La Finlande a fermé l’une de ses principales autoroutes pour un exercice aérien

Alors que le retour d’un engagement de haute intensité est au coeur des préoccupations, l’armée de l’Air & de l’Espace [AAE] dispose-t-elle encore d’une réelle capacité de dispersion, dans le cas où ses bases aériennes viendrait à être visées par une attaque? La question peut se poser, d’autant que nombreuses plateformes aéronautiques – dotées des indispensables hangarettes durcies – ont été fermées lors des réformes menées au cours de ces dernières années.

L’an passé, le chef d’état-major de la Royal Air Force [RAF], l’Air Chief Marshal [ACM] Sir Michael Wigston, fit part, justement, de remettre au goût du jour des « exercices de dispesion sans préavis », consistant à redéployer des avions de combat sur des aérodromes civils, voire des autoroutes. « Cela rendra la tâche de l’ennemi plus difficile », avait-il justifié, rappelant que des manoeuvres de ce genre n’avaient plus eu lieu depuis une trentaine d’années

Mais encore faut-il disposer d’autoroutes permettant l’atterrissage et le décollage d’avions de combat… C’est à dire comportant une section rectiligne longue de 2 à 3 km, conçue justement pour servir de piste… et donc de base aérienne auxiliaire [leur revêtement est plus épais et les glissières peuvent être retirées très rapidement]. L’Allemagne en possède une vingtaine… mais elle n’y a plus fait atterrir de chasseurs depuis les années 1980 [lors de l’exercice « Highway 84 »]. En revanche, d’autres pays en utilisent encore. Tel est le cas de la Pologne, de Taïwan, de l’Estonie [qui organise régulièrement des exercices avec l’US Air Force], de la Suède et de la Finlande.

D’ailleurs, les pilotes militaires finlandais s’entraînent tous les ans à opérer depuis une section d’autoroute transformée en aérodrome auxiliaire. De telles manoeuvres sont appelées « maantietukikohta »… Et ils concernent tous les types d’avions en sercice, du Pilatus PC-12 au C-295M, en passant par le BAE Hawk et, évidemment, le F/A-18 Hornet. Cet appareil étant initialement destiné aux opérations aéronavales, ils utilisent des brins d’arrêt placés en bout de « piste ».

Cette année, pour l’exercice Baana 22, selon l’agence Reuters, la force aérienne finlandaise a utilisé une section d’autoroute qu’elle avait délaissée depuis « des décennies » en raison de son importance… puisqu’elle relie Helsinki aux parties les plus septentrionales du pays. Et cela alors qu’une douzaine de pistes « autoroutières » sont à sa disposition.

Aussi, avant de fermer partiellement cette autoroute pendant cinq jours, il a fallu en nettoyer les abords [donc couper quelques arbres] et s’assurer que la piste était en bon état. L’exercice vient de se terminer, ce 29 septembre. Il aura surtout mobilisé des F/A-18 Hornet et des BAe Hawk… ainsi que 200 aviateurs [dont 70 réservistes].

« Le personnel de maintenance des aéronefs et les réservistes seront formés pour établir une base routière et y mener leurs activités, y compris les tâches de soutien et de sauvetage. Les unités des systèmes de commandement et de contrôle [C2] fourniront les services de communication, de navigation aérienne ainsi que l’alimentation électrique nécessaire à la base temporaire. La police militaire assurera la protection et la sécurité dans la zone d’exercice », avait détaillé l’état-major finlandais, quelques jours avant le débit de Baana 22.

« La menace de la Russie ou les actions que mène la Russie en Ukraine avec des missiles de croisière et des missiles balistiques prouvent que le concept d’opérations dispersées est juste », a fait valoir le colonel Vesa Mantyla, le chef de l’académie de la force aérienne finlandaise.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

113 contributions

  1. Frédéric dit :

    Pas certains qu’ils recomencer avec leurs futurs F-35… Et il faudrait tester pour le Rafale, rien que pour donner des options à l’export.

    • Ératosthène dit :

      Le Rafale peut. Tout dépend de l’autoroute.

      • Thierry le plus ancien dit :

        ça risque pas d’arriver il se prendrait les ailes dans tous les radars routier qui poussent partout comme des champignons vénéneux !!!

        La France est devenu un gigantesque casino à ciel ouvert ou il faut mettre des pièces dans les bandit manchot de bord de route.

        C’est pas du tout défense compatible, de plus demander à l’actionnariat privé d’épaissir des tronçons d’autoroutes avec leur pognon, jamais il ne le feront, profits oblige… du coup le Rafale faut lui coller deux flotteur pour qu’il décolle d’une mare aux canards ! et attention aux chasseurs qui pourraient le confondre avec un plumitif.

        • RomainC dit :

          Ouin ouin ouin…Toutes les études montrent que les radars ont été très très efficaces pour lutter contre la mortalité routière. Donc si vous n’êtes pas capable de respecter la loi, ou à minima d’utiliser Waze, plus personne ne peut rien pour vous.

          • Thierry le plus ancien dit :

            Toutes les études ??? tsss tsss, la mortalité routière a cessé de baisser précisément avec l’apparition des radars nouvelle génération, normal, quantité de gens roulent désormais sans permis et sans assurance ce qui leur fait prendre plus de risques et augmente même les délits de fuite.

            Monsieur Ouin Ouin, respecter la loi ne signifie plus rien quand la loi devient un piège pour racketter Les automobilistes, et je vous dis cela alors que je n’ai jamais été flashé, mais je vois bien que c’est un piège à con.

            Et évidemment le pognon ainsi récolté ne sert pas à entretenir les routes puisqu’ils parlent de réduire la vitesse à 110 sur autoroute, alors y faire décoller des chasseurs comme en Finlande on s’en éloigne toujours plus.

            raison de plus de choisir le F-35 version décollage verticale, c’est bien aisé de disperser ses appareils pour échapper à une première frappe qui viserait les aérodromes militaire et aéroports civils. Je trouve que c »‘est un investissement pertinent.

          • john dit :

            @Thierry,
            Allez-y, démontrez le… Vos études de coin de bar ne comptent pas… Et si vous voulez être pertinents, regardez plus d’un pays.
            Bon, pour les chiffres français?
            – radars automatiques déployés dès 2003. En 2003, 5’731 morts contre 7’242 en 2002. Donc 21% de baisse la première année !
            A noter que les radars ont été installés dans des zones très mortelles en priorité, et que la mortalité a baissé de 66% sur ces zones.
            Autre point important, les radars ne visent qu’un type de mortalité, celle due à la vitesse, mais pas forcément en ville.

            Reprenons les 2002. 7’242 morts sur les routes. En 2002, la France comptait 61.81 millions d’habitants. A janvier 2022, 67.81 millions d’habitants, soit 9.7% de hausse de population.
            On peut aussi mentionner le parc automobile français.
            – 2002, 34.6 millions de véhicules
            – 2022, 41.1 millions de véhicules
            Ou alors le nombre de km parcourus par véhicule sur route, tous types confondus:
            – 2000, 465.7 milliards km
            – 2018, 606.3 milliards km
            Combien de morts en 2020? 2541 ! Record? 18’034 en 1972. L’installation des radars a accéléré la baisse de la mortalité, et ce alors que le réseau est de plus en plus saturé.
            https://www.onisr.securite-routiere.gouv.fr/politique-de-securite-routiere/historique-de-la-securite-routiere

            Qu’en est-il du nombre d’accidents?
            – 2005, 87’000 accidents
            – 2019, 58’840 accidents.
            – 2005, 111’683 blessés
            – 2019, 74’165 blessés

            Quand j’ai été flashé, j’en étais responsable, j’assume, c’est tout. Résultat… J’ai appris à faire attention pour ne pas payer plus. Résultat, je ne mets personne en danger pour des gains de temps absurdes.

