Un sous-marin nucléaire lanceur d’engins britannique contraint de faire surface après un début d’incendie à bord

Depuis que sa composante aéroportée a été abandonnée, la dissuasion nucléaire britannique repose exclusivement sur les quatre sous-marins nucléaires lanceurs d’engins [SNLE] de la classe Vanguard, armés de missiles balistiques Trident et mis en oeuvre par la Royal Navy dans le cadre de missions dites CASD [Continuous At Sea Deterrent].

Cela étant, ce format a fait l’objet de débats il y a quelques années. En effet, Gordon Brown, alors Premier ministre, avait dit envisager réduire à trois le nombre de SNLE. De quoi remettre en cause la permanence à la mer de la dissuasion britannique et donc sa crédibilité. Finalement, son successeur, David Cameron, ne s’engagea pas dans une telle voie… À raison, si l’on en juge par le contexte international actuel et… la mésaventure que vient de connaître le HMS Victorious.

Ainsi, selon une information du quotidien « The Sun », confirmée par le ministère britannique de la Défense [MoD] auprès du « Telegraph« , le HMS Victorious a récemment été contraint de faire surface après un début d’incendie à son bord. Et cela, au risque de se faire repérer par les satellites russes.

« Un sous-marin nucléaire a été contraint d’interrompre sa mission après qu’un incendie s’est déclaré à bord », a en effet admis a Royal Navy. Celle-ci a précisé que le SNLE n’effectuait pas une mission « CASD » au moment de l’incident puisqu’il devait se rendre aux États-Unis « pour une série d’exercices ». Depuis, il est retourné à la base de Faslane [Écosse], où il devrait être immobilisé pendant quelques temps.

Selon les explications données au Telegraph, le feu aurait été causé par un court-circuit au niveau d’un module onduleur, qui convertit un courant continu en courant alternatif. Tous les membres de l’équipage, y compris ceux qui étaient au repos, ont été mobilisés pour combattre l’incendie et, surtout, pour s’assurer qu’aucun autre n’était sur le point de se déclarer.

Pour rappel, un SNLE de classe Vanguard affiche un déplacement de 15’900 tonnes pour une longueur de 149,90 mètres et un maître-bau de 12,80 mètres. Mis en oeuvre par un équipage de 135 sous-mariniers, il emporte jusqu’à seize missiles nucléaires Trident 2D5 et douze torpilles de 533 mm. Admis au service en 1995, le HMS Victorious est le second de la série.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

61 contributions

  1. Fralipolipi dit :

    La redondance, toujours la redondance.
    De fait, le chiffre minimal de 4 SNLE s’impose au UK, comme à la France.
    .
    On notera au passage que le UK a commandé 7 SNA Astute … et non pas seulement 6 ! (je sais, je radote un peu avant l’heure).

    • Jupiter dit :

      Bonjour,
      4 est bien le stricte minimum pour la permanence: un en patrouille, un prêt a partir, un en maintenance courte, un en maintenance longue.
      Avec 6 comme les SNA, il y a en permanence 2 à la mer, souvent un 3ième selon le besoin. Avec 6 SNA de classe Rubis l’EMM a déjà prouvé une durée de 1000 jours en mer sur un an, soit quasiment 3 en mission en permanence.
      La vraie question n’est donc pas de savoir combien de sous-marins ont les anglais, mais quelle est leur disponibilité

  2. PK dit :

    Sans doute un mégot qui traînait sous une vieille poutre en chêne de 800 ans…

  3. ScopeWizard dit :

    Eh ben , ça a l’ air de marcher de mieux en mieux chez-eux….

    https://www.youtube.com/watch?v=WULce4eevpM

    Ah ces Anglais….
    https://www.youtube.com/watch?v=bf7q8lWEd-o

    Oh yes , but as a result to this the fact is…it doesn’ t work…!

