La Russie n’exclut pas l’envoi de troupes en Amérique du Sud si l’Otan ne limite pas ses activités à ses portes

En décembre, Buenos Aires et la Moscou ont renforcé leurs relations militaires en signant un accord de coopération militaire visant à faciliter la formation et l’entraînement des officiers et sous-officiers argentins en Russie, en particulier dans les domaines du pilotage, des nageurs de combat et du tir de précision. « C’est une étape qui permettra une plus grande relation entre les deux forces armées », a fait valoir Jorge Taiana, le ministre argentin de la Défense.

Mais cet accord pourrait en annoncer un autre… En effet, éprouvant des difficultés quasiment insurmontables pour moderniser son aviation de combat, notamment en raison des restrictions imposées par le Royaume-Uni sur les composants d’origine britannique, Buenos Aires pourrait bien se tourner vers l’industrie aéronautique russe. Ces derniers mois, il se murmure que la Fuerza Aérea Argentina serait intéressée par le MiG-35 ou bien par le Su-30 SM, ainsi que par l’avion d’entraînement Yak-130. En outre, quand le groupe russe Rostec a dévoilé le nouvel appareil de 5e génération Su-75 « Checkmate », il n’a pas caché que l’Argentine était susceptibles de faire partie des clients potentiels.

On peut imaginer que Moscou fasse des facilités à Buenos Aires pour lui permettre d’acquérir de nouveaux avions de combat – et donc de récupérer une capacité de vol supersonique que la Fuerza Aérea Argentina a perdue en 2015, avec le retrait de ses derniers Mirage III et 5. En agissant de la sorte, la Russie donnerait à l’Argentine les moyens d’exercer une pression militaire plus forte sur les îles Falklands/Malouines qu’elle revendique alors qu’elles sont sous souveraineté britannique. En clair, ce serait une épine dans le pied du Royaume-Uni… en plus d’être une possible réponse aux activités militaires de l’Otan que Moscou ne cesse de dénoncer…

Mais on n’en est pas encore là… Alors que, justement, les discussions avec l’Otan et les États-Unis au sujet des garanties « juridiques » de sécurité qu’elle réclame n’ont rien donné, comme on pouvait s’y attendre, la Russie n’exclut pas d’envoyer des troupes en Amérique latine, c’est à dire dans l’arrière-cour des États-Unis.

C’est en effet ce qu’a laissé entendre Sergueï Riabkov, le vice-ministre russe des Affaires étrangères. « Tout dépend de nos homologues américains », a-t-il affirmé, dans un entretien à la chaîne de télévison RTVI, en faisant allusion aux « mesures militaires et techniques » évoqués par le président russe, Vladimir Poutine, dans le cas où la Russie n’obtiendrait pas satisfaction auprès des États-Unis et de l’Otan.

« Nous sommes constamment confrontés à une pression militaire provocatrice destinée à tester notre force », a fait valoir M. Riabkov, en évoquant l’activité de l’Otan. « Comment les Américains réagiraient si nos bombardiers volaient à moins de 15 kilomètres de certaines de leurs bases situées sur la côte est ou la côte ouest? », a-t-il demandé.

Parmi les pays sud-américains susceptibles d’accueillir des capacités militaires russes, Cuba vient spontanément à l’esprit… en raison de la « crise des missiles » de 1962. Le Nicaragua fait partie des éventualités, en raison de ses relations avec Moscou, nouées à l’époque soviétique. Selon une étude de l’IFRI publiée en juillet 2020 [.pdf], il passe pour être le « pays le plus attractif pour le complexe miltaro-technique russe après le Venezuela », lequel a par ailleurs accueilli sur son sol deux bombardiers stratégiques russes Tu-160 « Blackjack » en décembre 2018. Et cela n’avait pas été vu d’un très bon oeil à Washington…

En outre, le Venezuela peut intéresser les forces russes avec la possibilité d’établir une base aérienne sur l’île de La Orchila, située à 2’000 km, seulement, des États-Unis.

Quoi qu’il en soit, les propos de M. Riabkov n’ont pas été pris au sérieux par Jake Sullivan, le conseiller à la sécurité nationale du président américain, Joe Biden. Interrogé à leur sujet durant une conférence de presse donnée à la Maison Blanche, il a déclaré qu’il n’allait pas répondre à des « fanfaronnades ». Et d’ajouter : « Cela n’a pas été évoqué lors du Dialogue stratégique sur la stabilité. Mais si la Russie devait s’engager dans cette voie, alors nous nous en occuperions résolument.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

127 contributions

  1. Courmaceul dit :

    Dans les nouvelles exigences moujikiennes, il manque une expression majeure : Nananère !

    • Vidoc-19 dit :

      @ Courmaceul: je connais par cœur vos interventions déplacées qui n’ont pour seule motivation que la haine des Russes et des Chinois et de quelques autres… avec un minimum d’honnêteté, vous auriez pu profiter de cet espace pour nous parler plutôt du fait qui est bien caché en Occident, : les Russes sont en train de retirer du Kazakhstan les troupes qu’ils y avaient dépêchées pour participer au maintien de l’ordre… ce retour des troupes russes à leur base est une nouvelle preuve que le complotisme antirusse fait pshiit encore une fois : vous vos semblables aviez clamé dès le début que c’était une invasion russe, qu’ils allaient faire comme en Tchétchénie, qu’ils allaient tout massacrer et surtout qu’ils allaient en profiter pour occuper le Kazakhstan et qu’ils n’en bougeraient plus.. tout faux !
      Comme d’habitude j’ai beau parcourir la presse de mon pays, je ne vois aucune trace de cette information pourtant importante, qui mériterait des titres importants et des articles importants, à la fois du point de vue factuel et pour ses implications géostratégiques : on nous a tellement parlé des émeutes au Kazakhstan, et soudain c’est un tel silence complet maintenant ! .. Le complotisme antirirusse, la queue entre les jambes vogue ainsi d’échec en échec..nananère

      • Hannibal_Lecteur dit :

        Vous avez bien mal cherché; le monde, france info, france 24, rfi etc… Des articles plus vieix que votre commentaire.
        Vous êtes d’une mauvaise fois sidérante.

      • Pravda dit :

        C’était vraiment gros le Kazakhstan … après, attendons le départ du dernier soldat russe svp.

      • Hermes dit :

        Le Kazakhstan n’intéresse personne.
        Il est considéré comme un pays sous emprise Russe.
        .
        Faire croire que l’intervention Russe pour protéger le gouvernement en place était un acte humanitaire des plus digne…
        .
        Que viennent faire les chinois ici ?
        Le problème c’est l’annexion de la Crimée et l’invasion du Donbass.
        Ce sont des actes Russes, pas otanien.
        .
        Le complotisme antirusse, c’est juste du bon sens car la Russie ne fait strictement rien pour qu’on veuille lui tendre la main.
        Sans la Russie, y’aurait pas d’OTAN, quand on crée une alliance défensive, c’est qu’on a besoin de se défendre contre quelqu’un…

      • dom dit :

        merci pour votre commentaire
        ce sont les américains qui ont désigné l’ennemi soviétique
        Poutine ne fait que défendre son pays ,les américains ont t’ils acceptés les missiles a cuba

      • aoups dit :

        Bonjour
        C’est vrai, certains étaient persuadés d’une nouvelle Tchétchénie, à tort. C’est plus un rasage de près qui a été fait, rapidement.
        Pour l’occupation du Kazakhstan, effectivement, pourquoi occuper un pays étroitement allié à la Russie ? Cela ferai peur aux autres amis comme le Tadjikistan.
        Donc effectivement Vidoc19, tout faux pour l’action politique perçue par les occidentaux. Tout juste pour l’étendue de la répression.
        Si les communications sont encore compliquées, le temps démontrera certainement les horreurs produites (et je ne dis pas par qui) sur le peuple Kazak.
        Il faut reconnaître l’efficacité du duo Russo-Kazakh, des troupes armées de fusils d’assaut pour maintenir l’ordre c’est efficace. De la dentelle, de la finesse, comme on à l’habitude avec les russes. De là à conclure que les pays satellites de la Russie sont tous des dictatures aux mains de fer, il n’y a qu’un pas, franchissable avec cette belle opération de secours à un gouvernement qui n’a rien trouvé de mieux que d’augmenter le prix du gaz quand il à un énorme stock de gaz et de pétrole proportionnellement à la taille de sa population… en fait le problème avec les dictateurs, c’est qu’ils sont pingres avec leur peuple, alors qu’ils sont assis sur des ressources monstrueuses, ici, en plus du gaz et du pétrole, c’est le charbon, et l’Uranium, comment un pays qui produit 40% de l’uranium mondial dont la production a été multiplié par 10… n’a pas le sous ???
        A noter le président actuel élu avec 70% des voix, représente 70% de la confession du pays. Il est possible de se poser la question d’un problème ethnico-religieux ?

