solide surtout lorsque les infos proviennent du Brésil en plein chaos présentement, et donc je dit patience.

  10. Auguste dit :

    On peut se demander si le choix du Saab plutôt que du Rafale est dû a la corruption de Lula,vu que ses accusateurs sont aujourd’hui sous accusation pour le même motif,et qui eux n’entendent pas démissionner.Voir @aleksandar.Le choix de Lula n’aurait-il pas été fait,tout simplement,a la suite des déclarations du Général de l’Armée de l’Air Etienne Copel qui jugeait « l’achat du Rafale inutile et que remplacer les Mirages 2000 n’apportait pas d’avantage majeur »?.Et également celles du Chef d’Etat Major Jean Rannou qui évaluait « le prix de revient du Rafale marine a 5 fois son poids en or massif »,propos qu’il a du démentir,suite au choix politique de le maintenir?.Et tous pour dire que cet argent aurait mieux servi ailleurs?.

    • Elmin dit :

      Ce que vous dites n’est pas faux, mais sorti de son contexte cela laisse place à une interprétation qui n’est pas la bonne. Ainsi, l’AA aurait préféré avoir 300 mirage 2000 au lieu de 100 rafales , car le programme rafale arrivait « trop tot » et donc consommait beaucoup de ressources ayant entrainee une deflation du nombre de chasseur tres inportante.
      Idem pour la marine qui se serait bien satisfait de 20 F18 d’occasion pour remplacer les F8 et arriver a la fin de vie des SEM, et avoir a la place un deuxieme PA et quelques FREMM supplementaires..
      Les EM de l’AA et de la marine estimaient que dans un contexte de forte contrainte budgétaire et de risque limité, on aurait pu repporter le rafale de 15 ans.
      D’autres facteurs, industriels notamment, allaient eux vers le sens d’un projet « lancé au plus tot »
      Il faut rappeler que le 2000 est probablement le meilleur monomoteur jamais construit , que son taux de disponibilité est excellent, et que son rapport performance / prix est, quoiqu’on en dise, meilleur meme que celui du F16.
      Du reste, le rafale a les mêmes qualites de fiabilité de son grand pere , plus des avantages propres comme une excellente allonge, une meilleure furtivité, et une polyvalence sans concurrence.
      Aujourd’hui personne dans l’AA ou la MN ne refute les excellentes qualites du Rafale, que beaucoup conscidere comme le meilleur chasseur au monde.
      Reste que l’étalement du projet et la diminution du nombre d’appareil aura tres sensiblement augmenté le prix de l’avion, et qu’avec 185 rafales a terme dans l’AA et 45 dans la marine, il en manque respectivement 65 et 15 pour avoir une dispo et une résilience a l’attrition satisfaisante

    • Vince dit :

      On peut très bien faire le bon choix tout en s’en mettant plein les fouilles au passage. C’est pas incompatible.

    • Fabien dit :

      Pour avoir suivi le dossier du Rafale brésilien, je peux vous affirmer que les politiques U.S. ont pesé de tous leur poids. Et le syndicat des métallurgistes Brésilien s’ est joint aux pressions U.S. de la secrétaire d’État de l’époque: le F 18 pouvant créer des emplois au Brésil que ne permet pas la structure en alliage du Rafale.
      .
      Le rafale qui est un appareil puissant pour un pays sans adversaires locaux que les trafficants de drogue.
      .
      L’affaire était pliée MAIS le président Obama s’ est pris les pieds dans le tapis avec les écoutes illégales et des déclarations mal perçues à Brazillia. D’où le rattrapage du Grippen pourtant « court sur pattes » pour un territoire aussi hostile que l’Amazonie.
      .
      On peut donc en conclurecque rien nevrelie une affaire de corruption au choix du Grippen, même si cela mettrait du beaume au coeur suite à l’échec de ce contrat pourtant bien parti… mais les Brésiliens se montraient gourmands. Ensuite, le prix du Rafale vient de son format et de sa polyvalence: deux rafales égalent six mirages 2000 avec une meileure discrétion et auto-défense,et surtout un meilleure fiabilité. On comprend alors que même les pays solvables comme l’Inde s’ équipent avec une petite série pour voir…

      • Auguste dit :

        Seul Lula voulait le Rafale (pour emmerder les Américains,a mon avis).Dilma était contre et l’état major brésilien aussi.Il y a le prix et surtout la maintenance qui a fait peur a l’état major.Faut pas oublier qu’on était en pleine crise économique au Brésil,il y avait une CdM de foot a préparer,le pognon manquait.

      • wagdoox dit :

        C’est pas juste pour voir, le rafale en Inde c’est pour faire la pénétration profonde avant toute autre chose. Les mirages 2000 étaient pas très nombreux non plus et pourtant ont joué un role décisif lors des dernières guerres. Le rafale peut aussi jouer aux archers dans le combat air air avec le météor pour protéger le territoire indien.
        Le rafale c’est l’assurance d’en finir vite avec le Pakistan et d’aider les SU30MKI face aux chinois dans la possibilité d’une guerre face aux deux. 250 SU30mki + 36 rafales +50 mirages 2000 ca ne donnera pas la victoire aux indiens mais ca pourrait les sauver et en tout cas ca fera drôlement réfléchir les chinois.

