L’Arabie Saoudite suspend le contrat conclu avec la France pour équiper l’armée libanaise

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

65 contributions

  1. Chidanlo dit :

    C’est qui le cocu ?

  2. Lagaffe dit :

    C’était à craindre !
    Le Hezbollah essaye de saboter ce contrat depuis le début, il ne veulent pas d’un renforcement de l’armée libanaise qui pourrait se retourner contre eux.
    Le régime syrien n’accepte pas non plus de perdre le contrôle du Liban et fait pression sur les politiques libanais.

  3. golf dit :

    L’armement français aurait transité pour passer directement dans les mains du Hezbollah .Comme l’armement livré aux anti Assad vendu aux plus offrants. Le Liban est vérolé par la milice Chiite, les Chrétiens sont contournés. Il n’y a que le Quai d’Orsay qui s’imagine avoir les cartes en main.

    • datamo dit :

      Les chrétiens ne sont pas « contournés » , mais plutôt divisés sur la question.
      En effet, les partisans du Général Aoun sont politiquement alliés au Hezbollah dans une démarche non sectaire dont beaucoup pourraient s’inspirer dans la région.

    • Alexandre paris dit :

      la milice chiite vaut 1000 fois mieux que les horribles wahhabites.

  4. Intox dit :

    Vu le peu d’empressement de l’Arabie Saoudite à honorer ce contrat dès le départ, celui ci sentait le sapin. On se demande d’ailleurs si le peu de soutien du Liban à l’AS n’est pas plus une conséquence de la non livraison de l’armement promis que la cause de la rupture de ce contrat. En tout cas, bye bye les 3 milliards pour la France. Cela va faire très mal pour les ex-bénéficiaires de ce contrat.

    • fgni dit :

      cela va faire mal surtout aux intermédiaires….vont-ils rembourser les avances de comm?…

  5. Maotchao dit :

    Un jeu d’échec pour placer ses pions…
    Mais il est certain qu’aujourd’hui, la situation diffère de celle d’il y a 15 mois.
    Le Hezbollah reprend des forces en même temps que le régime syrien, les deux étant liés.
    Dans le milieu politique, certaines alliances et certains personnages vont clairement en défaveur de Hariri, le candidat de Riyad.
    Là encore il s’agit de ne pas armer un ennemi.Ce retour du Hezbollah risque également de faire déchanter Israël.Le Hezbollah dès lors au « pouvoir » s’empressera de prendre le contrôle de l’armée, de placer ses chefs et de prendre la défense du pays sous son aile.Dans ce cas tout le matériel payés par les saoudiens seraient aux mains du Hezbollah.
    .
    Ps: les saoudiens compenseront sûrement a la France, cette probable perte de marché.

    • Thaurac dit :

      Et le liban sera en tant qu’état, responsable de toute agression (hezbollah ou pas) contre israel.
      retour au moyen age assuré.

    • Temrah dit :

      Les Saoudiens vous ont donné des informations à ce sujet ?

    • Alexandre paris dit :

      Avec un baril à 30 dollars, je ne crois pas que le saoudiens vont remplacer grand chose. Ils vont s’équiper eux même déjà pour éviter de se faire sortir par leur rejetons islamistes.

    • Stalker69 dit :

      Je m’interroge sur le sujet de votre PS. Il faut espérer qu’effectivement, via des Rafales ou des Chars Leclerc, l’AS pense a une compensation … j’espère que nos commerciaux vont leur rappeler discrètement mais fermement ….

  6. durandal dit :

    Il est également possible que ce ne soit qu’un prétexte avancé par l’AS : elle vient d’être dégradée » par S&P pour la 2ème fois en moins de 4 mois. Ses finances sont peut-être en plus mauvaise (ou moins bonne) santé que prévu et il lui faut faire des économies.

    • Thaurac dit :

      600 milliards ( voire plus) à l’ombre, elle ne risque rien

      • pyrignis dit :

        ~600 Milliard à l’ombre, certes, mais a comparer aux 850 Milliards d’il y a 18 mois c’est un matelas qui perd des plumes a grande vitesse!

    • fraisedesbois dit :

      En même temps (le même jour), l’AS passe commande à l’Espagne de cinq (5) corvettes tout équipées…

      PS: j’aimerais bien une légende à la photo d’illustration: je ne vois pas que des M-16.