            Et pour la Finlande, pour info, ils ont choisi le F-35A, donc la version de l’armée de l’air, celle qui ne peut décoller que traditionnellement. Pas de capacité verticale ou sur porte avion. C’est un équivalent de Mirage 2000.

            Et vouloir lier la capacité à décoller depuis une autoroute à l’existence de radars est tellement ridicule.
            Et à noter qu’il ne faut pas de capacité STOVL pour échapper à une première frappe. Regardez la stratégie suédoise. Ils ont des capacités réparties partout dans le pays pour faire décoller et atterrir leur Gripen, avec ce qu’il faut pour leur entretien, avec l’armement, le carburant, avec les radars anti-aériens, avec des cavernes, avec des centres de commandement décentralisés.

            Pour un pays comme la France qui a un territoire large, décentraliser serait suffisant, d’autant que la dissuasion nucléaire est sensé empêcher la première frappe.

        • Dolgan dit :

          C’est scandaleux. Les gens sont clairement victimes. C’est pas comme si ils avaient la possibilité de ne pas dépasser les limitations de vitesse.

          • Czar dit :

            sacré d**** jamais à court de clichés (t’as bossé dans la photo ?) sinon t’as essayé de traverser la France à 80km/h ?

          • Dolgan dit :

            Il ne m est jamais venu a l esprit de traverser la France a 80kmh. Je prends l autoroute ou le train (voir le bus).

            Sans doute ignorez vous l existence de ces solutions.

            Ps: je roule à 90. Et si je me fais chopper, c’est uniquement ma faute. Je suis adulte, j assume.

          • Grosminet dit :

            @ Czar:

            « sinon t’as essayé de traverser la France à 80km/h ? »

            Et il est OU,le problème?

            Des milliers de collègues et moi-même le faisons CHAQUE JOUR au volant d’un SPL, le tout avec une vitesse moyenne plus faible que les bagnoles (ben oui,la masse,l’inertie,tout ça quoi) ,et ce n’est pas pour autant que nous perdons nos points par paquets de 1000……

            OU est le problème quand,EN BAGNOLE,sur un parcours de 150km,un mec roulant à 80 ne mettra QUE 13mn de plus que celui roulant à 90……C’est RIEN sur quasi 2h de route…….Par contre,entre les gains en conso et usure (pneus,freins,cylindres….) sont ENORMES

        • Pascal, (l'autre) dit :

          « La France est devenu un gigantesque casino à ciel ouvert ou il faut mettre des pièces dans les bandit manchot de bord de route. » Si vous respectez les limitations de vitesse vous ne devriez pas avoir de problèmes, à moins que vous vous croyez au dessus des lois où encore l’expression de votre « french bashing »!
          « du coup le Rafale faut lui coller deux flotteur pour qu’il décolle d’une mare aux canards ! » Y a pas comme expert aéro vous vous posez là!
          Sinon au cas où vous ne l’auriez pas remarqué on parle de la Finlande mais je constate que tout est bon pour déverser votre bile et votre……………………..mal être!

        • john dit :

          Je crois que vous n’avez pas compris le contexte. Quand qqun parle du Rafale capable de le faire, c’est une capacité dans le pays en question.
          Or la France n’est pas dans une situation où elle a besoin de cette capacité. La France a pour commencer une nation large géographiquement pour l’ouest européen, étendue sur divers continents, mais surtout dotée de dissuasion nucléaire. Qui serait assez débile pour attaquer la France?
          La France n’a pas besoin de cela !
          Des pays comme la Suède, la Finlande, la Suisse ont compté sur cette capacité depuis le début de l’ère des chasseurs ! Mais aujourd’hui la Suède est la seule à avoir un appareil conçu pour être déployé avec si peu de support. Pour le F-35, il faudra voir si la Suisse et la Finlande sont capables de l’utiliser depuis des routes sur plusieurs semaines !

          Sachez aussi que ces exercices n’ont pas lieu que sur autoroute, mais aussi sur des routes. Et les autoroutes sont conçues pour voir le mobilier être retiré facilement. Donc peu importe ce qu’il y a dessus, le tout est d’avoir les moyens de démonter le mobilier en un temps rapide.
          Mais pour la Suède surtout, les routes sont favorisées, car aucune concentration de moyens de démontages n’est nécessaire, et donc cela n’attire pas l’attention !

          Quant à la France et ses pauvres radars ouin ouin… Honnêtement, il y a des règles qui sont clairement indiquée.. Vous ne voulez pas les suivre, à vous d’en assumer les conséquences. Et pour les problèmes / erreurs d’affichages, dans une grande majorité des cas, le plaignant l’emporte. Le système est honnête.
          Et comme la vitesse est l’une des causes de mortalité, c’est une bonne chose. Et à ceux qui parleront de la vitesse illimitée en Allemagne, n’oubliez pas que la qualité des véhicules n’est pas comparable, et donc les conséquences ne seraient pas les mêmes.

    • VinceToto dit :

      Le Rafale, Mirage 2000, etc. ont déjà été testé pour cela et autres routes, notamment en Inde: https://youtu.be/lF3mJ5yVLNg
      (En fait, j’ai l’impression que cette section d’autoroute indienne conviendrait même pour des F-35.)

      • vno dit :

        C’est large, mais en Inde, c’est les vaches qui ont la priorité.

      • john dit :

        Un mois auparavant l’exemple que vous mentionnez, l’Inde a transformé l’Autoroute Nationale 925 dans le Rajasthan pour servir de piste d’atterrissage, 3km. Des C-130J, Mi-17, An-32, Su-30MKI, Jaguar y ont atterri lors de la démonstration.
        https://www.theweek.in/news/india/2021/09/09/as-iaf-inaugurates-highway-for-fighters-does-sweden-offer-lessons.html

        Le seul appareil réellement conçu dans ce but aujourd’hui est le Gripen.
        Tout appareil peut théoriquement le faire. MAIS le Gripen est conçu pour atterrir et décoller sur des distances fortement réduites, avec peu d’espace latéral.
        Le Gripen E peut décoller moins de 10 minutes après avoir fait le plein de carburant et d’armement, en atterrissant au milieu de nulle part, et ce avec un camion + 1 4×4 avec petite remorque, et quelques militaires.
        Pour atterrir, il lui faut 600m de longueur, et 16m de largeur. Pour décoller, 500 m lui suffisent.
        Ces aspects sont pris en compte dès le début de la conception. La Suède est consciente que la seule manière de conserver une capacité aérienne si elle est attaquée, c’est en décentralisant ses capacités. Et il se trouve qu’il y a tout ce qu’il faut aux 4 coins du pays pour protéger les appareils, les armer, les ravitailler, effectuer la maintenance à l’abri, et ce avec des équipes réduites. A cela ajoutez le commandement décentralisé, et vous avez une réelle situation avantageuse.
        Quels sont les éléments qui différencient le Gripen à ce niveau?
        Un moteur ultra fiable, sa base F404 l’était déjà mais Volvo Aero a poussé la fiabilité encore plus loin. En juin 2020, après un peu moins de 25 ans, et la cap des 300’000 heures de vol passé, toujours aucun incident causé par un problème moteur n’a été constaté. Et il s’agit d’un mono-moteur. Il demande peu de maintenance. Le Gripen doit être capable de démarrer seul, les démarreurs externes ne sont pas possibles au milieu de nulle part.