        https://www.liberation.fr/international/kazakhstan-face-a-la-contestation-une-repression-feroce-avec-laide-des-forces-russes-20220109_5MJDDVCQIZFABDFX6P7YB2TMPM/

        belles photographies de vacances
        https://www.letemps.ch/images/photos/monde/images-une-semaine-revolte-kazakhstan

      • Castel dit :

        Il n’y a pas vraiment de complotisme anti-Russe ( sauf de la part des trolls pro-Américains, évidemment) , mais il y a la constatation des faits sur le terrain :
        Depuis l’arrivée de Poutine au pouvoir, tous les problèmes se sont réglés par la manière forte, que ce soit —- – pour la Transnistrie, territoire arraché à la Moldavie, sous prétexte de la présence de Russes dans ce pays, une fois de plus amenés par Staline.
        -pour la Géorgie , soutien militaire aux séparatistes de 2 régions, à savoir l’Abkhazie et l’Ossétie du Sud.
        – Pour l’Ukraine, annexion de la Crimée , et soutien aux séparatistes de Donbass.
        Enfin, pour mémoire, refus de discuter avec le Japon des 2 îles Kouriles les plus proches, alors que l’ONU l’avait préconisé, et Gorbatchev envisagé.
        Par contre, recul devant la force en Lybie et en Arménie…..
        Comment voulez-vous dans ces conditions que l’on ne se méfie pas de la Russie ?
        C’est donc à Poutine de montrer au monde qu’il comprend autre chose que le rapport de force, mais en attendant, on est bien obligé de continuer à se méfier !!

      • Courmaceul dit :

        D’un, arrêtez de bavasser sur le Kazakhstan, ce n’est pas le sujet de l’article. Deux, arrêtez avec cette mentalité de maquereau qui consiste à m’attribuer des propos que je n’ai jamais tenu. Je n’ai pas besoin d’une trainée de l’Est pour assumer mes commentaires. Par contre, puisque vous avez un faible pour la gérontocratie latine, profitez en pour lancer une campagne de prévention des cancers: les prostates et autres colons vous attendent les bras ouverts…si je puis dire !

      • Stoltenberg dit :

        Je suis sûr que la presse russe en a parlé, vous devriez donc chercher mieux dans la presse de votre pays. Les Russes se sont retirés après avoir sécurisé, renforcé et rendu dépendante du Kremlin la position du président-assassin qui a ordonné à l’armée de tirer sur son propre peuple (qu’il qualifie de « terroristes ») à balles réelles et sans sommation. Mais on sait déjà depuis longtemps que les « règles » morales et culturelles tourannes qui animent la tribu moscovite peuvent nous paraître très cruelles.

      • Lotharingie dit :

        à Vidoc-19
        .
        « …………….les Russes sont en train de retirer du Kazakhstan les troupes qu’ils y avaient dépêchées pour participer au maintien de l’ordre………………..Comme d’habitude j’ai beau parcourir la presse de mon pays, je ne vois aucune trace de cette information pourtant importante, …………………. »
        .
        Assurément dans votre pays, Vidoc-19, il semble exister une certaine censure des médias.
        .
        Cependant en France, sachez que la majorité des grands quotidiens nationaux ont relayé cette information, effectivement importante…. ( il suffit de le vérifier sur le net pour s’en rendre compte. )
        .
        Maintenant, cette intervention  » expéditive et musclée » des forces poutiniennes , pose de nécessaires questions.
        .
        Bien à vous.

      • Raguet dit :

        Silence de la presse concernant le retrait des troupes russes Kazakhstan???

        ….et je n’ai cherché que 1mn sur internet:

        Voici un article du Monde :
        https://www.lemonde.fr/international/article/2022/01/13/kazakhstan-le-retrait-des-forces-menees-par-la-russie-a-debute_6109284_3210.html

        Un autre du Figaro:
        https://www.lefigaro.fr/flash-actu/les-forces-menees-par-la-russie-lancent-leur-retrait-du-kazakhstan-20220113

      • Rival sons dit :

        La pipe, ça essouffle.

      • eric martin dit :

        Poutine est un dictateur, qui appauvrit son peuple, arrose de petro dollars une oligarchie. Avec un pib a peine supérieur à l’Espagne, et pour seules ressources le gaz, le pétrole et le patriotisme, que le peuple endoctriné subit. Un moment le complotisme antirusse, la beauté du gouvernement russe, se voient dans la rue, dans les urnes et dans la justine… c’est juste désolant. Un peu à la Erdogan, ou le peuple se barre du pays, il ne reste que vous vous derrière votre bétises…

      • Desty dit :

        Les troupes russes ont fait leur travail d’assistance à la répression des populations civiles, elles n’ont donc pas besoin de se maintenir sur le territoire plus longtemps. Par contre les gilets jaunes Kazakhs ont pris cher pour avoir oser protester contre l’augmentation du prix du gaz et du cout de la vie: il y a eu plusieurs centaines de morts froidement abattu (sans sommations) à l’arme de guerre. Au point qu’on peut dire maintenant que les gilets jaunes français n’ont pas eu à souffrir d’une répression si disproportionné que ça finalement (à peine quelques centaines de mutilations et seulement 3 morts en 18 mois de protestation).

        • kel-to dit :

          monsieur Laigneau est bien urbain de vous laisser distiller vos fake new , les 3 morts gilets jaunes sont un teneur de barrage écrasé par une dame paniquée emmenant sa fille a la clinique et cernée par des abrutis tambourinant sur son véhicule, les deux autres déambulaient alcoolisé sur une double voie .Par contre entre 7/8 usagers sont morts suites a des barrages impromptus dressés par des imbéciles incapables de signaler leurs méfaits en amonts .Je pense a ce jeune artisan nîmois morts empalé sur un de vos barrages à la con.
          effectivement on peu regretter  » c’est mon cas  » que nous n’ayons pas eu un gouvernement suffisamment « couillus » pour ramener les veaux jaunes à l’étable

          • Euclide dit :

            @ Kel to
            Vous aurez préféré qui pour écraser la  » révolte populaire  » Adolphe Thiers et ses versaillais en 1871 ? Ou encore Staline ou Mao Tsé tong etc….
            tres longue liste de noms à compléter depuis la révolte de Spartacus pour rassurer les classes possédantes dont vous etes un valet qui s’ignore.

      • Vidoc-20 dit :

        @Vidoc-19 : l’information a été donnée brièvement, un jour, par la presse française, bien loin de tous les gros titres et articles en pleine page pendant des semaines : vous avez donc raison sur le fond quand vous dites :  » cette information pourtant importante, qui mériterait des titres importants et des articles importants, à la fois du point de vue factuel et pour ses implications géostratégiques : on nous a tellement parlé des émeutes au Kazakhstan, et soudain c’est un tel silence complet maintenant !  » il n’y a eu ni articles inmportants, ni articles répétés, sur le départ des russes. des entrefilets, ça s’appelle. Mais ici comme partout, les otaniens ne savent pas la différence entre un entrefilet et une page entière : n’oublions qu’on est chez des primitifs, qui voient les choses  » en gros »… la nuance, le détail, la finesse, et l’analyse : connais pas !

        • Pravda dit :

          Et bien, quand Vlad laissera les journalistes faire leur boulot, c’est à dire aussi recenser le nombre de victimes dans les hôpitaux, et bien ils pourront faire aussi un article lors du départ des russes.

    • Sempre en Davant dit :

      Superbe! Merci.

  2. lxm dit :

    Bof, un tel déploiement russe si loin de chez eux serait plutôt pour les desservir, mettant à cran leurs lignes logistiques et l’isolement des troupes déployées « trop loin »( aucun secours). On pourrait parler d’overexpansion, comme là en afrique noire.

    • Stoltenberg dit :

      Ce sont les petits chiens qui aboient le plus. Aucun déploiement international russe, hormis dans les pays de l’ex URSS directement proches de la frontière russe, ne peut être sécurisé par leur armée. Ceci comprend également les déploiements en Afrique dont le but est de nuire à l’intérêt de la France.

    • Sunny dit :

      Effectivement ça pourrait ressembler aux blaireaux qui prétendent contrôler le Sahel.

