L’hélicoptère de transport lourd CH-47F Chinook serait en ballotage favorable en Allemagne

Il y a quelques jours, le constructeur américain Sikorsky, filiale de Lockheed-Martin, a dévoilé quelques détails sur son offre pour le programme « Schwerer Transporthubschrauber » [STH], qui vise à doter les forces armées allemandes [Bundeswehr] de 44 à 60 hélicoptères de transport lourd [HTL] pour remplacer les de CH-53G « Stallion » qu’elles utilisent depuis les années 1970.

Ainsi, Sikorsky a indiqué avoir noué un partenariat avec Rheinmetall Aviation Services [qui assure déjà la maintenance des CH-53G, ndlr] pour proposer à la Bundeswehr le CH-53K King Stallion, un appareil développé initialement pour les besoins de l’US Marine Corps [USMC] et qui a été récemment choisi par la force aérienne israélienne [12 exemplaires commandés et six en option, ndlr]. En outre, l’offre du constructeur américain associé également d’autres industriels, dont MTU Aero Engines, Hensoldt, Rhode & Schwarz ou encore Liebherr.

Pour rappel, le programme STH avait été lancé par le ministère allemand de la Défense en 2017, via un appel d’offres auquel Sikorsky et Boeing répondirent. Seulement, cette procédure fut annulée en 2020, Berlin ayant estimé que ce projet « aurait peu de chances de se concrétiser dans les limites de l’enveloppe budgétaire prévue tout en répondant aux exigences exprimées ». Il était alors question d’un budget de 5,6 milliards d’euros, coûts d’aquisition et de possession compris.

Finalement, et après quelques tergiversations, l’appel d’offres « STH » fut relancé en janvier 2021, avec les mêmes candidats. D’où cette nouvelle proposition de Sikorsky et celle que Boeing a dévoilée il y a quelques semaines. Basée sur le H-47F Chinook, cette dernière est soutenue par Airbus Helicopters et s’appuie sur de multiples partenariats industriels [AERO-Bildung GmbH, CAE Elektronik GmbH, ESG Elektroniksystem- und Logistik-GmbH, Lufthansa Technik, Rolls-Royce Deutschland, etc].

Et, a priori, l’offre de Boeing aurait les faveurs de Berlin, d’après des informations révélées par « Bild am Sonntag », ce 24 avril. En effet, citant des sources gouvernementales, le journal affirme que le chancelier Olaf Scholz, en concertation avec sa ministre de la Défense, Christine Lambrecht, a tranché en faveur d’un achat de 60 H-47F Chinook pour un coût estimé à 5 milliards d’euros, financé par le fonds spécial de 100 milliards d’euros dont la création a été annoncée le 247 février dernier. Le Bundestag [chambre basse du Parlement allemand] en sera informé dans les prochains jours.

Les H-47F Chinook pourraient être livrés en 2025/26, avance encore Bild am Sonntag. Celui-ci explique que ce choix est motivé par le fait que l’hélicoptère de Boeing est moins cher et qu’il est en service au sein de nombreuses forces alliées, ce qui facilitera l’interopérabilité.

En outre, le choix du Chinook pourrait aussi être vu comme une sorte de compensation après la décision de Berlin de commander des chasseurs-bombardiers F-35A auprès de Lockheed-Martin alors que le F/A-18E/F Super Hornet de Boeing avait été initialement retenu pour permettre à la Bundeswehr de maintenir sa participation au partage nucléaire de l’Otan.

Cela étant, il n’est pas impossible non plus que Boeing soit aussi choisi pour fournir aux forces allemandes des hélicoptères d’attaque AH-64E Guardian [ou Apache]. En effet, après avoir pourtant donné son accord, l’Allemagne n’a finalement pas rejoint le programme de modernisation à mi-vie du Tigre [standard Mk3], lequel a été lancé par la France et l’Espagne en mars dernier. Ce qui fait que, pour le moment, l’Aviation légère de l’armée de Terre [ALAT] ne pourra que moderniser que 42 appareils sur les 67 en dotation.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

63 contributions

  1. Jason Bourne dit :

    Le Chinoock est le meilleure et le seul hélicoptère occidentale da sa catégorie. Si en plus Airbus hélicoptère participe à sa construction alors il devient un choix 100% logique et naturel. Le successeur de Parly pourrait demander aux allemands de participer à cet achat en achetant une dizaine d’unités pour notre armée qui en a cruellement besoin. Peu importe que l’helico soit construit 100 % en USA/Germany. Il est trop tard et trop couteux pour que la France développe un hélico lourd. Donc autant acheter sur étagère.

