Le contrat grec aura un impact « limité » sur la livraison des frégates de défense et d’intervention à la Marine nationale

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

187 contributions

  1. Pistoule dit :

    Eh ben dis donc c’est plus possible ça ! Est-ce que Parly ne serait pas aux ordres d’une puissance méditéranéenne étrangère dont je terrai le nom ?

  2. Barfly dit :

    Il y a de bonnes intentions, on veut vendre des armes, jouer dans la cours des grands mais nous n’avons pas la capacité industrielle pour suivre la cadence.

    Du coup c’est notre armée qui en pâtit.
    Comme toujours en France : « les autres avant nous ».

    • Le Breton dit :

      D’ailleurs pourquoi la MN n’a pas garder les trois corvettes Gowind, elles nous auraient été bien utiles dans le Pacifique.

    • lym dit :

      Il ne faut pas raisonner comme si c’était un jeu à somme nulle non plus: Cela s’accompagne d’un partenariat et si la Grèce n’avait pas les moyens d’agir sur l’est de la méditerranée et en particulier contenir les turcs, nous devrions sans doute y aller nous mêmes avec des moyens à nous.
      Dans ce cadre, retarder un peu nos livraisons n’est pas un aussi gros problème que s’il s’agissait de vendre dans un coin du monde plus éloigné/qui ne nous concerne guère.

    • 341CGH dit :

      Ne soyez donc pas autant négatif !
      Le seul bémol, c’est que les belles promesses d’équipements pourraient disparaître après la présidentielle sous la pression de l’UE( = l’Allemagne) qui veut une monnaie forte et dans ce but, une réduction des dépenses publiques.

    • Loufi dit :

      Après les commerciaux incapables de naval group, on va voir les nullos de la production. Sans compter quelques grève de cgtistes ou gilets jaunes a naval prout.
      1) espérons qu’avec l’effet d’échelle, il y ait plus de commande pour la MN. Ou au moins qu’il y ait des crédits pour des gowind.
      2) naval group n’a qu’à se dimensionner comme il faut. Il y a des dizaines de chantiers navals en France qui peuvent donner un coup de main !

  3. oryzons dit :

    Il n’y a pas assez de frégates de prévus actuellement pour la Royale.
    Pas assez de soums non plus.
    Ni assez de Rafale.
    Ni assez de drones.

    On est passé d’un budget de 32 Mds en 2017 à 41 Mds à 2022. Il est d’ores et déjà prévu que celui-ci continue d’augmenter sur le quinquennat suivant pour aller à 50 Mds.

    Donc en réalité on est actuellement dans une phase de rattrapage et de remise à niveau qui était nécessaire.
    Viendra ensuite la hausse capacitaire.
    Il est pour moi évident qu’il y aura de nouvelles commandes de FDI, mais pour faire la jointure au niveau industriel il fallait cette commande.

    La prochaine décennie va offrir des hausses capacitaires, chose inédite depuis les années 80.
    On a failli attendre.

    • Soult dit :

      8,6 milliards de surcoûts non financés et une hausse conditionnelle après les élections. Mais souhaitons que votre prédiction se réalise.

    • Ar-Men dit :

      En même temps, la  »royale » n’a jamais assez de quoi que se soit. même si le budget de la défense leurs était intégralement alloué, il n’aurais pas assez.

      • Royal Marine dit :

        Le budget de la Marine exige visibilité et constance… En avez-vous trouvé depuis 1981?
        D’autre part, celui-ci devrait dépendre des missions définies comme minimales par le pouvoir politique (contrat opérationnel…). Où est la cohérence, quand les missions ne cessent d’augmenter, mais que les effectifs sont en baisse depuis Sarkozy, et que le matériel datant de plus de 40 ans, n’est pas remplacé?
        Alors vous qui vous pensez comme un phare, réfléchissez un tantinet avant de donner votre avis ridicule, et surtout de voter aux prochaines élections…

      • Durandal dit :

        Quand vous voyez le nombre des navires fondrent depuis 50 ans alors que le domaine maritime Français reste le même, le 2e au monde, il y a de quoi le dire…
        Et dans le monde nous n’avons pas que des copains, et quand ils regardent le domaine maritime Fr et qu’ils regardent l’état de sa flotte, la france devient une cible de choix.

    • Polymères dit :

      Oui c’est ce que je m’évertue à rappeler ici à ceux qui veulent tout, tout de suite.
      L’actuel LPM est bel et bien une LPM qu’on peut qualifier de « rattrapage », elle concrétise le lancement de programmes qui ont été retardés. On se retrouve encore aujourd’hui avec beaucoup de choses à faire mais qui sont « en cours », que ce soit de nouveaux programmes ou par des commandes (qui ne se concrétisent pas en 2 mois, l’argent ne fait pas tout, il y a une logique industrielle à suivre et à préserver).
      Ce sentiment ou on est encore avec pleins d’urgences, n’est que de courte durée, mais certains ne veulent pas voir plus loin que le bout de leur nez. En fait beaucoup d’entre eux « aiment » quand il y a des problèmes, ils sont actifs pour critiquer, pour dénoncer. C’est ainsi qu’ils manifestent leur « passion » pour les armées, une passion « critique ».

      Pourtant qu’il est bon d’avoir un regard lucide, avec du recul, une argumentation autre que « il faut » ou « ça ne suffit pas ». Il faut arrêter de se plaindre du passé en pensant que ça va changer le présent, il faut voir la situation et voir comment l’améliorer. Alors oui on a ceci ou cela à faire, oui il faut de l’argent, mais non tout ne se fait pas en 2 ans, avant de vouloir plus de frégates, il faut déjà remplacer ce qu’on a.
      Cette phase de remplacement c’est celle dans laquelle on est, même si certains ne veulent pas le voir pour des raisons politiques, la décennie 2020-2030 sont des années qui voient un renouvellement massif de ce qu’on a. Bien entendu quand on ne veut pas comprendre cela et qu’on cherche sans arrêt à avoir des chiffres en plus car on pense que le problème n’est que quantitatif. La situation actuelle c’est celle ou le retard de nombreux programmes, ou l’allongement ou le repoussement d’autres programmes, les différentes réformes qui ont vu les forces se réduire puis à partie de 2015 reprendre du volume, fait qu’aujourd’hui on est dans une phase ou on a beaucoup de choses à faire en même temps. Ces choses on doit les faire dans les limites industrielles, financières, humaines, car il ne suffit pas de vouloir 10 frégates de plus aujourd’hui si de toute façon vous ne pourrez pas les produire avant plusieurs années, ou que vous n’avez pas l’équipage si par miracle on pourrait les construire en 6 mois.
      Même si certains (toujours les mêmes et ils savent qui ils sont) ne veulent pas voir que pour 2030 on a un gain quantitatif dans certains domaines et qualitatif dans d’autres, j’avais donné l’exemple l’autre fois des presque 4000 Griffon et Serval en lieu et place de 2660 VAB ou encore des 50 A400M en lieu et place de Transall, mais c’est aussi le cas dans le ravitaillement en vol. Bref les gains sont là, encore faut-il vouloir les voir.

      Au vue des financements du budget à venir et des renouvellement prévus pour 2030, je l’ai souvent expliqué ici, il y aura ce qu’il faut, on aura une largesse bien plus grande que pour cette LPM par rapport à ce qui restera à renouveler en sachant que la prochaine grande phase est en 2040, soit plus de 10 ans après.
      Cette largesse financière fera que dès qu’on se penchera sur la prochaine LPM on constatera qu’il y a du budget pour faire plus et c’est uniquement à ce moment qu’on comprendra et qu’on verra les fruits de ce qu’on fait maintenant. On disposera d’un excédent budgétaire que beaucoup ne veulent pas comprendre car voyant uniquement le présent. Pourtant c’est logique, on ne peut pas augmenter un budget de 32 à 50 milliards, sans modifier le format de l’armée et en ayant accomplit un quasi renouvellement des principaux équipement de l’armée de terre, de la marine et de l’armée de l’air, ceci même s’il y a toujours des choses ici ou là. Beaucoup de ce qui sera livrés dans les années 2025-2030 seront financés dans l’actuel LPM, les FDI sont un exemple parmi d’autres.

      Prenons l’exemple de la marine, ne nous acharnons pas de savoir si une FDI viendra 6 mois plus tard en faisant passer cela en une catastrophe dans laquelle on ne se relèvera pas.
      Pour 2030:
      -Les 6 SNA du programme Barracuda livrés le programme SNLE 3G en cours pour des renouvellements prévus après 2035.
      -Le PA et les 3 PHA
      -2 frégates Horizon
      -8 FREMM
      -5 FDI
      -10 patrouilleurs océaniques (remplaçant les Avisos)
      -9 patrouilleur outre-mer
      -Une multitude de petits navires de surveillance/action côtières (VCSM, VPDMP, VSP, PCG, pousseurs/remorqueurs)
      -4 pétroliers ravitailleurs
      -8 Bâtiments multi-mission et d’assistance outre-mer
      -3 navires hydro-océanique
      -Renouvellement global des moyens de lutte contre les mines (BGDM, MLCM, GPD)

      Tous les navires que je donne sont récents et ne seront pas en urgence de remplacement avant au moins 2040.

      En fait en terme de navires, il restera les 6 frégates de surveillance (prévus pour l’après 2030) qui pourraient être des FDI si un tel choix se fera dans la prochaine LPM et c’est globalement tout en dehors de quelques navires spécifiques.

      Dans l’aéronautique navale, tous les rafale sont là et seront pour la plupart dans une version très récente. L’arrivée de drones se fera aussi, le renouvellement des 3 Hawkeyes, le HIL (Guépard) aura déjà débuter à renouveler les hélicos légers, les 13 AVSIMAR (FALCON 200 LXS) seront livrés, les 27 NH90 sont livrés, restera les avions de patrouille maritime dont le programme sera lancé.

      On voit bien au niveau maritime (mais c’est aussi le cas ailleurs) qu’on arrivera en 2030 avec un volume de force à renouveler très réduit, que même si on va anticiper l’horizon 2040, on aura une largesse financière qui permettra dès 2024 d’accélérer certains remplacements prévus dans les années 2030-2040 , de peut-être revoir à la hausse certaines prétentions comme celle de remplacer les frégates de surveillance par des FDI. On verra aussi des programmes d’améliorations qualitatives (modernisations, augmentations de capacités) de choses existantes, une probable révision à la hausse de notre format d’armée est prévisible, ce sera là ou l’on pourra voir augmenter le nombre de frégates par exemple et ou certains ici seront comblés.