  7. bla bla bla dit :

    Bon alors, ils sont où les défenseurs de ce contrat avec les émirs…? ces mêmes émirs qui supportent à Alep en ce moment Al Nosra et toute la nébuleuse de groupes Islamistes qui navigue autour en Syrie et qui main dans la main avec le dictateur islamique turc et ses sbires de Daesch sèment le chaos dans la région depuis 5 ans.
    On a perdu le contrat, mais on a pas tout perdu; il nous reste les réfugiés avec lesquels Erdogan nous fait chanter et le risque terroriste qui s’est propagé à toute l’europe.
    Tien en parlant de ce Erdogan, étrange comment à chaque fois qu’il est en difficulté; il y a une bombe qui vient exploser à Istanbull…Lors de son échec électoral, lors du soutien des occidentaux aux Kurdes du YPG, et dernièrement lorsqu’il n’a pas réussi à obtenir la majorité pour réformer la constitution …
    Les langues commencent à se délier dans la Presse Française, et cette alliance avec les amis des terroristes devient de plus en plus difficile à assumer pour ces skyzofrènes qui nous dirigent….
    http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2016/02/10/31002-20160210ARTFIG00338-poutine-en-syrie-le-judoka-de-la-geopolitique.php

    • Maotchao dit :

      Les Faucons de la liberté du Kurdistan (TAK), un groupe dissident du PKK, a revendiqué vendredi l’attentat à la voiture piégée, qui a fait 28 morts mercredi soir dans le centre d’Ankara.

  8. G.Haddad dit :

    Le programme DONAS ($3md, piloté par ODAS, au profit de l’Armée libanaise) et le programme complémentaire ($1md confié à l’ancien PM Saad Hariri et supposé équiper l’Armée et les forces relevant du Ministère de l’Intérieur, auprès de plusieurs fournisseurs, dont la France) sont tous deux gelés. Ces programmes étaient extrêmement « politiques » depuis le début, et étaient de ce fait remis en question en permanence. Lire la note (2015) publiée sur MESP , sur la dangereuse politisation de DONAS…
    http://www.mesp.me/2015/05/24/liban-france-arabie-saoudite-donas-et-sa-dangereuse-politisation/

  9. Thaurac dit :

    « On a perdu le contrat, mais on a pas tout perdu »
    une , le « on  » est contre indiqué venant de vous!
    deux, on a pas perdu le contrat, il est suspendu , nuance, et si effectivement il s’avérait que le contrat soit caduque, il y aura compensation car des contrats sont en cours avec AS et surement ce sera aussi l’egypte qui en profitera.

  10. lechavenois dit :

    Avec un baril à 30$, l’ Arabie Saoudite découvre cette année, pour la première fois le « déficit budgétaire ». Des coupes budgétaires ont déjà été effectuées dans la fonction publique locale ; des subventions destinées à acheter la paix sociale, ont été supprimées…
    .
    Comme dit l’adage  » charité bien ordonnée commence par soit même » ; les 3 milliards de $ seront rapidements réaffectés aux armées saoudiennes….Et aux vues des ambitions hégémoniques de Ryad, « ce ne sera pas du luxe ».
    .

    • Thaurac dit :

      Lisez, et si ça c’est la mouise, dans quoi sommes nous.
      Toutes les données sur l’arabie, lisez le pib la croissance, les réserves..
      http://fr.tradingeconomics.com/saudi-arabia/indicators

      • lechavenois dit :

        @ Thaurac
        Je vous remercie pour cet excellent lien.
        Effectivement je doute comme vous que ce pays soit pour l’instant dans la « mouise », économiquement parlant,… quoique….
        .
        http://www.rfi.fr/emission/20151023-arabie-saoudite-inquiete-le-fmi
        .
        Ce pays découvre pour la première fois ce qu’on connait en France depuis près de 40 ans, le déficit budjétaire ; c’est à dire que les rentrées ficales sont moins nombreuses que les dépense , d’où la nécéssité de recourir à l’emprunt en fin d’exercice. On le voit très bien dans le tableau de votre lien.
        .
        Le FMI a remis récement à Ryad toute une listes de recommandations pour  » rectifier le tir ». Recommandations qui sont suivies à la lettre. La première d’entre elles, et la plus importante mais aussi la plus difficile à mettre en place, est la diversification rapide et de leur économie, qui actuellement basée essentiellemrnt dans l’activité pétrolière et qui est détenue par une minorité de la population.
        .
        Pour un pays, se voir amputés de 60% à 70% de ses revenus en quelques mois, n’ai pas toujours aisé, surtout si le dit pays bénéficie d’un « train de vie » artificiellement entretenu et particulierement élevé.
        Et qui plus est un pays qui se sent « pousser des ailes » de conquérants…