    • Titi74 dit :

      Vu la quantité de Rafales qui sont en commande à l’export, il va être de plus en plus difficile de prétendre que le budget n’y est pas, après si c’est juste un blocage psychologique, c’est un autre problème!

      • pj666666 dit :

        Pour info, c’est la BITD Rafale (Dassault Aviation + partenaires) qui encaisse les dividendes des ventes de Rafales à l’export, pas le gouvernement français… Dassault Aviation et ses partenaires sont des entreprises privées…

    • Adrien31 dit :

      Pourquoi « trop tard » ? C’est jamais trop tard ! Il y a des tonnes d’ingénieurs grassement payés à pas faire grand chose en France et un tas qui attendent de trouver un emploi. Bien qu’ingénieur ne veuillent pas forcément dire ingénieux, il y a matière à, en France. Chez AIRBUS Commercial Aircraft, beaucoup sont payés à pas faire grand chose et ça, depuis des années, alors autant exploiter chaque employé, à temps plein et ne pas jeter l’argent par les fenêtre en France, comme c’est souvent de coutume, dans les grands groupes. Airbus Helicopters, a largement les ressources pour créer un hélicoptère lourd, en tirant leçons des RETEX du NH90 et sa faible disponibilité mais surtout, c’est aberration de ne pas initialement avoir prévu une version pour les opérations spéciales. L’hélicoptère lourd de l’industriel pourrait lui offrir une nouvelle tranche de capacité et des nouveaux marchés. Les acheteurs auraient donc un nouveau choix sur la liste des appareils « lourd », car en dehors du CH53, du CH47, du Merlin 101 et des Mil russes, il n’y a pas grand choix et nous sommes (Airbus) totalement absent dans ce rayon ! C’est à peine croyable tout de même, à l’heure où l’on parle d’autonomie stratégique matériel, après les leçons censées avoir été tirées, de la pandémie et d’un cloisonnement des échanges mondiaux… On devrait ouvrir les yeux et Airbus avant tout le monde ! Paraît-il qu’on a que des génies en France…Mais tous myopes on dirait ?

      Pour dépanner, acheter des CH47 (au moins en version SPECOPS) sur étagère, serait une manière de savoir si c’est vraiment celui qu’il faut et faire des RETEX à l’industriel, mais ça sera pas un choix d’autonomie stratégique militaire pour la France ! Chose primordiale.

      Impossible n’est pas français, si tant bien les français ont encore ce type de fierté…

      • Trent dit :

        Combien de centaines de millions d’euros en études et développement sur la table pour combien d’exemplaires nécessaires ?
        On a des APL, du RSA, des primes de Noel à payer aux bons français gavés de social.
        On ne peut pas tout avoir.

    • Paddybus dit :

      Jason, il est fort probable que Airbus hélico aie travaillé sur le sujet déjà depuis longtemps, et ne partiraient pas d’une feuille blanche, mais à force de tergiverser, on ne fera jamais cette machine à cause de ceux qui la jouent perso…!!!

    • Castel dit :

      Le meilleur, ça dépend sur quel plan, vu qu’il ne peut emporter tout au plus qu’une douzaine de tonnes de fret, contre 16 , pour le King Stallion.
      Par contre, pour le transport de personnels, le Chinook semble le mieux adapté, donc, en fait, ils seraient plutôt complémentaires, mais, s’il faut choisir entre les deux, le Boeing semble effectivement préférable dans l’absolu….

    • hadrien dit :

      besoin urgent de l’armée française, ça c’est un fait et nous devrions au moins en acheter une 20ene et par contre demander à Airbus de plancher de suite sur un transporteur lourd pour remplacer les Antonov, la deuxième urgence est la, avec l’experience du beluga, Airbus devrait être capable de sortir quelque chose rapidement !!!!