      Mais n’oublions pas que dans les armées, il n’y a jamais un niveau suffisant. Si demain on a 2 PA, on en voudra un 3e, si on a 20 frégates on se dira que 25 serait pas si mal, ce sera sans fin et c’est ce qui mène bien souvent à des courses à l’armement irréfléchies.

      • LEONARD dit :

        @Polymères
        Globalement d’accord, avec quelques ajouts:
        – Les PHA auront 25/30 ans en 2030.
        – Les Rafale Marine seront rincés
        – Le budget SNLE NG nous promet des records.
        – Les budgets drones et IA sont à doper.
        – Il y aura des surcoûts « réarmement » en refonte de toutes les unités de surface.
        Ailleurs,
        – Le SCAF va coûter plus qu’un bras
        – Le remplacement des E3 va devoir se faire pour 2030.
        – L’ABM de thêatre est indispensable et c’est cher.
        – Cyber, réseaux, spatial, vont plus que grignoter du budget.

        Mais d’accord avec vous, réflexe de survie de toute administration: Augmenter son budget.

        Dernier point: L’objectif, c’est 2% du PIB en 2025, ça fera 50 milliards.( à la louche).

        • Math dit :

          Sur la partie IA, il faut voir si c’est la voie à suivre. Peut-être pas pour les équipements de terrain. L’IA comme toute l’électronique est au moins en partie dépendante du contrôle du spectre électromagnétique. Et ça n’a rien de certain. Dans ce domaine, nous pouvons nous y mieux nous défendre. D’autres pays ont tous les moyens pour se montrer offensifs.
          Ça nécessite un peu de réflexion. Si on a une IA sur des drones et qu’ils sont flingué ou piratés, ça n’ira pas loins. Et de ce côté là… notre maîtrise est en chute libre.

      • Tempo dit :

        Vos arguments sont tout à fait recevables par mer calme et temps clair. Nul besoin d’être un contempteur de la Royale pour être perplexe sur ses capacités et plus largement celles de nos armées.
        Beaucoup de projets sont en cours quand il ne sont pas sujets à des turbulences qui les retardent (SCAF, MGCS) quand ils ne sont pas remis en question (MAWS) reportés (CIFS)
        On peut tout à fait comprendre les contraintes budgétaires et industrielles mais les menaces se précisent en Méditerranée et en Indo-Pacifique et risquent de ne pas attendre patiemment notre montée en puissance.
        (L’état major US anticipe un conflit majeur au cours de la 2ème partie de cette décennie)
        Les budgets défense de la Chine et de la Turquie représentent un pouvoir d’achat en armement équivalents aux dépenses des US et de la France avec une accélération technologique crédible dans bien des domaines par rapport à ce quel elle était il y a peu de temps.
        Où sont les drones aériens et sous-marins, à vocation offensive? Notre défense sol-air approchée? Les munitions vagabondes? Les armes hypersoniques? Les blindés médian chenillés? Tout ceci doit être sûrement à l’état d’étude chez nous mais cela est d’ores et déjà opérationnel pour la Chine et dans une moindre mesure pour la Turquie.
        Et puis il y a l’exportation où des choix hasardeux amènent à disposer de matériels sous-armés en petite quantités rendant nos offres peu compétitives (Egypte, Indonésie, Maroc?).
        Le syndrome du trop peu trop tard reste encore très prégnant, d’où une certaine frustration compréhensible. Je souhaite que ce que vous évoquez se déroule selon vos prévisions et que rien de désagréable ne se produise d’ici 2040 sous quelque forme que ce soit.

      • Mica X dit :

        Merci pour cet éclairage qui est bien argumenté et compréhensible pour le néophyte que je suis.
        En espérant que l’avenir soit ds cette ligne….

      • Royal Marine dit :

        Dans les Armées, il n’y a jamais de niveau suffisant… C’est votre vue… Courte, trop courte!
        Les Français considèrent que la seule administration qui fait bien son boulot, et gère bien son budget, sont les Armées! Cherchez l’erreur! Allez voir comment sont gérés vos deniers par Bercy, l’Education nationale, ou la Justice…
        Après on en reparle…
        D’autre part, il ne suffit pas de râler par ce que les Armées coûteraient trop cher… La question est: A quoi servent-elles?
        Ou bien, sont-elles assez dimensionnées pour faire face à la menace?
        Quand la guerre est là, il est trop tard pour y faire face, et la volonté de vouloir faire des économies sur la Défense durant des années, de paye cash par des années d’occupation, partielles ou totales, des destructions, des morts et des blessés sans nombre… (1870, 1914, 1940…)
        Mais là, il est trop tard pour pleurer! Et ce n’est pas la faute des militaires, mais bien des politiques, et sev leurs électeurs abrutis!

        • Courmaceul dit :

          Précision pour comprendre une extrême droiteuse: un électeur abruti est un électeur qui ne vote pas pour vous. A contrario, un électeur éclairé est un électeur qui vote pour eux. Qui plus est, être un électeur éclairé est électoralement et intellectuellement plus gratifiant que d’être un électeur abruti. CQFD.

      • lucas dit :

        Intéressant point de vue. Mais la France devrait d’urgence réfléchir à ses stocks de munitions avant toute hausse capacitaire. C’est de mon point de vue et depuis très longtemps le vrai talon d’Achille de nos armées. Un très sérieux problème que même encore aujourd’hui malgré les réflexions intéressantes en cours on sous-estime gravement.

        • vno dit :

          Le problème des munitions était déjà la en juin 1940. un de mes grand-père dans une compagnie autonome du génie avait bien un fusil, mais pas de munitions puis plus d’explosifs pour faire sauter les ponts et arrêter les Allemands. La seule chose qui ne manquait pas, s’était déjà les ordres venant de Paris en complet décalage avec la réalité qu’ils avaient créé, puis plus d’ordre ni d’interlocuteurs, vu qu’ils s’étaient tous barré sans problèmes d’essence ( pardon repliés ) avant l’armistice pour résister en héros le jour de la libération. Un oncle dans l’artillerie, pareil, plus d’obus et rien en anti-char, un 75 anti-aérien tirant à 4000 mètres pratiquement sans munitions, plus d’essence, cinq ans de vacances en Allemagne. Ils ont eu de la chance, il n’ont pas finis dans un incinérateur ou une fosse commune. A leur retour, ils étaient des parias, pas des victimes et ils ont pu payer en roulant en vélo ou mobylettes, les retraites bien grâces de nos élites politiques comme militaires de l’époque qui elles écrivaient leurs mémoires pour s’inventer une histoire de gens formidables et indispensables qui subitement se préoccupaient des Français de bas de gamme dont ils envoyaient les enfants en Algérie, de nouveau avec les mêmes problèmes de munitions et d’ordres incohérents, mais donnés cette fois par leurs enfants qui continuent à se reproduire entre eux manifestement.

          • Albatros dit :

            J aime bien la fin de vos propos..
            Effectivement nous sommes dirigés par 2 arrondissements de Paris.
            Lycée Henri IV Science Po ENA ou X…au choix.

        • Math dit :

          Un peu plus de dotation en Mica pour tenir 3 mois et une augmentation de capacité des chaînes de fabrication maîtrisable serait bienvenue.
          Pour la partie air-mer ou mer-mer, c’est juste flippant. Je ne suis pas sûr que l’on puisse toucher un navire chinois avec les exocets, même en se rapprochant à des distances suicidaires. Reste les torpilles lourdes, mais avec 4 sous-marins, ce n’est pas sérieux.

      • cestcequejepense dit :

        et question armement ca represente quoi en puissance ? combien de canons, combien de missiles , en cas de combats de saturation quel est notre esperance de survie face à la Chine , car c’est bien d’elle dont on parle . A mon avis ce qui serait pas mal , mais cher , c’est de transformer quelques îles en « porte avions » . de toutes les facons , nous sommes tellement en retard dans tout( qualitativement, quantitativement ) . C’est le nucleaire qui nous permet d’exister . et c’est tout .

      • fabrice dit :

        Polymères
        Merci pour ce plaidoyer pro Macron qu’on peut simplifier par « on aura ».
        Le problème est l’inadéquation des moyens par rapport à la politique.
        Soit on augmente les moyens, soit on abaisse les ambitions de notre politique étrangère qu’on peut résumer par « on se frite avec tout le Monde » « on est une alternative mondiale à la Chine et aux USA, une 3ème voie ».
        Un exemple concret, quand « on aura » 2 frégates Horizon, 8 Fremm, 5 FDI celà fait 15 bâtiments de 1ère ligne soit 10 disponibles.
        Alors avec 10 navires on va (c’est dans un ordre aléatoire)…1) protéger les Antilles 2) protéger notre ZEE de Polynésie 3) protéger la Nouvelle Calédonie 4) protéger nos îles de l’Océan Indien 5) assurer notre présence dans notre base navale d’Abu Dhabi 6) protéger la Grèce et dissuader la Turquie tout en contrôlant la Méditerranée orientale 7) assurer la sécurité de la Méditerranée occidentale 8) Assurer la protection de notre littoral atlantique dans un moment de tension avec le RU. 9) Maintenir une présence dans le Golfe de Guinée 11) assurer la liberté de navigation dans le détroit de Taiwan et dissuader la Chine en Mer de Chine 12) Maintenir un groupe centré autour d’un porte avion (ce qui nécessite au moins deux bateaux de 1er rang) et un autre autour d’un porte hélicoptère (de nouveau 2 bateaux de 1er rang). Je passe sur les autres missions (protection de la force de frappe nucléaire…).
        Personne pour se rendre compte qu’il y a quelque chose qui cloche ?
        C’est scandaleux de donner une mission à quelqu’un sans lui donner les moyens de la mener à bien. Soit tu diminues la mission soit tu lâches le carnet de chèques.
        Le « sionisme international et cosmopolite » (je me moque gentiment de certains qui n’arrive pas à comprendre qu’on peut être patriote Français, critique et pro israélien et qui, faute de répondre sur le fond, répondent sur des attaques ad hominem qui n’ont rien à voir avec le sujet) a parlé.

      • Alain d dit :

        @Polymères
        Oui ce rattrapage va faire que nos parcs, navires mais aussi drones et blindés, vont avoir une moyenne d’âges très basse d’ici quelques années.

    • wololo dit :

      A part Macron qui a une idée stratégique, on peut au moins lui accorder ça même si on n’est pas d’accord, chez les autres candidats a la Présidence de la République c’est le désert au niveau défense. J’espère que le sujet va être aussi un theme de campagne.

