L’Allemagne va déployer une batterie de défense aérienne Patriot en Slovaquie

Suite à l’invasion de l’est de l’Ukraine par la Russie, l’Otan a activié ses plans de défense afin de renforcer son flanc oriental. Ce qui passera par un renforcement des groupements tactiques déjà en place dans les trois pays baltes et la Pologne ainsi que par la création de quatre autres, qu’il est question de déployer en Roumanie, en Bulgarie, en Slovaquie et en Hongrie.

Pour le moment, les contributions des alliées à ces nouveaux groupements tactiques restent à préciser. Pour le moment, on sait que la France sera la nation-cadre pour celui qui sera mis en place en Roumanie, où 500 militaires français seront déployés très prochainement.

Et la ministre allemande de la Défense, Christine Lambrecht, a annoncé l’envoi d’une compagnie d’infanterie de la Bundeswehr en Slovaquie, où l’Allemagne devrait tenir, comme c’est déjà le cas en Lituanie, le rôle de nation cadre.

« En raison de la situation actuelle […] et en étroite coordination avec le gouvernement slovaque et d’autres partenaires, le gouvernement fédéral [a] décidé de s’impliquer dans le cadre de l’Otan pour mettre en place un ‘groupement tactique d’activité de vigilance renforcée’ en Slovaquie », a fait savoir le ministère allemand de la Défense. Des discussions sont d’ailleurs menées en ce sens avec les Pays-Bas.

En outre, Berlin a également annoncé qu’une batterie de défense aérienne Patriot serait aussi déployée en Slovaquie afin de protéger le flanc oriental de l’Otan.

Pour rappel, en matière de systèmes terrestres de défense aérienne et anti-aérienne, l’Allemagne et les Pays-Bas ont établi une étroite coopération, le Flugabwehrraketengruppe 61 allemand étant placé depuis 2018 sous le commandement du Dutch Defence Ground-based Air Defense Command [DGLC], dans le cadre du programme Apollo.

Ce rapprochement avait été imaginé en 2016. « Nous pourrions ainsi offrir plus de ‘réassurance’ et envoyer un signal politique fort si nous déployons une force mixte avec des systèmes défensifs Patriot allemands et néerlandais quelque part en Pologne ou dans les États baltes », avait expliqué, à l’époque, e général allemand Michael Gschossmann.

Par ailleurs, et après avoir refusé d’autoriser la livraison d’armes à l’Ukraine, contrariant ainsi le projet de l’Estonie de céder à Kiev de vieux obusiers D-30, en mettant en avant des « critères stricts » pour les exportations d’équipements militaires « vers des régions en crise », l’Allemagne a fini par changer son fusil d’épaule, le 26 février.

En effet, Berlin a finalement autorisé la livraison aux forces ukraniennes de 1400 lance-roquettes antichar [dont 1000 prélevés sur les stocks de la Bundeswehr, les 400 autres provenant des Pays-Bas], de 500 missiles sol-air de type MANPADS « Stinger » et de 9 obusiers D-30. « L’agression russe contre l’Ukraine marque un changement d’époque, elle menace l’ordre établi depuis l’après-guerre », a justifié Olaf Scholz, le chancelier allemand. « Dans cette situation il est de notre devoir d’aider l’Ukraine autant que nous pouvons à se défendre contre l’armée d’invasion de Vladimir Poutine », a-t-il ajouté.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

65 contributions

  1. Lotharingie dit :

    HS :
    .
    « ……………..La Turquie a reconnu dimanche «l’état de guerre» entre la Russie et l’Ukraine ce qui l’autorise, en vertu de la Convention de Montreux, à limiter l’accès des deux belligérants au détroit des Dardanelles, qui ouvre vers la Mer Noire.

    «La situation en Ukraine a tourné à la guerre. La Turquie va mettre en œuvre, dans la transparence, toutes les dispositions de la Convention de Montreux», a explicitement indiqué le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlüt Casuvoglu, dans un entretien à la chaîne CNN-Turquie………………………… »
    .
    https://www.liberation.fr/international/europe/defendre-lukraine-sans-froisser-la-russie-le-perilleux-exercice-dequilibriste-de-la-turquie-20220227_QJQ3YVXDHJBX5P77QGHFAKAEH4/

  2. Dominick dit :

    @LEONARD. Merci pour ces précisions, je comprend mieux l’agacement de poutine, il devient plus dangereux que je ne le pensais. Pas facile d’en savoir plus car sur les plateaux TV, ils ne cessent de répéter en boucle les mêmes infos et maintenant ils veulent tous augmenter le budget des armées, toujours trop tard, il leur faut une grenade pour qu’ils se bougent le cul, que de temps de perdu.
    C’est bien la preuve que les Ukrainiens font plus que de résister, total soutien à tous ces valeureux combattants mais quel leçon ce peuple est en train de donner, BRAVO à eux !! Espérons que ce ne soit qu’un mauvais cauchemar, salut à tous…

    • Paddybus dit :

      Je pense que bien au delà de la résistance ukrainienne, il est fort probable qu’il y a une « aide » en douce des ricains… je voyais ce matin deux ravitailleurs ricains et un f35… au dessus de la Hongrie et de la Roumanie… je me demande s’il les font voler pour le fun….
      Pour ma part, je pense que c’est ce genre d’actions en douce qui a justifié la montée en pression de Poutine sur le stratégique… et une fois encore, ils sèment le bordel, mais ils est probable qu’ils ne seront pas impacté, et qu’aprés, ils seront ceux qui tireront les marrons du feu…!!!!