        Mais aussi, les panneaux pour les personnes au sol sont ultra simplifiés afin de réduire les manipulations pour ravitailler l’appareil. Et les outils sont très simples, et pas / peu technologiques, afin d’éviter tout risque de panne.
        https://www.youtube.com/watch?v=49L9BlYQSjw

        J’espère que la Suède développera à nouveau son propre appareil basé sur les technologies développées avec l’Italie et le Royaume Uni. Le tempest ne remplacera absolument pas les capacités du Gripen !

        P.S.
        A noter que le ravitaillement d’un F-18 ou Rafale prendrait plus de temps car il a un emport plus important, ou alors il a besoin de plus de personnel et de matériel ! Mais le temps au sol est un temps de vulnérabilité ! Pour l’autodéfense d’un territoire, un appareil tel que le Gripen a son lot de qualités !

    • Stoltenberg dit :

      Where will Finland base the F-35s?

      We have two fighter bases currently. Our Air Force has four main bases, and the F-35 will be operating out of all four, and also deploy to civilian airfields and road strips.

      Source: DefenseNews

    • Carin dit :

      @Frederic
      Le rafale a besoin de 400 mètres de piste pour s’arrêter, et à peine plus pour décoller.. et c’est pas les autoroutes qui manquent en France.. je pense que dès la conception de cet avions, c’était prévu… je pense même que ça a toujours été prévu pour les avions de la chasse française… ( dans le cahier des charges), mais tenue au silence radio.

      • Guillotin dit :

        Carin : ça a été testé, en France ? où ? quand ? quelles autoroutes ? vous avez les références ? c’était dans la rue devant chez vous ?

        • Pascal, (l'autre) dit :

          « ça a été testé, en France ?  » Il a écrit » prévu » Où a t il écrit que cela avait été testé? Mauvaise foi encore et toujours…………………

        • E-Faystos dit :

          @ Guillotin
          j’ai assisté à plusieurs reprises au show du Rafale sur l’aérodrome de Chabeuil-Valence . la piste est courte
          en tout cas trop pour le pilote de démo d’un Typhoon qui passait faire un show aérien. je n’attendais pas qu’il se pose et il s’est détourné vers Orange-Caritat pour profiter de la piste bétonné.
          mais le Rafale ? dans les années 80, les publications mettaient en avant son train d’atterrissage capable d’encaisser les terrains les plus dégradés. la piste de Chabeuil est surtout courte, ce qui n’a pas empêché l’avion de s’arracher comme un warbird à hélice ou un avion léger.
          ce qui fait que même si un aérodrome civil n’a pas d’abris durcis, une bâche pourra faire l’affaire au coin de n’importe quel aérodrome de loisir, y compris sur une piste en herbe, car l’action depuis un terrain sommaire était un prérequis du programme.
          pour conclure: l’action depuis des aires plus rustiques qu’un aérodrome militaire dont les coordonnées GPS est effectivement un prérequis indispensable, tant les recherches sur un avion cumulant l’hélicoptère et le jet de combat ont débouché sur des engins complexes/lourds/fragiles.
          les russes ont bien trouvé des trucs avec Yakovlev, mais les budgets n’ont pas suivis, en plus d’avoir un emploi limité par l’environnement (aucun moteur n’aime le sable/poussière/débris).

        • Carin dit :

          Devant chez toi.. gros naze.
          Il ne t’es même pas venu à l’esprit que les conditions d’atterrissage sur une autoroute étaient reproductibles? Tout comme nos pilotes de l’aéronavale s’entraînent à terre?
          Non? C’est trop dur?

      • jd666666 dit :

        Exact. Je me souviens avoir vu une photo d’un Alphajet décollant et atterrissant sur une portion d’autoroute du Soleil dans le sud de la France dans les années 80-90, j’imagine que c’est toujours d’actualité.

      • Cricetus dit :

        « Le rafale a besoin de 400 mètres de piste pour s’arrêter, et à peine plus pour décoller »
        ….a vide, bien sûr
        donc pour organiser un Meeting aérien ça devrait le faire….

      • Etienne dit :

        Bonjour à toutes et à tous,
        Oui, ça a été testé en France.
        C’était avec un Alphajet sur un tronçon de l’autoroute A11 (en construction à l’époque) au sud de Chartres. Il était piloté par l’inoubliable Jean-Marie Saget, pilote d’essais des avions Marcel Dassault chargé du programme d’essais de l’Alphajet. Et sous les yeux Marcel Dassault en personne.
        C’était en octobre 1975. et oui, déjà 45 ans !
        La vidéo est ici (à 2 minutes et 45 secondes, et plus) : https://www.youtube.com/watch?v=wGoXZq3268Q

      • john dit :

        400m? Le Gripen champion en la matière a besoin de 600m pour atterrir, et il est conçu pour être utilisé de manière décentralisée sur des routes suédoises.
        Les infos techniques datant des essais de 2010 en Suisse parlent de 490 m minimal, donc dans la meilleure des configurations !
        Et équipé pour la police aérienne (donc équipement très très léger), il a besoin de 590 m pour décoller avec PC.

        Et non, la France n’a jamais prévu cet aspect. Regardez comment le Gripen est conçu, et comparez le au Rafale. Regardez l’aspect rotation au sol, rechargement, ravitaillement, équipement nécessaire pour réaliser cela. Le Gripen nécessite quasiment aucune technologie.

        Le Rafale lui est conçu pour d’autres missions plus offensives pour commencer et pas défensives. Rien que cet aspect fait une différence majeure. L’hypothèse que la France soit à risque sur son territoire alors qu’elle a la dissuasion nucléaire est assez absurde, et coûterait cher.
        Et en plus de cela, si réellement il fallait décentraliser la flotte, ce sont surtout les Mirage 2000 plus petits et plus légers qui seront plus faciles à gérer ailleurs…

        https://www.youtube.com/watch?v=49L9BlYQSjw
        https://www.youtube.com/watch?v=YFEI3hwCkOA
        Regardez les différences. Pour installer les bombes et missiles, les systèmes sont bien plus lourds sur Rafale, donc moins adapté à une utilisation en forêt.
        L’un n’est pas mieux que l’autre.
        Mais dépenser de l’argent dans ce domaine sur le Rafale n’aurait pas eu de sens.

        Quelques éléments sur les spécificités du Gripen dans sa capacité à être mis en opération depuis le milieu de nulle part http://www.airvectors.net/avgripen.html

    • vrai_chasseur dit :

      @Frederic
      600 m de portion droite avec un revêtement pour poids lourds de 25 T et bas côtés dégagés. Cela suffit pour le Rafale pour atterrir et décoller y compris à pleine charge.
      Le réseau routier français comporte plus d’une centaine de tronçons adéquats. Et même plus si on accepte de tronçonner quelques arbres.
      La difficulté réside plutôt dans la logistique à acheminer (véhicules au sol personnel etc). Les suisses par ex. sélectionnent des tronçons d’autoroutes en fonction de la facilité d »accès par route depuis une base aérienne. Certains tunnels routiers suisses peuvent également servir de hangars.