      • Alain CONTE dit :

        Bien d’accord, mais vu le niveau de nos politiciens (et de nos journalistes) j’ai bien peur que la campagne ne se résume aux éternelles litanies sur l’immigration et le COVID. Pour reprendre un slogan bien connu : « La casse de l’armée Française, sans SARKOZY ça n’existerait pas, sans HOLLANDE ça n’existerait plus ! »

      • Thierry dit :

        Macron une vision stratégique ??????

        mouhahahahaha c’est bien faut avoir le sens de l’humour ! il se fait ratatiner dans tous les domaines avec toujours une guerre de retard, on l’a encore vu avec le Covid ou le terrorisme, sa stratégie c’est comme pour Sarkozy et Hollande de s’emparer du magot et de fuir en courant avec sa bande, c’est pas compliqué à comprendre.

        votre généralissime a un haricot dans le cigare !

    • HMX dit :

      Vous avez raison de souligner que les augmentations de budget actuelles servent essentiellement à « boucher les trous » et à rattraper nos retards accumulés. On croise les doigts pour que le prochain PR poursuive cette remise à niveau budgétaire, et engage enfin l’indispensable augmentation capacitaire qui nous permettra enfin de revenir dans la course.

      En revanche, concernant de possibles commandes françaises supplémentaires de FDI, je ne partage pas votre avis. Les FDI ont été prioritairement conçues pour l’export et pour alimenter les bureaux d’étude de Naval Group, et elles atteignent leur objectif avec cette commande grecque qui s’ajoute aux commandes françaises. Il faut bien sûr continuer à proposer cette frégate à l’export, mais il me semblerait opportun que les prochaines commandes françaises au cours de la seconde moitié de la décennie 2020 se montrent plus ambitieuses sur le plan capacitaire : on pourrait ainsi imaginer que ces commandes futures portent sur des FDI « jumboïsées », ou sur des « FREMM 2.0 », peu importe le nom qu’on leur donnera. La MN a en effet besoin à l’horizon 2030 de navires avec davantage d’endurance, d’armements, de puissance électrique et de capacité d’emport de drones. Par ailleurs, cette nouvelle classe de navires pourrait également répondre à une nouvelle forme de demande export, de plus en plus d’Etats souhaitant se doter de frégates lourdes. D’une pierre deux coups…

      Au delà de la question des frégates et de leur nombre, l’augmentation capacitaire de la MN devra aussi passer par d’autres moyens. On pense bien sûr en premier lieu au fait de mettre en œuvre 2 porte-avions au lieu d’un seul, à l’augmentation du nombre de SNA (et à la décision de modifier les prochaines commandes de Barracudas par adjonction d’une tranche VLS pour emporter nos futurs missiles hypersoniques issus du programme FMAN/FMC ), ou à la décision de se doter ou non de croiseurs à l’image de certains pays alliés, et d’adversaires stratégiques. Mais à mon sens, c’est surtout l’apport de la robotisation qui devra être pris en considération pour faire franchir un cap à la MN. Doter chaque frégate d’une escorte de drones navals lourds (500 à 1000 tonnes ?), équipés de capteurs et d’armement permettra de constituer un réseau et de contrôler des espaces aériens, sous marins et de surface sans commune mesure avec nos capacités actuelles. Ainsi escortées, même de petites unités comme les FDI seront en capacité de mettre en échec les destroyers les plus puissants qui prolifèrent à l’heure actuelle, notamment sur le théâtre Pacifique. A choisir, c’est donc là qu’il faudrait « mettre le paquet » au plan capacitaire dans les années à venir.

      • oryzons dit :

        Naval Group a déjà prévue que la FDI puisse être dans une version XXL.

        Dans l’histoire FREMM / FDI il ne faut pas simplifier les choses non plus : les FREMM avec leurs deux mâts ne permettaient pas d’embarquer le SeaFire. De plus les FDI ont été pensé pour la guerre cyber et dans une optique numérique et combat collaboratif ce qui aurait été quasi impossible sur les FREMM car aurait obligé à revoir toute l’architecture électronique. C’est ces éléments qui ont conduit à faire un nouveau design.
        Naval Group a juste voulu un tonnage en rapport avec ce qui semblait être le marché.
        Rien n’empêche de les allonger un peu pour plus d’autonomie et/ou plus de silos/armes.

        Ensuite le nombre de Frégates dépend aussi de notre ambition dans l’Indo Pacifique.

        En l’état à venir, avec simplement un deuxième PA nous serions parfaitement équipés pour faire face aux menaces de notre environnement proche. Mais si on doit passer notre temps à projeter des forces à l’autre bout de la planète on est clairement en manque.

        Si on ne s’imagine pas comme un acteur majeur de cette zone, mais juste là pour faire respecter notre ZEE alors des moyens plus efficaces seront mis en place : drones de patrouilles maritimes, surveillance depuis l’espace ( https://www.challenges.fr/salon-du-bourget/la-start-up-spatiale-francaise-unseenlabs-bientot-sur-orbite_658734 ), corvettes / patrouilleurs pour faire face non pas à la marine chinoise mais aux autres menaces, drones de surface et sous-marins.

        Dans les deux cas il manque des équipements, mais pas les mêmes.

        Par contre les SNA avec VLS j’y crois moyen : ça coûte très cher et dans le meilleur des cas on a quoi ? Trois soums en même temps à l’eau. Trois soums qui crachent un total max de 48 missiles conventionnels, cela sert réellement dans quel scénario vs trois soums qui vont en balancer 6 à 12 ? Les frappes d’opportunités sont couvertes par la deuxième option tandis que la première option ne couvre pas la vraie haute intensité.
        Dans un cas de « vraie » haute intensité ce qui sera demandé aux soums sera d’être des chasseurs pas des plates formes de bombardement.
        C’est comme pour les blindés non aérotransportables en A400M : ils feront jolis dans nos casernes et sur le dépliant commercial de Nexter mais ne serviront à rien.
        Nous n’avons juste pas les mêmes moyens que l’US Navy.

        Il faut savoir être ambitieux de façon réaliste.

        Et je renouvelle mon caractère dubitatif sur le fait de vouloir mettre en échec des destroyers à l’autre bout de la planète. Je n’y crois pas. C’est irréaliste.
        On serait beaucoup plus efficaces à déployer 3×15 Rafale sur la Réunion / Nvlle Calédonie / Polynésie associés à 3×2 A330MRTT. 5 milliards au total pour des équipements qui vont durer au moins 30 ans. Mais le vrai coût c’est les pilotes à former et la MCO ainsi que l’augmentation de l’emprunte logistique des bases.

        • HMX dit :

          Je n’ai pas vu à ce jour de « FDI XXL » dans l’offre de Naval Group, mais je n’ai aucun doute sur la capacité de l’entreprise à développer une telle offre, même si cela entraînera probablement un changement de motorisation. L’idée étant toutefois de conserver un maximum de pièces et équipements communs avec les FDI en cours de fabrication , pour bénéficier à plein des économies d’échelles.

          Pour le reste, je ne partage pas votre analyse sur la défense de nos ZEE dans le Pacifique, et tout particulièrement en Nouvelle Calédonie. La menace militaire dans cette zone est exponentielle, et va bien au delà de quelques bateaux de pêches chinois venus tâter le terrain. je vous renvoie aux précédents articles sur ce site à ce sujet. En cas de conflit, la NC si elle n’est pas défendue sera très probablement envahie militairement soit par la Chine, pour enfoncer un coin dans le dispositif US, soit de façon préventive par les USA pour empêcher les chinois de le faire. Penser que nous pourrons « faire le job » en mettant sur place deux patrouilleurs et 3 drones (je caricature volontairement…) est une vue de l’esprit. Là où la menace est élevée, il faut des moyens à la hauteur. Il ne s’agit pas de vaincre, mais de dissuader.

          • EBM dit :

            Pour dissuader les américains de manière conventionnelle c’est peine perdue. Pour les Chinois le plan actuel est que les américains le fasse à notre place (ce qui n’est pas très compliqué car vu la distance à parcourir depuis la Chine pour débarquer il y a de quoi intercepter les navires).

            Ou alors notre budget de défense augmente de l’ordre de 40 à 50%, avec une forte part à la Marine, et sa mission première est de défendre la Nouvelle Calédonie par priorité à tout le reste.

    • Oliver dit :

      J’ai peur que nous n’ayons que 3 FDI pour le grand soir. A moins d’accélérer la cadence mais nous serons bien avant la moitié de cette décennie ce qui nous attends.
      Pour la massification et notre capacité d’attrition cela ressemble à une peau de chagrin.

      • Math dit :

        De toute façon, les FDI ne sont absolument pas taillées pour une confrontation majeure à part en tant que force d’appoint. Une confrontation majeure, c’est 20 minutes et 2 ou 300 missiles dans les airs, anti navire et anti missiles, un awacs et quelques rafales pour le fun. Nos exocets sont obsolètes dans ce type d’engagement. 16 ou 32 VLS ne changeront rien. Ça, c’est pour des escarmouches. Sinon, c’est de la blague.

  4. sylvain dit :

    les FDI auront un impact limité sur les FDI de la MN… et bien c’est clair : elle auront un impact. Vu les échéanciers annoncés, les Grecs vont recevoir les FDI en 2025, 2026 et 2027, et donc ça reporte les FDI de la MN à 2027, 2028, 2029… Ca commence à faire loin.
    Pour l’instant c’est juste une lettre d’intention…ce n’est pas un contrat signé, et encore moins entré en vigueur. Restons prudents

  5. Göret dit :

    Di toute façon, que vos FDI soient conduites par des pilotes marins français ou grecs orthodoxes, notre flotte impériale saura gérer de la même manière.

    Je suis pas sencé vous en parlez mais, comme je crois à la transparence en la diplomatie et en l’amitié franco – turque (une fois que tu seras musulman toi et tout ton village, ça se fera sans soucis), apprenez que la DGA turque developpe a leur actuelle des torpilles virtuelles hypersoniques capables d’atteindre des vitesses de plus de 6,000 km par heure.

    Si mes calculs sont correctes, ca veut dire on coule la flotte de l’Otan mediterannéenne en moins de 3 minutes.
    et oui, la torpille est reutilisable plusieurs fois.

  6. Ysgawin dit :

    Pour compenser en zone Indo-pacifique, pourquoi ne pas faire comme les grecs et commander quelques Gowind 2500 ?
    On en a au moins 4 pour le prix d’une FDI. Et comme c’est des matériels prévus pour l’export, donc dont l’entretien peut être fait dans des ports moins bien équipés, on pourrait les laisser pré-positionnés 2 (3 avec une petite rallonge budgétaire ?) à Papeete et 2 à Nouméa
    Mais bon, je ne suis pas CEMM ni ministre de la Défense…
    Mais on ne sait jamais, si cette réflexion venait à leurs oreilles, je ne demanderais pas de droits d’auteur ;o)

    • Nexterience dit :

      Faut surtout assez de place pour des munitions une fois qu’on a mis tout le carburant pour parcourir les océans sans faire escale à chaque île.
      Et surtout, c’est la haute techno embarquée (capteurs, systèmes d’armes) qui coûtent cher. Pas les tonnes d’acier. Une Gowind est bien moins chère car bien moins équipée que la FDi, la meilleure frégate au monde.

