Quelles seront les conséquences de la victoire d’Olaf Scholz sur la politique de défense allemande?

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

101 contributions

  1. Raymond75 dit :

    Il n’y a pas de victoire de l’un ou de l’autre : chaque partie a environ 25 % des voix, et l’un a a peu près 2 % de plus que l’autre. Il y aura donc une coalition a définir, car en Allemagne, on forme des coalitions pour gouverner, pas comme en France où un scrutin donne une majorité écrasante au parti qui gagne, quitte a neutraliser toute opposition et toute expression démocratique.

    Le mot ‘compromis’ en Allemagne n’est pas une insulte.

    • Le Breton dit :

      Venant de toi Raymond, il était difficile de s’attendre à un commentaire positif surtout sur la France.

    • sepecat dit :

      Sauf qu’à vouloir embarquer tout le monde sans majorité claire c’est aussi improductif que d’avoir un attelage industriel sans décideur. On peut toujours se gausser de la France et de son mode de scrutin mais, si vous êtes un tant soit peu honnête, il vous faudra constater qu’il fonctionne, même en cas de cohabitation, et qu’il n’a jamais été nécessaire contrairement à l’Allemagne d’attendre des mois qu’une coalition soit mise en place avec des intérêts contradictoires… sauf sous la IVe République. Si vous voulez revenir aux attermoiements d’antan, libre à vous, perso je préfère une situation stable et des décideurs en mesure de décider, même s’ils ne sont pas du même bord que moi.

      • Raymond75 dit :

        Certes, mais il me semble que la situation économique de l’Allemagne est meilleure que celle de la France, et que sa société y est plus apaisée (malgré une présence de nazillons résiduels). Je ne cite pas ce pays en exemple, je dis simplement qu’il est bien géré.

        En France, les relations sociales se font dans l’opposition et l »‘affrontement.

        • LEONARD dit :

          @Raymond75
          L’ex RDA a connu le Parti Communiste et la lutte des classes. Elle a bien compris.
          La RFA avait le miroir de la RDA pour comprendre la nocivité du communisme.
          La France avait un Parti Communiste inféodé à Moscou, une CGT inféodée au P.C et le marxisme était le mantra des « élites de la goche universitaire » (il en reste quelques uns).

          Ne cherchez pas plus loin les raisons de l’affrontement social permanent.
          La France, fille ainée de l’église,
          La France, fille trainée du Komintern.

        • Tannenberg dit :

          Je ne sais pas si l’Allemagne est spécialement bien gérée en tant que pays, mais les états qui la composent permettent une meilleure prise en compte des besoins locaux et une meilleure résilience globale: les lois fédérales sont les mêmes pour tout le monde, mais chaque état peut les interpréter et les adapter a son contexte. On comprend mieux le totem de la chose juridique chez les allemands et l’image de tatillons qu’ils trainent, et le travers systématique de toujours tout faire pour ne pas être désigner seul responsable si ca merde, voire le bordel pour chaque prise de décision pour obtenir le consensus et faire en sorte que tout le monde soit mouillé… mais cela ne doit pas non plus occulter la culture allemande en terme d’intérêt général et le respect absolu de la propriété individuelle, ce qui nous manque en France, tout comme les moyens de Justice (le budget allemand sur ce point est le double).

      • CouCou dit :

        Pas du tout d’accord avec vous sepecat.
        La trajectoire des deux pays depuis 30 ans montre un avantage certain à l’Allemagne.
        Tout pouvoir, même bien intentionné, nécessite d’un contre-pouvoir.
        Quand on parle gouvernance d’un pays, on parle de stratégie de haut niveau, on est dans le temps long et très long. Rien ne presse jamais. Pendant qu’on négocie sur les orientations futures de long terme, le pays continue à fonctionner sans aucun souci au jour le jour, grâce à ses administrations, ses citoyens, ses entreprises, associations, etc.