      • Twouan dit :

        Bien sur que les americains fournissent la situation aerienne et le maximum de photo satelite analysee aux ukrainiens et des armes.
        Par contre, au sol et en l’air, ce ne sont que des ukrainiens.
        Les militaires russes ont des cousins ukrainiens, ils ne veulent pas de cette guerre et trainent les pieds.
        Les videos avec les pietons face aux chars sont explicites. Ce sont des soldats desabuses qui veulent juste eviter la cour martiale.
        Poutine est seul, tout seul.

        • Paddybus dit :

          Ouai…. t’as le droit d’y croire…. et comme les images d’un coté ne sont pas les mêmes que de l’autre coté… qui croire, sachant qu’on fait dire un peu ce qu’on veut à une image…!!!

          La propagande de guerre /fabrique de l’ennemi…. en résumé…

          Nous ne voulons pas la guerre.
          La partie adverse est seule coupable de la guerre.
          L’ennemi est intrinsèquement mauvais et ressemble au diable.
          Nous défendons une noble cause, et non nos propres intérêts.
          L’ennemi commet des atrocités à dessein ; nos dommages collatéraux sont involontaires.
          L’ennemi utilise des armes interdites.
          Nous subissons de petites pertes, celles de l’ennemi sont énormes.
          Des artistes et des intellectuels célèbres soutiennent notre cause.
          Notre cause est sacrée.
          Tous ceux qui doutent de notre propagande sont des traîtres.

          Reste à savoir qui est le meilleur propagandiste actuellement…. j’ai un avis… mais vous allez me dire que ce n’est pas le même pour vous….!!!!

      • Anaxagore dit :

        Mais bien sûr. Tout ceci est de la faute des Américains. De la même manière,s’il n’y avait pas eu le traité de Versailles, Hitler n’aurait pas été obligé d’envahir le Tchécoslovaquie. Pauvre Hitler,pauvre Staline,pauvre Poutine, tous incompris.

        • Paddybus dit :

          Tout ce qui est excessif est insignifiant…. voire ridicule…!!!! ;0))))

    • John dit :

      Alors que tant ici moquent la Suisse et son armée « inutile », et que d’avoir une milice rend l’armée inefficace. Pourtant, c’est le seul moyen d’avoir du volume en peu de temps, et du volume entrainé et formé.
      Alors oui, c’est moins efficace que des pros. Mais plus efficace qu’une armée comme la Belgique qui est toute petite. Et même la France n’a « que » 200’000 militaires + 63’000 réservistes, gendarmerie comprise.
      La Suisse a 150’000 militaires, pas de marine, 40’000 réservistes officiels, mais bcp plus si on prend l’ensemble de la population ayant effectué le service militaire, qui normalement ont toujours leur équipement principal à la maison (treillis, fusils d’assaut, sacs, tentes, sacs de couchages, etc… Bref, un paquetage complet. Au total, on atteint facilement le million d’hommes de moins de 50 ans à être formé.
      C’est une solution idéale pour une armée de défense.

      • mich dit :

        Bonjour , quel est le rapport entre les opérations en Ukraine et la milice Suisse ? vous savez exactement ce qui se passe en ce moment sur ce terrain ? il faut un peu plus que de la bonne volonté face à l’ ex armée rouge .

        • John dit :

          Vous êtes HS.
          Je réponds à un commentaire qui ne concerne pas la situation sur le territoire ukrainien. Dominick critique le fait que les pays européens décident soudainement d’augmenter leurs budgets militaires massivement alors qu’ils ont été négligés trop longtemps…
          A cela, je réponds qu’un système de milice (au sens suisse) permet d’avoir un certain volume de personnes formées, sans pour autant avoir un budget énorme.
          De plus, je me permets de noter les moqueries d’une armée trop grande totalement inutile. Sauf que je pars du principe qu’une armée de défense est une forme d’assurance. Cela a un coût, mais au sain de l’Europe, penser que la paix est garantie à long terme alors qu’il y a toujours eu des guerres, est optimiste. On le voit notamment ici régulièrement avec la haine contre les Allemands ou les musulmans.
          Et on le voit avec de plus en plus de partis / candidats extrémistes qui gagnent du terrain en Europe, même en France avec un vrai risque de victoire dans 5 ans… Or ces extrémismes de gauche et de droite amènent des risques de conflit en Europe. Certes la France est « tranquille » avec sa dissuasion nucléaire. Mais pour les armée qui n’ont pas cette capacité, il faut une armée forte et volumineuse pour dissuader les opposants potentiels.

          Et il faut noter que lorsque une armée voit son budget fortement réduit, il y a des choix à faire, avec notamment l’obligation d’abandonner certaines compétences. Or retrouver ces compétences prend bcp de temps. Et souvent, c’est bien trop tard lorsque la nation réalise qu’elle n’est plus en sécurité.

