Les Pays-Bas vont remplacer leurs quatre avions de transport C-130 Hercules par cinq C-390M brésiliens

Le remplacement des quatre avions de transport tactique C-130H Hercules de la Koninklijke Luchtmacht [KLu – Force aérienne royale néerlandaise] aurait pu être une occasion pour Airbus de placer son A400M « Atlas » même si le C-130J de l’américain Lockheed-Martin faisait figure de grand favori.

Finalement, c’est un troisième constructeur qui a rafflé la mise. En effet, le 16 juin, le ministère néerlandais de la Défense a fait connaître son intention de se procurer cinq C-390M auprès du brésilien Embraer.

Ce choix est une surprise, même si cet appareil a déjà été commandé par deux pays européens, à savoir le Portugal [cinq exemplaires] et la Hongrie [deux unités]. À noter que la France avait envisagé d’en acquérir en 2009, soit à une époque où le Brésil considérait l’achat de Rafale pour moderniser son aviation de combat.

Inialement, l’intention des Pays-Bas était de maintenir en service ses quatre C-130H jusqu’en 2031 et d’acquérir quatre nouveaux appareils d’ici cette échéance. Mais leur disponibilité étant jugée insuffisante alors que les besoins en transport aérien tactique sont en hausse compte tenu de la situation sécuritaire en Europe. Le ministère néerlandais de la Défense les estime entre 2400 et 4000 heures de vol par an.

« Le C-390M peut déjà répondre à l’exigence minimale de 2400 heures de vol avec 4 avions. Le C-130J a besoin de 5 avions pour cela », a justifié Christophe Van der Maat, le secrétaire d’État néerlandais à la Défense.

En outre, l’avion d’Embraer « s’est avéré meilleur que le C-130J de Lockheed Martin, qui était considéré comme une alternative », a-t-il souligné. Ainsi, sa disponibilité est « plus élevée » car il a besoin de « moins de maintenance » et il a obtenu de « meilleurs résultats sur un certain nombre d’exigences opérationnelles et techniques ».

Pour rappel, propulsé par deux turbofans IAE V2500, le C-390 peut transporter 20 à 25 tonnes de fret sur une distance de 2.815 km, à la vitesse de croisière maximale de 850 km/h.

Le ministère néerlandais de la Défense n’a pas précisé le coût des cinq C-390M. En revanche, il a indiqué que, compte tenu du nombre d’heures de vol plus élevé qu’il envisage, les « coûts estimés » seraient compris entre « 1 et 2,5 milliards d’euros ».

Un autre client potentiel en Europe aurait pu être la Suède. En 2017, et compte tenu du choix de Brasilia en faveur du JAS-39E/F Gripen pour son aviation de combat, le KC-390 avait été proposé à la force aérienne suédoise, qui envisageait alors, comme son homologue néerlandaise, de remplacer ses C-130H Hercules. Mais il fut décidé de prolonger ces derniers jusqu’en 2030… puis, finalement, de les remplacer par quatre C-130J d’occasion acquis auprès de l’Italie.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

85 contributions

  1. xaloy dit :

    L’Europe de la défense 🙂

    • Océan dit :

      Je vois pas le problème, pas besoin de sortir « Europe de la défense » à chaque fois qu’un pays européen et l’un des moins intéresser par « l’europe de la défense » achète un appareil hors européen.
      Sinon, petit rappel, le KC-390 a quand même la participation du Portugal donc, il est quand même un peu européen et son moteur à des participants européens également qui sont les allemands et les anglais.

      Toujours pas satisfait ?

      • midas le voltigeur dit :

        Beaucoup de sous-traitant français sur cet avion , une bonne partie des servo-commande par exemple. Sans parler des moteurs, faut arrêter de faire les pleureuses même si ça vous fait du bien , ya d’autres endroits pour cela. En gros pour toi petit troll quand un avion vol un français travaille c est une règle d aérologie .La gravite a ces raisons que les Français cultivent sur plusieurs génération , boujou ben .

  2. AdrienBZH dit :

    Pendant ce temps-là Airbus ne s’est toujours pas rendu compte de son « trou dans la raquette » avec son A-200M qu’on attend toujours… Il aurait pourtant parfaitement répondu à ce type d’offre

    • Tout à fait d’accord avec vous Adrien. On est toujours devant une page blanche, on ne décide rien. Eh bien d’autres le font à notre place.

    • mich dit :

      Qui attends vraiment un A200M à part certains commentateurs sur internet ?

    • Requin dit :

      Faut quand même être idiot pour en 2022 ne pas savoir que si les Etats ne demandent rien à Airbus, celui-ci ne va pas dépenser des centaines de millions d’Euros dans des études sans aucune prévision de commande derrière. Et cela marche pour TOUS les fabricants d’armes lourdes du monde.

      • alex dit :

        c’est la ou on se trompe, un industriel doit être capable de lui même de détecter un besoin de s’y engager en R et D, et oui je sais ça coute chère mais les meilleurs projets sortent comme ça et ça permet de sortir rapidement un appareil opérationnel et basique au niveau des besoins. Après en fonction des clients et de leurs demande l’industriel peut alors rajouter des options « exotiques » qui seront elles, financés par ce client en particulier. plutôt que de faire un avion fourre tout avec toutes de demande des 15 pays acheteurs et galérer pendant ans pour obtenir toutes les certifications.

    • Castel dit :

      @AdrienBZH
      Tout à fait juste, mais je me demande si il n’y a pas aussi un raisonnement un peu « tordu » chez Airbus, à savoir qu’en offrant pas d’alternative ( pour l’instant du moins) à l’A400M, ils pensaient peut-être que les hollandais seraient obligés de choisir cet avion, l’option de l’Embraer n’étant pas prise au sérieux…..
      Seulement voilà, même si le créneau de l’A400 peut être intéressant pour certains pays qui cherchent une alternative au C17, un plus grand nombre encore est sans doute plus intéressé par le créneau du C130, mais avec si possible un usage plus économique, notamment pour l’entretien avec 2 moteurs seulement, mais aussi un gain de temps pour les révisions.
      Bref, si Airbus veut conserver le leadership en matière de transport militaire Européen, il va falloir qu’il décide de se « bouger les fesses » en mettant en place une nouvelle ligne de production pour l’A200M, au lieu d’attende qu’Embraer ou d’autres continuent à lui piquer des commandes dans ce secteur, et que ce soit sous la contrainte du marché qu’elle finisse par se mettre en place !!

    • Charognard dit :

      @ Adrien BZH
      Oui, seulement pas besoin de faire des effirts avec des clients captifs, comme la France par exemple:
      https://www.lalettrea.fr/entreprises_defense-et-aeronautique/2022/03/02/airbus-traine-des-pieds-sur-le-projet-d-avion-de-transport-tactique,109737405-bre

  3. GHOST dit :

    Suprise..
    La Suède est entrain de rechercher des Hercules C-130 J d´occasion.. le choix des Pays-Bas risque de faire pencher la balance sur Embraer.
    Ce qu´en Suède pendant des années, il ya eu des hésitations pour acquerir le Boieng C-17, ensuite l´Airbus 400-M..et l´Hercules C-130 J.
    Les Pays Bas ouvre la porte á Embraer.. pour le marché en Europe

    • john dit :

      Les C-130J ne sont pas des Hercules, mais des Super-Hercules !
      La différence, c’est la génération. Les Super Hercules sont la dernière version de l’appareil et ils sont très récents !
      La Suède ne cherche pas spécifiquement des C130J d’occasion, il se trouve simplement que certains pays en vendent, et que c’est un achat intéressant, d’autant plus avec la concurrence de LM pour des neufs, et Embraer. Et le Royaume Uni va chercher à vendre ses C-130J, donc il y a de la concurrence.
      Et la Suède cherchait de quoi remplacer son KC-130H et ses C-130H de transport.

      Et non, les Pays-Bas n’ouvrent rien du tout, de 1 parce que ce n’est pas comme cela que ça fonctionne, mais surtout parce que Embraer a déjà des clients dans le domaine militaire en Europe, et pour le C-390 en particulier aussi !
      – Hongrie, 2 KC-390 commandés en 2020 (donc capacité de ravitaillement) pour 2023 et 2024
      – Portugal, 5 C-390 commandés, participation au programme dès 2011.