        • EchoDelta dit :

          Les trajectoires sont trompeuses : l’Allemagne, peu d’enfants, pas d’immigration à absorber et très peu d’investissement dans les infrastructures = comptes publics nationaux moins déficitaires et peu de chômage.
          La France a vue sa population croitre beaucoup plus, le remplacement des générations n’est pas un problème, nous avons du financer et absorber beaucoup d’immigration, financer des opérations militaires et diplomatiques pour protéger les européens dans divers coins du globe, etc. Cela laisse un pays au déficits importants, avec unedrive des dépenses sociales complètement incontrôlé, mais qui pourrait assez rapidement revenir dans les clous si nous avions un peu de volonté politique. Et malgré tous ces handicaps la France ne décroche pas brutalement, malgré tout, même si l’érosion est lente et continue. Donc Nous verrons quand la population de l’Allemagne sera revenu à celle de la France voire en dessous, comment l’Allemagne abordera le future.

      • GHOST dit :

        C´est la « tradition Nordique ».. Tous participent aux décisions.. et sont toujours consultés avant toute décision. Avoir la majorité impose une capacité de « compromis » et de « consultation » au Nord de l´Europe.

        • Pascal (l'autre) dit :

          l’Allemagne c’est la culture du compromis qui prévaut, en France c’est la culture du conflit qui domine.

    • GHOST dit :

      Oui Raymond@ Toutes ces années, Merkel a largement démontrée qu´il est possible d´obtenir une alliance entre la « droite » et la « gauche » avec une politique de compromis.
      L´article indique que l´option des F-18 serait impossible.. discutable cette affirmation, ce que les parlementaires en Allemagne sont « pro-USA » et vont continuer á l´être après Merkel. Equiper la force aérienne avec des F-18 est une décision politique visant á affermir les liens avec les USA

    • Lothringer dit :

      En réalité la « majorité écrasante » en France est une notion assez récente.
      Sous la présidence de De Gaulle, le Grand Charles lui-même ne souhaitait pas qu’un seule parti détienne à lui tout seul la majorité absolue.
      Les choses on commencé à se détraquer à partir de mai 68 et la vague bleue de juin 68.
      Puis sous Pompidou/Giscard, on est retourné à un régime de coalition entre pseudo-gaullistes (devenus RPR) et centristes-libéraux (devenus UDF).
      Puis est arrivée la vague rose de 1981 : le PS avait la majorité à lui tout seul.
      Pendant la 1ère et la 2e cohabitation (sous Mitterrand), c’était à nouveau un régime de coalition RPR-UDF.
      Sous la cohabitation Chirac-Jospin, je ne me souviens plus si le PS avait la majorité à lui tout seul ou si il avait besoin d’un petit complément.
      Puis sous le 2e mandat de Chirac, on a eu à nouveau un régime strictement majoritaire UMP.

      En résumé, notre régime était à l’origine un régime de coalition (De Gaulle était un homme ouvert au dialogue, puis il tranchait après avoir entendu les opinions diverses).
      C’est progressivement et récemment que le régime s’est durci, et que la pratique du compromis politique (inhérent aux coalitions) s’est progressivement estompée.

      • Julien_JLA dit :

        La mise en place du quinquennat, et la tenu des élections présidentielles et législative au même moment ont aussi beaucoup joué dans ce système.
        Si nous décalions les législative à mi-mandat présidentiel cela changerait bien les choses.

      • Fred dit :

        @ Lothringer

        « Sous la présidence de De Gaulle, le Grand Charles lui-même ne souhaitait pas qu’un seule parti détienne à lui tout seul la majorité absolue. » : bien sûr que si, s’il a été une Homme de compromis, c’est qu’il y était contraint. L’Internationale communiste aux ordres de Moscou, avait interdit au PCF de prendre le pouvoir, ce qu’il était en capacité de faire après guerre (ce qui une des caractéristiques du Stalinisme = « Socialisme dans un seul pays » = l’URSS va réussir d’une manière tellement éclatante que le monde entier ne pourra que copier son modèle). Les institutions de la Vème sont taillées comme un costume très ajusté pour le bipartisme/homme providentiel au profit de la Haute bourgeoisie. Cette Vème a permis à un aventurier de droite – François Mitterrand – de dénaturer le PS et de tuer le PCF (puis le PS, CF. aujourd’hui).

