La Corée du Sud confirme l’achat de 20 chasseurs-bombardiers F-35A supplémentaires

En 2012, la Corée du Sud lança un appel d’offres d’une valeur de 7,3 milliards de dollars pour se procurer 60 nouveaux avions de combat destinés à remplacer les F-5 Tiger II de sa force aérienne [RoKAF – Republic of Korea Air Force]. Pendant un temps, le F-15 Silent Eagle de Boeing était donné favori, face au F-35A de Lockheed-Martin et au Typhoon du consortium Eurofighter.

Seulement, quelques jours avant la confirmation d’une décision en faveur du F-15SE, une lettre ouverte signée par dix-sept anciens généraux de la RoKAF contesta le choix de l’avion produit par Boeing pour mieux défendre celui du F-35A. « Nous ne pouvons pas choisir des voiturettes à la place de berlines simplement parce qu’elles sont moins chères », firent-ils valoir. Aussi, la DAPA, l’équivalent sud-coréen de la DGA française, reporta l’annonce qu’elle était censée alors faire.

Et, finalement, le F-15SE fut écarté… au profit d’une commande de 40 F-35A. Celle-ci fut signée en 2014. Cependant, le besoin initial étant de 60 nouveaux avions de combat, le ministère sud-coréen de la Défense fit savoir, deux ans plus tard, qu’il envisageait de se procurer 20 autre exemplaires du chasseur-bombardier conçu par Lockheed-Martin. Une nécessité, avait-il été alors avancé, pour mener à bien l’opération KMPR [Korea Massive Punishment & Retaliation] en cas de recours à l’arme nucléaire par la Corée du Nord, l’objectif étant de disposer de suffisamment de capacités pour neutraliser simultanément tous les sites de lancement des missiles nord-coréens.

Cependant, l’affaire en resta là… car, par la suite, Séoul fit part de son intention de doter ses forces navales d’un porte-avions légers [programme CVX, ndlr]… Et donc d’acquérir au moins vingt F-35B [à décollage court et à atterissage vertical]. Aussi, aussi élevé soit-il, le budget militaire sud-coréen imposait de faire des choix… et le projet concernant l’achat des 20 F-35A fut remis à plus tard. Du moins le croyait-on…

Si le projet de porte-avions légers est toujours sur la table, il suscite quelques réserves au sein de la nouvelle administration sud-coréenne, mise en place après l’élection de Yoon Seok-youl à la présidence. Ce qui, semble-t-il, favoriser le projet de la RoKAF d’acquérir 20 F-35A suppémentaires.

En juin, il a été dit que la DAPA allait proposer l’achat de ces 20 F-35A, portés au block 4 [c’est à dire la version disposant de l’ensemble des capacités prévues par le programme F-35, ndlr] pour environ 3 milliards de dollars. Restait alors à en attendre la confirmation. Ce qui vient d’être fait, ce 15 juillet.

Le ministère de la Défense « a approuvé ce vendredi un projet de 3’940 milliards de wons [2,97 milliards de dollars] pour déployer une vingtaine de chasseurs furtifs F-35A supplémentaires d’ici 2028 dans le cadre des efforts visant à contrer les menaces nucléaires et de missiles de la Corée du Nord », a en effet indiqué l’agence de presse Yonhap. « Le Comité de promotion des projets de défense a approuvé le plan d’approvisionnement ‘de base’, qui pourrait être ajusté à la suite d’une étude de faisabilité et d’autres procédures, selon la DAPA », a-t-elle ajouté.

Cette annonce a été faite alors que la RoKAF et l’US Air Force viennent de mener leur premier exercice conjoint impliquant leurs F-35A respectifs.

Par ailleurs, Séoul a également l’intention de se procurer 18 hélicoptères de transport lourd [HTL] CH-47F Chinook auprès de Boeing, pour un peu plus d’un milliard de dollars. Ces appareils remplaceront les CH-47D vieillissants à partir de 2028.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

68 contributions

  1. Gaynako dit :

    Le prix de l’alliance avec les USA se matérialise dans la plupart des cas, avec d’achat d’armes américaines. Dans un avenir proche, à l’exception de la France, de la Russie, de la Chine et peut-être à long terme, de l’Inde, les USA assujetiront l’industrie d’armement de beaucoup de pays.
    Le monde traverse un moment de réarmement qui se traduira par l’émergence d’industries militaires dans peu de pays et la disparition de celles-ci dans de nombreux pays.

    • Polymères dit :

      On assiste a tout l’inverse depuis de nombreuses années.
      On voit se développer des productions chinoises qui sont de moins en moins des produits soviétiques produits sous licence ou copié.
      On voit une industrie indienne, turque, israélienne, sud-coréenne, japonaise, émirienne, brésilienne et de bien d’autres.
      Il y a 30 ou 40 ans vous ne voyez pas cela, c’était généralement soit des armes américaines, soit des armes soviétiques soit françaises qui se partageaient le marché export avec quelque pays ayant des productions nationales, souvent en coopération avec l’un de ces 3 pays. Désormais on est concurrencé de partout, il devient presque impossible de vendre des blindés par exemple tellement il y en a de partout et que tout le monde veut faire à la maison. Désormais il devient presque commun de devoir faire participer le client dans une certaine proportion industrielle, ça fait partie de la vente.
      Le F-35 est un exemple d’avion ou les clients initiaux ont une participation industrielle dans le projet. Les américains ensuite restent un allié de premier ordre, peu importe l’avis de certains américanophobes qui veulent à tout prix en faire un ennemi. Il est logique qu’un pays comme Israël qui reçoit des aides financières des américains finissent par acquérir le F-35. Il est logique que des pays comme le Japon, la Corée du Sud qui accueillent des dizaines de milliers d’américains chez eux et qui ont des accords de défense importants finissent eux aussi par le prendre. Il est logique que lorsque les américains permettent à des pays de bénéficier d’un rôle dans leur dissuasion nucléaire (donc concrètement d’être sous leur parapluie) qu’ils fassent dépendre cela sur une capacité que seul le F-35 pourra mettre en oeuvre, ben ces pays se tournent vers lui. Normal quand un pays de l’Est demande de l’assistance, que les américains y déploient une brigade et s’affiche ouvertement à leurs côtés, que derrière ils soient récompensés, il en va de même pour les américains dans le Golfe ou dès lors qu’ils ne jouent plus le jeu anti-iranien ou qu’ils se désengagent, leur intérêt diminue.

      Mais visiblement beaucoup de monde ne « comprend » pas cela et ils vont continuer à conspuer une hégémonie américaine qu’on devrait tous combattre et fuir. Mais le monde ne fonctionne pas par idéologie mais par intérêts, qu’on réalise une liste d’avantages et d’inconvénients à être l’allié ou l’ennemi des américains et vous comprendrez pourquoi il vaut mieux avoir un allié dérangeant qu’un ennemi handicapant.
      Donc en prenant cette réalité en compte, il faut savoir tirer son épingle du jeu. Comprendre que s’engager pour les autres ben ça paye et c’est ce qui fait le « succès » des américains. L’intérêt national et la grandeur d’un pays n’est pas nombriliste, faut savoir participer aux affaires du monde, peu importe que vous jugiez cela sans intérêts pour les français. On ne peut pas d’un côté se plaindre que les polonais achètent aux américains pour les remercier de leur engagement contre les russes et dans le même temps vouloir qu’ils achètent français en échange de rien, si ce n’est presque en leur disant que la Russie est un partenaire à qui il faut donner la main. C’est totalement illogique. Les « petits » pays ont toujours cherché à vouloir être l’allié des grands pays et ils ont toujours offerts des contreparties, que ce soit diplomatique (soutien), économique ou militaire (faut pas espérer obtenir naturellement la participation des autres, si vous même n’êtes pas prêt à participer pour les autres).

