La Norvège va augmenter ses dépenses militaires de 9,8%

C’est un effort conséquent en faveur de ses forces armées que la Norvège entend faire en 2016. En effet, Oslo a récemment présenté un projet de budget qui prévoit une hausse de 9,8% des dépenses militaires du pays.

Ainsi, et sous réserve que ce projet de budget soit validé par le Parlement, le budget militaire norvégien devrait s’établir à 5.245 milliards d’euros, en hausse de 460 millions par rapport à 2015. L’effort de défense ce pays nordique serait ainsi de l’ordre de 1,54% de son PIB.

Dans le détail, les programmes d’équipement se verront allouer 1,32 milliards d’euros de crédits. Et 343,5 millions seront affectés aux infrastructures.

Cette hausse des crédits va dans le sens de l’amiral Haakon Bruun-Hanssen, le chef d’état-major norvégien, qui a plaidé pour un effort significatif en faveur des forces armées à l’occasion de la remise de la dernière Revue stratégique de défense, le 1er octobre.

Cela étant, l’essentiel des crédits d’équipements seront affectés à l’acquisition d’avions F-35A. Afin de remplacer les F-16 de ses forces aériennes, la Norvège a commandé 52 unités (22 confirmés) de cet appareil développé par Lockheed-Martin pour un montant estimé à 8,2 milliards de dollars… Ce qui en fait le projet d’acquisition le plus important de l’histoire du pays, d’autant plus si on y ajoute le développement Joint Strike Missile (JSM) par Kongsberg.

Le premier F-35 destiné à la Norvège est sorti d’usine en septembre. Il restera, comme les 3 suivants, aux États-Unis pour y former les pilotes norvégiens.

Les capacités en matière de renseignement, les patrouilles dans le Grand Nord ainsi que l’entretien des navires afin d’augmenter la préparation et la disponibilité de ces derniers sont les autres priorités de ce budget 2016.

Cette hausse importante des dépenses militaires norvégiennes a été décidée alors que le contexte sécuritaire régional s’est dégradé au cours de ces derniers mois, en raison notamment de la crise ukrainienne et des tensions entre la Russie et les pays scandinaves, qu’ils appatiennent ou non à l’Otan.

Dans son rapport d’activité pour l’année 2014, l’armée norvégienne a ainsi relevé un regain significatif de l’activité militaire russe dans le Grand Nord.

« La Russie a démontré sa capacité et sa volonté d’employer sa puissance militaire pour atteindre ses objectifs politiques », avait alors commenté l’amiral Bruun-Hanssen, en faisant allusion à la Crimée. Et d’ajouter : »Il est important de préciser que l’on ne considère pas aujourd’hui que la Russie représente une menace militaire pour la Norvège, mais nous devons continuer de suivre ce qui se passe dans notre voisinage ».

« Le gouvernement norvégien prend la nouvelle situation sécuritaire très au sérieux et, en 2016, nous avons l’intention de donner suite à notre intention affichée de renforcer nos forces armées (…) à la fois sur le court et le long terme », a plaidé Ine Eriksen Søreide, Mme le ministre norvégien de la Défense.

« Un renforcement considérable des forces armées norvégiennes est nécessaire pour développer les capacités à la fois pertinentes et modernes afin de dissuader l’utilisation de la force contre la Norvège et ses alliés de l’Otan », a-t-elle encore estimé dans un communiqué.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de Elmin

    • de Anonymus

      • de Thaurac

      • de Elmin

  2. de Elmin

    • de Anonymus

      • de Elmin

    • de clap clap clap

      • de Elmin

  3. de goddard

  4. de Eric38

  5. de Eric38