          Et pour l’Ukraine, je ne me permets absolument pas de dire qu’une milice suffirait à faire la différence. La Russie a un volume d’armement démentiel. Et au mieux, les Ukrainiens peuvent avoir une résistance de guérilla très active. Mais c’est aussi le rôle d’un système de milice. Rendre l’occupation trop coûteuse en hommes et matériels pour qu’elle soit pertinente. Aujourd’hui on voit l’Ukraine qui distribue des armes à des personnes qui n’ont jamais tiré une balle de leur vie. C’est bien dommage car cela aurait rendu la résistance encore plus forte qu’elle ne l’est.

          • mich dit :

            Bonsoir , pour ce qui est de ceux qui n ‘ont jamais tiré une balle de leur vie , on a vu dans plein de conflit que l’ apprentissage des armes peut être très très rapide surtout si on a une bonne raison de se battre ( certes je ne parles pas de piloter un chasseur moderne ) .

      • albatros dit :

        exact.
        une Garde nationale nous manque en France – Avec des tenues NRBC, si l’agresseur comme Poutine fait sauter une mini bombe atomique pas loin de vous – comme Poutine va peut être le faire sur Kiev…
        Biden était très bien renseigné quand il a fait évacuer tous les américains sur la Pologne.
        Et ces ukrainiens sont vraiment motivés, ils arrêtent leurs frères slaves partout, sauf sur les plaines de blé du Sud Est dégarnies de forêts pour se protéger/se cacher- il faut dire que c’est un peuple motivé et en arme face à seulement 200 000 russes dont beaucoup beaucoup de conscrits peu motivés et qui se demandent ce qu ils font là…
        Quelle av être leur réaction quand des renforts russes seront demandés pour le front ukrainien ?

      • FredericA dit :

        Dans un conflit moderne, à quoi servirait une armée de terre dotée d’un million d’hommes ? Quid des blindés ? des avions/helicos de combats de transport ? Sans même parler de la logistique pour loger et nourrir cette armée ?

      • Yo dit :

        @John

        Tu es en retard de plusieurs années avec tes infos. Après l’acceptation de la réforme DEVA en 2017 l’armée Suisse a réduit les effectifs à 100’000 conscrits et pro. Le matériel doit être rendu en sa totalité après la fin du service, hormis le Fass90 qui peut être acheté sous certaines conditions. Ensuite, oui la Suisse a facilement un million d’hommes mobilisables ayant effectué leur service mais il y’a clairement pas assez d’équipement une telle armée à moins de ressortir les vieux Fass57 ou de produire des versions plus récentes du Fass90.

        • John dit :

          C’est un peu simpliste votre commentaire.
          Pour le nombre, la réalité est très différente. Il y a en 2021 très exactement 147’510 militaires alors que l’effectif réglementaire est bien de 100’000 militaires.
          https://www.vbs.admin.ch/fr/ddps/faits-chiffres/armee.html

          Pour le fusil d’assaut, je connais une majorité de personne qui l’ont acheté en fin de service. Moins qu’à une certaine époque, certes, mais cela reste un chiffre important. Les conditions d’achat ne sont pas très sévères. Et même certaines conditions ont été annulées par le tribunal fédéral.

          Pour l’équipement militaire, il y a une partie que les militaires libérés du service doivent rendre, mais aussi une partie qu’ils gardent. Mais effectivement, mea culpa, j’ai le souvenir d’anciens qui ont toujours leurs tenues de combat, mais en effet ce n’est plus le cas aujourd’hui, merci pour cette correction.

          Pour le potentiel de mobiliser plus d’hommes, je ne dis pas que cela peut se faire efficacement du jour au lendemain. Si on regarde l’Ukraine, ça fait 8 ans que la menace est sérieuse. Durant cette période, il eût été possible de se réarmer et de former les hommes en âge.
          Et ce que je pense, c’est qu’en cas de tensions qui se rapprochent de la Suisse, les moyens de se réarmer existent. Pour la production de fusils, certes, SIG ne fait plus grand chose en Suisse, par contre B&T est très actif et se développe. Il y a aussi Mowag et Ruag qui ont la capacité de fournir des blindés, des munitions, missiles, etc.. . Et il y aurait la possibilité d’importer de l’armement pour ce que la Suisse ne produit pas.
          Et c’est exactement ce qui s’est passé dans les années 30. Parmi les préparations, il y a toutes les galeries construites pour le concept de réduit national. On peut aussi ajouter les infrastructures routières et ferroviaires piégées, ainsi que certains vallées.
          Rien qu’en 1939, le rythme de production d’armement et de fortifications a été impressionnant.
          Alors oui, aujourd’hui, les besoins ne seraient pas les mêmes. Les fortifications n’auraient pas le même intérêt et seraient potentiellement des cibles faciles pour un ennemi potentiel ayant des renseignements précis et des missiles. Mais le volume potentiel de militaire serait important.
          Je pense que cette approche pourrait être intéressante pour certaines nations. Ce n’est qu’un avis personnel.