    • PHILIPPE dit :

      L’armée suisse – Décollage d’avions Tigers d’une autoroute (1988)
      https://www.youtube.com/watch?v=DfypluhBBOs

    • Aymard de Ledonner dit :

      le rafale est prévu pour opérer en conditions très dégradées. Un moteur peut être changé en quelques heures sur une base temporaire avec uniquement des équipements aérotransportables.

  2. Fralipolipi dit :

    Ah ça vole bien un bon vieux F18 🙂
    .
    Bon après, faut pas avoir trop peur pour les chevreuils …
    et gaffe aux volatiles (dans cet exercice aussi un bi-réacteurs sera plus sûr) !

  3. Nike dit :

    En France il faudrait déjà commencer par un exercice de dispersion sur des aéroports civils. Y pré-positionner le matériel de base pour un entretien sommaire, voire remettre en état les abris durcis abandonnés avec le minimum : groupe électrogène, etc.

    • Guillotin dit :

      @ Nike : j’irai même plus loin que vous : il faudrait peut-être commencer par le maintien en conditions opérationnelles permanentes des toutes les bases aériennes et aéronavales, celles acueillant des Rafale notamment , pour la Défense aérienne entre autres !
      la base unique de la chasse embarquée, Landivisiau, est ouverte en pointillés chaque jour, et fermée largement tous les week-ends et la nuit.
      Pendant la semaine, Landivisiau ouvre comme les grandes surfaces, ferme pendant la sacrosainte heure de midi et le soir, plus ou moins tôt selon les activités prévues. Brest-Bretagne assure le contrôle aérien d’une immense zone alors, sans radar primaire.
      C’est une des portes ouvertes donnant sur la zone prétendument interdite  » P112″ dans laquelle se trouvent notre base de SNLE et ses entrepôts de missiles, entre autres.. Tout cela est donc en opérations  » portes ouvertes » une bonne moitié du temps, sans parler des congés scolaires qui sont aussi le plus souvent, congés à Landivisiau !
      On est bien loin d’une posture de guerre froide-tiède alors qu’on y est .
      Seule opération spéciale observée parfois: épisodiquement un avion s’entraîne à se poser sur la parapiste : à noter d’une croix blanche ! se poser sur autoroute, avec des conditions de guerre et des charges idem, ce n’est pas encore pour demain et d’ailleurs ça n’a jamais été testé….

      • Bench dit :

        @Guillotin, non mais il arrive un moment où il faut arrêter avec le radotage sur la pointe Bretagne, Landivisiau, l’Ile Longue, Guenvenez, le MCO, la DA, la PO, etc…
        Encore une fois vous mélangez tout à votre sauce de conspirationniste patenté.
        La posture permanente de sûreté aérienne existe et est efficace. Les Rafale de l’Aéronavale prennent aussi la po ponctuellement au départ de Lann Bihoué.
        La BAN de Landivisiau ce n’est pas l’Armée de l’Air et les missions sont différentes, mais ça il me semble que le « spécialiste » que vous êtes le savez déjà. Donc venir dire que c’est ouvert en pointillé, que la base est fermée aux vacances scolaires relève d’une incommensurable connerie. Il est vrai que l’activité est mise en sommeil le week-end, mais contrairement à ce que vous avancez, ça ne signifie pas que tout s’arrête et qu’il n’y a pas de permanence sur place.
        Il n’y a guère que vous pour mettre en doute l’efficacité du dispositif de la couverture radar sur la pointe Bretagne. Et là aussi venir dire « C’est une des portes ouvertes donnant sur la zone prétendument interdite » P112″ » est idiot. Ce n’est pas « prétendument interdit », c’est interdit de survol à tout aéronef. Point! Hormis des vols militaires ou de la Sécurité Civile vous n’y verrez aucune activité aérienne. Tout les reste relève du fantasme.
        Quant à votre « parapiste » et ses « opérations spéciales » j’aimerais bien que vous m’expliquiez ce que c’est, parce que là, je ne vois pas. https://www.lavionnaire.fr/NormeDifPistes.php

        • Guillotin dit :

          @ Bench: quand on commence par m’insulter , il ne faut pas s’attendre à ce je donne ensuite de gentilles réponses à vos questions, surtout quand mes propos sont clairs, simples à comprendre et sans besoin d’explications autres. Vous ne connaissez pas les opérations à Landivisiau, restons-en là, et si vous voulez apprendre, allez-y. ça tombe bien puisque la base se vide pour « remplir » le pont du CDG.

          • Bench dit :

            @Guillotin, ah bon, parce que vous les connaissez vous, les opérations à Landivisiau? Vous y avez vos entrées? Le pacha de la base vous informe en temps réel des opérations sur la plate forme?
            Pour votre gouverne, j’y vais à Landivisiau, dans le cadre de mon boulot, et ce plusieurs fois par an. J’y rencontre des pilotes, des techniciens de l’AIA, des motoristes, des radaristes, des fuscos, etc…
            Je discute avec tous ces personnels, je prends des photos (du moins de ce qui est autorisé), je vois des opérations s’y dérouler en temps réel sur les parkings et dans les salles d’op. Ca vous est arrivé de poser vos augustes fesses dans le cockpit d’un Rafale M pour un amphi cabine privé avec un pilote de la 11F? Non, je ne pense pas. Moi, si. Et pour faire comme vous, je ne vous raconterai pas tout ce que j’y ai appris car si tous ces personnels discutent franchement, jamais, au grand jamais, ils ne dévoileront rien sur ce que le simple civil que je suis je n’aurai pas à connaitre. Alors pour ce qui est de vos fantasmées opérations spéciales sur « parapiste » vous repasserez.
            Et toujours pour votre gouverne, quand la base se vide pour « « remplir » le pont du CDG » comme vous dites, il reste toujours sur place une flottille sur les trois pour assurer la formation des jeunes pilotes et l’entrainement.
            Bref Guitou, vos propos restent peu clairs, fumeux et imprécis. Radoteur un jour, radoteur toujours.

          • lgbtqi+ dit :

            @ Bench,

            il est intéressant le xillotin… Il intercepte des communications avec un équipement un cran au-dessus du particulier, il sait ce qui se passe à Landivisiau, etc.

            On en a un autre sur le site, qui sort parfois la main de la poche de son slip kangourou pour lâcher son fiel sur les lgbt et surtout se vanter, entre deux signes de croix et prière d’intercession à Saint Daoudal / Kervouc’h, d’être introduit dans les cercles d’anciens du 13ème RDP et du 1er RPIMa de la région lyonnaise avant de nous entretenir des prétendues actions clandestines de l’armée française en Ukraine…

  4. Raymond75 dit :

    La Suisse aussi fait cela.

    • Thierry le plus ancien dit :

      oui ils sont super équipés dans ce domaine et avec le F35 ça en fait un adversaire particulièrement redoutable pour tout envahisseur qui y paierait le prix fort en pertes humaines et matériel.