      • Davy Cosvie dit :

        Pour gagner de la place à bord, et surtout pour gagner en autonomie (tout est loin dans le Pacifique) l’on peut imaginer des Gowind à propulsion nucléaire : nos ingénieurs et techniciens savent le faire pour des soums de ce tonnage, alors ils seraient certainement capables de le faire pour des navires de surface.

  7. E-Faystos dit :

    C’est les frégates légère Courbet sont mignonnes, mais faute de mise à niveau, elles deviennent plus encombrantes qu’utiles.
    Répartir d’un bon pied avec un programme d’équipements qui dépasse la commande initiale serait un coup de tonnerre, un geste fort (second degré) dans ce monde serein qui est celui de Libération.
    On doit pas vivre sur la même planète que leurs éditorialistes.

    • Expression libre dit :

      Elles serviront comme « patrouilleurs de haute mer ». Bon, rénovées, elles auront quand même un sonar, enfin!

      • Plaisancier dit :

        Je ne sais pas, alors je demande : pour la chasse aux pêcheurs clandestins (en Pacifique et en Indien), le sonar ne porte-t-il pas plus loin que le radar ? Ces bateaux-pêcheurs sont bruyants et je crois savoir que les sons (surtout les sons en basse-fréquence) portent loin dans l’eau.

    • Khay dit :

      Avec une autonomie de 9000 nautiques a 12 noeuds franchement elles seraient pas déconnantes dans le Pacifique.
      J’espère qu’on conservera les deux dernières

    • Edgar dit :

      Les Courbet pourront servir une dernière fois quand sera venu le moment de donner l’ultime-avertissement-avant-tir-d’exocet en éperonnant l’un des navires du groupe aéronaval venu prendre possession de la Polynésie…

      • wololo dit :

        J’aimerai plutôt que Le Courbet éperonne une frégate turque en dernier baroud d’honneur.

  8. Niko dit :

    Vue l’ambiance actuelle, 15 frégates c’est ce qu’il faudrait déployer rien que dans les océans Indien et Pacifique…

    • Le Suren dit :

      Exact, ça signifie en avoir en tout 40.

    • Novice dit :

      Avec quels marins ?

    • ronfly dit :

      Le retard de livraison même léger n’est tout de meme pas une bonne nouvelle. C’est vrai que la hausse du budget permet une remontée en puissance mais les contrats export neuf comme d’occasion ne cessent de faire prendre du retard au rééquipement des forces françaises. L’équation budgétaire comme industrielle est particulièrement complexe. Les besoins en renouvellement sont important mais l’économie comme les capacités productives ne suivront pas. Les temps sont dure.

  9. Jre91 dit :

    Heureusement qu’il ne s’agit que de 3 frégates, sinon il faudrait choisir entre s’equiper Ou vendre à l’exterieur.

    Il y a quand même un problème avec nos industries.

    • cerealkiller dit :

      C’est ce que je me disais aussi.
      Vu les contrats et leurs montants, à un moment donné à la place de nos industriels je me dirais qu’il faut augmenter la production, sinon les clients vont aller voir ailleurs.

      C’est vrai ici, comme sur la ligne de production du rafale actuellement.

    • Jean-Childebert Brizeux d'Orquis dit :

      @ Jre91
      Problème avec nos industries, oui. Mais il faut se réjouir d’en avoir encore parce qu’avec « les dividendes de la paix » qu’il fallait « engranger » (Fabius) notre BITD a bien failli être réduite à néant.

  10. Bob dit :

    On peut lire que les FDI seront dans mdcn. Je suppose que les FDI françaises seront pareils…avec leur manque de leurres et autres systèmes d’auto-protection n’est guère une aussi bonne nouvelle. Sauf à considérer que les Lafayette sont sans importance et que naval group arrivez peut-être à fournir les SNA et le perle à l’heure?

  11. Jul dit :

    Vue la daube que sont les FDI livrée je le rappelle avec des vieux système de guerre éléctronique (puisqu’on recevra ceux dernier cris en 2025) aucun intérêt de s’affoler.

    • Momo dit :

      US troll

      Mr Lagneau quel succès!!
      Une version in English, vous imaginez?
      Vacances à Mayotte et tout et tout ^^

  12. albatros dit :

    En comparant avec le programme des Soums australiens fantômes, le total est donc de 5 milliards pour les 8 qui nous manquent.
    Si on enlève les 2.4 milliards déjà versés (c’est bien cela 2.4 milliards ?) et les 400 millions à nous verser en compensations diverses (et peut être plus) et si on ajoute les 3 corvettes GOWIND 2500 : on n’est pas loin du compte pour le Groupe Naval – si les Etats Unis ne nous la font pas à l’envers encore une fois…
    Mais cela ne compensera jamais les 8 milliards que Groupe naval aurait dû toucher EN PLUS des FDI et corvettes qu on devait vendre à la Grèce.
    .
    Ce sera Noêl et les élections qui approchent, aussi pour la Royale, pourquoi pas 3 ou 4 corvettes Gowind 2500 à acheter et à positionner en MEDOR et en Indo Pacifique ?
    Elles sont fabriquées ailleurs qu à Lorient je crois ?
    Avec leur sonar + sonar remorqué aussi modernes que ceux des FDI et FREMM et des torpilles MU90 : elles feraient un malheur dans la détection des soums chinois russes et turcs – et reviendraient moins cher au total ?

    • Euclide dit :

      @ Albatros
      Si le contrat FDI Hellenic va jusqu’au bout , la partie  » offset » prévue est la suivante : la Grèce construira 2 ou 3 Gowind 2500 pour leur untilisation et peut etre une commande pour la Royale ?
      De toute façon il faudra bien remplacer les bâtiments du type Lafayette.

      • albatros dit :

        Remplacer des frégates Lafayette par des corvettes Gowind ?
        N’est ce pas plutôt remplacer les Nivôses d’Outre Mer par des Gowind qui serait plus judicieux ?

    • jyb dit :

      @albatros
      les frégates grecques soulageront d’autant la présence française en medor.

    • Vinz dit :

      Vous mélangez les euros et les AU$. Ensuite sur les 8 milliards, il y avait 60% d’offset, dont tous les sous-marins construits en Australie.

      • albatros dit :

        Je mélange oui c’est vrai
        mais les 8 milliards c’était ce qui revenait à Groupe Naval non ?

        • Vinz dit :

          Yes 🙂 – mais encore une fois avec 60% d’offset, et quasi rien en terme d’emplois/plan de charge en France. C’est surtout un manque à gagner financier pour NG (amha).

    • wololo dit :

      Apparament vous n’avez toujours pas compris l’affaire Australiene. Cherchez encore.

  13. Auguste dit :

    En attendant de faire le joint,face aux menaces qui se profilent aux frontières de la France et de l’UE,faudrait peut-être secouer les marines UE, dont certaines n’ont rien d’autre à faire que des promenades en mer.Cela les concerne aussi.Elles pourraient pour une fois se rendre utiles.

  14. Frede6 dit :

    Remplacer

     Si nous accélérons leur livraison, c’est parce que nous avons conscience des menaces qui grandissent en mer. 

    Pour lire

     Si nous accélérons leur livraison à la Grèce, c’est parce que nous avons conscience que nos précédents bobards n’auront aucun impact sur les résultats des élections.

  15. yvan moulin dit :

    et si quelqu’un d’autre commande 2 ou 3 fregates (ou la MN ) , comment fait-on……… ?????? il est grand temps d’augmenter les capacités de Lorient ou de trouver un autre chantier naval

    • Nexterience dit :

      Normalement, à l’image des Rafale, des commandes peuvent financer un second chantier mais les ressources humaines sont tendues: des centaines de postes sont très qualifiés et nécessitent une anticipation de gestion des RH, étant donnée la dispersion géographique des chantiers.

    • Wagdoox dit :

      En realite, on peut encore accelerer la production a 1 fdi tous les 9 mois, pour revenir a la meme activite que durant la prod des fremm.
      Enfin il y a deja des investissement pour fluidier la prod qui pourrait servir a accelerer. On est pas encore en situation de saturation. C’est juste qu’on a tout fait pour ralentir la prod sans demolir la filiaire maintenant le probleme est inverse.

    • Lothringer dit :

      J’ignore quel est le processus complet de fabrication (la totalité fait sur 1 seul lieu ?), mais on pourrait imaginer, en cas de « coup de bourre »
      – fabriquer les coques « à la chaine » à Lorient (6 mois pour une coque ?????)
      – finir les navires dans une cale de réparation (exemple : les nombreux chantiers navals qui ont fermé dans les années 80 à La Ciotat / La Seyne-sur-Mer / Le Havre / Brest / Dunkerque
      çà permettrait de réaliser des tâches en parallèle : doubler la cadence = 2 navires/an.

  16. Le Breton dit :

    Après le travail le soir un commentaire de Goret redonne toujours un peu de vigueur !

  17. Intox dit :

    C’est bien de vendre nos 2 FDI à la Grèce, mais si on en besoin avant de récupérer les prochaines, on leur louera ? J’admire ceux qui arrivent à préparer les prochaines guerres en prenant tout leur temps et en pensant que rien ne pourra jamais advenir avant qu’ils ne soient fin prêts d’ici 20 à 30 ans.

  18. Carin dit :

    Naval group n’est pas le seul constructeur de gros navires de guerre…
    Les gowind peuvent être fabriqué ailleurs, comme c’est déjà le cas…
    Sauf que plus ont bâti vite, plus il faut débourser…. Et là, ça coince… c’est pas prévu, et la remonté en puissance de nos armées, pompe encore tout le pognon.
    Donc il nous faut cesser de rêver, et croiser les doigts pour que d’autres commandes n’arrivent pas avant que le budget mili soit suffisant pour faire construire par Piriou ou CNM, les barques dont la royale a besoin.

  19. Patrickov dit :

    Chaque fois que les turcs mettent un peu la pression sur les grecs, ils passent des commandes à la France, il y a quelque chose qui tourne pas rond dans cette histoire, ça fait l’affaire des industriels français.

  20. Expression libre dit :

    Il nous manque 3 FDI, 2 SNA, 2 SNLE pour se défendre tout seuls, ouais, sans compter sur la chimère « Europe de la Défense ». L’industrie de la Défense est une bonne base pour réindustrialiser la France face à nos « alliés ». Vous voyez ce que je veux dire???