  11. nico dit :

    Quel merdier,les saoudiens sont à poils ni plus ni moins , attendons pour la suite,espérons que nous trouverons un autre partenaire pour honorer ce contrat. Faut pas que le gouvernement libanais plie face au Hezbollah, face à la Syrie,à la Turquie. Sinon on l’aura dans l’os

    • Thaurac dit :

      A poil 😉 lire plus haut, le lien, j’aimerais être à poil comme ça!
      http://fr.tradingeconomics.com/saudi-arabia/indicators

      • Yes Man dit :

        L’analyse financière de notation des états comprend de nombreux facteurs.
        Il faut comprendre que des réserves même de 700 MDs $, sont proportionnelles aux dépenses et engagements, or ces réserves ne permettront aux saoudiens de tenir que 5 ans avant d’être épuisée, et ce dans l’état actuel des choses qui peut empirer.
        Il faut tout de même savoir que le principal revenu du pays c’est l’huile, et en ce moment c’est la surproduction, le pays est engagé dans des conflits qui pourraient rapidement se majorer, le plus gros client en pétrole qui est la Chine soutient la Russie et permute d’énormes parts de marché d’approvisionnement vers ce dernier au détriment des saoudiens, l’Iran est de retour sur les marchés et va prendre également sa part en augmentant sa production.
        C’est loin d’être exhaustif, mais l’avenir n’est pas rose, l’analyse de l’agence de notation se montre parfaitement équilibrée dans ses conclusions.

        • GrosNez dit :

          « le plus gros client en pétrole qui est la Chine soutient la Russie et permute d’énormes parts de marché d’approvisionnement vers ce dernier », surtout que les Russes acceptent maintenant d’être payés en Yuans alors que les saooud veulent des dollars…

          • Thaurac dit :

            ça fait 20 ans que j’entends dire que d’autres monnaies doivent remplacer le dollar mais va sur le bourse mondiale, c’est toujours le billet vert!

  12. Suissitude dit :

    Ben mince alors! Moi qui croyait qu’un contrat signé avait force de loi et devait être appliqué par les parties l’ayant signé 🙂

    Et oui, un jour peut-être, les naïfs occidentaux finiront par se rendre compte qu’ils sont les seuls à respecter les contrats… Mais ce sera certainement trop tard…

    Mais au fait, il n’y a pas que les pays arabes et les chinois pour renier les contrats signés, il y a aussi… La France (avec ses Mistral russes)

    L’arroseur arrosé?

    • Alpha dit :

      Mouah ah ah !…
      En quelques lignes, l’ami Suissitude arrive à se contredire tout seul !… 🙂
      De grace, relisez-vous votre french bashing permanent et irréfléchi vous emporte vers le ridicule !
      Notez qu’avec vous, nous sommes habitués, mais tout de même, vous devenez une insulte à l’espèce humaine à la fin !…
      Et puis, ne vous réjouissez pas trop vite l’helvète : « le contrat DONAS est suspendu… » çà ne veut pas dire qu’il est annulé …
      et puis … La France (avec ses Mistral russes) : Mistral achetés par l’Egypte avec l’argent ….saoudien !… ;-p

    • Bandit dit :

      mais peut être que les « naïfs occidentaux » sont trahis par des « perfides occidentaux » ? LOL
      L’Echelon suisse : Satos-3 /Onyx
      En 1999, les Chambres fédérales ont adopté le financement (budget ordinaire de l’armée) du projet SATOS-3 (Onyx), qui doit permettre à la Confédération d’intercepter d’ici à 2004 toutes les communications et transferts de données (fax, e-mail, télex, téléphone) qui transitent par satellite. Selon le Conseil fédéral, la mise en place de ce dispositif d’écoute de masse est nécessaire pour lutter contre le terrorisme international, le crime organisé et l’espionnage industriel. Ce projet fut initié dans les années 1990 par Peter Regli, l’ancien chef des services secrets. Légalement, seules les communications à l’étranger pourront être interceptées. SATOS-3 est géré par les services de renseignements de l’armée. Une des stations d’écoute satellite de SATOS-3 est basée à Loèche (Valais) à proximité des antennes de Swisscom récemment rachetées par la société américaine Verestar, qui entretient des liens troubles avec la NSA * .La société en question posséde déjà une dizaine de stations, aux USA. Elle considére ce rachat comme « un premier point d’ancrage en Europe ». Selon Duncan Campbell, Satos 3 pourrait être un des nouveaux maillons d’Echelon. Dans les faits, rien n’empêcherait Satos 3 de rejoindre le réseau Echelon, même si Adolf Ogi, chef de la défense (DDPS), a toujours assuré qu’il n’y aurait pas de collaboration avec des pays étrangers. D’autres stations se situent à Zimmerwald et à Heimenschwand.

