Barkhane : Deux Transall allemands déployés sur la base aérienne française de Niamey

transall-20160525

Suite aux attentats du 13 novembre 2015, le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, avait invoqué l’article 42.7 du Traité de l’Union européenne pour obtenir, de la part des États membres, un soutien militaire.

C’est ainsi que l’Allemagne a engagé des avions de reconnaissance Tornado ECR au sein de la coalition anti-EI dirigée par les États-Unis et annoncé un renforcement de sa participation à la Mission multidimensionnelle intégrée pour la stabilisation du Mali (MINUSMA).

Cependant, certains élus français estiment que ce soutien est bien mince dans la mesure où la force Barkhane, par exemple, n’a reçu aucun renfort européen alors que son domaine d’action couvre un territoire quasiment aussi grand que l’Europe. Mais cela peut s’expliquer pas des règles d’engagement différentes d’un pays à l’autre ainsi que par des réticences à engager des troupes dans des actions de combat.

Aussi, le soutien européen aux forces françaises concerne en particulier la logistique et le transport, comme le montre la présence, depuis quelques semaines, de deux avions Transall C-160 allemands sur la base aérienne française de Niamey, celle-là même où sont installés les drones MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) MQ-9 Reaper ainsi que, ponctuellement, des avions de combat de l’armée de l’Air.

Ces deux appareils de la Luftwaffe ont été déployés en premier lieu pour les besoins de la MINUSMA et de l’EUTM Mali, c’est à dire la mission de formation européenne de l’armée malienne. Mais, selon l’État-major des armées (EMA), un accord a été signé le 6 avril par Paris et Berlin pour que ces Transall puissent être aussi utilisés au profit des forces françaises engagés au Sahel.

« À ce jour, fait valoir l’EMA, les Allemands ont déjà transporté 196 tonnes de matériel et 470 hommes au profit de la force Barkhane. » En outre, des vols ont déjà été effectués en direction de Gao, au Mali.

Ces deux Transall sont mis en oeuvre par un détachement de 30 aviateurs appartenant au Lufttransportgeschwader 63 de Rendsburg. Et, d’après l’EMA, la « présence allemande à Niamey pourrait se renforcer dans les mois à venir. »

« Cet exemple de coopération militaire franco-allemande est un des éléments qui concourt à renforcer l’approche globale et régionale pour lutter contre les groupes armés terroristes et stabiliser le Mali », explique l’EMA.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de Orion

  2. de Elmin

    • de Zayus

      • de Elmin

        • de Optimist

          • de Elmin

        • de Zayus

          • de Elmin

      • de Nico St-jean

        • de Zayus

          • de Nico St-jean

          • de Zayus

  3. de Optimist

    • de nico76

    • de Zayus

    • de Nenel

  4. de Erwann

    • de Raphael

  5. de Thaurac

  6. de midas le voltigeur

    • de Chasseur

      • de Bismarck

  7. de Jacques de Molay

    • de Elmin

      • de Jacques de Molay

    • de Eagle 4

    • de Zayus

      • de Zayus

        • de Zayus

          • de Eagle 4

          • de Zayus

          • de Zayus

          • de Eagle 4

          • de Zayus

      • de Eagle 4

  8. de philbeau

  9. de Raphael

    • de Affreux Jojo

    • de Jacques de Molay

      • de ionisateur

        • de Jacques de Molay

        • de Robin

      • de Zayus

        • de Eagle 4

          • de Zayus

          • de Zayus

          • de Eagle 4

    • de Alpha

    • de Elmin

      • de ionisateur

        • de Elmin

          • de ionisateur

        • de Elmin

          • de ionisateur

        • de Zayus

          • de ionisateur

          • de Zayus

  10. de Parabellum

  11. de Pat

    • de Vroom

  12. de Clavier

  13. de midas le voltigeur

  14. de midas le voltigeur