  4. philbeau dit :

    Comme pour les trains qui arrivent à l’heure , la plupart du temps encore et heureusement , et dont on ne parle pas , la composante sous-marine de la dissuasion française se fait remarquer par…sa discrétion . Il n’en est pas de même chez nos voisins britanniques , dont les équipages notamment ont fait parler d’eux pour des questions de discipline en particulier , et des incidents techniques avant celui-ci , dont sur le Tireless : wikipedia
    « In 2007 Tireless ventured to the North Pole with USS Alexandria to participate in the Applied Physics Laboratory Ice Station (APLIS). On 21 March, two Tireless crew members, Leading Weapons engineer Paul McCann and Weapons engineer 2 Anthony Huntrod (Weapons Submariner)[12] were killed in an explosion on board, apparently caused by an oxygen generator candle in the forward section of the submarine.[13] The boat was in service near the North Pole under ICEX-07 along with the USS Alexandria and had to make an emergency surface through the ice cap. A third crewmember suffered « non life-threatening » injuries and was airlifted to a military hospital at Elmendorf Air Force Base near Anchorage, Alaska. »
    ou l’incident avec un ferry au large de l’Ecosse :https://theferret.scot/royal-navy-secrecy-nuclear-submarine-crashes/
    et bien sur l’incroyable collision du Vanguard avec le Triomphant

    • Bench dit :

      @philbeau: édifiant le lien sur l’incident avec le ferry irlandais.
      Incroyable qu’un tel incident puisse se produire avec un sous-marin en immersion périscopique. Ca dénote à mon sens un sacré manque de professionnalisme de l’équipage de ce bateau, même si ,comme il est précisé dans le rapport d’enquête (ici: https://assets.publishing.service.gov.uk/media/5f0d7a44e90e070312c4c44e/2020-13-StenaSuperfastVII-RNSubmarine.pdf) , que l’interprétation de la situation tactique provenait de données affichées erronées. Si l’on se réfère à la photo prise depuis la passerelle du ferry on se rend bien compte que les deux navires étaient sur une route de collision.
      Cela étant il semble bien que la sous marinade britannique n’ait pas été épargnées par les accidents et problèmes depuis un certain nombre d’années.
      Quant au fait que  » la composante sous-marine de la dissuasion française se fait remarquer par…sa discrétion » ne signifie pas qu’accidents et problèmes ne surviennent pas. Mais pour le savoir il faut que le bateau fasse surface ou rentre au port avec des dégâts impossibles à dissimuler. Et encore même là on n’est pas sur d’avoir le fin mot de l’histoire.

      • Paddybus dit :

        bench je vous répond ici car l’autre post est fermé….
        Oui… je suis surement « con à bouffer du foin… complotiste… persuadé que la terre est plate… que satan vit en occident…. barjot… charlot… et vieux schnock sénile et radoteur »…. (pour info, pour êtres un vieux schock…. il faut avoir commencé par en être un jeune…. je n’ai aucun doute sur vos capacités à me succéder un jour, et même à me surclasser…) que de qualificatifs à mon égard…. merci de vous donner tant de mal pour mon image…!!!!! ;0))))

        Bravo…. vous faites non seulement preuve d’originalité, d’un sens de l’analyse de haut vol, d’une recherche approfondie pour développer des arguments aussi…. fracassants….
        Tous les poncifs y étant étalés…

        Mais au delà de vos insultes, auriez vous un argument de poids…??? Ben non, évidemment….
        Le vaccin…??? mais c’est une employée de pfizer, envoyée au parlement européen qui a dit clairement que la transmission du virus après vaccination n’a pas été testée…. alors qu’on nous a imposé ce vaccin comme barrière à la transmission…. qui est le con sur ce coup là…??? mais cette info n’étant pas répétée 15 fois par heure sur lci et bfm…. c’est pas vrai à vos yeux….!!!!
        Accessoirement, les travaux des parlementaires aux usa et en europe commencent à donner des résultats intéressant, tant sur les mensonges extraits des comptes rendus d’essais mais aussi sur les marchés douteux autours de ce produit…. mais aussi sur la masse étonnante des effest secondaires… pourquoi aucune grande presse en France ne suis et reprends ces informations…??? ha, oui, surement la liberté totale d’expression….!!!!!