    • Elmin dit :

      Et meme SI ? Je constate qu’en France on n’en fait pas un cake comme ce fut le cas de l’affaire des mistrals , on dit simplement « attendons de voir et SI effectivement , on parlera de compensation » .. On ne hurle pas à la mort en écrivant à qui veut le lire que la signature de l’Arabie saoudite sera irrémédiablement affaiblie et bla bla bla …

  13. Specht dit :

    Quel dommage, les CAESAR émettent une détonation agréable.

  14. Elmin dit :

    Dans LE genre , Boeing a propose a l’Inde une ligne d’assemblage du F18, lokheed deF16, et Saab fait un lobbying pas possible pour placee ses grippe n’en l’évocation de gre à gre… A mon avis la deuxième place d’exportateur d’arme de la France en 2015 à mis beaucoup de gens en rogne …
    Concernant le présent contrat , je me demande à quel point il n’y a pas egalement un message à la France du genre « choisis ton camp ben hur » …

    • Alpha dit :

      @ Elmin
      « Concernant le présent contrat , je me demande à quel point il n’y a pas egalement un message à la France du genre « choisis ton camp ben hur » …
      Euuuuh…. Précisément, la France est plutôt sur la même longueur d’onde que les Saouds pour le conflit au Moyen-Orient, même si des avancées ont été faite envers l’Iran…

    • Nantais dit :

      Avec Jean-Marc Ayrault aux AE, le camp est déjà choisi : ce sera le même que celui de Bruxelles, Berlin, Washington.
      En comparaison de ce que l’avait avant, ce n’est peut-être pas plus mal. Ni très différent, au fond.

    • Thaurac dit :

      Sûr que l’on ne le restera pas, mais ce qui est prit est prit, maintenant, à l’utilisation, ça peut déclencher des commandes récurrentes.

    • Temrah dit :

      Arrêtez de croire tout ce que vous lisez. Les Américains n’ont rien proposé pour le moment en Inde, ce sont les Indiens qui essaient de ramener les Anglais et les Américains dans le jeu pour contraindre les Français à baisser le prix du Rafale de l’ordre de 40% par rapport au prix fixé l’année dernière (« Le Rafale devra concourir contre l’Eurofighter et le F-18 au cas où leurs gouvernements respectifs autoriseraient la fabrication de ces appareils en Inde »).
      Pour le Grippen, c’est un peu plus juste, mais les Indiens pour le moment ne semblent pas répondre favorablement au lobbying des Suédois.

      • Caton dit :

        Au-delà des sourires de façade et des « certitudes » affichées, j’ai le sentiment (peut-être faux) que les tergiversations indiennes permanentes commencent à gonfler passablement industriels et politiques. Il y a des limites à tout : Dassault est une entreprise à capitaux privés et le gouvernement français n’a plus les moyens de faire des cadeaux sans contreparties. Si l’affaire se finalise prochainement avec les EAU, Dassault sera probablement encore moins prêt à faire des concessions.

      • Elmin dit :

        Ce que j’ai lu ne vient pas d’Inde mais de communiqués de lokheed et de Boeing . Apres , je n’y porte pas plus d’attention que ca. Pour ma part les indiens ont une facon tellement puante de negocier que je serais pour les blacklister une fois pour toute et les laisser se faire dérouiller par le Pakistan et la Chine …
        Si ils veulent des Gripen ou des f16 , avions sans rapport avec le Rafale , c’est leurs problemes … Idem pour le f18. Construire des lignes d’un avion deja en fin de vie c’est debile. Quand au Gripen , tout ceux qui en ont essais de les refourguer …
        Mais le fait est que derrière tout cela il y a une attitude très agressive des États Unis contre la France … Alors qu’ils ne sont passé tout aussi agressif avec la Grande Bretagne , l’Allemagne ou meme la Suède

  15. fraisedesbois dit :

    Aparté:
    Le ministre saoudien des affaires étrangères pense que ce serait une bonne chose, de nature à renverser la situation, d’équiper les « rebelles » syriens de missiles sol-air.
    En voilà encore une idée qu’elle est brillante.
    Gaffe au polonium dans ses loukoums.