      Pour le nucléaire c’est pareil, les américains acceptent via la bombe B-61 d’en donner un usage contrôlé à certains pays. Cela ne remet aucunement en question leur indépendance et autonomie stratégique, mais ça permet un positionnement et lui donne un rôle central comme allié. Là aussi faut le comprendre, la France pourrait jouer au même jeu au niveau européen, mais on a toujours des gens qui vont lier cela à une perte de notre indépendance, qui vont faire comme si la France ne serait plus souveraine ni autonome de sa dissuasion nucléaire. On est toujours dans ce même paradoxe ou ceux qui sont les plus anti-américains sont aussi ceux qui agissent le plus (inconsciemment) dans les intérêts des américains, car ils ne comprennent pas que l’on ne se débarrasse pas des américains en s’y opposant ou par idéologie, mais qu’il faut pouvoir les remplacer pour les rendre inutiles, savoir compenser et offrir une alternative. Vous ne pouvez pas dire à un pays de perdre les avantages d’être un allié proche des américains en leur disant « c’est pour votre bien » quand derrière il n’y a aucun avantages à en tirer autre qu’un « sentiment ».
      Ceux qui pensent par exemple que nous devons quitter l’Otan pour notre souveraineté ne comprennent pas qu’en s’isolant on ne fera rien changer, que cela ne fera que renforcer l’influence américaine, qu’on ne sortira pas plus forts, avec une armée plus forte et plus capable qu’elle ne l’est aujourd’hui. Dire cela ne veut pas dire être pour l’Otan et pour les américains, c’est juste savoir analyser la situation du moment. Je l’ai déjà dit ici, ce que nous devons faire, c’est renforcer intensivement nos armées, c’est accepter d’offrir un parapluie nucléaire à toute l’Europe, c’est d’en faire participer certains pays, c’est accepter que la Russie soit une puissance rivale, accepter de s’investir fortement avec d’autres pays européens à l’Est.

      La Russie d’ailleurs, n’est-ce pas là aussi le formidable exemple de l’anti-américanisme qui réussit à faire l’exact opposé de ce qu’elle recherche. La Russie redonnant à l’Otan une importance qui se perdait (allant jusqu’à intégrer des nations jusqu’alors neutres), amenant toujours plus d’américains, débloquant de beaux contrats d’armements en parallèle en poussant à n réarmement de presque tout le continent. Pourtant si les russes étaient un minimum intelligents, la meilleure politique anti-américaine était en réalité de mener une politique amicale, respectueuse et collaborative avec l’Europe. Mais au Kremlin, la pensée de la guerre froide et un impérialisme refoulé pousse à une politique militariste de confrontation et de soumission (ou on cherche la dépendance énergétique par exemple pour faire du chantage). Là aussi on trouvera le même camp anti-américain qui va vendre le « potentiel » de la Russie (ils ont raison de le souligner) sauf que ce potentiel se heurte à la réalité qu’ils ne veulent pas voir et comprendre, qui est celle de cette politique militariste de confrontation et de domination qui ne peut pas en faire un partenaire « normal ».

      Ce potentiel russe est donc largement foutu en l’air, encore plus depuis la formidable idée d’annexer l’Ukraine par la guerre, chose qui amènera aux russes, l’exact opposé de ce qu’ils espéraient, une Ukraine qui lui tournera le dos pour toujours, qui fera de la lutte contre l’influence russe son combat quotidien. Elle s’est construit un ennemi sur le long terme alors qu’il y a quelques années, elle pouvait y voir un pays « frère » avec une forte sympathie, une forte influence pour les russes. D’ailleurs en février, les russes avaient sûrement en tête qu’ils allaient prendre l’Ukraine comme ils ont pris la Crimée, pensant naïvement qu’ils seraient presque reçus en libérateurs.

      Pour en revenir un peu à l’industrie de l’armement, il est bon de constater qu’un peu partout, on est loin d’une indépendance. Qu’on construit des choses avec des fournisseurs qui viennent des 4 coins du monde. Un grand nombre de produits qu’on pense « national » sont en réalité des assemblages d’éléments venants de l’étranger. Les russes par exemple, qui sont aujourd’hui sous sanctions en font les frais. Pourtant on pourrait se dire qu’ils font qu’avec des ressources locales, alors qu’au final on retrouve dans leurs pertes (blindés, aéronefs, missiles, drones etc…) un grand nombre de composants étrangers qui permettent une « modernité ». C’est comme leurs chars T-72 qui sont « modernisés », en réalité on est face à l’ajout de systèmes étrangers que les russes ne maitrisent pas. On aura des caméras, une conduite de tir, un système de communication français à l’intérieur. Toute leur industrie est grippée, tout le soutien est bloqué et ils ne vont pas trouver une alternative nationale en un claquement de doigts, s’ils font déjà comme ça depuis 20 ans, ce n’est pas pour rien. Idem avec le fournisseur ukrainien qui a cessé de fournir à la Russie après 2014. Les russes ont été bloqués sur un paquet de choses, le soutien de vieux hélicos, avions ou navires ne pouvait plus se faire, ne peut plus se faire. Personne ne se pose la question du pourquoi on ne voit pas les anciens MI-24 et MI-8 en action (ou alors en échantillon) en Ukraine alors qu’ils sont toujours sensé être les parcs principaux d’hélicoptères en Russie? Car la plupart ne peuvent pas/plus voler car ils ont des moteurs ukrainiens, les russes sont obligés d’utiliser leurs hélicos modernes ayant des moteurs russes et ils n’y a pas les réserves d’hélicos qu’on pense. Les variantes modernes du MI-24 et MI-8 ne sont pas nombreux dans l’armée russe mais ce sont les seuls qu’on voit à l’oeuvre en Ukraine. C’est ainsi pour un paquet de choses, les russes ayant été contraints de vendre/brader des frégates aux indiens, d’annuler des projets à faire ou des programmes en cours.
      Ils sont aujourd’hui confronté à un énorme problème que beaucoup aiment à minimiser ou ignorer en pensant toujours que la Russie va trouver une « solution ». Mais ça ne se fera pas facilement ni du jour au lendemain, n’est-ce pas les russes qui disaient en 2014 que dans 2 ans (donc 2016) ils auront réalisés leur successeur aux Mistral car grâce à nous ils « savaient faire » ? On attend toujours de voir un tel navire en service actif dans leur marine. Et à défaut de pouvoir se payer et faire des porte-avions, on va se satisfaire d’un missile tueur de porte-avions accompagné d’une propagande ou le porte-avions « ça ne sert à rien et c’est vulnérable, que ceux qui en ont n’ont aucun avantage à en avoir ».
      Ce que je veux dire par cet exemple russe, c’est que je pense que le futur va être, en particulier pour des pays comme le nôtre ou bien entendu la Russie et d’autres, la recherche d’une industrie militaire qui ne soit pas soumise à des composants étrangers. Que l’intérêt va être de construire ou reconstruire une production de A à Z et de devenir pour des pays plus secondaires dans la construction locale d’armements, des fournisseurs cruciaux d’éléments complexes.

