Les forces russes vont évaluer le drone MALE United 40, conçu aux Emirats arabes unis

En juillet dernier, l’agence de presse Ria Novosti avait fait part de l’intention de Moscou d’acquérir au moins deux drones MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance)  de type United 40, un appareil développé par ADCOM Systems, une entreprise basée aux Emirats arabes unis.

Visiblement, cette affaire suit son cours puisque la même source a indiqué, le 3 décembre, que la Russie évaluera un United 40 en février prochain. « En fonction des résultats des premiers tests, la livraison de ces appareils sans pilote augmentera », a confié Ali Al Dhaheri, le directeur d’Adcom Systems, à l’agence russe.

Au passage, l’on remarquera que les forces russes ne semblent pas intéressées par les drones MALE fabriqués en Iran, pays pourtant allié de Moscou. Récemment encore, les Iraniens ont dévoilé un nouvel appareil, le « Fotros », qui serait le plus important jamais construit par la République islamique.

Le constructeur prétend prétend que le Yabhon United 40 block 5 peut évoluer jusqu’à 8.000 mètres d’altitude et qu’il dipose d’une autonomie supérieure à 100 heures… En outre, cet appareil aux lignes futuristes peut être éventuellement armé avec 10 munitions de précision d’une portée de 60 km. Outre la Russie, l’Algérie souhaiterait en acquérir quelques exemplaires.

Par ailleurs, depuis 2009, l’armée russe dispose de 12 drones de différents types acquis pour 53 millions de dollars auprès d’Israel Aeropace Industries, dont 2 Bird Eye 400, 8 I-View Mk150 et 2 Serchear MkII.

Les commentaires sont fermés.