          Les conscrits sont ceux qui sont en service militaire et ceux qui ont encore des cours de répét à faire.
          Sauf que lorsque il y a un risque de conflit majeur comme c’est le cas actuellement en Ukraine, tout les hommes jusqu^à un certain âge sont appelés à servir.
          Bien évidemment, le m

      • Dominick dit :

        C’est une solution à retenir pour la France. Mais n’ayant plus de service militaire, il faudrait que tous les anciens militaires(peu importe la durée d’engagement), gendarmes et policiers (jusqu’à un certain age et physiquement apte) soient d’office réservistes et gardent un paquetage complet chez eux. Pour ceux qui ont dépassé un certain age ont peu également créer des milices de volontaires plus axées sur la sécurisation, la protection, le secours, le service et l’aide à la population, en bref renforcer les différents services (police, pompiers, santé et sanitaire, urgence, surveillance etc…).

        • John dit :

          Pour la France, je me pose la question de la nécessité.
          Quelle est l’intérêt de la dissuasion nucléaire ? Ou alors vous considérez qu’il est possible de faire des frappes, mais d’avoir toujours à combattre sur le sol français.
          Pour le Royaume Uni et la France, le format actuel semble relativement pertinent.
          Alors certes en terme de volume, il n’y a plus assez, comme un peu partout en Europe. Mais une Marine très diversifiée ayant des capacités modernes dans tous les domaines, une force aérienne compétente avec des appareils modernes et une armée de professionnels expérimentés, avec la dissuasion nucléaires, les missile sol-air, missiles de croisière, etc… me semble suffisant pour dissuader un futur potentiel ennemi.
          Le seul point essentiel est de continuer à avoir des SNLE qui soient réellement indétectables afin de garantir la dissuasion.

          Par contre, le modèle de milice est idéal pour des nations comme les pays baltes, la Scandinavie, la Pologne et l’Allemagne notamment. Ils sont plus à risque en ce moment.
          Mais tout ça est bien théorique et se discute

        • Fusco dit :

          Tant qu’à faire aussi pourquoi ne pas créer des milices d’autodéfense dans les quartiers sensibles qui en feraient des points durs de résistance en cas d’invasion ?
          A m…e, ça existe déjà !

      • lgbtqi+ dit :

        Je crois que c’est effectivement une solution intéressante. D’ailleurs en Lituanie, la milice appelée « les fusilliers lituaniens » est plus nombreuse que l’armée.
        Par ailleurs, on remarquera que les pays qui n’ont pas infantilisé leur population disposent de la culture de l’arme … Comme aux USA, Israël … Quand la majorité des Français n’a vu d’arme à feu qu’en film …

        • John dit :

          Attention, il ne faut pas non plus comparer ce qui n’est pas comparable.
          Pour Israël et les USA, les armes à feu des civils sont utilisés pour la « sécurité » de ces personnes. Le résultat est un volume important de morts aux USA. Que ce soit des meurtres, accidents ou légitime défense, le nombre de mort par armes à feu est trop important. En 2021 il y a eu plus d’une tuerie de masse par jour !!! En 2019, ce chiffre était de 417. Sont définis comme « mass shooting » tout événement où il y a 4 victimes (sans le tireur).
          En Suisse, les armes à feu sont soit un sport, ou alors pour défendre la nation. Mais ils ne sont pas considérés comme arme d’auto défense au quotidien.
          Certes, pour les USA et Israël, leur Histoire explique cette situation. Mais en Suisse, l’idée d’être associé à ces nations lorsque l’on parle d’armes à feu est relativement insultant. Les USA ont une culture malsaine. Et en Israël, il y a une utilisation aussi malsaine pour voler des terres aux Arabes, voler des récoltes, des maisons, etc… Lors de ces vols, les colons sont pour la plupart armés. Par contre, les Arabes n’ont pas le droit d’être armés pour se défendre.
          Et lorsque les militaires en plus interviennent, ils prennent systématiquement la défense des criminels. Je ne pense pas qu’il faille regarder Israël comme un exemple dans le domaine des armes à feu chez les civils.

          Pour l’armée, le cas d’Israël est particulier. Il y a un risque réel, une menace permanente. La dissuasion nucléaire n’est pas là pour les menaces relativement faibles mais constantes. Par contre, le volume et l’avantage technologique font d’Israël une des armées les plus compétentes. A cela ajoutez le fait qu’ils lancent régulièrement des offensives militaires, que leurs forces spéciales sont excellentes, que la défense anti aérienne travaille en permanence, vous obtenez évidemment des forces militaires de qualité. Et en ce moment Israël est en train de développer sa marine.
          Bref, il y a des distinctions essentielles.

      • Twouan dit :

        Oui,
        C’est bien gerer la Suisse apres tout n’est pas transposable.

        • John dit :

          Je parle pas de la qualité de la gestion, mais plutôt du principe pour des « petites » nations qui n’ont pas la possibilité d’avoir une armée professionnelle de 200’000 -500’000 militaires.
          Le comparatif de volume à la France a pour but de donner une idée de la capacité potentielle d’une milice de petits pays. Mais le modèle de milice suisse n’est selon moi pas utile pour la France qui est une nation nucléaire et qui par principe devrait frapper tout ennemi attaquant la France.

