Une marche silencieuse et apolitique pour soutenir les militaires français en Afghanistan

En juin dernier, le chef de bataillon Antoine Fleuret, alors stagiaire de la promotion Lyautey au Collège interarmées de défense (CID) exprimait, dans les colonnes du Monde, sa crainte de voir les opérations menées en Afghanistan par l’armée française frappée du syndrome « indochinois », c’est à dire un manque de soutien de la population civile à ses militaires.

Actuellement, 3.750 soldats français sont déployés en Afghanistan. Depuis l’engagement militaire de la France dans ce pays, 49 d’entre eux ont perdu la vie, et en 2009, 41 ont été blessés (30 depuis le début 2010).

Considérant que la mission afghane n’intéresse pas les médias dans leur ensemble, un Comité de soutien aux familles de militaires de France a vu le jour cet été, avec l’objectif de lutter contre cette indifférence à l’égard des familles de soldats tués et des blessés.

Cette association, sans but lucratif, née de l’initiative de quatre femmes (dont deux épouses de militaires), compte organiser une marche silencieuse le 30 octobre prochain à Paris (Place Denfert-Rochereau). Le but de cette manisfestation est de permettre au plus grand nombre de manifester son soutien aux militaires français engagés en Afghanistan.

Comme le précise ce comité, cette marche silencieuse est apolitique et il ne s’agit pas de porter un jugement sur la présence militaire française en Afghanistan. « Contrairement aux Canadiens ou aux Anglais, les Français morts au combat ne sont pas accueillis en héros : le cercueil revient dans l’anonymat et la cérémonie funèbre se fait en privé dans le bataillon. Les familles restent souvent dans l’incompréhension. Pourtant, un soldat s’engage au nom de la nation. C’est nous qui, par notre vote, l’avons envoyé défendre notre pays (à tort ou à raison) » fait valoir cette association.

Le Comité de soutien aux familles de militaires ne bénéficie d’aucune aide financière et, par conséquent, il n’est pas en mesure d’offrir l’hébergement aux familles de soldats victimes de leur devoir en Afghanistan qui souhaiteraient participer à la marche silencieuse du 30 octobre. Pour cela, il compte sur la générosité de personnes sensibles à cette cause et ayant une chambre à proposer à Paris et dans sa proche région.

Outre l’organisation de cette marche, l’association propose également d’aider bénévolement aux familles des militaires et de les épauler dans moments difficiles.

Pour de plus amples renseignements : Vous pouvez contacter le Comité de soutien aux Familles de Militaires de France par téléphone au 06.28.52.96.41 ou par courriel à l’adresse comitedesoutien45@sfr.fr (pour proposer un hébergement pour les familles de militaires éprouvées à l’occasion de cette marche et/ou pour y participer). L’association dispose aussi d’une page Facebook et d’un site Internet.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].