Opération Sentinelle oblige, la participation des forces armées au plan anti-feux de forêt « Héphaïstos » a été (très) réduite