    • Wagdoox dit :

      Il y a deja une inadequation si on fait 2 snle en plus, il faudra 3 sna rien que pour former les equipages.
      On parle meme pas de l’escorte d’un eventuel pang 2 ou des bpc.
      C’est pas 2 sna mais X2

  21. AieNikos dit :

    Est-ce qu’on est pas un peu en train de se faire….. (a)voir chez les grecs là ?

  22. HYLE dit :

    C’est bien d’avoir le parapluie militaire US… car franchement quand je vois les délais de production, la déliquescence du matériel, la démoralisation des troupes et nos 2 SNLE qui font trempettes – il ne faudrait pas qu’un vrai conflit symétrique ou asymétrique éclate… car j’ai bien peur que même l’Algérie ou la Turquie nous éclatent…

    • albatros dit :

      Pas d’accord : nous avons notre propre parapluie nucléaire (grâce à de Gaulle) depuis la Guerre froide avec une doctrine efficace d’emploi.
      L’Algérie est tenue de main de maître par le FLN et leur armée…même si la population est très jeune
      C’est pour cela qu elle veut s’exiler en Occident (et en France notamment). Le souci vient de cet afflux de jeune population venue du Maghreb et d’Afrique voire du monde musulman non francophone, ce qui e’st un comble et qui engendre des difficultés d’intégration dans une économie morose et une société qui en a marre clairement de cet afflux mal contrôlé dans les villes, suite à des attentats islamistes sanglants et inédits.
      La Turquie est plus préoccupante, elle nous menace dans nos intérêts comme la Russie en Afrique
      La Chine par contre…c’est plus lointain comme menace et moins grave. L’invasion de leurs produits à bas coût et faible qualité est plus ennuyeuse pour notre industrie.
      Bref, une époque formidable et à la croisée des chemins, on va vers une mondialisation sociale et ethnique après l’économique en fait sans l’avoir choisi et en le subissant de la part des libéraux.

    • Piliph dit :

      Je partage vos craintes concernant l’Algérie, par deux groupes de raisons : l’équipement croissant de la marine algérienne, prétendument contre le Maroc (en particulier le nombre de SNA, supérieur aux nôtres (en nombre)), et le nombre de causes de frictions/conflits possibles, surtout si la France se met à appliquer ses propres lois sur l’immigration (limitation des visas, fin du RF, éloignement effectif des OQFTisés, fin du laxisme sur le statut Etranger malade (cf greffes, alors qu’elles se pratiquent en Algérie), modification des règles de la demande d’asile (à réaliser depuis le pays d’origine ou un pays tiers, sans toucher aux fondements du DA international imposé)). Là, les Algériens vont tirer la gueule, l’opinion sera encore plus anti-française, la « communauté » en France s’agitera (plus de renouvellements automatiques) et l’Algérie sera « obligée » compte tenu de sa nature dictatoriale, d’orienter la colère vers un conflit.
      Alors, au lieu de faire semblant de se préparer à une guerre contre la Chine dans l’IndoPacifique, il vaudrait mieux renforcer la MED, et la MEDOR because les Turcs, et la MEDOCC because les Algériens. Il serait temps, en particulier, de cesser les enfantillages avec l’Italie, de se rapprocher du Maroc (accords secrets en cas de conflits), de préparer sérieusement notre gros PA en MEDOCC, la Corse.

      En IndoPacifique, seule la NC est menacée, mais poins par la Chine – qui s’y comportera en opportuniste, mais pas comme « entreur en premier », que par les pasteurs évangéliques pro-indépendance qui agitent les Canaques.

      • albatros dit :

        L’Algérie est plutôt obligée de continuer à être neutre et la rue n’a jamais dirigée ce pays. je vois mal des émeutes contre la France car celle ci restreint son accès. C’est plutôt des émeutes religieuses contre nous.
        Et si émeutes il y a, elles seront alors promptement réprimées dans le sang et lesdites révoltes s’arrêteront vite faute d’émeutier.
        Ainsi Kaddhafi était sur le point de mater les révoltes quand les occidentaux dont nous, sont intervenus, sinon il serait toujours au pouvoir.
        Cette armée algérienne ne ferait pas le poids dans un conflit contre la France et devant traverser la mer…
        Malgré tous ses soums et matériels russes, l’Armée algérienne est une milice de défense orientée vers la préservation de son territoire et non la conquête extérieure.
        Par contre je pense que peu de monde a envie d’envahir l’Algérie du fait même de cette armée, de sa démographie et de la jeunesse très nationaliste de ce pays.

        • Piliph dit :

          Votre argumentation est solide. Mais l’acceptation de grands nombres de victimes de guerre (tolérance aux morts) y est sans doute supérieure à la nôtre qui est très très limitée, donc à voir dans la durée si un conflit prolongé venait à nous opposer* – ce que je ne souhaite en aucun cas, cela va sans dire. Quant à la répression des émeutes populaires, voilà un « art de prévision » bien difficile et qui a souvent révélé bien des surprises… Oh je sais bien qu’ils n’hésiteraient pas à tirer dans le tas, mais s’ils sont habiles, ils pourraient détourner cette colère contre l’éternel bouc émissaire de ce pays, la France…
          * : en fait c’est comme un conflit contre la Turquie : sur le papier, le rapport de force nous est favorable (et encore, on a vu l’inventivité des Turcs, capables de surprises tactiques, en Azerbaïdjan), mais justement, si un pays possède assez de forces pour faire durer un conflit contre la France, on pourrait bien voir l’habituel couple infernal : « victoires tactiques, défaite stratégique ». Ne serait-ce pas ce qui se passe au Mali, finalement?…

          • Reality Checks dit :

            Le niveau de déni de réalité que je lis ici est confondant.

            En France, les autorités ont réprimé dans la violence les jacqueries des gilets jaunes au vu et au su des caméras du monde entier. Aucun pays européen ne pratique ce niveau de violence avec ses concitoyens, et le nombre de personnes éborgnées par les tirs de LBD, les milliers de motards équippés de matraques comme en Iran qui frappaient les manifestants, etc… ont été vus à travers le monde entier.
            En Algérie, lorsque des manifestations ont rassemblé des millions de gens, il y a eu une crise cardiaque d’un individu qui avait une santé fragile, aucune repression, aucune violence, RIEN, et ceci alors même qie l’ampleur des manifestations en volume était bien plus importante.
            La France a subit les attentats terroristes les plus violents de ces dernieres années, sans que les autorités ne réagissent autrement qu’avec des marches blanches, et vous nous parlez du risque d’attentat ailleurs.
            etc………….

            Et voila que l’arrogance crasse à la francaise vient nous parler d’émeutes, de repression, de dictature en Algérie: êtes vous conscient de l’énormité de votre maladie?

            Concernant votre agitation puérile sur la perspective de conflit avec tel ou tel, il serait grand temps de vous poser les bonnes questions au lieu de sombrer dans la masturbation intellectuelle.

            La France n’est plus ce qu’elle était, principalement en raison des politiques menées par les gouvernments qui ont succédé au général De Gaulle, comme ceux qui l’ont précédé, mais la situation c’est particulierement détériorée apres Chirac. La France mérite mieux, la majorité des pays veut du bien au peuple francais mais il n’en demeure pas moins que vous êtes devenus un petit pays européen qui s’agite de facon désordonnée et chaotique, comme un enfant turbulent et mal élevé du fait de la détérioration de votre gouvernance.
            Vos dirigeants s’en prennent à vos voisins, vos alliés, ils s’agitent et vétupère et pour finir vont taper sur les pays du Sahel, qui sont les plus pauvres du monde, pour se donner de la consistance. Vos gouvernants s’imaginent qu’en jouant les pompiers pyromanes avec les populations les plus démunies de la planete, au Niger, au Burkina, au Mali, ou un pays qui s’est volontairement désarmé comme la Lybie, ils arriveront à donner l’illusion que le siege au conseil de sécurité qui leur a éré offert par les anglo saxons sera justifié. Vous donnez des lecons à la Chine, pays qui regroupe un cinquieme de la population mondiale et premiere économie de la planete. Vous insultez la Russie, vainqueur de la seconde guerre mondiale ou vous étiez vaincus et occupés. Vous injuriez les australiens et les anglais, pays qui ont sacrifié des dizaines de milliers de leurs soldats tombés en France, comme d’ailleurs les africains ou d’autres, pour libérer votre pays.

            Il serait temps de faire une solide introspection et de vous comporter de maniere respectueuse avec la communauté internationale.

            Tout n’est pas perdu, il existe une grande ingéniosité francaise, une culture, une gastronomie, un art de vivre qui suscite l’estime.

            Mais il est grand temps de vous interroger sur la place que votre pays veut avoir dans le monde en respectant les autres au lieu de passer votre temps à gesticuler, insulter, menacer, vociférer, aboyer avec vos alliés, vos amis, vos partenaires, vos adversaires, vos voisins.

            L’attidude francaise est de plus en plus déplaisante.

          • albatros dit :

            La France étant une puissance nucléaire, disposant d’une flotte somme toute puissante même si trop peu nombreuse, et surtout d’une aviation efficace te très moderne : une armée d’invasion passant par la mer subirait de trop graves dommages en Méditerranée.
            Les deux dangers sont
            1/Le premier fréquent mais « peu grave » : le terrorisme extérieur et intérieur qui est l’arme des faibles aux forts, c’est dans ce domaine que les piqûres de moustiques nous gênent en fait.
            2/Le second qui sera préoccupant du fait de la démographie française dans l’avenir (et qui sera évoqué à ces élections présidentielles de 2022) : quid des population farouchement algériennes et turques sur notre propre territoire et peu intégrées (qui se comptent en millions de personnes) ?