      • Anonymelol dit :

        Très bonne analyse et bien écrite

      • Distras dit :

        Bien le pamphlet sur l’anti-américanisme primaire … Jusqu’à l’absurde de certains.Par contre, le pamphlet anti-Russe me déçoit !Les Mi-24 et Mi-28 sont des dinosaures contemporains des super-frelons ; voyez-vous la France envoyer ces grands-mères au front ? Certes, ils ont été modernisés, car ils sont increvables, mais leur zone de chalandise se situe dans les pays émergents qui se contentent du minimum! Quant à la théorie du manque de moteurs, je suis aussitôt retombé de mon enchantement en admirant votre logique implacable et votre haut sens qualitatif de la narration écrite !Savez-vous que des Mi-24 et Mi-28 volent partout dans le monde encore aujourd’hui ? On se demande bien où ils puisent leur stock de pièces ….. Plus sérieusement, les Russes ont estimé que le champ de bataille ukrainien ne se prêtait pas à ce genre d’appareils plus que cinquantenaires !Quant à la dépendance de la Russie aux équipements étrangers, si vous aviez questionné votre cerveau au lieu de le laisser sombrer aveuglément dans ce courant rédactionnel propagandiste ambiant, vous auriez fait la correction vous-même, en vous rendant compte que le problème est à présent réglé pour longtemps avec le septième train de sanctions visant Moscou !Cela dit, bravo pour l’analyse froide des dépendances militaires occidentales ; On est loin de la macaréna franco-franchouillarde absurde de certains !

    • john dit :

      On l’entend souvent, et pourtant, il n’y a jamais eu autant de projets d’avions de chasse en développement dans les pays alliés des USA. Donc il y a un premier problème de logique.
      Ensuite, les USA n’ont jamais eu autant de projets majeurs qui sont basés sur des équipements européens !
      Et sur les projets en Europe et en Asie, un grand nombre d’achats voient la production localisée dans le pays client. Et je parle de la production, pas uniquement de l’assemblage !
      La Corée du Sud n’a jamais eu une industrie militaire aussi puissante qu’aujourd’hui. Donc cette remarque sur cet article est d’autant plus absurde.
      En Europe, il n’y a jamais eu aussi peu de navires, et d’équipement terrestre provenant des USA.
      Les seules ventes majeures des USA ces dernières années, c’est le F-35. Dans ce cas, ces 20 F-35 étaient prévu depuis 2002. Et pourtant, ils ont bien développé leur KF-21 !
      Le F-35 a été fait en partenariat dans la plupart des nations clientes et il apporte du travail à bcp de nations. Et il se trouve que si il s’est bien vendu, c’est entre autres parce que personne n’a rien à proposer dans cette catégorie d’appareils modernes !
      Quand les choix du F-35 ont été fait dans les années 2000, en face il y avait l’Eurofighter, le Rafale, le Gripen, et les appareils de 4e génération américains.
      – Pour la France, elle a la réputation de ne pas moderniser d’appareils dès la mise en service d’un nouvel appareil. Cela a été le cas pour le Mirage 2000, le Mirage F1,… Donc pour des petits clients, acheter un Rafale pour une entrée en service dans les années 2020-2030, sachant qu’il était prévu que le NGF entre en service dès 2035-2040, cela signifiait un risque de se retrouver avec un vieil appareil après quelques années de service.
      – pour l’Eurofighter c’est pareil, les 4e génération américains sont en service depuis longtemps donc leur capacité à évoluer atteint une limite, et il n’y avait pas de confirmation d’un nouveau Gripen.
      Ensuite, quand il s’est agi de faire des essais pour la Suisse et la Finlande, les appareils proposés en face étaient « anciens ». Le Gripen n’a pas pu être testé en Suisse. Mais en Finlande il a eu de bons résultats. C’est parce que ses capacités nouvelles de combat en réseau ont impressionné. Pour le Rafale F3, l’Eurofighter T3, ces capacités sont limitées, et prévues pour la tranche suivante. Donc ces éléments n’ont pas pu être testés.
      Donc si vous regardez factuellement la situation sans vouloir interpréter en se victimisant, les choix sont logiques !
      Et si il y a tant de clients du F-35 et que les USA ne l’exportent pas à tous, il y a peut-être une raison.

      • Bomber X dit :

        @john
        pas la peine de vous fendre de commentaires longs et ennuyeux radotant des choses fausses.
        Ici, tout le monde ou presque sait ce qu’il en est du programme F-35 : La majorité des pays acquéreurs se sont joints au programme dès le début, participant à sa définition, et bien avant que les coûts dérapent, bien avant que l’on connaisse toutes les tares dont souffre cet appareil.
        De fait, pour tous ces pays, vu les investissements engagés, pas moyen de faire demi tour: ils boiront le calice jusqu’à la lie. Quoi de plus normal, puisque c’est leur avion, celui de leurs industries militaires respectives.
        Seulement, vis à vis de leurs opinions publiques, impossible de dire qu’ils se sont trompés. L’Australie a bien essayé il y a quelques temps, parlant « d’une erreur de casting », avant que tout soit mis sous le boisseau . Seuls les USA peuvent se permettre de critiquer ce programme catastrophique, via les organismes officiels du Sénat, du Pentagone, car seuls les USA ont des voies de recours.
        Quant à la Corée : la participation de l’industrie américaine, et particulièrement L.M. , à leur KF-21, était conditionnée à l’acquisition d’un nombre significatif de F-35. Car c’est bien le F-15 qui avait gagné la compétition (et encore avant, c’était le Rafale….). On voit d’ailleurs la ressemblance de leur avion avec le F-35, tout comme leur T-50 reprend des caractéristiques et pièces du F-16 américain.
        Et s’il y a tant de clients du F-35, la raison est connue, et elle est seulement géopolitique : s’assurer la protection des Américains.

        • Sorensen dit :

          « Quant à la Corée : la participation de l’industrie américaine, et particulièrement L.M. , à leur KF-21, était conditionnée à l’acquisition d’un nombre significatif de F-35. » C’est faux.

           » On voit d’ailleurs la ressemblance de leur avion avec le F-35, » Le F-22

          • Bomber X dit :

            1/-Je vous invite à revoir les péripéties du début du programme KF-X, notamment en ce qui concerne les conditions de participation de L.M. au programme.
            A titre d’exemple, voyez la fin du lien ci-dessous…….
            https://fr.yna.co.kr/view/AFR20151209001900884
            2/- Le fait que le KF-21 soit biréacteur comme le F-22 ne fait pas tout. L’allure générale et les technologies de l’appareil coréen sont bien issues de celles du F-35.
            3/- Si @Sorensen, l’autoproclamé « surdiplômé » de ce site avait une quelconque crédibilité, ça se saurait depuis longtemps……. 🙂

          • Distras dit :

            @Bomber X,
            Mais tu es plein de haine mon vieux, ouh làlà !
            D’abord ‘tout le monde ici’ c’est qui, c’est où ? Ton petit groupe de chômeurs du nord, frustrés de la réussite d’une grande nation partenaire de ton propre pays ?
            Tu aurais ne serait ce qu’un peu d’honnêteté intellectuelle que tu reconaitrai tous les efforts entrepris pas les USA pour régler les problèmes du F-35 ! Tout est publié sur internet via le GAO !
            Alors comme ça ne te plait pas, tu tombes dans la suspicion « des Américains qui vont entuber tout le monde » !
            Peut-être as-tu entendu parler dans ta grotte, du précédent programme F-16 qui fut le plus réussi, mondialement parlant ?  Et tu sais, déjà à cette époque, les olibrius  comme toi se répandaient en imprécations pour jurer que le lait des vaches allait tourner dans leurs pis à cause de la mutiplication des bangs supersoniques !
            Sans avoir la prétention de te faire changer d’avis, analyse un peu tes arguments qui sont assez primitifs !
            Sache aussi que l’argent est le moteur de l’avancée technologique ! Or avec les budgets du F-35, on ferait voler une locomotive à vapeur !
            Enfin, tu dois comprendre que dans ce monde, c’est toujours le meilleur qui s’impose ! Je n’ai pas dit, le plus performant, ou le meilleur lobbyiste, ou le plus riche,  juste celui qui est les trois à la fois !

