Le 3e RIMa termine sa préparation avant de partir en Afghanistan

Après le 8e RPIMa et le 27e Bataillon de Chasseurs alpins, ce sera au tour du 3e Régiment d’Infanterie de Marine (RIMa) de fournir l’essentiel des troupes du Groupement tactique interarmes (GTIA) déployé en Kapisa, une région montagneuse située dans l’est de l’Afghanistan, à partir de l’été prochain. D’autres unités sont également concernées par cette relève.

Ainsi, les marsouins du 3e RIMa seront soutenus par des éléments du 1er RIMa qui mettront en oeuvre les AMX10-RC, du 11e Régiment d’Artillerie de Marine (RAMa) et du 6e Régiment du Génie.

Les 650 militaires du 3e RIMa qui vont partir en Afghanistan ont donc plusieurs stages afin de préparer au mieux la mission qui leur a été assignée. « Nous allons surqualifier nos hommes par rapport au standard des opérations de gestion de crise » avait confié, en octobre dernier, le colonel Francis Chanson, le chef de corps du régiment. Les marsouins ont donc enchaîné les exercices de combat et leurs cadres ont suivi des cours de perfectionnement en anglais pour faciliter les communications dans un contexte de coalition internationale.

Après des périodes d’entraînement au centre de Mailly en Champagne et au Larzac, les trois compagnies de combat du régiment viennent de terminer un stage au centre alpin d’aguerrissement en montagne de Briançon, qui présente des caractéristiques similaires à celles que les marsouins trouveront à leur arrivée en Kapisa. « A Briançon, nous avons fait la dernière validation de cette phase finale de préparation avec la synthèse de tous les savoir-faire acquis, mais en situation montagneuse » a précisé le colonel Chanson au Télégramme.

L’Afghanistan n’est pas une terre totalement inconnue pour le 3e RIMa. Une de ses compagnies y avait été déployée pendant 4 mois, en 2004. Elle avait alors participé à la sécurisation des quartiers nord de Kaboul et celle du sud de la plaine de Shamali. En octobre dernier, le lieutenant-colonel Jean-Bruno Despouys et 25 marsouins du régiment avaient rejoint le centre de l’Afghanistan dans le cadre du dispositif OMLT (Operational Mentoring Liaison Team) destiné à conseiller et à former les soldats de l’armée nationale afghane.

Les commentaires sont fermés.