          • albatros dit :

            Enfin conventionnellement la Turquie est plus forte que nous du fait de ses effectifs…elle a gardé des appelés et un contingent elle…
            mais avec un léger avantage techno pour la Marine et l’aviation côté français.
            je milite pour la suspension de la suspension du SN en France, pour une meilleure intégration des français et surtout une responsabilisation de tous les citoyens dans la chose publique et sa défense
            On doit cesser ces comportements de coucous de certains en France.
            En cas de refus du service, on n’est pas citoyen ensuite…

          • albatros dit :

            Reality Checks je ne sais pas exactement à qui vous répondez, mais si c’est à moi, on peut voir les choses très différemment…
            -en quoi mes propos sont ils ceux des « français », ils sont juste les miens
            -en quoi ai je injurié les algériens ? Je parle du FLN un parti soviétique émanation de son Armée qui dirige une dictature en Algérie qui pratique la torture (on parle du traitement réservé aux 150 000 harkis https://www.monde-diplomatique.fr/1992/08/A/44593https://www.lemonde.fr/idees/article/2021/07/16/algerie-depuis-1962-le-pouvoir-use-de-la-force-pour-ecraser-tout-projet-politique-democratique-alternatif-a-sa-dictature_6088409_3232.html) – rien à voir avec les amusettes de quelques français éborgnés (on parle des Gendarmes mobiles et CRS blessés eux mêmes ?)
            -les attentats en France sont le fait depuis les années du GIA et de ses alliés, puis de DAESH : le terrorisme islamique – et les autorités ne réagissent pas avec des marches blanches, là ce sont des des particuliers, le Gvnt lui envoie des avions bombarder et des troupes tuer des terros en Syrie, Irak et dans la BSS, que vous faut il d’autre comme réaction ?
            -on ne fait de morale qu’à ceux qui nous en font ou nous agressent (la Chine, la Turquie par exemple)
            -nous intervenons à la demande des africains dans la BSS même si cela vous gêne visiblement et pas mal de copains de terros avec …et cela va durer.
            Pour ma part je ferais bien un petit contre Putsch contre l’équipe au pouvoir illégalement au Mali actuellement pour redonner la parole aux maliens. mais si le Gvnt OFFICIEL de ce pays ne veut plus de nous il peut le dire à Macron. On se retirera alors car cette intervention nous coûte cher en finances et en hommes et nous ne rackettons pas le Gvnt malien nous, contrairement aux mercenaires de Poutine.
            -pour le reste je suis d’accord avec vous, depuis le décès de de Gaulle et l’arrivée du banquier de Rotschild Pompidou, nous n’avons eu que des glands au pouvoir, qui plus est inféodés au pouvoir de la finance via une école élitiste l’ENA, mais cela ne fait pas de la France une dictature, car tout peut changer dès le premier tour de l’election présidentielle tous les 5 ans, la balle est dans le camp de ceux qui veulent bien aller voter en France
            -en quoi n’ai je pas le doit de critiquer les australiens etatsuniens parce qu ils auraient « sauvés » la France en 1944 ?
            Ils ont surtout sauvé leurs fesses en s’unissant aux russes car si Adolf avait vaincu la Russie c’eut été le tour de la Grande Bretagne ensuite et des Etats Unis et les japonais les auraient envahis par l’Ouest
            En réutilisant votre logique : pourquoi nous critiquent ils eux mêmes ?
            alors que nous avons sauvé les Etats Unis contre les anglais à la bataille de Yorktown qui leur a permis de gagner la guerre (en fait c’est nous qui l’avons gagné cette guerre).

          • Reality Checked dit :

            @Reality Checks

            Ce ne sont pas vos dirigeants-cleptocrates qui vocifèrent des insultes à tout va contre la France ?

            https://www.lefigaro.fr/international/la-france-est-un-ennemi-traditionnel-et-eternel-declare-un-ministre-algerien-20210409

            https://www.valeursactuelles.com/monde/caricatures-de-mahomet-lalgerie-accuse-la-france-de-devier-des-valeurs-humaines/

            https://www.algeriepatriotique.com/2021/09/07/pluie-de-plaintes-contre-des-decideurs-politiques-en-france-larroseur-arrose/

            L’arrogance crasse, l’agitation puérile de politiciens ineptes, des « dirigeants » qui vitupèrent pour se donner de la consistance, un pays insignifiant qui s’agite de façon désordonnée et chaotique comme un enfant turbulent et mal élevé …. toussa toussa 😉

            Il serait temps de faire une solide introspection !

      • Courmaceul dit :

        L’Algérie a des SNA ?

    • Huon dit :

      « car j’ai bien peur que même l’Algérie ou la Turquie nous éclatent »

      Vérifiez bien sous votre lit avant de vous coucher, aussi : il paraît que le Croquemitaine nous en veut.

      • Sphérique dit :

        Vous ressemblez tellement aux pacifistes de gauche français de 1939…. Comique de répétition, et stupidité « sphérique » (égale sous quelque angle qu’on la considère). Le rôle d’un Etat n’est pas celui d’un citoyen lambda, il est justement de regarder sous le lit.

        • Huon dit :

          Il n’y a pas besoin d’être pacifiste ni de gauche, pour penser qu’imaginer l’Algérie ou la Turquie mettre une route à la France, c’est grotesque.

          • Piliph dit :

            La victoire de l’Azerbaïdjan contre l’Arménie aussi paraissait « grotesque ». Plein de défaites françaises paraissaient grotesques. Jusqu’à ce que le grotesque se produise.

    • Gaulois78 dit :

      Sur l’Algérie, rassurez vous, un rafale avec une mini bombinette suffira à refroidir leurs ardeurs guerrières…Quand à la Turquie elle ne dispose d’aucun parapluie nucléaire (US), pas demain qu’ils auront un char lourd, un chasseur performant, le succès commercial des drones ne doit pas faire oublier que les composants critiques viennent d’ailleurs…

      • Sphérique dit :

        La France s’est interdit d’utiliser l’arme nucléaire contre un ennemi qui n’en dispose pas. D’ailleurs notre bombe n’a pas empêché une certaine frégate française de mettre les voiles, une fois « illuminée »… Je vous propose de changer de pseudo : Alésia 52 (av JC) semble plus adapté…

    • Plusdepognon dit :

      @ HYLE
      L’Algérie va faire face à d’énormes défis à moyen terme, sa jeunesse ne s’y voit aucun avenir d’où les demandes de visas…

      À cause du succès mondial de la vente de gaz de schiste américain, l’Algérie qui a fait partie de l’empire ottoman à une époque maintenant lointaine, menace d’exploser:
      https://afrique.latribune.fr/economie/strategies/2020-08-11/gaz-l-algerie-lutte-pour-securiser-son-avenir-sur-le-marche-international-854679.html

      https://afrique.le360.ma/algerie/economie/2020/04/17/30251-lalgerie-evincee-par-les-etats-unis-de-sa-position-de-premier-fournisseur-de-gaz-lespagne-30251

      Pourquoi cette petite digression sur ce qu’était l’Algérie avant la conquête française et aujourd’hui ?
      Parce que le retour des « afghans » s’est soldé par environ 200 000 morts dans la décennie 90, donc les algériens ne goûte guère les sucreries de Ryad et des effets collatéraux de la guerre par proxies.
      Dernièrement, on a prêté une orientation turque à Alger…

      L’Algérie où les habitants commence à peine à témoigner de la decennie noire des années 90, de nos jours :
      https://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/societe-africaine/mansinach-nous-n-avons-pas-oublie-les-algeriens-se-souviennent-de-la-decennie-noire-sur-les-reseaux-sociaux_4344187.html

      L’influence française même dans le bassin méditerranéen n’est plus qu’un souvenir et un chiffon rouge toujours utilisé à défaut d’être toujours crédible :
      http://fredericcharillon.blogspot.com/2021/05/dix-ans-apres-les-printemps-arabes-feu.html

      Suite aux soubresauts économiques et politiques entre le Maroc et l’Algérie avec l’affaire du Sahara occidental et le choix des USA, l’Espagne est le premier pays européen touché, mais au de la flambée des prix de l’électricité et du gaz, d’autres pays vont s’inquiéter :
      https://www.yabiladi.com/articles/details/114281/l-accord-gazoduc-algerie-maroc-l-espagne-victime.htm

      Car la problématique de l’approvisionnement en gaz de l’Europe s’étend jusqu’au Nigéria:
      https://www.iris-france.org/159642-gazoduc-maroc-nigeria-quels-enjeux-economiques-et-geopolitiques/

      Merkel a bien dit que d’ici 25 ans, le but était de se passer de gaz russe…

      L’Algérie fait tout pour faire capoter ce projet:
      https://fr.hespress.com/222266-gazoduc-maroco-nigerian-lalgerie-se-demene-pour-contrecarrer-le-projet.html

      Contrairement au royaume cherifien, l’Algérie s’équipe en Russie, on parle d’un montant de 7 milliards de dollars…
      https://www.africaintelligence.fr/afrique-du-nord_diplomatie/2021/07/01/apres-un-detour-par-les-arsenaux-russes-le-chef-d-etat-major-said-chengriha-met-le-cap-sur-le-sahel,109676833-eve

      Il y a aussi des raisons historiques dans ce choix :
      https://www.monde-diplomatique.fr/publications/l_atlas_mondes_emergents/a54118

  23. bzh29 dit :

    Mais que diable! Réjouissons nous de ce contrat, des économies d’échelles,de la charge de travail pour nos chantiers militaire , de l’argent injecté dans notre économie ,qui pourra servir a payer des équipements qui n’aurait jamais été envisagé ,faute de budget pour.
    Évidemment, comme toute industrie cette commande va nécessiter de réorganiser l’outil industriel.Évidemment que cela va modifier les planning,mais c’est génial ! c’est ce que toute les industries rêvent et attendent ! (plutôt que de devoir se réorganiser, restructurer faute de travail).

  24. Nexterience dit :

    On peut supposer un « deal  » stratégique en France et USA: en échange d’un soutien français, non négligeable par les temps qui courent , en indo pacifique, les USA nous laissent du mou en Europe pour qu’on pousse l’UE stratégique dans l’OTAN.

    • Piliph dit :

      Où serait l’urgence pour les USA en IndoPacifique? La Chine est encerclée à l’Est, depuis les Kouriles, le Japon, Okinawa, Taiwan, Subic Bay (Philippines) et les détroits de sorties de la Mer de Chine méridionale (Détroits de Malacca, de la Sonde), puis, s’il en fallait encore, les iles indiennes à la sortie de Malacca. Et Guam en arrière pour surveiller et ravitailler tout ça. La Chine peut se faire étrangler en quelques semaines, sans que la voie terrestre (Routes de la soie terrestres) puisse compenser le volume à transporter (et s’il le fallait vraiment, un « coup de fil » pour reprendre les attentats ouighours (comme cela se passa juste avant les JO de Pékin). Et la route du Nord Est (arctique) est loin d’être efficace. Et au plan de la dissuasion de type MAD, la Chine n’a pas encore le niveau pendant les 10 à 15 ans à venir, c’est attesté, bien qu’ils se soit mis à la tâche de combler le retard.
      Et last but not the least, les USA et la Chine sont comme tous les pays occidentaux : dans une relation ambigue avec la Chine, qui est autant partenaire industriel incontournable (pour l’instant) que challenger stratégique : le choix final – guerre ou coopération – n’a pas encore été tranché.
      Donc je vois les USA en position de force contre la Chine pendant encore 10 à 20 ans, soit la fenêtre de tir pour déclencher une guerre, après ce sera fini. Le peuple français veut-il vraiment aller sacrifier des centaines de marins en appui à cette guerre commerciale US? J’en doute, et ce malgré toute la propagande de trolls US qui se déverse dans la presse en ce moment.