      • E-Faystos dit :

        y’a des moments comme celui là,.où Thierry-le-plus-ancien tient plus du bot que de l’humain.
        jette ton prospectus Thierry. et si tu veux gagner un pactole, engagé un avocat pour porter plainte contre LM pour publicité mensongère.

  5. mich dit :

    En France il y a largement assez de terrain pour desserrer si c ‘est juste pour se mettre à l’ abri , mais de là a faire des opérations depuis ceux ci c ‘est une autre paire de manche à tout les niveaux (logistique et protection entre autre ).L ‘ exemple du « harrier » a été bien commenté pendant la guerre froide , il semble que les zones urbaines étaient le plus appropriées du moins pour cet avion à décollage vraiment très court .Pour les avions de chasse « classique » cela demanderai une sacré préparation en temps de paix ,vraiment utile ? la Finlande a déjà intérêts a avoir une solide défense aérienne qui puisse résister à une frappe de décapitation , maintenant à savoir de la part de qui ?

  6. Pascal, (l'autre) dit :

    Par le passé les Suisses
    https://www.youtube.com/watch?v=DfypluhBBOs

  7. Écolovert dit :

    Ils ont coupé des arbres !
    Ces militaires ne respectent vraiment rien !
    En France on ne les autoriserait certainement pas à couper des arbres pour faire leurs exercices.
    Haute intensité, qu´ils disent.
    Mais heureusement personne ne croit à ça parmi nos élites politiques.

    • GHOST dit :

      Connaissez-vous l´industrie forestière finlandaise, pays qui exporte du papier?

      • Écolovert dit :

        Ah ? Ils coupent des arbres pour faire du papier ! Donc pour faire des billets de banque.
        Je confirme : ils sont impardonnables.

  8. farragut dit :

    L’intérêt d’une dispersion n’existe que si elle s’opère avant la première frappe par missiles de croisière sur les infrastructures.
    Or, comme l’a montré l’échec de la frappe initiale dans l’Opération Militaire Spéciale, la dispersion ne peut s’effectuer que si le renseignement a bien fait son office, et que les informations ont bien été suivies d’effet.
    Pas sûr que cela puisse être suffisant en France, lorsque l’on voit que certains considéraient, malgré les informations collectées, que la frappe initiale ne pourrait avoir lieu (en Ukraine) « parce que cela couterait trop cher à Poutine »…
    L’histoire regorge de cas où les informations initiales ne servent à rien, car les décideurs ne veulent pas se mouiller…
    Sans remonter à Pearl Harbour et l’alerte radar sur la première vague d’avions japonais, « confondue » astucieusement avec le vol programmé de B-17 (effectivement arrivé pendant l’attaque), on peut s’interroger sur la « prévoyance » de nos décideurs politiques quand ils ferment ou vendent des bases aériennes (moins de « cibles » potentielles ?).
    A moins d’un prochain billet de M. Lagneau sur le sujet, il n’y a pas vraiment eu d’information sur les précautions prises pour disperser les Rafale avant une première frappe. Sauf si les déploiements longue distance de 3 Rafale accompagnés d’un A400M et d’un MRTT suffisaient à rassurer les Français… 😉

    • Patatra dit :

      info à caractère informatique, la plupart des français s’en foutent … et c’est bien dommage.

    • Dolgan dit :

      Ça coûte effectivement trop cher a la Russie. Poutine, on verra.

      Considérer que ça n arrivera pas, ça ne veut pas dire ne rien faire pour s y préparer.

      Les ukrainiens pensaient que poutine bluffait. Pourtant, les russes ont tapé des bases militaires vides . Gouverner c’est prévoir, même des options jugées improbables.

  9. Czar dit :

     » C’est à dire comportant une section rectiligne longue de 2 à 3 km, conçue justement pour servir de piste…  »

    et ça existe en France ? Au vu de l’importance et de la qualité du réseau autoroutier y a-t-il une obligation pour les entreprises concessionnaires de maintenir des portions à cet usage ?

    • Auguste dit :

      Même si elle n’est pas sur la liste des pays qui utilisent l’autoroute comme aérodrome,Je me refuse à croire, que la France n’ait pas prévu quelques tronçons d’autoroute en béton dédié à cet usage.Si tel est le cas,le silence s’impose:sinon ou serait la surprise?

    • Vroom dit :

      pour rouler un peu partout , la seule qui me revient en mémoire , ce sont des portions de l’autoroute entre Tours et Angers avec de très belles lignes droites sans ponts ni lignes HT.

    • Lotharingie dit :

      à Czar,

      Bonjour,

      Les autoroutes françaises confiées et gérées par des concessionnaires privés, sont considérées comme étant de bonne qualité et plutot bien entretenues.

      Il existe, dans  » l’arsenal juridique français  » , des règles de droit permettant à l’état français de réquisitionner ce type d’infrastructures en cas de besoin.

      Je pense que des  » portions d’autoroutes  » ont déjà été préalablement déterminées et répertoriées par nos forces pour ce type d’opérations.

      Bien cordialement.

      • Czar dit :

        justement, je me demandais s’il existait des dispositions claires à ce sujet dans les textes régissant et organisant la DOT.

  10. DO dit :

    Perso, j’aimerais savoir qu’il suffit d’une portion d’autoroute à 3voies soit largeur bitumée de 10,5m + 3,5m bande de sécurité= 14m dégagée sur les bords de poteaux et autres obstacles sur 3km , pour faire atterrir et décoller des rafales (sans démonter les glissières de sécurité!)

    • Auguste dit :

      Faut qu’elle soit en béton.

    • Grosminet dit :

      11m de largeur entre les lignes extrêmes gauche et la droite de la BAU sur une 3 voies……

      Par contre,avoir une aire de repos suffisament « large » pour y stocker UN rafale,ça devient extrêmement compliqué,vu que toutes les aires dédiées aux PL sont transformées pour y recevoir,2 fois par an,des millions de bagnoles

      • DO dit :

        Mieux qu’une aire de repos , mais une aire de services! permettant de refaire le plein, changer les pneus.. etc hehe

      • john dit :

        Le Rafale n’est pas une plateforme adaptée à cela. Un avion plus petit comme le Gripen et le Mirage 2000 ont bien plus d’intérêt à ce niveau. Et cela permet de viser les routes, pas seulement les autoroutes. Et en plus, cela permet d’installer des abris et stockages proches des routes prévues. Et les routes sont plus discrètes, il est plus facile de cacher un avion de chasse en le déplaçant sur une route perpendiculaire qui s’enfonce dans une forêt que sur une autoroute. Le tout n’est pas de disperser les capacités, mais de les rendre quasiment invisibles lorsque les avions sont au sol.

        La Suède est la seule nation à réellement avoir poussé ce concept de manière à avoir des pièces détachées réparties, des armements répartis, des équipes capables de ravitailler des Gripen avec 1 camion + 1 4×4 avec remorque et quelques miliciens.

        A noter que la Suède était la première nation à mettre en place le partage des données des avions vers le sol, notamment données radars, qui permettaient au commandement au sol de prendre les meilleures décisions. Et cela se développait dans les années 50-60 déjà !

        Quant à l’approche suédoise d’une aviation décentralisée, il s’agit du « Bas 60 », « Air Base System » ou « Flygbassystem « . Cette approche a été remise à jour dans les années 70-80, avec le Bas90.