  2. Félix GARCIA dit :

    Je me posais la question hier : quel avenir français pour les hélicoptères d’attaque type Tigre ?
    Parce-que les allemands prendront de toute évidence les AH64, et formeront une sorte de « kombinat » américano-germano-polonais (qui devient impressionnant) …
    Que les H160, ça a l’air très bien, mais que de toute évidence, c’est différent du Tigre.
    Et vu qu’il est deux fois plus cher que l’Apache, qui a été construit à plus de 2400 exemplaires, je nous vois mal gagner des marchés export pour celui-ci (à contrario du H160) … surtout après la période Tom ENDERS (de ce que j’ai compris de l’affaire) …

    Est-on condamné à financer tous les 30 ans un programme d’hélicoptères d’attaque à nos frais (car il semblerait que les perspectives d’export sont sombres pour le Tigre, en plus du fait que nombre de ceux qui en ont ne s’investissent plus dedans …) ?
    Dans ce cas, on doit le faire intelligemment. En sachant qu’on a quoi, 20 ans devant nous ?
    Car ce n’est pas envisageable d’abandonner notre souveraineté sur le sujet et finir par acheter américain. Si ?

    Et pour ce qui est des hélicos de transport lourd, j’imagine qu’on va « s’agglutiner » à l’Allemagne dans la logique européiste, et aux américains, dans la logique atlantiste …
    Bon … vivement qu’on ait les LAC60T de « Flying Whales », ce sera déjà ça …

    • Félix GARCIA dit :

      PS : On propose aux allemands de leur racheter leurs Tigre, quand ils les remplaceront par les Apaches. Pareil avec les australiens. Et on modernise ceux qui sont en bon état.
      C’est y pô une bonne idée ? 🙂

      • GHOST dit :

        Oui, approche intelligente afin d´augmenter le nombre des Tigres.. Il suffit de les moderniser..

      • Twouan dit :

        Je propose plutot:
        – On ne fait plus d’helicoptere comme le Tigre apres la modernisation. C’etait une machine de guerre geniale il y a encore 15 ans. C’est aujourd’hui depasse, les remplacants sont deja la.

        La question que resolve les allemands ici, c’est comment on fait du transport lourd quand on est plante devant un obstacle infranchissable (en operation ou catastrophe).
        Et si on est convaincu qu’il n’y a pas de marche pour en developper un. il faut acheter americain puisque russe ca n’est plus possible.

        Perso, quand je vois la taille des elements du btp aujourd’hui, je crois a un marche.

        • Félix GARCIA dit :

          Pour le BTP et les environnements non-contestés, on aura le dirigeable LAC60T de « Flying Whales » d’ici là.

        • NRJ dit :

          @Twouan
          C’est quoi les remplaçant du Tigre ? Faire un hybride augmentera un peu la vitesse… et c’est tout. Un hybride est structurellement plus coûteux, plus complexe, et plus vulnérable.

      • Mic dit :

        Surtout pas, car on ne sait pas comment ils les ont faits le MCO et en plus en terme d’équipements ils ne sont identiques.

        • Félix GARCIA dit :

          Même en faisant un contrôle durant les négociations ?
          Même s’ils ont leur contrôle technique à jour ? ^^

      • Adrien31 dit :

        Les TIGRE australiens et allemands, ont leur cahier des charges spécifiques, surement bien différents des nôtres. Mais l’idée est bonne, pour compléter notre flotte à moindre coût, pendant les que les Block 3 sont en constructions. Mais il y a bien un fort gros problème dans la machine de guerre AIRBUS… La taille de cette entreprise géante, ne serait-elle pas devenue un défaut majeur, une lourdeur qui fait créer des problèmes qui ne devraient pas exister ? In fine, problème de disponibilité sur les NH90, pas de version « opé spéciales » dès l’origine (choquante mauvaise anticipation…), problème sur les Tigre, problème de coût sur les appareils vis-à-vis de la concurrence, … Qu’arrive-t-il à ce consortium ? Faury va-t-il remettre de l’ordre dans tout ça, avant de penser « argent » et « actionnaires », avant de penser à « création », « anticipation des besoins des clients et écoute »,…

        • Félix GARCIA dit :

          Il semblerait qu’Airbus a vécu une entreprise de déstabilisation … mais n’étant pas initié, je ne saurais pas vous en dire plus …

        • tankaboum dit :

          Airbus répond au cahier des charges qu’on lui propose, pas de version OP demandée, alors on ne la finance pas et c’est tout. Quand à NHI les merdes ne sont pas forcement à chercher du coté airbus heli, c’est un consortium européen qui a juste pris les mauvaises routes habituelles, trop de versions, trop de mondes, trop de changements en cours de route…L’Europe au sommet de son art!