        En 1968, De Gaulle est parti en hélicoptère pour l’Allemagne pour s’assurer de la fidélité de l’Armée, mauvaise appréciation du stalinisme, qui ne voulait toujours pas un PCF au pouvoir en France.

        • Fred dit :

          Précision sur l’épisode de la fuite à Baden-Baden en hélicoptère pour ceux qui ne connaitraient pas cet épisode :

          De Gaulle en 1968 pense que tout est foutu et que le PCF va prendre le pouvoir (large grève générale).
          Il ne prévient personne, pas même ses ministres et part en hélico pour rejoindre l’état major des Forces françaises en Allemagne. Massu lui remonte le moral, et lui assure que l’armée pourra reprendre le dessus sur un processus révolutionnaire. Pompidou, lui, avait « bien compris » ce qu’était le Stalinisme et était resté calme, à défaut d’être obligé de lâcher contre son gré pas mal d’avantages à la Classe ouvrière.

          • Sinope dit :

            Pompidou était aux abonnés absent.

            De Gaulle est allé voir Massu pour s’assurer que si besoin il referait le coup de 1958.

            Aucun besoin au final les ouvriers vouleient juste une augmentation et le PCF ne voulait pas aider les Trotskystes.

        • Lothringer dit :

          bonjour,
          « Sous la présidence de De Gaulle, le Grand Charles lui-même ne souhaitait pas qu’un seule parti détienne à lui tout seul la majorité absolue. »

          Je maintiens mes propos. C’est dans la biographie « De Gaulle » par Max Gallo.

      • Sinope dit :

        « En résumé, notre régime était à l’origine un régime de coalition (De Gaulle était un homme ouvert au dialogue, puis il tranchait après avoir entendu les opinions diverses) » C’est surtout que personne n’imaginait le fait majoritaire qui est arrivé dès 1963.

        Tout le monde pensait qu’aucun groupe parlementaire ne pourrait avoir la majorité absolue. Donc de Gaulle voulait juste arbitrer les luttes de partis.

        In fine notre république est bien devenue peu ou proue une démocratie: la majorité du coprs électoral désigne les gouvernants.

    • CHRISTIAN FAVRE dit :

      en France on a supprimé ce scrutins car la 4e était incapable de prendre une décision

  2. FREDERIC PARE dit :

    Un instant, j’ai eu peur qu’ils parlent du Rafale…Ouf…

  3. Ultimately dit :

    Un homme de gauche, cauchemar pour la France.

  4. maxx dit :

    Quand « un spécialiste des questions de défense » vous explique que mettre en service le F/A-18 Super Hornet est trop coûteux et qu’il propose comme solution de se tourner vers le F35 (même en coopération avec les Pays-Bas), le terme « spécialiste » est peut être un peu survendu.

    • Too dit :

      Il est probablement spécialiste, mais il est aussi probablement couché sur les valises de l’oncle Sam

  5. Jaicruvoir dit :

    Quand les allemands n’arrivent déjà pas à s’entendre entre eux.
    Comment voulez vous que les européens s’entendent entres eux?
    l’Europe fonctionne de façon bancale pour l’économie alors pour la défense aucune chance….

    • NRJ dit :

      @Jaicruvoir
      « Quand les allemands n’arrivent déjà pas à s’entendre entre eux. ». Ca s’appelle la démocratie. La leur est d’ailleurs objectivement plus stable que la notre (cf manifestations de 2016 qualifiée de quasi guerre civile par le directeur de la DGSI et les gilets jaunes).

      • Géo dit :

        Un directeur qui a le sens de l’emphase. Si ça c’est une quasi guerre civile, que dire de mai 1968 ou des grèves de 1948.

        Les allemands ont un régime parlementaire, c’est stable si les coalitions le sont, ce n’est pas stable parceque c’est parlementaire. On a donné avec la IVe république.

        • NRJ dit :

          @Géo
          La constitution allemande actuelle n’est pas la constitution française de la 3ème République.