  25. Polymères dit :

    Ce qui est bien dommage, c’est que la principale préoccupation ici (et ailleurs) c’est de vouloir chercher une situation dramatique sur le décalage de quelques mois de la livraison de deux navires qu’on a il y a quelques mois avancé la réalisation…. Pourtant l’aspect le plus important, celui qui devrait amener le plus de débat est totalement ignoré. Mais de qui je parle? Que la France et la Grèce sont engagées dans un pacte d’assistance mutuelle (eu delà de l’Otan), donc que si l’un des deux pays est attaqués, l’autre s’engage à ses côtés avec tous les moyens appropriés. Cette assistance vise explicitement la Turquie, membre elle aussi de l’Otan et qui pourrait jouer de cette situation contre la Grèce. Quand on comprend cela, quand on comprend l’objectif stratégique de notre partenariat avec la Grèce, on comprend et on approuve la volonté d’accélérer la modernisation militaire grecque. Que ce soit des Rafale ou des FDI, ils ont bien plus de chances d’être utilisés sous pavillon grec contre les turcs que nous pour un petit déploiement passager dans le coin. Donc si on prend en compte cet allié pour ce qu’il est, plus vite il est fort, plus il sera intéressant stratégiquement contre la Turquie et permettra à la France d’éviter de s’impliquer. Alors ceux qui pleurent car on vend des Rafale d’occasions, ou qu’on décale de quelques mois la livraisons de deux FDI, prenez des cours de géostratégie et arrêtez de regarder des pages wikipédia. Il est bien connu et pratiqué depuis longtemps la politique qui vise à ce que d’autres se battent à votre place, quitte à lui fournir votre argent et vos armes, l’important c’est d’éviter de faire couler votre sang. Il est donc stratégiquement préférable de voir une frégate grecque prendre des risques contre les turcs, de voir un Rafale grec tirer un missile contre un F-16 turc que ce soit nous qui le faisons directement, car les grecs peuvent donner des coups que nous ne pouvons pas donner pour diverses raisons ou parce que tout simplement nous n’avons pas le « prétexte » pour la légitimité d’une action de force.

    • wololo dit :

      Enfin un commentaire avisé. Il est a prévoir que la Grèce va apporter des facilités logistique a la Marine Nationale et à l’Armée de l’ Air et de l’Espace.

    • albatros dit :

      Il faudrait lire exactement quels sont nos engagements réciproques dans cet accord inter Etats…
      Pour l’instant ce ne sont que des mots, du verbiage.
      Un tel accord engage au final peu,
      Ainsi l’Allemagne nazie avait attaquée la Russie soviétique malgré un pacte de non agression et des échanges commerciaux fructueux.
      Et l’on voit que l’OTAN nous mène à intervenir en Asie dans une zone exogène…

      • Momo dit :

        La comparaison Allemagne Russie 1939 vs Grèce France 2021 ne vous semble t elle pas un peu osée? A peine?
        Juste comme ça ;0)

    • vrai_chasseur dit :

      @Polymères
      pour aller dans votre sens
      Les grecs savent très bien que pour peser face à la Turquie il leur faut s’associer à un poids lourd.
      Ils ont compris que les USA étant des 2 côtés, ne prendront pas partie. Donc ils ont choisi la France, surfant sur la volonté française de voir émerger une ‘Europe de la défense autonome et OTAN compatible’.
      – Rafale grecs et français sont capables de voler en escadrille combinée, pour des opérations élargies
      – Les FDI étant identiques, peuvent chasser en meute sur les mers. UN tas de combinaisons sont possibles, par ex. n tir Aster 30 ou MM40 peut se déclencher d’une FDI grecque sur désignation de cible française et vice-versa.
      – Ces scenarii d’engagement sont couverts par un accord amont de défense mutuelle.
      La ‘masse’ commune ainsi créée sur la mer et dans les airs est probablement supérieure à la somme des masses individuelles de chaque côté. Ce qui au final n’est pas un mauvais investissement pour la France.
      Et pour cela, labourage avec des Rafale collaboratifs (standard F3R et +) et pâturage avec des frégates collaboratives (FDI) sont les 2 mamelles de la défense française élargie. Surtout si on s’en tient à une politique réaliste de petits pas successifs constituée d’accords bilatéraux qui se coagulent les uns aux autres, au lieu d’une grandiose et chimérique idée de défense européenne globale.

    • Lothringer dit :

      +1
      explication parfaite et limpide

      Auquel j’ajouterais que TKMS et Ficantieri ont beaucoup vendu un peu partout ces derniers temps et qu’il serait utile que N-G ne se fasse pas trop distancer. Ce qui est pris (par l’un) n’est plus à prendre (pour les autres).
      D’ailleurs Ficantieri dispose d’un très bon appui à l’export de la Marine italienne qui n’a pas hésité à vendre (de mémoire à l’Egypte ?) comme « occasion ultra-récente » des frégates à peine mises en service en Italie. Ce qui offre un délai de livraison canon à la faveur du client (…ce qui est pris (par l’un) n’est plus à prendre (pour les autres)….). En commandant à l’avance des FDI, il semble que Mme Parly ait retenu la leçon italienne. Ne pourrions-nous pas en remettre une couche du même style en construisant un premier « shortfin barracuda australien » chez nous ?

      • M51 dit :

        Bien vu, Lothringer.
        Je rebondis sur l’idée de construire pour nous avec l’intention d’exporter : nous devrions faire ça avec le PA2.
        Ce PA2 ne nous est pas utile parce que c’est un bateau du siècle dernier, avant le ravitaillement en vol et la haute technologie actuelle.
        .
        Mais un PA peut intéresser des pays dont les dirigeants seraient désireux de se prendre pour des caïds.
        Construisons le PA2 et vendons-le.

      • LEONARD dit :

        @Lothringer
        Les FREMM IT, c’est le même scénario que pour la Normandie voguant vers l’Egypte en 2015.
        On a donc été copiés.

    • Alain d dit :

      Comme déjà exprimé, c’est le contrat qu’il ne fallait pas perdre.
      Parce ce que UE, et Méditerranée orientale, et proche du Bosphore, et proche du Canal de Suez.
      Bien positionné par rapport à tous les embrouilles orchestrées par Turquie sur le gaz en Méditerranée.
      Surtout que tout est imbriqué : Egypte, Liban Syrie, Israël, etc., donc par son blocage la Turquie peut bloquer des accords bien au delà de ses revendications personnelles. Notamment l’accord bidon passé avec la Libye avait pour seul objectif de tout bloquer dans la zone, il suffit de regarder la carte pour visualiser l’arnaque, déjà sur les transits possibles.
      Ceci étant, ni l’OTAN, ni l’UE n’ont mis une pression suffisante, pour obliger Erdogan à négocier, sans excès, avec ses voisins. Et la forte pression, elle était nécessaire très tôt. Maintenant la moutarde est montée bien trop haut, bien trop longtemps.
      Pas de solution possible, si Erdogan retourne sa veste, il va se faire éjecter par ses partisans. Donc il va tenir ses positions le plus longtemps possible, pour finalement se faire éjecter par ses opposants.

  26. vrai_chasseur dit :

    Ce qui n’a pas a priori un impact limité, c’est la clause de défense mutuelle, dont la formulation est relativement transparente.
    – Elle stipule explicitement que les 2 pays se porteront assistance militaire en cas d’agression d’un des 2 pays par un tiers, ‘même si ce tiers fait partie d’une alliance amie’. (toute référence à la Turquie dans l’OTAN ne serait que coïncidence fortuite…). A noter que cet accord prolonge substantiellement l’article 42/7 du Traité de l’UE, où chaque pays de l’UE doit ‘dans la mesure de ses moyens’ (sic) porter assistance à un pays membre de l’UE en cas d’agression de son territoire. La presse officielle turque a d’ailleurs abondamment réagi à cette annonce de l’intention grecque d’acheter des FDI françaises, dénonçant en une de plusieurs journaux « un acte hostile contre la Turquie ».
    – La clause prévoit également des ‘coopérations militaires avancées’ (on peut penser que les FDI grecques et françaises vont exploiter assez rapidement en MEDOR les capacités inédites de combat collaboratif offertes par ces navires) une ‘coopération sur les menaces hybrides’ (?) et ‘sur les migrations’.

    • albatros dit :

      avez vous un lien vers cet accord ?

    • Huon dit :

      – Elle stipule explicitement que les 2 pays se porteront assistance militaire en cas d’agression d’un des 2 pays par un tiers, ‘même si ce tiers fait partie d’une alliance amie’. (toute référence à la Turquie dans l’OTAN ne serait que coïncidence fortuite…).

      Si ça se trouve, c’est le Danemark qui est visé. Après tout, les Vikings (au sens large) ont ravagé aussi bien les côtes françaises que celles de l’empire byzantin : leurs descendants pourraient être tentés de recommencer 😉

    • Rascasse dit :

      @ vrai_chasseur
      Il y a également dans l’accord de défense une extension du parapluie nucléaire français à la Grèce, dans les même condition que son fonctionnement pour la France: si les intérêts vitaux de la Grèce étaient visés, la France ferait usage de son arme nucléaire. Ce n’est pas rien. A moyen term, ça devrait convaincre d’autre partenaire européen du fait que la France peut les protéger d’une menace existentielle, et que le soumission aux USA n’est pas forcément nécessaire.

      • LEONARD dit :

        @Rascasse
        Pas à ma connaissance d’extension du parapluie nuc.
        Moi, je n’ai trouvé que çà:
        https://twitter.com/shashj/status/1442913689565229059/photo/2
        Merci de communiquer votre source.

      • albatros dit :

        Vous êtes sûr ?
        La doctrine de l’utilisation de l’arme nucléaire en France c’est (après l’élection du Chef de l’Etat au suffrage universel direct en 1962, Chjef suprême des Armées et de la Dissuasion nucléaire) :
        1/ une arme de premier recours : contre un corps blindé mécanisé massif qui nous envahirait (une vitrification d’une armée ennemie pénétrant nos frontières ou très proches : d’où la gestation des programmes Pluton puis Hadès,-
        2/ ou alors de dernier recours : une frappe en second dite de représailles (après avoir subi soi même une attaque nucléaire) contre des intérêts économiques sociaux démographiques équivalents ou supérieurs aux nôtres (pour dissuader l’ennemi d’une telle attaque) : la Dissuasion nucléaire.

