À son tour, le Danemark annonce sa participation à la coalition anti-EI

danemark-20140926

Après la France, les Pays-Bas et la Belgique, un autre pays européen va rejoindre la coalition formée sous l’égide des États-Unis pour contrer les jihadistes de l’État islamique (EI ou Daesh). Le Danemark, via son Premier ministre, Mme Helle Thorning-Schmidt,  a en effet annoncé sa décision d’envoyer 7 avions de combat F-16 en guise de contribution aux opérations en cours.

Cette décision doit encore être approuvée par le Parlement, ce qui devrait être fait assez rapidement, comme cela été le cas en août lorsqu’il était question d’envoyer en Irak un avion de transport C-130 Hercules avec un détachement de 55 militaires.

Aussi, les F-16 danois pourrait être déployés dès la semaine prochaine. Leur mission se limitera à exclusivement à l’Irak. Il n’est pas question pour Copenhague, comme pour les autres capitales européennes ayant pris annoncé leur contribution à la coalition anti-EI, d’intervenir en Syrie (cela dit, la question se pose en France…).

« On nous a demandé d’apporter notre contribution en Irak, cela correspond bien à ce que veut la coalition. Concernant l’Irak nous avons reçu une demande concrète du gouvernement irakien », a expliqué Mme Thorning-Schmidt. « Le groupe terroriste EI est une organisation affreuse que le Danemark se doit d’aider à combattre, a-t-elle encore fait valoir.

La Kongelige Danske Flyvevåbnet avait également participé, en 2011, à l’opération Unified Protector, dans le cadre de l’Otan, en Libye, avec 6 F-16 basés à Sigonella en Sicile. Ces appareils effectuèrent 600 missions et larguèrent 923 bombes.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].