BAE Systems va livrer un 4e sous-marin nucléaire de la classe Astute

Le ministère britannique de la Défense (MoD) a annoncé, ce 10 décembre, avoir conclu avec BAE Systems un contrat d’un montant de 1,2 milliard de livres (1,5 milliards d’euros) pour la livraison d’un quatrième sous-marin nucléaire d’attaque (SNA) de la classe Astute.

« Ce contrat marque une étape importante dans notre programme de sous-marins d’attaque et rapproche la Royal Navy de son objectif qui est d’ajouter à sa flotte davantage de ces sous-marins d’attaque puissants et à la technologie avancée », a fait valoir Philip Hammond, le ministre britannique de la Défense. Il permettra aussi d’assurer l’emploi de 3.000 salariés du chantier naval de BAE Systems, implanté à Barrow-in-Furness, dans le nord-ouest de l’Angleterre.

Ce 4e SNA de la classe Astute, qui est déjà à moitié construit, s’appellera le HMS Audacious. Par rapport aux trois autres bâtiments du même type qui l’ont précédé, il sera doté d’un nouveau système de combat, ainsi que de sonars et de systèmes de navigation améliorés.

Au total, 7 sous-marins de la classe Astute devraient être mis en service afin de remplacer ceux du type Trafalgar. Ainsi, un autre contrat de 1,5 milliard de livres a été signé pour les travaux préliminaires concernant les 3 derniers exemplaires.

Le premier de la série, le HMS Astute, est déjà en service et l’on ne peut pas dire qu’il ait été servi par la chance étant donné qu’il s’est échoué au large des côtes écossaises en octobre 2010, qu’il a été le théâtre d’une fusillade mortelle en avril 2011 et que, quelques semaines plus tard, il a été victime d’un ennui technique sur le système hydraulique, ce qui aurait pu l’envoyer par le fond.

Le HMS Ambush effectue quant à lui ses essais en mer depuis septembre dernier. Enfin, la construction du HMS Artful, 3e de la série, est sur le point de s’achever.

Cela étant, le programme Astute n’a pas été ménagé par les critiques de la Royal Navy. Selon un rapport de cette dernière évoqué en avril 2011 par le Sunday Herald, mettait en avant les « mauvaises conditions de vie » à bord du dernier né des SNA britanniques. « Nous ne devons pas répéter l’étape rétrograde de la classe Astute, où les marins ont moins d’espace de vie qu’à bord de l’HMS Valiant, construit il y a 45 ans » indiquait le document.

Le mois dernier, le quotidien The Guardian a parlé d’une note adressée au contre-amiral Simon Lister, le responsable des sous-marins au MoD. D’après ce document, le HMS Astute aurait des problèmes de corrosion, de même que, dans une moindre mesure étant donné qu’il vient juste de sortir du bassin, le HMS Ambush. L’auteur du rapport a ainsi expliqué que cela était dû à l’obsession de la réduction des coûts et à un déficit du contrôle de la qualité.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant.

Commentaires

  1. de Stéphane

    Répondre

  2. de Stéphane

    Répondre

  3. de Kouak

    Répondre

  4. de Botticelli

    Répondre

  5. Répondre

  6. de maerox

    Répondre

  7. de Affreux Jojo

    Répondre

  8. de Marie Claude

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>