La Moldavie craint d’être dans le collimateur de la Russie après de mystérieuses explosions en Transnistrie

En 2014, et alors que le commandant suprême des forces alliées en Europe [SACEUR], qui était le général américain Philip Breedlove à l’époque, avait estimé que la Moldavie risquait de se trouver bientôt dans le collimateur de la Russie et que la Transnistrie, une région séparatiste pouvait être annexée à l’instar de la Crimée, un haut responsable russe, Dmitri Rogozine, avait prévenu : « Je veux dire à tous qui ne pensent pas comme nous: il ne faut pas mettre son nez dans [les affaires de la] république moldave du Dniestr [nom de la Transnistrie], il ne faut pas faire augmenter les tensions, parce qu’il y a des citoyens russes qui habitent là-bas ».

Et d’ajouter : « Il ne faut pas se demander si la Russie va défendre ses propres citoyens. Elle le fera sans hésitation. Ne testez pas notre patience, ni notre force » car « la Russie remplira son rôle historique: garantir la paix et la sécurité ».

Pour rappel, à peine venait-elle de proclamer son indépendance [août 1991], la Moldavie dut faire face à la sécession de la Transnistrie, majoritairement russophone. Ce qui donna lieu à un conflit qui prit fin avec l’intervention de 14e armée russe, commandée par le général Aleksandre Lebed. Un accord fut trouvé : Chisinau donnait une large autonomie à la « république moldave du Dniestr » et renonçait à tout rattachement à la Roumanie en échange de la « neutralité » de la Russie.

Depuis, au gré des alternances politiques, la Moldavie a exprimé le souhait de rejoindre l’Union européenne [un accord de libre échange est entré en vigueur en juillet 2016] et s’est rapprochée de l’Otan. De son côté, la Transnistrie est devenue de facto un État « indépendant » [mais non reconnu par la communauté internationale] tout en revendiquant une large proximité avec la Russie, laquelle y a maintenu une présence militaire. Qui plus est, elle est aussi une plaque tournante des trafics de tous les genres…

Il est dit que le chef du Kremlin, Vladimir Poutine, manoeuvre comme il joue aux échecs. Il semblerait cependant qu’il serait plus adepte du poker. C’est, en tout cas, ce que suggère sa tentative de s’emparer de Kiev dès les premiers jours de l’invasion de l’Ukraine, alors que, manifestement, ses forces armées ne s’en étaient pas données [ou n’avaient pas] les moyens. D’autant plus que l’opération héliportée tentée contre l’aéroport de Gostomel [situé à une trentaine de kilomètres de la capitale ukrainienne] a viré au fiasco…

Cependant, sur ce point, un responsable gouvernemental roumain a récemment confié à Air Force Mag ses interrogations sur la manoeuvre des forces russes, notant que celles-ci n’avaient pas déployé toutes leurs capacités [notamment en matière de guerre électronique. « Il y a un gros point d’interrogation : où est le reste? » a-t-il dit, suggérant que « la Russie gardait ses moyens les plus sophistiqués en réserve, pour un objectif différent, une autre opération censées venir ensuite ».

Cela étant, avant le déclenchement des hostilités, il semblait plus raisonnable pour les forces russes de se concentrer sur le Donbass ainsi que sur la région [russophone] d’Odessa. D’ailleurs, c’est désormais l’objectif affiché de la « seconde phase » de l’offensive russe, lancée la semaine passée. Quant à

« Depuis le début de la deuxième phase de l’opération spéciale, phase qui a commencé il y a deux jours, l’un des objectifs de l’armée russe est d’établir un contrôle total sur le Donbass et le sud de l’Ukraine », a a en effet confirmé le général Roustam Minnekaïev, commandant adjoint des forces du District militaire du Centre de la Russie, le 22 avril. « Cela permettra d’assurer un couloir terrestre vers la Crimée, ainsi que de peser sur des infrastructures vitales de l’économie ukrainienne, les ports de la mer Noire à travers lesquelles se font les livraisons de produits agricoles, métallurgiques », a-t-il continué.

Mais pas seulement. « Le contrôle du sud de l’Ukraine, c’est également un couloir vers la Transnistrie, où on observe également des cas d’oppression de la population russophone », a affirmé le général Minnekaïev, comme en écho aux propos tenus huit ans plus tôt par M. Rogozine…

De quoi inquiéter le gouvernement moldave, qui a convoqué l’ambassadeur de Russie en poste à Chisinau pour lui exprimer « sa profonde préoccupation » après les déclarations du général Minnekaïev. Déclarations qu’il « considère comme infondées et contradictoires avec le soutien de la Russie à la souveraineté et à l’intégrité territoriale » de la Moldavie.

Seulement, deux incidents se sont depuis produits en Transnistrie. Le 25 avril, le siège du ministère de la Sécurité publique de la république moldave du Dniestr, à Tiraspol, a été visé par une attaque au lance-grenades, sans faire de victimes. Les autorités locales ont décidé « d’introduire un niveau d’alerte rouge à la menace terroriste ».

Puis, le lendemain, située à une cinquantaine de kilomètres de Tiraspol, à Maïak, un émetteur radio relayant des fréquences russes a été mis hors service après avoir été la cible de deux explosions. À l’heure où le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, parle d’un « risque réel de troisième guerre mondiale », on ne peut pas s’empêcher de penser que la seconde avait débuté par la [fausse] attaque du relai radio de Gleiwitz [alors en territoire allemand], ce qui avait justifié l’invasion de la Pologne….

Quoi qu’il en soit, à l’issue d’une réunion du conseil de sécurité nationale, la présidente moldave, Maia Sandu, a lancé un appel au calme. « Il s’agit d’une tentative pour accroître les tensions. […] Nous appelons nos concitoyens à rester calmes et à se sentir en sécurité », a-t-elle déclaré, avant d’annoncer des mesures visant à renforcer les patrouilles frontalières et les contrôles dans les transport.

En attendant, les explosions de Maïak et l’attaque du ministère de la Sécurité publique à Tiraspol sont, pour le moment, inexpliquées…

Photo : archive

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

273 contributions

  1. Félix GARCIA dit :

    « Cela étant, avant le déclenchement des hostilités, il semblait plus raisonnable pour les forces russes de se concentrer sur le Donbass ainsi que sur la région [russophone] d’Odessa. D’ailleurs, c’est désormais l’objectif affiché de la « seconde phase » de l’offensive russe, lancée la semaine passée. Quant à »

    Il me semble qu’il manque un bout de votre article monsieur LAGNEAU.

    • Thaurac dit :

      Russophone certes mais étant contre l’invasion russe, ces attaques ont soudé le peuple ukrainien, d’origine russe ou pas, donc les waffenpoutin ne sont pas les bienvenues…

  2. yakafokon dit :

    « la Russie remplira son rôle historique: garantir la paix et la sécurité » … partout où le kremlin intervient c’est pour répandre la mort industrielle, la violence sans aucune retenue. Les Russes sont de loin les plus gros meurtriers de l’humanité depuis plus d’un siècle. Staline a qui on doit les merdiers en Transnistrie, Crimée, Géorgie avec ses mélanges de population, les goulags, Holodomore … jusqu’à la Syrie, le Mali,la Centre Afrique, l’Ukraine à nouveau. La planète se porterait mieux sans le kremlin.

    • chill dit :

      et sans Washington..

      • Souvenirs d'Asie Centrale Soviétique dit :

        Toujours le mot pour rire Chill hein, pour détourner le problème des attitudes russes … Toi tu utilises le mot « magique » sauf que ça marche plus, et que cela va marcher de moins en moins !

        Même en cas d’attaque extra-terrestre de la Terre, tu arriverais à placer le mot américain dans ton argumentation, mais quand on en arrive là c’est que l’on a plus vraiment d’argument à opposer !!!

      • LOUIS XIV dit :

        Oui, aussi

    • Fabouze dit :

      n’exagérons rien tout de meme… les plus gros meutriers sur les 100 dernières années? 2nd guerre mondiale inclus??? Guerre d’algérie, indochine, vietnam, Lybie, mali, afganistan, Iraq…. bon… si on veut rentrer dans le lard des troll russes quand ils exagèrent, essayons d’être raisonnables nous meme…

      • Pravda dit :

        Ce sont bien les chinois, les russes, les allemands, et d’autres (Cambodge, Rwanda…), les français et américains ont aussi leur part bien sûr.

      • Anaxagore dit :

        Guerre d’Algérie, Indochine, Lybie, Mali, Afghanistan, Irak : vous mélangez tout. Ces guerres ne sont pas de même nature les unes que les autres. Et encore moins de même nature que la guerre d’agression que la Russie a déclenchée contre l’Ukraine. Pour ce qui est du nombre de morts, les Russes sont loin devant.

        • précision dit :

          Moins sûr que vous concernant la nature. Chaque guerre est différente, bien sûre. Mais «guerre d’aggression» est le nouvel élément de langage à la mode pour tenter de faire croire que cette guerre serait plus illégitime que les autres. Ce qui, par contre, est très discutable.

          Non que celle là ne soit pas une aggression illégitime, mais plutôt que beaucoup des autres étaient des aggressions tout aussi illégitimes. De fait les russes ont utilisé des éléments de langages courant de l’OTAN pour déclencher cette aggression : prétendre défendre des populations civiles menacées. Eviter autant que possible le mot «guerre», etc. N’importe quoi, oui. Mais c’est assez similaire à ce que j’ai pu voire beaucoup d’autre fois de la part d’autres acteurs. La différence peut être perçue comme relevant plutôt du «parce-que c’était nous, parce-que c’était eux».

      • lgbtqi+ dit :

        Les plus grands meurtriers sur les 100 dernières années ?

        Les communistes, notamment russes. Plus de 70 millions de morts par la faim, le froid, l’épuisement et les balles.

    • Stoltenberg dit :

      La mentalité russe est fortement imprégnée par le contrôle mongole qui s’étendait sur la Russie pendant des siècles. Au vu de cela, mentalement, ils font partie du cercle culturel asiatique, contrairement aux pays européens influencés par les Grecs et les Romains.

      • Fidel Gastro dit :

        Chez les slaves on ne demande pas svp, on prends, point barre.

      • lgbtqi+ dit :

        Large et assez récente surestimation du rôle des Grecs et Romains au détriment d’autres cultures, franques, celtiques, etc.

        • précision dit :

          Surestimation, peut-être mais en tout cas pas si récente que cela. Les élites européennes après la période romaine ont (presque) tous pris soin de se réclamer héritiers de Rome. Pas des celtes. Aussi bien durant ce qu’on appelle le Moyen-âge qu’à la Renaissance.

          • v_atekor dit :

            Tout à fait exact. Notons aussi que ça n’a pas été limité aux Européens, mais l’Empire Romain s’étant étendu à la méditerranée, ça a aussi été le cas de tout le monde méditerranéen au moins pendant le haut moyen âge, partiellement et de façon inégale selon les lieux, les époques et les gouvernances ça va de soi.

      • zardoz dit :

        Et l alphabet Cyrillic tu crois qu’ il vient des mongoles ? Rappel moi déjà ce qu il pensait des visages pâles, Geronimo, ça doit être plus ton rayon. Même les hordes mongoles ont fini par goûter les joies de la civilisation, et de la paix. Le jour où l oncle Sam paiera la fac a ses enfants au lieu d être continuellement sur le sentier de la guerre, la barbarie prendra fin dans le monde, et tu pourras enfin t’ instruire correctement sans avoir à t’ endetter.

      • Roland de Roncevaux dit :

        @ Soltenberg : et la mentalité norvégienne, elle est imprégnée de quoi ? De la nostalgie de la Division Nordland, et de l’écologie radicale norvégienne qui veut « régénérer la planète pour la rendre aussi pure que la neige ». Je ne vois d’ailleurs pas bien le rapport entre le monde germano-scandinave ancré dans le biologisme et la radicalité, et la latinité tempérée propre à la civilisation et à la sagesse française.

        • Pravda dit :

          UNE division ? C’est minable… les russes et autres soviétiques ont fait bien mieux, rien que l’armée Vlassov c’était 50 000 hommes… et au total on est proche de 1 million de russes sous uniforme nazi
          https://fr.rbth.com/histoire/84245-%D1%81ollaborationnisme-nazis-urss

          • précision dit :

            1 million de russe? assez douteux, il me semble. Soviétiques, oui.
            Mais la RLA c’était juste un peu plus de 100.000 (plus que 50.000 certes).
            Le reste: des russes, certes, mais aussi ukrainiens, baltes et autres minorités (caucasiens, géorgiens, turkmènes, tatars, biélorusses etc). Donc s’il y a peut-être eu 1 millions de soviétiques on doit être assez en dessous de 1 millions de russes. Mais je peux me tromper, les chiffres qu’on trouve sont imprécis.

          • Pravda dit :

            Tout à fait, je rectifie, 500 000 russes de memoire

          • Roland de Roncevaux dit :

            50 000, 500 000, 1 million… faudrait accorder vos violons… et les rapporter à la taille des pays (la Norvège est un tout petit état situé dans une région finalement en paix : 2,5 millions d’habitants en 1940 contre près de 200 millions pour l’URSS situé dans la région belligérante). Il y avait d’ailleurs la Division Nordland, mais aussi la Division Wiking. En tous cas les engagés russes ne reçoivent pas des stèles de mémoire pour leur action nazie, pas plus que nous ne commémorons la Division Charlemagne ni la Milice… surtout ces glorieux supplétifs lettons, ukrainiens, polonais, etc. qui se sont illustré dans les massacres de civils et de juifs.

        • Castel dit :

          La latinité Française est quand même bien métissée d’origines celto-germanique !!

          • Roland de Roncevaux dit :

            @ Castel : la France a pris des romains : la langue, l’alphabet, l’écriture, le droit, la religion, les sciences, la littérature, les arts, etc. D’ailleurs les Celtes étaient proches des Romains, et se sont assimilés rapidement. La France est d’ailleurs le pays le plus radicalement latinisé (hors de l’Italie), peut-être même plus que l’Espagne (qui ont connu l’occupation musulmane) sous bien des aspects. Nos ancêtres se revendiquaient comme « Romains », et même pas comme Gallo-Romains. Les immigrés Germains miséreux qui ont débarqués d’abord comme travailleurs serviles puis comme bandes affamées se sont entièrement et spectaculairement assimilés à cette romanité. L’apport germain est proche de zéro : c’est un fait historique absolument remarquable. Pas la suite, nous avons civilisé ces contrées du nord… mais qui sont toujours un peu restées barbares de l’aveu même du grand poète Heinrich Heine qui mettait en garde contre leur violence régressive dans son fameux volume « De l’Allemagne » publié vers 1840. On voit d’ailleurs que l’horreur nazie était sans commune mesure avec les dictatures fascistes latines. Nous sommes des latins du nord, mais nous sommes bien des latins D’ailleurs on appartient à la famille des pays déficitaires en UE, dont la frontière suit assez strictement le Limès romain. Une preuve (par l’échec de notre intégration au Saint-Empire) de notre identité profonde.

      • précision dit :

        ce raisonnement s’appliquerait à l’Ukraine, fortement imprégnée de culture cossaque et tatare. Je n’ai pas l’impression que les baltes, finlandais, etc aient été beaucoup influencés par Rome.
        Ca montre je pense les limites d’un raisonnement consistant à coller des étiquettes aux peuples.

    • Commandant Monastorio dit :

      Avec 100 000 Russes officiellement résidant dans la région PACA, je crois que nous avons nous avons du mourrons à nous faire. Des fois qu’ils se sentiraient « opprimés ».
      À quand une opération amphibie spéciale sur la Côte d’Azur ?

      • ArtScenik dit :

        Ils peuvent annexer l’ancien Comté de Nice qui comporte en son sein une propriété Russe : la cathédrale Saint Nicolas, la plus grande hors de la Russie. Poutine pourrait donc débarquer ses troupes sur la Prom’ des Anglais pour protéger cette colonie du peuple Russe qui la fréquente au pretexte que nos services de police harcèlent leurs proxénètes sur la Promenade des Anglais…

      • Nimbus - parfois cumulo dit :

        Mouron.
        Citation : « l’orthographe, c’est pas du mouron pour ton canari ». Michel Audiard.

  3. Allobroge dit :

    « la Russie remplira son rôle historique: garantir la paix et la sécurité ».En déclarant la guerre aux autres pays mais sous un faux nom ? Bravo ! Ca rappelle farouchement la triste époque des années trente où Hitler voulait récupérer les populations d’origine allemande dans les pays limitrophes du Reich en annexant une partie des dits pays !

    • JC dit :

      Que croyez vous que l’Allemagne fasse à ce sujet ? Demandez aux allemands ce qu’ils pensent de l’Alsace et autres parcelles de territoire occupées par des allemands de souche.

      • Lado dit :

        Oui bien sûr c’est leur politique affichée et leur opinion publique..!
        Quand aux » alsaciens de souche allemande » (pas les « français de l’intérieur » les gens venus d’Italie, de Turquie ou d’AFN) ils ont gardé un souvenir ému du 3 ème Reich!
        Les anciens faisaient du « scoutisme »aux HJ et certains sont même revenu de Tambov vivant!Le Struthoff ect

      • Courmaceul dit :

        Allez dire à un alsacien qu’il est un allemand de souche, mettez des baskets quand même !

        • Castel dit :

          L’occasion de rappeler l’accueil triomphal fait par les habitants de Mulhouse à l’armée Française en 1914, et, ensuite par des huées lors que les troupes du Kaiser reprirent la ville !!