  3. Starbuck dit :

    Le retour du berger à la bergere ?
    Les Russes ont déjà installé de mystérieuses antennes à Cuba.
    Afaire à suivre. Tonton sam risque de devenir rouge de colère. Mdr

    • Stoltenberg dit :

      Starplouc : Je pense qu’ils sont en train de trembler à l’idée qu’une nation qui a entre 30 et 40 ans de retard technologique, et dont la taille de l’économie ne dépasse pas celles de plusieurs états américains, a installé des antennes sur une île qui peut être isolée à tout moment si le danger devient réel.

  4. Hannibal_Lecteur dit :

    Les russes ont-il mes capacités financières pour tous ces éventuels déploiements?

    • Tourisme44 dit :

      Voici une question intéressante! alors que le pouvoir d’achat en Russie stagne, que les retraités n’y arrivent plus, que la crise de la COVID a démontré l’état lamentable du système hospitalier russe en dehors de Moscou et Saint-Petersbourg, le sieur Poutine et ses sbires dilapident les ressources du pays en opérations militaires et en programmes d’armement pour espérer tenir l’illusion de la « Grandeur »…

    • Nike dit :

      C’est clair qu’envoyer du monde de l’autre côté de la planète ça demande des ressources financières importantes que les Russes n’ont pas. Jake Sullivan a bien raison de parler de fanfaronnades.

  5. appolo dit :

    C’est une blague ? La Russie n’a clairement pas les moyens de déployer une force permanente même réduite, si loin de ses bases. Déjà, pour les 4 ou 5.000 soldats en Syrie et les 2 avions, c’est un cauchemar logistique, ils ont du réquisitionner beaucoup de cargos civils ou des vétustés (on a même vu un destroyer datant de 1969 !). Et la marine hauturière russe, mieux vaux en rire. Ils peuvent envoyer 2-3 avions pendant qqes jours (on se rappelel quand même que les 2 TU160 envoyés au Venezuela ont nécessiter la mobilisation de presque le tiers des avions ravitailleurs russes (c’est vrai qu’ils en ont peu).
    Quant aux SU35 ou SU30 que l’argentine achèterait (conditionnel de rigueur), si les russes sont près à les donner gratuitement, oui, peut être (et encore)

    • Hermes dit :

      Faut les laisser s’amuser à faire ce genre de chose.
      .
      Le simple fait de croire que ça leur donne de la crédibilité est risible… A croire qu’ils ont oublié pourquoi l’URSS s’est éffondré.

    • OnSeMarre dit :

      Tiens, un expert qui sait tout!

      Pssst… Entre nous, tu peux aussi nous dire la taille des slips kangourun de Poutine?

    • joe dit :

      La Russie n’est pas les USA et encore moins USA + Otan. C’est maintenant une puissance moyenne, au même titre que la France, même si le pouvoir de nuisance reste potentiellement élevé.
      Ces discours sont clairement orientés pour de la com interne et de la stratégie de l’échiquier. Mais pour gagner une partie, il faut avoir des pions et la Russie de Poutine n’en n’a plus.

      D’autre part, les pays d’Amérique du Sud ne sont pas idiots. Ils connaissent très bien l’incapacité de la Russie à transformer actes en paroles. Quelques milliers ou restons réaliste, quelques centaines d’hommes en AdS ne seront aucunement un danger pour les USA. Même avec l’Argentine et quelques dizaines d’avions modernes, cela restera une zone de non conflit.
      Ces pays ont largement plus intérêt à trouver des compromis avec ces proches voisins , plutôt qu’avec un homme, Poutine…. qui en est à supplier les US de ne pas élargir l’Otan. Tous les pays concernés, inclus UE, ce qui est une première, l’on renvoyé dans ses quartiers.

      On respecte ou craint les forts, pas les faibles ou les grandes gueules.

      • Frank dit :

        @ joe Bien d’accord, tout cela est incompréhensible.
        Comme vous, et d’autres, le répétez inlassablement, la Russie n’est que quantité négligeable, une vague Nation peuplée d’abrutis, dirigée par un tyranneau de village fauché qui en est réduit à « supplier ».
        On se demande pourquoi donner tant d’importance à ce confetti, et mobiliser tant de moyens devant ce méprisable comédon, face à la démocratie en marche, si exemplaire et si désintéressée, et qui nous le prouve depuis si longtemps. C’est désespérant.
        C’est bizarre, cette incompréhension chez certains de ne pas comprendre, ni surtout d’accepter, l’évidence de nos Valeurs, si limpide.
        Tout comme ces innombrables idiots dans le monde qui, depuis si longtemps, refusent notre aide démocratique, si pure et généreuse.
        C’est à désespérer de notre bonté…
        Soyez confiant, restera toujours l’obstination maladive de certains à désigner un ennemi chez ces pauvres hères insignifiants au-delà de l’Oural, de l’Amour ou du Niger.
        Mais persistons, TOC, business et vassalité obligent.
        Ou peut-être que « les grandes gueules », les « faibles » et les « forts » ne sont pas ceux que vous croyez, qui sait?
        Ou pour paraphraser la délicieuse V.Nuland (qui a repris du service avec Joe), « Fuck the UE ».
        Vous avez raison, il n’y a plus de respect, avec ces maudits dégénérés de Russes.
        Quelle époque!

  6. Raymond75 dit :

    Mais je ne doute pas que les USA, pays du mode libre, ne voient aucune objection à ce que des bases russes s’implantent en Amérique du Sud et en Amérique centrale (au Mexique par exemple), ou dans les Antilles … comme l’Otan à l’est de l’Europe.

    • Pravda dit :

      Le Mexique a demandé l’aide russe ? Les pays baltes ont demandé l’aide de l’Otan, eux.

    • Castel dit :

      Encore faudrait-il que les pays concernés soient d’accord pour les accueillir …..
      En dehors des 2 démocraties renommées que sont Cuba et le Venezuela, je ne vois pas très bien quels autres pays de la région y seraient favorables !!

    • Stoltenberg dit :

      C’est pas comme si l’Amérique interdisait à ces pays de mener la vie de leur choix – celle des parias du continent d’où les gens fuient en masse et ceux qui restent font les poubelles pour survivre alors que leurs dictateurs sanguinaires claquent des sommes astronomiques pour maintenir leur train de vie de milliardaires. Personne ne les menace d’agression militaire tant qu’ils ne deviennent pas menaçants. Contrairement à l’Amérique pour l’Europe, la Russie ou la Chine communiste ne sont en aucun cas des garants de sécurité pour ces pays et l’objectif de tels déploiements vise explicitement à mettre en péril la sécurité des Américains, auquel cas leur gouvernement est obligé de réagir.

  7. Meiji dit :

    Vladimir 1er pète complètement les plombs, il ferait mieux de construire des hôpitaux et des écoles pour ses citoyens plutôt que de jouer a la superpuissance avec un pays qui a le PIB de l’Espagne et du vieux matériel soviétique de 30/40 ans.
    Xi 1er doit bien rigoler en envoyant grogner son caniche contre « l’occident », il terminera tellement faible qu’il va se faire manger tout cru par les Chinois.

  8. sentinelle dit :

    Je crois qu’il y a des individus qui confondent Russie et Serbie alors cessons de jouer des jeux dangereux pour des millions d’individus .

  9. aristote 14 dit :

    C’est jolie cette activisme Russe contre l’otan, mais voila, ca fait pas baisser le nombre de morts du covid, le nombre de meurtres en Russie et l’influence de la turquie en Asie centrale ! Voir la récente crise Kazakhstan. Mais il faut flatté l’ego de la population Russe. Je propose que l’UE expulse la Russie des compétition sportives Européennes . Ca, ca va les toucher en plein coeur !

    • Castel dit :

      Non, la je ne suis pas d’accord, car le sport devrait rester apolitique, et en plus, cela permet aux athlètes de tous les pays du monde d’avoir un aperçu de ce qu’il se passe dans certains pays, et de le faire savoir à leur retour….

  10. Durandal dit :

    Ok, envoyez en beaucoup surtout, ne vous limitez pas.
    Pas de problème de ravitaillement, nous vous laisserons passer, même si c’est loin de chez vous, très loin de chez vous.
    Plus sérieusement, ils réfléchissent avant de sortir des ******** pareilles?

    • ClémentF dit :

      Je crois que tout ça est à usage politique interne, faut pas le prendre pour soi.
      C’est même contre productif de rentrer dans leur jeu, je trouve, on devrait plutôt répondre « ouais bof ».