  16. nonmaisdisdonc dit :

    C’est vrai que l’armement fourni à l’ASL est un problème – Peut-être certains d’entre vous ont vu l’excellent reportage sur les Djihadistes vue de l’intérieur sur France 2 hier soir – Dans un stock d’armes assez important récupéré par Daesh auprès de l’Armée Syrienne Libre, on pouvait voir à coté de missiles antichars russes, une cargaison de missile Milan en quantité significative bien de chez nous …!

  17. adadaf dit :

    Mohammed ben Salmane est, à 29 ans, le ministre de la défense d’arabie saoudite et le futur roi d’arabie. C’est lui le type même du dictateur capable de tout et surtout du pire, comme attaquer l’Iran.
    Le quotidien britannique The Independant en a brossé un portrait terrifiant sous le titre « The most dangerous man in the world ? »
    http://www.independent.co.uk/voices/the-most-dangerous-man-in-the-world-a6803191.html
    De ce point de vue, la perte du contrat en question est un épiphénomène bienvenu. Ça évitera, à terme, de nous faire trouer la peau avec nos propres armes.

  18. Jacques29 dit :

    Quand l’Arabie Saoudite suspend un contrat, c’est pas bien ?
    Quand la France suspend un contrat ( Mistral) c’est formidable ?

  19. Parabellum dit :

    On continue à nous faire croire à une responsabilité post coloniale française au Liban et en Syrie alors que c est fini depuis longtemps. On a sauvé le général Aoun et Arafat et on a payé cher à Drakkar et autre piège et on continue à joué aux casques bleus qui regarderaient les merkava et les scud passer…il faut arrêter ces gaspillages sans fin et sans jamais aucun retour sur investissement sauf illusion vague de rang dipLo. Occupons nous de la France de demain et de ses problèmes et laissons ces guerres sans fin à d’autres…et j ai helas une expérience au Liban …

  20. Lagaffe dit :

    On peut se demander si la suspension du contrat DONAS est lié ou pas à l’accord pétrolier Arabie Saoudite – Russie signé il y a 4 jours. Une sorte de marchandage n’est pas à exclure même si l’Arabie Saoudite à peine à croire que la Russie tienne sa parole.
    http://www.bilan.ch/economie/apres-laccord-petrolier-arabie-russie-mefiance-persiste

  21. Sharon dit :

    L’aviation israélienne survol souvent le Liban , et vient de faire des frappes sur la Syrie dite ( frappe de loin ) , Israel a la capacité avec des missiles de croisières pour effectuer des attaques sur le territoire Syrien sans avoir à entrer dans l ‘espace Syrien !
    Le Hezbollah est sur la ligne rouge aussi bien au Liban , quand Syrie , Tsahal ne permettra pas le transfert d ‘armes classiques ,ni chimiques au Hezbollah ou au Hamas , ni des attaques contre son territoire souverain !
    La sécurité d ‘Israel n est pas négociable !
    Comme il y a une guerre entre l Iran , l Arabie saoudite jamais la Syrie ne reviendra un Etat comme avant ni dans le futur !
    Le Liban qui protège le Hezbollah etc , risque une guerre avec Israel , Tsahal est prête a une guerre audacieuse !
    Ni L Iran ni l Arabie saoudite prendront le moindre risque de dépasser la moindre ligne rouge !
    La seule guerre au Moyen-Orient de sur , elle est totalement souterraine la Israël a une maîtrise !
    Mais le combat est de détruire Daech et les autres organisations terroristes , sauf que le combat est impossible d ‘ être fait démocratiquement !

    • Vince dit :

      Et donc la sécurité du Liban est négociable ? Mais si le Liban n’est pas sécurisé et stable avec un Etat fort, c’est Israël qui n’est pas sécurisé.
      A un moment donné, il faut sortir de cette schizophrénie israelienne qui se plaint d’Etats voisins faibles, et qui dès qu’ils se renforcent, se plaint d’Etats trop forts et va leur taper dessus.

  22. Wrecker47 dit :

    La France ferait bien de se méfier de ces ventes et de surseoir aux livraisons en raison des problèmes politiques qui sont en cours dans ces pays …
    Les Saoudiens ne vendent plus de Pétrole et peuvent nous causer de ce fait des ennuis sérieux!

    • Alain d dit :

      « Les Saoudiens ne vendent plus de Pétrole »
      Où avez vous lu cela?
      Est ce que vous prenez bien tout vos cachets?