        Et la Guerre des 6 Jours durant laquelle l’armée israélienne a détruit la majorité de la flotte égyptienne au sol en début de conflit a confirmé que cette approche était celle à poursuivre. Et avec le développement d’armes à sous-munitions pour les pistes et les bases aériennes, ce besoin a été renforcé.
        https://www.pinterest.com/pin/353532639495720763/
        https://www.youtube.com/watch?v=NFXP6RkMgWQ

    • ScopeWizard dit :

      @DO

      Si le pilote n’ a pas le hoquet ou ne grelotte pas de froid et reste concentré , pour un Rafale et son envergure d’ environ 10 à 11 mètres , c’ est en effet très largement suffisant .

      Sachant que même bien chargé , un Rafale décollant « hot » , c’ est-à-dire à puissance maximale et pleine PC mais sans assistance par quelque autre moyen tel des JATO , n’ aura guère besoin que de 600 , 800 voire 1000 mètres pour s’ envoler .

      Pourquoi ?

      Parce qu’ avant tout , il s’ agit pour l’ avion d’ atteindre une certaine vitesse de façon à générer une portance qui permet à l’ avion de s’ arracher du sol* , donc plus cette vitesse sera rapidement atteinte , plus court pourra t-il décoller .

      Par conséquent , vous comprenez bien que plus l’ avion sera lourd , plus les moteurs devront fournir d’ efforts afin d’ accélérer toute cette masse , donc moins cette vitesse minimale nécessaire ( appelée vitesse de rotation ) sera vite atteinte , et ce d’ autant plus que la configuration de l’ avion peut la faire varier , ce qui a pour résultat de rallonger la course .

      Pour vous donner une idée , un Rafale en lisse ( sans aucune charge extérieure telle que bidons de carburant , systèmes en nacelle , ou missiles ) et peu chargé en interne en carburant peut décoller en 400 mètres et atterrir sur 500 ou 600 mètres .

      *en somme et pour faire simple , le phénomène de portance sera l’ effet d’ un vent relatif générant une dépression due aux différences de vitesse entre l’ air qui passe sur l’ aile de avion ( extrados ) et celui qui passe sous l’ aile de l’ avion ( intrados ) qui par sa concentration ( le point de convergence étant le foyer de portance ) va en quelque sorte « soulever » l’ avion .

      Mais bien-sûr , une fois en l’ air il s’ agira de toujours maintenir une vitesse minimale de façon à toujours permettre ce vent relatif synonyme de portance ( qui elle-même porte en elle une traînée induite soit un phénomène de résistance à l’ avancement qui exerce une force contraire tendant à freiner l’ avion ) ; raison pour laquelle existe un seuil en deçà duquel il y aura décrochage , c’ est-à-dire un seuil en dessous duquel la portance ne s’ exerce plus .

      Sachant que plus le seuil de cette vitesse de décrochage sera bas , plus l’ avion présentera de possibilités de voler bas et lentement en sécurité , ce qui augmente sa manœuvrabilité mais aussi raccourcit sa course d’ atterrissage comme de décollage et donc sachant que c’ est cette phase + la grimpée en altitude qui consomme le plus de pétrole , plus vous décollez court , moins vous consommez .

      Ce qui n’ est toutefois plus valable pour un avion à moteur à réaction qui s’ élèverait verticalement ; car dans ce cas , la puissance à fournir est bien plus élevée , la consommation phénoménale .
      À l’ atterrissage , les conséquences sont tout-autres car même s’ il brûle ce qu’ il lui reste de kérosène l’ avion a fini sa mission et il ne lui reste plus qu’ à se poser .

      Raison pour laquelle , les avions à capacité ADAV ou VTOL ( Avion à Décollage et Atterrissage Vertical / Vertical Take-Off and Landing ) peuvent décoller court et se poser verticalement , l’ on parle alors de STOVL ( Short Take-Off Vertical Landing ) .

      À ne pas confondre avec la capacité ADAC ou STOL ( Avion à Décollage et Atterrissage Court / Short Take -Off and Landing ) ; ceux qui décollent « classiquement’ -comme le Rafale AIR- étant des CTOL pour Conventional Take-Off and Landing .

      En espérant vous avoir éclairé le fanal et n’ avoir pas été chinois…. 🙂

  11. RomainC dit :

    Merci c’es très intéressant. Et qu’en est-il de la France ?

    • Ppsd dit :

      c est trop dispendieux. et les prix sont exorbitants surtout entre Lyon et Genève. sans parler du risque de grève

  12. ZoSo dit :

    « Mais encore faut-il disposer d’autoroutes permettant l’atterrissage et le décollage d’avions de combat…leur revêtement est plus épais et les glissières peuvent être retirées très rapidement »

    Quel blague, vous croyez que les pilotes ukrainiens prennent le temps de se renseigner si le revêtement suffisamment épais… Si le but c’est de s’entrainer à un vrai conflit, c’est sur des endroits pas prévu de base pour atterrir qu’il faut s’entrainer justement.

    • et v'lan passe moi l'éponge dit :

      — Quel blague, vous croyez que les pilotes ukrainiens prennent le temps de se renseigner si le revêtement suffisamment épais…

      Les avions russe utilisé par l’Ukraine, sont conçu pour ce genre d’exercice, il sont globalement plus rustique. Le Mig29 par exemple a des protections sur ses entrées d’airs, des pneus adaptés.
      C’est loin d’être le cas en occident et en France, il me semble que le Jaguar est le dernier appareil français qui utilisait des pneu basse pression, donc oui ce genre de pratique est utile pour apprendre ce qui peut ne pas aller, savoir comment parquer les avions en attente, les ravitailler, pouvoir faire demi-tour, gérer la logistique par exemple…
      Le coté héros casses-cou c’est bien a la télé ou sur son jeu vidéo.

      A défaut de pratiquer j’espère que la France envoi au moins des observateurs.

  13. philbeau dit :

    Et bien sûr , on redécouvre l’eau tiède . On avait oublié l’intéret des bases de dispersion , qui ne manquaient pas de plate-formes dans l’est de la France notamment . Mais nos brillants politiques depuis quarante ans là aussi ne voyaient pas pourquoi dépenser tant d’argent dans la défense , il y avait beaucoup mieux à faire pour plaire à la gauche . Notre nouveau ministre en pense quoi ? Evidemment ça fait beaucoup de choses à s’occuper d’un coup .

  14. JMN dit :

    Tout ça c’est un peu de la branlette si vous voulez mon avis … tout pays qui frappe la France sur son sol risque une riposte nucléaire. Qui prendrait ce risque ? Et c’est pareil pour un membre de l’OTAN, tout pays qui le frappe se prend les autres sur la tronche. On le voit bien en Ukraine, tout le monde joue avec des gants parce que l’escalade n’est pas très loin et là personne ne sait gérer. Comme disait Mike Tyson, tout le monde a un plan jusqu’à ce qu’il se prenne un coup de poing dans la gueule.

    • Vroom dit :

      parce que vous pensez que si on nitrate nos bases avec des missiles conventionnels, on ripostera avec du nucléaire ? ça changera quoi en attendant ? les bases auront été rendues inopérantes de toute façon et on ne ripostera pas. on aura juste une condamnation énergique !

      • Dolgan dit :

        Et on se penchera en avant après avoir fourni la vaseline?

        Demandez à Poutine si il pense toujours que les occidentaux sont des lavettes.