  11. Anonyme dit :

    Et avec quoi l’Argentine payera des Su-35 ou 57… Déjà qu’ils n’ont même pas les moyens de se payer quelques FA-50 pour remplacer leurs Skyhawk…

    • Stoltenberg dit :

      Peut-être qu’ils vont emprunter quelques zétillards de bolivars auprès du président Maduro afin de profiter un peu des fruits de l’essor économique des alliés régionaux de la Russie.

  12. Nicolas R dit :

    La Russie n’a pas les moyens de s’implanter durablement sur d’autres continents, elle qui est déjà massivement engagée sur son propre territoire et ses frontières. Si elle compte sur le Venezuela et une Argentine exsangue pour lui apporter l’infrastructure nécessaire et les contrats d’armement, le southcom peut rester en veille opérationnelle un moment encore…

  13. Vidoc-19À dit :

    Des propos de couloir sans réel intérêt, et le commentaire américain toujours aussi méprisant mais qui ne répond en rien sur le fond : tout ceci c’est du non-événement…
    comme il serait bien plus intéressant de répercuter des informations sur le réel qui se passe actuellement au Kazakhstan ! : le retrait des troupes russes suite à leur participation à la remise en ordre du pays… on nous avait dit que l’intervention des Russes signait le début d’une occupation qui ne finirait jamais, que ce serait une nouvelle Tchétchénie, j’en passe et des meilleures : la litanie complotiste antiirusse habituelle.
    La tentative de coup foireux a échoué : elle était manipulée par des milices notoirement islamistes, qui avaient été infiltrées depuis divers endroits dont la Syrie et l’Afghanistan, sous les bons auspices habituels de l’Arabie Saoudite et de son pote les États-Unis..tiens donc ! quelle surprise !
    Les Russes rentrent chez eux comme promis : pas un mot non plus dans la « grande » presse nationale qui avait pourtant fait ses gros titres pendant des jours et des jours sur les événements au Kazakhstan : je les comprends car montrer l’esprit pacifique des Russes, ça ne plaît pas à la direction du journal et donc à son patron qui a des gros sous dans des entreprises d’armement français et qui est copain avec tout l’Otan.
    Le Russe ne peut être que méchant, envahisseur, occupant. Donc on ne montre pas le réel quand il dérange l’idéologie, c’est un des aspects les plus récurrents de ce qu’on appelle en France: « la démocratie », et défense de rigoler au fond de la classe !

  14. chill dit :

    Ce n’est qu’un juste retour des choses !

  15. King Size dit :

    Je soutiens la Russie !

  16. Daniel BESSON dit :

    Cit : [ Selon une étude de l’IFRI publiée en juillet 2020 [.pdf], il passe pour être le « pays le plus attractif pour le complexe miltaro-technique russe après le Venezuela », ]

    La Russie a pu mettre en place un contre-embargo efficace contre l’Agriculture Européenne et Etasunienne grâce au  » soja à queue et au soja à plumes  » ( la viande de bovin et de volaille ) * de l’Amérique Latine et aujourd’hui elle est même autos-suffisante dans la viande de porc ce qui fait que les traders Latino-Américains de ce secteur désertent la Russie .
    Les agriculteurs Européens et Etasuniens ne remercieront jamais assez les producteurs  » gauchos  » – Sud du Brésil et Argentine – d’avoir permis au gvt Russe de réorganiser l’agriculture Russe à l’abri du contre-embargo et d’améliorer cette  » sôcôritô ôlimôntôre  » dont le Macron cause tant !;0)
    L’autre axe cela a été la démarche d’expulsion du marché Russe des multinationales Européennes et Etasuniennes du cacao et des fruits par la conclusion d’accords bilatéraux .

    Avec l’Equateur par exemple . Et quand le gvt de Lenin Moreno a commencé a cherche des poux à RT , et bien les fournisseurs Russes ont trouvé des produits chimiques interdits dans les productions Equatoriennes pour aller vers le Nigeria ! ;0)
    Par contre sans surveiller spécialement ce secteur je n’ai point ouï de réclamations concernant le cacao Vénézuélien ! ;0)
    Bien que ce soit un blog militaire , le  » militaire  » n’est qu’un aspect des relations entre états : Fournir à un pays un produit de  » confort  » comme le cacao ou le café ou des fruits tropicaux à un prix abordable afin de satisfaire aux demandes de la population en échange de blé pour assurer à une autre population le minimum vital ce n’est pas négligeable surtout si in fine cela assure la stabilité  » du régime  » – le gouvernement pas le lot de bananes – dans les deux états .
    Et cela ne fait pas couiner que des cochons , le MilliTalleyrand en particulier a pas mal couiné … ;0)

    * L’expression est d’un fonctionnaire du Ministère de l’Agriculture Brésilien qui se réjouissait de la mise en place du contre-embargo par la Russie en 2014
    https://www.reuters.com/article/negocios-commods-carne-brasil-russia-idBRKBN0G71R220140807

    • Pravda dit :

      Avec 85 000 morts par mois dû au Covid, 300 000 russes fuyant leur pays chaque année, vos amis seront bientôt excédentaires et pourront exporter. La bonne nouvelle c’est que ça vous fera de la place pour vous exiler (avant que les chinois n’arrivent).

    • Cricetus dit :

      @Besson
      Rappelez nous un peu le taux d’inflation des roduits alimentaire en Russie?

      • Daniel BESSON dit :

        Cit : [ @Besson
        Rappelez nous un peu le taux d’inflation des roduits alimentaire en Russie? ]

        De 20% à 30 % sur le  » panier du bortsch  » . J’en ai parlé sur ce blog : C’est du au fait que la faible rentabilité des cultures maraîchères a provoqué leur abandon au profit des cultures céréalières .
        Ce phénomène se reproduit tout les 7-8 ans d’ailleurs , et alors ?
        A partir du moment ou à l’abri du contre-embargo l’état peut subventionner , ce n’est pas un problème figurez vous !
        D’autres questions ?

        • Pravda dit :

          Oui, une, de quoi le phare du monde, a t’il peur pour emmerder ainsi ses voisins ? La France devrait elle trembler devant Monaco ou Andorre ? Parce que apparement la Grande et Sainte Russie tremble devant les pays baltes ou la Finlande (bon la Finlande c’est compréhensible vu la taule prise en 1939).

    • Stoltenberg dit :

      Haha, ouai j’avoue, quelle prouesse, et pour acheter des turbines à gaz modernes pour alimenter vos villes ou des systèmes électroniques sophistiqués pour sortir technologiquement des années 1980, vous allez vous tourner vers quelle république bananière pour contourner l’embargo ???

      • Daniel BESSON dit :

        Cit : [ Haha, ouai j’avoue, quelle prouesse, et pour acheter des turbines à gaz modernes pour alimenter vos villes ou des systèmes électroniques sophistiqués pour sortir technologiquement des années 1980, vous allez vous tourner vers quelle république bananière pour contourner l’embargo ??? ]

        Tout comme l’embargo sur les matériaux composites a permis le développement d’une aile et de procédés indigènes pour le programme MC-21 , l’industrie Russe développe grâce à l’embargo ses propres turbines d’énergie , turbines de propulsion et d’énergie aérodérivées pour la marine et ses compresseurs pour trains de GNL figurez vous !
        C’est ce que l’on nomme des  » machines tournantes » et qui relèvent peu ou prou de la même branche .
        Il y a comme dans tout programme des retards , des problèmes de développement mais cela avance .
        Même les régulateurs de vitesse sont indigènes avec des algorithmes innovants pour les fonctionnements en réseau isolé par exemple , j’en parle puisque c’est une branche dans laquelle j’ai travaillé . ;0)
        Je suppose que c’est aussi votre cas puisque vous évoquez ce dossier ? Non ?

    • didixtrax dit :

      Les Russes ont/auraient dépassé les Suisses en production chocolatière. A partir de fèves vénézuélienne ? salauds de chavistes !

      • Daniel BESSON dit :

        Cit : [ Les Russes ont/auraient dépassé les Suisses en production chocolatière. A partir de fèves vénézuélienne ? salauds de chavistes !]

