Sentinelle : Un militaire légèrement blessé par un projectile dans le Val d’Oise

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

18 contributions

  1. Robert dit :

    « Pas directement visés ».
    Vivant depuis un demi siècle dans ce genre de quartier, je sais que tout ce qui représente l’autorité, la France et la moindre entrave aux trafics et mode de vie exotique est perçu comme une agression par la population majoritaire. Une minorité d’entre eux, la plus virulente, agresse pour un rien le passant, blanc de préférence, alors une voiture de militaire c’est objectivement une cible de choix.
    Tirer un pavé sur une voiture, ce n’est pas un accident, il faut y mettre de la puissance et viser.

  2. francky dit :

    et oui….comme quoi ce n’est pas simple de bosser tous les jours sur la voie publique aujourd’hui en France. Les militaires autrefois cantonnés dans leurs garnisons n’étaient que peu confrontés à ce métier (qui n’est d’ailleurs pas le leur) , de protection des personnes et des biens. C’est en lisant des articles semblables que l’on s’aperçoit que de nos jours les fonctionnaires de police et les gendarmes font un métier bien difficile en étant sur le terrain jour et nuit…..et cela sans grand honneur ou médailles.

  3. who? dit :

    ça rappelle surtout que ce n’est pas le job des militaires et que cette mission n’est qu’une vaste farce qui coute plus d’argent qu’autres choses
    qu’ils engagent des flics, renforce la loi et les prisons

    • Caton dit :

      C’est absolument mon avis depuis le début de cette opération loufoque. Les militaires ne doivent participer à la sécurité publique que brièvement, en période de crise aigüe ou à l’occasion d’évènements exceptionnels. Pas au quotidien pendant des mois, voire des années.

    • batgames dit :

      des flics faudrait en trouver ,il faut être fou pour faire ce boulot et être aussi peu payer et aussi peu considérer ,tout çà pour protéger en priorité les biens de ceux qui fraude et s’exonèrent de payer des impôts …pour ce qui est de protéger les biens des pauvres c’est une vaste rigolade ,fait toi faucher ton cyclo et ton scooter et va voir les flics ils te rigoleront pas tous au nez mais c’est tout comme …
      les solutions existe ,cordon de chek point autour des cités et étouffement des trafics ..traquages des salopards de fils de riches qui vont se servir chez ces mafias du cannabis et des drogues …reprise en main du pays rapide …c’est joli sur le papiers sauf que cela ne marchera pas non plus car d’autres forces de perversions se mettront en route …les soit disant démocrates s’en foutant pleins les poches qu’ils soit de la soit disant gauche ou bien de droite vous traiterons de fascho …bref que les souris danse les pourris de la soit disant élite le veulent ….

  4. Parabellum dit :

    Un pavé sur un kangoo? Et demain une rafale de Kalash…ça ne va pas le faire…mais on réagira sérieusement quand helas ça sera mortel…niaiserie de cette fausse sécurité et du gâchis actuel de nos forces.. L anti terrorisme doit être secret et éliminer en silence la menace ici et ailleurs.

  5. Duc d'Orléans dit :

    Je rêve : on tire à balle réelle sur celui qui vous insulte. Quand la poudre parle, les cons se taisent…

  6. auxsan dit :

    quand je pense que les flash-ball vont être interdits ……

  7. Frédéric dit :

    Infériorité numérique flagrante, risque élevé de dérapage, encore une chance que ces  »messieurs » n’y soit pas allé au corps à corps car la capacité de riposte non lethal de groupe de militaires aurait été insuffisante.

  8. MAS 36 dit :

    A priori les militaires ont été sciemment agressés à coup de pavé par de la racailles de cage d’escaliers.
    Je ne vais pas épiloguer sur ce site nous sommes tous d’accord sur la situation . Nous allons nous faire traiter de « fascistes » de la « fachosphère ». Et bien tant pis. Nous vivons non seulement un renversement des valeurs, mais certains considèrent qu’il est bien de ne pas avoir de valeurs. Valeurs universelles notamment du respect, de l’honnêteté, du courage, de l’honneur. Pour certains c’est beau l’harmonie dans les villages de la brousse africaine, ou au fond de la forêt birmane, on y respecte la parole des anciens, on y respecte les enfants , la propriété d’autrui. Mais chez nous c’est ringard, franchouillard. Certains dans l’ombre s’active à la division nationale , nos forces de l’ordre sont à bout de souffle, les manifs « anti-loi travail » les « casseurs » la délinquance quotidienne, les inondations, l’Euro de football, les « fan-zones » « vigipirates » les affrontements d’immigrés de CALAIS, etc… A quand le « malheur » la mauvaise riposte ? Interdit d’utiliser des grenades offensives, restriction du flasch-ball, restriction sournoise des « grenades de désencerclement » restriction de la violences régalienne légitime. Nous arrivons au point de rupture, il ne faut pas être visionnaire pour comprendre que cela ne peut continuer ainsi.