    • Vivo dit :

      Non c’est pas vrai, on peut aussi:

      tout pays qui frappe la Russie sur son sol risque une riposte nucléaire. Qui prendrait ce risque ?
      tout pays qui frappe les USA sur leur sol risque une riposte nucléaire. Qui prendrait ce risque ?
      tout pays qui frappe la Chine sur son sol risque une riposte nucléaire. Qui prendrait ce risque ?
      tout pays qui frappe la Corée du Nord sur son sol risque une riposte nucléaire. Qui prendrait ce risque ?
      tout pays qui frappe l’Inde sur son sol risque une riposte nucléaire. Qui prendrait ce risque ?
      Etc, Etc …

      Et oui, l’Etre humain est terrorisé, tétanisé par l’extermination instantanée que représente le nucléaire. En un clin d’œil on rejoint les anges.

      • ScopeWizard dit :

        @Vivo

        Qui ?

        Le premier qui de gré ou de force entrera dans une logique d’ escalade , perdra le contrôle , se retrouvera pris dans le piège d’ une montée aux extrêmes qui d’ elle-même s’ auto-alimentera jusqu’ au point de non-retour !

        Mais faut pas croire , certes tout sera cramé et vitrifié et + , mais le spectacle sera total !

        Le Crépuscule des Dieux….en mieux et plus lumineux !

        En plus , voyez comme ça tombe bien , Wagner fait partie des principaux prestataires….
        https://www.youtube.com/watch?v=1k4x6c_SXZE

        https://www.youtube.com/watch?v=rJkhuKV1w3k

        Spectacle son et lumière total en perspective….et inutile de réserver nos places , nous serons tous aux première loges ! 😎
        https://www.youtube.com/watch?v=xLRSmzGRLUk

        Cela étant , cher Vivo , quoi qu’ il en soit , gardez moral et pavillon haut ! 😉

        • Vivo dit :

          Haha, oui ScopeWizard, gardons le moral, l’Homme est d’une telle bonté dans ce bas monde 😉

          Tant que le spectacle est reporté après avoir été annoncé, ça va.

          • ScopeWizard dit :

            @Vivo

            Oui !

            Bon , en définitive il n’ y aura peut-être guère plus qu’ une seule et unique représentation , mais si plus , faut aussi savoir que nous risquerions nous lasser….

            Bref , quoi qu’ il en soit , avant-tout s’ agira de ne pas bouder son plaisir…. 😉

    • vno dit :

      Au hasard pour frapper la France, USA, RUSSIE, ISRAEL, IRAN et quelques autres sous forme « associative » pour une prise de risque minime. Ok Moussa va se répandre au 20h00, comme d’autres avant lui sur le terrorisme et c’est tout ! Eventuellement pour USA et ISRAEL ont rappellera notre ambassadeur s’ils ont laissé des preuves à de de vrais journalistes pour qui le mot France existe encore !

    • bonnechancemonpapa dit :

      « tout pays qui frappe la France sur son sol risque une riposte nucléaire’. Tout à fait.

  15. Moddus dit :

    Sur les bases aériennes fermées, combien ont été totalement rasé ?
    Car même si la base est fermé depuis longtemps, j’imagine que la piste et les hangars durci peuvent être remis en état assez rapidement, non ?

    • Huon dit :

      Les bases fermées ont souvent été vendues.

    • Clavier dit :

      LOL …..on voit le niveau des intervenants ici !

    • Carin dit :

      @Moddus
      Le but n’est pas de rouvrir des bases dont les coordonnés GPS sont dans tous les gros missiles de nos potentiels ennemis. Le but d’un dégagement c’est de caser un ou deux avions momentanément sur de nombreuses autoroutes du pays. Et ce pour pouvoir riposter rapidement à une agression, que ce soit en conventionnel ou plus si affinités … et c’est une des raisons pour lesquelles le rafale n’a aucun besoin de démarreur…
      Pour les gros porteurs, ce sont les très nombreux aéroports civils, nantis de plusieurs pistes qui sont privilégiés, parce qu’il est impossible même aux states d’attaquer toutes les bases aériennes militaires, toutes les autoroutes, certains aéroports dit privés et tous les aéroports publics de France en même temps…
      Vous le voyez en Ukraine, les bases aériennes et les aéroports visés par nos amis russes, ont repris leurs activités dans les 24 heures après l’attaque, une piste endommagée c’est assez vite réparé. Bon nos amis russes ont surtout endommagé les prairies qui bordent les pistes, mais prévenir, c’est presque guérir.

    • EchoDelta dit :

      Ca dépend de ce que l’on appel rapidement. Les pistes en générale résistent plutôt bien, mais nécessite d’être reprise et vérifiée, mais les infrastructures au sols : carburant, munition, groupe de démarrage, approvisionnement en électricité, etc. nécessite souvent plus de temps pour être remis en service opérationnel.
      Mais le bon côté c’est qu’il reste encore dans les régions concernées souvent du personnel formé qui pourraient reprendre rapidement du service si le besoin était vital, même avec un age de pré-retraité.

      • Moddus dit :

        Pour le coup, les infrastructures au sol seront nécessaires, que l’avion se pose sur un tronçon d’autoroute ou sur une ancienne base aérienne.

        Je voulais juste mettre en avant que malgré la fermeture de certaine base aérienne, en cas de nécessité absolue, certaines pourrait certainement reprendre du service. Sûrement plus vite que d’en reconstruire une de zéro.

        Après, je note la pertinence de la remarque de Carin : nos anciennes bases sont probablement dans toute les bases de données. Mais le simple fait de multiplier les bases oblige l’adversaire à un jeu de bonto : toute les taper sans avoir la certitude que son missile frappe effectivement du matériel. Or, la ressource pour frapper une base aérienne est limité pour toute les armées du monde, à l’exception de la Chine et des USA je pense.

        Donc on oblige l’adversaire à se disperser et à gaspiller une ressource essentielle.

        • Jouons un peu dit :

          Le jeu de « bonto » ? Connais pas. C’est japonais ?
          Sinon, il y a toujours le jeu du bonneteau.

    • Lothringer dit :

      à Metz-Frescaty (ex-BA128) , c’est mal barré, y compris pour la piste

      • Pascal, (l'autre) dit :

        « à Metz-Frescaty (ex-BA128) , c’est mal barré, y compris pour la piste » Idem pour l’ancienne BA 103 René Mouchotte de Cambrai Epinoy.
        https://evalley.fr/
        Sinon une plateforme aéroportuaire fermée depuis plusieurs années se dégrade à une vitesse prodigieuse, la nature reprend très vite ses droits!

    • jd666666 dit :

      Aucune je pense. Je sais que l’ancienne BA 132 de Colmar-Meyenheim dans le Haut-Rhin est à présent une caserne de l’armée de terre, mais la piste est toujours là, et les hangars aussi j’imagine.
      Je pense que ce doit être la même chose pour les autres bases aériennes fermées ces dernières années…

      • blondin dit :

        pour la BA128 de Metz Frescaty, il faut oublier, un entrepôt Amazon bouche la piste, impossible de remettre tout ça en route. sauf à tout recommencer de quasiment zéro. c’est d’ailleurs assez impressionnant sur le Metz tout ce qui a été supprimé/fermé en quelques années ; 2eme génie, 1er RMED, 4eme Hussards, 1er RMAT, EM de la BRGE, et si on va un peu plus loin en arrière, on en rajoute encore plusieurs.

