Le président Hollande reversera la moitié du montant du prix Houphouët-Boigny à Solidarité Défense

« Il peut paraître paradoxal de recevoir une récompense pour la recherche de la paix après avoir porté la responsabilité d’une guerre », a déclaré le président François Hollande, le 5 juin dernier.

Ce jour-là, le chef de l’Etat a en effet reçu le Prix de l’Unesco pour la paix – Prix Félix Houphouët-Boigny – pour l’intervention militaire décisive de la France contre les groupes jihadistes qui menaçaient le sud du Mali.

Créé en 1989, ce prix, qui porte le nom de l’ancien président ivoirien, est doté de 150.000 dollars. Lors du discours qu’il a prononcé à cette occasion, le président Hollande a annoncé qu’il remettrait la moitié de cette somme à l’association Solidarité Défense, laquelle vient en aide aux militaires français ainsi qu’à leurs familles.

Présidée par l’amiral Jacques Lanxade, cette association mène notamment des actions au profit des militaires blessés ou envoie encore des colis de Noël aux soldats engagés dans des opérations extérieures (opex).

« Que tous ceux qui agissent au sein de l’association Solidarité Défense, qui accompagnent ou soutiennent son action trouvent dans ce geste une reconnaissance supplémentaire de leur dévouement aux militaires blessés et aux familles de ceux qui sont tombés », a réagi l’association, sur son site Internet.

L’autre moitié du prix reçu par François Hollande sera donnée à la branche malienne du Réseau Paix et Sécurité des femmes de l’espace Cédéao (REPSFECO).

Les commentaires sont fermés.