          • Alpha (α) dit :

            Ah ! Sosso(t) vient de se faire ouvrir par le Bombardier « X » ! 🙂
            Et effectivement Sosso(t) est encore une fois dans l’erreur…
            En fait pour être tout à fait précis, tout s’est joué dans la phase 3 du programme coréen F-X visant à trouver un remplaçant aux F-4 et F-5.
            Au départ, en 2013 et après compétition, le DAPA (Agence chargée des programmes d’acquisition d’équipements de défense sud-coréenne) a choisi le F-15SE de Boeing, essentiellement pour des raisons de coûts . Le F-35 était hors budget, et il n’y avait aucune garantie sur le MCO. Mais Lockheed-Martin joua sur le fait que les Coréens étaient à la recherche de technologies pour leur futur KF-X, soutenus par l’administration US soucieuse de vendre à tout prix le Lightning II pour en faire baisser les coûts, et aidés par certains officiels de la Force aérienne sud-coréenne qui faisaient toujours pression pour une commande du F-35, afin d’utiliser l’avion pour des transferts de technologies à destination du programme KF-X local.
            Mais le DAPA tenu bon, sans toutefois faire d’annonce officielle pour le choix de son nouveau chasseur.
            Puis, bizarrement, étrangement, « patatra » !
            La phase 3 du contrat F-X fut annulée !…
            Le Ministère de la Défense a rejeté les résultats de la compétition et a déclaré en lancer une nouvelle, afin de « sécuriser les capacités militaires en phase avec les récents développements technologiques aéronautiques ».
            Tout était dit, et la voie royale était toute tracée pour le F-35.
            Et sous la pression américaine de L.M., avançant sa participation au programme local KF-X, la Corée du Sud a formellement décidé d’acheter quarante F-35A Lightning II pour répondre au programme F-X le 24 mars 2014.
            Mais l’histoire ne s’arrête pas là : si les Etats-Unis autorisèrent L.M. à accompagner KAI et la DAPA dans ce programme, ils rompirent leur accord et mirent un veto sur 4 technologies critiques, à savoir le radar AESA, le système de détection infrarouge IRST, la suite de guerre électronique d’autodéfense, et le pod de visée infrarouge, obligeant les Coréens à développer leurs propres matériels, ce qu’ils firent malgré tout, avec efficacité !
            Comme quoi, et malgré le succès final du KF-21 Boromae, on se fait toujours cocufier par les Américains… 😉

        • Bomber X dit :

          @Distras
          « Ton petit groupe de chômeurs du nord,  »
          Argh ! Diantre ! Je suis démasqué ! Et par un raciste en plus ! Ainsi donc, je serai un « Chete’Mi » du Noooord ! Quelle perspicacité !
          Si celle-ci est égale à tes capacités d’analyse des rapports officiels US dont le GAO que tu n’as visiblement pas lus, alors effectivement, je n’ai plus qu’à m’incliner.
          Pour ton histoire sur le F-16, tu vas peut être nous dire que tu as consulté plein de liens internet à l’époque ? 🙂
          P.S. Je suis à environ 950 Km du Nord….. La précision de ton commentaire est décidément égale à celle d’un missile russe « de haute précision » !!! 🙂 🙂 🙂

  2. Blackbird dit :

    C’est une bonne nouvelle.
    Cela permettra de renforcer l’alliance des deux pays.
    La Corée du Sud étant un de notre plus proche allié dans la région.
    Je précise je suis de nationalité américaine. Et aussi désolé si il y a des fautes.

    • Loufi dit :

      Allié ou vassal ?
      Sinon soit le f35 baching est de la pure mauvaise foi à la française, soit les critiques sont justifiées il faut vraiment s’inquiéter pour l’otan et « l’occident » en cas de gros conflit car plus aucun pays n’aura de force aérienne à force de s’équiper d’avions qui ne marchent pas

    • Oliver dit :

      Est-ce que le Block 4 verra le jour avant le grand soir ?
      Les conséquences géopolitiques et géostratégiques de la guerre en Ukraine vont redessiner le monde, enfin celui des survivants.

    • AirTatto dit :

      This is a great news indeed. If we look at history, especially the Korean War, we can see that China, in case of an attack on Taiwan and American/international response, will do its part by possibly starting a Korean war. However, I think the F-35 in its present version is not a very good aircraft other than for first strikes and passive detection. A few F-15ex would be a good investment for South Korea with the future AIM-260.
      (Your French is perfect)

      • Waroch dit :

        Pour citer Chabal: « We’re in France, we speak French ».

        Blackbird s’exprime en bon français, alors faisons de même: c’est la meilleure façon d’être courtois, non?

    • lgbtqi+ dit :

      Welcome here, and don’t be afraid by the invasion of silly people, pro-putin, pro-xi-jinping, etc. They are only trolls trying to help putin-land in his psy-op.

      • ScopeWizard dit :

        @lgbtqi+

        Oh please , don’ t lie or talk so much kind of rubbishes little proud pretender !

        Better than anyone else here , you perfectly know that your hate for everything that is not pro-LGBT is coupled with a desire for entryism .

        Are you paid for this , this is one of the questions ; it is likely but I think you really could be .

        The fact is from the moment you arrived , you have never stopped pushing the militant side of this ideology .

        But of course when someone is as smart as you are , fortunately the masks fall off very quickly .

        In sum , all this is terribly lacking in subtlety .

        • lgbtqi+ dit :

          Toujours aussi rageux sur votre clavier. Et inutilement long.

          • ScopeWizard dit :

            Non seulement vous ne pigez rien mais en plus vous voilà radotant ?

            Perdez pas les pantoufles…

            I repeat : better than anyone else , you know perfectly what you are doing here , your aim is less to participate and dialogue than to impose your ideology ; this is entryism and you know this very well .

  3. Luc dit :

    « une lettre ouverte signée par dix-sept anciens généraux de la RoKAF contesta le choix de l’avion produit par Boeing pour mieux défendre celui du F-35A »
    Sacré reconnaissances des capacités du F-35A.

    • anonymelol dit :

      Oui surtout que c’est Lockheed pas Boeing

    • Waroch dit :

      Par rapport au F-15 Silent Eagle, oui. Mais le Silent Eagle n’a jamais vraiment convaincu, depuis Boeing a décroché des contrats pour le F-15 EX, qui est un développement radicalement différent de ce qu’était le SE. En gros, jouer sur les points forts de l’avion pour compléter la flotte de F-35, plutôt que de lui coller des cache-misères pour essayer de le concurrencer frontalement. Donc bon, pas très surprenant dans l’absolu.

  4. philbeau dit :

    On peine un peu à suivre la danse du ventre effectuée par la Corée du sud avec l’allié américain indispensable , et notamment son programme de chasseur « de 5è génération » mené en parallèle avec un équipement pérenne à base de F35 qui , semble – t-il ont l’un et l’autre le même rôle…A partir de quand y aura – t -il basculement affirmé pour l’avion national , est – ce l’objectif , et comment Washington voit – il ce qui est un peu un jeu de dupes ? Idem dans le domaine naval , où la dépendance envers les matériels américains s’étiole un peu plus à chaque programme ? On peut voir une similitude avec le cas britannique , et le programme Tempest versus F35 . Ou , plus comique , le Scaf vu d’Allemagne à marier avec une politique d’équipement qui redevient 100% US .