    • AirTatto dit :

      Pourtant le discours du chancelier Allemand Olaf Scholz était en direct sur tous les plateaux. Notons aussi qu’il augmente le budget de la défense, qu’il va privilégier l’achat Européen (Il a cité la France), fournir 1 400 lance-roquettes antichars, 500 missiles sol-air Stinger, 14 véhicules blindés mais aussi 10 000 tonnes de carburant.
      https://www.youtube.com/watch?v=tousCO3rtQM

      • albatros dit :

        On peut lui vendre des CAESAR et des Rafale, il aura d’excellents outils pour se battre et il peut financer vitesse grand V le futur char de bataille, que de temps perdu par les parlementaires allemands…que de temps perdu.
        Il ne faut JAMAIS désarmer, surtout unilatéralement
        Quelle chance que Chirac et Mitterrand aient refusé d’abandonner l’arme nucléaire comme nous le pressaient les Pays Bas, Allemands…suite à la chûte de l’URSS : car on avait oublié un de ses admirateurs, un petit bonhomme insignifiant qui se prend pour Staline ou Napoléon

      • albatros dit :

        100 milliards d’investissements chaque année ou seulement en 2022 ?
        Ils relancent le tank et le chasseur avec la France, et foncent sur l’eurodrone
        Il était temps
        Y a plus qu à augmenter les heures de présence dans leur Armée et supprimer le syndicalisme

    • Castel dit :

      Une chose est sûre, Poutine ne pourra cacher longtemps à son peuple, l’agression contre l’Ukraine, quand les cercueils de ses soldats reviendront en Russie, donc, son aura risque d’en prendre un coup, et certains militaires qui l’avaient soutenu jusqu’à présent risquent peut être de changer d’avis, en voyant la menace qu’il fait courir au monde entier en mettant en avant la possibilité d’utilisation de l’arme nucléaire…
      Si Poutine finissait par être désavoué, les sacrifices consentis par les Ukrainiens n’auraient pas été vains.
      Espérons donc qu’ils arrivent à tenir le temps qu’il faudra , mais en attendant, essayons de les aider par tous les moyens à notre disposition, que ce soit avec les sanctions financières, la fourniture d’armes, mais aussi de vivres et de médicaments , tout en continuant à utiliser la voie diplomatique pour essayer de trouver un règlement satisfaisant pour les deux parties, sachant que l’on ne pourra pas intervenir directement dans ce conflit, sous peine de déclencher une guerre mondiale, qui risquerait d’être la dernière que connaitrait l’humanité actuelle !!!

    • Favé dit :

      Il est fort probable que Poutine soit intransigeant dans sa négociation avec lUkraine au cours des pourparlers.Des lors que l’opinion mondiale apparaît inévitablement en faveur de loppressé l’agresseur sera amené dans une fuite en avant pour justifier une « opération militaire spéciale » ainsi qu’il l’a présentée au peuple russe.
      En tout état de cause l’Ukraine devra saisir cette chance.

  3. Alpha dit :

    8 systèmes de 5 modules SAMP Mamba ASTER 30 équipent 4 escadrons de défense sol-air (EDSA) : « Barrois » sur la base aérienne (BA) 113 de Saint-Dizier, « Crau » sur la BA 125 d’Istres, l’EDSA sur la BA 702 d’Avord et celui sur la BA 118 de Mont-de-Marsan.

    • albatros dit :

      …en trop petit nombre…échantillons d’Armée-ces missiles peuvent servir d’anti missiles et nous sommes en retard sur les missiles conventionnels hypervéloces et les lasers…
      Faute lourde de nos présidents passés.

    • Dominick dit :

      C’est malheureusement bien trop peu, la défense anti-aérienne est l’un de nos plus gros points faible et ceci dans nos 3 armées (AAE, ADT et Marine).

      • Alpha dit :

        @albatross
        @Dominick
        C’est clair que c’est trop peu… 🙁
        (mon post était une réponse à une question posée avant la purge de M. Lagneau…)

  4. vrai_chasseur dit :

    – L’armée ukrainienne vient de mettre en ligne, à destination des familles russes, un site web qui donne la liste des soldats russes morts au combat ou faits prisonniers par eux, et qui ont pu être identifiés à partir des éléments d’identité retrouvés sur eux (ce qui ne donne évidemment pas une liste complète). Le site est ici : http://200rf.com/
    Au-delà de l’effort d’information relevant d’une’ pure humanité (l’armée russe ne donne de son côté aucune information aux familles de militaires russes morts ou disparus) l’impact recherché est évident sur l’opinion russe et particulièrement sur les familles des militaires, dont on commence à savoir que plusieurs milliers au minimum, dont des officiers généraux, ont été plus que tièdes à exécuter les ordres d »invasion.
    – Il semble que Poutine vient de limoger plusieurs de ses proches conseillers, indices précurseurs d’une possible discorde interne au Kremlin. Ce qui n’est pas un bon signe, ces conseillers ne pourront plus jouer le rôle de modérateurs.
    – De l’avis de la majorité des experts, la logistique de l’armée russe semble présenter des lacunes, en particulier l’approvisionnement en carburant.