          Vous ne vous rappelez peut-être pas mais les protestations de 2016 n’étaient déjà pas de petits mouvements tranquilles. Ça préparait déjà les gilets jaunes (et là on était bien dans un climat de révolte).

          • Géo dit :

            Le mode de scrutin Allemand est similaire à celui que nous avions sous la IVe, je ne parle pas de la IIIe.

            Vous ne vous rappelez peut-être pas mais il y a eu bien pire que 2016 en terme de révolte sans qu’on bascule dans la guerre civile pour autant.

            Après il y a toujours des gens pour mal nommer les choses. Le mot émeute existe toujours en français que je sache.

      • EchoDelta dit :

        Les gilets Jaunes ce n’est pas un problème de démocratie mais un problème économique avant tout. C’est l’expression de la grogne des travailleurs pauvres qui n’arrivent plus à joindre les deux bouts devant la hausse des taxes.
        Ensuite c’est un problème de choix politique qui détermine les priorités économiques, si les gens veulent que cela change ils ont RDV tous les 5 ans pour ajuster le tir. Le fait de manifester n’était pas répréhensible et c’est le gouvernement qui a largement contribuer à faire dégénérer la situation pour les discréditer et s’en débarrasser. C’est une méthode d’ailleurs qui a été plutôt efficace… même si l’on peut la contester sur le plan moral.

        • NRJ dit :

          @EchoDelta
          « Les gilets Jaunes ce n’est pas un problème de démocratie mais un problème économique avant tout ». Euhhhhh…. Non.

          En 2018, on atteignait 2% de croissance, et le chômage baissait. Donc non ce n’est pas un problème économique. Et ce n’est pas à cause de l’incapacité financière éventuelle des gilets jaunes que l’arc de Triomphe a été attaqué. Et ne me dites pas que le gouvernement cherchait cela. Il s’est autant décrédibilisé dans cette affaire que les manifestants et a été la risée de la planète (et en particulier de Trump). Et il a été contraint de lâcher les milliards et arrêter les réformes qu’il envisageait initialement. Malgré cela, le mouvement a d’ailleurs continué un certain temps. Donc non ce n’est pas un problème économique ni gouvernemental. Par contre y voir un problème institutionnel semble assez cohérent…

          • EchoDelta dit :

            C’est un problème économique car les 2% de croissance, les grandes entreprises les voient, les haut cadre aussi mais pas la base du peuple. Et si Macron a du lâcher autant c’est parce qu’il était incapable, lui mais surtout son gouvernenent, d’expliquer comment il allait réduire les déficits de l’état en donnant des sous au GJ sans les reprendre de l’autre côté, d’expliquer comment il pouvait réduire le train de vie de l’état pour redonner de la marge de manœuvre à la base, comment il allait réduire la fraude aux prestations sociales, pour réduire le déficit. Toute cette absence d’explication, s’est traduite, par la contestation de la hausse de la taxe décidée sur l’essence qui est une dépense incompressible pour 90% des français.
            Bref les GJ ont renvoyé le gouvernement à ses étude, pour lui éviter de monter les taxes pour couvrir le déficit, mais lui faire commencer à envisager de réduire les dépenses inutiles. Pas sur que cela soit réussie d’ailleurs, mais il n’est pas nécessaire d’être sur de réussir pour entreprendre.
            Que je saches les GJ n’ont pas fomenter un coup d’état, n’ont pas appeler à renverser par les armes le gouvernement.
            En revanche le préfet Lallemand, ancien des Black Box, (sic) a bien su utiliser ses anciens camarades et autre succursales de contestataire violent pour entrainer tout ce petit monde vers une voie de saccage, ce que Mélanchon and Co ont aussi encouragé, pour clôturer cet épisode.
            J’ai moi même été témoins du comportement d’un « infiltré » dans une autre manifestation (rien à voir avec les GJ) pour exciter la foule et la pousser à la violence, au point que j’ai moi-même pris l’initiative spontanée tant c’était pas en ligne avec mes convictions, de le mettre en dehors du cortège manu militari, et que je retrouve à la fin de la manif avec un brassard orange « police ». Concluez ce que vous voulez mais ça c’est du concret. J’avoue que j’en ai été soufflé.
            Quand à Trump qui se moque de Macron, je pense que c’était le cadet de ses soucis… Vue comment Macron et la classe politique française considérait Trump.