          • hadrien dit :

            Voila le problème d’Airbus aujourd’hui, elle a a faire a chaque fois à 4/5 clients qui demandent un appareil en extérieur identique mais avec des caractéristiques impossible à combiner.
            Airbus devrait être plus ferme avec ses clients et dire directement non c’est pas possible au lieu de dire oui a tous le monde et de se retrouver avec des machines bancales.
            On le voit aujourd’hui le maitre mot de la guerre, c’est le pragmatisme, et quand on la fait le matériel doit suivre et pouvoir être renouvelé rapidement, tous le contraire de ce que l’on fait aujourd’hui.
            Faisons du simple et efficace et achetons sur étagère le spécifique

      • Foudre dit :

        Exactement, en voilà une bonne idée. Quant on fait tout pour nous mettre des bâtons dans les roues, on prends des routes détournées!… La version australienne serait peut-être plus adéquate. À creuser. On récupère les 22 appareils en 2026 et on les mets direct au mk3 comme cela on conserve les nôtres opérationnels.

        • Félix GARCIA dit :

          « Quant on fait tout pour nous mettre des bâtons dans les roues, on prends des routes détournées! »
          Exactement !
          🙂

      • mich dit :

        Si il y a quelques choses à récupérer ce serait du stock de pièces de rechange pour ce qui est compatible ,pour les cellules a voir si cela peut servir de magasin ,mais il ne vont pas les donner gratos ,faut pas rêver non plus !

    • souricière dit :

      L’hélicoptère d’attaque doit être repensé, mais il y a encore partout « l’habitude » d’un modèle qu’on cherche à perpétuer car on a peur d’innover, on cherche à se réfugier dans une continuité.

      Pourtant il faut se poser la bonne question, qu’est-ce qu’on attend d’un hélicoptère de combat et qu’est-ce qui fait son intérêt?
      On attend de lui une capacité offensive qui soit rapide et dans une certaine profondeur, ou un soutien rapproché à des troupes au sol. Son intérêt justement, c’est son champ d’observation (aérien).
      Nous le voyons de plus en plus, l’hélicoptère de combat est très bien dans un environnement sans menaces anti-aérienne, il le devient beaucoup moins quand ce n’est plus le cas. On a donc des hélicoptères qu’on devra tenir éloigné de l’ennemi, qui volera bas, donc qui perdra fortement de son intérêt.
      De plus en plus coûteux, l’hélicoptère de combat est devenu une perle qu’il convient de préserver et dont on ne peut pas se permettre d’en perdre en nombre.

      Aujourd’hui nous voyons avec la prolifération de drones divers et variés, que la capacité d’observation par les airs devient facile d’accès et ne nécessite plus d’y engager un hélicoptère de reconnaissance et/ou de combat, ni même un aéronef plus gros. Ces drones montrent même une bien meilleure adaptation dans l’observation (endurance, discrétion visuelle et sonore…) que ne le sont les aéronefs « classiques ».

      Le développement de missiles et de systèmes de tir au delà de la vue directe, des drones en nombre pour l’observation, des drones armés pour l’appui et la frappe d’opportunité, des munitions rôdeuses, une artillerie précise et vous arriverez déjà à vous passer d’hélicoptères de combat.
      Je ne dis pas qu’il n’en faut plus, je dis qu’il est possible de s’en passer en investissant dans un autre modèle pour en faire une réelle capacité innovante, qui va au-delà de ce qu’on voit aujourd’hui (utilisation parcellaire pour ne pas dire isolée des drones avec de temps en temps une recherche de complémentarité).