    • FredericA dit :

      Bonne analyse 😉
      .
      Je pense que la Corée du Sud veux éviter de privilégier sa production nationale car elle n’atteint pas (encore) le niveau des productions US. L’Inde a fait le choix inverse avec son Tejas. Les objectifs n’étant pas atteints avec ce dernier, elle est sagement revenu sur sa décision en ouvrant la porte à des appareils occidentaux plus mâture.

    • john dit :

      On comprend que vous ayez de la peine, mais c’est parce que vous n’avez pas bien suivi la situation… Si vous l’aviez suivie, vous sauriez que cet achat était prévu depuis longtemps !
      Je vais commencer par vos comparaisons douteuses.
      Pour le Royaume Uni, le programme F-35 est un programme qui leur apporte autant de travail voire plus qu’un programme national sans export. Donc économiquement, ce programme est pertinent. Et comme le Royaume Uni veut poursuivre la stratégie de flotte multiple, ils n’ont d’autres choix que de collaborer. D’où cette situation. Pour le domaine naval, de quoi parlez-vous? Qu’est-ce qui dépend des USA?

      Pour l’Allemagne, oui, l’achat de F-35 est logique vu les résultats des essais suisses et finlandais. Mais en plus, c’est un achat limité pour reprendre la mission de dissuasion nucléaire du Tornado. Par contre pour le reste, c’est bien l’Eurofighter qui va reprendre l’ensemble des missions, avec des commandes en cours, et la modernisation de certains éléments des Eurofighter déjà en service.
      Pour le reste, l’Allemagne n’a pas énormément d’équipements américains. Avec l’achat des P-8 Poseidon, la France et l’Allemagne avaient un niveau d’équipement américain équivalent. Avec le F-35, l’Allemagne a légèrement pris les devants. Et pour les hélicoptères lourds, ils seront entièrement produits en Allemagne. Pas assemblés, mais produits ! Et sur ce point, l’Allemagne a cherché depuis longtemps à faire un programme européen. La France n’a pas voulu le faire. Donc leur reprocher cet achat est absurde. D’autant que la France réfléchit constamment à acheter le CH-47 !
      L’achat du P-8 en plus est logique. Les besoins allemands sont limités, leur côtes, les eaux territoriales et la ZEE ne sont pas comparables à ce dont la France a besoin. La France a un intérêt à développer son propre appareil vu les dizaines dont elle a besoin. L’Allemagne en a déjà assez avec 5. Et tous les gros clients potentiels d’un avion de patrouille maritime ont déjà sélectionné le P8. Donc les possibilités d’exportation sont quasiment inexistantes ! Ce qui rend l’investissement dans une nouvelle plateforme inutile pour l’Allemagne ! C’est l’équivalent de l’achat français des E-3C, leur modernisation, l’E-3D.

      Autre élément, vous voulez mettre en compétition le F-35 avec tout au sain même des nations. Ne comprenez vous pas qu’un pays ait une stratégie qui diffère de celle de la France? Et ne comprenez-vous pas que la furtivité est vue aujourd’hui comme une nécessité? Même la France a eu son lot de généraux qui en voulaient pour cette raison !

      Pour la Corée du Sud… En 2002, ils ont lancé le programme F-X dont le but était de remplacer les F-4, F-5 les plus anciens. Puis les plus récents seraient ensuite remplacés par ce qu’est devenu le KF-21.
      Le KF-21 arrivera en service dès 2026, 40 produits prévus en 2028, 120 en 2032, puis probablement des commandes additionnelles par la suite !

      Le programme F-X a été scindé en 3 phases. Et le but était l’achat de 120 appareils ! Cela a été annoncé dès le début ! Et même dans les années 90. Sauf que pour des raisons budgétaires, ce programme a été scindé, parce qu’au début des années 2000, le budget ne permettait pas d’acheter 120 appareils.
      https://thediplomat.com/2013/07/south-koreas-f-x-project-and-structural-disarmament/
      1. Achat de 40 F-15E pour la phase 1.
      2. Pour compenser le départ à la retraite des F-5 A/B (avion très très très vieux et totalement dépassés au milieu des années 2000), une nouvelle commande de 21 F-15 est passée (sauf erreur, le 21e est pour compenser un crash)
      3. En 2014, décision de poursuivre le remplacement de l’ancienne flotte. Pour remplacer les F-4 et F-5 les plus anciens en service ! Le besoin était de 60 appareils.
      Mais en plus, avec les capacités nord-coréennes qui se développaient dans le nucléaire, la Corée du Sud a déterminé qu’avoir une capacité de frappe préventive avec le F-35 pourrait aider pour se protéger du Nord. En 2014, 40 F-35 sont commandés (commande ferme), et 20 en option. En 2017, la Corée du Sud confirme l’intérêt pour les 20 F-35 en plus. BREF, ici, cette commande n’est pas une surprise, elle est attendue, de la même manière que pour les Pays Bas qui annonçaient vouloir commander plus d’appareils, et que la première commande était un début !

      Complexité d’une situation ne signifie pas danse du ventre ! Et en l’occurrence, la Corée du Sud est un exemple à suivre pour certains, car au moins ils remplacent les anciens appareils avec un nombre important d’appareils modernes. Quasiment du 1 pour 1 pour remplacer des petits chasseurs par des gros chasseurs (F-15 et F-35).

      L’ironie dans votre commentaire, et depuis longtemps, c’est que vous affirmiez que les clients du F-35 n’auraient pas les moyens de développer un autre appareil, qu’ils ne le feraient pas, blablabla.
      L’Italie, le Royaume Uni, la Corée du Sud, le Japon, ceux qui annoncent depuis longtemps développer un futur appareil pour les années 2030-2040 sont tous en train de poursuivre leur développement avec des investissements conséquents !
      Donc vos opinions sur la situation sont un peu à côté de la réalité.

      • philbeau dit :

        Ah , l’avocat appointé du F35 n’a pas manqué d’apporté sa contribution laborieuse et basique maintenant qu’on y est habitué à la cause de la merveille du siècle , qu’il est obligatoire de vénérer sous peine d’être excommunié de la pensée aéronautique . John , épargnez nous votre bla bla ,justement , répété mille fois , pour nous donner juste votre avis sur la question que je pose : quand dans un pays qui se veut être encore présent au nombre extrêmement limité des concepteurs et réalisateurs d’avions de chasse , comme c’est le cas du UK , ou ont des prétentions à disposer de cette capacité pour avoir à terme une indépendance significative dans ce domaine comme la Corée du Sud , se trouvent à être mis en ligne à la fois le F35 de l’allié obligé américain , et un projet alternatif devant remplir à terme le même créneau opérationnel , que reste-t-il au bout d’un moment comme solution ,politique et industrielle ? repensez à vos histoire d’enfance ça soulagera votre intellect surchargé du dossier F35 , celle de Pince mi et pince moi qui sont dans un bateau , les évidences sont toujours celles qui sont les plus simples …

      • philbeau dit :

        Concernant la marine sud coréenne , et son développement sur des bases nationales , mettez à jour votre information John , au lieu de rabâcher sans cesse un discours américano-centré :
        https://meta-defense.fr/2022/07/11/avec-kddx-la-coree-du-sud-lance-son-3eme-programme-de-destroyers-nouvelle-generation/

  5. sergio dit :

    Les pauvres….

