Moral des troupes : RAS

Interrogé par le Télégramme à l’occasion de son déplacement à Lann-Bihoué, le chef d’état-major de la Marine, l’amiral Pierre-François Forissier a coupé court aux critiques concernant le niveau des matériels mis en oeuvre par les forces qu’il commande.

« Je suis dans la Marine depuis 37 ans et cela fait 37 ans que j’entends dire que nous n’avons pas assez de moyens, pas assez d’argent » a-t-il affirmé. « On est toujours en train de dire que dans un monde idéal, tout pourrait être mieux… La Morosité, stop! Non! Notre matériel n’est certes pas tout neuf, mais on fait le mieux qu’on peut avec ce que l’on a » a-t-il ajouté.

En effet, les marins n’ont d’ailleurs pas d’autre choix que de faire le mieux qu’ils peuvent avec l’équipement qui leur est confié. Il y a un an, la libération de l’équipage du Ponant, alors entre les mains de pirates somaliens, aurait pu tourner au fiasco sans le professionnalisme des militaires français.

De l’aveu même du ministre de la Défense, Hervé Morin, la liste des problèmes rencontrés avait été édifiante : ennuis mécaniques pour les frégates Jean Bart et Surcouf, embarcation de type LCVP (Lading Craft Vehicle and Personnel) coulée lors du largage en mer des commandos-marin (tarpon) et enfin, panne d’un des deux moteurs de l’Atlantique 2 qui assurait la coordination au moment de la phase finale de l’opération.

Quant à l’armée de Terre, son chef d’état-major, le général Elrick Irastorza, alors en déplacement au 17e régiment de Génie parachutiste (RGP) et à la 11e Base de soutien et du matériel (BSMAT) à Montauban, a confié à la Dépêche que « le moral des troupes est le même que l’an dernier ». « Avec un point positif pour tous les militaires, celui de la satisfaction de faire un métier à nul autre pareil », a-t-il ajouté.

Noté en fonction d’une échelle allant de 1 à 10, le moral chez les personnels de l’armée de Terre avait été évalué à 5.2, en recul de 0.5 point par rapport à l’année précédente, selon le dernier rapport portant sur cette question publié en mai 2008.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].