      Et pour les autres appareils de Embrear utilisés en Europe, quelques exemples
      – Xingu acheté par la France !
      – Grèce, Embraer R-99, un AEW&C basé sur EMB-145 avec le système Erieye de Saab.
      – 50 Tucano pour la France (contrepartie pour les hélicos français vendus)
      – Armée Belge, acheté 2 ERJ-145 pour le transport de personnes
      – 5 Phenom 100 pour la formation de pilotes de la RAF et de la Navy.

      Et sinon il y a les collaborations entre l’Europe et Embraer:
      – Saab AEW&C sur Embraer
      – Saab avec le Gripen E/F
      – AMX International, avion d’attaque réalisé en collaboration avec Aermacchi.

      • Aymard de Ledonner dit :

        Le C130J n’est qu’une version remotorisée d’un avion des années 50, une sorte de 737max en mieux réussi. Le fait qu’il y ai le mot ‘super » dans le nom commercial n’y change rien.
        Je vous accorde que le cockpit n’est plus le même non plus mais si vous mettez le moteur et le tableau de bord d’une clio dans une trabant, vous aurez du mal a être compétitif face a une golf d’aujourd’hui….

      • TINA dit :

        Bsr Mr JOHN !

        Merci pour vos précisions !

        Question : ne pourrions – nous , en FRANCE, racheter des C130 J britanniques ou autre nations, d’une part ; et de racheter des C130 CH, afin de disposer d’un stock de pièces détachées suffisantes…. Cela devrait être obligatoire…!!!

  4. Un Sapeur. dit :

    Beau succès à l’export pour Embraer qui n est pas novice sur le marché.
    Il concurence déjà fortement les falcon et Gulf Stream en moyenne distance.

  5. philbeau dit :

    Un appareil qu’il aurait été souhaitable de voir au catalogue d’Airbus . Mais à l’expérience des retards , dysfonctionnements , parfois graves , des surcoûts administratifs , et au final de l’explosion de la facture , de l’A400M , ou du NH90, il s’avère qu’un pays à l’industrie aéronautique modeste comme le Brésil arrive à proposer un produit que le mammouth de la « coopération européenne » est incapable d’offrir . Il va falloir sérieusement remettre en question les délires politiques en vogue , ils ne font pas bon ménage avec l’efficacité industrielle .

    • john dit :

      Industrie aéronautique modeste?
      Seule la France a une industrie aéronautique digne de ce nom?
      Embraer date de 1969, ils ont conçu de nombreux appareils, dont des gros succès commerciaux ! Ils font partie des avions régionaux les plus économiques en service, et parmi les plus modernes ! Ils ont une excellente réputation sécuritaire.

      Une industrie aéronautique modeste, c’est la Suisse avec Ruag comme sous-traitant d’Airbus et d’autres constructeurs, Ruag comme assembleur et maintenancier d’avions de chasse, Pilatus sur les petits avions privés et militaires, et éventuellement Kopter devenu le AW-09…

      Embraer est le 3e plus grand producteur d’avions civils au monde!
      Embraer est au cœur du développement du Gripen, l’avion de chasse de génération 4++ le plus avancé pour le moment.
      Donc si le Brésil a une industrie modeste, en dehors du Royaume Uni, la France, l’Allemagne, la Russie et les USA, il n’y a personne selon vous?

      Et dans les projets de Embraer, on peut mentionner le drone suivant
      https://www.defencetalk.com/joint-venture-harpia-sistemas-unveils-uav-design-38519/
      Embraer est aussi en train de développer des concepts d’avions privés et régionaux du futur qui incluent des turboprops, des jets, des avions à hydrogène électrique (pile à combustible), hydrogène comme carburant de turbine à propulsion, hybrides, turbine « dual fuel gas ».
      Et dans un futur plus proche, il s’agit d’un turboprop régional en développement.

      Dans le domaine aéronautique militaire et aérospatial, on peut mentionner les AMX, les missiles brésiliens (Piranha, A Darter), les bombes, missiles anti-navire missile de croisière en développement, les roquettes de lance roquettes multiples.
      BMDA s’est allié au brésilien XMobots pour développer un UAV armé (drone), un VTOL avec une aile fixe pour le vol de « croisière ».
      https://www.janes.com/defence-news/news-detail/brazilian-xmobots-teams-up-with-mbda-to-build-armed-uav
      Il y a en ce moment le développement dans l’aérospatial avec des satellites brésiliens lancés récemment.

      Et il y a des centaines d’exemples à mentionner… Ce n’est pas une industrie aux capacités « modestes ».

      Et dans les faits, vu les ventes et la concurrence, il y a mieux à faire que de lancer le développement trop cher d’un avion dans un secteur totalement bouché.
      Dans le « mieux à faire », comme un réel avion stratégique, ou encore intégrer Antonov, Ivchenko Progress, Motor Sich, en Europe avec une grosse collaboration, accueillir les ingénieurs et employés, et poursuivre l’An-178, et l’adapter aux standards OTAN !

      • philbeau dit :

        Mon cher John , vous abondez dans mon sens . Ne faites pas semblant de répondre à côté , le sujet n’est pas Embraer en même temps n’existe que depuis 1969 comme vous le précisez , mais a bénéficié de l’appui sans réserves du gouvernement brésilien, dans un souci d’indépendance technologique . Avec les résultats évidents que vous mentionnez . Le sujet c’est justement l’abandon par des politiques en Europe du soutien à leurs entreprises nationales pour les « merger » dans des gros ensembles qui , faute d’une gouvernance rationnelle sur des bases technologiques , sont des gouffres à finances , vitrines souhaitées par des politiques ne sachant pas eux-mêmes où ils habitent . On a cité l’A400M , le NH90 , on va bientôt pouvoir ajouter l’Eurodrone . Et souhaitons que le Scaf mort-né ne soit pas repêché in extrémis par nos Frankenstein européistes et incompétents .

        • john dit :

          Et Airbus c’est une erreur?
          Et en termes de soutien à l’aéronautique, je pense que l’Europe en fait parfois bien trop !!!
          Le H160 à 10 milliards en France, c’est une subvention cachée pour le développement du H160, rien d’autre ne peut expliquer un coût aussi absurde qui permettrait de fournir 80 Rafale et leur maintenance sur pas mal de temps…

          Autre exemple totalement ridicule, la modernisation du Tigre qui coûte plus qu’un hélicoptère de combat neuf ! Et non, l’Allemagne n’est pas responsable, l’Allemagne est suffisamment critique sur ce projet pour se demander si au même prix il ne vaut pas mieux un hélicoptère totalement neuf qui durera plus longtemps !

          le NH90 est un projet très intelligent puisque il regroupe des besoins sur une plateforme, et vu son succès à l’export, le projet était un bon choix ! Par contre, le maître d’oeuvre n’a pas su gérer le projet semble-t-il…

          Pour l’A400M, la situation est bien différente. Un nouveau turboprop, plus puissant que jamais produit en Europe, un appareil de taille de loin supérieur à ce que l’Europe avait fait par le passé, oui, ça pose des problèmes de développement, mais le résultat final est exceptionnel !
          Et contrairement à ce que vous dites, le problème n’est pas l’absence de soutien, mais plutôt le financement sans condition qui permet à Airbus de ne pas faire attention, voire qui encourage à mal faire puisque les états sont prêts à payer plus, et eux gardent leurs ingénieurs…
          Et à nouveau, l’Allemagne a été pragmatique sur ce projet ! Elle a mis la pression et des ultimatums nécessaires à Airbus. Et quand l’Allemagne reçoit des appareils et que dans les premières vérifications, les boulons ne sont pas serrés aux bon couple, oui clairement l’Allemagne a eu raison de renvoyer ces appareils, et d’exiger un contrôle qualité total de l’appareil ! Ce n’est pas au client de faire le travail du constructeur et de payer pour ses erreurs. Mais ici, bcp se sont foutus de la tête de l’Allemagne.