        Trouvez moi un seul article écrit, une seule émission un peu sérieuses ces 5 dernières années ou auraient été abordées avec des personne sérieuses l’idée d’opposition à l’europe et l’idée de Frexit pourtant de plus en plus évoquée par le peuple de France… ça nous donnera une bonne idée de la liberté d’expression en France… et accessoirement vous permettra de prouver mon haut niveau de connerie….

        Pour ce qui est de vous cultiver, je vous ai déjà cité ce fameux livre « l’ami américain » de Eric Branca….
        Hé bien regardez car je doute que vous ayez la capacité à lire, comprendre et tenir compte de faits historiques dans votre incapacité à raisonner….
        https://www.youtube.com/watch?v=TWlGpLjoF9w
        Un entretien de très bon niveau, et avec des éléments sérieux fournis par un historien et des échanges avec une personne (Juillet) qui connaît parfaitement le monde du renseignement et de l’intelligence économique….
        Certes à vos yeux, vous ne verrez que terre plate, complotisme et peut-être même l’oreille de satan qui dépasse dans un coin…. mais ça n’est pas moi…. interrogez vous…. ouvrez grand vos yeux et vos oreilles….

        Signé: le con-plotiste… con-platiste-satanique (ta mère) … le vieux schnock barjot charlot sénile radoteur et con bouffeur de foin… (avez vous encore un peu de foin… j’ai encore faim…????) ;0)))))

      • précision dit :

        En effet, ce n’est pas pour rien que certains parlent de « silent service »^^
        Par contre « Ca dénote à mon sens un sacré manque de professionnalisme de l’équipage », le pire c’est plutôt que non: le personnel est qualifié dans le rapport d’expérimenté, et semble avoir pour l’essentiel respecté les procédures en fonction de la distance et vitesse estimée du ferry, et en plus le traffic dans la zone avait été identifié comme un risque. Cela montre plutôt qu’une erreur est toujours possible; en l’occurrence surtout une estimation incorrecte de la vitesse du ferry.

        • Bench dit :

          @précision: vous n’avez pas tort pour ce qui est du manque de professionnalisme de l’équipage. S’agissant de la Royal Navy, j’ai certaines fois un peu trop tendance à sur réagir!
          En tout cas la section 3 , conclusions, du rapport détaille bien l’enchainement des circonstances qui ont failli mener à la catastrophe, et précise bien que le veilleur à la passerelle du ferry a eu une sacré chance de repérer le sillage du périscope.

          • ScopeWizard dit :

            @Bench

            « S’agissant de la Royal Navy, j’ai certaines fois un peu trop tendance à sur réagir! »

            « sur-réagir »

            Hmm…

            Bah , s’ il n’ y avait que sur ce sujet précis , échanger avec vous serait un paradis !

            Mais bon , d’ évidence ce n’ est pas tout à fait ainsi que se passent les choses…..

            Affaire de tempérament , très certainement….

            HI HI HI HI HI ! 🙂

            Nous dirons donc qu’ au moins l’ essentiel est que méchants comme gentils se marrent bien à la fin….

            https://www.youtube.com/watch?v=SCDE4rUxaXo

      • précision dit :

        « Cela étant il semble bien que la sous marinade britannique n’ait pas été épargnées par les accidents et problèmes depuis un certain nombre d’années. »
        à en croire la liste ci-dessous, en effet !

        https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_submarine_incidents_since_2000

        Les russes et américains ne font pas mieux, mais comme ils ont plutôt plus de sous-marins… J’observe que la liste ne contient qu’un accident concernant des sous marins français… mais c’est plutôt qu’elle en oublie. Par exemple le Perle, à quai, mentionné dans la page wikipedia équivalente en français seulement
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_d%27accidents_impliquant_des_sous-marins_depuis_2000

        • philbeau dit :

          Le Perle , à quai…non , en chantier . Vous pourriez vous fatiguer un peu plus pour trouver de quoi critiquer la sous-marinade de votre pays ; enfin je pense que c’est votre pays .