    • Optimist dit :

      Etienne Copel a démissionné de l’armée En 1984, un an avant le lancement du programme Rafale. Belle reference! Rannou était en mission commandée pour justifier les coupes budgétaires décidées par les politiques . Et, les faits l’ont prouvé, tous ces comptempteurs du Rafale se sont bien plantés. Vous allez nous citer Morin aussi?

  11. Chris dit :

    Un peu comme le marché pour choisir un nouveau fusil d’assaut …. le gagnant était connu d’avance, il devait être allemand pour coller à la politique française. Mais il n’y a pas eu besoin de corruption dans ce cas, c’était politique.

    • Waernuk dit :

      … Ou pas.
      .
      1/ Les critères de test français sont connus pour être durs, et le HK416 a très bien répondu à ces derniers, contrairement à ses concurrents.
      .
      2/ Le COS l’utilisait (en version A5) depuis un bon moment et ils en étaient très contents.
      .
      3/ Le FN SCAR L a été éliminé par la non-conformité de l’offre commerciale proposée par FN.
      .
      4/ L’offre de H&K est très bonne, si on la compare au budget initial prévu et aux odres de grandeur des prix de ce genre de marché, sans même compter l’avantage politique pour H&K via l’utilisation d’acier à canon français.
      .
      C’est dommage de tout sur-simplifier à « c’était politique », ça masque pleins d’infos …

  12. Alpha dit :

    Marrant çà ! Quand nous avions traité le sujet de la vente des Gripen au Brésil sur ce site, j’avais déjà évoqué une possible corruption, tant ce marché était promis au Rafale (bon, selon les déclarations de Sarkosy, on est d’accord…) qui fut par la suite éconduit si brutalement au profit du Gripen…
    Comme quoi… 😉

    • Alpha dit :

      J’ajoute, que déjà, en 2010, Lula avait promis à Sarkosy de sélectionner le Rafale peu avant son départ en décembre, et n’a pas tenu sa promesse. Pourquoi ? Mystère … Mais des rumeurs de demandes de rétrocommissions avaient plané à l’époque, avec la présence de certains intermédiaires français, qui sont apparus par la suite dans des affaires sulfureuses autour de l’ancien président de la République … Cependant, corruption et rétrocommissions n’étant pas le genre de la maison Dassault Aviation, qui présente d’ailleurs un casier judiciaire vierge, ne pas céder aux exigences brésiliennes peut être une explication à la déconvenue du Rafale au Brésil.

    • Nico St-Jean dit :

      Êtes-vous conscient Alpha, qu’il n’y à aucune preuve de corruption lié au choix du Grippen au lieu des F-18SH/Rafale … 🙂 on spécule en ce moment, rien de plus.

      • Alpha dit :

        @Nico St-Jean
        Êtes vous conscient Nico que vous ne savez pas lire et analyser un texte :
        « une possible corruption », « des rumeurs », « peut être une explication » figurent dans mes posts …
        Je reste donc bien dans la spéculation… Rien de plus !
        Je comprends mieux certaines choses désormais… 😉

        • Nico St-Jean dit :

          Lol Alpha, …
          .
          « Marrant çà ! Quand nous avions traité le sujet de la vente des Gripen au Brésil sur ce site, j’avais déjà évoqué une possible corruption »
          .
          et ensuite .. 🙂
          .
          « Comme quoi… 😉 »
          .
          En finissant par « comme quoi » vous laissez entendre que vous êtes convaincu pur et dur qu’il y à bel et bien corruption très cher …
          .
          Ne jouez-vous pas sur les mots ? … 🙂
          .
          Pareil ! Ceci explique cela 🙂

  13. Optimist dit :

    Donc à mon humble avis les Brésiliens ne sont pas assez tordus pour exhumer en 2015 des declarations hors contexte de respectivement 30 et 20ans avant leur appel d’offres… vous par contre, côté tordu…

  14. wagdoox dit :

    reste à voir comment les brésiliens vont équiper leur aéronavale, je ne les vois pas demander à SAAB de navaliser le grippen après cette affaire. (celle des 900 millions pas l’histoire de corruption).

  15. Daniel BESSON dit :

    Bom Dia ,
    Il est bon de rappeler ici que la FAB était quand même impliquée dans le processus de
    choix et que le Gripen NG fut choisi par défaut face au F/A-18 en raison des écoutes de la NSA . Il y avait aussi les transferts de technologie ( le centre commun SAAB – Embraer a ouvert il y a 5 jours ! )
    Par un journal que l’on ne peut pas soupçonner de sympathie pour Lula et Dilma
    http://www1.folha.uol.com.br/poder/2013/12/1387333-dilma-decidiu-pela-aquisicao-de-cacas-suecos-para-a-fab.shtml

    Cordialmente

    Daniel BESSON