    • Robert dit :

      MAS,
      Pour tout dire, je pense que le point de rupture est atteint depuis un bon moment, mais nous ne nous en rendons pas encore compte car le cadavre social marche encore. Quand il s’arrêtera brutalement, il en sortira de la poussière.
      Mais le gouvernement et la bien pensance ont déjà avertis qu’ils allaient s’en prendre à la droite radicale, l’extrême droite, l’opposition activiste, appelez cela comme vous voulez. Parce que dans la dénégation constante et endurcie, toute réaction, comme un habitant défendant son bien de la dégradation qui abîme un casseur ou un commerçant usé de se faire piquer sa caisse dix fois qui tirera sur son voleur ou un groupe qui fera face aux casseurs devant l’impuissance sur ordre de la police, tout cela sera considéré comme un acte factieux et monté en épingle comme les médias savent si bien le faire.
      La racaille sera posé en victime, le gouvernement en défenseur de l’ordre et tous les citoyens à forcément apporter leur soutien au pouvoir face au fascisme.
      Certains ont déjà dit que le danger droite radicale était aussi important, voire plus, que le danger islamiste, ils vont se donner les moyens de « prouver » la réalité de ce danger.

    • Janklod dit :

      Merci de signer au nom du MAS ce genre de diatribe, cela est bien utile à lever les éventuels doutes qui subsisteraient sur ce mouvement de maurassiens dégénérés…
      Un tel panier-garni d’individus « sans valeurs » dit tout de votre genèse idéologique. En fait, l’humanité entière vous écœure, parce que vous n’êtes pas humains… Vous voudriez être des statues grecques, pour être purs et éternels… Raté: vous êtes des tas de viande conne, comme les autres, et vous êtes déjà dans les poubelles de l’histoire…

      • Robert dit :

        Janklod,
        Vous pourriez préciser votre propos incompréhensible ?
        Merci par avance.

  9. Céphée dit :

    La prochaine fois, ce sera quoi ? Une machine à laver jetée depuis le 8ème étage ?

    Cette opération Sentinelle s’arrêtera le jour où un militaire sera forcé d’user de son arme pour se défendre. Et le militaire ira certainement en prison pour ça.

    Bienvenu en France. Le pays où les militaires doivent se planquer pour ne pas se faire agresser…

  10. wrecker47 dit :

    .. » Pour Un Oeil les deux , pour une dent toute la gueule! »..
    .Un blessé par pavé sur un militaire …On attend quoi? d’avoir des morts?…Les incidents se comptent par dizaines chaque semaine qui passe …
    Si nos gars sont bridés par les ordres donnés ,qu’ils ripostent en cas de légitime défense ,a moins que les patrons préfèrent que les Famas changent de main?
    Qu’ils puissent utiliser leurs armes en cas d’agression multiple comme dans le cas présent c’est un minimum !
    Ou alors qu’on les renvoie dans leurs quartiers s’ils ne servent que pour la tapisserie des lieux religieux

  11. Honneur dit :

    C’est la vie des gars de la BAC qui patrouillent dans les cités où les dealers font la loi : pavés, billes, tirs, face à face à 3 ou 4 contre 20 tarés voir plus. Vu ce qu’ils prennent sur la tronche on se demande encore pourquoi ils n’ont pas l’autorisation d’une neutralisation létale… Car un pavé en pleine tronche… ben c’est mortel. Encore faut-il identifier le gars qui lance le pavé. Pas simple… Mais finalement, je préfère largement avoir une « chance pour la France » au tapis plutôt qu’un gars mort sur le trottoir qui essaye de faire son métier avec le peu de moyens qu’on lui donne. On peut aussi tenir le même raisonnement pour les gars de Vigipirate. A partir de quel niveau d’agression peut-on considérer que la légitime défense est justifiée ? On attend un mort parmi nos militaires ? N’oublions pas, dans ce cas précis, et comme souvent, c’est le nombre qui joue en la défaveur des flics/mili… Les relous de banlieues n’ont généralement pas grand-chose dans le pantalon en face à face…

  12. Parabellum dit :

    Il va falloir revoir des unités de gendarmerie mobile entraînées et vraiment équipées anti terrorisme et anti émeutes avec matériel de nuit et de tir d arrêt. Il y a tout sur le marché à milipol…mais on achète des kangoo…!