          • précision dit :

            Vous avez raison pour le sous-marin Perle, j’avais écris de mémoire, sans réfléchir beaucoup. Mais je ne critique pas la sous-marinade de mon pays; je n’en ai pas envie, et je ne suis pas certain qu’il y ait matière à: si je ne me trompe pas, hors du gros accident du Perle, il y a eu relativement peu d’accidents depuis une dizaine d’années, par rapport aux années précédentes et même par rapport aux autres marines, alors même que le matériel vieillit. Il n’empêche que les accidents de sous-marins restent fréquents dans la plupart des sous-marinades de tous pays, et les états concernés semblent en général être très discrets sur ces accidents lorsque c’est possible, donc les listes ci-dessus ne sont sans doute pas exhaustives.

  5. Themistocles dit :

    Le feu à bord. Ce que les marins redoutent le plus. Pas trop de casse semble-t-il. Les exercices sécurité ont dû payer.

    • Jupiter dit :

      Bonjour,
      Invariablement, c’est toujours la crainte principale des marins et encore plus des sous-mariniers.
      Comme vous dites, les reflex acquis durant l’entrainement payent puisque le sous-marin a été sauvé et que l’équipage en sort indemne.

    • Frede6 dit :

      Bon l’article vient du Telegraph donc c’est à relativiser mais je n’ai pas le souvenir que la procédure standard française prévoit un retour à la surface en cas d’incendie. Le renouvellement de l’air et la ventilation est possible a l’IP

  6. Yrr dit :

    Question à ceux qui connaissent le milieu : Avec ces centaines de sous-marins de toutes nationalités sous les mers, conçus pour être discrets… il n’y a jamais de collision ?

    • Frédéric dit :

      il y a des collisions. Une a lieu entre les SNLE français et britanniques en patrouille dans la nuit du 3 au 4 février 2009. tellement silencieux qu’ils ne se sont pas entendus : https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Collision_entre_le_HMS_Vanguard_et_Le_Triomphant

    • Jupiter dit :

      Bonjour,
      Des centaines oui, mais rarement aux mêmes endroits
      Mais ça arrive, de manière plus ou moins publique: https://fr.wikipedia.org/wiki/Collision_entre_le_HMS_Vanguard_et_Le_Triomphant

    • zitto dit :

      Si bien sûr! Par exemple ce même HMS Vanguard avec Le Triomphant en 2009. A chercher sur Wiki

    • Alex dit :

      si …le triomphant et le Vanguard, il n’y a a pas si longtemps que ça mais les chances que ça arrive sont assez mince, voir plus

      • précision dit :

        à l’époque du triomphant certains articles de journaux expliquaient la coïncidence (si c’en était une) par le fait que les SNLE opéraient en fait souvent dans certaines zones, ce qui accroissait le risque. C’est aussi ce qui est évoqué parmi les hypothèses dans l’article wikipedia pointé par Frédéric et Jupiter.

        Et cela, sans mentionner les collisions entre un sous marin et un navire, qui, elles, sont assez fréquentes ou entre un sous-marin et les fonds marins (je crois que la plupart des grands états ont connu l’un ou l’autre de ces accidents, le plus souvent avec des SNA qui font probablement des manoeuvres plus risquées que les SNLE). La liste des incidents concernant des sous-marins est très longue, même en se limitant aux 20 dernières années
        https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_submarine_incidents_since_2000

    • vrai_chasseur dit :

      @Vrr
      Des collisions entre sous-marins, il en existe.
      Mais elle sont très rarement publiées.
      La plus médiatisée, parce qu’elle a fait l »objet d »une indiscrétion d’un marin britannique, a eu lieu entre le SNLE britannique Vanguard et le SNLE français Le Triomphant dans la nuit du 3 au 4 février 2009 dans l’Atlantique.
      La mer est grande, mais les sous-marins empruntent parfois les mêmes corridors sous-marins pour des raisons de meilleure discrétion : le relief sous-marin contrasté et la bathymétrie de l’eau y favorisent une navigation quasi-indétectable. Ils peuvent donc parfois se rapprocher les uns des autres plus qu’on imagine, sans se « voir ».
      Des deux côtés, cette affaire a été minimisée. Le marin britannique qui a révélé l’affaire, William McNeilly, officier marinier technicien embarqué à bord des SNLE britanniques, a été emprisonné depuis en Ecosse et ses alertes publiées sur Wikileaks ont été très rapidement supprimées par le ministère britannique de la défense. Il voulait mettre en garde contre une possible catastrophe des SNLE britanniques en raison de certaines procédures de sécurité jugées selon lui insuffisantes, qu’il avait détaillées dans son document.
      http://www.bbc.com/news/uk-scotland-32791755

    • Dolgan dit :

      Je crois me souvenir d’une collision france Angleterre dans la manche.