    L’une des mesures de sanctions économiques les plus rudes est le gel des avoirs en devises de la banque centrale russe. La Russie vend du gaz et du pétrole et a méticuleusement amassé depuis une décennie une partie des revenus de ces ventes sous forme d’un trésor de guerre d’environ 800 milliards de $ de devises pour ‘tenir le choc’. Il ne sera plus possible d’utiliser ce trésor de guerre car une bonne partie se trouve sous forme d’avoirs. En particulier le rachat de roubles en les payant en dollars, était effectué massivement par la banque centrale russe depuis 3 jours pour soutenir le cours du rouble. Ce ne sera dorénavant plus possible, ce qui augure d’un effondrement plus ou moins proche du rouble. Or il va falloir payer les fonctionnaires, continuer à faire marcher une administration.

    • lgbtqi+ dit :

      Merci pour ces infos.

    • Alex Delalibre dit :

      « plusieurs milliers au minimum, dont des officiers généraux, ont été plus que tièdes à exécuter les ordres d »invasion. »

      Je me demande quelle source fiable permet de lancer de telles affirmations.

      • Pravda dit :

        Les militaires russes capturés eux-mêmes, on peut voir quelques « interviews » sur youtube (avec sous titrage).
        « On nous a fait venir pour des manoeuvres… puis on nous a ordonné d’attaquer, en nous menaçant de nous exécuter en cas de refus… »

      • Alpha dit :

        Rien qu’à voir des images des combats, de véhicules abandonnés en bon état, ou celles de soldats russes se rendant à des civils ukrainiens (!!!) sur Twitter, on peut raisonnablement penser que la motivation n’y est pas !…

  5. John dit :

    Certes…
    Mais vous oubliez un élément. Par le passé, l’URSS était isolée économiquement et se contentait des échanges avec les autres nations communistes. La course à l’armement a fait exploser son économie.
    Et l’économie russe s’est améliorée dès les années 2000 avec les échanges qui ont augmenté. Et en réalité, cette dépendance à l’exportation pour son économie est pour tout dirigeant responsable une bonne raison pour tout dirigeant raisonnable d’éviter un conflit. L’interdépendance économique pousse à la diplomatie.
    Et on le voit bien à travers les réactions de parlementaires russes que la guerre n’est pas une bonne chose pour la Russie, et qu’il y a une grave erreur stratégique pour eux mêmes.

    Et je tiens à noter que certes certains européens ont collaboré économiquement avec la Russie.
    Mais la France est le seul pays à avoir développé des projets militaires communs avec la Russie, ce qui est surprenant voire choquant. Dans les projets, il y a:
    – la vente de Mistral prévue qui aurait potentiellement pu aider dans ce conflit! Et je note que cp ont critiqué Hollande ici pour cette décision d’annuler la livraison. Mais au final, ce conflit lui a donné raison sur ce point.
    – la France avait discuté de l’export du VBCI, avec des essais russes en France
    – Safran – caméras thermiques du char T90, équipements optroniques du Ka-52, moteur du SSJ-100 (certes non militaire), système de navigation inertielle pour les chasseurs russes, et qui sait combien de missiles, et autres systèmes, ce qui leur permet d’être indépendant de navigation satellite
    – Thales, pod Damocles a failli être produit sous licence par la Russie, ça s’est joué à rien. La Crimée est passée par là. Mi-38 ayant une avionique de Thales ainsi que la génération électrique de Thales.
    Vision nocturne Catherine XP utilisée sur tanks T-80, et utilisé comme base pour tous les chars modernisés.
    – RTD – développement commun du 8×8 Atom avec UZV Ural, partenariat de 2013 dans le but de développer les successeurs des BTR. Il s’agit du chassis, du moteur, de la transmission et du système de tir du VBCI dans un emballage russe d’après les infos…
    Et il doit y avoir bien d’autres industriels en Europe.
    La partie économique n’est pas le seul problème. Cette collaboration militaire pour l’argent peut se retourner contre l’Europe.

  6. Alpha dit :

    Oh ! Tous les coms ont disparus !!! … Encore un coup des Trolls russes… 😉
    Faut comprendre, ils sont dans l’aigreur, militairement parlant ça ne se passe pas comme prévu en Ukraine, loin de là, Poutine a d’ors et déjà perdu la guerre de la communication et son opinion publique est en train de se retourner…
    Bref, rien ne va, et il lui faut maintenant sortir l’arme nucléaire pour s’affirmer !!!
    Ah tiens, on me dit que Zelensky leur transmet ses amitiés ! 😉

    • albatros dit :

      ha oui j’ai vu…trolls russes à l’oeuvre dans leur ferme

    • ruffa dit :

      Cher Alpha
      En ces temps troubles je soutiens entièrement Dassault pour faire le SCAF tout seul : il ne faut pas compter sur les allemands financièrement et je soutiens Le Rafale pour défendre la France
      On doit soutenir les soldats français et faire une défense européenne

  7. Allobroge dit :

    Sur les chaines TV on ne voit pas beaucoup de morts russes ? Par contre sur CNN un convoi de chars russes détruits ?!…Reste qu’il faudrait vérifier la véracité des images diffusées car il doit y avoir pas mal de propagande de part et d’autre. Et enfin le Z sur les chars russes ne me dites pas que c’est encore Zemmour qui a frappé ?!…