        • vno dit :

          Il n’y avait pas des pages en blanc dans cette doctrine d’utilisation ? tout n’est pas divulgué. Au dessus de trés secret défense, il y a d’autres habilitations rares qui concernent cette doctrine nucléaire. J’ai donc la certitude que les pages en blancs sont écrites mais pas dispo pour tout le monde. Je peu me tromper, mais la dernière mission de l’Amiral Rogel avant son départ était justement de préciser la doctrine nucléaire de la France. Elle devait être rendu publique, mais les événements des derniers mois avec le COVID, semblent l’avoir occulté.

  27. Paddybus dit :

    Bon, d’accord…. mais là, on est juste avant les élections…. alors y a du pèze pour tous le monde… Marseille, l’éducation nationale, la police, l’armée, la justice… il nous la joue même régulation de l’immigration avec les grands moyens (Pourquoi a-t-il attendu la fin du mandat si cela comptait pour lui…???) et la campagne commence à peine…. c’est la fête du slip…. mais au mois de juin 2022… ben on va commencer à compter, et là, ça va calmer les ardeurs….

    • Paul Bismuth dit :

      @ Paddybus
      Demain, on rasera gratis, avec 5-6 milliards d’euros dans la manche histoire de faciliter sa réélection:
      https://www.lopinion.fr/edition/economie/budget-2022-veritable-addition-annonces-d-emmanuel-macron-255107

    • Huon dit :

      J’ignorais que les Grecs finançassent « Marseille, l’éducation nationale, la police, l’armée, la justice », mais c’est une bonne nouvelle, merci de nous l ‘apprendre.

      • Paddybus dit :

        Va donc relire… le sujet, c’est l’impact du contrat grec sur les LIVRAISONS Françaises….

        • Huon le manchot dit :

          Mais je relis, mon vieux, je relis, avec beaucoup d’attention. Et vraiment, je ne trouve sous ta plume qu’un délire de gros blaireau frustré, incapable de raconter quoi que ce soit d’intéressant sur le sujet, et qui délire à la place sur ses obsessions politiques.

        • Courmaceul dit :

          Si ma mémoire est bonne, l’anticipation des livraisons permet à la Grèce de faire disparaitre le budget rénovation d’anciens bâtiments de leur marine. Ce qui a été décisif face à la concurrence. Soyez assuré que je ne vous en veux pas, il ne faut pas être trop exigeant avec un patriote pro Poutine.

          • Paddybus dit :

            toujours fâché avec les voisins… alors on viens passer le temps à emmerder les autres…???
            Et les séances de psychiatrie…. ça semble progresser… vous êtes moins scato ces derniers temps….

          • Momo dit :

            Ah non là, pas bon, pas suivi.
            Pas Poutine.
            Un peu trop fumé la production locale ;0)

    • lucas dit :

      Mouais…. Quasiment tous les budgets que vous citez, et particulièrement celui de la défense, augmentent depuis des années, et y compris juste APRES les élections présidentielles précédentes. Donc votre discours vaut ce qu’il vaut….
      On peut être pour ou contre Macron, et je n’ai moi pas la prétention de croire que mon avis doit intéresser tout le monde. Mais niveau défense on revient de loin avec lui… Le reste de sa politique ou sa personnalité ne sont pas le sujet ici.

      • Paddybus dit :

        Ben évidemment…. ai-je parlé de sa personnalité…??? (en a-t-il d’ailleurs…???) ai-je parlé de sa politique..??? (ce serait gribouille)… non, mais comme mon avis vous froisse, vous voudriez m’empêcher de le dire…???
        Quand au chambard marseillais, vous allez me dire que les budgets augmentaient déjà…???
        Et vous croyez vraiment que les promesses intenables ont d’autre objet que la propagande électorale…???

        Vous n’avez pas la prétention de donner votre avis… mais vous le donnez quand même …!!! prétentieux…???
        Vous aussi n’êtes en aucun cas obligé de me lire… et encore moins d’accorder la moindre importance… si vous commentez, c’est que vous êtes touché au coeur…!!!

        • Courmaceul dit :

          Lucas parle pour lui, moi z’adore vous lire ! C’est la thalasso des neurones ! 🙂

  28. St Cham dit :

    On commence beaucoup à parler de trois FDI supplémentaires pour la Royale. Or les FREMM sont réputés comme plus évolutives. Et en plus elles ont plus d’autonomie pour aller au loin. On pourrait pas plutôt songer à profiter de la commande Grec pour réduire la commande de FDI à 3 et commander une nouvelle série de 5 FREMM. Avis aux amateurs.

    • St cham dit :

      « Grecque »

    • Albatros dit :

      Il semble que NG (ou plutôt GN Groupe Naval, restons français) veuille plutôt tourner la page des FREMM au profit des FDi censées se vendre mieux (et peut être les GOWIND sous diverses versions), toutes deux une fois que la Mn en aura acquis bien sûr, car les puissances étrangères préfèrent acheter du matériel déjà utilisé par les français…
      Cependant il reste un besoin de deux FREDA supplémentaires pour notre marine (malgré la construction de deux FREMM DA.. donc en plus), car la menace aérienne donc des drones et missiles étant devenue celle du faible au fort et donc prégnante.
      Enfin nous devons investir pour accompagner le développement d’une de nos industries particulièrement apte à exporter ses produits finis dans le but de redresser notre balance commerciale déficitaire et pérenniser des emplois particulièrement pointus et non délocalisables pour une raison de souveraineté nationale (bureaux d’études, techniciens, ingénieurs ou sous traitants en nombre ayant été impactés par l’affaire des soums australiens).

  29. riddicknc dit :

    Naval group n’a qu’a s’adapter à la demande comme Dassault, c’est hallucinant que dès qu’il y a des commandes étrangères, l’armée française est lésée dans ses livraisons…

  30. tatou dit :

    Göret t’as fait ma journée ! mdr

  31. vieux margi dit :

    Sur les 2 FDI. 2 et 3. Pourquoi pas en garder une ?

  32. Nicolas R dit :

    On notera que le coût unitaire d’une FDI, estimé à 760M€ hors armement en 2017, atteint le milliard aujourd’hui (avec armement).
    C’est pas surprenant si l’on observe l’envolée des coûts des matières premières, mais il faut espérer que l’effet de série atténue cette augmentation sur les prochaines commandes, sinon la Royale va avoir du mal à en obtenir plus de 5.

    • oryzons dit :

      Il y a l’armement en plus, mais aussi la MCO pour 3 ans ainsi que la formation.
      Les contrats militaires sont toujours difficiles à comparer car tout est sur mesure.

  33. Flo dit :

    Techniquement est-ce faisable d’ouvrir un nouveau chantier naval (Calais, Dunkerque,…) ? Je pense qu’on pourrait le pérenniser vu nos besoin croissants dans la marine pour défendre notre ZEE.

    • Euclide dit :

      @ Flo
      C’est une idée qui me taraude depuis longtemps de réouvrir le chantier naval de Dunkerque.
      Maintenant, il fait choisir soit investir dans des éoliennes ou dans un nouveau chantier naval ?

    • Franchouillard dit :

      Ouvrir un chantier naval dans le Nord-Pas-de-Calais !
      Vous n’y pensez pas !
      .
      Les Rosbifs vont hurler que nous voulons fournir des bateaux à leurs migrants !
      Une telle décision est impossible parce que nous sommes en xénocratie.
      .
      Soyez raisonnable, Flo !

  34. Un Sapeur dit :

    En fait pour attaquer la Défense de la France plus besoin de l’ attaquer suffit juste de lui acheter du matériel Militaire : Frégate, Rafale etc et Hop ça deshabille sa propre armée.
    Malin fallait y penser.

  35. Gaulois78 dit :

    Mouais…
    Malheureusement l’armée depuis 40 gère surtout les restrictions budgétaires, que représente le sacrifice financier des armées sur ces 4 dernières décennies au budget de Bercy en € réactualisé, 120/140/160/200 milliards ? plus ?
    Un de ces matins je me pencherai sur cette addition…

  36. Gaulois78 dit :

    Dissuasion nucléaire sur laquelle louche…l’UE, l’Allemagne (y compris notre siège au conseil de sécurité), la Pologne qui n’achète que US, l’Otan…

  37. Balay Alain dit :

    Bonjour. La ligne de montage des fremm n existe plus chez naval group.

  38. Gaulois78 dit :

    65 marins + possibilité d’une équipe d’intervention de 15 FS
    Tout est automatisé sur ces pneumatiques, des € on en a, suffit d’arrêter de financé la terre entière… Exemple en quelques jours (Macron) donne 100 millions au Liban, 100 pour l’Afghanistan, encore 65 millions de doses covid, même si c’est de l’AZ avec le transport, cheminement, stockage, matériels de réfrigération, seringues etc.. c’est probablement un budget de 3 a 500 millions ?
    Que pensez vous qu’il va se passer après le mois de mai prochain, augmentation de la LPM où passage du rabot

  39. Thierry dit :

    Sans surprise les forces françaises passent toujours en dernier quand il y a des commandes et il n’y a qu’à voir déjà l’état du retard incroyable de la France dans tous les domaines;

    est ce que la France demandera à la Grèce de protéger nos côtes et espace aérien avec le matériel vendu ? évidemment non et en cas de problème ça sera comme pour le covid, aucune solution face à une situation qui sera catastrophique et lourde en pertes humaines.

    avec Macron c’est anticipation zéro et vente forcé de nos usines comme de notre matériel, du pognon rapide, rien que du pognon et des bénéfices immédiat, et après lui le déluge…

  40. werf dit :

    Parier sur la Grèce c’est sympathique au regard de notre histoire de la civilisation européenne mais c’est plus un calcul politique qu’une stratégie militaire. D’abord, il n’y a pas lieu de croire à un conflit avec la Turquie pour plusieurs raisons. La première est le véto américain car la Turquie est plus essentielle que la Grèce pour la défense des détroits. La deuxième, c’est que l’UE devra être consultée (article 42/7 du traité) avant son éventuelle application par la France et cela exigera l’unanimité. Il est sûr que l’Allemagne avec 6 millions de citoyens d’origine turque mettra son véto. La troisième, c’est que la Turquie déclenchera immédiatement un flux de réfugiés vers l’Europe. La quatrième c’est que la France ne pourra agir seule car le conseil de sécurité de l’ONU s’y opposera (vétos Russe et Chinois). La cinquième, c’est que de nombreuses sociétés françaises fabriquent en Turquie (Renault par exemple) avec des conditions très avantageuses fiscalement et douanière-ment grâce au perfectionnement actif. La sixième, c’ est la perte totale d’influence de la France au Moyen-Orient déjà très faible (cf. le Liban, l’Irak, la Syrie, la Libye, l’Iran…). Ma conclusion, cet accord avec la Grèce n’est fait que pour des raisons électoralistes pour couvrir la déculottée australienne et fournir une porte de sortie à Naval Group.