          La France est bcp trop « communiste » dans sa vision de l’économie, considérant qu’une entreprise française et l’état c’est la même chose. Considérant que si un groupe étranger achète un groupe français avec des compétences industrielles de développement, des labos de recherche, des installations de production, celle-ci va disparaitre en un rien de temps.
          Et pour le drone, le problème à nouveau, c’est pas l’état…
          Depuis combien de temps les USA utilisent des drones et ont démontré leur utilité ?
          Comment vous expliquez qu’aucun constructeur français, Airbus ou Dassault voire TBM, Safran, MBDA, ATR n’a proposé de drone sur étagère? Pourquoi aucun d’eux n’a proposé qqch qui ressemble à ce que Baykar produit (Bayraktar TB2 par exemple)? Pourtant les compétences existent non?
          Le premier projet dans l’aéronautique date des années 2000 avec le Bayraktar Mini UAV, 3.5-4.5 kg, un drone lancé par un opérateur, et piloté par l’infanterie pour la surveillance / reconnaissance. Certes après ils ont eu de l’aide du gouvernement et des commandes. Mais le départ c’est un changement stratégique majeur dans un nouveau domaine et ils ont dû développer toutes les compétences.
          En Europe, il n’y a qu’à faire ! Et en particulier en France qui réunit 95% des compétences probablement, et le reste c’est de la R&D pour un tel projet.

          Sauf qu’en particulier en France, vous partez du principe que c’est l’état qui doit faire le travail des entreprises ! Si ces entreprises étaient un peu mises en compétition ça pourrait leur faire du bien ! Dassault par exemple est bien trop confortable dans l’aviation de chasse !
          Prenez le projet Neuron. Vous imaginez combien de pays seraient prêts à payer pour un tel appareil opérationnel?

          On peut le voir sur pleins de domaines modernes, il n’y a pas assez d’innovation sur fond propre dans l’industrie française de la défense. Et vous critiquez les Américains pour récupérer des militaires dans les industries ce qui crée des biais dans les appels d’offre. Oui, probablement il y a du vrai. Mais il y a aussi l’apport de compétences et de concepts que seuls des militaires qui ont vécu des situations qu’on n’imagine pas pourraient imaginer.
          Les munitions rôdeuses ou « loitering munitions », c’est un concept simple au possible, surtout avec les technologies actuelles, et ça ne coûte pas si cher à développer ! Et l’idée d’être capable d’emporter son propre soutien aérien rapproché sans avoir à faire venir un hélicoptère qui coûte 15’000€ à l’heure de vol ou un chasseur, et qui vont tirer une munitions de plusieurs milliers voire dizaine de milliers d’euros…
          Comment se fait-il qu’aucun industriel français, industrie qui saurait le faire n’a encore rien proposé sur étagère?
          Et là je parle d’une arme qui est évidente pour tous ceux qui ont combattu en Afghanistan !!!
          Pouvoir infliger des gros dommages à l’ennemi en étant à l’abri, c’est incroyable ! Même le Yémen a développé ce type d’arme. Et pas d’industriel français pour reprendre des concepts et les transformer?

          Remettez en question une partie de l’état tout puissant ! Pour des projets comme l’Eurodrone, c’est pas forcément la meilleure approche ! Et une meilleure approche, c’est un cahier des charges commun, et un appel d’offre auprès de constructeurs européens… Ça ferait des économies !

      • JC dit :

        Et si vous alliez sur les forums de votre pays pour dénigrer la France, à moins que ce ne soit déjà le cas. Ce serait bien. On n’a pas besoin de vous pour le faire on s’en charge. Vous êtes vraiment pénible à faire la leçon au Monde entier.

        • Jean (le 1er) dit :

          Faut arrêter avec votre sentiment de persécution ou est-ce un problème de compréhension. Il n’a en aucune manière dénigré la France.

    • mich dit :

      Bonjour , « Un appareil qu’il aurait été souhaitable de voir au catalogue d’Airbus  » ,pour le vendre à qui ? qui demandait ce produit ?

      • Castel dit :

        Bonjour
        « pour le vendre à qui ?  »
        Ben déjà aux Hollandais, si on l’avait eu sur catalogue, et en plus à tous les pays qui cherchent à remplacer leurs vieux C130, non pas par le nouveau qui est équipé lui aussi de 4 moteurs pour transporter une charge presque équivalente que ce soit en volume ou en poids…..
        De mon point de vue, la liste devrait être longue, mais encore faut-il qu’Airbus puisse proposer cet appareil !!

        • mich dit :

          Bonjour , déjà il faudrait définir vraiment ce que serait un A200M , ensuite nous ne sommes pas dans le monde des » liners  » et il faut soit des prospects très sérieux (pas simple ) ou comme dans la majorité des cas un ou plusieurs état qui appui ,ce n ‘est pas le cas pour l’ instant .

  6. Aymard de Ledonner dit :

    L’A400M, beaucoup plus gros, n’était pas vraiment une alternative. Par contre cette décision met le doigt sur le fait que le C130, reste un avion de conception ancienne, et qu’un bébé A400M avec 2 TP400 auraient probablement sa place.
    Le C130J n’est qu’une version motorisée d’un avion des années 50, une sorte de 737max en mieux réussi. L’exercice a ses limites.

  7. Rider dit :

    A part le siège social d’Airbus qui se trouve au Pays Bas. Quel est la participation de ce pays européen dans la construction des avions Airbus ? Il me semble que le constructeur aéronautique néerlandais Fokker n’existe plus mais n’a pas été intégré à Airbus.

    • Océan dit :

      Fokker existe toujours (avec quelques changements de nom) mais ne construit plus aucun avion et se limite à être un sous-traitant dans le domaine aéronautique et spatiale (dans ce dernier il appartient bien à Airbus).

      • Rider dit :

        Merci pour vos précisions Océan. L’Airbus A400M est un appareil fiable et Made in Europe en plus. Si une entreprise (même sous-traitante) des Pays-Bas participe à la construction de cet Airbus A400M il aurait été plus judicieux au ministère de la Défense néerlandais d’acheter cet appareil fiable et qui de plus fait travailler les sous-traitants du pays (là je ne parle pas de l’Europe de la Défense, car que dirions nous si la France achetait des F35 à la place des Dassault Rafale ?)

        • AlexS dit :

          Meh. Ne comprenez-vous pas que le A-400 est trop gros et trop cher ?

    • john dit :

      Bon, pour commencer, il faut bien comprendre que Airbus assemble les avions, mais qu’un grand nombre des éléments sont produits à l’externe. Par exemple, si vous prenez la famille A-320, il y a plusieurs constructeurs qui fournissent un segment donné du fuselage !

      Pour Fokker, l’entreprise a fait faillite en 1996. Pour autant, elle n’a pas disparu, mais s’est réorganisée.
      1. 1996, faillite de la partie production d’avions Fokker. MAIS la partie Services notamment poursuit ses activités grâce aux investissements et partenariats avec d’autres avionneurs effectués dans les années 80-96.
      2. Dès 1996, Fokker Services devient un fournisseur « spécialisé » et fournisseur de services. L’activité principale est la maintenance.
      3. Dès 2015, GKN Aerospace rachète Fokker Services, mais ce dernier continue à opérer sous son nom. Donc aujourd’hui, cette entreprise gère la chaîne d’approvisionnement de pièces détachées d’avions pour ses clients, effectue la maintenance d’avions, d’équipements, etc (trains d’atterrissage, et tout ce qu’on peut imaginer dans la MRO. Il y a la modification d’avions, comme mettre en place les modernisations que les constructeurs / autorités exigent, les modifications de la cabine, les systèmes divers qui permettent de communiquer, systèmes d’atterrissage, de localisation, d’évitement de collision,etc. Il y a en plus la partie où ils fournissent des capacités d’ingénierie. Donc les constructeurs peuvent faire appel à Fokker pour développer certains éléments ou plus !
      Et il y a l’aspect défense, Fokker réalise tout ce qui est cité au-dessus pour les aéronefs militaires. Et c’est de cette manière que les Pays-Bas se sont rattachés au projet NH-90 et que Fokker est devenu la 3e entreprise derrière Airbus et Leonardo (AW).
      Et il y a l’adaptation des appareils de défense aux besoins spécifiques. Si les Pays-Bas commande un avion de transport, Fokker va réaliser la conception et réalisation des modifications pour répondre aux besoins.
      4. Il y a Fokker Technologies qui a été racheté aussi par GKN, mais lui est passé sous le nom de GKN ! Fokker Technologies avait des capacités de production et de développement dans les structures d’aéronefs, les systèmes électriques, trains d’atterrissage.