      • Félix GARCIA dit :

        Intéressant …
        En effet, peut-être que d’ici la fin de vie des Tigres, il ne sera plus nécessaire d’envisager un hélicoptère d’attaque …

        • Paddybus dit :

          Oui, il me semble surtout (mais je ne suis pas de « l’art » ) qu’il va falloir évoluer très vite en matière de vision d’avenir, et acquérir une souplesse d’adaptation qui n’est pas l’apanage de nos armées actuellement et encore moins de ceux qui doivent la financer et décider…
          Les nouvelles technologies accélèrent comme jamais, et les derniers conflits montrent que la victoire vient par l’inattendu…
          Les drones semblent prendre de l’avance… qu’en sera-t-il bientôt de la lutte contre ces drones…??? elle va surement prendre un virage… donc affaire à suivre

        • Girotor dit :

          Blablabla ! Sur ce sujet que vous ne maitrisez absolument pas il serait peut-être bon (comme pour beaucoup d’autres d’ailleurs) de vous faire plus discret, bien plus discret.
          Vous ne connaissez visiblement rien à l’aéromobilité, ni aux hélicos…
          bonne semaine.

          • Félix GARCIA dit :

            « Vous ne connaissez visiblement rien à l’aéromobilité, ni aux hélicos… »
            En effet.

          • Félix GARCIA dit :

            @Girotor
            PS : Mais du coup, selon vous, les hélicoptères d’attaque auront encore leur place dans 20-30 ans ?
            J’imagine que leurs missions seront toujours d’actualité et qu’ils seront toujours très efficace pour cela. Un pilote (équipage) expérimenté sera toujours aussi précieux, j’imagine.
            Mais existera t-il d’ici là selon vous des solutions performantes, moins coûteuses, et moins risquées (car j’imagine que ce serait les conditions à remplir pour pouvoir prétendre à les remplacer) ?
            (oui, j’ai bien écrit trois fois « j’imagine », car comme vous l’avez remarqué, je ne connais « visiblement rien » à ces sujets)
            Bonne semaine à vous aussi.

      • toufik dit :

        Est-ce que accompagner un helicoptere d’attaque, de drones, est une solution, et est-ce en développement chez nous / chez les autres? Un SCAF hélicoptère, centré sur le Tigre ou équivalent, avec des drones moins sophistiqués/coûteux et donc potentiellement plus nombreux, sortes de contre-mesures améliorées?

      • LaMeuse dit :

        @ Sour – Ce que vous décrivez est valable pour tous les vecteurs pilotés. En plus, vous ajoutez à votre hypothèse que l’action des HA se ferait sans la supériorité aérienne, même locale ! Le résultat ne surprendra personne, mais relève d’une logique très orientée.

        Le combat aéroterrestre est un atout majeur, mais qui suppose effectivement , que la menace aérienne soit traitée. A défaut, ce ne sont pas seulement les HA qui ne servent à rien, mais toute l’armée de Terre trop vulnérable.
        Donc, les armées françaises doivent bénéficier d’un très gros effort de défense sol-air adaptée aux nouvelles menaces au profit des forces terrestres en moyenne et haute altitudes. Il est aberrant que même l’Ukraine avant février ait plus de moyens SA que notre adT. Et les aviateurs devront réapprendre à travailler en coordination, puisqu’ils ne peuvent pas avoir la permanence.

  3. Sergio dit :

    Au delà de l’aspect politique de la décision Allemande, force est de constater que le Chinook, excellent appareil au demeurant, n’a pas d’équivalent européen. La compétition est vite pliée. Concernant les hélicoptères d’attaque, c’est différent. On peut légitimement regretter le choix des Apaches.

  4. Charognard dit :

    Ils nous feront le taxi volant en fret et en personnel, en garde alternée avec les brits.
    http://www.paxaquitania.fr/2020/02/experimentation-en-vue-pour-des-chinook.html

  5. Belzébuth dit :

    En cas de missile portatif de type Stinger, 46 gus au tapis.
    Pour le théâtre sahélien, pas plus.

    • mich dit :

      Pareil pour un avion de transport !

