Ravagé par un incendie, le navire d’assaut amphibie USS Bonhomme Richard aurait pu être sauvé

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

30 contributions

  1. MimiDax dit :

    Des pompiers d’une base navale qui n’ont pas les tuyaux adaptés pour se connecter avec les bateaux qu’ils sont charger de secourir, c’est un comble pour une marine qui prétend être au top
    Qu’est ce qu’on a fait des tuyau, des lances et de la grande échelle…….

    • Titeuf dit :

      Excellent
      Mais c’est vrai que pour « LA » grande marine qu’est celle des Etats Unis cela la fout mal…
      Beaucoup de laisser aller quand même…

    • Mathias dit :

      Source ?

      • Marsouin dit :

        « Source ? » : la source et le lien y référant sont dans l’article. Faites un petit effort (lire l’article que vous commentez par exemple).

      • Marine dit :

        Ce même article ?

        Avant-dernier paragraphe : « Un exemple : « Les pompiers de la base ont également signalé que les raccords de leurs tuyaux n’étaient pas compatibles avec ceux utilisés à bord des navires » de l’US Navy, relate le rapport. « 

      • Harambe dit :

        C’est écrit dans l’article, vous ne l’avez pas lu ?

        • JC dit :

          Peut-être que certains lisent le titre de l’article et se dépêchent de commenter.

    • ClémentF dit :

      pas de panique il nous les faut !

    • vascocap dit :

      trop cher….

    • Félix GARCIA dit :

      Je crois que j’ai trouvé l’explication. Voici les images de l’intervention :
      https://www.youtube.com/watch?v=_kl8r2nkLFY

    • Marmar dit :

      Affligeant en effet.
      Dans la mar-mar avec des équipages largement plus restreint au drydock il n’y a pas un travail de soudure ou impliquant un risque incendie sans un « pompier » pour superviser.

  2. tow dit :

    La négligence dans la sécurité fonctionne bien tant qu’il n’y a pas de problèmes…
    Et c’est partout pareil!

  3. jojo dit :

    je tombe de ma chaise. Marine française, il y a 15 ans les ponev en formation avait l’extincteur, l’appareil respiratoire, le local enfumé, et peut être le feux simple dans local simple oui je crois en 1 mot, dans la formation initiale du matelot le gus pouvait mettre en batterie et utiliser une lance incendie pour au minimum faire de la protection. Mettre en œuvre et utiliser un extincteur en primo intervenant. Donner l’alerte et pas en dix minute. De plus pour notre sous marin pas d’équipage à bord, c’est nouveau, moderne donc super bien et très intelligent. Sur les bâtiment de la royal les exercice incendie c’est tout les jours pour l’équipe de service, et tout les jours en mer. Les connections incendie des marins pompiers des ports sont compatible, de mème que ceux des pompiers civil. Donc ont est meilleurs? Mais tout de mème je suis abasourdis par l’amateurisme de l’us Navy, toute? ou uniquement qu’elle-que bateau et la base de San-Diego

  4. Thierry dit :

    A décharge on pourrait citer que cet classe de navire embarque 2600 hommes lorsqu’il est en mer et qu’il n’y en avait que 200 lors de l’incendie à quai, les spécialistes en la matière n’étaient sans nul doute pas à bord pour activer les systèmes adéquate, et c’est là une faute car il arrive souvent qu’un navire prenne feu lors de travaux de soudure, et que les précautions auraient voulu que le système anti-incendie soit prêt à servir avec les gens compétents.

    Un sabotage n’est nullement exclu, parce que 4 jours pour neutraliser l’incendie c’est quand même excessif et même sans précédent à ma connaissance.

    • breer dit :

      Il est certain qu’il y a eu des négligences à divers degrés, et certains détails paraissent incroyables ! la base Navale de San Diégo, la plus importante sur la côte Pacifiques des USA, et qui existe depuis des lustres, n’aurait même pas des bornes incendies et des raccords de tuyaux compatibles entre les navires et les quais !!!?? ça parait tellement énorme.. Par contre pour avoir été en affectation sur un PA durant 3 ans (le Foch) et presque un an en grand carénage, il faut avouer qu’un grand chantier sur un bâtiment aussi gros devient un véritable foutoir, et désorganise totalement la circulation à bord, l’accès aux locaux devient plus compliqué, beaucoup d’installations et d’équipements ne sont plus fonctionnels etc etc..
      Il faut l’avoir vécu au quotidien pour le visualiser. Les équipages à bord à ses moments ne sont pas forcément les plus opérationnels, (la majeure partie étant réaffectée sur d’autres unités), y compris en terme de sécurité (qui parfois est aussi faite par les ouvriers des chantiers eux mêmes mais sur la journée de travail). Il y a souvent des risques de départs d’incendie durant ces travaux mais, souvent très vites maitrisés. Si un membre d’équipage ou un ouvrier mal intentionné connait assez bien le navire, il peut très bien dès lors mettre le feu dans un endroit isolé. Un gros bâtiment en chantier n’a plus rien à voir avec un navire opérationnel et son équipage au complet et en principe formé et entrainé.