      Point intéressant, il y a régulièrement des projets de relancer la production d’avions aux Pays-Bas. Que ce soit des fonds d’investissements, l’état néerlandais et autres investisseurs semblent réellement voir une capacité de le faire !
      Il y a « en ce moment » le projet F-130, un Fokker F-100 rallongé de 4 m, capacité de 137 passagers à 3’700 km de distance, MTOW 51’710 kg.
      Et à vide, il semble être bcp bcp plus léger. Le E-195 E2 est le meilleur avion de 120-150 places en masse à vide par siège. Donc le poids « mort » transporté, donc les dépenses en carburant. Avec de nouveaux matériaux, NGA considère qu’ils peuvent réduire de 30% le poids à vide !
      Le moteur considéré est le PW1217G , la version la moins puissante du GTF (et plus petite).

      Il y a eu de réels investissements de développement. Mais la production de prototypes demande de vrais investissements gigantesques. Donc à priori, ce projet est peu probable, mais il existe donc pas impossible !
      https://www.ngaircraft.com/

      P.S. exemple d’un fournisseur dont la majorité des européens ne savent pas qu’il est fournisseur. Ruag Aerostructures fournit et conçoit des éléments de structure sur la majorité des projets Airbus !
      Famille A320:
      – panneaux latéraux de la section 15
      – les « soutes » dans lesquelles viennent se loger le train d’atterrissage principal
      – cloison de pressurisation arrière, la partie qui vient fermer la cabine dans la queue de l’avion et permet la pressurisation. (rear bulkhead)
      – la section arrière du fuselage, section 18/19
      – le cône en queue de l’appareil, section 19.1
      – fournit les wingtips ainsi que le système d’attachement aux ailes (les anciens, ceux qui étaient utilisés avant les Sharklets
      Famille A330/40
      – Section 14 A (y compris A330-900)
      – Winglets des A330 et A340 (pas la version NEO)
      A380:
      – Winglets, ainsi que systèmes d’attachement aux ailes et les derniers mètres de l’aile
      – OFTE ou bords de fuite externes

  8. Clavier dit :

    Encore un triomphe pour l’Europe de la défense …..

    • john dit :

      Quel avion dans cette catégorie proposez-vous?
      Et pour info, le Brésil achète bcp en Europe ! Donc c’est pas un mauvais échange de procédé. Et surtout en France d’ailleurs ! Vous voudriez que ça n’aille qu’à sens unique? Ca ne fonctionne pas à long terme!
      Et pour info, Europe de la défense = invention française dans le but d’exporter plus ! C’est tout. Ne faites pas croire qu’il y a une quelconque idéologie ou stratégie. C’est du marketing, mais du mauvais marketing parce que la France ne met pas ce qu’il faut sur la table comme assurance pour ses alliés.
      Et comme je l’ai noté ailleurs, encore pire, la France trahit ses alliés et clients.
      La Croatie voit la Serbie acheter le même avion. Je suis sûr qu’ils sont heureux ! Le Pakistan et la Turquie ont un accès total au Rafale, je suis tout autant convaincu de la satisfaction de la Grèce et de l’Inde à ce sujet !
      Donc arrêtez de sortir cela. La France de la défense, c’est la France qui n’a pas la moindre morale. Que certains trouvent cela justifié, chacun son avis ! Mais il n’y a pas la moindre morale dans les ventes françaises.
      Même la Russie a continué à recevoir des éléments critiques français pour ses chars, véhicules d’infanterie, avions de chasse et hélicoptères d’attaque !
      Et si la France avait pu, la Russie aurait des Mistral, dommage pour la collaboration pour le VBCI qui n’a pas abouti.
      Quel allié de l’Europe et de l’OTAN… Malgré les plaintes de tous sauf de la France.
      Donc ne jouez pas à ce jeu de victimisation !

      • Czar dit :

        ton aigreur calvino-chouize commence à devenir pénible, jaune

        tu as entendu des protestations croates à propos de ce potentiel contrat serbe ? Tu penses que Paris négocie ce contrat serbe sans en avoir discuté avec zagreb ? tu penses que dassault a besoin de ton pépiement sentencieux d’excommunicateur alpestre pour vendre des avions ?

        il t’a semblé que la grèce comme l’inde boudent l’armement français ? tu peux nous dire à quel moment la France n’a pas rempli ses devoir au titre de son accord de défense avec la Grèce, par exemple ?

        Non, hein ?

        alors ta gueule.

        • john dit :

          Hooo le petit cesouille est pas content?
          Non, Dassault n’a pas besoin de moi puisque Dassault utilise vos impôts pour vendre des avions et récompenser ensuite ses actionnaires !
          Et oui, la France n’est pas un bon allié à avoir dans le domaine de l’aviation !
          Et si vous croyez que les Croates sont contents de l’achat potentiel de Rafale par la Serbie, c’est que vous vivez dans un autre monde. La Serbie est de plus en plus une menace pour la paix des Balkans, et la France la réarme comme pas permis…
          Mais ça correspond à son alliance de la Guerre des Balkans, la France a protégé les criminels de guerre serbe, et les a laissé commettre des génocides en sachant exactement ce qu’il se passait. Il a fallu que les USA prennent la tête de la force de l’ONU pour que la situation change en 2 jours. La France cache des secrets d’état sur la Guerre de Bosnie, son comportement ne correspond pas à ce qu’elle a dit…

          Quant à mon avis, il est personnel et pas suisse. Mais bon, difficile de faire la différence de la part de racistes comme vous j’imagine…

          Et si vous aviez un minimum d’esprit critique, la vente de Rafale à la Serbie est problématique pour tous les utilisateurs y compris la France. Et l’Inde en particulier !
          Le Rafale qui sera connecté au système de défense anti-aérien chinois avec des chinois probablement qui vont bénéficier des données, alors que l’Inde a acheté le Rafale pour sa dissuasion nucléaire et donc cette vente met en péril la dissuasion nucléaire face à la Chine. Et de l’autre côté, la dissuasion indienne est affectée par l’accès pakistanais au Rafale… Ça vous choque pas ça honnêtement?
          Et pour la Grèce, l’accès turque au Rafale, vous pensez qu’ils en sont heureux?
          Et c’est sans parler de l’accès russe au Rafale… quelle manque de vision stratégique de la part de la France ces dernières décennies.
          Et vous vous étonnez derrière quand certains ne voient pas d’allié stratégique potentiel avec la France…
          Les ventes de F-35 sont au moins cohérentes, et la protection des technologies le rend bien plus pertinent à long terme ! Imaginez si la Finlande avait choisi le Rafale, et que la Serbie l’achète… Ils auraient été probablement heureux de gaspiller € 10 milliards…

  9. Jean Le Bon dit :

    Comme il est indiqué, si le Brésil avait choisi le Rafale pour remplacer les mirage 2000 C 1ère série que la France lui avait livré d’occasion vers 2010, le ministre de la défense de l’époque (par ailleurs Président de la Région où se trouve la BA105…) avait évoquer la très grande possibilité que la France aide le Brésil a « peaufiner » cet avion (encore largement aux essais à l’époque) et achète au moins 12 appareils (constitution d’un escadron de transport qui aurait stationné à Evreux donc, comme les super-Hercules actuels…)
    Le Brésil n’a pas eu l’occasion (et les moyens) d’acheter le Rafale, la France s’est retirée de cette hypothèse d’achat de KC390… Une objection aussi avait été formulée sur le mode de propulsion (réacteurs): par définition, en tous les cas pour la France, ce type d’appareil destiné avant tout à remplacer le Transall, devait, comme lui, se poser sur des terrains où trainent des cailloux (entres autres…). Il était alors plus un transporteur « classique » pour aller d’un terrain « propre » vers un autre terrain « propre »… Ce que les Néerlandais comptent faire…
    Nous noterons que: pourquoi, (oui, pourquoi ?) « revaloriser » nos Hercules H ???
    Ensuite: l’Europe de la Défense devrait prendre pour devise: « caramba, encore manqué ! »

    • GHOST dit :

      Le Brésil (Embraer) souhaitait fabriquer des avions de chasse .. et la France n´avait pas acceptée de transferer les technologies afin de faire fabriquer le Rafale au Brésil… en plus les Mirages 2000 C n´avaient pas atteint le niveau de disponibilité technique opérationnelle que souhaitait le Brésil.