      • sonata dit :

        A l’heure actuelle ?
        Ils s’en branlent complètement. Et les germanophones vivant dans d’autres pays sont extrêmement attachés à ceux – ci, à l’image de la communauté germanophone de Belgique qui est bien plus belges que les francophones et, cela va de soi, les néerlandophones.

      • Roland de Roncevaux dit :

        concernant l’Alsace, les Allemands peuvent compter sur les dirigeants euro-atlantistes français… l’Alsace a été requalifiée en toute discrétion le 1er janvier 2021 « région européenne d’Alsace »… alors même que les Alsaciens avaient refusé cela par le référendum de 2013. Encore une fois, les référendums n’ont de valeur en France que si le résultat agrée au pouvoir en place. L’Allemagne n’aura donc pas besoin d’employer la force cette fois-ci, puisque les propres dirigeants français vont la lui offrir sur un plateau. C’est peut-être pour cela qu’ils ont fait mettre le drapeau européen sur la tombe du soldat inconnu, et que Macron a essayé de réhabiliter « le grand soldat » Pétain en 2018. En attendant d’envoyer une légion de volontaires français combattre à l’est sous commandement euro-allemand, avec leurs « camarades européens » d’Azov. On célèbrera ça en jouant du Beethoven.

        • tschok dit :

          Ben en fait le référendum a été invalidé. Les électeurs des deux départements n’étaient pas d’accord et le taux de participation était trop faible.

          Faut pas croire, un référendum n’est pas toujours l’outil adéquate.

          Ce qui ressort aujourd’hui, c’est que l’Alsace veut sortir de la région Grand Est.

          Une autre consultation a d’ailleurs été organisée, sans valeur juridique. Mais elle fait apparaître une volonté forte de constituer une entité distincte du Grand Est.

          Et c’était en fait ça le sujet.

          https://www.bfmtv.com/societe/apres-la-votation-en-faveur-d-un-depart-du-grand-est-l-alsace-peut-elle-redevenir-une-region_AV-202202210247.html

          En gros: le gouvernement a voulu faire une réforme des régions, pour simplifier le mille feuilles (mouarf!). Donc, fusion de l’Alsace dans une région Grand Est. Sauf que les Alsaciens ne sont pas très chauds. En contrepartie, on leur propose de fusionner les deux départements du Bas et du Haut Rhin. Référendum. Niet. Référendum annulé. Un autre projet émerge: créer une collectivité territoriale spécifique, la collectivité européenne d’Alsace. C’est adopté.

          Oui, mais les Alsaciens ne sont toujours pas chauds pour faire partie de la région Grand Est, donc le film continue (Cf l’article de BFM en lien).

          Toutes ces tribulations n’ont strictement rien à voir avec l’Europe. C’est ié à la réforme territoriale française et à une volonté alsacienne d’autonomie par rapport à sa nouvelle région de rattachement.

          Mais l’extrême droite française a vu qu’il y avait le mot « européenne » dans « collectivité européenne d’Alsace » et ils ont sauté sur l’occaze pour balancer leur purée anti-européenne. Mais l’UE n’a rien à voir là-dedans. C’est un truc complètement franco-français, qui est né d’une difficulté locale: les deux départements veulent être autonomes.

          C’est notre Donbass à nous, quoi. Mais sans la guerre et sans les Russes. Bon, les pro-russes d’extrême droite se sont emparés du truc pour faire monter leur mayonnaise anti-européenne, mais c’est complètement artificiel.

          Ca repose entièrement sur la présence du mot « européenne » dans le nom de la collectivité territoriale. Et ça repose également sur le fait que cette collectivité a des compétences en matière transfrontalière.

          Ca fait partie de ces débats qui sont des impostures montées de toute pièce par l’extrême droite pour les besoins de sa propagande et comme les gens ne suivent pas toujours les méandres de la réformes territoriales, les malentendus s’installent.

          A force de raconter des conneries, ça rend les choses confuses. Bon, bref, rien à voir avec l’UE, c’est du franco-français 100% local, classique: l’identité régionale alsacienne a été froissée par une réforme administrative jacobine, décidée à Paris et démerdez-vous, et les gens sur place l’ont mal accepté, donc ça gueule.

          La routine, quoi. Laissons Beethoven en dehors du coup.

          Si, le truc est intéressant sur un point: on voit bien la falsification de la réalité par les mecs d’extrême droite, qui sont aussi pro-russes. C’est la même façon d’embrouiller les choses. Guerre en Ukraine, volonté alsacienne d’autonomie par rapport au Grand Est, c’est kif-kif.

          Hein, Roland? Le grand n’importe naouak, on mélange tout, on passe sous silence les infos qui comptent, on décontextualise, etc.

          Toujours les mêmes combines, c’est maladif.

          • Roland de Roncevaux dit :

            référendum annulé parce-que le résultat ne correspondait pas aux attentes de nos dirigeants euro-atlantistes… C’est ça la « démocratie » en France… si c’était arrivé en Russie, que n’auriez vous dit… mais ça devient une habitude d’annuler les référendums en France… « Collectivité européenne » c’est un nom qui annonce clairement l’intention. Perso j’en ai rien à faire que les gens quittent la France si ça les branche. Simplement c’est pas la peine de jouer les hypocrites. Et effectivement, les milieux européistes auront obtenu ce que Bismarck rêvait : intégrer l’Alsace au Saint Empire. Malheureusement, c’était pas le voeu des Alsaciens. Mais il est vrai que le voeu des populations semble bien peu soucier nos dirigeants. L’extrême-droite n’est pas forcément là où on l’attend : pour le moment elle défile à Kiev avec des croix-gammées, et les européistes trouvent ça génial.

    • Stoltenberg dit :

      Oui, effectivement, j’ajouterais également que cela rappelle aussi les invasions mongoles du XIIIème siècle.

      • Bonnechancemonpapa dit :

        P’tête bin que L’Algérie va vouloir récupérer le territoires en France où vivent de algériens?

  4. albert dit :

    Si sous prétexte qu’il y a des russes qui habitent un pays étranger la Russie se donne le droit d’aller l’envahir pour sous disant les protéger, alors il faut se dépêcher de les renvoyer chez eux.
    Pas de doute la Russie devient folle.
    Bon si certains petits pays sont sous menaces russes, de notre coté on a surtout à faire à des menaces et de la provocation typique des dictatures en difficulté, mais quand on voit la déroute de l’armée russe en Ukraine, la vétusté de leur matériel, le manque de préparation de leur armée et le bazar dans leur hierarchie et leur logistique on n’a pas de crainte à avoir. S’ils n’avaient pas la menace de l’arme nucléaire (il ne leur reste plus que ça pour faire peur au monde) on en rigolerait comme on rigolait des menaces de Saddam Hussein.
    Je ne sais pas où vont les russes comme ça mais ils s’enfonce dans un terrain instable dans lequel il leur sera difficile d’en sortir. La seule vraie chose qu’il réussiront c’est forcer les pays voisins et l’Europe a se réarmer

    • Stoltenberg dit :

      Avec l’arrivée des systèmes laser bientôt même les armes nucléaires russes seront totalement obsolètes.
      .
      « alors il faut se dépêcher de les renvoyer chez eux »
      Oulà, je vois bien tous les trolls de ce site rentrer chez eux à Oulan-Oude.

    • decurion dit :

      c’est vrai que sous prétexte qu’il y a des gens qui commercent en se servant de dollars ils tombent sous le coup des lois américaines

  5. Bomber X dit :

    C’est vrai que les similitudes avec le déclenchement de la Seconde guerre mondiale sont énormes !
    Menaces en tous genres, fausses attaques, invasion sous un prétexte fallacieux, déportation de populations, annexion de territoires, crimes de guerre, etc…
    Manque plus qu’une petite moustache à Poutine ! 🙂

    • farragut dit :

      @Bomber X
      Et je n’ai pas entendu les trolls russes invoquer le non-respect des Accords de Minsk comme déclencheurs de la 3ème Guerre Mondiale, comme les historiens nous rappellent que la trahison du Traité de Versailles de 1919 a été le germe de la revanche hitlérienne et de la 2ème Guerre Mondiale. ..
      Demain, peut-être ?

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Trait%C3%A9_de_Versailles

    • Roland de Roncevaux dit :

      vous parlez de quoi ? De la guerre d’Irak, de Libye ou d’Ukraine ?

      • Ganelon plutôt, non ? dit :

        Même dans les pires heures de l’unilatéralisme américain, il n’y a eu ni déportations de populations ni annexions par l’envahisseur. Quant aux crimes de guerre, s’il y en a bien eu en Irak, surtout du fait des SMP américaines et qui ont été couvertes par le gouvernement américain, elles sont d’une ampleur bien moindre en 8 ans de conflits divers et variés que les 2 mois de guerre en Ukraine.

        Quant à la Libye, même si je n’étais à l’époque déjà pas partisan du renversement de Khadafi, on ne peut pas dire que la France y ait commis des atrocités (viols, torture sur civils, destruction de villes entières). Il faut dire qu’à part quelques forces spéciales et de l’aviation, on n’a pas mis grand monde sur le terrain. Les exactions commises par les rebelles qu’on soutenait valent bien le massacre et la répression prévus à Benghazi par Khadafi. En somme, qu’on soit intervenu ou non, il y aurait de toute manière eu des morts et des crimes de guerre, contrairement à Poutine qui avait le choix de mettre le bordel en Ukraine comme il l’a fait ou de ne pas envahir son voisin, qui plus est, en vue de l’annexer, vu qu’à ses yeux l’Ukraine n’était pas une nation distincte de la nation russe. Depuis, les Ukrainiens lui ont largement prouve le contraire…

        • Roland de Roncevaux dit :

          10 ans d’embargo qui ont tué des centaines de milliers de civils en Irak, et des enfants qui n’accédaient plus aux vaccins de base. C’est un crime de guerre de masse commis par les Américains. Quant aux déportations de masse et aux réserves, elles sont encore en place sur le territoire même des USA. La politique ethnocidaire et esclavagiste américaine n’a rien eu à envier aux pires horreurs de Staline. Donc pas de leçons d’humanisme. Quand à la destructions de la Libye et de la Syrie, je vous laisse en amoindrir la charge parce-que nous nous contentons de bombarder du ciel pendant que nos mercenaires islamistes zigouillent sur le terrain. En matière de crime de guerre, je pense que c’est incomparable. Quant à la guerre en Ukraine elle dure depuis 8 ans. La France a d’ailleurs une responsabilité en tant que co-garant des Accords de Minsk (ayant fait en outre l’objet d’une résolution au conseil de sécurité de l’ONU). Alors, assumez simplement votre parti-pris euro-atlantiste au lieu de vous draper dans un humanisme infondé.

  6. Félix GARCIA dit :

    (Little) Think Tank@L_ThinkTank
    La Russie vient de couper l’approvisionnement en gaz de la Pologne. La société pétrolière polonaise contrôlée par l’État PGNiG tient actuellement une réunion de crise. Le délai accordé par la Russie pour le paiement du gaz en roubles a expiré.
    https://twitter.com/L_ThinkTank/status/1518982655638913026?cxt=HHwWhICyla2rwZQqAAAA

    Russia Halts Gas Supplies to Poland in Escalation, Report Says
    https://www.bloomberg.com/news/articles/2022-04-26/russia-halted-gas-supplies-to-poland-onet-pl-reports-l2gapmmd

    • iBug dit :

      Idem pour la Bulgarie qui elle est dépendante à 90% du gaz russe.
      La Pologne cherchait depuis plusieurs années à se libérer des approvisionnements en gaz russe et a signé des accords avec la Norvège pour un gazoduc qui comblerait ses besoins, le Baltic Pipe. Celui-ci devrait être opérationnel à partir du 1er octobre de cette année à 20-30% de sa capacité et pleinement opérationnel début 2023 (10mds m3/an). Le gazoduc compensera totalement les approvisionnements du gaz russe. Ce pipe pourrait même être relié à la Lituanie et la Slovaquie.
      Je me demande quelle sera la réaction de l’UE? Il me semble que la Russie s’isole de plus en plus et devient un partenaire de moins en moins fiable voir dérangeant pour l’Allemagne

      • Félix GARCIA dit :

        En effet.
        Pourtant, les articles que nous a fait passer LEONARD suggèrent qu’une coupure des flux aurait des conséquences irréversibles sur les puits d’hydrocarbures russes …

    • Félix GARCIA dit :

      Facture salée pour TotalEnergies en Russie : le pétrolier fait une dépréciation d’actifs de 4,1 milliards de dollars

      TotalEnergies a indiqué mercredi avoir inscrit dans ses comptes du premier trimestre 2022 une provision de 4,1 milliards de dollars, que le groupe dit imputable aux incertitudes que font peser les sanctions technologiques et financières sur la capacité à réaliser le projet Arctic LNG 2. Une annonce qui intervient alors que, ce mercredi également, le ministre russe du Commerce et de l’Industrie, Denis Mantourov, a annoncé que Renault était en négociation pour vendre sa participation dans le constructeur automobile russe AvtoVAZ à un institut scientifique russe spécialisé dans l’automobile.
      https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/energie-environnement/facture-salee-pour-totalenergies-en-russie-le-petrolier-fait-une-depreciation-d-actifs-de-4-1-milliards-de-dollars-915700.html?utm_term=Autofeed&utm_medium=Social&utm_source=Twitter#Echobox=1651085672

      Les « nouvelles interdictions font peser des risques supplémentaires sur la capacité d’exécution du projet Arctic LNG 2. En conséquence, TotalEnergies a décidé de provisionner au 31 mars un montant de 4,1 milliards de dollars concernant notamment Arctic LNG 2 »

  7. Paddybus dit :

    Tout porte à croire que certains veulent vraiment un développement de ce conflit…. ou cherchent un prétexte pour permettre une généralisation qui permettrait une inversion de la situation, c’est à dire une attaque de la Russie par l’otan sous gouverne ricaine bien sur…
    Entre la fourniture d’arme, les attitudes concernant les négociations ou c’est un coup oui, un coup non de la part de zelinsky…. et ce genre de coup tordu… on peut s’interroger…!!!

    • ZoSo dit :

      Comment essayer d’inverser la situation… Joli travail mon chère troll russe. J’espère qu’on vous paie bien pour ça, car après tout, tous travail mérite salaire…

      • lgbtqi+ dit :

        Travailler plus pour gagner plus (et sloganer plus pour penser moins …) !

        En effet, notre cher Paddybus récemment encore faisait des heures supplémentaires au profit de la dictature orwellienne chinoise en essayant de semer le doute sur ce que le Tibet subissait.

        Il n’y a pas de petit profit !

      • Allobroge dit :

        Et pourtant Paccybus n’a pas tout à fait tort et le notre de tort serait de donner le bon dieu sans confession à nos chers « amis » et « alliés » américains au prétexte qu’ils nous protégeraient. De fait nous sommes, nous européens un marché captif depuis la fin des années trente et ils se servent de nous, quoiqu’on en pense, pour s’enrichir à nos dépends. La guerre masquant pourtant leur déficit abyssal et qui sans elle, les ferait plonger et imploser comme jadis l’URSS !

      • Paddybus dit :

        Ben évidemment, les chinois ont envahi le Tibet sans raison…. et le dailay lama à fait ses études aux usa parce que son père avait ses entrées là bas… et il fêtes anniversaires et autres petites sauteries avec la famille bush plutôt que de s’occuper de son peuple….
        C’est vachement l’histoire avec vous… pas de raison, pas de prétexte…

      • Paddybus dit :

        zozo… inverser la situation à quel sujet…??? vous allez me dire que les Russes ont fait sauter leurs propres antennes…???
        Pour ce qui est de mon salaire…. ben là encore… vos accusation n’ont aucun fondement, et vous êtes dans l’insulte et l’infamie…. car c’est à peu prés tout ce que vous savez faire…. à l’occasion, apportez des preuves de ce que vous avancez…!!!! ça va intéresser beaucoup de monde…. à moins que vous ne soyez que « grande gueule petite bite… »

        • Pascal (l'autre) dit :

          « vous allez me dire que les Russes ont fait sauter leurs propres antennes…??? » Parce que vus croyez que les coups tordus ne sont le fait que des Américains ? Les coups tordus……………………n’est ce pas les nazis qui avaient mis le feu au Reichstag ? Vous mésestimez les Russes!! Pour justifier l’injustifiable tout est bon!

          • Paddybus dit :

            L’autre… vous vous perdez… les nazillons sont du coté ukrainien…. pas d’amalgame… et je vous rappelle que déjà dans les années 30, de nombreux financiers et industriels ricains ont largement soutenu hitler….

            Non, ce dont je suis sur, c’est que Poutine n’a absolument pas besoin de ce genre de simagrées pour déclencher ses actions militaires…

            Les coups tordus et les actions sous faux drapeau, sont une signature universelle du « camps du bien »…. sous contrôle ricain… et ils sont aussi spécialisé dans la com’ mensongère tout particulièrement autours des changements de régimes dont ils sont aussi grands spécialistes….

            De plus, faire tomber des outils qui relient leur pays avec d’autres communautés Russes…. rien de logique là dedans… et les Russes, Poutine en particulier, sont très logiques et pragmatiques…!!!!
            Allez donc répandre votre haine anti-Russe ailleurs…!!!! ;0))))

          • Desty dit :

            En tout cas c’est bel et bien Hitler qui avait ordonné le massacre de Katyn à des fins de préparation de la population polonaise à subir des décennies de colonisation, l’Histoire l’a amplement démontré.