      • tow dit :

        Pas tout à fait pareil.
        Un hélicoptère lourd comme le chinook reste un engin d’assaut tactique qui est vulnérable à une ribambelle d’armes.
        On se souvient des russes utilisant le MI-26 en Tchétchénie, au premier abattu ils ont arrêté de l’employer dans des manœuvres tactiques.
        C’est pour cela qu’il y a une limite dans l’hélicoptère lourd qui fait qu’il est parfois préférable d’avoir plusieurs hélicoptères de manoeuvres qui vont embarquer un groupe chacun que d’avoir un helico qui va embarquer une section. Pour la log c’est bien, au combat beaucoup moins.
        Avant de vouloir des HL, ce serait bien d’avoir des HM en nombre et dispo, on aurait beaucoup moins la sensation de besoins pour des HL, car on semble un peu chercher à combler la chose en passant du coq à l’âne.

        • mich dit :

          Bonjour , qui vous parles d’un appareil lourd chargé de pax en « assaut tactique » hors cas de force majeur ,surement pas moi , la force d’un helico « lourd » c ‘est son volume de soute et son accès qui en font de vrai couteaux suisse et dont l’ utilité est montrée depuis des années ( on l’aime bien aussi en exercice ). Si on arrive à abonder suffisamment notre budget pour que le « conventionnel » puisse être équipé à la hauteur de notre dissuasion ,il n’y a aucune raison que l’ on ne puisse pas faire ce que font les pays autour de nous avec un mix lourd / moyen tout en restant raisonnable .

      • Belzébuth dit :

        @ mich
        On en a quelques exemplaires, pas comme les hélicoptères de transport lourd.
        De toute façon, dès que l’on parle intendance en France, on entend invariablement derrière « ça passera » et pas qu’avec des gens en kaki.
        https://www.lalettrea.fr/entreprises_defense-et-aeronautique/2022/03/02/airbus-traine-des-pieds-sur-le-projet-d-avion-de-transport-tactique,109737405-bre

  6. Martel dit :

    Les allemands ,nos faux (culs) amis achètent américain alors qu’ils font partie d’Airbus hélicoptèrs,ils ont fait pareil avec les rafales ,une honte !
    La Suède aussi ainsi que l’Italie,elle est belle l’Europe et cette Macronnie destructrice
    À vomir

    • Homme du Léon dit :

      @Martel : je partage entièrement votre opinion mais, que voulez-vous, les Français adorent se faire cocufier, ils en redemandent ils en redemandent; on a beau leur faire des croc-en-jambe, on a beau les humilier, les insulter, ils continuent imperturbablement à cirer les chaussures des dictateurs et des Américains, et ils continuent à voter pour les mêmes dirigeants qui asservissent et qui qui abaissent le pays.
      On dirait que ça leur plaît.il faut donc leur en donner, mais leur en donner un maximum, jusqu’à l’écœurement.
      Un peuple qui est rendu aussi bas ne mérite plus malheureusement, la moindre pitié.

    • Captain Pif dit :

      Airbus ne produit pas d’hélicoptère lourd. Las Allemands veulent continuer à pouvoir emporter le B61 et donc ont besoin d’un avion US (le Rafale n’est pas + qualifié que le Typhoon et ne le sera pas). Je ne comprends pas la digression sur Suède et Italie. Chafouin des résultats d’hier?

  7. Lecoq dit :

    De toute facon les ccoperation en europe, ont un seul but detruire l’autonomie de la france. Ils achetent tous sur etagere.

  8. mich dit :

    Bon , vous nous en mettrez une grosse trentaine pour trois escadrille et un peu de rab en parc ,cela devrait le faire pour l ‘armée et la sécurité civile ! merci le FMS , il n ‘y a pas de raison que ce soit que pour @Fabrice !