    • Charognard dit :

      @ Allobroge
      Concernant les platitudes médiatiques et le brouillard de guerre, on a tout ce qu’il faut à la maison:
      https://mobile.twitter.com/Harry_Boone/status/1497844215174340609

    • Clovis dit :

      attendons en effet le résultat des courses… nos mass-médias ont montré à maintes occasions leur capacité à conditionner la population. Il est donc très difficile de se faire une idée. Quand on me dit qu’on distribue des armes légères à la population, et des cocktails molotovs, j’ai un peu de mal à prendre cela au sérieux. Il est possible que les Russes prennent garde à ne pas entrer en force dans les villes, tant pour économiser leurs troupes que pour préserver les populations civiles. Il serait d’ailleurs intéressant de connaitre les buts de guerre russes précisément.

  8. Alfred dit :

    « L’agression russe contre l’Ukraine marque un changement d’époque, elle menace l’ordre établi depuis l’après guerre ».
    Voilà une expression pour le moins curieuse. Parce que dans l’après guerre l’Ukraine a fait partie de l’URSS pendant 46 ans, avant de prendre son indépendance au moment de la disparition de l’URSS en 1991. A moins de considérer que la période
    de 8 ans courant de 2014 à nos jours représente à elle seule l’ordre établi depuis l’après guerre, il y a comme un lapsus. Est-ce dû au fait que la reddition allemande de mai 1945 a été signée une fois par Jodl à Reims et une deuxième fois par Keitel à Berlin à 48 heures d’intervalle dans l’espoir de dissocier le front Ouest du front Est ? Ou s’agit-il d’une erreur de traduction ?

    • tschok dit :

      @Alfred,

      Je pense qu’il vise l’ordre juridique international, qui s’est établi progressivement après la guerre, et qui reposait sur des traités, et une acceptation au moins formelle par les grands Etat de leur caractère contraignant.

      Je ne sais pas si vous avez suivi, mais la Russie vient de réduire en charpies de façon méthodique l’Acte Fondateur signé le 27 mai 1997 à Paris par la Russie et l’Otan.

      C’est un acte par lequel la Russie acceptait la situation stratégique créée par la disparition de l’URSS et s’engageait à coopérer avec l’Otan pour contribuer à la sécurité et la stabilité collective en Europe, moyennant l’engagement de l’Otan de ne pas déployer d’armes nucléaires dans les PECO (les pays d’Europe centrale et orientale) dont le processus d’adhésion à l’Otan était lancé.

      Le préambule de cet acte récapitulait l’ensemble des normes juridiques internationales sur lequel il se fondait, ce qui est classique, et sur le maintien desquelles même les Russes étaient en principe d’accord.

      Mais tout le problème vient de ce que les Russes n’étaient en réalité pas d’accord du tout avec l’adhésion de certains pays à l’Otan, notamment (et surtout) l’Ukraine.

      C’est ça qui vient de voler en éclats avec l’invasion de l’Ukraine. Les fondements juridiques de l’édifice de l’ordre juridique international européen viennent de s’effondrer. Le chancelier allemand en prend acte, ce qui se traduit par plusieurs choses d’un point de vue militaire et stratégique.

      Mais il explique tout ça ici: https://www.youtube.com/watch?v=tousCO3rtQM

      En gros: les Allemands vont diversifier leurs sources d’énergie, constituer un fonds de 100 Mds € pour les investissements militaires, porter leur budget défense à 2% et inscrire cet effort dans leur constitution. Et ils autorisent les transferts d’armement vers l’Ukraine.

      C’est un virage à 180°.

      Et dans ses déclarations, il a fait mention du SCAF et du MGCS, dont je pensais il y a quelques jours qu’ils étaient condamnés, sauf « miracle » venant de l’Ukraine. Et le « miracle » vient de se produire. Donc, on peut s’attendre à ce que ça bouge dans un sens positif.

      Enfin je dis ça… touchons du bois.

    • tschok dit :

      @Alfred,

      C’est un article abonnés, mais en gros la problématique est posée dans la partie visible de l’article:

      https://www.lefigaro.fr/vox/monde/pourquoi-la-russie-reve-de-prendre-d-assaut-l-ordre-europeen-20220217

  9. VinceToto dit :

    La Slovaquie a la Transcarpathie sur son flanc oriental. Très jolie région.
    En 1991 ils avaient demandé l’autonomie lors d’un vote proposé par l’Ukraine mais le vote ne fut pas pris en compte.

  10. syapk dit :

    arretez de flipper avec le nuke de poutine. la RDC ne laissera pas vlad vitrifier ses chinois ni lui même d’ailleurs.