        • Ulysse dit :

          Vous devriez vous appliquer la nécessité d apporter des preuves a l’appui de vos élucubrations qui ne sont fondées que sur des interprétations sans fondement
          C’est le propre des discours conspirationnistes dont vous êtes un parfait vecteur. Reecriture de l’histoire sur la base de sentiments fantasmatiques. Vous êtes de ce matériau gluant et informe dont sont modelés les fanatiques.

          • Paddybus dit :

            Mais pauvre pomme, et toi tu te fatigue avec tes « conspirationiste » et autre invective servie gratuitement par ceux qui voudraient empêcher le peuple de réfléchir…
            Les preuves de ce que j’avance existent, allez donc écouter Lacroix Riz… historienne connue… certes communiste, mais trés au fait de ces questions… y compris celles concernant le nazisme ukrainien…!!!!

    • Dolgan dit :

      Et la Russie est dans l apaisement et la défense de la paix ….

      • Paddybus dit :

        La paix de ses citoyens bombardés depuis 8 ans… oui… ha mais c’est vrai, ça vous ne le savez pas parce que tf1 ne l’a pas dit…

        • Dolgan dit :

          Vous devez confondre. Les citoyens russes ne sont bombardés nulle part depuis 8ans.

          Par contre, la Russie a porté la guerre en ukraine depuis 8 ans et des ukrainiens (et quelques soldats russes d occupation) en meurrent.

          • Paddybus dit :

            vous m’avez très bien compris… même si en effet, je me suis exprimé de façon ambigu…….
            Si les habitants du Dombass n’avait pas été lourdement bombardé par l’armée ukrainienne… et si les canardage n’avaient pas été très amplifiés ces dernières semaines, en vue de l’attaque voulue par zelensky…. la guerre n’aurait pas été déclenchée…!!!
            Mais continuez à le nier, continuez aussi à nier l’aspect nazi de troupes spéciales genre azov et autres…. les gens comme vous sont finalement des collaborateurs passifs dans le travestissement de l’histoire récente… espérons juste que cette guerre ne va pas s’élargir…. les idiots utiles du système vont pleurer… comme dans les années 30… très tôt les camps d’extermination étaient connus en allemagne… mais personne n’a voulu le croire… parce que ça n’arrangeait pas le système…

            C’est comme les assassinats des chefs d’entreprises Russes un peu partout dans le monde…. on accuse Poutine… mais rien ne le prouve… cela pourrait aussi être des assassinats ciblés pour affaiblir Poutine…. à ce jour personne n’en sait rien…!!!!

          • Tulio dit :

            Par contre, les citoyens ukrainiens du Dombass sont bombardés par les SS ukrainiens d’Azov et les mercenaires Tchétchènes du bataillon ukrainien Cheikh Mansour depuis 8 ans.

        • Gribeauval dit :

          Ses citoyens? L’ Ukraine bombarde la Russie depuis 8 ans et TF1 ne l’a pas dit?! Diantre, qu’est-ce qu’ils sont calmes les russes! Il faut les bombarder 8 ans pour qu’ils réagissent, on est plus très loin de la neurasthénie à ce niveau là.
          A moins qu’il s’agisse du conflit au Dombass?
          Celui sur le territoire ukrainien?
          Celui avec les séparatistes entrainés et armés par la Russie?
          Celui ou l’armée Russe intervient directement quand c’est nécessaire?
          Celui qui a été initié par un russe (être en poste du GRU en ukraine ne donne pas la nationalité ukrainienne hein Guirkine?)?
          Celui dont vous seriez bien incapable de dire si les victimes civiles sont du fait des loyalistes ou des séparatistes?
          C’est de celui là dont vous parlez non? Celui consciencieusement entretenu par Poutine depuis huit longues années?

          • Desty dit :

            En fait, présenté comme vous le faites, l’affaire du Dombass ressemble furieusement à l’affaire de Tchétchénie où les anglo-saxon, assistés de Turcs et de Saoudiens, avaient armé et formé des extrémistes en vue d’obtenir la sécession du territoire… on a vu comment Moscou a fini par normaliser la situation à Grozny !
            Bis repetita à l’envers !

        • Pierrot dit :

          Les russophones du Donbass ne sont pas plus citoyens russes que les francophones du Hainaut ne sont citoyens français ou que les germanophones des Sudètes n’étaient citoyens allemands. Une langue et une origine ethnique peuvent traduire l’appartenance à un peuple, mais pas à un État.

          • Tulio dit :

            Par contre, les russophiles du Donbass sont bien ukrainiens et l’Ukraine a bombardé ses propres citoyens.

        • diplo.mat dit :

          La URSSIE a donné des passeports à toutes les personnes résidant sur ces territoires favorables à leur vision du monde.

          fin de la récré.

          La URSSIE fabrique des citoyens factices en distribuant des passeports.

    • Stoltenberg dit :

      Pédorus, pour l’instant vous n’avez même pas réussi à prendre Odessa. Peut-être que votre nouveau croiseur sous-marin Moskva va vous aider à accomplir cette tâche ?

      • Paddybus dit :

        stoltenbidule… pour l’instant…??? je n’ai rien pris, je n’ai d’ailleurs pas l’intention de prendre quoi que ce soit… mais avant que cela n’atteigne votre système nerveux… et que vous ayez deux grammes de cervelle pour en faire quelque chose d’autre que de répéter stupidement les mantras de votre religions de semeur de merde… bien de l’eau aura coulé sous le pont des soupirs…!!!!

      • lgbtqi+ dit :

        ah non, vous êtes vache avec votre croiseur sous-marin ! ! ! Pliée de rire …

        Vous visez, sinon en dessous de la ceinture, du moins en dessous de la ligne de flottaison !

    • Pravda dit :

      « Guerre en Ukraine: la Moldavie «préoccupée» après les propos d’un général russe disant vouloir atteindre la Transnistrie » : https://www.lefigaro.fr/international/guerre-en-ukraine-la-moldavie-preoccupee-apres-les-propos-d-un-general-russe-disant-vouloir-atteindre-la-transnistrie-20220423
      Encore un agent de la CIA, ils sont partout !

      • Paddybus dit :

        Ben oui… ce sont les Russes eux même qui ont fait sauter leurs émetteurs là bas…!!!

        • Delilah dit :

          Pas impossible !
          Seulement quelques jours avant les évènements, un général russe a prétendu que la population russophone de Moldavie était maltraitée et qu’il serait temps de s’emparer de toute la côte ukrainienne pour former un continuum terrestre entre le territoire russe et la Transnistrie. Ajouté à cela que les attaques répertoriées en Transnistrie n’ont fait, jusqu’à présent, aucune victime et peu de dégâts au final…
          Par contre, ça peut éventuellement donner un prétexte à la Transnistrie pour mobiliser les réservistes et lancer la conscription comme l’ont fait les républiques séparatistes du Donbass quelques jours avant le 24 février, et qui viendraient s’ajouter aux 1 500 soldats russes déjà présents sur place. Avec plusieurs dizaines de milliers d’hommes massés à la frontière ukrainienne, Kiev serait sans doute obligé de déployer des troupes supplémentaires dans la région pour y prévenir toute attaque, troupes qui ne seraient pas disponibles dans des zones plus urgentes à défendre comme le Donbass, par exemple.
          Ça peut aussi être un moyen pour Moscou de faire pression sur le gouvernement moldave, actuellement pro-européen, qui a déposé sa candidature pour adhérer à l’UE peu de temps après le début de l’invasion de l’Ukraine, afin qu’il n’aille pas trop loin dans son rapprochement avec l’Occident.

          Ceci posé, je suis d’accord avec le fait que ça peut aussi être les Ukrainiens qui, pour répondre aux propos du général russe susmentionné, ont voulu montrer à Poutine qu’en l’état actuel du rapport de force au niveau de la frontière entre l’Ukraine et la Transnistrie, cette dernière apparaît davantage comme une proie que comme une menace pour eux, avec l’idée que si l’Ukraine venait à s’emparer de la Transnistrie, elle pourrait à terme s’en servir comme monnaie d’échange pour de futurs pourparlers de paix.
          Mais ce serait osé, car s’emparer de la Transnistrie sans que celle-ci n’ait lancé d’attaques sur l’Ukraine, causerait sans doute de gros problèmes au gouvernement ukrainien, étant donné que la Transnistrie est reconnue comme située en territoire moldave par l’intégralité de la communauté internationale (y compris la Russie qui n’a, jusqu’alors, pas reconnu l’indépendance de cette région séparatiste pro-russe). Franchir la frontière de ce qui est, de jure, la Moldavie (et de facto une région sécessionniste pro-russe) sans l’accord de celle-ci et sans casus belli valable envers la Transnistrie, serait comme leur déclarer la guerre à toutes les deux.

          • Paddybus dit :

            Vous avez oublié une autre hypothèse, celle d’un acte « ricano-otanien » visant à réduire le rayonnement Russe, et affaiblir un lien qui gène … et peut-être ne sait-on pas tout sur ce que comportaient exactement ce site de réception…. et qui sait peut-être d’émission…!!!!

          • Tulio dit :

            En agressant la Transnistrie qui n’existe pas (y compris pour la Russie), les Ukrainiens agressent la Moldavie, pays neutre et pacifique. Les Moldaves ont du vin et des… femmes, pourquoi voudraient-ils faire la guerre 😉

    • joe dit :

      Faux Zelinsky a fait tous les gestes que poutin attendait PUBLIQUEMENT : neutralité, pas d’Otan, pas d’armes nucléaires, Crimée et Donbass… Poutin n’a jamais voulu négocié… d’ou son attaque pour prendre toute l’Ukraine.
      Bienvenue à l’Ukraine dans l’UE. L’Allemagne avait été presque entièrement détruite en 1945 et est maintenant le pays le plus puissant économiquement. L’Ukraine contrairement à l’Allemagne à beaucoup de ressource naturelle. C’est un joyau pour l’Europe… Merci Poutine 😀

      • Paddybus dit :

        joe… retourne dans ton bac à sable… pour l’instant les mensonges otaniens sont suffisamment connu… pas besoin d’un âne perroquet…!!!

      • précision dit :

        Votre présentation me semble mensongère.
        De ce que j’ai lu, Zelinsky a accepté le principe de neutralité à condition d’avoir des garanties concernant son territoire, garanties qui n’excluaient pas la Crimée… On est très loin de ce que vous relevez.

      • précision dit :

        Votre comparaison avec l’Allemagne est moyennement pertinente ; d’une part l’Allemagne a beaucoup souffert dans l’immédiat d’après guerre (famine, plus ou moins volontairement infligées par les alliés d’ailleurs). Grosse perte de territoire avec expulsion meurtrière des germanophones d’Europe de l’Est par les soviétiques (russes en particulier). Donc il y avait un gros «capital humain» sur le territoire restant. Ce ne serait pas le cas de l’Ukraine.
        La reconstruction grâce à l’aide américaine, aux sacrifices des travailleurs allemands, et à une organisation très efficace de l’économie, a permis la relance économique. Mais c’est aussi parce-que l’Allemagne a pu relancer son industrie dont une grande partie était dans la Ruhr. En gros, l’Allemagne a su se reconstruire pour retrouver ses forces traditionnelles qui ont fait sa puissance depuis près de 2 siècles.

        L’Ukraine a certainement des ressources agricoles bien supérieures (même si l’agriculture allemande n’est pas négligeable), mais une bonne partie de ses industries est à l’Est, et je ne connais pas beaucoup de pays prospérant surtout par leur agriculture. La puissance économique ou industrielle de l’Ukraine et son efficacité, même avant guerre n’ont jamais été comparable en réputation ou efficacité avec celle de l’Allemagne. Par ailleurs, les USA ne sont plus tout à fait la puissance triomphante contrôlant la moitié des ressources de la planète comme à l’époque du plan Marshall. Soutenir la relance ukrainienne ne couterait pas grand chose aux US et à l’UE. Mais dans quelle mesure les lointains USA et une Europe en crise économique seront-ils prêt à faire des sacrifices pour l’Ukraine ? J’espère qu’on en fera généreusement, mais les politiciens sont assez silencieux sur le sujet, préférant mettre en avant l’accueil de réfugiés et l’affaiblissement de la Russie. Quand je vois le peu d’effort que ces pays ont fait pour la paix, je me demande si ils en feront beaucoup pour le développement à moins d’y voir leur intérêt.

        • Desty dit :

          L’Ukraine a certainement des ressources agricoles bien supérieures (même si l’agriculture allemande n’est pas négligeable).

          En fait dans le top 10 des producteurs mondiaux de blé, 3 pays ressortent à peu près au même rang: l’Allemagne, la Turquie et l’Ukraine qui tournent toutes autour des 20 millions de tonnes produites annuellement.
          En Ukraine les surfaces consacrées à la production sont sans doute bien plus importantes mais en Allemagne et en Turquie les rendements (tonnes/hectare) sont bien meilleurs car ils utilisent bien plus d’intrants NKP, l’agriculture y est dopée sous stéroïde.
          Au dessus de ces 3 pays, dans le classement croissant, il y a:
          – le Canada, 30 millions de tonnes (le pays affiche sans doute le record du monde en terme de kg/habitant et c’est sans doute un plus gros exportateur que la France)
          – la France, 35 millions de tonnes
          – les USA, 50 millions de tonnes
          – la Russie, 75 millions de tonnes
          – l’Inde, 100 millions de tonnes
          – la Chine, 120 millions de tonnes
          Pour remettre les choses à leur place une bonne fois pour toute: l’Ukraine n’assume pas 30% de la production mondiale de blé, elle produit 30% moins que la France ou le Canada !
          Les rendements en Chine et en Inde sont largement supérieur à ceux de la Russie ou des USA et presque au niveau de ce qu’ils sont dans les pays d’Europe de l’Ouest (qui tiennent le record du monde). 😉

    • Roland de Roncevaux dit :

      de toutes façons, un redéploiement de la puissance russe à l’est serait entièrement bénéfique à notre pays et notre peuple. Les euro-atlantistes sont surtout préoccupés par le sort de la Pologne, de l’Ukraine ou de la Lettonie (qui n’ont rien à faire de nous, en retour). Mais ils se contrefichent du sort de la France et plus encore du peuple français. En vérité, si l’est de l’Europe repassait dans le giron russe, ce serait formidable pour nous : nous cesserions de voir nos impôts (via les fonds européens) et nos usines partir vers ces pays.

      • Dolgan dit :

        Le bon vieux temps de la guerre froide….

      • Thaurac dit :

        nuance
        « de toutes façons, un redéploiement de la « pseudo »puissance russe 😉

      • Moskva-sous-mer dit :

        Vœu pieux, mon cher. Aucun des pays cités n’acceptera de (re)passer dans le giron russe, ce qui bien évidemment leur droit le plus légitime. Contrairement à vous, ils savent ce que cela signifie pour leurs libertés individuelles et la préservation de leurs langues et cultures respectives. Je ne parle même pas de l’impact sur l’économie et la qualité de vie (une comparaison élémentaire d’indicateurs socioéconomiques de deux côtés de la frontière est auto-explicatif). Comme durant la Guerre Froide, il n’y a qu’un seul côté qui a besoin de retenir ses citoyens.

        Quant à la « puissance russe » évoquée, celle-ci s’est évaporée quelque part entre Hostomel et Marioupol. Comme une grosse Corée du Nord, la Russie ne possède finalement plus que la rhétorique nucléaire. Le Tsar Botox 1er a réussi un coup de maître : non seulement son « opération militaire spéciale de 48h » illustre le déclassement effectif de son armée, mais en plus, il est parvenu à enclencher une dynamique de renforcement/élargissement probable de l’OTAN à ses frontières. Le plus fanatique des « euro-atlantistes » ne pouvait espérer mieux (et le plus désespéré des russo-collabos ne pouvait espérer pire). Un strike, comme on dit !

        • Paddybus dit :

          Il est vrai qu’il serait vachement bien d’avoir en plus dans cette union fumeuse qu’est l’ue… l’ukraine pays parmi les plus mal placé pour ce qui est de la corruption… 156 ème … parmi les plus corrompus…
          Ce sont vos impôts qui vont alimenter ce magnifique pays…!!!

          • Pascal (l'autre) dit :

            « l’ukraine pays parmi les plus mal placé pour ce qui est de la corruption… 156 ème … parmi les plus corrompus… C’est pour cela que les Russes se sont tellement entichés de vouloir conquérir l’Ukraine, ils n’auraient pas été dépaysé!

          • Courmaceul dit :

            Effectivement il y a des conditions à remplir pour rentrer dans l’UE notamment l’indice de corruption. La Russie, que vous défendez si bien, est, dans le classement. coincé entre les Comores et le Nigeria.

            Dans le classement de Transparency Watch, la Russie (74 ème) est entre le Mali et la Mauritanie ! 🙂

            L’Ukraine est à la 56ème place.

            https://www.donneesmondiales.com/corruption.php

            Vous pouvez me répondre bien sûr que ce n’est pas grave puisque la Russie n’a pas vocation à rentrer dans l’UE. 🙂

          • Moskva-sous-mer dit :

            Je ne fais nulle mention de l’adhésion de l’Ukraine à l’UE dans mes propos, il me semble.