  5. Pyrrhus dit :

    On pourrait paraphraser: « Ravagées par un incendie, la flèche et la toiture de la cathédrale Notre-Dame de Paris aurait pu être sauvées ». Manifestement, le système global de sécurité contre l’incendie y a été défaillant. Mais … on n’a guère entendu parler de ce système de sécurité. Pour un chantier dans une structure en bois, il existe des normes « incendie » depuis longtemps. Etaient-t-elles appliquées à la lettre ?

    • Ératosthène dit :

      @Pyrrhus : J’espère bien que quand Z. sera élu, il y aura une enquête pour déterminer l’origine de l’incendie.

  6. farragut dit :

    Finalement, heureusement que l’incendie de la Cathédrale Notre Dame de Paris s’est produit sur terre, et non pas sur un chantier de maintenance (sous-traitée) de sous-marins nucléaires d’attaque…

    Ah, on me dit que cela a été quand même le cas pour le SNA Perle, du fait de la délégation à un industriel de cette opération! Désolé, je croyais que c’était simplement l’inconséquence de la réduction des coûts de surveillance de sécurité qui avait conduit le diocèse à établir trois contrats de surveillance distincts, avec trois gardiens de sociétés différentes n’ayant pas les connaissances pour activer les diverses alarmes…

    http://www.opex360.com/2020/09/20/incendie-du-sna-perle-pour-le-general-lecointre-lexternalisation-de-lentretien-des-navires-a-ete-une-erreur/

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Incendie_de_Notre-Dame_de_Paris
    https://www.francetvinfo.fr/culture/patrimoine/incendie-de-notre-dame-de-paris/notre-dame-de-paris-les-investigations-entrent-dans-leur-derniere-phase_4294401.html
    https://www.sudouest.fr/tourisme/patrimoine/notre-dame-de-paris-l-enigme-de-l-origine-de-l-incendie-reste-a-resoudre-2114591.php

    En gros, les grandes opérations de réduction de coûts d’exploitation des services publics (RGPP, MAP) fonctionnent parfaitement dans un monde…parfait !
    Pour le monde réel, celui où les Armées opèrent, comme pour la conception des SI, il faut tenir compte de « l’adversaire » omniscient, celui qui choisira toujours la faille qui lui permettra d’emporter la mise, la bataille, ou la guerre d’influence. Comme disait le Général Lecointre, les politiques à la tête des Armées ne connaissent pas l’Armée…
    Suggestion: inclure une exigence de participation des candidats à l’élection présidentielle (ou des hauts fonctionnaires et autres Enarques) à un « stage » en environnement réel, genre simulation d’incendie dans un sous-marin, ou… dans une cathédrale ?

  7. Momo dit :

    « Les pompiers de la base ont également signalé que les raccords de leurs tuyaux n’étaient pas compatibles avec ceux utilisés à bord des navires » de l’US Navy

    Ce point là, seul, suffit pour faire le grand-ménage et ouvre grand la porte aux mises en retraites massives. S’il est confirmé.
    Il y a déjà eu un incendie en 2012 donc et personne n’avait noté cela? De plus même sans incendie il y a des exercices, normalement, qui sont fait pour identifier les dysfonctionnement et adapter procédures et matériels.
    Il y a aussi des responsables sécurité dont c’est juste le boulot. Et au tout départ il y a des concepteurs/designers de spec qui théoriquement ont du vérifier ce genre de détail.
    Si vraiment ils en sont là c’est grave, quelle est la prochaine bourde? Les priorités sont à réviser d’urgence, c’est le genre de blague que l’on attend plutôt à l’est ou au sud (sorry).
    Le niveau est décidément en baisse aux US, ça fume peut être un peu trop devant netflix.

    • Nike dit :

      Quand on voit les normes civiles anti-incendie Américaine (NFPA) on est très surpris de ce genre de problème chez les militaires US. Les normes US civiles ne font vraiment pas rire dans les bureaux d’études…

    • Raymond75 dit :

      Cela montre qu’il n’y a JAMAIS eu de collaboration ni d’exercice avec les pompiers civils !

