Les négociations sur la vente de 50 hélicoptères Caracal à la Pologne ont repris

caracal-20141130-2

En avril 2015, le gouvernement de centre-droit polonais fit part de son intention de commander 50 hélicoptères H225M Caracal après d’Airbus Helicopters pour un peu plus de 3 milliards d’euros. Et cela, aux dépens de l’italo-britannique AgustaWestland et de l’américain Sikorsky, qui avaient respectivement soumis l’AW-149 et le S-70 Black Hawk dans le cadre de l’appel d’offres lancé par Varsovie.

Le choix du Caracal fut vivement critiqué par le parti (très) conservateur « Droit et Justice » (PiS), au motif qu’il allait porter atteinte à l’industrie polonaise et donc, à l’emploi. Et pour cause : PZL Mielec/Sikorky assemble déjà des S-70 Black Hawk en Pologne et PZL-Swidnik est une filiale d’AgustaWestland.

Arrivé au pouvoir à la faveur des dernières élections législatives, le PiS a laissé entendre qu’il reverrait les choix du gouvernement précédent, même celui portant sur le système de défense antimissile Patriot, sélectionné aux dépens du SAMP/T d’Eurosam (Thales et MBDA).

S’agissant des Caracal, le nouveau ministre polonais de la Défense, Antoni Macierewicz, a ainsi évoqué, fin novembre, une éventuelle « relance de l’appel d’offres si les résultats des négociations d’offset (investissements compensatoires) rendent impossible la signature du contrat ». Puis, quelques jours plus tard, dans un entretien accordé au site pro-gouvernemental Wpolityce.pl, il a laissé entendre que le nombre d’hélicoptères achetés ne serait plus de 50 mais de 8 à 10.

Était-ce un moyen de faire pression sur Airbus Helicopters ou un moyen de faire comprendre au constructeur implanté à Marignane qu’il valait mieux laisser tomber le marché polonais, qui revêt une importance stratégique à ses yeux?

Probablement que la première option était la bonne. Car, selon Guillaume Faury, le PDG d’Airbus Helicopters, les négociations sur l’achat de 50 Caracal « ont repris » et « avancent », après avoir été suspendues suite au changement de gouvernement à Varsovie. Et de souligner une « bonne convergence » des intêrêts de son groupe et de ceux de la partie polonaise.

En effet, pour M. Faury, la discussion portant sur les investissements compensatoires, qui est l’ultime étape avant la signature du contrat, prévoit un « contenu industriel acceptable par les uns et les autres ».

En février 2015, Airbus Helicopters a inauguré un centre de recherche à Lodz, lequel doit employer, à terme, jusqu’à 100 personnes. En outre, en partenariat avec l’entreprise polonaise WZL-1, l’industriel compte implanter, dans la même ville, une ligne d’assemblage pour les 50 Caracal destinés aux forces armées polonaises ainsi que 20 autres appareils destinés à l’exportation.

Le PDG d’Airbus Helicopters a tenu ces propos alors qu’il assistait à une conférence internationale sur la modernisation de la flotte d’hélicoptères des forces polonaises… Un sujet qui pourtant n’était pas considéré comme étant de la « plus haute importance » par M. Macierewicz il y a encore peu…

Aussi, l’organisation de ce forum indique que « le sujet des hélicoptères est très haut dans l’agenda du nouveau gouvernement », a noté M. Faury.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de Alpha

      • de Alpha

          • de Alpha

  2. de alexandre Bruger

    • de lym

    • de Thaurac

      • de Stalker69

        • de Thaurac

          • de stalker69

  3. de Bismarck

  4. de Lagaffe

    • de Intox

      • de fab76

      • de Alpha

        • de Intox

          • de Alpha

      • de Lagaffe

        • de Alpha

          • de GrosNez

        • de stalker69

  5. de sentinelle

  6. de Bob62

    • de Alpha
    • de fab76