      Exportation pétrole:
      http://www.indexmundi.com/g/r.aspx?v=95&l=fr
      Avec un baril estimé à 25 $, comment les saoudiens ne pourraient plus exporter?
      La Russie extrait plus cher et pour les sables bitumineux canadiens ou les schistes américains, encore plus cher.
      Les clients chinois et indiens apprécient les prix cassés du pétrole saoudien, L’Iran certainement moins.

  23. Paul dit :

    Samir Geagea est un sinistre personnage (sang sur les mains : il a fait assassiné le père d’un candidat en lice, Frangié) atteint d’une forme de schizophrénie. En tant que l’un des représentant des chrétiens libanais il devrait voir à long terme et cesser de s’aveugler sur ce si bienveillant et tolérant allié qu’est l’Arabie Saoudite…Ceux qui critiquent la « main mise » de la Syrie et de l’Iran sur le Liban pèchent par ignorance et par omission :
    1. Le Hezb à déja désobéi à la Syrie par le passé, il ne s’agit en aucun cas d’une subordination absolue
    2. En 2007, l’arabie saoudite a arrosé les groupes jihadistes sunnites d’argent pour contrer l’influence du hezb ( et notamment chez les chrétiens pro Aoun, caillou dans la chaussure d’une vision simpliste et ignare). Qui déstabilise le plus le pays ? Quelle influence est la plus délétère, notamment pour la préservation physique et culturelle du patrimoine chrétien (maronite et grec hortodoxe) ?

    • Alain d dit :

      « Qui déstabilise le plus le pays ? »
      Et les syriens sont aux 3/4 sunnites, mais que viennent donc faire les fêlés du Hezb et ses fêlés de peshmergas iraniens sur une terre très majoritairement sunnite? Mise à part de la déstabilisation du pays?

      • Paul dit :

        Je parlais du Liban…Et vous devez parler des pasdarans, les peshmergas sont les combattants kurdes irakiens (PDKI, Barzani). Vous considérez sérieusement que le plus néfaste pour la Syrie à court et long terme soit la présence militaire du Hezbollah et de l’Iran ? Pas les groupes djihadistes sunnites dont le seul agenda est le chaos et la charia ?

        • Alain d dit :

          Oui, évidement, je me suis emmêlé les crayons, peshmergas irakiens et pasdarans iraniens. Ces pasdarans ne valent pas mieux que l’EI, se sont des extrémistes complètement fêlés.
          Je ne sais pas qui sont les plus aptes à créer le chaos.
          Mais, en toute logique, comme 3/4 des syriens sont sunnites, les iraniens appuyés par les russes, ou le contraire, n’ont rien à faire en Syrie, comme au Liban ou au Yémen.
          Un peu ça va, trop c’est trop!
          Et quand les iraniens débordent trop, il ne faut pas s’étonner que les sunnites réagissent.
          Sachant que derrière l’Iran sont en embuscade les russes et les chinois, il est normal que l’Occident se rangent derrière les sunnites, c’est juste un positionnement stratégique, sachant que la Syrie comme la Turquie ont une vue privilégiée sur les ressources de la région, et sont aussi des points de passage vers l’Afrique. Cette dernière est liée au Moyen-Orient, géographiquement et économiquement, et n’a certainement pas envie de voir débouler les chiites iraniens.
          En conclusion, les iraniens et les russes ne sont pas à leur place en Syrie ou en Russie que les saoudiens, les turques ou l’Occident.
          Vous devriez réviser votre géographie.
          Mais le coup russe sur la Syrie a permis à Poutine de revenir sur avant-scène internationale, de sauver sa base Tartous, et de faire oublier qu’il a envahit la Crimée et le Donbass. Il a réussi a réveiller l’EU et l’OTAN, ce qui est une bonne chose. En bombardant délibérément les civils, il a accéléré le flux des réfugiés syriens, et on ne va pas lui remettre une médaille pour cela. Maintenant, qu’il a montré ses muscles, il va certainement se calmer, parce qu’il n’a pas les moyens de ses ambitions.
          Et je ne pense pas qu’il va risquer une confrontation avec la Turquie et l’Arabie Saoudite.

          • Alain d dit :

            Je me suis encore emmêlé les crayons:
            Correction:
            En conclusion, les iraniens et les russes ne sont pas plus à leur place en Syrie, que les saoudiens, les turques ou l’Occident.

            Je devrais envisager de me relire sérieusement avant de cliquer.
            J’y pense pour mes bonnes résolutions de 2017.