        J’ai lu ça aussi et cela m’a fait rire un bon coup ainsi que dans ma belle famille ou il y a un producteur de cacao – bio je précise – mais au Brésil ! ;0)
        Après pour répondre à votre question sur l’origine des fèves , il suffit de regarder les états qui ne sont pas – trop – fâchés avec la Russie ! ;0)
        Ce serait pour les 4 plus gros fournisseurs d’après Rosstat ( à confirmer ) : Côte d’Ivoire, Nigéria, Équateur ( donc réautorisé ) et Ghana.
        Le Nigeria je l’ai justement signalé dans un article de M.Lagneau pour montrer que comme avec l’ AL la coopération militaire ce n’est qu’un aspect . En soutenant des producteurs Vénézuéliens la FR s’assure à la fois une source de  » sécurité  » au cas d’un embargo alimentaire du  » Prô côrrô  » ™© – la CDI – et stabilise socialement un pays « ami « :
        http://www.opex360.com/2021/08/27/la-russie-va-prendre-pied-au-nigeria-apres-la-signature-dun-accord-de-cooperation-militaire/

        Bonne dégustation

  17. fredoo75 dit :

    chiche ?
    La Russie a-t-elle les moyens (financiers & matériels) de le faire ?

  18. Les sefs dans leur aimes dit :

    Vous le savez que le servage de masse a dure beaucoup moins de temp en Russie que en France ou en europe de louest en general par example ?!

    • Castel dit :

      ça, c’est ce qu’on doit enseigner dans les écoles Russes, mais, j’ai l’impression que la réalité est bien différente !!

    • Desty dit :

      lol 🙂
      Abolition du servage en Russie = 1861 -> https://fr.wikipedia.org/wiki/Abolition_du_servage_de_1861
      Abolition du servage en France = 1315 -> https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89dit_du_3_juillet_1315
      Quand c’est trop gros ça a du mal à passer, on peut vérifier l’information en 3 clics sur le net ! Vous devriez faire remonter l’information à toutes les fermes à trolls de Saint-Pétersbourg !
      Le servage en Russie a duré plus de 500 ans de plus que dans l’Europe de l’Ouest, les documents officiels en attestent !

    • Desty dit :

      Ce n’est pas totalement dénué de fondement si les Nazis Allemands considéraient les Slaves comme une race d’esclaves: l’esclavage (ou é-slavage en vieux françois) se dit toujours slavery en anglais, soit littéralement « réduire à l’état de Slave » !

  19. Palu dit :

    C’est bon ça, l’histoire se répète inlassablement 🙂

  20. Chris dit :

    Ma foi, si ces pays d’Amérique du sud le veulent, pourquoi ne pourraient-ils pas « décider librement », avec la même liberté que les US reconnaissent aux pays de l’est? Sur le principe (on sait tous que la réalité est beaucoup plus complexe que ca) c’est un assez beau retournement de miroir: les US accepteraient-ils de pratiquer eux-mêmes ce qu’ils prêchent aux autres? … Avant d’être accusé, je précise que je ne suis pas pro-russe et que je considère l’oncle Vlad comme un authentique dictateur, mais la paix vient à mon avis d’un certain équilibre, et là ca a l’air de partir un peu dans tous les sens.

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ Ma foi, si ces pays d’Amérique du sud le veulent, pourquoi ne pourraient-ils pas « décider librement », avec la même liberté que les US reconnaissent aux pays de l’est? ]

      On peut très bien voir amtha les  » lignes rouges  » de la diplomatie Russe comme une  » Doctrine Monroe  » Russe ! ;0)
      https://odnarodyna.org/article/ukraina-i-amerikanskaya-doktrina-monro

      Ps : Je ne cautionne pas le raout degôllôphobe sur la Syrie mandataire dans le bandeau latéral ! Quand même …
      Mais cela montre la connaissance en Russie d’une histoire souvent méconnue dans l’Hexagone comme les massacres de 1925 à Damas par Gamelin et le bombardement aérien de Damas en 1945 .

  21. Lagaffe dit :

    On le voit à l’ONU, La Russie et la Chine apportent déjà un soutien inébranlable à toutes les dictatures, les menaces ridicules de Poutine ne changent rien, c’est pas quelques vols de bombardiers de plus qui vont inquiéter les américains et si Poutine veut épuiser ses maigres ressources financières à soutenir une poignée de dictateurs aux petits pieds, tant mieux ! ça fera autant d’argent de moins et aggravera sa situation économique déjà pas fameuse.

    • old local looser dit :

      il est sûr que les vilains dictateurs (=réticents à nos injonctions) méritent bien quelques chapelés de bombes démocratiques pour enseigner à leurs populations la liberté!
      Mais après révolutions de couleurs et bombardements (chirurgicaux bien sûr), de trace de démocraties que nenni, mais ouverture des marchés publiques, chaos et pillages organisés, ça va…
      Le bien ,le bon, dont nous croyons être , nous l’occident et plus encore l’otan les indécrottables portes-drapeaux drapés dans nos certitudes de vieilles bourgeoises bigotes, nous échappent comme le souffle de la vie s’échappe du corps pourri d’un vieux maquereau qui s’autopersuade d’avoir « protégé » ses filles.
      et je reste poli

      • Pravda dit :

        Commentaire édité à 00:41, vous êtes hors de clous imposés par le parti ! L’accès internet c’est 19:30/21:30, c’est pour votre bien, on vous le dit !
        Comme quoi, les démocraties ont du bon parfois.

    • King Size dit :

      La France est le plus grand pays de défenseur des droits de l’homme, qui a beaucoup aidé, sauvé les africains, notamment l’Afrique du sud, on peut constater les rues, places, centres culturels en France, beaucoup sont nommés à l’honneur de Nelson Mandela, surtout pendant 27 ans qu’ils était en prison, la France lui a aidé au fond:
      https://bit.ly/3nqvy3z

    • joe dit :

      Ces pays feront les mêmes chois que les pays de l’Est : USA +Europe.

      On ne choisit pas un perdant, un homme sans réel ressources pour avancer. On prend ce qu’il y a de mieux et jusqu’à présent, malgré tous les défauts des démocraties Occidentales, c’est bien dans ce camps que l’on est le mieux.

      Ce commentaire n’a bien sur aucune valeur pour les pays sous dictature, qui bien sur s’orienteront (avec prudence) vers des pays comme la Russie ou la Chine.

      Heureusement, les dictatures tendent à disparaître avec le temps, d’ou les inquiétudes de Poutine (Biélorussie) et Xi (Taiwan)

  22. Gyl dit :

    La réponse du berger à la bergère…
    Voilà, ce qu’il se passe quand on joue trop au con!

    • Pravda dit :

      Qui joue au con et rameute les troupes américaines à ses portes ?
      Connaissez vous un pays frontalier des USA qui risquerait de rompre ses relations avec son principal partenaire économique pour les beaux yeux de Vlad ?
      Faut redescendre sur terre un jour.

  23. Gator dit :

    Ah là là ces Russes….
    1) l’OTAN durant la guerre froide et encore aujourd’hui n’a jamais eut (sauf à utiliser le nucléaire…) les capacités offensives d’envahir, d’écraser l’URSS et ses forces militaires
    2) seuls ceux venant de l’Est (les Mongols) ont « soumis » la Russie, ceux venant de l’Ouest ont essayé et ce sont cassé les dents
    Paranoïa quand tu nous tiens…

    • Rival Sons dit :

      Non, non. Les allemands auraient envahi l’URSS si Hitler n’avait pas tout simplement fait n’importe quoi, à l’encontre des stratèges de la Wehrmatch.

    • m dit :

      Oui enfin à ce compte là, si on oublie les polonais, Napoléon et les allemands, si soumettre un pays se juge sur son intégrité en 2022, la France n’a jamais été soumise non plus … Ni l’UK, ni l’Italie, ni l’Espagne …

      Bien sûr qu’on peut mettre la Russie à genoux, tout comme on peut le faire pour tous les pays. La force militaire est une chose. Mais couper la Russie de l’accès aux transactions financières mondiales, ce serait une destruction massive de l’économie russe. Ce n’est pas avec le Venezuela, le Nicaragua et le Dombass qu’ils seraient autosuffisants.

      Mais oui, les russes (enfin Poutine) est paranoïaque car de toutes les anciennes nations « conquérantes » d’Europe, il y en a vraiment aucune qui souhaitent envahir qui que ce soit.

      Sauf la Russie.

  24. LEONARD dit :

    En dehors du Venezuela, même pas sûr que Cuba accepte….

    • Durandal dit :

      Je crois que vous vous trompez de camp, la Russie, c’est l’extrême droite, c’est donc de loin le brésil la cible principale vu qu’ils sont au pouvoir.