  6. Stéphane Leroy dit :

    Il a combien de silos le cousin du nord?
    Sur un bon de commande de 60 appareils, ça fait combien, en ligne à l’instant T…soyons fous, on partira du postulat que la totalité de la commande a été livrée au client (il en reste combien aux stades pour la formation ?

    Les coréens vont-ils demander aux suisses la possibilité d’utiliser les simulateurs de vol pour remplir cette mission de destruction de silos…

  7. Thierry (le plus ancien) dit :

    En achetant mon nouveau smartphone Samsung Galaxy je suis bien content d’avoir participé indirectement à l’achat de ces F-35 face à Kim Kong dans son île derrière sa barrière de mines.

    Si ça venait à tourner vilain ces F-35 démontreraient une valeur militaire bien supérieur à l’arme nucléaire Nord Koréenne en frappant partout et n’importe quand totalement impunément.

    ————————————–
    « une lettre ouverte signée par dix-sept anciens généraux de la RoKAF contesta le choix de l’avion produit par Boeing (F-15) pour mieux défendre celui du F-35A. « Nous ne pouvons pas choisir des voiturettes à la place de berlines simplement parce qu’elles sont moins chères », firent-ils valoir.  »
    ————————————–
    J’y souscris. (ci-dessus)
    Cela est d’une logique imparable et il est bien dommage que le même constat ne soit pas fait par l’armée de l’air Française dans une situation similaire ou la voiturette est préféré car made in France…

    • Guillotin dit :

      @ Thierry (le plus ancien). Lorsque les cocus sont, en plus, contents de l’être, ceux qui les ont fait cocus ont deux raisons de bien se frotter les mains et de préparer les prochains cocufiages, puisque les cocus adorent se faire cocufier !

      • Thierry (le plus ancien) dit :

        moi je finance la démocratie et la liberté, pas la dictature.
        On peut discuter avec une dictature quand elle ne fait pas la guerre mais avec Poutine c’est fini y’a plus rien à négocier, exiger une capitulation sans condition et rien d ‘autre, parce qu’on ne négocie pas avec les états terroristes et les criminels de guerre.
        curieusement je ne vous voit pas gagner avec votre nationalisme pro-soviétique. Nostalgie à deux roubles sans valeur à l’Ouest.

        • Guillotin dit :

          @Thierry (le plus ancien) : quand vous serez capable d’expliquer ce qu’ est une dictature, et surtout en quoi la France de 2022 n’en est pas une, on en reparlera. C’est pas pour demain.

    • Bomber X dit :

      « ces F-35 démontreraient une valeur militaire bien supérieur à l’arme nucléaire Nord Koréenne en frappant partout et n’importe quand totalement impunément. »
      Ah bon , Qu’est ce qui vous permet d’affirmer ça ? C’est quoi les faits d’armes avérés du F-35 ? Comment ils vont faire ces avions magiques pour détruire les surprotégées et enterrées installation nucléaire de Kim ?
      Surtout quand on sait que les capacités A2AD ne seront pas disponibles avant le block4, soit pas avant 2027 au mieux ! Avant 2030, ca va être compliqué de rentrer chez Kim rien qu’en tablant sur l’aviation !
      « une lettre ouverte signée par dix-sept anciens généraux de la RoKAF contesta le choix de l’avion produit par Boeing (F-15) pour mieux défendre celui du F-35A. »
      La plupart de ces anciens généraux sont employés désormais par Korea Aerospace Industries, liée dans le KF-21 à …. Lockheed Martin !!! On comprend mieux.

  8. Gégétto dit :

    Achat de F35, avec en prime l’ arrivée du KF21 à l horizon 2026; que dire ?
    Sinon que quelques camions à missiles type F15 EX seraient peut être un plus.

    • Frédéric dit :

      Peut-être une mise à jour du F-15K ?

    • john dit :

      Dire que c’était prévu, que la Corée du Sud a d’anciens appareils à remplacer, et qu’elle n’est pas en mesure d’attendre pour remplacer de vieux F-4, et qu’elle n’est pas prête à se débarrasser de pilotes expérimentés par manque d’appareils pour ensuite en former plus d’ici 4 ans pour le début de l’entrée en service du KF-21?
      La Corée du Sud fait du remplacement quasiment 1 pour 1 de ses appareils.
      Les F-4, F-5 A/B ont dû être remplacés par les F-15 et F-35, 120 appareils étaient prévus, et cette commande confirme cela. La raison pour laquelle cette commande est plus tardive provient de la tergiversation concernant une potentielle commande de F-35B pour un porte aéronef !
      Le F-15 EX est au contraire pas une bonne chose pour une si petite flotte. La Corée du Sud a déjà beaucoup de flottes différentes. C’est un choix pour avoir une diversité de capacité et des appareils un peu plus spécialisés. Mais 20 F-15EX ajouteraient une micro-flotte. Même si ils ont des éléments en commun avec le F-15 E, ce n’est pas le même appareil ! Donc ça complique inutilement les choses !
      Pour le camion à missile, ils ont déjà 60 appareils. Ils ont des missiles de croisière. Par contre, avoir suffisamment d’appareils furtifs, cela offre une capacité importante pour la Corée du Sud. Et je pense même qu’une flotte multiple avec une partie furtive et l’autre non est le meilleur choix en termes de capacités !

  9. Gamebred dit :

    Ce n’est pas une surprise c un allié historique des USA face à la Corée du Nord

  10. Surfmoi dit :

    @guillotin !
    Ben t’es en retard de trollage mon gars
    Ou alors t’attends les instructions du Kremlin qui n’as pas encore reçu l’accord de la Corée du,Nord
    A la bureaucratie Russe qui nuit à l’efficacité ou t’as pas remplie correctement le bougama ?
    PS: n’oublie pas de faire un avenant au contrat pour la Corée du Nord et tant qu’a faire inclus de suite la Chine ça fera moins d’administration et plus de roubles pour toi
    PS1:Aux autres lecteurs désolé pour le HS

    • Bangkapi dit :

      Mais enfin mon ami, si Vidoc vous dit que l’on est bien plus heureux dans une dictature que dans une démocratie, pourquoi ne le croyez vous pas.
      Vous êtes soit lobotomisé, inculte, mal renseigné, influencé par Holywood et par BFM ?

      Il y a des individus sur ce blog qui quoi que fassent les pays démocratiques les critiqueront car cela ne correspond pas à leur idéal.

      • Souvenirs d'Asie Centrale Soviétique dit :

        Sauf qu’ils y vivent dans cette démocratie et prennent bien soin de ne jamais foutre les pieds dans ces dictatures dont ils font la promo ici …………… !

        • Guillotin dit :

          @ Souvenirs d’Asie Centrale Soviétique : quand vous serez capable d’expliquer ce qu’ est une dictature, et surtout en quoi la France de 2022 n’en est pas une, et serait une  » démocratie » , on en reparlera. C’est pas pour demain.

  11. Oliver dit :

    Comme des petits pains !
    Incroyable le nombre de clients prenant commande d’un produit rassis que même le boulanger dénigre.

  12. Eric dit :

    Dire que certains continuent à parler de « dinde » ou de « daube volante »… Il n’est de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir. Personnellement j’ai beaucoup de mal à croire que des forces aériennes comme celles d’Israël ou de la Corée du Sud choisissent le F-35 uniquement par incompétence ou soumission aux ordres US. Pas grave, continuons donc à nous bercer d’illusions, en ne voulant pas voir que tous nos voisins et alliés disposent ou vont disposer (Espagne comprise) de cet appareil. L’Armée de l’Air risque d’être déclassée au sein de l’Otan d’ici 2030 avec ses antiques Mirage 2000 et ses Rafales qui même en version avancée (F5 ?) auront alors une génération de retard. Et que le SCAF, s’il voit le jour, ne sera pas disponible avant 2040 au mieux. Je prend le pari (et un pari que je regrette beaucoup en tant que français) que la question d’acquérir des F-35 en remplacement des derniers 2000D se posera alors avec acuité, surtout si la situation internationale continue à se dégrader.