    • albatros dit :

      il va juste lancer une bombinette d’1 à 5 KT sur Kiev vetdes civils…il l’a annoncé, il le fera,
      Vous avez vu la tête des deux généraux dont le ministre de la Défense comment ils le regardaient quand il l’a annoncé à la TV ?
      Relisez la vidéo elle passe en boucle.
      En effet l’idée de Trump d’en développer dans un format conventionnel lui a beaucoup plu : il a repris l’idée…
      il est assez barjot pour cela.
      Vous ne me croyez pas ?
      Attendez quelques heures ou jours…
      la balle de la paix est dans le camp des russes : c’est à eux de l’arrêter ou de l’assassiner à la Ceaucescu, sans quoi…Adieu Berthe

    • albatros dit :

      Quand Poutine a attaqué l’Ukraine, je me suis dit qu ‘il n’y aurait pas de guerre entre blocs par peur de la bombe atomique…
      Maintenant si Poutine ouvre la boite d’Hadès…et bien, j’aurais eu sacrément tort.
      Mais je me serais bien moins trompé que tous les poutinolâtres . Cela me fera au final une belle jambe

      • Félix GARCIA dit :

        Vous remarquerez que les grilles de lecture de nombreux analystes et commentateurs ont volées en éclats, et ce, quelque soit le domaine : militaire, géopolitique, géoéconomique, financier, juridique, psychologique, sociologique, anthropologique etc …

  11. Jean-Michel dit :

    100 milliards pour le budget de l’armée cette année (contre 59€ l’année d’avant). A partir de 2024, le budget de l’armée dépassera les 2% du PIB, donc plus de 70 milliards d’€.
    Le développement du nouveau char de combat européen (remplaçant du Leopard 2 A7 et Leclerc français) et avion de combat européen (remplaçant du Rafale et Eurofighter), est la priorité principale.
    Le contrat pour le futur EuroDrone a été signé, négociation pour l’achat de drone Heron israélien en attendant.
    Pour la dissuasion nucléaire. Les vieux Tornado vont être remplacés. L’achat de F35 comme porteur d’armes nucléaire est à l’étude. L’Eurofighter va être amélioré avec des capacités d’ « electronic warfare » (fr: guerre électronique).
    https://www.youtube.com/watch?v=rl3OpaqUUvo

  12. Franz35 dit :

    « elle menace l’ordre établi depuis l’après-guerre »
    C’est bien le problème. L’ordre établi. Le problème est comme toujours, les choix faits sont ils bons pour tout le monde ? Ou seulement une partie des belligérants avec le risque de frustrer les autres partis qui ne l’ont peut être pas exprimé sur le moment, faut de peser assez lourds dans la balance ?

  13. Favé dit :

    L’agresseur a toujours été perdant dans toutes les époques de l’histoire. Et qui «  se sert des armes périra par les armes » pourrait devenir la maxime de Poutine par les temps qui courent. Car la nonchalance des européens s’est vu réveillée d’un coup du fait du surgissement du bruit des bottes et des chenilles sur le territoire de LUkraine.
    Jusque là notre bonne vieille Europe se contentait d’améliorer le niveau de vie des ses habitants tout en consacrant 2% du PIB à l’effort de défense.
    Que vous voulez qu’il nous arrive puisque le parapluie américain nous protège. Contentons nous de bien vivre et le reste suivra.
    Mais mais voilà t’il pas qu’un autocrate apprécié de sa population décide d’en finir avec un acteur devenu l’improbable président d’une démocratie slave affichant naïvement des velléités pro-occidentales.
    Il décida donc de lui envoyer quelques fantassins le tout motorisé par quelques blindés précédés d’une avantageuse réputation d’invincibilité.
    Mais le peuple ukrainien ayant goûté aux libertés occidentales depuis quelques décennies en décida autrement et se mit en tête de résister….
    La suite vous la connaissez : le scénario de la défaite russe est inscrit dans toutes les têtes européennes. Mais d’ici la victoire que de morts que de destructions faudra t’il endurer…
    Viendra le temps des responsabilités…
    Faudra t’il envisager un nouveau « Nuremberg « pour juger les responsables de la tragédie.
    Nul doute que l’histoire en gardera une trace indélébile…

  14. Alex Delalibre dit :

    Il paraît que la Belgique va livrer des fusils d’assaut – des FNC, armes de bonne facture, qu’un journaliste d’un quotidien belge francophone qualifiait de dérivés d’AK47, ça vous donne le niveau… et des missiles ATK.
    .
    Ce qui m’inspire deux réflexions:
    .
    La première, c’est que j’espère que l’on ne va pas livrer les nouveaux Spike – l’armée belge a pleuré pendant des années pour des missiles remplaçant les Milan, après 15 ans d’atermoiement on leur achète deux Spike (vous savez, la quantité minimale budgétairement acceptable pour qualifier un peu de personnel et-s’y-a-la-guerre-on-en-achètera-en-plus), c’est bien la peine de les envoyer ailleurs.
    .
    La seconde, c’est que la dernière crise où le gouvernement a fait preuve d’une générosité désintéressée, c’est celle du covid, ou les maigres stocks de masques ont été envoyés « par solidarité » en Chine, avant que cette saloperie nous arrive ici et qu’on s’est retrouvé sans le masque… J’espère, j’espère, qu’il n’en sera pas de même avec les armes…

  15. Albin dit :

    Imaginez des Léopards allemands prêtés à l’Ukraine et ceux ci engagés autour de Karkiv (Karkov), tout ça, 80 ans après la deuxième bataille de Karkov entre la Wehrmacht et l’armée rouge, ce serait…bizarre lol