    • Fred dit :

      @ LEONARD

      Vu que la Russie n’apporte plus aucun soutien matériel à Cuba, c’est certain. Normal, rien à traire à Cuba pour les Russes.
      Déjà, lors de la Crise des missiles, les Cubains qui n’avaient pas été informés du côté nucléaire de ces engins, ont exercé une forte pression pour que les Russes rembarquent leur matos ; pas suicidaires tout de même. Alors aujourd’hui…

    • Frédéric dit :

      La Havane avait déjà refusé l’escale au Tu-160 qui sont allés au Venezuela. Mais faut voir du côté du Nicaragua.

    • joe dit :

      C’est clair. A part un discours de 8 heures et un geste symbolique, ils ont tout à perdre d’un nouvel embargo. Ils ont payé très cher le dernier avec une Russie ‘flamboyante’…. alors avec une Russie – puissance moyenne, c’est perdu d’avance.

      Au final, il est clair que la Russie et la Chine (enfin leurs dirigeants) ont peur d’être encerclés… par les démocraties !

  25. Ph52 dit :

    Gesticulations de négociations !

  26. aleksandar dit :

    Les experts en géostratégie d’opex360 hurlaient que la Russie allait envahir l’Ukraine.
    Pas de chance.
    Les Russes ont décidé de s’attaquer au capo ( ou Kapo ) de la mafia, les USA, en mettant les pieds dans son arrière-cour.
    Quitte a donner des avions a l’Argentine.
    Et ce n’est pas fini………..

    • Pravda dit :

      Envahir l’Ukraine ? Sérieusement avec quoi ou plutôt qui ? Les russes attaquent à 1 contre 3 au minimum, et de préférence à 1 contre 5. Donc 100 000 conscrits russes, ça fait pas lourd. Quand à s’attaquer aux USA … pffff. Même Cuba ne rentrera pas dans le jeu. Donnez des avions aux argentins, au moins ils pourront servir de plastron.

  27. Sempre en Davant dit :

    L’Amérique du Sud est une zone riche d’innovations https://www.thedrive.com/the-war-zone/43847/bomblet-dropping-drones-are-now-being-used-by-cartels-in-mexicos-drug-war.
    Avec quelques efforts les cartels pourraient faire mieux qu’amazon… plus de profits et de dégâts.
    L’air de rien la conflictualité prend la forme de bricolage sur gadgets chinois.

  28. vrai_chasseur dit :

    Poutine va être obligé de prendre des initiatives, alors que le statu quo sur la Crimée l’arrangeait plutôt jusqu’à présent.
    On ne sort de l’ambiguïté qu’à ses dépens, et en payant un prix. Celui qui est obligé de le faire n’est pas dans la position idéale et il le sait parfaitement.
    La guerre des vestibules (déstabiliser le vestibule sud-américain si on déstabilise son vestibule ukrainien) n’est sans doute pas la meilleure option : mettre des soldats russes dans les champs de bananiers sud-américains coûtera cher. Il vaut mieux mettre des hackers et autres Cozy Bears dans les champs cyber. C’est probablement le volet ‘technique’ des réponses auxquelles il a fait allusion.

  29. Thierry dit :

    Diversion que tout cela, la Russie d’aujourd’hui n’a plus aucune emprise sur l’Amérique du Sud, Cuba inclu, Poutine n’a pas réussi à s’implanter là-bas malgré de nombreuses tentatives, aucun pays ne serait assez fou pour inviter l’armée russe à prendre possession du pays, même s’ils leur achètent des armes…

    Quand aux Malouines, voyez plutôt :

    ———————————————
    (article de 1998)
    « [Cette guerre] n’aurait jamais dû avoir lieu, et nous [la] regrettons profondément»: seize ans après la guerre des îles Malouines, le président argentin, Carlos Menem, a présenté «ses regrets» pour les victimes dans le journal britannique The Sun, qui titrait jadis: «A mort les Argentins! Allez vous faire f »» Alors qu’il entamera, mardi, une visite en Grande-Bretagne, la première d’un président argentin depuis 1960, Menem affirme: «1982 a été une tâche triste et dramatique dans l’histoire de nos relations.» Son geste a été immédiatement salué par l’entourage de Tony Blair comme un «signe puissant de la volonté de réconciliation» des Argentins.  »
    source :
    https://www.liberation.fr/planete/1998/10/24/le-president-argentin-s-excuse-pour-la-guerre-des-malouines_248987/
    ——————————————————–

    Ils ne vont pas remettre cela demain d’autant que l’Angleterre a une belle flotille de porte-avions avec des F-35 tout neuf.

    Y’a pas une once de crédibilité dans ces propos décousu de papy Poutine, le gaga à sa mémère.

  30. Thierry dit :

    WASHINGTON – La Maison Blanche a accusé vendredi Moscou d’avoir envoyé des saboteurs dans l’est de l’Ukraine pour organiser un incident qui pourrait fournir au président russe Vladimir V. Poutine un prétexte pour ordonner une invasion du pays.

    L’administration n’a pas divulgué les détails des preuves qu’elle avait recueillies, mais Jen Psaki, l’attachée de presse de la Maison Blanche, a déclaré que les agents avaient été formés à la guerre urbaine et aux explosifs.

    « La Russie prépare le terrain pour avoir la possibilité de fabriquer un prétexte à l’invasion », a déclaré Mme Psaki, « y compris par le biais d’activités de sabotage et d’opérations d’information, en accusant l’Ukraine de préparer une attaque imminente contre les forces russes dans l’est de l’Ukraine ».

    Elle a déclaré que l’armée russe prévoyait de commencer ces activités plusieurs semaines avant une invasion militaire, qui pourrait commencer entre la mi-janvier et la mi-février. Elle a déclaré que Moscou utilisait le même livre de jeu qu’en 2014, lorsque la Russie a annexé la péninsule de Crimée, une partie de l’Ukraine.

    John F. Kirby, le porte-parole du Pentagone, a qualifié les renseignements sur l’opération de « très crédibles » lorsqu’il a été interrogé à ce sujet lors d’un point de presse vendredi.

    Deux autres responsables américains, s’exprimant sous le couvert de l’anonymat pour discuter des renseignements, ont déclaré que l’évaluation américaine était le résultat d’une combinaison d’interceptions et de mouvements sur le terrain d’individus particuliers. Cela pourrait expliquer la réticence de l’administration à déclassifier des informations granulaires, de peur d’alerter les agents russes dont les mouvements sont suivis.
    source :
    https://www.nytimes.com/2022/01/14/us/politics/russia-ukraine-us-intelligence.html

  31. Paddybus dit :

    Ha… la gueule des ricains si les Russes s’amusent un peu…. j’avoue que je payerai bien un bon billet pour voir la suite….
    Aller les Russes, amusez nous un peu… je voudrai voir la gueule de biden la momie… ;0)))))

    • Vladimir Botoxovitch P. dit :

      Ca tremble déjà à Washington !!

      Ton ticket, tu le payes en Roubles ou en Bolivars vénézuéliens ?

      • Paddybus dit :

        ça peut te foutre….???? tu te crois de la police…???? tu vas exiger un pass monétaire… comme tous les petits fachos socialo-mondialistes…???
        Vive la grande Russie, vive Poutine, vive la liberté d’un grand pays….!!!!
        Mort au fachisme ricano-financier…. ;0)))))))))))

    • Pravda dit :

      Biden sera parti, dans un mandat de plus maximum, tandis que Vlad, si ses généraux ne le tuent pas, sera encore là dans 10 ans. Et alors, il aura quel âge ?
      C’est bien le problème du troll apacher, ça ne réfléchit pas beaucoup.

  32. Lassithi dit :

    Vlad à raison d’envoyer des unités dans ce coin là. Ce serait une récompense pour ceux qui reviennent de la frontière ukrainienne de partir un peu au soleil.
    Pour ce qui est des FS et des agents de la CIA, je me demande où l’oncle Sam pourra les envoyer après leur séjour dans le Donbass ?
    La Syrie manque de plages accessibles.
    Bref, la tension touristique monte à cause des méchants. Faudra pas que l’empire du milieu renforce sa pression touristique en mer de Chine, l’oncle Sam serait bien embêté.

  33. vieux margi dit :

    Les Russes sont déjà très près des USA au nord…ou les glaces commencent à fondre….

