Une brigade blindée américaine déployée en Europe de l’Est dès février 2017

estonie-20150225

Les pays baltes et la Pologne l’avaient demandé au titre des mesures de réassurance de l’Otan, après l’annexion de la Crimée par la Russie : une brigade blindée américaine sera déployée en permanence, et par rotation, en Europe orientale à partir de février 2017.

« Les rotations seront sans interruption, permettant une présence blindée continuelle et une amélioration de l’entraînement et des exercices avec les alliés » de l’Otan, a ainsi expliqué le Pentagone, le 30 mars.

L’US Army compte déjà, sur le Vieux Continent, une brigade Stryker stationnée à Vilseck, en Allemagne, ainsi qu’une brigade aéroportée, installée à Vicenza, en Italie. Avec celle qui sera déployée par rotation en Europe orientale, elle pourra disposer de l’équivalent d’une division prête au combat en cas de conflit.

Cela étant, l’annonce du Pentagone n’est pas une surprise. Dans le budget qu’il a demandé pour 2017, il est prévu une enveloppe de 3,4 milliards de dollars (contre 789 millions actuellement) pour financer les mesures de réassurance prises en faveur des pays d’Europe de l’Est.

Pour rappel, ces mesures ont jusqu’à présent consisté à créer des centres logistiques, à prépositionner des matériels, à déployer des avions de chasses dans les pays baltes et à augmenter la présence navale en mer Baltique et en mer Noire.

Le déploiement de cette brigade blindée américaine a été anticipé par la Russie. Le 25 mars, le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a en effet annoncé la création de deux nouvelles divisions dans l’ouest du pays. « L’Otan continue d’accroître son potentiel militaire en Europe, y compris à proximité directe de nos frontières. Cette situation ne peut que nous inquiéter. Nous devons réagir », avait-il fait valoir.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].