    • MERCATOR dit :

      @Eric

      On ne va pas revenir dessus, le F35 est une daube dans toutes ses versions,la liste de ses défauts non encore résolus, sa faible vitesse, capacité d’emports, autonomie,capacité d’évitements, pas de postcombustion,moteur véritable four de boulanger, piège à détection IR,fragilecomme un vase en cristal même aux armes de petits calibres,maintenance très longue,furtivité très réduite, revêtement qui s’effiloche aurait dû faire arrêter le programme.
      Il est imposé par le pentagone en echange d’une assurance vie, notamment pour la corée pour des raisons évidentes.
      Seule la suisse se moque un peu du parapluie Yankee, c’est la raison pour laquelle la NS lui a tordu le bras en menaçant de divulguer des dossiers concernant le recyclage de l’argent, de la prostitution, du trafic d’armes et de stupéfiants avec en prime la participation de plusieurs hommes politiques et chefs d’entreprise.

      Le cas d’Israël est à part, ce pays a lui réellement besoin d’avoir une supériorité aérienne incontestée, mais d’autre part ne pouvait pas refuser le F 35 compte tenu des trois milliards de dollars de dons votés aux congres chaque année.
      Il a trouvé une réponse astucieuse, on refait totalement l’avion sur le plan de l’électronique embarquée, on le débarrasse de ses « puces » généreusement disséminées par la nanotechnologie et on lui fournit ‘une liaison de donnée « made in Israël, » bien évidemment opaque aux grandes oreilles du pentagone.
      On refait le revêtement, on change les ailes, le casque, le train d’atterrissage et on augmente l’autonomie probablement par des réservoirs extérieurs de kérosène largables.
      Et pour plus de sureté, on met cette merveille mal née en arrière-plan préférant les F 15 et . F16

      • Thierry (le plus ancien) dit :

        tout cela est bien entendu la propagande anti-F-35 qui ne repose sur aucune réalité, surtout n’hésitez pas à mettre les liens ou vous puisez toutes ces âneries, on va y voir les sites suprémaciste à Trump et ceux hystérique du kremlin, la crème du révisionnisme complotiste mondial hyper nationaliste.

        Jamais les israéliens n’ont fait toutes ces modifications délirante et ce qu’ils ont fait se limite à peu de chose en fait, là aussi donnez nous la source qu’on rigole, faites passez vos meilleurs blague…

        • Alpha (α) dit :

          @Titi
          Bon, vous avez raison, et @MERCATOR a tort : le train d’atterrissage du F-35I est le même que celui des avions US !
          Enfin, je crois… 🙁
          Mais pour le reste, il a raison, et il oublie même un détail essentiel : TOUTE l’électronique de bord est modifiée ou remplacée par du « made in Israël » !
          D’ailleurs, rien que le fait qu’Israël soit le seul pays utilisateur du F-35 bénéficiant des codes sources devrait éclairer le spécialiste reconnu (LOL !) que vous êtes sur ce site !!!
          Ainsi, Israël a obtenu des Américains l’accès à certains domaines de l’architecture hautement numérisée du F-35, y compris le matériel et les logiciels de contrôle de mission, les systèmes de communication, l’intégration de ses propres armes et la suite de guerre électronique et de surveillance.
          Même le soutien de l’avion se fera en Israël tout au long de sa durée de vie.
          Et vous ne saviez pas tout ca ?
          Allons, faites quelques recherches sur le net, en fonction de vos capacités, et la vérité s’offrira à vous.
          Cependant, pas sur vous la compreniez…

      • Souvenirs d'Asie Centrale Soviétique dit :

        Mercator je me demande combien d’heures de vol tu as sur F35, Rafale, F16, SU35 etc etc pour avoir un avis aussi tranché ???????????? Hein combien d’heures ?

        Au lieu de faire du bruit avec ton clavier là, rentre donc dans des détails techniques « précis » !
        Parce que moi aussi je peux te mettre le mot daube à toutes les sauces sans rien argumenter de sérieux derrière …c’est facile et ça fait toujours un bel effet dans un forum.

        Allez un effort : donne des arguments techniques et pointus !

        Car tu fais partie du Café de Commerce j’ai surtout l’impression … 🙂

        • MERCATOR dit :

          Changements par rapport à la norme F-35A
          Un haut responsable de l’armée de l’air israélienne a déclaré : « L’avion sera désigné F-35I, car des caractéristiques israéliennes uniques y seront installées. » Les États-Unis ont initialement refusé d’autoriser l’intégration des propres systèmes de guerre électronique d’Israël dans la suite électronique intégrée de l’avion. Cependant, Israël a prévu l’introduction d’une fonction plug-and-play ajoutée à l’ordinateur principal pour permettre l’utilisation de l’électronique israélienne de manière complémentaire et pour installer son propre module de brouillage externe. L’IAF a envoyé deux officiers aux États-Unis où ils ont discuté de questions impliquant l’intégration de la technologie israélienne dans le chasseur avec des responsables du Pentagone et de Lockheed Martin. En juillet 2011, il a été signalé que les États-Unis avaient accepté d’autoriser Israël à installer à l’avenir ses propres systèmes et missiles de guerre électronique dans ses F-35. En 2012, Lockheed a obtenu un contrat pour apporter des modifications aux premiers F-35 israéliens afin de permettre l’installation d’équipements de guerre électronique israéliens produits par Elbit Systems . Cet équipement utilisera « des ouvertures spécifiques… dans le fuselage inférieur et le bord d’attaque ». Israël prévoit également d’installer ses propres bombes guidées et missiles air-air produits localement dans les baies d’armes internes du F-35. Benni Cohen a comparé le système de commandement et de contrôle des industries aérospatiales d’Israël à une Application iPhone qui fonctionnerait au-dessus de l’avionique centrale.

          Israël Aerospace Industries devait fabriquer les ailes extérieures des F-35 israéliens. IAI peut de plus jouer un rôle dans le développement d’un F-35 biplace proposé. Un cadre de l’IAI a déclaré : « Il existe une demande connue pour deux sièges non seulement d’Israël, mais d’autres forces aériennes. Les avions avancés sont généralement à deux sièges plutôt qu’à un seul siège. » Les écrans montés sur casque des F-35 israéliens seront pareillement fabriqués en Israël. Cela fait partie de l’accord Offset fourni en Israël, bien que l’achat soit entièrement financé par l’aide américaine.

          En juin 2012, Aviation Week a cité un responsable de l’IAF déclarant que si la furtivité du F-35 dans sa forme actuelle devait être surclassée dans 5 à 10 ans, l’avion devait être en service pendant 30 à 40 ans, et que C’est la raison pour laquelle Israël a insisté sur la possibilité d’apporter ses propres modifications aux systèmes de guerre électronique de l’avion.
          Le 9 décembre 2016, il a été signalé que les 19 premiers avions devaient être livrés en tant que F-35A standard, les 31 autres devant être des F-35I complètement équipés.
          On note par ailleurs que déjà en 2012, les responsables israéliens pensaient que dans 5 à 10 ans la furtivité de cet appareil disparaitrait,nous y sommes et l’on peut beaucoup reprocher à l’état hébreu sur certains points, mais pas sur leur expertise militaire .
          En clair, cela veut dire qu LA FURTIVITÉ DE L APPAREIL US F35 ACTUEL Sur SES TROIS versions N’EXISTE PLUS !!.
          C’est ballot, car c’était son principal avantage !!