  34. aoups dit :

    cette course à l’influence, sera la deuxième « course aux étoiles » celle qui scella la chute de l’empire communiste dès les année 80…
    Le gouvernement argentin souhaite s’armer , contre qui ?
    Qu’ils donne à manger à son peuple d’abord…
    « maman regarde le bel avion!! » « Tais toi et manges ta chaussure »

  35. Frédéric dit :

    Je comprends mieux l’activisme russe actuel, c’est leur dernière fenêtre d’opportunités. La rente d’hydrocarbures qui tient le pays est en fin de course, le pic pétrolier est passé depuis 2009. Des le début des années 2030, la baisse de production de pétrole fera que Moscou ne pourrait plus êtres dans les grands exportateurs. Lire les articles mis sur ce commentaire : http://www.air-defense.net/forum/topic/26223-guerre-russie-ukraine-2022/page/10/#

  36. v_atekor dit :

    Pour l’Argentine ce n’est pas fait.
    .
    Pour les trois autres, ce sera purement à la charge des russes, avec un ravitaillement excessivement étiré, pour un intérêt militaire nul, voire carrément négatif dans certains cas comme le Vénézuela où souffler sur les braises d’un conflit avec la Colombie qui se déroulerait en pleine selva n’est sans doute pas dans l’intérêt de Moscou. Les moustiques tuent plus que les fusils.
    .
    Ca risque de faire cher le coup médiatique.

  37. Fact dit :

    Un certain nombre de commentateurs semblent vivre dans le passé, quand ils pointent du doigt la pauvreté de la Russie. Quand on vérifie le PIB de la Russie en parité de pouvoir d’achat (ce qui permet de mieux comparer les pays entre eux), en utilisant les chiffres fournis par la CIA (oui les services secrets US), on se rend compte que la Russie a la 6ème économie du monde, derrière l’Allemagne. La France est 9ème. La Chine est première, et les USA seconds. https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_countries_by_GDP_(PPP)

    Quand on adopte une vision un peu plus large, toujours en comparant les PIB en parité de pouvoir d’achat, on se rend compte qu’en 2000 la Russie possédait 9ème économie au monde et la France la 6ème. https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_countries_by_past_and_projected_GDP_(PPP)

    En regardant les chiffres, on se rend compte que les 20 dernières années ont été plus dures pour l’économie française que pour l’économie russe.

    • Lotharingie dit :

      Fact 15 :
      .
      « …………..Quand on vérifie le PIB de la Russie en parité de pouvoir d’achat (ce qui permet de mieux comparer les pays entre eux),…………………………………………………… »
      .
      PIB nominal versus PIB en PPA :

      2 indicateurs différents pour deux types d’analyses macro-économiques comparatives différents.
      .
       » Je vais la faire volontairement extrêmement courte  » :
      .
      PIB en valeur nominal est une approche par l’Offre ( O) = capacité à une population étudiée, à créer de la richesse en mutualisant du facteur travail ( W ) avec du facteur capital ( K ).

      Cette richesse créée sera alors convertie en dollars pour pouvoir faire des comparaisons internationales . ( cela permet une analyse de la puissance économique et financière de la population étudiée )
      .
      PIB en PPA est une approche par la Demande ( D) = possibilité pour une population étudiée, à pouvoir consommer un panier prédéterminé de produits, cad des Biens (B) et Services ( S). ( c’est une étude sur le niveau de vie )
      .
      Le PIB en PPA est extrêmement complexe à fabriquer pour permettre des comparaisons internationales, car il  » bénéficie  » de nombreux biais et contraintes.
      .
      Bien à vous.

      • Lotharingie dit :

        Fact 15 :
        .
        « …………..Quand on vérifie le PIB de la Russie en parité de pouvoir d’achat (ce qui permet de mieux comparer les pays entre eux),…………………………………………………… »
        .
        Si cela peut vous intéresser, je vous joint ci-dessous le lien du FMI, vous y trouverez une multitudes d’indicateurs et de données économiques, démographiques, financiers récentes :

        https://fr.countryeconomy.com/gouvernement/pib

      • Fact dit :

        Si vous comparez la France et la Russie sur la base du PIB nominal, on remarquera que le PIB français en 2021 est 78% plus élevé que le PIB russe. On pourrait donc considérer que la France a une puissance économique et financière bien supérieure.

        Sauf que le salaire moyen russe est 4 fois inférieur au salaire moyen français. Ca donne un ordre d’idée, même s’il serait plus judicieux de comparer le coût du travail moyen dans les deux pays, ce qui serait encore plus à l’avantage de la Russie (du moins si on ne place pas du côté du salarié). Voire encore mieux, comparer la solde des militaires, le coût du travail des ingénieurs et des techniciens de l’armement.

        En Russie, avec un PIB nominal de 78% inférieur au PIB français, vu qu’ils ont un coût du travail en comparaison dérisoire, tout en ayant une population bien formée, cela leur donne beaucoup plus de moyens. Sans dire que les Russes ont un coût de l’énergie extrêmement avantageux, puisque cette énergie est extraite de leur sol, avec des employés payés aux standards russes. 1 milliard de dollars en France et en Russie ne permettent pas du tout de réaliser la même chose. Avec 1 milliard de dollars en Russie, vous pouvez accomplir beaucoup plus de choses, puisque votre énergie coûte moins chère et que les salaires sont 4 fois inférieurs. L’ingénieur moscovite coûte une fraction du prix de l’ingénieur parisien.

        Et c’est là que le PIB en PPA permet de se faire une idée réelle des moyens russes. Si on en reste à une comparaison du PIB nominal, on ne peut pas comprendre comment les Russes peuvent développer des moyens militaires aussi importants, ainsi que par exemple leur propre programme spatial (sans avoir besoin de créer une synergie avec plusieurs pays comme avec Ariane), ou le développement de l’Arctique. On ne peut qu’avoir l’impression que la Russie est un pays pauvre, et qu’elle se fait plus grosse que le bœuf. Mais si on prend en compte le coût du travail en Russie, on peut en arriver à une conclusion réellement différente. La Russie a des moyens financiers, rapportés à son contexte national, bien plus importants que les nôtres. C’est ce qui leur permet de développer tous ces programmes. C’est pourquoi aussi les coûts unitaires de ses armements sont moindres.

    • Lockass dit :

      C’est bien le PIB nominal qui permet de comparer les pays entre eux, le PPA est comme son nom l’indique pour comparer le pouvoir d’achat ajusté aux devises. Mécaniquement, les pays avec une forte population sont très avantagés par cette méthode de calcul qui ne permet pas réellement de mesurer la richesse économique réelle.

      Le fait est que le PIB russe a chuté de 55% entre 2013 et 2016.

      L’espérance de vie y est de 71 ans.

      Seriez vous capable, sans tricher en allant voir sur google, de me citer 10 grandes entreprises russes ?

      Enfin, la population âgée qui diminue depuis 2017 …

      • Fact dit :

        Ce n’est pas la question, mais on peut jouer.

        10 entreprises russes, de tête :
        – Kaspersky (sécurité informatique)
        – Gazprom (énergie)
        – Ioukos (énergie)
        – VKontakte (réseau social)
        – Yandex (moteur de recherche, webmail, publicité)
        – Lada (automobile – a un partenariat avec Renault)
        – UAZ (automobile)
        – Sukhoi (aviation et armement)
        – Roscosmos (espace)
        – Aeroflot (transport aérien)

  38. souricière dit :

    C’est marrant comment les russes s’imaginent que c’est eux qui décident d’installer des bases chez les autres, comme si Cuba ou le Venezuela seraient des territoires russes, tout cela pour faire semblant « d’imiter » les américains en Europe de l’Est.
    Mais ce que les russes ne comprennent pas, c’est qu’en Europe, ce n’est pas les USA qui décrètent « je vais installer une base ici », ce sont les pays de l’Est qui demandent cela, ils sont, comme les polonais, prêts à payer pour cela.
    Les russes ne suivent aucune demande en Amérique latine, ils devraient peut-être même payer pour pouvoir s’y installer. On dirait qu’au Kremlin, ils sont face à une carte du monde, avec des pays qui sont coloriés et ou eux ils viennent placer des petits pions à leur guise.
    Imaginez si demain les USA déclarent unilatéralement qu’ils vont installer une base militaire en France, vous pensez sérieusement que leur volonté ou le fait que nous soyons dans l’Otan, leur permet de faire ce genre de choses? Je sais que certains phobiques de l’Otan aiment croire qu’être membre de l’alliance permet aux USA de faire ce qu’ils veulent, mais la réalité n’est pas ainsi, tous les pays sont indépendants d’accepter ou non la présence américaine et qu’on me cite un seul pays de l’Otan qui s’est vu imposé une base militaire américaine contre son gré.