    • Distras dit :

      Je ne peux m’empêcher de réagir à vous propos ! D’une part, les productions françaises actuelles en matière d’aérien militaire sont à ch…. et puis tout le mode se méfie des pratiques françaises ; cahier des charges non respecté, explosion des couts, pas technologique discutable ! Et puis surtout je vous rappelle qu’Embraer c’est le troisème constructeur mondial après Boeing et Airbus !
      Surpris de lire qu’ils auraient eu besoin d’une aide française pour « peaufiner » comme vous dites ?!
      MAis heureux de découvrir qu’il existerait « une expertise française » ; il aurait été judicieux de la proposer en priorité à Airbus pour la mise au point de son A-400 qui ne respecte toujours pas la TOTALITE de son cahier des charges !

      • Frédéric dit :

        Commentaire du plus haut comique dénigrant le fait que la France dépasse aujourd’hui la Russie au niveau des exportations militaires.

        • Distras dit :

          Eh quoi l’ami, tu t’es assis sur tes lunettes ? Je répète donc ; les productions françaises actuelles en matière d’AERIEN militaire sont à ch…. ; Rafale ; dépassé, Tigre dépassé, NH-90 pas fiable, trop cher à l’usage et disponibilité catastrophique, A-400M trop délicat, pas assez polyvalent et couts d’entretien prohibitifs…
          Et vous croyez donner des conseils que vous ne vous appliquez pas à vous-même … euh !

          • Czar dit :

            « es productions françaises actuelles en matière d’AERIEN militaire sont à ch…. ; »

            ça sent très fort le ressortissant d’un trou à m**de provincial qui peut d’autant plus à l’aise causer production aéronautique que , ainsi que tout eunuque, ils savent, à défaut de pouvoir.

          • Distras dit :

            Tu peux m’appeller comme tu veux, mais les faits sont têtus !
            Et tes insultes faciles ne font que confirmer que mes propos font mouche !

          • Czar dit :

            je note surtout que tu ne te risques pas à indiquer de toi-même ledit trou dont tu es ressortissant. A défaut de dignité tu as donc un sens animal de la protection

          • Frédéric dit :

            Commentaire d’un ignare. Rafale, dépasser ? Par quoi donc ? Hélicoptères, Caracal, Super Puma toujours en tête des ventes en Europe. Niveau avions ravitailleurs, qui est le best of the best aujourd’hui, Airbus MRTT. Je confirme, trolling de bas étage. Monsieur, je ne vous salue point.

          • Distras dit :

            Ah mon bon Czar,
            Tu peux dire ce que tu veux sur moi, c’est ton droit le plus strict, fais-toi donc plaisir, c’est de ton niveau basique ! En attendant, on sent bien l’agacement et l’impuissance, puisque tu ne réponds pas sur les faits !
            L’argument, c’est ; l’aérien militaire Français c’est à ch…. ! Tu réponds quoi à cela ?
            Encore une bordée d’injures…tu vaux mieux que ça…mais si, essaye quelque chose au moins !

          • Distras dit :

            @Frederic,
            Pour ne pas s’enliser dans une partie de pingpong stérile, voici des productions modernes qui feront la différence demain ; je vous laisse à vos vieilleries !

            https://fr.wikipedia.org/wiki/Bell_V-280_Valor
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Sikorsky-Boeing_SB-1_Defiant
            https://aviationsmilitaires.net/v3/kb/aircraft/show/733/sikorsky-s-97-raider
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Lockheed_Martin_F-35_Lightning_II

      • Aymard de Ledonner dit :

        Quelle partie du cahier des charges de l’A400M n’est pas respectée petit troll?
        Et malgré la puissance de LM Dassault vends partout son Rafale « à ch…. »….
        Rappelez vous que tout ce qui est excessif est insignifiant : c’est valable aussi pour les commentaires….

        • Distras dit :

          L’ A-400M ne remplit toujours pas son cahier de charge initial; pas celui qui a été revu à la baisse pour pouvoir livrer, les clients captifs n’ayant pas trop eu le choix !
          Quant au Rfafale, c’est un avion de deuxième zone, vendu qu’à des pays de deuxième rang et dans plusieurs pays ou la démocratie ne règne pas !!

    • mich dit :

      Bonjour , normalement ce n ‘est pas que pour du « terrain propre », on voulait en effet conserver la « souplesse » de l’ hélice (même si du coup pour le moteur on a un peu ramé pour ce gros avion !) et aussi avoir une soute bien adaptée à la nouvelle generation de véhicule terrestre de l’ AT . Pour les Hercule H ,je pense que c ‘est surtout que l’ on avait pas les moyens d’acquérir des C130J comme les anglais par exemple ,dont ils vont d ‘ailleurs se séparer pour maintenir un parc transport haut de gamme avec un A400M à hélice associé au C17 à réacteur , il ne leur manque plus que des C27 pour le plus léger et versatile ou alors ils vont lorgner vers les convertibles US , et en plus ils ont des CH47 ! (mais non on n ‘est pas jaloux ,non,non !)

  10. civis28 dit :

    Xième exemple d’achats militaires sur fonds européens de l’Europe fédérale en marche vers une défense unique , l’ autonomie de production et des matériels disparates sont apparemment irréconciliables .

    • GHOST dit :

      Il n´ya qu´en France où on a la perception qu´une défense unique de l´Europe est possible. Voyons si le second et dernier mandat de Macron va aider á effacer cette fausse perception

  11. Frédéric dit :

    Embraer fait feu de tout bois depuis les réductions de commande de la part de la force aérienne brésilienne. Elle a signé un accord de coopération avec Fokker l’année dernière, en plus d’une grosse remise, cela a eu aider :
    https://www.aviacionline.com/2021/10/embraer-fokker-a-surprising-defense-partnership-that-actually-makes-a-lot-of-sense/

  12. Naoned 46 dit :

    L Europe de La Défense continue inéluctablement à se construire
    Exit l ‘ A400 m et bienvenue aux Bresiliens

    • Tulio dit :

      Le Brésil a une longue frontière commune avec la France, ce sont des voisins !.

      • Ancien de la 3/33 dit :

        Une frontière d’ailleurs assez problématique à cause de la volonté farouche de nos gouvernants bien décidés depuis des décennies (et pour des motifs que j’aimerais connaître) à laisser prospérer l’orpaillage clandestin et pollueur.

    • Tu n’as rien compris Naoned 45…comme beaucoup ici qui réagissent à l’affect !
      Les gouvernements et état-majors eux réagissent en terme de besoins !

      C’est aussi simple que ça … Si un industriel ne propose pas un avion à atterrissage vertical et qu’un industriel européen n’en propose jamais, alors qu’une armée en a le besoin, cette armée ira là ou on lui propose ce produit, et c’est aussi valable pour le transport stratégique ou tactique !

  13. GHOST dit :

    https://www.scramble.nl/military-news/sweden-buys-super-hercules-from-italy
    La Suède peut-elle renoncer aux Hercules et opter pour le C-390 M qui exige moins de maintenance ?

  14. ScopeWizard dit :

    Eh oui !

    C’ est quand-même rigolo ; désopliant…

    HEU…pilant….désopilant !

    Lorsque nous avons ENFIN vendu l’ A300 un moyen-courrier novateur à deux réacteurs pendulaires ( dont le premier vol remonte à l’ année 1972 ) -notamment grâce au deal avec Eastern Airlines de Borman à l’ indubitable patriotisme et aux compagnies US ce qui s’ est joué en 1978- il n’ a pas fallu bien longtemps avant d’ être en mesure de proposer un avion destiné au marché Allemand , l’ A310 à la fois plus « compact » et qui fut en sorte le dernier des AIRBUS « WIDE BODY » ( comprendre FUSELAGE LARGE ) mais au moindre succès ( puisqu’ il était surtout destiné au marché Allemand ) qui vole en 1982 pour une mise en service dès l’ année suivante….

    Puis , à peine quatre ans plus tard , c’ est au tour du premier de la famille des mono-couloirs A320 encore plus audacieux en termes d’ innovation d’ entrer en lice ( mise en service en 1988 )….

    Et dès 1991 arrivent les quadriréacteurs et biréacteurs à fuselage plus étroit A340 et A330 qui eux aussi ne mettront pas dix ans à se faire une place dans les effectifs des lignes commerciales ( 1993 )….

    Et ainsi de suite….

    Sur ces entrefaites , au nom de l’ Europe et de la coopération Européenne , « on » décide de confier à AIRBUS la réalisation d’ un avion de transport à la fois destiné à remplacer le vieillissante mais ô combien utile flotte de TRANSALL , mais aussi afin de doter l’ Armée Française d’ un avion de transport certes moins « tout-terrain » que le Transall mais qui jusqu’ ici lui faisait défaut ; en somme , un « VRAI avion de transport évidemment moins « rustique » donc moins « robuste » .

    Le « dossier » se monte dans les années 1990 et vers la fin de la décennie , il est « finalisé » ; nous sommes alors vers 1999…

    Mais l’ avion n’ effectue son premier vol que 10 ans plus tard et n’ entre en service qu’ en 2013….et encore après gueulante et secousse du décideur qui trouve le temps vraiment très long sans compter l’ addition qui lui paraît pour le moins « élevée » , salée….

    Là-dessus , « on » s’ aperçoit qu’ il est plein de problèmes et de défauts , et que la situation est telle qu’ on n’ est pas tirés de la berge…

    À coups d’ efforts ou d’ « accommodements » , contrairement au prodigieux F-35 Américain , au bout d’ un certain nombre d’ années l’ A400M mûrit et finit par enfin ressembler à quelque chose de viable et d’ utilisable dans tout ce que l’ « on » attend de lui….

    Bon , en gros ça a certes pris du temps mais nous y sommes arrivés !

    Seulement , parallèlement à sa montée en puissance , quant à eux les vénérables et très honorables Transall atteignent la phase essorage et il faut un moment avoir recours aux plus pimpants exemplaires Allemands….

    Certes , il reste des CASA C235 « Transallito » mais ils sont trop petits et eux aussi commencent à fatiguer….

    Pour tout ce qui est OPEX et transport lourd ou volumineux sur longue distance , les jouets de Poutine ou de Kiev font très-bien l’ affaire ; sauf que la situation a beaucoup changé…

    Donc , outre l’ Arlésienne du lourd à voilure tournante , il est clair qu’ il nous manque l’ équivalent aux ANTONOV 124 ou pourquoi pas 225 ( à ce jour complètement détruit )…et donc qu’ un A400M plus grand pouvant transporter lourd et loin serait le bienvenu ; A600 M ?

    Mais il est tout aussi clair que nous manquons d’ un plus petit A400M ; A200M ?

    Déjà parce que les Transall après rinçage et essorage en sont à présent à se décomposer , ensuite parce que les CASA n’ ont pas la capacité suffisante , enfin parce que vu ce qu’ il vient de se passer chez nos voisins Bataves il existe un marché EXPORT .

    D’ où la question CON ; mais qu’ est-ce qu’ on branle au juste ???

    Peu importe le bordel ambiant au sein du consortium , AIRBUS a depuis près de 50 ans prouvé qu’ il savait construire de bons avions et enchaîner rapidement les divers projets y compris les plus ambitieux , donc pourquoi ne pas faire de même à partir de la base A400M et décliner la machine en plus gros ou plus petit ??

    On attend quoi ? Que tout le marché soit pris par la concurrence ??? ou même que l’ Armée Française y ait recours ??

    Sans déconner !

    Après , il est vrai que l’ échec ( relatif ) de l’ A380 a pu être lourdement ressenti , m’ enfin ne serait-ce que niveau « gronavions » , entre la famille A320 et Neo ou celle de l’ A330 et maintenant le si prometteur A350 + les réussis BELOUGA et XL , bon-sang autant sur le plan technologique que commercial , non mais quel succès !!

    En dehors de BOEING et de quelques « périphériques » tels qu’ EMBRAER , en moins de 20 ans toute la concurrence s’ est faite rétamer ou ne parvient pas à décoller ( SUKHOI ) ; ça parle non ?

    Tu me diras , avec le C919 les Chinois arrivent….
    Ouais ben pour l’ instant on peut pas dire qu’ ils soient là !

    Mais pour autant ça ne veut pas dire qu’ il faille s’ assoupir ou contempler ses lauriers !

    RÉVEIL !

    • mich dit :

      Bonjour Scope , un A200M c ‘est bien joli ,mais pour quel client ? autant avec l’ A400M on a voulu faire un compromis charge importante , distance franchissable et poser du mieux possible dans la verte et en plus il y avait un besoin dans les forces qui n ‘avait pas été couvert ,autant pour un A200M je pense que ce sera moins évident de lui trouver une niche , d’ ailleurs je n’ ai pas l’ impression que les USA se pressent de remplacer le C130 .

      • ScopeWizard dit :

        Bonjour mich ! 🙂

        Ben , je conçois ; mais si au moins nous avions un tel AIRBUS à proposer , ne serait-ce que sous forme de « prototype-démonstrateur » suffisamment au point et abouti n’ attendant plus qu’ une commande pour entrer en production ? vous voyez bien qu’ il existe un marché .

        En tout cas , EMBRAER l’ avait à son catalogue et a donc pu le vendre aux Pays-Bas .

        De plus , nous concernant , même si très réussis et utiles les Transalito ne vont pas durer éternellement ; alors pourquoi ne pas envisager un A200M pour leur succéder ?

        Franchement , perso , je ne pige rien à cette logique hormis qu’ elle est purement mercantile et s’ inscrit dans de la perspective EXPORT , ce qui est une CONNERIE .
        Notre armée a besoin d’ une telle machine , tu es Européen , tu es AIRBUS et tu sais faire et même faire mieux que bien , tu la lui fournis , point .
        Autrement , ce seront d’ autres constructeurs qui le feront à ta place .

        Raisonner en permanence en termes de RENTABILITÉ mais surtout sur du TEMPS COURT est une ERREUR voire beaucoup plus que ça quant aux conséquences .

        À l’ hôpital , notamment du fait de la toute-puissance administrative type ARS , « on » raisonne comme ça , ne l’ oubliez pas ; donc , si demain vous deviez y faire un séjour ce qu’ évidemment je ne vous souhaite pas , passé un certain âge vous avez de grandes chances d’ en sortir les pieds devant , car si sur une échelle de 10 vous aviez besoin de 7 en termes de soins , il se peut que vous n’ ayez droit qu’ à 5 ou moins , auquel cas vous voici en danger de mort ; c’ est ce que perso j’ appelle l’ EUTHANASIE DOUCE .

        Et si j’ ose évoquer cela , c’ est que j’ ai très bonnes raisons de le faire et d’ alerter .

        Réfléchissez-y .

        Certes , il existe réalités et impératifs d’ ordre commercial , économique , industriel , mais en parallèle il existe aussi beaucoup d’ idéologie et de dogmatisme .

        Là , les Hollandais volants viennent de nous démontrer à quel point un tel marché pour un transporteur léger mais performant dérivé de l’ A400M pourrait faire de petits….

        Donc à nous d’ être présents ou de laisser le marché à d’ autres ; par contre après , faudra ni se plaindre ni gueuler .

        « d’ ailleurs je n’ ai pas l’ impression que les USA se pressent de remplacer le C130 . »

        Là aussi ; après le C130J nous pourrions être surpris….

        • mich dit :

          Bonjour Scope , si Embraer a fait cette avion militaire c ‘est grâce à un soutien étatique (comme presque tout les programmes militaires même si cela évolue avec les systèmes d’armes de nouvelles technologies ) , AIRBUS fera seulement si on lui demande et si on paye ,rien ne change vous connaissez bien le cas du super mirage 4000 (même si on est pas dans la même gamme technologique ) . Pour l’ hôpital , si c ‘était seulement l’ ARS le probleme ce serait bien , mais on a surtout toute une organisation à revoir de haut en bas ou beaucoup veulent veut tout et son contraire , un peu à l’ image d’ un autre grand ministère celui de l’ éducation national , en tout cas aucune solutions simples à attendre si chacun veut juste sa part .

        • EchoDelta dit :

          Sincèrement si on veut faire bouger les fesses d’Airbus sur ce sujet c’est très simple : la DGA commande un démonstrateur d’un tel avion auprès de Dassault : vous allez voir que dans les 10 minutes après l’annonce sortira du carton le remplaçant du Transal chez Airbus…

      • Castel dit :

        @ mich
        l’A200M, c’est exactement le même créneau que le C130 ( ou le KC390, d’ailleurs), à un détail près ;
        Il lui faut 2 moteurs au lieu de 4 pour pouvoir transporter approximativement la même charge, c’est à dire, avec une consommation inférieure, mais surtout un entretien beaucoup moins long, et donc une meilleure disponibilité, sans compter qu’il n’aurait pas les défauts spécifiques à un appareil de la génération du C130 comme une soute trop étroite pour les besoins actuels ( 3,13m ) ou un train d’atterrissage dépassé…..
        Si les américains se sont contenté de les remplacer par des « super hercules » qui ne sont en fait que des c130 modernisés, c’est tout simplement parce que jusqu’à présent aucun constructeur n’a proposé quelque chose de nouveau sur ce créneau, et qu’Embraer ne semble pas avoir l’envergure suffisante pour fournir les besoins de l’US Army ( malgré pourtant le soutient proposé par Boeing à ce constructeur)
        Mais, avec Airbus, les données ne seront plus les mêmes, et, si il n’est pas sûr de pouvoir conquérir le marché Américain pour autant, de nombreux pays dans le monde seraient prêt à lui faire confiance, à commencer par le nôtre bien sûr !!

        • mich dit :

          Bonjour , pour faire suite à mon comentaire plus haut , je penses que l’ A200M reste pour l’ instant un avion de papier , ce que vous décrivez est effectivement bien alléchant ,mais à mon avis loin d’ être aussi simple techniquement . Perso j’ attends de voir ce que serait la fiche des besoins exprimés par notre armée pour un aéronef plus tactique en appui de l’ A400M et ce que cela apporterait par rapport à une version plus adapté à nos forces du C27 par exemple .

    • Castel dit :

      Salut @Scope
      Voila une occasion de reprendre un dialogue que nous n’avons pas souvent, à cause de nos divergences politiques assez évidentes….
      D’abord, une mise au point, ; moi qui m’étais toujours opposé à une version militaire de l’A380, j’ai du en surprendre plus d’un en défendant l’idée d’essayer de récupérer ceux qui dormaient sur le tarmac de Tarbes, , qui après quelques modifications auraient pu être utilisés pour cet usage….
      C’est évidemment ces conditions particulières qui m’avaient incité à changer d’avis, car il était quand même dommage de voir partir ces (très) gros porteurs à la casse, alors qu’au départ, leur version cargo, pouvaient transporter jusqu’à 150t avec un volume supérieur à l’A124.
      Même sans rampe d’accès, il me semble qu’ils auraient pu nous rendre service le cas échéant..
      Pour en revenir à ce que tu as écris dans ton post, c’est vrai que suite à la raréfaction des A124, et à la disparition de l’A225, nous risquons de manquer de gros porteurs, mais pour un usage tactique courant, comme on le voit avec la commande des Hollandais, le gabarit du C130, c’est à dire, une vingtaine de tonnes, livrable à proximité des zones de confrontation, mais une maintenance réduite, avec 2 moteurs seulement semble être ce qu’attendent la plus-part des armées modernes.
      Et c’est ce qu’Airbus ne semble pas avoir totalement compris ; son A400M est une alternative intéressante au C17, pour des pays cherchant un gros porteur de capacité moyenne, mais il peut être néanmoins considéré comme trop gros, pour un usage strictement tactique à proximité des zones de combat, de plus, même si son prix est inférieur, avec ses 4 moteurs, l’A400 est tout de même relativement coûteux à l’entretien, et surtout impose une durée d’immobilisation plus longue.
      Bref, comme je le signale depuis déjà un certain temps, le lancement de l’A200M devrait être la priorité absolue chez Airbus, car s’ils attendent trop longtemps, c’est bien l’avion Brésilien qui risque de devenir la référence dans ce créneau, alors que ses turboprops doivent avoir des avantages par rapport aux réacteurs, notamment en terme de consommation
      Pour le reste, j’ai aussi ma petite idée pour les raisons du retard concernant le lancement de ce nouvel avion, comme je l’indique dans mon autre post !!

      • ScopeWizard dit :

        Salut Castel ! 🙂

        Je ne sais pas si c’ est à cause de ça tout spécialement….

        Il y a aussi le fait qu’ une journée ne dure que 24H et que nous ne sommes pas des machines ; rédiger puis répondre à chacun , notamment ceux qui te traitent n’ importe comment , ça prend du temps , c’ est chronophage et ça demande de l’ énergie et un peu d’ inspiration , tout n’ est pas toujours réuni et donc il y a évidemment de la perte pour ne pas dire du déchet .

        « D’abord, une mise au point, ; moi qui m’étais toujours opposé à une version militaire de l’A380, j’ai du en surprendre plus d’un en défendant l’idée d’essayer de récupérer ceux qui dormaient sur le tarmac de Tarbes, , qui après quelques modifications auraient pu être utilisés pour cet usage…. »

        Non , l’ idée se défend ; je pense qu’à l’ instar du 747 et sa version CARGO , l’A380 en a les capacités et pourrait assurer une digne relève .
        Maintenant , vu les dimensions , quid des installations aéroportuaires existantes ?

        « livrable à proximité des zones de confrontation, mais une maintenance réduite, avec 2 moteurs seulement semble être ce qu’attendent la plus-part des armées modernes. »

        Oui ; mais attention parce que compte tenu de ce que nous enseigne la guerre actuelle , surtout celle à l’ Est , beaucoup de choses pourraient être revues…
        Disons que ce qui était valable jusqu’ ici , le sera peut-être beaucoup moins dans quelques mois ; donc anticiper et prévoir….

        « Et c’est ce qu’Airbus ne semble pas avoir totalement compris ; son A400M est une alternative intéressante au C17, pour des pays cherchant un gros porteur de capacité moyenne, mais il peut être néanmoins considéré comme trop gros, pour un usage strictement tactique à proximité des zones de combat, de plus, même si son prix est inférieur, avec ses 4 moteurs, l’A400 est tout de même relativement coûteux à l’entretien, et surtout impose une durée d’immobilisation plus longue. »

        Oui , je peux même dire que je suis entièrement d’ accord avec ça .

        « Bref, comme je le signale depuis déjà un certain temps, le lancement de l’A200M devrait être la priorité absolue chez Airbus, car s’ils attendent trop longtemps, c’est bien l’avion Brésilien qui risque de devenir la référence dans ce créneau, alors que ses turboprops doivent avoir des avantages par rapport aux réacteurs, notamment en terme de consommation »

        Tout pareil ; même analyse , même conclusion , même crainte .

        « Pour le reste, j’ai aussi ma petite idée pour les raisons du retard concernant le lancement de ce nouvel avion, comme je l’indique dans mon autre post !! »

        Si tu pouvais me faire vite fait un topo , même bref mais suffisamment clair ; tu sais , il ne faut pas croire , je ne peux pas tout lire , bien le faire , et vu qu’ en ce moment j’ ai tendance à être vite débordé….