          Un avion vendu pour sa furtivité et pour ses capacités d’attaque des positions AA et radar , qui se traine à Mach 1.4. moins vite que les avions employés il y a cinquante-cinq ans au Viêt Nam, le F-101 Voodoo,le F-104 Starfighter,leF-8 Crusader,leF-4 Phantom II,leF-105 Thunderchief !!!!

    • Bomber X dit :

      @Eric
      Quid des rapports du GAO (Cour des comptes) US ?
      Quid des rapports du Sénat US ?
      Quid des rapports du Pentagone ?
      Les avez-vous seulement consultés avant de publier votre commentaire, visiblement hors du réel ?

      • Cricetus dit :

        @Bomber x
        « Ls avez-vous seulement consultés avant de publier votre commentaire, visiblement hors du réel ? »
        Voir la par exemple:
        http://psk.blog.24heures.ch/archive/2022/05/28/f-35-entre-critiques-et-realite%C2%A0-873106.html

        • Bomber X dit :

          psk.blog ? 🙂
          Ce site suisse qui est devenu subitement pro-F-35 depuis que la Suisse s’est vue imposée le F-35 ?
          Ce site suisse qui censure le moindre article osant critiquer le « foooormidable F-35 Lightning II » ?
          Ce site suisse dont chaque article sur la Dinde de LM ressemble à de la propagande russe ?
          Soyez sérieux Cricetus, et publiez en lien le dernier rapport du GAO pour me contrer, et pas une version suisse romancée où le rédacteur se permet même de critiquer ce que relate ce rapport officiel ! Seulement vous n’en aurez pas le courage puisqu’il ne va pas dans votre sens, même s’il annonce quelques améliorations dans le suivi du programme.

      • Alpha (α) dit :

        Sans oublier les rapports de l’ONG américaine, le groupe Project On Government Oversight (POGO)…
        Et bien sur de beaucoup de titres de la presse spécialisée, au demeurant bien informée…

  13. Castel dit :

    Je profite de cet article cosacré à l’aviation pour signaler que les Turcs viennent de sortir le chasseur léger multi-rôle, qui me semble manquer à notre arsenal, et qui pourrait à la foi remplacer notre Alpha jet, et combler le trou qu’il y a entre nos Rafales, ou même nos Mirages 2000, en l’absence d’un véritable chasseur léger, que ce soit pour l’Armée de l’air ou l’Aéronavale .
    Décidement, après avoir montré l’efficacité de leurs drones TB2, la Turquie montre qu’elle a de brillants ingénieurs en aéronautique.
    Qu’on les aime ou pas, on est bien obligé de reconnaitre que sur le plan technique au moins, ils se distinguent des pays du tiers monde !!
    https://www.bing.com/search?q=mui+redmi&cvid=74637e5ee6ad487a9d06ea08000e6466&aqs=edge.3.69i59i450l8…8.3887586j0j4&FORM=ANAB01&PC=U531

  14. Gplt dit :

    Logique, en face le Nord dispose du nucléaire, le nucléaire du Sud et US.

  15. Un_passant dit :

    On peut critiquer le gouffre financier que représente le programme F-35.
    On peut critiquer les basses manœuvres américaines et leurs coups bas (mais c’est un peu le jeu commercial qui veut ça).
    De toute façon, il n’y a pas grand chose de disponible sur le marché…
    Le fait est que si la concurrence est à ce point lacunaire, c’est que les pays Occidentaux, en dehors des USA, ont passablement été chiches en matière de budgets militaires, la fin de la guerre froide les ayant poussé un peu trop à prendre Fukuyama comme un prophète et adhérer un peu trop facilement à la théorie de « fin de l’Histoire ».
    Tous les autres programmes datent passablement. Si on regarde un peu les cycles de vie, des programmes comme le Rafale ou l’Eurofighter, l’étape qui devait suivre , typiquement nEUROn, a déjà dix ans de retard sur le planning de renouvellement stratégique, ce qui pousse certains à faire la promotion d’un choix radical : on zappe l’étape 5ème génération et on se dirige directement vers la 6ème.
    Pour illustration, la toute première présentation du concept Rafale, c’est tout de même 1985. nEUROn : démarrage en 2003, présentation en 2012… nous sommes en 2022… et l’application qui devait en découler, le SCAF, on discute encore… (tout ça pour un couple franco-allemand qui, en matière d’aviation, n’a pas les mêmes besoins… En fait, sur le plan militaire, le couple franco-allemand ne devrait même pas exister, les besoins sont totalement différents, voire incompatibles).

    • Waroch dit :

      On a raté une étape pour le développement de drones, c’est exact. Cependant, le neuron de Dassault n’était qu’un démonstrateur, il n’a jamais eu vocation a être opérationnel. Il y en a eu d’autres, comme le Taranis. En pratique, on a acheté des Harfang d’origine israélienne, puis des Reapers américains. Peut être finira-t-on par avoir des Eurodrones, bien que ce ne soit pas forcément bien parti.

      Les histoires de générations d’avion, c’est du blabla marketting. Chaque pays a son calendrier, et donc ses générations d’avions qui se succèdent. 4e, 5e, 6e génération, ce sont des appellations US. Dans ce mic-mac, les avions européens comme le Rafale et l’Eurofighter sont des générations « 4.5 ». Et on a aussi bien sûr d’autres désignations très intéressantes avec des 4.5+++. Wahou. Vivement les racines cubiques.

      Appelez le NGF (pas le SCAF), gen 5, 6 ou ce que vous voulez. On s’en cogne. Par contre il est faux de dire qu’on a sauté une génération d’avion. Ni la France ni le consortium UK-Allemagne-Italie-Espagne derrière l’Eurofighter n’ont envisagé une génération intermédiaire entre les avions actuellement en service et les futurs NGF/Tempest. Je ne doute pas que les marketteux US diront d’un ton très sérieux qu’en fait ce sont des gen 5.5. Avec éventuellement quelques + ou * pour faire joli, ça plait toujours.

      On verra ce que l’avenir nous réserve. Il y a des divergences avec l’Allemagne; de là à parler d’incompatibilité, il y a une marge; et il y a de toute façon d’autres pays en Europe.

      • Cricetus dit :

        @Waroch
        Génération ou pas le point important et que nous n’avons aucune expérience opérationnelle qu’en à l’utilisation d’appareil furtif….
        Si de tels appareils se révèlent être un avantage décisif nous avons alors déjà 30 ans de retard sur les États-Unis…. Et bientôt aussi avec nos alliés européens, même « mineur »…
        Nous serons alors une puissance aérienne de seconde zone…

        • Waroch dit :

          A partir du moment où l’on s’entraine régulièrement avec des pays utilisateurs de F-35, l’expérience op est partagée et les caractéristiques de l’avion seront assez vite bien connues. Je ne pense pas qu’il y ait le moindre risque de décrochage à ce niveau.

          Les US c’est clairement un autre ordre de grandeur en terme de budget et d’investissement en R&D, on aura toujours un train de retard plus ou moins important sur eux pour les systèmes les plus avancés. Rien de nouveau, et jusqu’ici on est toujours parvenu à rester compétitifs sur la plupart des capacités vraiment utiles.

  16. Bomber X dit :

    « Si de tels appareils se révèlent être un avantage décisif  »
    « Si »…….
    Voyez, même vous ne croyez pas à vos balivernes !