  8. Dupuis dit :

    La première mission d’un équipage est de veiller à ce qu’il n’y est pas le feu à bord , donc le premier métier d’un marin c’est avant tout pompier ; il en va de la survie de tous à bord . Ici nous sommes sans doute en face d’une situation d’abandon , peut-être par manque de moyens ce qui entraine le découragement de tous , face à l’adversité . En extrapolant le drame de ce navire , c’est ce qui attend nos sociétés occidentales ; il y aura bientôt le feu partout , au sens propre comme au figuré , par la faute de décideurs incompétents et des exécutants tellement démoralisés , que plus personne ne réagira face à la catastrophe gigantesque et ingérable qui nous attend .

    • Ératosthène dit :

      @Dupuis : Rome est morte après avoir acueilli les pauvres barbares pourchassés par les Huns.

  9. Prof de physique dit :

    L’important est d’avoir une US Navy inclusive pour les personnels LGBTbidules++ ainsi que les genderfluides divers.
    Le reste n’est qu’archaïsmes.

    • tschok dit :

      C’est marrant cette façon de rendre les gens qui ne sont pas dans les normes sociales responsables des catastrophes qui se produisent, même indirectement.

      Ce n’est pas un archaïsme, c’est un atavisme.

      « Un atavisme, du latin atavi, en biologie évolutive du développement réfère à la réapparition d’un caractère ancestral chez un individu qui normalement ne devrait pas le posséder. Ce trait peut soit avoir été perdu, soit avoir été transformé au cours de l’évolution » (Wiki)

      On est au XXIe siècle, dans une société civilisée, et normalement on devrait en avoir terminé avec les réflexes homophobes. Eh ben non. Le truc est encore présent dans les comportements et ressurgit à l’improviste à l’occasion d’un article sur un incendie à bord d’un navire.

      En plus, vous savez même pas si le type poursuivi est LGBT ou pas, quoi. C’est du 100% je tente ma chance.

      • PK dit :

        « On est au XXIe siècle, dans une société civilisée, et normalement on devrait en avoir terminé avec les réflexes homophobes. »

        Ce genre de réflexe étant parfaitement inhérent au genre humain (génétiquement, on est programmé pour se reproduire et la nature a voulu que ce ne soit qu’un homme et une femme qui puissent y arriver, il est totalement naturel d’éprouver une répugnance pour toute perversion qui mettrait en œuvre ce penchant naturel), je ne vois ce que le XXIe siècle vient faire là-dedans.

        À moins que le XXIe siècle n’ait reprogrammé la génétique humaine ? Vous confondez civilisation (et encore, dans votre bouche, il s’agit d’appliquer seulement d’appliquer vos idées à vos compatriotes… de préférence de force) et nature humaine. La civilisation est la mise en commun d’un code de conduite basé sur le regroupement d’individus. En théorie, pour qu’une civilisation puisse exister, elle ne doit pas contre-carrer la nature des individus qui conduit à leur existence.

        Je vous le fais plus clair, puisque vous êtes dur de la feuille : si demain, on est tous pédés, après-demain, on est tous morts (et pas forcément que du SIDA).

      • Gaulois78 dit :

        Mais vous probablement que oui…
        Contrairement à vous, je vis au 21 ème siècle, dans une société dure, violente avec un semblant de vernis civilisé…
        Un homme + une femme ça peut faire des enfants…
        2 femme non…
        2 hommes non…
        Les autres cas pathologiques je n’en parle pas…
        C’est dit sans animosité quelconque, c’est la mère nature régie la vie, pas l’eugénisme professé par les enfants du Dr Mengele…

  10. PK dit :

    « Plus tard, il a été établi qu’un marin du bord était à l’origine de l’incendie. Celui-ci saura, le mois prochain, s’il sera traduit ou non devant une cour martiale. Pour le moment, on ignore les faits qui lui sont reprochés, »

    Il avait écrasé son mégot sur une poutrelle d’acier de 30 cm de diamètre qui s’est enflammé spontanément.

  11. aldo dit :

    Dans ce genre d’événement seuls ceux qui savent de quoi ils parlent devraient avoir le droit de donner leur avis. En l’occurence ici des marins qui ont navigué. Pour les autres, dont je fais partie, le « ya qu’à faut qu’on » est toujours facile .

  12. Mtk dit :

    Ce sont des manières de riches, aux USA on jette et basta ! En France, on aurait découpé l’avant pour la souder avec l’arrière d’un vieux batiment démobilisé ! Autre mentalité, autres moyens aussi !