        • Moddus dit :

          Pour continuer l’inventaire, celle de Dijon sert toujours d’aéroport civile. Quelques infrastructures militaires sont tjrs sur place : les archives de l’armée de l’air, et une caserne de gendarmerie.
          Donc elle fait partie de celles qui pourraient servir à nouveau je pense.

    • vno dit :

      Le génie de l’air, c’est surtout beaucoup de civils dans des bureaux pour sous-traiter à des sous-traitants de sous-traitants aujourd’hui !

    • yvan dit :

      on va dire que ça depend qui bombarde la base en question….si ce sont la France les USA ou l »OTAN , il ne restera pas grand chose d’utilisable ( voir les bases irakiennes et Al Jaber AB au Koweit en 1991)……pour les neo sovietiques , vu leur « efficacité  » prouvée en Ukraine …… c’est moins evident ….!!!!

      • Franchouillard dit :

        Les xénocrates qui nous gouvernent réarment sur injonction de leur maître otanien : les US, qui ont beaucoup de difficultés à recruter*, ont besoin de supplétifs pour mener leurs guerres tous azimuts.
        .
        * Le Pentagon n´a même pas été capable de relever le défi de Trump : trouver assez de non-obèses pour faire un défilé comme notre 14 juillet.

  16. Catoneo dit :

    Le Château n’y croit pas vraiment mais fourbit son image, passablement écornée en Europe depuis son retrait du Mali.
    On réarme (sur le papier pour l’instant) parce que l’Allemagne réarme, et que tous les autres réarment mais apparemment on ne sent pas de chaleur stratégique ici.
    Beaucoup de gesticulations, c’est l’emblème du régime macronien.

  17. Lolo dit :

    Je dirais au contraire le nucléaire fait tellement peur que Poutine l’a pas utilisé alors que l’Ukraine a bombardé la Russie. Il en est même à justifier ses déclarations en expliquant que cette fois ce n’est pas du bleuf, pourquoi ça l’était avant ?

  18. Ulysse dit :

    commencer par renforcer la défense AA du territoire et des bases aériennes.

  19. Neron dit :

    l’autoroute a besoin d’une structure renforcée pour permettre l’atterissage d’aéronefs, ce qui, à ma connaissance, n’est pas le cas en France. En outre, il y a besoin d’exercices pour valider ce concept. là encore, l’AAE ne me semble pas avoir réaliser ce test.
    Du fait d’un nombre limité de plateformes militaires, il me semble que le problème de la dispersion reste posé.

    • Grosminet dit :

      Et le fait que le réseau autoroutier,ainsi que les grosses nationales,sont conçus pour supporter des convois exceptionnels de 250 TONNES (sur 10 essieux) MINIMUM,devrait vous éclairer « suffisament » sur la résistance du ruban à l’atterissage de quelques Rafales même chargés lourd…….

      Ce même réseau routier qui permet (j’dis ça,j’dis rien) de faire monter « ASAP » des régiments ABC jusqu’aux frontières allemandes

  20. PK dit :

    2 à 3 km pour faire atterrir (et je suppose redécoller ) un avion de chasse ? Ce sont des gros porteurs ces avions de chasse ?

    Moi, à mon avis, le plus gros danger, ce sont les radars…

  21. rainbowknight dit :

    Il faut cesser de croire que la France est un tigre de papier. Nous pouvons dénigrer ou décrier notre société et notre environnement politique mais sachons regarder l’organisation du pays. Toutes décisions touchant aux infrastructures importantes et aménagements d’une région, d’un département sont soumises à autorisation préfectorale. Ce n’est pas le fait du hasard. Le réseau autoroutier français est adapté à pareils exercices si nécessité, de mêmes beaucoup de tronçons dits « voie rapide » pourraient eux aussi être mis en service. Il échappe à notre regard des détails que nos militaires ne manquent pas de savoir et dont ils savent toute l’importance en cas de crise majeure….

  22. BiG74 dit :

    oh ben mince !!! il faudrait déconnecter les radars sur les bords des routes! Pfffff, pas certain qu’une invasion russe soit plus importante que la prévention routière ! 🙂

  23. UnKnown dit :

    Retex de la guerre en Ukraine, la dispersion d’une force aérienne, et bien ça marche vraiment et c’est un très bon pour contrer la menace des systèmes de déni d’accès et d’interdiction.
    La guérilla aérienne Ukrainienne est la chose que me surprend le plus dans ce conflit. 7 mois après le début, la force aérienne Ukrainienne existe toujours, se bat, et a déjà réalisé de jolis coup à la hussarde.

  24. Ératosthène dit :

    Je crois que la voie de droite est endurcie par rapport aux autres voies pour les camions et parce que le trafic y est de toutes les façons maximal.
    Si les deux roues arrières du Rafale peuvent rouler dans cette voie, il n’y a théoriquement pas de problème

    • PK dit :

      Faut pas exagérer non plus… Un Rafale, c’est 10 t max à poil… Y’a des 38 tonnes qui roulent à gauche sans problème. Donc même à pleine charge, un Rafale pourrait atterrir sur n’importe quelle voie.

      On n’est pas les États-Unis avec des nids de poule sur l’autoroute…

  25. Etienne dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Oui, en France, l’atterrissage sur autoroute a été testé au moins une fois. C’était, il me semble, dans les années 70 (ou 80).
    Internet est plus défaillant en texte, en photos et en vidéos que ma mémoire ! lol Je ne trouve pas de trace (mais Internet, ce n’est pas la vraie Vie ! re-lol

  26. Nantais dit :

    Pendant les discussions (notamment entre internautes) qui ont précédé le référendum sur Notre-Dame-des-Landes* la grande quantité d’aérodromes sur le territoire français fut maintes fois évoquée. Il est donc probable (je ne sais pas) que nous avons assez de terrains de dégagement.
    .
    * référendum dont le résultat fut bafoué, il faut le rappeler mais c’est une autre question.

  27. FreeWorld dit :

    Espérons que le processus de ratification d’accession a l’Otan de la Finlande et de la Suède se clôture rapidement, restent Hongrie et la Turquie… les deux pays pro-russe de l’Otan. Il est sans doute temps pour l’oncle Sam de leur signifier a la Turquie et a la Hongrie la porte de sortie de l’Otan s’ils persistent a trainer des pieds pour faire plaisir a Putain

  28. FreeWorld dit :

    Les petits Saab suédois sont parfaits pour une dispersion sur routes, et en plus ils volent avec de l’essence pour automobile. Un avion trop ignoré et pour contrer les russes par besoin de F22, ou autre avion dernier cri impayable. Le Saab fait très bien l’affaire pour une defense aérienne opérationnelle.

    • FreeWorld dit :

      Essence pour automobile je m’avance un peu je crois kerosene civil au moins.

  29. Guillotin dit :

    @ Bench: quand on commence par m’insulter , il ne faut pas s’attendre à ce je donne ensuite de gentilles réponses à vos questions, surtout quand mes propos sont clairs, simples à comprendre et sans besoin d’explications autres. Vous ne connaissez pas les opérations à Landivisiau, restons-en là, et si vous voulez apprendre, allez-y. ça tombe bien puisque la base se vide pour « remplir » le pont du CDG.