    • Juon dit :

      Si c est déjà arrivé..
      à force d être discret, on ne s’entend pas.

    • Yrr dit :

      Merci à tous

  7. Fafou dit :

    Coke en (in) stock? Ou est tintin???

  8. jean-claude baumann dit :

    les sabotages sont facile grâce aux pays naifs qui on des gens qui nont aucun respects

  9. Alex dit :

    ça sent le retour à sec pour toute la série…..plus le porte aéronef en rade….va faloir sortir le chéquier ches les rosbeef

  10. ScopeWizard dit :

    @Jamy

    N’est-ce pas plutôt un dispositif de protection assurant une tension continue aux divers appareillages ainsi protégés ?

    On confonds-je avec un régulateur….

    • Prof de physique dit :

      Non.
      Un onduleur est bien un convertisseur qui produit une tension alternative à partir d’une tension continue.
      Typiquement, cela se fait avec des thyristor, ou de plus en plus avec des transistors de puissance.

      Rappel 1 :
      tension continue = tension qui ne change pas de signe.
      (Ce qui ne signifie pas forcément qu’elle est constante)

      Rappel 2 :
      tension alternative = tension périodique de valeur moyenne nulle.

    • ScopeWizard dit :

      @Prof de physique

      Merci de ces précisions .

      Comme quoi , la mémoire….

    • Bench dit :

      @Scope: « « sur-réagir » Hmm… »
      Sinon Scopitou, sur ce sujet précis des SNA britanniques, un avis éclairé et non hs sans vidéos hors de propos??????

      • ScopeWizard dit :

        @Bench

        Non ; aucun , en cause pas assez d’ éléments .

        C’ est bien pour ça que plus que baratin , un peu de décalage s’ imposait , ce qui du reste colle assez bien avec l’ esprit Anglais orienté « humour » dont je reconnais être très amateur…..

  11. Encore un coup du patriarcat qui a voulu organiser un barbecue à bord 🙂 bon plus de peur que de mal, le feu sur un bateau c est déjà potentiellement critique, dans un sous marin..

  12. Un citoyen vigilant.......... dit :

    Le problème principal vient des moteurs MX-380 alimentés au……. diesel…….. Depuis que le gvt britannique a renoncé sous pression des USA afin que la Russie puisse annexer la Crimée au moyen des fonds de la BCE et de la FED……. afin de diaboliser dans les merdias (!) les États souverains et démocratiques……… qui ne se soumettent pas au nouvel ordre mondial co-géré par Bill Gates, Elon Musk et les industries narco-pharmaceutiques (sans parler d’Israel)……. Je leur ai dit de ne pas s’immiscer; dans ce genre d’affaires : la solution pouvant être dangereuse !!! ……. La seule solution pour nos amis anglais est de passer du diesel au nucléaire ;, de rétrograder la technologie RADAR de leur SNLE et de le remplacer pas plusieurs autres tubes de lancement de missiles nucléaires car la meilleure défense, c’est l’attaque. …. ..Mais ça; jamais personne n’osera le dire évidemment………

    15h41

    • Dolgan dit :

      Vous savez que quand vous parlez à ces gens dans la boite a image, ils ne vous entendent pas .

    • Parkinson dit :

      « Je leur ai dit de ne pas s’immiscer »
      Et eux, ils vous ont dit de ne pas abuser du point de suspension, entre autres choses à consommer avec modération ?

    • Pascal, (l'autre) dit :

      @ Citoyen vigilant Vous vous tirez la bourre avec Florent Pirot?

    • ScopeWizard dit :

      @Un citoyen vigilant

      J’ ai rien compris .

      Je peux vous accorder que vous ayez 100% raison , mais alors faut impérativement préciser , organiser le propos , amener des éléments afin que ce soit rendu un tant soit peu plus clair , parce qu’ en l’ état c’ est incompréhensible .

      À mon humble avis , à moins de proposer des liens , vous ne pourrez faire ça en dix lignes .

      Sachant que s’ il vous en faut cents , ce n’ est pas important , perso je lirai .

  13. Paddybus dit :

    Décidément ce Poutine… il est partout…. et il en veut à tous le monde… pfff…!!! ;0))))

  14. Carin dit :

    Après le retour d’un de leurs PA, voici le retour d’un Vanguard.. si j’étais anglais je commencerais à me poser des questions sur les exercices prévus aux states….

  15. VinceToto dit :

    Encore du made in China!

  16. Patatra dit :

    C’est pour ça qu’il en faut 4. Fin de l’histoire.

    • précision dit :

      l’argument ne manque pas de piquant: cela revient à dire que lorsqu’un navire pose de sérieux risques de sécurité comme illustré par des accidents récurrents, il faudrait avoir plus de navires de ce genre, ce qui veut dire mathématiquement multiplier les occasions d’accidents.
      Je comprends bien sûr ce que vous voulez dire: qu’il faut beaucoup de SNLE pour que la dissuasion soit assurée en permanence. Mon objection est que l’inconvénient du raisonnement est de faire passer la dissuasion avant le bien commun; faire courir des risques évidents à l’humanité dans l’espoir de – peut-être – éviter d’autres risques hypothétiques.

  17. Sempre en Davant dit :

    A moins qu’ils n’aient fait surface en recevant England 29 Argentina 30…

  18. Donafugatta dit :

    Et si ce n’était pas un incendie ?

    • Moogli dit :

      Transmission interceptée par *#tschhk¥√π¢* à 0217Z dans l’azimut 238:
      « J’ai vu une grosse bête ! »
      Fin de transmission

  19. Phil dit :

    Tiens , eux aussi ?

  20. Florent Pirot dit :

    Très clairement un effet de l’onde géophysique décrite dans mon article https://unisciencepub.com/storage/2021/10/Important-Geophysical-Comments-for-Nuclear-Engineers-and-for-the-World-Climate-Democracy.pdf
    Elle a aussi fait sauter un coeur plutogénisant en Russie l’année dernière ainsi qu’une autre frégate OTAN au large de la Norvège, par exemple. Avec le granitisme de l’Ecosse… au large de Lancaster elle a pris un coup de neutrons par le côté qui a chauffé un peu le coeur nucléaire causant par retour de chaleur un feu électrique au milieu.

    • Moogli dit :

      Faut pas trop abuser avec les coups de neutrons. Un verre ça va, trois verres bonjour les dégâts.

      Le calorifugeage des coeurs nucléaires au large de Lancaster, avec le granitisme de l’Ecosse, ça vaut bien un Glen Livet 18 ans d’âge avec électrolyse sur courant alternatif par antenne filaire en V inversé 5/8e d’ondes émettant à 27Mhz une nuit d’orage.

      Cordialement.

  21. Domidom dit :

    la mesure est de mise.. si je me rappelle bien il y a quelques années le Rubis était entré en collision avec un pétrolier en remontant en surface, c’est tout de même questionnant que la couverture radar de ces machines aussi sophistiquées soit grévée par de tels angles morts.
    Chez nous les incendies se déclenchent au bassin de radoub.. ce qui n’est guère plus rassurant.

    • Tournicoti dit :

      Nous avons à faire à un spécialiste : Parler d’une reprise de vue avec un angle mort de la couverture radar, c’est n’avoir jamais mis les pieds sur ce type de bateau.
      Les accidents de RdV ne sont pas rares, dans toutes les marines du monde…
      Manœuvres (assiette) , sonars (masques et directivités) et bathythermie sont des notions qui vous sont étrangères.
      Cessez ce « trollisme » inutile et renseignez vous un tant soit peu.
      RdV & Incendie : quels rapports?

  22. Trent dit :

    Ils devraient prendre exemple sur nos centrales nucléaires … inondations, incidents graves non déclarés, fuite radioactive dont l’incidence est minorée (spa grave !)