    Les russes ne veulent pas comprendre que c’est leur comportement militariste qui ramènent de plus en plus les américains dans les pays de l’Est. Réveillons un peu notre mémoire, c’était quoi la politique américaine en Europe avant que les russes n’interviennent en Crimée et au Donbass? Un renforcement militaire? Non pas du tout, ils étaient engagés depuis des années dans une réduction militaire sur le continent au profit notamment sous l’ère Obama d’une « réorientation en Asie ». Dans cette période on apprenait au fil de l’eau le retrait du dernier char américain d’Europe, le retrait du dernier A-10, etc..
    Allez-y sortez les archives pour ceux qui ne me croient pas.
    Qu’on me donne les chiffres de la présence (en Europe) américaine en 1990, puis 1995, 2000, 2005, 2010, 2015 et 2020 pour voir comment ça évolue, car visiblement du côté du Kremlin on est sans arrêt à agiter le spectre d’un renforcement et d’une menace de plus en plus grande.
    Si la Russie voudrait réellement faire fuir les américains de l’Europe, voudrait voir l’Otan disparaitre, voir les pays neutres ne pas hésiter sur leur neutralité, ben elle devrait commencer par faire tout l’inverse de ce qu’elle fait. Il n’y a pas de honte ni de faiblesse à vouloir être un pays qui s’assume dans ses frontières et qui respectent ses voisins, malheureusement ce n’est pas dans la nature russe d’être ainsi, l’attitude conquérante prédomine et le problème américain n’est pas un danger pour la Russie, c’est un obstacle pour conquérir.
    Les russes ne veulent pas une Europe sans les américains et l’Otan afin que la situation soit moins tendue, que tout le monde se donne la main pour faire une ronde et chanter autour d’un feu dans lequel on fait cuire des chamallows, s’ils veulent ça c’est pour que eux, puissent être une puissance capable de s’imposer, dominer selon les envies stratégiques du Kremlin, sans que personnes ne viennent s’y opposer. Mais un grand nombre de personnes ne veulent pas comprendre cela et veulent avaler le discours anti-américain/Otan dans lequel on vivrait mieux, qu’on ferait une belle alliance européenne de Brest à Vladivostok…
    Là encore ce sont les fantasmes de certains qui pensent que la Russie est une victime qui serait là, à nous tendre la main pour notre intérêt et que les américains seraient ceux qui se mettent entre pour l’empêcher, vision réductrice du méchant et du gentil, mais l’idéologie se veut binaire pour éviter de trop réfléchir.

    Pour l’Argentine, c’est pareil, on dirait que c’est les russes qui « choisissent » leurs clients, on avait déjà droit aux brésiliens achetant le Su-35 (selon les russes) aux émiriens achetant le Su-35 (selon les russes), quand on écoute les russes, le monde entier veut acheter ses avions dès lors qu’un pays demande une brochure. Pour rappel, il existe actuellement des sanctions américaines pour les clients qui achètent de l’armement russe. Peu importe les conditions financières d’une vente, peu importe les qualités des avions, le contre coup américain risque de faire bien plus mal que les « économies » accordées par les russes. Idem pour Cuba, qui n’est plus celle de Fidel Castro et qui a entrepris une normalisation avec les USA, je ne crois pas qu’ils vont vouloir retrouver des sanctions et autres pour faire plaisir à l’envie russe de faire chier un peu les américains. Le Venezuela c’est pareil, ils subissent déjà pas mal de sanctions et s’épargneraient bien d’en avoir d’autres pour simplement avoir 3 ou 4 avions russes dans le coin, leur problème n’est pas d’ordre militaire, les américains ne vont pas les envahir. Il n’y a plus non plus une solidarité communiste comme par le passé sur laquelle la Russie pourrait jouer dans un monde de deux blocs.

    • précision dit :

      répéter les mêmes bêtises 100 fois n’en fait pas des vérités. Prétendre que les USA se désengagaient d’Europe de l’Est ou des autres pays voisins de la Russie avant que celle ci ne remette à niveau son armée ou ne lance des opérations aggressives envers ses voisins est extrêmement discutable, pour ne pas dire un mensonge pur et simple.

      années 90: intervention en ex-Yougoslavie. Les américains y implantent durablement des troupes.
      1999 : adhésion à l’OTAN de la Pologne, Hongrie, république tchèque
      années 2000: les américains mettent en place des radars et missiles dans les pays de l’Est dans le cadre de leur bouclier anti missile (officiellement visant l’Iran, en pratique tout aussi dangereux pour la Russie)
      2004 : adhésion à l’OTAN de la Bulgarie, de l’Estonie, de la Lettonie, de la Lituanie, de la Roumanie, de la Slovaquie et de la Slovénie
      2009: adhésion à l’OTAN de l’Albanie et de la Croatie
      2011: l’OTAN reconnaît les aspirations à l’OTAN du monténégro, de la Géorgie, de la Bosnie et de la Macédoine
      2017: adhésion à l’OTAN du Monténégro
      2020 : adhésion à l’OTAN de la Macédoine du Nord

      Ne pas oublier non plus que la plupart des gouvernements renversés militairement ou déstabilisés par les USA et leurs alliés depuis la fin de la guerre froide ont eu lieu dans des pays dont les gouvernements entretenaient des relations assez étroites avec les russes.

      Les populations des pays de l’Est étaient dès (avant) leur indépendance hostiles à la Russie et aux russes, héritage de la mise sous tutelle soviétique (voire même de l’impérialisme tsariste). La politique russe n’a qu’entretenu ces mauvaises dispositions, mais il y a des torts des deux côtés.

      De son côté il ne faut pas oublier que dès la dissolution de l’URSS la Russie a tout de suite eu des conflits territoriaux avec les anciens territoires soviétiques: Ossétie, Abkhazie, Transnistrie, etc. Et dans un autre registre, a connu une guerre en interne en Tchétchénie.

      Votre vision est très manichéenne : les russes veulent être une « puissance capable de s’imposer ». Certainement. L’UE aussi, les USA aussi (encore plus puisqu’ils ont tendance à s’auto-proclamer gendarmes du monde), l’OTAN aussi, la Chine aussi…
      La principale différence porte sur les modalités acceptables pour s’imposer. Les puissances qui dominent par le soft power veulent imposer leurs règles du jeu, d’autres les remettent en cause. L’un et l’autre ne se sont pas gênées pour contourner les règles et à l’occasion mentir effrontément, ou renier leurs engagements lorsque cela les arrange. L’UE et les USA moins souvent sans doute. D’une part parce-que ce sont des démocraties autorisant une plus grande liberté d’expression, d’autre part parce-que les règles jouent plutôt à leur avantage.

  39. Trent dit :

    Ils ont a peine les moyens de nourrir leurs soldats …
    Ils sont grotesques. Comme si le Tsar Vladimir allait troquer quelques poignées en or de ses propriétés
    ultra luxueuses contre des rations pour ses soldats.

  40. Gandalf dit :

    Monroe Doctrine 1823. Bonne chance Vlad

  41. petitjean dit :

    les FAITS rien que les FAITS

    combien de bases militaires russes à proximité des frontières américaines ? Combien ?

    Combien de bases militaires américaines à proximité des frontières de la Russie ? Combien ?

    on s’informe ici :
    https://www.chroniquesdugrandjeu.com/2022/01/cha-cha-cha-a-cuba.html

    • Lagaffe dit :

      Les américains ont beaucoup d’amis, ils sont invités partout.
      Alors que les russes… quand Poutine ne vous menace pas de mort si vous n’obéissez pas à ses caprices, il défonce votre porte et s’installe sur votre canapé en chiant dessus et en proclamant que ça lui appartient depuis toujours (Moldavie, Ukraine, Géorgie…). Pas étonnant que ses voisins verrouillent leurs portes, non ?

    • Pravda dit :

      Des faits, juste des faits, qui demande des troupes russes sur son territoire ? Qui demande des troupes US ?
      Commencez donc par là

  42. Phil dit :

    Les pilotes Argentins sont très bons, il ne faut pas qu’ils perdent leus compétences. Et tout ce qui emmerde la perfide albion me réjouis…

  43. Mario 1114 dit :

    Pourquoi Poutine joue au tsar thttps://www.ledevoir.com/opinion/idees/659133/politique-internationale-la-fragilite-de-la-russie-de-vladimir-poutine
    En complément
    https://www.institutmontaigne.org/blog/geopolitique-2022-sera-t-elle-lannee-de-vladimir-poutine

  44. IMBERT dit :

    le vietnam la chine le cambodge et le laos, comme la corée pop (affamés d’info du très haut dans le cochon et le chien etc…)c’est fait avec le pacifique sud et même nord, et ça caline çacaline çacaline caqua ca y a!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *