Artillerie : La Russie envisage de développer un nouveau lance-roquettes multiple pour ses troupes aéroportées

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

54 contributions

  1. Félix GARCIA dit :

    Status-6@Archer83Able
    Russia is deeply concerned about the « provocative actions of the Ukrainian Armed Forces on the line of contact and the preparations for a possible military solution to the Donbas problem, » Kremlin spokesman Peskov said.
    https://twitter.com/Archer83Able/status/1463155059701731523

    Russian Defense Minister Shoigu said that during the exercise of US strategic forces « Global Thunder-21, » 10 strategic bombers practiced the use of nuclear weapons against Russia ‘practically simultaneously’ from the western and eastern directions.
    https://twitter.com/Archer83Able/status/1463166729841000468

    Defense Ministers of Russia and China Shoigu and Wei Fenghe approved a roadmap for the development of military cooperation for 2021-2025. The sides agreed to increase interaction through strategic military exercises and joint patrols (maritime & air).
    https://twitter.com/Archer83Able/status/1463171233986584590

    • jean dit :

      Ici, on ne comprend pas le Breton …

      • blondin dit :

        c’est son truc l’anglais, il nous abreuve de ses liens, très rarement en français…

      • Félix GARCIA dit :

        U.S. Embassy Kyiv@USEmbassyKyiv
        Citizens: U.S. citizens are advised of concerning reports of unusual Russian military activity near Ukraine’s borders and in occupied Crimea. For more information, see here: https://ua.usembassy.gov/security-alert
        https://twitter.com/USEmbassyKyiv/status/1463505228880302088

        En français : c’est la merde.

        1 – Peskov dit qu’ils sont inquiets du fait des actions de l’Ukraine sur la ligne de contact.
        2 – Shoigu dit que durant l’exercice « Global Thunder-21 », les U.S.A. se sont entrainés à faire des frappes nucléaires par l’Ouest et l’Est avec 10 bombardiers stratégiques.
        3 – La Chine et la Russie ont signés de nouveaux accords de coopération (notamment dans les domaines aériens et maritimes).
        4 – L’ambassade américaine à Kiev prévient ses concitoyens que ça commence à puer du cul.

        • olivier 15 dit :

          Bonsoir, Félix. Faut pas s’inquiéter: On fait tout seul le boulot des méchants: L’Europe est une daube, nous sommes devenus des fragiles osant non genrer même notre propre langue, et prêt à se rendre dès qu’il y aura une coupure Facebook. Il faudrait vraiment être le dernier des nains pour attaquer  » en bon uniforme « . Le travail est déjà mâché ! et enfin, quel président porterait ses coronès pour le Nuke? vous en voyez un sur l’étagère ? voir la déclaration de VGE, grand fan de la gestion à la Pétain: « quoi qu’il arrive je ne prendrai jamais l’initiative d’un geste qui conduirait à l’anéantissement de la France « . Allez, poubelle, tout ça !

          • Félix GARCIA dit :

            C’est pas faux. Ce n’est d’ailleurs pas moi qui dirais le contraire vu que je parle de « ce que je perçois » (histoire d’être consensuel) comme un sabordage/sabotage de la France en permanence.

            « voir la déclaration de VGE, grand fan de la gestion à la Pétain : quoi qu’il arrive je ne prendrai jamais l’initiative d’un geste qui conduirait à l’anéantissement de la France »
            J’ignorais complètement ce fait.
            J’avoue que la perspective de finir en chaleur et lumière ne m’enchante guère, mais toujours plus que celle d’être esclave. Même si, comme on dit : « Tant qu’il y a de la vie, c’est qu’il y a de l’espoir ».
            Comme vous dites, la dissuasion nucléaire, c’est pas une mince affaire.
            Theatrum-Belli vient de faire de très bons papiers sur le sujet de la dissuasion par ailleurs, dont un sur les dirigeants politiques ;
            « La détermination des dirigeants politiques, gage de leur crédibilité »
            https://theatrum-belli.com/la-determination-des-dirigeants-politiques-gage-de-leur-credibilite/

            Petit complément sur la dissuasion nucléaire que j’ai beaucoup apprécié :
            La dissuasion nucléaire française en 2021, par la revue Conflits.
            – Général Bruno Maigret (Général de l’armée de l’air)
            – Colonel Amaury Colcombet (Officier de l’armée de l’air).
            https://www.youtube.com/watch?v=-INV-0VRllE

            Pour un néophyte comme moi, ça a énormément éclairé la façon dont on envisageait la dissuasion nucléaire.
            Il me semble que notre doctrine est juste, et qu’un dirigeant politique qui en aurait les épaules peut se sentir légitime à faire usage de celle-ci sans forcément avoir recourt à l’emploi direct de l’arme.

            Après, quelles seraient les raisons objectives qui pourraient pousser des entités à nous pousser jusque là ?
            Je ne vois qu’une chose : la raréfaction des ressources et le tri pour savoir qui montera dans « l’Arche de Noé ».
            J’dis ça, parce-que l’idéologie, j’y crois pas trop. L’autre raison que je pourrais voire, c’est celle-ci : Toujours une question de tri, toujours pour savoir qui montera dans « l’Arche de Noé », mais de manière délibérée avant l’échéance de la raréfaction des ressources.
            « Terraformation »
            Après, l’histoire, toussa toussa, les civilisations, Huntington toussa toussa … j’dis pas, ça peut faire partie du truc, mais j’y crois pas trop. Après, ce peut aussi être là que se dessinent les lignes de fractures sur les questions précédentes. Mais encore une fois, je n’y crois pas trop.

            Quelle est la raison qui me laisse penser que l’emploi de l’arme nucléaire pourrait arriver bientôt (du fait de toutes les raisons mentionnées plus haut) : le Grand Minimum Solaire.
            Pourquoi ? Parce-que non seulement il ferait très froid, mais en plus il y aurait beaucoup de nuages de basses altitudes (voir les travaux de Henrik SVENSMARK, Valentina ZHARKOVA et John L. CASEY), sans compter ce que prévoit John L.CASEY en plus (éruptions, séismes …) … et que la baisse de luminosité aurait des conséquences cataclysmiques (production végétale, animale, photovoltaïque, de chaleur par les infrarouges [solaire thermique, chaleur par rayonnement direct, température ambiante …]), ce qui fait que les combustibles seront très très très très très précieux.

            À mon (humble ?) avis, voilà la raison d’une grande partie de l’agitation actuelle, au-delà de la volonté de bâtir un « Nouvel Ordre Mondial » fait de « Crédits Carbone » + « Crédit Social » + « Neuralink » + « Métavers » + « Smart Cities » + …

  2. Parabellum dit :

    Puissance de feu …une tête thermobarique …nous on a rien de rien pour taper loin et fort de ce genre…on a quoi pour appuyer.nos troupes d assaut ?

    • Castel dit :

      En principe, nous possédons aussi ce type d’armement :
      http://www.chars-francais.net/2015/index.php/engins-blindes/engins-divers?id=799

    • Matt dit :

      Nous n’avons rien….
      Nos gauchiste n’acceptent pas les arme de « destruction massive » comme pour les drones armés pendant longtemps…

    • Moddus dit :

      Le M270 LRU. Un lance roquette multiples, tirant des roquettes de 227mm jusqu’à 84km de distance.

      C’est déjà pas mal !

      • ji_louis dit :

        LRU, Lance Roquette Unique, non ?

        • Fred dit :

          …Unitaire. Et c’est la munition qui est « unitaire », c’est à dire non-multiple à sous munition (12 roquettes/84 km, ou 2 plus grosses/300 km non acquises par la France).

      • Parabellum dit :

        Pour accompagner des paras? Au liban on avait envoyer des 155 chenilles qui finirent dans le jardin de l ambassade…je crois.non il faut un matériel aéro transportable genre multitube sur chenillette ou buggy et un camion de soutien…on a aussi connu les 106 sans recul sur jeep…autre époque.mm…

        • Ion 5 dit :

          Aero transportable c’est bien.
          Aero largable, c’est mieux. C’est ce que les russes font depuis des décennies avec leurs BMD.
          (Parachute, rétrofusées)
          Leur défi serait plutôt à ce niveau la. Je dis serait, ne connaissant pas exactement le cahier des charges du Tornado pour paras…

      • STARBUCK dit :

        Avec des têtes thermobarique? Je ne pense pas

  3. Balthazar dit :

    « Sa portée maximale peut atteindre les 120 km, ce qui lui permet de couvrir une superficie de plus de 60 hectares ». C’est quoi le lien ?

    • Castel dit :

      Eh bien, comme il s’agit d’un tir de saturation, cela signifie que cela devrait détruire les positions ennemies sur au moins 60 hectares, c’est à dire pour situer les choses, dans un rectangle d’un km de large sur 600m de long , en théorie, bien entendu….

    • GS dit :

      Erreur mathématique je pense.
      L’idée est de dire qu’une batterie de lance-roquette peut tirer à 360° sur une distance de 120km.
      Soit 45 000 km² environ (si j’ai bien calculé).

      • Castel dit :

        A mon avis, vous devriez recommencer vos calculs, car 45000km2, représente une surface légèrement supérieure aux Pays Bas !! (42000km2)
        Donc, pour résumer, ce lance roquette multiple à une portée maximum de 120km, et, à l’endroit de l’impact, il est censé détruire tout ce qui se trouve sur une surface de 60 hectares, ce qui représente comme je l’écris plus haut, grosso modo, un km de large, sur 600m de profondeur, ce qui n’est déjà pas si mal…..

        • MERCATOR dit :

          @Castel
          On ne parle pas de la même chose « Les formules suivantes sont utilisées pour les calculs de cercle : l’aire est A = pi * r² et la circonférence est C = 2 * pi * r , dans laquelle pi est la constante du cercle (environ 3,14).
          Donc nous arrivons à 45238 km carre soit 4.523.800 hectares
          Donc le calcul théorique de la zone couverte à chaque degré d’angle correspond à 45238 km carré divisé par 360 soit 125.66 km carré ou 12500 hectares .
          Si la batterie reste fixe sans bouger d’un seul degré elle couvre en théorie 12500 hectares pour 120 km, mais l’impact des fusées étant réparti sur un kilomètre au maximum, on a 12500 divisé par 120 soit : 104 hectares

          • Castel dit :

            Effectivement, si vous considérez la couverture du L.R. sur un angle de 360°, mais la question de l’intervenant était de savoir quel était le lien entre les 120km de portée et les 60 hectares de superficie, il fallait comprendre que cela correspondait a la surface impactée lors de l’explosion des missiles à l’arrivée sur la cible….

          • Castel dit :

            Vos formules paraissent pour mesurer la surface d’un cercle, paraissent juste au premier coup d’œil , mais un militaire qu’il soit d’active ou ancien, doit conserver avant tout, les pieds sur terre …..
            Or, si vous prenez un carré de 120km de côté, vous arrivez à 14400km2, sachant qu’un cercle de ce diamètre , est forcément d’une surface inférieure.
            Donc, en reprenant la bonne vieille formule de calcul de la surface d’un cercle, vous prenez le rayon ( 60km en ce qui nous concerne) que vous multipliez par lui-même puis par 3,141116, ce qui nous donne 11308 km2….c.q.f.d.

          • Castel dit :

            Aie, c’est vous qui avez raison en fin de compte, il ne faut pas partir sur une portée de 120km au centre du cercle, mais sur 240k , (120km dans toutes les directions), donc, vu sous cet angle, cela couvre en effet une surface de plus de 50000km2…..

        • blondin dit :

          il a raison, avec une portée de 120km, vous pouvez couvrir 45 000 km², soit grosso modo les Pays bas. En étant au centre du pays, ça doit le faire à peu près.

      • MERCATOR dit :

        gs @ 45238 km carre plus précisément !

    • Edgar dit :

      Je penche pour l’avis de Castel. Encore faudrait-il savoir si cette surface de 60 hectares correspond aux effets du tir d’un seul lanceur (et toutes ses roquettes) ou d’une batterie entière (et toutes ses roquettes). Et la surface couverte doit varier suivant le genre de tête utilisée : avec des fumigènes (très utilisés par les BM-21), la surface (ou plutôt, le front) doit être bien plus large, avec des têtes explosives, probablement plus réduite. Les têtes à sous-munitions doivent êtres tirées de manière moins massives. Je ne dis rien des munitions chimiques.

  4. Pascal (l'autre) dit :

    Le retour des orgues du petit père des peuples!

    • Lothringer dit :

      Juste une petite réflexion,
      avec ce genre d’arme, on est plutôt dans la destruction massive de villes avant pénétration, genre la bataille de Berlin 1945 ?
      Si c’est le cas, les Russes restent bien ancrés sur leurs fondamentaux historiques : quand on fait la guerre, on fait AUSSI la guerre aux civils .
      C’est contraire aux lois internationales de la guerre, mais c’est pas grave car ce sont les vainqueurs d’une guerre qui écrivent (son) histoire, un peu comme le Massacre de Katyń 1940.

      • zardoz dit :

        c’ est surtout un procédé propre aux anglo-saxons il me semble, les anglais ont inventé les camps de concentrations pendant la guerre de boers en Afrique du sud, çà remonte déjà pas mal. Les Allemands ont inventé le bombardement des villes pendant la guerre civil espagnol, et ensuite l’ utilisation de missiles de croisières a ces fins, ont été les premiers à couler des bateaux civils (cf le Lusitania) avec des sous-marins. Les américains ont surpassés leur maître et n’ ont pas ménagé leur peine à bombarder des villes, Dresde entre autres pour les allemands, mais pour nous, Rouen, Le Havre, qui étaient loin d’ être des cibles stratégiques de premier ordre. Un peu de lucidité sur les vainqueurs svp.

      • Montagne dit :

        Ah les experts de dimanche… Hiroshima Nagasaki Dresden

      • Fred dit :

        Pas spécialement. C’est efficace pour détruire une concentration de troupe et/ou de matériels, un QG (Glonass), n’importe quel dispositif de haute valeur (radar, nœud de communication… etc).

      • Edgar dit :

        Pour continuer dans la lignée de Fred : très utile pour étendre un large rideau de fumigènes destiné à dissimuler une avance de blindés, pour faire tomber une pluie de roquettes explosives sur une ligne défensive juste avant un assaut, pour répandre une dose mortelle de gaz de combat sur le secteur d’implantation d’ un bataillon, …

      • Lothringer dit :

        @Montagne
        Euh…Dresden, c’est la réponse à Coventry.
        Hiroshima, oui , mais remarquez quand-même que pas Tokyo (beaucoup plus peuplée). Il se trouve que Hiroshima était (est) une ville industrielle et portuaire, donc impliquée dans l’effort de guerre japonais.
        Et le choix d’emploi de la bombe s’est fait après la difficulté des combats à Iwo-Jima et Okinawa, où les américains ont compris que les japonais se battraient jusqu’au bout et que ce serait une tuerie monstrueuse dans les 2 camps. L’emploi de la bombe a finalement fait moins de morts (certes…civils il faut le reconnaître) que la continuation de la guerre « conventionnelle ». Entre 2 maux, on choisit le moindre.
        Expert du samedi, j’accepte l’ironie, mais du dimanche…pas tout à fait.

        @zardoz
        On peut aussi citer le bombardement de Reims (cathédrale lourdement endommagée) par les Allemands pendant la 1GM.
        Rouen, Le Havre (…ville portuaire donc stratégique quand même).
        Dans la liste vous oubliez d’autres villes comme Saint-nazaire par exemple (port + base militaire allemande de sous-marins ; la base a résisté aux bombardements……….pas la ville)
        Cela rejoint partiellement ce que je disais : de sont les vainqueurs qui écrivent l’Histoire.

        @Fred & Edgar
        Merci de votre réponse argumentée
        Mais n’est-il pas « moins contestable moralement » de se contenter de faire le siège « passivement » de la ville et de la rendre inefficace, comme le siège de Metz en 1870 où l’armée française était repliée-encerclée. Certes, les armes et équipements technologiques militaires ne sont plus les mêmes depuis cette époque.

  5. Jul dit :

    C’est là qu’on voit que les Russes on clairement comme pilier fondamental leurs VDV pour stratégie extérieure de dissuasion, en plus de l’arme nucléaire et de leurs missiles de croisière hypersonique. INCROYABLE de voir quand France on a rien pour faire peur…

    • Jack dit :

      Vous semblez ignorer que la France possède aussi de quoi tuer des centaines de millions de personnes. Mais dit comme ça, c’est vrai que ça ne fait pas peur…

      • olivier 15 dit :

        Jack, comme je l’ai dit plus haut, il faut un président à cou…les. On est tranquille, à ce niveau ( et les ennemis aussi. )

    • PK dit :

      Absolument pas. Les VDV sont juste un concept de TAP qui est différent de celui de l’occident, qui n’a que des TAP légères. Les Russes misent sur des TAP lourdes. Les TAP n’ont rien à voir avec la dissuasion (en général, ça va même avec la stratégie contraire, celle de l’attaque…).

      Pour le moment, personne ne sait quel concept est le meilleur.

  6. Oliver dit :

    Des lors que les russes se sont amusés à brouiller le GPS en Mer Noire, le système Glonass le sera tout autant. Idem pour le Beidou du Panda qui n’aime pas les tenniswomen à forte tête !

  7. Félix GARCIA dit :

    Russia successfully counters US’ military threats — Chinese Defense Minister
    Wei Fenghe also noted that China had completely withstood the US pressure and deterrence
    https://tass.com/world/1365217

    Ambiance …

  8. Daniel BESSON dit :

    Cit :[ la semaine passée.]

    Le 19 novembre , c’est à dire le jour de la  » Saint Canon et Sainte Fusée  » en Russie . Cette journée commémore les salves d’artillerie et d’engins GRAD tirées le 19 novembre 1942 lors du début de la contre-offensive Sovétique à Stalingrad .
    C’est la journée des forces de missiles et l’artilleur ( День ракетных войск и артиллерии ) où toutes les boites du CMI Russe annoncent leur nouveau catalogue .
    https://iz.ru/1251874/anton-lavrov/bespilotniki-pomogaiut-nam-porazhat-tceli-v-rezhime-realnogo-vremeni

  9. TRENT dit :

    « Envisage » la Russie n’a pas d’argent pour envisager.
    Tout le marketing grotesque sur sa fabuleuse capacité technologique est en contradiction
    avec l’état déplorable de leurs navires.
    A la tête du pays, une bande de margoulin qui maintiennent l’ordre à coup d’élections truquées,
    d’opposants assassinés ou emprisonnés, de pillage des revenus des ventes de matières premières.

  10. HMX dit :

    Comme évoqué sur un post précédent consacré à l’artillerie, la France devrait rapidement engager, seule ou en coopération limitée, la conception d’un système de lance roquettes multiples (LRM). Il s’agit de donner une descendance à nos 13 (!!) malheureux LRU, survivants des coupes budgétaires. C’est en principe prévu dans le cadre du lointain et hypothétique programme CIFS, mais vu le contexte, ce programme ne verra jamais le jour, ou arrivera avec 15 ans de retard, alors que nos besoins sont immédiats.

    Le LRM est appelé à jouer un rôle majeur dans le cadre d’un conflit de haute intensité, en ayant la capacité d’aller frapper des objectifs très au delà de la portée des tubes d’artillerie « classiques », dans une zone d’action en principe dévolue à l’aviation mais qui risque fort de se révéler inatteignable en pratique, car saturée de systèmes de défense sol-air de toute nature. Cette problématique semble avoir été évacuée de la doctrine française et occidentale, dans la foulée de la RMA et de l »‘Air Power ». A l’heure où nous comprenons lentement que la supériorité aérienne ne nous est plus automatiquement acquise, et que les combats se gagneront ou se perdront au sol (comme hier…), il serait bon de se remémorer certains fondamentaux…

    On pourrait ainsi envisager la conception d’une famille de munitions modulaires, partageant une électronique commune (GPS/Galileo/inertiel), et la capacité à être lancée indifféremment par le même lanceur : une « petite » roquette, d’un diamètre proche du 122mm russe avec une portée pratique supérieure à 100km, et une « grosse » roquette (227mm voir au delà) capable de taper au delà de 200/300 km. Les porteurs pourraient être de type léger (camion facilement aérotransportable), et une version plus lourde avec davantage de capacité d’emport (chenillé ou non ?). Une capacité de tir « à froid », c’est à dire avec allumage du moteur après éjection de la munition, serait également appréciable pour augmenter la sécurité de mise en œuvre, tout en permettant de mieux camoufler les véhicules lanceurs, par principe vulnérables aux drones et autres munition rôdeuses adverses.

    Les charges militaires seraient conçues pour être facilement interchangeables, y compris sur le terrain : anti-infrastructures, effet de souffle, sous munitions anti véhicules/anti chars, thermobariques, essaim de drones suicides, voir pourquoi pas à terme une version IEM.

    Un tel système, clairement orienté « haute intensité », apporterait un gain considérable à l’AdT, et serait susceptible d’intéresser en retour de nombreux pays de l’OTAN. A noter qu’une version navale dérivée du système pourrait également être développée avec un grand intérêt pour la Marine Nationale, dans le cadre du soutien à l’action amphibie et plus globalement à l’action vers la terre.

    • Philippe dit :

      Excellente contribution à ce forum.

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ A noter qu’une version navale dérivée du système pourrait également être développée avec un grand intérêt pour la Marine Nationale, dans le cadre du soutien à l’action amphibie et plus globalement à l’action vers la terre. ]

      https://www.youtube.com/watch?v=py0yhkMDt0k

      Il y a même le chargeur automatique

      https://www.military.com/video/rockets/artillery-rockets/navy-automatic-rocket-artillery-1942/2536439296001

      « Je vous préviens qu’on a la puissance de feu d’un croiseur et des flingues de concours. »

    • Plusdepognon dit :

      Le fait que l’on ait signé des traités sont la raison de l’interdiction des LRM et du fait que nous ayons 13 pauvres LRU désemparés et sans successeur.

      À voir aussi, ce que deviendront les mortiers de 120 mm simples qui sont dans nos comptes et avec lesquels ont fait quelques raid artillerie avec nos rares hélicoptères…

      Pour beaucoup plus bas et plus léger et pas en artillerie, j’espère qu’on lâchera l’AT 4 CS et que l’on prendra du Carl-Gustaf, pour les mêmes raisons.
      https://mobile.twitter.com/ChrisleCajun1/status/1463558285756411911

      Depuis que les militaires US l’ont fait amélioré, cela vaut bien mieux que de se traîner un AT4, surtout une fois que la munition est tirée, mais on ne jette jamais rien dans l’armée de terre française…
      https://youtu.be/GkYJmWVwaxE

      • HMX dit :

        Sauf erreur, ce qui est « interdit » (traduction : que nous avons choisi de nous interdire à nous même, alors que d’autres s’en sont bien gardés…), ce sont les armes à sous munition anti-personnel, qui équipaient certaines roquettes tirées depuis les LRM. Les autres types de roquettes restent a priori « autorisées ».

        • Plusdepognon dit :

          @ HMX
          Tout est bon dans l’interprétation pour diminuer la défense des français.

          Mais sérieusement pour le fantassin, remplacer l’AT4 merdique par le canon sans recul Carl Gustaf serait un énorme progrès !
          https://youtu.be/oDv_gs3EhAY

  11. Thierry dit :

    Le lance roquette est une arme de saturation, peu utilisable en milieu urbain sauf à raser la ville ou le quartier visé sans faire de discernement.

    Nul doute que les Russes l’utiliseraient dans une guerre de conquête extérieur, mais oseraient-il l’utiliser contre une force armé ennemi sur son propre territoire sachant que la population civil russe en paierait le prix fort ?

    la mode aujourd’hui c’est plutôt les bombes à guidage laser qui font aussi des victimes civils mais quand même bien moins que le lance roquette multiple.

    • HMX dit :

      On peut bien sûr raser une ville avec des LRM tirées massivement en salves, les russes l’ont prouvé… Dans l’imaginaire collectif, le LRM ne sert qu’à ça. Mais au 21ème siècle, on peut aussi faire différemment. Le LRM n’est pas qu’une arme de saturation. Avec un guidage inertiel de dernière génération, couplé à un GPS/Galileo, on peut obtenir une précision métrique à des dizaines de kilomètres. En clair au lieu de raser le quartier, on rase juste la maison, ou l’immeuble dans lequel sont retranchés des combattants ennemis. Pas nécessairement besoin de tirer plusieurs roquettes. Dans sa version « moderne » et occidentale, le LRM est donc avant tout une arme de précision à très longue portée (particulièrement utile en environnement urbain pour un usage anti-infrastructures) tout en gardant la possibilité secondaire d’être employé plus massivement comme arme de saturation et d’interdiction de zone dans des environnements plus ouverts (usage antipersonnel, et/ou anti véhicules).

      Notre AdT aurait tort de se priver plus longtemps d’un tel système d’arme, qui se révèlera quasi indispensable dans de futurs conflits haute intensité, lorsque l’aviation ou les hélicoptères ne seront pas en capacité de frapper rapidement des cibles à longue portée, en raison de la densité des défenses sol/air adverses…