            Nous ne sommes pas sur Sputnik ici, restons sérieux deux secondes : l’adhésion à l’UE, même accélérée, nécessite une mise en conformité avec des décennies de lois et réglementations européennes, de la règlementation bancaire au droit du travail, en passant par la protection des données et la taille des cuvettes WC. La transposition de la législation EU dans le droit national prend des années … et l’Ukraine n’était même pas encore candidate avant le début de l’opération militaire (très) spéciale de Vladimir Botoxovitch. Donc autant dire que ce n’est pas pour tout de suite ! Quant à la légitimité/transparence des institutions bruxelloises, c’est un autre débat (intéressant néanmoins)

            En revanche, votre remarque sur la corruption fait bien rire :
            https://www.transparency.org/en/cpi/2021

            L’Ukraine est certes très mal notée (122e place) … mais votre pays de cœur, la Russie de Botox 1er, est à la 136ème place ! Donc si l’Ukraine est corrompue jusqu’à la moelle, j’imagine que la superpuissance Russe l’est tout autant, n’est-ce pas Paddybus ? 😉

          • Pravda dit :

            Si l’Ukraine entre rapidement dans l’UE, ce sera à cause de l’invasion russe.

          • Paddybus dit :

            Non, vos chiffres sont faux… je vous mets le lien vers tranparency watch… chiffres 2021, il faut compter… pour ma part, je trouve l’ukraine à la 156 ème place… certes la Russie est encore plus mal placée… mais n’est plus candidate à l’entrée en ue…!!!

            Pour la place de la Russie, il faudrait vérifier… car il se dit que beaucoup a été fait, dont l’informatisation de nombreuses démarches… pour justement éviter les point de blocage des corrompus… la mode étant à l’opprobre pour la Russie… cela mérité contrôle…

            Par contre pour ce qui est de l’ukraine, il y a la corruption… mais il y a aussi un fond de mafias dont je ne pense pas qu’elles soient aussi puissantes en Russie… mais je puis certes me tromper…
            Je ne doute pas qu’ici très très très nombreux vont être les bonnes volontés à m’amener les preuves….!!!! ;0)))

          • Desty dit :

            Encore plus mal classée que 156eme ? Fichtre les derniers seront les premiers ! Il n’y a que 191 pays dans le monde (si on ne compte pas encore tous les bantoustans créés par nos amis russes, sinon il faut rajouter 5 pays de plus).

          • Moskva-sous-mer dit :

            @Paddybus
            Chiffres faux ?
            https://www.transparency.org/en/cpi/2021
            Et effectivement, peu importe l’année considérée, la Russie fait systématiquement pire que l’Ukraine en matière de corruption !

            « Pour la place de la Russie, il faudrait vérifier… car il se dit que beaucoup a été fait, dont l’informatisation de nombreuses démarches… pour justement éviter les point de blocage des corrompus… la mode étant à l’opprobre pour la Russie… cela mérité contrôle… »
            Il se dit beaucoup de choses ! Mais il y a surtout le factuel : votre propre source (Transparency Watch) place systématiquement la Russie aux tréfonds de son classement, et ce depuis sa création. En attendant, pour reprendre vos mots, je ne doute pas qu’ici très très très nombreux vont être les bonnes volontés à m’amener les preuves de cette odieuse russophobie de Transparency Watch 😉

            « Par contre pour ce qui est de l’ukraine, il y a la corruption… mais il y a aussi un fond de mafias dont je ne pense pas qu’elles soient aussi puissantes en Russie… mais je puis certes me tromper… » Pas mal celle-là, fallait l’oser. J’imagine que vous avez tout un tas de preuves convaincantes pour appuyer vos dires ! Une vidéo youtube, peut-être ?

          • Paddybus dit :

            https://transparency-france.org/wp-content/uploads/2022/01/CPI2021_Mapindex_FR.jpg

            Comptez sur ce tableau… j’arrive à 156… mais s’ils ont des chiffres différents selon la langue, peut être y a-t-il un gros doute à avoir sur leur sincérité…!!!

        • précision dit :

          La fameuse fable selon laquelle Poutine aurait enclencher un élargissement OTAN.
          N’importe quoi puisque l’OTAN s’élargit depuis 1990 (en fait, disons qu’elle s’est toujours élargie).

          Tout au plus cela peut-il avoir poussé certains états supplémentaires déjà objectivement alliés de l’OTAN à la rejoindre. Ne l’auraient-ils jamais rejoins sinon ? Possible, mais impossible à affirmer. EN tout cas parler d’enclencher une dynamique est mensonger.

          Favoriser une dynamique existante, par contre, oui, sans doute.
          C’est même assez contradictoire, car il est très probable que la Russie est militairement (et sans doute politiquement) affaiblie par le conflit. Donc selon toute logique l’OTAN devient alors moins utile que jamais au fur et à mesure que la menace sur les voisins de la Russie s’affaiblit.
          Mais il est vrai qu’il est difficile de prévenir l’avenir et la paix ne semble malheureusement pas plus facile à rétablir qu’au début du conflit.

          Par contre le voeux de Roland (que je me garderais de qualifier de pieux) me semble effectivement complètement irréaliste, pour la raison que vous mentionnez. Et contrairement à ce qu’affirme Roland ce serait une grosse perte pour nous, aussi bien sur le plan culturel et humain, que sur le plan économique car ces pays sont des débouchés commerciaux importants et des partenaires efficaces. Les usines que les capitalistes ne construiraient plus en Europe de l’Est iraient rejoindre celles que l’on construit déjà au Maghreb ou ailleurs, là où la main d’oeuvre est moins chère. Ce qui n’est d’ailleurs pas uniquement négatif, vu le taux de chômage dans cette région et dans une optique de rééquilibrage des richesses à l’échelle mondiale.

          • Moskva-sous-mer dit :

            Relisez mon message : lorsque je parle d’enclencher une dynamique de renforcement/élargissement de l’OTAN aux frontières de la Russie, je parle de 2022 et des conséquences de l’opération militaire (très) spéciale de Vladimir Botoxovitch sur ses relations de voisinage. J’habitais en Finlande dans les années 2008-2010, à l’époque l’adhésion de ce pays à l’OTAN était inenvisageable de tous points de vue – aujourd’hui c’est une option sérieusement considérée par Helsinki comme par Stockholm. La dernière extension de l’OTAN en Europe de l’Est remonte à 2004 (depuis, les nouveaux membres sont des pays des Balkans, à l’intérêt stratégique tout relatif). Donc parler de dynamique est tout à fait approprié, et cette dynamique (en tout cas en Scandinavie) n’existait pas jusqu’à présent, ou alors de manière très marginale. L’élément déclencheur ici est bien l’agression russe contre l’Ukraine, et celui-ci tend plutôt à confirmer l’intérêt d’être membre de l’OTAN pour les pays voisins de la Russie.
            La seule « fable », c’est celle selon laquelle la Russie a son mot à dire dans la politique de défense et de sécurité de pays tiers.
            Pour le reste, d’accord avec votre message.

      • Pravda dit :

        Si vous voulez des russes chez vous, allez vivre là bas et oubliez nous, on s’en remettra très bien.

        • Paddybus dit :

          Décidément vous être résolument borné… ce que certains ici expriment, ce n’est pas la volonté d’avoir ou non des Russes ici ou ailleurs, mais nous nous opposons à l’hégémonie ricaino-british, qui sème la guerre et la zizanie afin de contrôler des pays pour servir un cause non officiellement dévoilée….
          Mais visiblement la volonté de réfléchir aux conséquences des choix qu’on nous impose, vous est impossible comme à une majorité de citoyens qui pourtant se targuent de compétences qu’ils n’ont visiblement pas….
          C’est comme le coup du Koursk et la torpille ricaine…. tout le monde se fout de ma gueule, jusqu’à avoir vu le moment du reportage qui explique précisément les faits…. du coup, ça a calmé les esprits….

  8. Lotharingie dit :

    « …………………La présidente pro-européenne moldave a annoncé un renforcement des patrouilles aux frontières et des contrôles dans les transports, notamment le long du fleuve Dniestr, qui sépare la Moldavie du territoire séparatiste de Transnistrie.

    Elle a également appelé à augmenter le niveau de préparation des organes chargés de l’ordre public…………… »
    .
    https://www.lemonde.fr/international/live/2022/04/26/guerre-en-ukraine-en-direct-apres-des-explosions-en-transnistrie-la-moldavie-convoque-une-reunion-de-son-conseil-de-securite_6123681_3210.html

    • Dolgan dit :

      Et côté transnistrie, ça fout des check point un peu partout.

      Il y a quelques semaines, il y a eu une manifestation pro russe à chinisau. Je ne sais pas si c’est récurrent ou représentatif. Ou même si c était des gens venus de transnistrie.

      • ji_louis dit :

        C’est une des différences entre La démocratie moldave et la dictature transnistrienne: Les gens de Tiraspol peuvent manifester à Chisinau, et pas l’inverse.

      • Thaurac dit :

        On connait les « manifestations pro russes » , flingue dans le dos..
        qu’ils foutent dehors le fameux Sheriff et ses sbires, désarment les militaires et convoi maritime vers la russie, il faut arrêter avec ses conneries de pseudos régions lilliputiennes, autonomes ou autres, c’est le bordel!
        Lepays gère, mais pas, plus de frontières inferieures , le gars qui veut être russe, va en russie

  9. strider_on dit :

    elles ont pas pété toute seule ces bombes. c’est forcément une opération soit pas des millitant civiles comme on a pu le voir en russie/biélorussie. une opé clandestine en vu de faire un false flag par les russes ou alors une opé clandestine occidentale ou ukrainienne… au vu des infras ciblé c’est pas anodin en tout cas….

    sinon le gouvernement moldave ne peut pas vraiment faire de miracle suite à ces évènement excepté ménager la chèvre et le choux…

    • Dolgan dit :

      Les antennes, ça semble pro . Un amateur ou une faible charge aurait sans doute pas fait autant de dégâts.

      Donc plutôt russes ou ukrainien. Les deux y ont intérêt. Les ukrainiens pour détourner les russes et détruire des systèmes utilisés contre eux. Les russes, ça entre dans leur narratif du jour à base de 3ème guerre mondiale.

      • précision dit :

        Un élément comme un autre: côté ukrainien des officiels ne se sont pas gênés pour menacer la Transnistrie, pour causer du tort à la Russie mais aussi parce-que cette région y est perçue comme une menace.
        Mais on peut supposer que passer à l’offensive aurait un coût humain et peut-être en terme d’image. Et une invasion d’un territoire « presque-russe » est peut-être aussi exclue du fait que la Russie possède l’arme nucléaire. Cela n’empêche en revanche pas les coups de mains puisque certains ont clairement été menés sur le territoire russe.

        Côté Russe on peut se demander si ils ont les moyens de passer à l’offensive depuis cette région enclavée alors que même les offensives bien plus pratiques menées depuis l’Est ont mis en évidence les capacités logistique et offensives très limitées de la Russie.
        On voit mal aussi ce qu’ils peuvent gagner en terme de narratif par rapport aux attaques et tentatives d’infiltration régulières des ukrainiens sur le sol russe : on voit mal pourquoi les russes se soucieraient plus de Tiraspol que de Belgorod ou Bryansk. Et à l’international ils ont peu de chance de trouver beaucoup d’écho, leur influence médiatique me parait trop faible pour pouvoir exploiter efficacement un false flag. Tout au plus, cela pourrait peut-être favoriser la mobilisation en Transnistrie.

        J’ai quand même l’impression que les ukrainiens ou occidentaux y ont beaucoup plus d’intérêt que les russes.

    • Edgar dit :

      @ strider_on Meuh non… Vous savez bien que les Russes sont tellement maladroits qu’ils font exploser eux-mêmes leurs propres croiseurs… C’est une tradition culturelle : la Russie est invulnérable MAIS maladroite. Ces antennes ont certainement explosées toutes seules; sans doute le système d’auto-destruction, datant de 1966, qui n’aura pas été désactivé… S’il fallait faire toute une histoire chaque fois qu’un citoyen sov…pardon…russe abuse un peu de la vodka et presse sur le mauvais bouton…

  10. Carin dit :

    C’est juste les préparatifs pour un débarquement de 150000 paxs en transnistrie la suite logique de l’encerclement d’Odessa, pour attaquer de tous côtés…
    La Moldavie ne risque rien pour le moment, le but c’est Odessa en Ukraine. Par contre je conseille à nos amis Moldaves de bien peser le fait de rester l’arme aux pieds, car que le petit père des peuples arrive à ses fins ou pas en Ukraine, la Moldavie est le pays suivant!
    Donc petit casse tête… si on ne fait rien, notre pays est condamné, et si on décide de se battre pour notre terre, on risque de finir comme certaines villes et villages d’Ukraine… en ruine!

    • ZoSo dit :

      Et il les sort d’où vos 150 000 paxs votre petit père des peuples ? De ses phantasmes de grande Russie j’imagine, au même titre que celui de croire qu’il dispose d’une puissante armée…

    • Dolgan dit :

      Ils n ont pas 1500 pax à y envoyer. Alors 150 000 pax….

      • lgbtqi+ dit :

        ce n’est pas sans rappeler la plaisanterie russe qui veut que lorsque staline a décidé de briser les reins du monde capitaliste, son ministre de la guerre lui a conseillé l’emploi de 12 bombes nucléaires transportées dans des valises … avant que son ministre de l’industrie déclare qu’il y avait pour cela un problème : « on n’a pas 12 valises …! »
        L’humour russe est très fin, je l’apprécie beaucoup, à la différence du parkinsonien cramponné convulsivement à sa table.

    • Thaurac dit :

      Si les moldaves prennent la transnistrie, détruisent et minnte aéroports …anti missile , je ne vois pas comment tant que l’ukraine resiste ce qu’ils peuvent faire, car ils ont atteint leur acmé (les russes) et ne peuvent que descendre en efficacité
      De plus, l’ukraine a entirèement le droit d les taper et detruire leur aviation du moment qu’ils sont en guerre!Alors on a vu ce qu’ils donnent près de leur frontière (les russes) imaginons si l’ukraine s’en occupe en transnistrie

    • Tulio dit :

      Remettons l’église au centre du village, la Moldavie n’a rien à craindre : elle fait quand même partie de la CEI qu’elle n’a jamais voulu quitter (alors que la Georgie et forcément l’…Ukraine l’ont quitté) et il n’y a pas de contentieux officiel avec la Russie. La Transnistrie, état autoproclamé (et mafieux) qui n’est pas reconnu par la Russie ni par aucun état de l’ONU, appartient bien à la Moldavie même s’il y des soldats russes (1500 au maximum d’après la presse) sur place. C’est juste un territoire complètement mafieux, un pays de tous les trafics, dont les fonctionnaires « moldaves » et les soldats des forces transnistriennes sont payés par… la Moldavie qui y trouverait son compte. L’intérêt, actuellement, pour Vlad, c’est qu’il bloque des troupes Ukr avec seulement 1500 soldats plus une force transnistrienne (!) qui aurait 18 vieux T64 (source : Wikipedia). Logiquement, ils n’ont pas intérêt à bouger, par leur seule présence, ils bloquent un corps d’armée Ukr. Pour les explosions, tout est possible : si ça vient des pro-Russes, c’est logiquement pour fixer plus de troupes Ukr. à la frontière et si c’est l’inverse, c’est une provocation. Mais envahir la Moldavie, dont la Transnistrie, ce serait la fin des trafics 😉 et peut-être que personne ne le veut…

      • aleksandar dit :

        Heu, pour le moment, il n’y a que 2 brigades UKR face a la Transnistrie, on est loin du corps d’armée.

    • Ryan dit :

      Débarquement par où et avec quoi ? Les Russes sont quasi à poil. Ils déstockent du vieux matos des années 70 dont les équipements utiles ont été vendus au marché noir depuis des années… Ils ont perdu cette  » opération militaire spéciale » mais ils ne le savent pas encore.

    • Desty dit :

      Et quand bien même les Russes auraient tout ce personnel à disposition, pour les acheminer en Transnistrie il faudra traverser en avion l’espace aérien ukrainien ou faire un détour par l’espace roumano-moldave. Par les temps qui courent ce n’est pas forcément sans risque…

  11. Titi74 dit :

    à moment tous ces braves diplomates grassement payés pour siéger à l’ONU vont quand même devoir se pencher sur le sujet Poutine, ce serait la Corée du Nord qui aurait commis ces agressions, ont aurait déjà une résolution dans le tuyaux avec une coalition mondiale pour leur mettre une raclée(la première guerre du golfe a commencée pour moins que çà, là on parle déjà de charniers avec images satellites, çà devient intenable…

    Comment la Russie peut encore conserver son siège au conseil de sécurité avec des crimes de guerre revendiqués par ses dirigeants?

    • Tulio dit :

      Les membres du conseil de sécurité garderont toujours leur siège, c’est comme ça. Lors de l’Invasion de l’Irak par les États-Unis en 2003 condamnée par une partie du Conseil de sécurité de l’ONU, les USA n’ont évidemment pas perdu leur siège malgré des accusations de crimes de guerre et seulement onze soldats américains ont été jugés et condamnés dans le cadre du scandale des tortures d’Abou Ghraib en 2006.

    • aleksandar dit :

      Comment les USA peuvent encore conserver son siège au conseil de sécurité avec des crimes de guerre revendiqués par leurs dirigeants?

  12. Delenne dit :

    Ci est attaque seraient inexpliqué pour moi c’est dans le styles ds ka CIA afin de trouver une excuse pour intervenir et ce serait pas la premières fois que la CIA utilise ce style de stratégies ( révolution du printemps arabes en Syrie, en Lybie aux Liban et d’1utre pays d’Afrique et d’Asie ) c’est une de leurs plus grandes spécialités.

    • Ryan dit :

      Ben voyons. Sinon tout va bien chez vous au Mali ?

    • Pravda dit :

      Le printemps arabe, bien entendu, n’est pas un mouvement de ras le bol des populations autochtones vis à vis de leurs dictateurs, mais c’est la CIA (et vous avez sûrement oublié la France, BHL, et le complot sioniste).

      • précision dit :

        l’un n’empêche pas l’autre.
        Certaines agences US et anglaises savent très bien entretenir, amplifier, organiser puis armer le ras le bol des populations dans les pays qui leurs sont hostiles et qui ont effectivement des gouvernements autoritaires (que l’on peut effectivement appeler dictatures). Une fois que la population est suffisamment échauffée et que le gouvernement de ces pays réagit (comme tout gouvernement face à une contestation, mais plus violemment que les pays occidentaux qui savent contrôler les foules avec plus de doigté) vous voyez débarquer BHL demandant que les armées OTAN interviennent et bombardent les partisans de ces gouvernements autoritaires. En effet, donc votre résumé a du vrai.

        C’est l’ironie qui est déplacée. Qu’il y ait des aspirations démocratiques dans le printemps arabes, c’est vrai. Mais que ces aspirations aient été exploitées par les services secrets aussi est vrai, et c’est bien moins glorieux.

  13. Oliv 75 dit :

    Les russes peuvent avoir un intérêt au faire monter la pression d’un cran en Transnistrie. Dans un contexte où les alliés de l’OTAN essayent de rationaliser et renforcer leur soutien à l’Ukraine sous l’impulsion des USA et où certains pays alliés dont la France ont peu de stocks, menacer cette région proche de la Roumanie où nous avons des soldats et parler de troisième guerre mondiale nous impose de garder un volume d’armement et de munition suffisant en cas d’ouverture d’un nouveau front. Face à cette menace, même si elle est plutôt hypothétique, l’État-major voudra certainement, par prudence, ne pas trop se « déshabiller » et freinera peut-être certaines initiatives de soutien à l’Ukraine.

    • précision dit :

      Vous sous-entendez une menace sur la Roumanie, hypothèse qui ne me paraît pas du tout réaliste même si je ne suis pas stratège.
      D’une part la Roumanie est dans l’OTAN et je vois mal politiquement la Russie tenter d’envahir un pays OTAN.
      D’autre part militairement je doute très fort que ce soit à leur portée, la Transnistrie est trop enclavée pour que la logistique russe y soit efficace et ouvrir un front contre un autre pays que l’Ukraine depuis la Transnistrie semble ridicule.

      Le principal intérêt de la Transnistrie est de permettre aux russes d’avoir un vague contrôle sur l’Ouest de l’Ukraine. Je ne vois pas beaucoup de raison sérieuse pour lesquelles les russes chercheraient à y augmenter la pression, et certainement pas celle que vous mentionnez. Tout au plus si il y avait une volonté d’y recruter des conscrits ou augmenter la pression (mais probablement sans opération offensive) sur l’Ukraine, mais il n’y a pas de mobilisation générale en Transnistrie pour le moment.

    • précision dit :

      En fait à la réflexion il pourrait y avoir un motif russe, s’ils utilisaient cela comme prétexte pour reconnaître la Transnistrie comme faisant partie de la Russie afin d’ancrer durablement ce territoire à la Russie.
      Mais je n’ai pas vu de signaux en ce sens et l’intérêt ou le succès d’une telle manœuvre me semblerait un peu douteux, donc cette hypothèse n’est sans doute pas non plus très vraisemblable.

  14. Lotharingie dit :

    HS :

    « ………….« Le 26 avril 2022, Gazprom a informé PGNiG de son intention de suspendre complètement les livraisons dans le cadre du contrat Yamal (…) le 27 avril », a indiqué le gazier polonais, précisant que la Pologne était préparée à obtenir le gaz manquant d’autres sources……………….. »
    .
    https://www.leprogres.fr/defense-guerre-conflit/2022/04/26/guerre-en-ukraine-le-secretaire-general-de-l-onu-guterres-attendu-a-moscou

  15. Dolgan dit :

    Je ne sais pas qui opprime les russophones en transnistrie. Mais assurément, ce sont des russophones (génocide , remplacement de population). C’est donc les Russes ou leurs marionnettes qui oppriment le peuple russophone de transnistrie.

    • Tulio dit :

      Personne n’opprime personne. Déjà, le russe étant la langue officielle en Moldavie (y compris en Transnistrie, donc), absolument tout le monde est russophone. En 1991, la Roumanie a projeté d’annexer la Moldavie ou plutôt des Moldaves pro-roumains auraient voulu se rattacher à la Roumanie, un peu comme ce qui se passe au Kosovo et inversement des Moldaves-pro-russes ont demandé l’aide de la Russie . La Moldavie a adhéré à la CEI et les soldats russes sont restés dans l’Est du territoire et ont aidé à former un état plus ou moins mafieux que la Russie n’a pas reconnu, ni personne d’ailleurs. D’ailleurs la Transnistrie n’existe pas officiellement. La Moldavie doit trouver son compte apparemment dans les activité « commerciales » de la Transnistrie puisqu’elle paie toutes les factures. Mais on parle de pas grand’chose, un petit territoire moins grand qu’un département français et qui n’existe pas, d’ailleurs.

      • Dolgan dit :

        Je suis choqué. Vous voulez dire que l oppression des russophones en transnistrie ne serai qu’une manœuvre de propagande russe parfaitement absurde ? Qui l u cru.

        • Tulio dit :

          De toute façon, les uns comme les autres racontent n’importe quoi, rien de nouveau. Qui est oppressé aujourd’hui ? Il y aurait eu des victimes ? Le seul problème de la Moldavie, c’est que la Roumanie a voulu l’annexer en 1991, ça ne s’est pas fait mais des pro-russes se sont regroupés dans l’Est du pays autour d’une garnison de soudards. La Transnistrie, c’est juste un (petit) territoire mafieux qui s’est spécialisé dans le trafic de clopes, d’alcool et d’armes et il n’y a que 1500 soldats russes isolés là-bas (source :presse).

          • précision dit :

            les pays enclavés vivent généralement de trafics. En Andorre il n’y a pas les armes mais en Andorre c’est aussi alcool, clopes et pétrole. Le Liechtenstein vit de trafics financiers, etc.

            La Transnistrie est encore moins reluisante mais on peut difficilement lui reprocher ces 2 trafics sans les reprocher à beaucoup d’autres.

      • Charcot84 dit :

        En Moldavie, on parle roumain majoritairement et non russe !

        • Tulio dit :

          La langue officielle (et administrative) est le russe. Les gens font ce qu’ils veulent chez eux et effectivement, on doit parler roumain à l’Ouest.

  16. Lotharingie dit :

    HS :
    .
    « …………..Le ministre fédéral de l’Économie, Robert Habeck, a annoncé lors d’une visite en Pologne l’indépendance totale de l’Allemagne vis-à-vis des importations de pétrole russe pour les prochains jours.

    Initialement le pays comptait cesser de s’approvisionner en pétrole russe d’ici la fin de l’année 2022………… »
    .
    https://www.bfmtv.com/economie/l-allemagne-va-totalement-se-passer-de-petrole-russe-d-ici-quelques-jours_AN-202204260469.html

  17. Zigomar dit :

    @yakafokon…
    Tant il est vrai que nos  » amis amerloques  » sont des anges de paix…à qui ils ne viendraient certainement pas l’idée de commettre des crimes de guerre…Hiroshima, Nagasaki – seuls les doux et gentils Américains ont, à ce jour, utilisé l’arme atomique -, la guerre de Corée, l’expédition au Vietnam avec des villages rasés et des civils massacrés – dont le village de My Lai avec 500 victimes ce jour là -… et des gens de l’actuelle génération qui souffrent toujours des séquelles de l’agent orange et autres gracieusetés du même tonneau…Puis, plus près vint l’Irak et 500 000 enfants morts de l’embargo américain :  » Un mal nécessaire…  » comme disait cyniquement Madeleine Albrright la Secrétaire d’Etat de l’époque… – Cette liste de sanglantes interventions américaines est très loin d’être exhaustive…
    L’Ours russe , aussi honni soit-il, est loin de détenir la palme des abominables crimes de guerre…

    • Pravda dit :

      1 million de morts en 10 ans d’Afghanistan pour l’URSS.
      Par contre :
      https://www.lepoint.fr/monde/500-000-enfants-morts-a-cause-de-l-embargo-saddam-hussein-avait-menti-07-08-2017-2148603_24.php
      Fake, encore.

    • lgbtqi+ dit :

      l’ourse russe détient en revanche la très inégalée palme des crimes contre l’humanité avec son système concentrationnaire, le goulag. Elle a fait 10 fois pire que les nazis.

      • PK dit :

        Disons que c’est à tempérer par le fait que les Popovs (bien aidé par les Chinois) ont quand même mis 70 ans pour atteindre ce score (et les Chinois continuent…).

        Mais le fait que l’un soit une plus grosse merde que l’autre ne retire en rien leur qualité de merde.

        Il est beaucoup plus amusant d’aller essayer de chercher à partir de quel modèle sont partis ces génocidaires… Mais chut, hein, parce que là, ça va devenir franchement dérangeant.

        • lgbtqi+ dit :

          Avec les communistes chinois on atteint les 100 millions de morts.

          Concernant les origines, vous voulez parler de la bande qui avait mis à l’honneur les culottes de peau humaines après avoir fondé 3 tanneries de peau humaine, et qui voulaient de la population qu’elle célèbre un culte bien étrange ? La bande qui a utilisé pour la première fois des fours crématoires en appui des ses colonnes infernales ?

          • PK dit :

            Oui. Mais comme ce ne sont pas les Heures les Plus Sombres de Notre Histoire, mais Les Plus Belles, il ne faut rien dire.

            Vous avez oublié le « détail » qu’ils sont inventé le génocide aussi (délicatement appelé « populicide » lors d’un début de prise de conscience). Le terme n’a pas été retenu en 1945 pour faire croire qu’il s’agissait d’une nouveauté : on lui a préféré le terme génocide.

    • joe dit :

      Hiroshima, Nagasaki ne sont pas repris comme crime de guerre. Cela a permis de sauver des millions de vies Américaines et surtout japonaise en évitant un débarquement sanglant et la suite.
      Les Japonais eux n’avaient pas besoin de bombe atomique, il ont massacrés tout ce qui passait devant leurs baïonnette, en Chine et dans toutes les Îles du Pacifique. Demander donc aux Anglais ce qu’ils pensent sur le sort réserver à leurs prisonniers de guerre.

      • Pascal (l'autre) dit :

        @ Joe
        « Hiroshima, Nagasaki ne sont pas repris comme crime de guerre. Cela a permis de sauver des millions de vies Américaines et surtout japonaise en évitant un débarquement sanglant et la suite. » Nul ne doute que l’invasion terrestre du Japon aurait été couteux en vies humaines tant américaines que japonaises c’est ce qu’ il nous a été « vendu » officiellement. Les deux bombardements atomiques furent aussi et essentiellement pour montrer au « petit père des peuples » que les Américains disposaient de l’arme absolue et qu’il serait « malvenu » au locataire du Kremlin d’avoir « l’idée saugrenue » de pousser son avantage vers l’ouest.
        « Demander donc aux Anglais ce qu’ils pensent sur le sort réserver à leurs prisonniers de guerre. »
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Marche_de_la_mort_de_Bataan
        En matière de férocité l’être humain a toujours eu une « imagination » sans limites!
        Dans un cadre plus général on constate au vu des « très » nombreux commentaires que l’on justifie les actuels massacres et autres tueries par ceux qui ont été commis dans le passé ( parfois bien lointains). Besoin de justifications? Besoin de « moucher » son (ses) contradicteurs? besoin de mettre en avant les actions injustifiable des autres pour mieux atténuer celles de son camp?

      • Tulio dit :

        « Hiroshima, Nagasaki ne sont pas repris comme crime de guerre ». No comment…

  18. Thaurac dit :

    Ici même je disais il y a quelques jours que les forces de moldavie devraient rentrer en transnistrie, faire déposer les armes aux15000 soldats russes, bloquer les pistes de tous les aéroports et miner en anti personnel les alentours, pour empêcher les scénaris russes hyper connus de l’aide à un pays « frère »!
    Qitte à ceux <ui continuent à se déclarer russes, de prendre des anvettes vers la russie en passant par la roumanie ou autre, les turcs pourraient s'en charger!
    Le kazasthan est aussi menacé, mais comme on connait la procédure, il faut avoir un coup d'avance pour ne pas pleurer après
    La <v n'est pas reconnu, la moldavie est chez elle, et la russie a peu ou pas de moyen pour l'envahir, mais il faut que le gouvernement marque fortement ses frontières internationales reconnues avec son armée!
    LEs russes sont pieds et mains liés pour intervenir en masse

    • Pascal (l'autre) dit :

      Pour se faire une idée sur ce qui ressemble à une belle « pétaudière »
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Transnistrie_(%C3%89tat)

    • Tulio dit :

      1500 soldats russes, pas 15000 (sources : Wikipedia, presse). Les forces de Moldavie devraient rentrer en Moldavie (transnistrie) ? Il y aurait donc une frontière physique avec des barbelés et des miradors entre la Moldavie et la… Moldavie ? La Moldavie fait partie de la CEI comme la Russie et la Transnistrie n’existe pas, donc… Le Kazasthan (???) menacé, ce doit être le Kazakhstan (un pays riche, d’ailleurs) qui serait aussi menacé (!!!) Par la Chine ? Parce que le Kazakhstan fait partie de l’Organisation du traité de sécurité collective (l’OTSC), il est donc un allié militaire de la Russie.

      • Thaurac dit :

        oui pardon un zéro de trop.

        • Tulio dit :

          Sinon, le Kazakhstan fait toujours partie de l’Organisation du traité de sécurité collective (l’OTSC), j’ai vérifié. Je ne dis pas que ça ne changera pas mais le pays est coincé entre la Russie et la… Chine, un voisin dangereux.

      • Souvenirs d'Asie Centrale Soviétique dit :

        Oui il y a une frontière entre la Moldavie et sa région séparatiste, on le voit nettement dans divers reportages récents.
        C’est souvent un pont avec au bout une barrière et des barbelés autour. C’est en tout cas ainsi sur les points d’accès principaux !

        • Tulio dit :

          Oui, il y a forcément des check-points. Cela dit, des gens passent et repassent cette frontière tous les jours sans problème pour aller travailler, on l’a vu aussi dans des reportages (un peu anciens).

    • aleksandar dit :

       » les forces de Moldavie devraient rentrer en Transnistrie »
      Quand des gens qui n’ont aucune connaissance des forces en présence donne leur avis…………..c’est toujours amusant !

    • précision dit :

      Nous avons déjà une guerre en Europe et vous voulez ouvrir un autre front. Je reconnais bien votre bellicisme habituel dans cette incitation à la «guerre préventive». Je ne vous en félicite pas.

  19. VinceToto dit :

    « Qui plus est, elle est aussi une plaque tournante des trafics de tous les genres »
    Trafics de poulets industriels ukrainiens, textiles locaux, sidérurgie local sous couvert de sociétés enregistrées en Moldavie, etc.? Hou la la!
    Ce n’est pas Rotterdam, ni le Havre, ni Singapour, ni la Suisse, ni le Qatar.

    • Pravda dit :

      On parle d’armes, qui ont équipé entre autres pas mal de terros. Mais aussi de trafic de personnes.

    • Tulio dit :

      Une mini Albanie. Des p…, des p…, oui mais de Tanzanie ! Armes, cigarettes, vodka, caviar…

    • Too dit :

      Armes et êtres humain surtout.
      Renseignez vous avant de balancer des saucisses.

  20. Lothringer dit :

    C’est vrai qu’on voit des similitudes avec le départ de la 2e GM, au travers du discours de la « protection de populations (2GM = allemandes) russes menacées par les autorités de pays étrangers voisins ».
    Décidément les méthodes Russe et Américaine sont différentes. Les américains sont davantage dans les coups tordus et la manipulation des masses populaires. Les Russes sont plutôt dans la force brute où on ne finit par récolter que des ennemis et se faire profondément et durablement détester. Aujourd’hui, même les russophones ukrainiens se mettent à apprendre la langue ukrainienne et à renoncer à leur langue natale.

    Mais dans le cas présent, j’ai du mal à comprendre l’intérêt géopolitique de cet acte de provocation. Je vois juste un intérêt tactique.
    Le contingent militaire russe en Transistrie est assez maigre, donc il serait facilement écrasé par les forces ukrainiennes qui sont probablement restées en surveillance sur cette façade occidentale du pays.
    Il y a un intérêt technique a gêner les « oreilles » russes situées dans cette zone. Mais c’est tout. Cela gênera la capacité des Russes à écouter les communications de l’OTAN dans cette zone près de la Moldavie.
    Et en raison de la fermeture de l’espace aérien européen aux Russes, il doit être beaucoup plus difficile de renforcer militairement cette base. Peut-être risque-t-elle même de se trouver prochainement à court de ravitaillements en pièces détachées.

    Je penche pour une opération préparée par la CIA, réalisée par un petit commando de troupes spéciales américaines.
    Si les Russes ont des radars dans cette zone, j’imagine qu’ils seront également prochainement visés, cette fois-ci plus ouvertement par des troupes ukrainiennes.

    La Transistrie reste un petit baril de poudre. Il y a « à la louche » 1/3 de russophones , 1/3 d’ukrainophones et 1/3 de roumanophones.

    J’imagine très bien qu’à l’issue de cette guerre, qui sera longue mais probablement gagnée par l’Ukraine, la négociation finale ressemblera à : la Crimée (27 000 km2) aux Russes, et la Transistrie (4 163 km2) aux Ukrainiens. Tout çà pour çà. Et si les Ukrainiens parviennent à être de bons négociateurs, il demanderont à ce que la façade orientale de la Crimée reste Ukrainienne (la Base de Sébastopol étant sur la façade occidentale) et ainsi ils contrôleront la moitié du pont au-dessus du détroit de Kertch.

    • farragut dit :

      @Lothringer
      Otez-moi d’un doute : les Russes n’auraient vraiment pas (pour le moment, en avril 2022) d’Iskander en Transnistrie, comme à Kaliningrad ?
      A lire: « Il n’y aura ‘probablement pas’ de « Iskander » en Transnistrie »
      2011: https://fr.topwar.ru/8953-v-pridnestrove-iskanderov-veroyatno-ne-budet.html

      2018: https://www.rfi.fr/fr/europe/20180206-europe-nord-missiles-iskander-enclave-russe-kaliningrad

    • tow dit :

      Vous vous trompez sur le fait que les russes accepteront de perdre à un endroit pour en gagner à un autre.
      Le Kremlin est dans une logique expansionniste où il faut prendre sans rien lâcher, peu importe que ça n’amène pas la paix et que ça ne construise pas une bonne relation.
      Poutine va préférer faire chuter l’économie de son pays, détruire ses relations avec l’occident, sacrifier des milliers de russes que de céder du terrain ou des zones comme la Transnistrie. Même si ce bout de terrain n’apporte rien en terme de richesse à la Russie, que ça amène des tensions, la « logique » russe n’est pas de l’abandonner pour privilégier un développement diplomatique, économique meilleur pour la Russie sur le long terme, mais bien ce que nous voyons, c’est à dire qu’ils vont plutôt chercher à faire la guerre pour la relier car il y a cet aspect expansionniste qui prédomine dans la « vision » stratégique des vieux au pouvoir. Ils ont un calque de la carte de l’URSS qu’ils superposent sur une carte moderne et se disent que « ça c’était à nous, donc ça doit être à nous », prétextant délivrer des russophones opprimés qu’ils prennent pour des russes piégés attendant les libérateurs.
      Si l’intérêt de Poutine serait vraiment tourné vers les populations, il chercherait à les attirer chez elle ou ces populations chercheraient à demander à émigrer en Russie.
      Mais je pense qu’aujourd’hui il n’y plus à débattre, je pense que tout le monde le sait, tout le monde sait que les russes préfèrent une ville en ruine sans habitants que renoncer à une ville où ils ne seraient pas accueillis en libérateurs…

      • Lothringer dit :

        Oui, je comprends parfaitement votre raisonnement…hélas.
        La Russie va-t-elle donc se lancer à la (re)conquête de l’Alaska et d’une partie du Canada , sur cette base historique ?
        D’ailleurs la France ne devrait-elle pas , sur ce même schéma, reprendre Landau, Sarrelouis, Bouillon (Belgique) et ne devrait-elle pas reconstituer la France aux 130 départements sous Napoléon ?

        Si mon raisonnement est par-terre (ce que je peux admettre…hélas) et que votre réponse correspond au futur proche, alors on entre bel et bien dans le cycle de la 3e GM. Et ce ne sera pas beau à voir, ou à vivre.

        Quant à une ville en ruine sans habitants…c’est beaucoup plus pratique pour y organiser un référendum d’annexion avec les quelques russophones qui seront restés.

  21. Lolo dit :

    Deuxième phase… deuxième front… le prétexte de V.P. face à sa Russie pour lancer la mobilisation ?

    • nikesfeld dit :

      sans étre M.GOYA, je pense que les Russes utilisent comme tactique la destabilisation dans la profondeur (loin du vrai théatre des opérations). A la limite ils finiront par envoyer des missiles de croissiéres…

      Le tout sert à concentrer les attentions occidentales loin du coup d’aprés. Le pplus difficile à comprendre pour moi est pourquoi il ne fait pas une pause opérationnelle pour recharger ses GIATs ? Ils ont du stock de personnel ou cest du bleuf ?

      • aleksandar dit :

        Goya ne connait strictement rien a l’armée russe.
        Quand a son analyse tactique………..
        Alors pour répondre a votre question, oui, il y a du stock de personnel, entre 100 000 et 120 000 membres de la Rosgvardia qui sont d’anciens militaires sous contrat avec au minimum 15 ans de services.

  22. Trent dit :

    Les Moldaves vont être libérés du joug Nazi !
    Vive Vladimir !

    • Tulio dit :

      Les Moldaves n’ont besoin d’être libérés de rien du tout. Ils sont heureux : ils ont du vin (du bon vin, le leur) et des femmes. Sur place, ils ont un méga bordel qui s’appelle la Transnistrie avec un marché des clopes, du caviar et de l’alcool qui coule à flot. Femmes, vin et clopes 😉 Que demande le peuple ?

  23. Lotharingie dit :

    HS :

    « ………….. »Aujourd’hui, Bulgargas EAD a reçu la notification que les livraisons de Gazprom Export seront suspendues à partir du 27 avril 2022″, a indiqué le ministère de l’Economie dans un communiqué, alors que ce pays des Balkans est fortement dépendant du gaz russe……………. »
    .
    https://www.bfmtv.com/international/en-direct-guerre-en-ukraine-washington-reunit-ses-allies-pour-armer-kiev-moscou-met-en-garde-contre-une-guerre-mondiale_LN-202204260011.html

    • Thaurac dit :

      Ils l’ont fait au début , les mises en garde , pour paralyser les états occidentaux, ça ne marche plus et s’il la cherche il la trouvera mais hormis leurs missiles nucléaires, ils feront quoi?
      En ukraine il tourne une carte avec le bunker perso de poutine, même lui ne sera pas à l’abri

      • aleksandar dit :

        Ils fermeront le robinet du gaz.
        En 1 mois, l’économie allemande et avec elle européenne est morte.
        Simple, non ?

        • Pravda dit :

          Mais pourquoi la Russie ne coupe pas le robinet à l’Allemagne alors ? Ah oui, il faut payer les fonctionnaires et soldats pour maintenir le régime en place et la Russie en dehors de matières premières n’a pas grand chose pour remplir les caisses.

    • aleksandar dit :

      HS en effet puisque si les bulgares payent comme demandé en roubles, ils auront du gaz.

  24. Czar dit :

    c’est dingue le nombre de trucs qui prennent feu en ce moment, hors de la zone des combats (labo russe spécialisé sur les questions d’armements notamment) le fait d’une opposition russe, ou bien des manoeuvres – dangereuses – de services occidentaux ?

  25. Ryan dit :

    T’es foutu, tu as écrit »guerre » au lieu d' »opération militaire spéciale ». 15 ans de tôle pour toi. Dommage…

  26. lgbtqi+ dit :

    What a wonderful world !

    Bientôt la Roumanie sera dénazifiée elle aussi …

    Vive la dénazification jusqu’au Baléares et Ibiza !

    Des conseils pratiques pour se préparer à la future resucée de guerre mondiale ?

    On apprend le Suisse pour aller se planquer ?

    On achète des polaires orange fluo floquées d’une inscription en faveur des parkinsoniens pour ne pas se faire dénazifier par erreur sur la route ?

    On se la joue hétéro de base pour pas être fichée comme déviante sexuelle corruptrice des moeurs et de je ne sais plus quoi d’autre encore ?

    On fait construire un petit autel NRBC-proof pour y mettre à l’abri l’icône d’Oedipe 1er Born Again & Réélu ?

    On achète une palette de préservatifs avec mode d’emploi en russe ?

    On rend nos opinels aux autorités ?

    On achète les oeuvres complètes et reliure en cuir de Douguine ?

  27. Guillotin dit :

    Ainsi donc les Russes détruisent des antennes radio diffusant des programmes en langue russe !
    À qui veut-on essayer de faire croire cela, encore une fois ? Les messages binaires qui se succèdent depuis février font place désormais aux messages surréalistes qui nous amènet dans une autre dimension : les Russes s’en prennent à eux-mêmes et à leurs intérêts, bientôt on va dire que les Russes s’attaquent aux troupes russes tant qu’à faire !

    Il y a donc des intelligents qui prennent l’opinion occidentale pour des demeurés ! Je ne leur donne pas tort d’ailleurs mais quand même il reste ici et là des gens qui savent réfléchir ne serait-ce qu’un minimum… imaginerait-on l’armée française en train de détruire la ligne Maginot à l’aube de la deuxième guerre mondiale ? Les russes vont-ils continuer en détruisant leurs propres bases aériennes ?
    Je constate également, encore une fois,qu’il n’y aura pas un seul mot pour mettre en cause éventuellement les bandes néonazies ukrainiennes qui pullulent dans cette région, qui sont dans une logique génocidaire envers toutes les populations russophones et qui ont tout intérêt à nuire à la Russie, de toute évidence.
    à qui profite le crime ? Je crois que c’est la question qu’il aurait fallu poser dès le départ : à qui profite la destruction d’antennes radio diffusant des radios russes ? ça profite à la Russie ? ah, bon ! D’accord ! Je retourne à la pêche alors, parce que ce monde nouveau dirigé par l’OTAN, ça m’échappe complètement!

    • Thaurac dit :

      Qu’a fait hitler avant d’envahir la pologne, ou avant de faire les purges chez lui, des falses flags
      Les sites ukrainiens en parlaent déjà depuis une semaine.
      Moscou doit chaque fois se justifier, comme des petits enfants..m’enfin quand on connait le truc.

    • Pravda dit :

      @vidoc
      1939:
      « L’Armée Rouge commença à mobiliser tandis que la propagande accusait les Finlandais d’être « à la solde du capitalisme international ». Le gouvernement finlandais aurait sans doute pu éviter la guerre, mais le 26 novembre, une salve d’artillerie tua quelques soldats russes sur la frontière de l’isthme. Les Russes accusèrent les Finlandais et demandèrent à Helsinki le retrait des forces situées sur la frontière. Le gouvernement finlandais refusa : ce fut la goutte qui fit déborder le vase »
      On ne change pas une équipe qui « gagne ».

  28. Reality Checks dit :

    Le déroulement des évènements confirme ce que quelques modestes contributeurs de ce forum avaient formulé dès les premières heures du conflit:

    Les Russes souhaitent faire la jonction avec la Moldavie, et occuper le pourtour de la Mer Noire.
    Les incursions menées au début du conflit avaient pour objectif de désorganiser l’adversaire, de l’affaiblir, tout en donnant le tempo pour façonner la suite et pourquoi pas plus si affinités, mais clairement, l’intention n’était pas d’occuper toute l’Ukraine ni de prendre Kiev par la force. Si la capitale était tombée comme un fruit mûr, les Russes auraient installé un nouveau régime, mais il n’ont pas eu l’intention d’aller plus loin que de secouer le cocotier de Kiev.

    En revanche, il est clair que l’objectif militaire de l’opération est un découpage territorial et une partition de facto de l’Ukraine dans sa forme issue du démantèlement de l’URSS, avec en ligne de mire une partition de jure sur des lignes de démarcation qui correspondent peu ou prou aux lignes de fracture politiques, historiques, civilisationelles qui traversent ce territoire lui même issu d’une partition de l’empire Russe voisin.

    Les USA le savent depuis le début, et ils ont saisi cette opportunité de conflit pour l’attiser et l’exploiter dans leur intérêt qui consiste à affaiblir la Russie d’une part, et caporaliser davantage ses vassaux européens d’autre part.

    Au final, les dés sont joués pour l’Ukraine. Tant que le conflit perdure, les américains sont gagnants, les européens perdants, l’Ukraine se videra de sa population et les Russes augmenteront la mise.

    Il est à observer que se profile derrière ce conflit une réorganisation des fondements de la finance internationale, avec la création d’un nouvel instrument financier de réserve et d’échange international, adossé aux matières premières, à l’Or et soutenu par les nations émergentes, qui sont aussi les plus peuplées de la planète.

    Le démantèlement de l’ordre financier de Bretton Woods produira un cataclysme dans les pays dont la prospérité artificielle repose essentiellement sur le recours à la dette adossée à leur contrôle des monnaies de réserve et d’échange du passé.

    Ce que sous tend la poursuite de la guerre en Ukraine, c’est que si les Occidentaux décident de riposter militairement à ce changement de paradigme, le théâtre principal de ce conflit planétaire sera d’abord Européen.

    Comme lors des conflits mondiaux précédents du reste, qui avaient abouti à la création de l’ordre mondial actuel, que Vladimir Putin a bien l’intention de renverser, avec l’aide de ses alliés Chinois, Indiens et au delà.

    ===
    ‘The old world is dying, and the new world struggles to be born: now is the time of monsters.’
    (Antonio Gramsci 1891 – 1937)

    • Thaurac dit :

      @RC
      « Comme lors des conflits mondiaux précédents du reste, qui avaient abouti à la création de l’ordre mondial actuel, que Vladimir Putin a bien l’intention de renverser, avec l’aide de ses alliés Chinois, Indiens et au delà. »
      Il m’a fallu lire jusqu’à la fin pour comprendre, son absence de louange m’inquiétait…Ordre mondial, bretting woods, manque Sion, et terre creuse…Sacré RC

    • aleksandar dit :

      Non, l’objectif initial russe qu’il soit militaire ou politique n’était pas une partition de facto de l’UKR.
      UKR a couté beaucoup, beaucoup d’argent a la Russie depuis 30 ans, et les russes ne voulaient plus payer.
      C’est le cas maintenant devant le refus de Kiev de négocier.
      Par contre,oui, ce conflit est aussi monétaire et financier

      • Reality Checks dit :

        Si à l’issue du conflit, les Russes parviennent à contrôler directement ou par proxy les ports de la Mer Noire, l’Ukraine ne survivra pas sans composer avec Moscou. Il n’est pas nécessaire d’occuper Kiev pour remédier aux problèmes que vous soulevez.

        • aleksandar dit :

          Oui , c’est le but maintenant.
          Correct pour l’occupation de Kiev aussi.
          D’ailleurs la Russie est d’en train d’installer le rouble dans le sud et la république populaire de Kherson sera probablement créée après un referendum.
          Une formalité vu les résultats du referendum de 2014.

      • Pascal (l'autre) dit :

        « UKR a couté beaucoup, beaucoup d’argent a la Russie depuis 30 ans, et les russes ne voulaient plus payer. » Avec le coût du conflit…………………. sacré calcul! Sinon c’est un problème de fric où de « légions » de nazis? On nous aurait menti?

      • Pravda dit :

        Pas une partition complète, mais une prise du pouvoir, la mise en place d’un pantin comme chez les autres « partenaires » afin d’avoir son « tampon » avec l’UE, et bien entendu la prise sous contrôle de certaines zones intéressantes économiquement

    • Twisted dit :

      C’est faux, le changement de régime était cité comme un des buts de guerre de Moscou au début du conflit. La thèse de la diversion ne tient pas debout.

      • Reality Checks dit :

        Vous m’avez mal lu: le mot diversion est absent de mon propos.

        Provoquer un changement de régime est un des objectifs de guerre oui, absolument.
        Sur la méthode:
        Prendre Kiev par la force en l’assiégeant pendant de longs mois ou de longues années, voire en s’engageant dans une guerre urbaine dans une capitale peuplée, n’a jamais été leur intention, non. Sans l’aide multiformes des Occidentaux, le régime Zelensky, à la popularité chancelante, aurait pu tomber comme un fruit mûr après quelques manoeuvres d’intiimidation, lesquelles ont objectivement servi par ailleurs à façonner la suite. Two birds, one stone.

        Créer les conditions d’une partition peut produire un changement de régime aussi, c’est la méthode qui diffère.

        • Pravda dit :

          Les américains voulaient évacuer Zelensky, c’est sa determination qui a maintenu la résistance UKR.

          • Reality Checks dit :

            C’est ce qu’ils disent oui.
            Les Britanniques ont un discours différent depuis le début.
            Il se dit en ce moment aux USA, que l’administration américaine actuelle est très influencée par les anglais sur ce sujet de l’Ukraine. Je n’y croit pas plus que cela, mais c’est une explication comme une autre.

    • Lothringer dit :

      Oui pour l’objectif de la jonction Donbass-Crimée-Transnistrie, avec domination maritime de la Mer Noire. C’était cousu de fil blanc depuis le début.
      Pour ce qui est du monde de Bretton Woods…il est mort depuis la dé-synchronisation du $ et l’or par Nixon en août 1971.
      L’enjeu économique, c’est la fin (…ou pas) du monopole du $ et de la dé-synchronisation entre le $ et le pétrole.
      L’enjeu Russe, c’est de déboucher sur les mers chaudes (objectif depuis 3 siècles).
      L’enjeu Ottoman, c’est de remettre la main sur une partie de la Méditerranée orientale et de … l’Algérie (ancienne colonie ottomane pendant 3 siècles). Il faut se rappeler que la colonisation est un crime contre l’humanité…c’est Macron qui l’a dit, alors croyons-le. D’ailleurs auparavant, c’était une colonie Arabe aux dépends des autochtones Berbères judéo-chrétiens (dont la reine juive Kahina) qui eux-même n’avaient pas demandé à être envahis militairement, ni par les Arabes ni auparavant par les Romains.

      Pour ce qui est de la Chine, sa population sera redescendue à 700Mio en 2100 (actuellement 330 Mio pour les USA). Ce sera un pays extrêmement vieux.

      La guerre en Ukraine va durer encore de nombreux mois. Mais je parie sur une défaite à terme de la Russie, qui finira épuisée. Et peut-être avec ses terminaux gaziers et pétroliers détruits et inutilisables pendant plusieurs années. L’Ukraine, quant à elle, mais bénéficiera ensuite d’un Plan Marshall de la part des USA et de l’Europe et se redressera plus vite que la Russie. L’assassinat (oh pardon…le suicide) méthodique récent des oligarques et leurs femmes et enfants (…pas joli joli, car ce n’est pas une tradition des services secrets « bien élevés » où on avait pour usage de ne pas tuer les enfants et les femmes) n’augure rien de bon. Une paralysie, par sentiment de peur, va s’installer dans le monde des affaires russe et l’économie va s’effondrer par manque d’initiatives individuelles.
      Ensuite, ce sera le tour de l’affrontement USA / Chine (eh oui…dans l’histoire de l’Amérique, une guerre succède à une autre guerre).
      Pour ce qui est du court terme, suite aux reculades actuelles de l’armée ukrainienne sur le front du Donbass, j’imagine une action spectaculaire de contre-offensive à l’approche du 9 mai et de son traditionnel défilé sur la place rouge à Moscou.
      Non, les dés ne sont pas joués pour l’Ukraine.

      • Reality Checks dit :

        Lothringer,
        Vous aviez formulé l’objectif de jonction avec la Transnitrie dans votre première réaction après le début des hostilités, je m’en souviens. J’avais dit la Moldavie.

        Bretton Woods, ce n’est pas simplement la parité du dollar à l’or, c’est ni même son statut de monnaie d’échange pour les hydrocarbures, c’est toute l’architecture financière centrée autour des institutions que sont la banque mondiale et le fonds monétaire international.
        Vous évoquez l’empire Ottoman, à qui les Russes ont pris les territoires de Marioupol à Odessa, qui sont actuellement le théâtre d’un nouveau conflit. Oui, la Turquie est un acteur majeur de cette situation, et le fait que des pourparlers se déroulent à Istanbul témoigne de leur importance dans ce qui ce joue.

        Par ailleurs si vous semblez connaître quelques détails de plus que la majorité des gens sur notre Histoire, vous faites fausse route sur certains points du fait d’un regard trop ethnocentré, qui est une caractéristique répandue sous vos latitudes. Nous somme fiers de notre passé anté-islamique y compris de son épisode scandinave… La fondation de l’empire Romain résulte d’une alliance entre l’Algérie d’antan, qui s’appelait la Numidie du temps des tribus Gaules, et la République à Rome, lors de la troisème guerre punique qui a abouti à l’anéantissement de Carthage. Les Historiens témoignent du fait qu’un tiers des sénateurs de Rome étaient Algériens, comme quelques empereurs du reste. Quant aux Ottomans, ils sont venus en Algérie à notre demande, pour contrer les barbaresques venus saccager nos côtes, et cela a produit une autre alliance qui a dominé la Méditérranée Occidentale pendant trois cent ans. Je ne crois pas qu’un tiers des Sénateurs de Washington sont Français, mais c’est un autre sujet, sans rapport avec ce qui ce joue en Ukraine. 😉

        Vous semblez croire que les Anglo-Américains parviendront à leurs fins, qui serait un retour au status quo ante. Je ne pense pas que ce soit leur objectif. A mon humble avis, les USA et leurs alliés Britanniques cherchent avant tout à affaiblir la Russie et caporaliser davantage l’Europe Occidentale, et se moquent pas mal de la forme que prendra l’Ukraine actuelle, qui reste à leur yeux un territoire Slave, d’ailleurs Boris Johnson l’a dit avec beaucoup de candeur.
        Il est peu probable que l’Ukraine ne revienne à sa forme antérieure. Ce qui est sûr c’est que les populations du Dombass et de Luhansk n’accepteront pas de se soumettre a des gens qui les ont bombardés dans l’indifférence générale, tous les jours de 2014 à 2022 en tentant de les exterminer, pas plus que les habitants de Crimée ou les Russes de Moldavie n’accepteront de se soumettre.
        Nous verrons, l’avenir nous dira si les Ukrainiens parviendront à déplacer ces populations ou les faire disparaître avec l’aide des occidentaux, au nez et à la barbe de la Russie. J’en doute.

        • précision dit :

          «Un tiers des sénateurs de Rome étaient Algériens» ça me paraît irréaliste.

        • Lothringer dit :

          à l’issue de la 2GM, on a déplacé de force des millions d’Allemands (dont ceux de Prusse Orientale, qui n’existe plus), et Dantzig s’appelle Gdansk.
          Les Russes de Transnistrie ne sont là que depuis 1945 via installation forcée par Staline. Il sont la plus grosse minorité de cette zone, mais ne sont PAS majoritaires. Les expulser ne serait pas plus scandaleux que l’expulsion des Allemands en 1945.
          La Crimée est Russe à la faveur d’une conquête militaire russe contre les Ottomans, suivi de l’expulsion des Tatars musulmans, remplacés par des populations russes, mais ça commence à dater de très loin.
          Les habitants de Donetsk et Luhansk (ou Lugansk , selon prononciation) ont majoritairement voté pour l’Ukraine (plus de 80%) lors du référendum des années 90. A ce référendum, seule la Crimée avait donné une faible majorité (mais majorité quand-même) aux pro-ukrainiens.

          https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9f%C3%A9rendum_sur_l%27ind%C3%A9pendance_de_l%27Ukraine

          Donc avec un score pareil il n’y a pas photo : Donetsk et Luhansk, c’est en Ukraine. Et ceux qui ne sont pas contents peuvent aller en Russie. Si le résultat du référendum de 1991 avait été différent, mes propos seraient eux aussi différents.

          P.S. :
          Vous êtes fier de votre passé, tant mieux (sans aucune ironie de ma part).
          Les Marocains sont fiers du passage du maréchal Liautey sur leurs terres, et lui rendent hommage comme un Grand Monsieur.

          • Reality Checks dit :

            Le Maroc est une monarchie absoulue. Cela ruisselle sur leur culture politique et diplomatique qui est très différente de la nôtre.
            La courtisanerie et la flagornerie sont consubstantiels à leur culture politique.
            Ils vous disent en effet, qu’ils sont contents du passage du maréchal Lyautey, et vous flattent. Cela fonctionne.
            L’Algérie a une culture ‘républicaine’ qui prédate l’occupation française. Le régime des Deys était républicain, d’ailleurs je me souviens avoir lu la biographie d’un ambassadeur américain basé à Alger à la fin du XVIIIe siècle, qui qualifiait notre système institutionnel de République Militaire, à l’époque 😉
            Dans notre culture politique et diplomatique, la flatterie et la flagornerie n’ont pas bonne presse.
            Nous préférons parler vrai, et nous pensons que les relations les plus solides ne se forgent pas sur la cajolerie et le mensonge, mais sur la franchise et le respect des intérêts bien compris de chaque partie. Avec les Russes, les Américains, les Allemands ou les Italiens, cela fonctionne très bien. Pas avec la France.
            Nous manquons de romantisme, sans doute, mais c’est ainsi.

    • Robert dit :

      N’oubliez pas que, comme un général français l’a avoué à la télé ce midi, l’armée ukrainienne était concentrée autour du Donbass, probablement pour y lancer une opération contre cette région encerclée et harcelée depuis 2014, quand les troupes russes sont entrées en Ukraine.

      • précision dit :

        « probablement » incorrect. Elle y était probablement pour empêcher une offensive russe (ou des DPR/LPR ce qui revient à peu de choses près au même).
        Par contre ces troupes harcelaient effectivement les LPR/DPR, mais c’était réciproque : les LPR/DPR harcelaient les forces ukrainiennes les entourant. Mais il est vrai qu’il y avait sans doute plus de victimes civiles côté LPR/DPR car les ukrainiens avaient plus de moyens dans la zone jusqu’à ce que la Russie lance l’offensive de Février.

        Bien sûr, les ukrainiens avaient l’intention de reprendre le territoire, y compris par la force très probablement. Mais il est assez douteux qu’ils aient pris le risque d’une offensive à court terme. L’intérêt de l’Ukraine était probablement d’attendre que le rapport de force leur soit (encore) plus favorable. J’ai l’impression que le temps jouait pour eux. Je peux me tromper, bien sûr. Mais cette fable selon laquelle les ukrainiens étaient sur le point d’attaquer ressemble plutôt à de la propagande russe. Il n’est pas faux de dire qu’ilsallaient «attaquer» localement puisqu’il y avait des tirs sur la ligne de front depuis 2014. Mais une offensive d’envergure alors que les russes étaient prêts de l’autre côté de la frontière, c’est beaucoup plus douteux et très invraisemblable.

  29. Vevert250 dit :

    Çà pourrait être un remake des aventures de Tintin dans le sceptre d’Ottokar quand la Syldavie est menacée d’annexion par la Bordurie mais malheureusement, c’est plus sérieux.

  30. Flo dit :

    Sachant qu’il y a déjà une résolution de l’ONU qui exige le retrait des troupes Russes du territoire Moldave (transnistrie), concrètement ils n’ont rien à faire là.

  31. UnKnown dit :

    Je ne comprend pas vraiment le mouvement, au niveau tactique ou stratégique… Les Russes ont dans les 1500/2000 hommes en Tansnistrie, c’est à dire rien, là ou les Ukrainiens ont, depuis le départ de ce conflit, au moins 4 ou 5 divisions d’infanterie qui défendent Odessa.
    Et le « rouleau compresseur » qu’on attendait au Donbass tient plus du grignotage de territoire Ukrainien, certe constant, mais très poussif et sans doute très couteux en vie des deux côtés. Mais à ce jeu là c’est celui qui a le plus de monde et de motivation qui gagne.
    On pourra remercier les Ukrainiens de saigner à blanc tous les efforts de modernisation poussive effectué par l’armée Russe sur ces 20 dernières années. Ils méritent bien qu’on leur donne une aide conséquente pour reconstruire ce qui restera du pays après la guerre. Et merde à la Russie. En attendant quel gâchis.

  32. Vlad l'empalé dit :

    La Russie va tout perdre et l’OTAN encore avancer!

  33. breer dit :

    Si Poutine qui a sans doute « pété » un câble, (comme tous les dictateurs) s’est mis dans la tête de recréer la grande Russie, et que tous ses sbires endoctrinés ont décidé de l’encourager et de le seconder, non seulement il doit se moquer de ses propres pertes humaines, mais il va utiliser tous les mensonges, manipulations et argumentations fallacieuses, pour y parvenir. On peut se demander si les « russophones » qui vivent en Ukraine et ailleurs, se sentiront au bout du compte satisfaits, quand ils verront que tout leur environnement de vie sera détruit et saccagé dans ce conflit aberrant, d’un autre temps. A la fin de la WWII, les peuples japonais et allemands ont bien vu les conséquences de ces entreprises de conquêtes dans leur pays respectifs. Si le peuple russe cautionne indéfiniment Poutine, il risque aussi d’en subir des conséquences insoupçonnables, et bien évidemment l’Europe entière également. De plus, le simple fait de voir Poutine assis seul, à une table de 8 m de long, face à chacun des interlocuteurs qui se présentent, pose question sur le fonctionnement de son mental et sur son état psychologique. Les individus qui atteignent le poste de chef d’état et qui le garde aussi longtemps (20 ans pour lui) doivent finir par avoir des troubles de la personnalité (mégalomanie, paranoîa, culte de la personnalité etc.). On observe cela chez le nord coréen ou les membres du PC Chinois, et je dirais même sans plaisanter, que cela doit être « latent » chez le sieur Mélenchon, qui se voit déjà premier ministre, à défaut d’être calife à la place du calife.

  34. Alpha dit :

    La Transnistrie étant déjà sous la mainmise des russes, je ne vois pas en quoi des explosions pourraient y signifier une prochaine invasion de la moldavie par les russes.

    Ce serait plutôt une future invasion de la Transnistrie par l’Ukraine, non?

    • Guillotin dit :

      @ Alpha : tiens ! quelqu’un qui réfléchit ! une première parmi les réponses à cet article ! préparez-vous à vous faire flinguer par la Brigade Azov de ce site, sigle en tête, et au nom de la démocratie de la liberté et de l’OTAN, auquel ils allument des bougies en vaseline tous les soirs !

      • Pravda dit :

        Tandis que vous avez un autre usage des bougies et de la vaseline, le tout sous l’icône de VP bien sûr… ça peut être les ukrainiens, mais ont ils intérêt à disperser leurs forces alors que l’offensive russe sur le Donbass va réellement commencer ? Alors ?
        Par contre, qui a intérêt à maintenir des forces UA dans l’Ouest de l’Ukraine ?

      • lgbtqi+ dit :

        Résonner est en effet une chose importante …

    • Thaurac dit :

      Le Domass étant déjà sous la mainmise des russes, je ne vois pas en quoi des explosions pourraient y signifier une prochaine invasion de la l’ukraine par les russes.

      Ce serait plutôt une future invasion de la Moldavie par la russie, non?
      Suffit de changer les mots et tu as la réponse, et cerise sur le gateau, Proutine l’&vit déjà annocé…

      • Alpha dit :

        Commentaire idiot qui démontre une méconnaissance totale de son auteur: Le Donbass n’est jusqu’à aujourd’hui que PARTIELLEMENT sous contrôle pro-russe!!!

    • Lothringer dit :

      « Ce serait plutôt une future invasion de la Transnistrie par l’Ukraine, non? »
      Si les militaires Russes basés là-bas bougent le petit doigt…..probablement oui.
      Si ils se tiennent tranquilles…tout ira bien pour eux. Les explosions sont peut-être un message d’avertissement.
      Le problème pour eux (1500 soldats seulement)…c’est qu’un soldat est censé obéir aux ordres envoyés par la hiérarchie.
      Quelle serait alors la réaction de la Russie ? Une bombe atomique ? Ce serait le début de la 3GM.

    • PK dit :

      Chut : il est interdit de réfléchir dans les commentaires. Les grands méchants sont les Russes : point final.

      • Pascal (l'autre) dit :

        « Les grands méchants sont les Russes : point final. » Les grands méchants sont les Noccidentaux et les cows boys: point final.
        Ah oui, j’avais oublié les Ukronazis!!

        • PK dit :

          Personne de sensé ne dit que les Russkof n’ont pas de responsabilité. La première étant de vouloir s’imposer sur leur frontière. Comme le fait d’ailleurs tout pays un peu couillu.

          À votre avis, que feraient les États-Unis si le Canada tombait aux mains des Chinois ? Pendant combien de temps durerait l’entente cordiale sur la frontière ?

          • Pascal (l'autre) dit :

            « Personne de sensé ne dit que les Russkof n’ont pas de responsabilité. » Quand je lis nombre d’interventions c’est pourtant bien le contraire qui « transpire »!
            « La première étant de vouloir s’imposer sur leur frontière. » Mais……………pas au delà!
            « Pendant combien de temps durerait l’entente cordiale sur la frontière ? » Votre question porte en filigranes le fait que l’Occident doit aider l’Ukraine face à l’envahisseur russe!

          • PK dit :

            Non, je ne pense pas que l’on doive aider l’Ukraine. C’est un problème de frontière et la Russie est souveraine sur son espace vitale, comme les États-Unis en Amérique du Nord ou nous sur l’Europe de l’Ouest.

            Je trouverais tout à fait normal que nous envahissions la Belgique ou la Suisse si c’est pays représentaient une menace, notamment si une puissance islamique s’y installait (même légalement).

            Soutenir l’Ukraine, c’est donner le feu vert à n’importe qui pour alimenter tous les trucs qui peuvent nous déstabiliser localement : rien n’empêchera aujourd’hui la Russie ou la Chine de fournir des armes de guerre à des Corses ou des Bretons qui veulent l’indépendance…

    • Tulio dit :

      @Alpha, surtout ne cherchez pas à réfléchir, les méchants, ce sont forcément les Russes ! « Qui c’est qui est trés méchant ? Les méchants ! Qui c’est qui est très gentil ? Les gentils ! » (Michel Fugain)

  35. L’armée Moldavie as intérêt a densifier sa défense sol/air de ces aéroports car si il y intervention des Russes, elle se fera part une opération aéroporté et la prise d’un aéroport pour soutenir son action militaire et ces actions russes en Transnistrie sont les préliminaires classiques avant une Invasion pour prendre Odessa en tenaille qui n’est qu’à 100km… J’espère que les Occidentaux aide fermement la Moldavie militairement afin de ne pas encore subir l’action prévisible de Poutine et l’arrêter dans son expension.. Les Occidentaux sont prévenus alors messieurs les présidents occidentaux remonter vos bretelles de pantalons et faites que les russes ne rentrent pas en Moldavie.!!?…

    • Tulio dit :

      L’ armée moldave ? Quelle armée moldave ? Quelle défense sol/air ? Les Moldaves sont pacifiques (et neutres, même s’ils font partie de la CEI), ils font du BON VIN et il y a des femmes, alors pourquoi voudraient-ils faire la guerre? Et contre qui ? Contre les 3 pelés et 2 tondus soldats-maquereaux russes qui vivent leur méga bordel ? Depuis quand les maquereaux font la guerre ? On pourrait pas foutre la paix à ces gens pour qu’ils continuent à faire du bon vin ?

  36. Félix GARCIA dit :

    AFP News Agency@AFP
    #BREAKING Transnistria rebels say drones seen, shots fired near Russia arms depot
    https://twitter.com/AFP/status/1519228351021559809?cxt=HHwWgsC9tdqIsZUqAAAA
    #UPDATE Map of #Moldova locating shots and explosions in the pro-Russian separatist region of #Transnistria since April 25
    #AFPgraphics @AFP
    https://twitter.com/AFP/status/1519284145435955200
    #UPDATE The interior ministry of Transnistria, a Moscow-backed separatist region of Moldova bordering Ukraine, said Wednesday that shots were fired at a village housing a Russian arms depot after drones flew over from #Ukraine️
    https://twitter.com/AFP/status/1519287745813786625

    ZOKA@200_zoka
    This morning TB2 shot down over Kursk
    https://twitter.com/200_zoka/status/1519232250205847553

    • Biffin ≠ 2 fois fin dit :

      @ Félix Garcia
      Je vous répond ici sur les pertes de ces dernières années pour les armées françaises, plus particulièrement les derniers chiffres (sujet fermé).

      En 2020, l’armée de Terre française a perdu 18 militaires, et compte 150 blessés graves en opérations et en entraînement.
      Ce sont les derniers chiffres que j’ai pu trouver.

      Pour vous donner une idée du gouffre séparant cela du retour d’une guerre en Europe, regardons l’exercice Warfighter 21-4:
      « Après dix jours de combats fictifs, il était question, côté français, de 1.700 morts et 11.000 blessés (sur l’équivalent de 25.000 militaires, faut-il le rappeler), mettant en péril l’existence même de la division dans la durée ».

      Voilà, voilà…

      • Félix GARCIA dit :

        Bonjour Biffin,
        Merci pour votre réponse.

        Celle-ci m’a d’ailleurs emmenée à lire cet article :
        Retours et perspectives – Un an après l’exercice Warfighter 21-4 et quasi un an avant l’exercice HEMEX Orion 2023 (+ MAJ)
        http://mars-attaque.blogspot.com/2022/03/warfighter-haute-intensite-exercice-orion.html
        Passionnant.

        « L’exercice venant confirmer une nouvelle fois l’aspect décisif des feux dans la profondeur. En moyenne 70% des destructions subies lors de ces exercices le sont via des frappes dans la profondeur (par l’aviation et l’artillerie), 30% des pertes l’étant par des opérations au contact. »
        Sur cet aspect-là, ce n’est pas vraiment ce qu’a connu l’armée française ces dernières années.
        Par contre, c’est ce que l’on peut voir en Ukraine. Les RETEX de cette guerre nous permettrons peut-être d’encore mieux nous préparer pour l’exercice ORION 2023.
        Si j’ai bien compris, en Afrique, c’est plus du « jeu du chat et de la souris », de la traque, de la chasse, du combat rapproché, des embuscades, du piégeage (IED etc …) …

        « Des arrières
        Dans le cadre de l’hypothèse de l’engagement majeur, des logiques de fronts réapparaissent avec la manœuvre des grandes unités, avec des avants, mais aussi des arrières (en France comme chez les Alliés). Un point qui n’est pas simple à aborder, notamment en organisation des PCs, plus concentrés sur les manœuvres devant, que sur ce qui se passer derrière. Des espaces tactiques à ne pas sous-estimer, malgré l’habitude des opérations en milieu permissif jusqu’alors menées. Avec des questions de protection / sauvegarde de ces arrières, notamment pour les aspects logistiques (surveillance, gestion, sécurisation…) face aux drones, aux coups de mains, etc. Cela explique par exemple la présence lors de l’exercice Orion (cf. ci-après) en 2023 du 24è régiment d’Infanterie, unique régiment de réserve de l’armée de Terre, qui sera déployé à cette occasion pour la 1ère fois en un GTIA constitué. Et plus globalement de l’engagement anticipé de réserves, notamment pour tenir le contrat opérationnel 10.000 hommes sur le territoire national en simultanée des autres hypothèses d’engagement. Ou encore de la présence de la Gendarmerie nationale lors de ce même exercice. »
        Cette réflexion aussi me passionne. D’autant plus quand on voit, comme aujourd’hui, des personnes qui sabotent des moyens de communications (fibres optiques) …
        Au-delà des habituels réservistes (gendarmerie, police, garde nationale, armées, sapeurs-pompiers …), membres de la Sécurité Civile, de la SNSM, la Croix-Rouge, les personnels de santé etc … il me semble que l’on devrait envisager d’autres possibilités d’intégration des compétences de différents types de volontaires (« sherpas » [transport des blessés, des munitions, des vivres … avec des chariots de randonnée renforcés par exemple], transport, chasseurs, pêcheurs, plongeurs, aviateurs civils etc …)

        • Félix GARCIA dit :

          La population pourrait agir en soutien du génie aussi : remplir des sacs de terre/sable, « Tractor Force » (^^), étendre du barbelé (pour l’avoir fait dans les pâturages, je sais que ça peut être long et « consommateur de main-d’œuvre » [même si c’est différent de tendre des barbelés le long des piquets que de dérouler des bobines]), « Remorque Force » (ceux qui ont une remorque et le « permis remorque »), préparation de camouflages (comme les ukrainiens), « Artisans Force » (charpentiers, menuisiers, maçons, soudeurs, métallurgistes, plombiers, électriciens …) etc …

  37. aleksandar dit :

    Un petit topo sur l’armée transnistrienne et ce que l’Ukraine tente probablement de faire en organisant des provocations dans cette région séparatiste pro-russe de la Moldavie. L’essentiel est qu’une invasion ukrainienne est probablement impossible en ce moment.
    La Transnistrie existe parce que la 14e armée de la garde soviétique était stationnée dans la région lorsque l’Union soviétique s’est effondrée, et ses militaires et partisans locaux n’étaient pas disposés à accepter le régime moldave. Son armée est presque entièrement équipée d’anciens stocks de la 14e Garde.
    Les Russes ont stationné une brigade en Transnistrie en tant que casques bleus depuis la fin des combats en 1992. En regardant leurs entrées d’unités sur Wikipedia, cela équivaut à deux bataillons d’infanterie motorisés et un bataillon de sécurité, sans artillerie. Pas une force énorme.
    La Transnistrie proprement dite, cependant, a une armée absolument gigantesque étant donné que c’est un pays que vous pourriez traverser en courant pour votre exercice quotidien à certains moments. Ils ont quatre brigades. C’est bien plus que ce que la Lettonie ou l’Estonie peuvent rassembler.
    En lisant entre les lignes de leur entrée Wiki, ces brigades semblent être des unités de « style OTAN » avec le ratio habituel infanterie-artillerie de 3:1 et un soutien blindé modeste. Certains de leurs véhicules sont également assez bruyants, comme le BTRG-127 plutôt fantaisiste, converti à partir d’un poseur de mines.
    Les autorités transnistriennes ont également eu deux mois pour se préparer à une éventuelle invasion à ce stade. Il est probable qu’ils soient aussi prêts qu’ils le seront jamais pour défendre leur pays. Réserves appelées, défenses préparées, etc.
    Cela a des implications sur la taille de la force que l’Ukraine devrait rassembler pour réussir son invasion. La règle générale est que vous avez besoin de 3: 1, bien que cela puisse être compensé par la puissance de feu. Ce qui signifie que l’Ukraine devrait probablement consacrer huit brigades à la mission.
    Non seulement je doute que les Ukrainiens aient huit brigades dans la région, même sur le papier, mais les unités qui s’y trouvent ont été mutilées par les combats avec les Russes à Kherson. Ils devraient se désengager et les redéployer pour attaquer la Transnistrie. Cela prendrait des semaines.
    Cela laisserait également Nikolaev et Krivoy Rog exposés et vulnérables aux attaques – ce qui conduirait alors à l’attaque par derrière et à la destruction de cette force d’invasion ukrainienne.
    À l’heure actuelle, les Ukrainiens ont apparemment deux brigades qui surveillent la Transnistrie, probablement des troupes de défense territoriale de faible qualité.
    Bien sûr, il n’est pas impossible que les Ukrainiens envisagent réellement de le faire – les gens font tout le temps des plans de guerre stupides. Cependant, seuls les idiots (et les Britanniques) pensent que la solution aux problèmes opérationnels sur un front est d’aller en ouvrir un autre de l’autre côté de la carte.
    Ainsi, ces récentes provocations ukrainiennes en Transnistrie sont probablement une feinte, destinée à faire pression sur la Russie pour soulager l’enclave plutôt que de faire la chose la plus intelligente sur le plan opérationnel et d’attaquer au nord de Krivoy Rog, ce qui paralyserait la défense ukrainienne du Donbass.

    • Pravda dit :

      C’est quoi « leur pays » ? La Transnistrie ? Ça existe ? Est ce proche de la république russe autonome de Côte d’Azur ?
      Qui a intérêt à distraire les forces UKR en ce moment ?
      Qui n’a pas intérêt à disperser ses forces pour résister à l’invasion ?
      D’accord par contre sur les plans de guerre stupides, on a eu un bel exemple il y a peu.

    • Tulio dit :

      Les forces de la Transnistrie ont des super-avions hyper modernes : l’Antonov An-2 et le fabuleux Yak-18, notamment !
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Antonov_An-2
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Yakovlev_Yak-18

    • didixtrax dit :

      quid si l’attaque est moldave, ou supposée (masque de l’otan) ? ou des deux côtés ?

    • précision dit :

      « la chose la plus intelligente sur le plan opérationnel ». Comme vous y allez. J’ai plutôt l’impression que la chose la plus intelligente pour tout le monde serait de conclure la paix, mais bon chacun son point de vue. Je ne vais pas me faire stratège à la place des stratèges.

      • aleksandar dit :

        C’etait juste un point de vue technique.
        La paix c’est un problème politique.
        Hors de ma compétence.

  38. Zigomar dit :

    @ Joe…Si Hiroshima et Nagasaki ne sont donc pas  » repris comme crimes de guerre  » (sic)… selon les Occidentaux du Camp du Bien…
    Côté russe…une bombe nucléaire tactique sur Varsovie, sur Bucarest, Sophia ou pourquoi pas Bruxelles…afin de stopper définitivement l’engagement déguisé de l’OTAN et des Européens et économiser la vie de troufions russes …ne devrait pas être plus abominable que l’atomisation du Japon…Après tout, ce sont bien les Ricains qui ont, en l’espèce, créer un précédent…
    * Même ces  » sauvages arriérés de fanatiques Pakistanais « , en guerre perpétuelle avec l’Inde…n’ont jamais eu recours à cette arme d’apocalypse…

    • Pravda dit :

      Économiser la vie de soldats et voir son pays réduit à néant, quelle bonne stratégie ! Si on veut économiser la vie de ses soldats, on n’envahit pas le voisin, ou alors on prépare un vrai plan, avec une vraie logistique, des objectifs réalisables …
      Hiroshima et Nagasaki ont fait autant de morts que l’inutile invasion de la Mandchourie (si si, l’attaque dans le dos alors que le Japon était à terre), alors les leçons d’humanisme des pro-russes ….

      • précision dit :

        Inutile l’invasion de Mandchourie ? D’une part c’était un engagement des russes à la demande des américains. D’autre part c’est probablement un des éléments qui a précipité la reddition du Japon, peut-être autant que les bombes atomiques car les russes progressaient vite. Et ont d’ailleurs conservé certains des territoires conquis alors (pas en Mandchourie, mais Sakhaline et les Kouriles). Enfin, il s’agissait d’une guerre au sol visant à défaire une armée d’occupation adverse, ce qu’on ne peut pas tout à fait mettre sur le même plan qu’un bombardement stratégique de civils dans le pays adverse par des armes aux effets particulièrement dévastateurs.

        Je ne comprends pas ce que cherche à dire Zigomar donc je ne lui répond pas. J’ose espérer qu’il considère absolument inacceptable tout emploi de l’arme nucléaire. Mais oui, la Russie ne montre pas beaucoup d’égard pour les vies humaines. Ni celles de ses voisins, ni celles de son peuple. L’OTAN dans l’histoire récente n’est pas exempte d’une critique similaire, mais au moins les démocraties occidentales (hors Ukraine) ne semblent pas enclines à aussi enclines que la Russie à sacrifier leur propre population pour de vagues objectifs militaires, et c’est déjà ça.

        • Pravda dit :

          L’invasion de la Mandchourie tenait plus de la volonté (déjà) de maintenir/créer sa zone d’influence de la part de Staline. Les ukrainiens se battent pour leur survie, pour leurs familles, leurs terres, ils ne peuvent pas se permettre de ménager leurs forces face à un rouleau compresseur, sinon autant qu’ils se rendent.

  39. PHILIPPE dit :

    Comme déjà évoqué et comme le contexte actuel l’exige : la France doit reconstituer ses stocks de munitions et vite.

  40. Pascal (l'autre) dit :

    « Côté russe…une bombe nucléaire tactique sur Varsovie, sur Bucarest, Sophia ou pourquoi pas Bruxelles » Et que croyez vous qu’il arrivera?
    « afin de stopper définitivement l’engagement déguisé de l’OTAN  » En suivant votre pensée pendant la période où l’Occident s’est opposé à l’U.R.S.S. si l’arme atomique avait été utilisé nous ne serions pas à poster sur ce blog (qui n’existerait pas non plus)
    « et économiser la vie de troufions russes  » Et qui les a envoyé au « casse pipe »? De plus vous faites l’amalgame avec la préservation de la vie des G.I.s. en évitant l’invasion du Japon . Les bombes nucléaires qui ont frappé Hiroshima et Nagasaki étaient (et c’est un fait crédible et largement accepté) un message à l’adresse des Soviétiques et de leur « chef » au cas où leur seraient venu l’idée de reprendre leur « marche vers l’Ouest!
    « Même ces » sauvages arriérés de fanatiques Pakistanais « , en guerre perpétuelle avec l’Inde…n’ont jamais eu recours à cette arme d’apocalypse… » Comme quoi! Par contre vous souhaitez (à peine) que les Russes franchissent le pas en justifiant cela par les bombardements atomiques américains contre le Japon! Alors que la « Rodina n’est même pas impacté sur son territoire! Ne me sortez pas que des dépôts de carburants ont été touché en Russie, quand on bombarde il faut s’attendre à des représailles!

  41. Félix GARCIA dit :

    The Kyiv Independent@KyivIndependent
    Shmyhal: Ukraine’s GDP may drop by 30-50% due to Russia’s war.
    In a column for The Economist, Prime Minister Denys Shmyhal also said that in the long run, the damage to Ukraine’s economy could reach up to $1 trillion, the equivalent of five times the GDP of 2021.
    https://twitter.com/KyivIndependent/status/1519396093225803777?cxt=HHwWgoC5ncus_ZUqAAAA

    Et les russes ont détruit et vidés de leurs populations les territoires « à libérer » …
    C’est n’importe quoi …

  42. Lothringer dit :

    Un information qui n’apparaît pas dans l’article, et que je viens de lire sur Le Point : les ponts sur le Dniestr au Sud-Ouest de l’Ukraine ont été gravement endommagés, ce qui rend la défense de ce petit morceau de territoire ukrainien plus difficile pour la troupe ukrainienne.
    Donc la probabilité d’un « auto-sabotage » des installations russes en Transnistrie par les Russes eux-même augmente, afin de justifier d’une agression extérieure pour pouvoir sortir de leurs casernes. D’autant plus que tous ces actes de sabotage n’ont pas fait de victimes.
    D’un autre côté, un sabotage de la CIA pour faire réagir les Russes , en ayant préalablement renforcé les troupes ukrainiennes sur cette zone afin de foutre une branlée aux 1500 soldats russes, peut également tenir la route.
    Bref tout çà pour dire que…c’est la guerre… et que la désinformation règne en maître.

  43. Thierry dit :

    Attaque en Transnistrie sans faire de victimes…. ça n’est pas sans rappeler cette soi disant attaque de baraque de garde frontière russe (sans victimes ni occupants à l’intérieur) soi disant par des soldats ukrainiens, juste avant l’invasion russe :

    https://www.lefigaro.fr/international/accusee-par-moscou-l-ukraine-dement-avoir-tire-sur-un-poste-frontiere-russe-20220221

    Aujourd’hui le voile de propagande se déchire et l’Ukraine a déjà repéré des missiles russe pointés sur la Transnistrie, il s’agit sans l’ombre du moindre doute d’une opération russe « false flag », faire porter le blame à l’Ukraine pour prétexter à envahir le territoire en question, reste à savoir si Poutine a encore des réserves suffisante pour cette opération qui pourrait bien tourner elle aussi au fiasco, la logistique russe ne s’est toujours pas amélioré ni les pénuries qui touchent même les munitions.