        Ce serait sympa ! 😉

      • Paddybus dit :

        @ Castel…
        Votre idée d’une militarisation du A380 me semble impossible, pour plusieurs raisons… Vous parlez de volume, mais pour en profiter réellement, il faudrait supprimer le pont supérieur, ce qui nécessitera des renforts coûteux en poids…
        Il faudra probablement aussi renforcer le plancher car des charges lourdes plus concentrées n’auront pas le même effet qu’une charge uniformément répartie, et idéalement, il faut au bas mot une rampe, afin de pouvoir charger des véhicules lourds… ce qui en fait un autre avion…

        Petit détail que j’aime toujours à souligner au sujet de Embraer…. cette société avait été co-créée par Max Holste, qui avait été le créateur des Broussard (MH1521) et Super Broussard (repris par Nord aviation pour devenir Nord 262)… produits à Reims, mais le fondateur a été poursuivit par le fisc, qui lui reprochait ses comptes…. il a donc préféré partir, et s’est installé au Brésil… Et ses usines devenues Reims Aviation …
        Peut être une opportunité perdue pour l’industrie Française..??? parfois un « oubli » accepté par le fisc pourrait changer le cours des choses…???

  15. Carin dit :

    Nederland se rebiffe?
    Nos amis américains et allemands ne vont pas êtres contents.
    Les premiers parce qu’ils comptaient ce pays parmis les « captifs », les second pour l’A400M, qui semble t’il n’a même pas candidaté…
    Après il doit y avoir une question de prix, nos amis chicanos doivent pratiquer des prix défiant toute concurrence!
    Que nos amis néerlandais ne se leurrent pas.. Uncle Sam n’a pas dit son dernier mot, et Biden pourrait bien avoir une « petite » entrevue avec le premier ministre en marge du très futur sommet de l’OTAN.

    • Sorensen dit :

      Tout à fait, ce n’est pas comme si la France et l’Allemagne avaient acheté des C-130J; le tout fondu dans un escadron de transport binational basé à Évreux.
      Les chicanos ce sont les Mexicains, et le terme n’a rien d’élogieux. De toute façon dès que l’on voit écrit Carin l’on sait que l’on aura droit à un délire irrépressible entre évier et latrines. Même si vous n’êtes clairement pas en mesure de vous savoir, cela ne devrait pas vous empêcher d’avoir un peu de tenu et de dignité.

    • Paul Letissier dit :

      Tss, tss, Carin : vous faites du mauvais esprit, du complotisme, de l’anti-américanisme (évidemment primaire).
      Cé pas bien !
      Mais vous avez probablement raison. Affaire à suivre.

    • tschok dit :

      @Carin,

      C’est simplement un bon avion, je crois.

      A votre avis, on pourrait lui coller une version du LEAP?

      (Le diamètre de la soufflante est problématique)

      Si oui, je pense qu’on pourrait envisager de se poser la question de le mettre dans notre liste de courses.

      On aurait dû le faire il y a quinze ans, mais on n’est pas notoirement connu pour être rapide à la détente.

      • précision dit :

        sur wikipédia je lis que c’était à l’origine une contrepartie prévue à la vente de rafales au Brésil. Les deux ventes ont échoué, et la France a choisi des CN235 d’airbus en complément des A400M. Probablement plus économique.

    • GHOST dit :

      Oncle Sam? Les réacteurs des avions d´Embraer (tous les avions) sont d´orgines US.. l´avionique de cette machine est aussi US.. Boieng avait tenté de racheter cette machine afin de le fabriquer pour le marché des USA.
      Les USA gagnent.. si l´avion s´exporte

    • mich dit :

      Bonjour, 100% brésiliens le 390 ? c ‘est cela oui ,comme le gripen !

    • john dit :

      Peut-être qu’au lieu de créer une nouvelle couche à votre vision simpliste du monde, comprendrez vous enfin que les Pays Bas sont indépendants et dont ce qu’il y a de mieux pour eux?

      Ridicule votre vision du monde

  16. bullnar dit :

    pays bas, coups bas,europeanisme bas, intellect bas… tout va ensemble le BATAve n a jamais autant merite son nom si proche d un autre…

    • tschok dit :

      Eh oui ma grosse, tout part en co**lle.

      C’est insupportable. Mékeufè le gouvairnement?

    • john dit :

      Intellect bas?
      Heuuu…. J’ose pas imaginer ce qu’est le niveau français avec l’achat de C-130 par dizaines !

  17. Parabellum dit :

    On n a toujours pas de petit à 200 …Airbus dort ou s en fout…coût énorme des produits Airbus alors qu on aurait besoin de simple et en nombre. Trop tard…on a raté la coopération avec les brésiliens et d autres…trop tard…

  18. albert dit :

    Le KC-390 est seul sur ce créneau du transporteur moyen donc c’est logique si c’est le besoin que recherchait les Pays bas.
    Le C295 est trop petit, le C-130j trop gros, l’A400M bien trop gros (et couteux). Il est seul sur ce créneau.

    • Charognard dit :

      @ albert
      Les paras portugais seront équipés avec des KC-390:
      https://actu-aero.fr/2022/05/03/embraer-signe-un-partenariat-strategique-au-portugal-avec-aernnova/

    • john dit :

      Le C-130 J et le KC-390 sont exactement sur le même créneau en termes de dimensions, le KC-390 est justement conçu entre autres dans le but de proposer une alternative au C-130J lorsque les utilisateurs du C-130 Hercules chercheront à le remplacer !
      ET PLUS IMPORTANT, bcp de nations ont conçu leur armement pour entrer dans certains gabarits. Par le passé, le gabarits c’était celui des trains et tunnels ferroviaires.
      Aujourd’hui, c’est celui d’avions cargos. Et les équipements sont placés dans une catégorie de cargo en fonction de leur utilisation voulue. Et il se trouve que ce que le KC-390 doit pouvoir transporter a dans de nombreux cas été conçu pour entrer dans un C-130. Donc pour le concurrencer, il a fallu concevoir qqch qui puisse permettre cela.
      1. C-130J
      – longueur : 29.3 m
      – longueur compartiment cargo : 12.5 m
      – largeur compartiment cargo : 3.12 m
      – hauteur compartiment cargo : 2.74 m
      – charge utile max : 19.09 tonnes
      Moins important
      – hauteur : 11.9 m
      – envergure : 39.7 m

      2. C-130J-30
      – longueur : 34.69 m
      – longueur compartiment cargo: 16.9 m
      – largeur compartiment cargo: 3.12 m
      – hauteur compartiment cargo : 2.74 m
      – charge utile max : 19.96 tonnes
      Moins important
      – hauteur : 11.9 m
      – envergure : 39.7 m

      3. C-390
      – longueur : 33.91 m
      – longueur compartiment cargo: 12.7 m
      – largeur compartiment cargo: 3.45 m
      – hauteur compartiment cargo : 2.95 m
      – charge utile max : 26 tonnes
      Moins important
      – hauteur : 10.26 m
      – envergure : 35.05 m

      DONC OUI, le C-390 a une plus grande capacité d’emport, et en termes de dimensions, il est comparable au C-130 !

      Pour les données:
      https://www.af.mil/About-Us/Fact-Sheets/Display/Article/1555054/c-130-hercules/

  19. PNL dit :

    L’Europe de la Défense et de …. la Finance ! Le siège d’Airbus, comme celui de Stellantis, sont aux Pays-Bas.

  20. wallie dit :

    J’ai du mal a comprendre pourquoi, partant d’un simple post d’information de Opex360, sans polémique il me semble, on se retrouve avec des commentaires limites agressifs sur les choix des Pays Bas ou de l’offre AirBus ?

    • philbeau dit :

      C’est aussi quelque part l’intérêt de ce forum d’être un espace d’expression sur la géopolitique , l’industrie etc…Certains en abusent , mais la densité de son volume est bien l’effet de la réussite de sa formule