  9. Ar-Men dit :

    Un hélicoptère qui me fascine depuis pas mal de temps, le S64 Skycrane. Il lève déjà pas mal, alors en double rotor ! Ce que je trouve le plus intéressent, le concept de  »container ». Ont peut tout a fait imaginer plusieurs type de container, suivant la mission. Du frigo, ou citerne, pour apros d’une FOB, au transport de personnel, transport d’un canot tout-temps en SAR. Avec sa charge, ont peut lui mettre, une suite ASM avec torpille et gros réservoir, etc….
    Ont exploite de plus en plus de zone difficile d’accès, montagne, off-short. Y a qu’a voir le trafic en mer du nord. Alaska, désert, etc… ou il y a un marché civile pour ce type d’hélicos. J’ai regarder attentivement nombres de vidéos des S64 d’Erickson. Surtout sur les feux de forêts. Il transporte plus d’eau 10T contre 6T pour le CL415. Il semble beaucoup plus précis au largage. Et si il est moins rapide 203km/h, contre 330, il peut pomper dans beaucoup plus de point d’eau. Utiliser en lance-canon, il peut aussi traiter, les reprise de feux. Parfait pour remplacer le CL415. Surtout que Viking air, semble traîne des pieds sur le remplacent. Nombre pays qui ne sont pas prêt a investir dans un hélico de transport lourd, le serais plus dans un hélico multi-fonctions.
    Non de dieu, la France n’est pas le pays de l’hélico. Elle est ou l’époque ou dessiné sur papier, nos hélicos battais record du monde, sur record du monde ? De nos hélicos, qui dans les pires conditions faisait du sauvetage en mer d’Iroise. Il va nous en falloir, trois en alerte, pour être sur qu’un décolle ?
    Je suis désolé de le dire, mais depuis l’absorption par Airbus, ce n’est plus la même. Influence allemande ? Comme dans tous les programmes  »européen » je commence sérieusement, a me le demander.
    Je me rappel de la phrase du chef de projet Apollo. Pourquoi ont a été sur la lune ? Personne ne nous avait dit que c’était impossible. 9 000 brevet déposés au passage !
    Si dans les année 1973, ont avait pas de pétrole, mais ont avait des idées. Maintenant, ont a ni l’un, ni l’autre. Je galère pour payer mon essence, mais qu’est que que j’ai comme idée. Peut être pas toutes bonnes, mais au moins certaines mérite d’être explorées.

  10. COS dit :

    Des informations d’un carton ukrainien à kherson sur des généraux russes ?

    • Castel dit :

      Non, mais j’ai entendu ce matin qu’un important dépôt de carburant serait en feu à Briansk ( 150km de la frontière Ukrainienne !!)

  11. Lagaffe dit :

    A priori la décision vient d’être prise par l’Allemagne :
    (Reuters) – L’Allemagne va acheter 60 hélicoptères de transport lourd CH-47F Chinook à Boeing d’une valeur d’environ 5 milliards d’euros (5,40 milliards de dollars), a rapporté dimanche le journal Bild am Sonntag. citant des sources gouvernementales.
    Les hélicoptères seront financés par le fonds spécial de 100 milliards d’euros prévu pour l’armée annoncé par le chancelier Olaf Scholz à la suite de l’invasion russe de l’Ukraine. Les hélicoptères pourraient être livrés au plus tôt en 2025/26 et remplaceraient les hélicoptères CH-53G vieux d’environ 50 ans. La ministre de la Défense Christine Lambrecht informera le parlement de la décision la semaine prochaine, a indiqué le journal. Boeing était le moins cher et le fait que de nombreux alliés de l’OTAN utilisent également le Chinook ont ​​été les raisons du choix du CH-47F, a déclaré Bild.

  12. Homme du Léon dit :

    Excellente initiative de la part des Allemands envers leurs maîtres américains qui les occupent depuis 1944. Excellente démonstration, une de plus, envers cette Europe américaine qui est plébiscitée régulièrement par les populations, pour ne pas dire par les populaces, de France et d’ailleurs.
    Je pense que ce n’est pas encore suffisant et qu’il faudrait une clause dans le traité de l’OTAN qui oblige tous les pays à se fournir exclusivement auprès des États-Unis.Peut-être que certaines personnes se mettraient enfin à penser et à comprendre qui est le maître et qui est l’esclave

    • Leoniz dit :

      L’abus de chouchen nuit à la santé…

    • Captain Pif dit :

      Pas d’hélico lourd produit en Europe, c’est aussi simple que cela. Mais c’est tellement facile de ramener en permanence ses petites obsessions.

    • mich dit :

      Énervé contre la populace mon seigneur ?

  13. civis17 dit :

    3 bestioles comme cela au dessus de nos têtes à l’instant axe NE-SO survol de la DROME entre Cruas et Tricastin, les Brits ?