          • Géo dit :

            « Par contre y voir un problème institutionnel semble assez cohérent… » en quoi ne serions nous pas démocratique?

    • Loufi dit :

      Ça changera rien de Fritz, Gunther ou Herman est élu. Ils resteront tous d s gros connards prétentieux qui ne marchent que pour eux et eux seuls, imposeront leurs décision à l’UE qui n’arrangent qu’eux seuls, et continueront de piller l’industrie aéronautique française avec la complicité de micron et Lemaire (bye bye le moteur Vinci, d’ailleurs il n’y a pas eu d’article sur ce site a ce propos)

  6. Fifi dit :

    « L’Allemagne est un partenaire fiable au niveau international, comme nos amis et alliés le savent. » Ah, l’humour allemand, c’est vraiment particulier.

  7. Alain d dit :

    Oui, bon, attendre déjà de voir la coalition qui va émerger.
    A priori, pour la Défense franco-allemande, ça semble mal emmanché ou pas, disons incertain (savonnant-bloquant), genre H8k7
    Faites vos jeux, rien ne va plus……

  8. Lagrange dit :

    Pourvu qu’ils envoient rapidement dans le mur tous ces programmes mal embarqués et qu’ils nous contraignent à augmenter nos crédits pour développer des programmes de remplacement.

    Il n’est pas question que la commission du budget du bundestag ait chaque année la possibilité de refuser des crédits de programmes d’armement qui nous concernent.

    • Carin dit :

      @Lagrange
      Ce serait trop simple… nos amis américains qui accessoirement sont les pilotes de la politique de défense et armement des allemands, ne seront pas d’accords…. Non, les allemands vont continuer à nous faire perdre un temps précieux, pour que le NGAD, qui contrairement aux dires américains n’est pas au point, puisse sortir avant toute réalisation européenne.

  9. Postale dit :

    Bon ben, on ne peut pas dire que l’horison se soit éclaircit ! A mon sens, le choix du F-35 et la posibilité de synergies avec les Pays-Bas, la Belgique, la Suisse, l’Italie, le Danemark; la Norvège et certainement la Finlande, plébiscitent le F-35 ! Une voie royale pour le mal aimé qui finit pas s’imposer partout ! Bigre…..

    • Aramis dit :

      Il s’impose là où les américains sont obéis ou courtisés.

      • Dramis dit :

        T’inquiète pas, quand t’as plus le choix …..
        L’Europe c’est l’OTAN, vous n’arriverez pas à faire vivre votre petit village gaulois au milieu d’un continent romain ! qu’est ce que vous êtes ridicules parfois avec votre indépendantisme nationaliste ! Ils sont en train de vous mettre au pas là, vous ne le voyez pas ou quoi ?

        • Aramis dit :

          T’inquiète pas, quand tu fais une évaluation d’un avion tu demandes s’il est opérationnel et s’il correspond à un minimum de caractéristiques. Dont un coût raisonable à l’utilisation.

          Qu’est ce que vous êtes ridicules parfois avec votre acticisme nationaliste ! Mais bon avec la dinde vous êtes en train de vous la mettre, vous ne le voyez pas ou quoi ?

    • Too dit :

      Ce qui est marrant c’est que les plus grosses critiques du F35 viennent de… l’armée et des sénateur américain.
      Le F35 est un instrument politique, ce n’est pas un bon avion. Il le deviendra peut être, mais en l’état ce n’est pas un bon avion, il est trop cher et ne fait pas son travail militaire. Par contre son travail politique est impécable.

      • Marastras dit :

        Mais qu’est ce qui te permet de dire que ce n’est pas un bon avion ? Parce qu’il n’est pas encore au point actuellement ? Est ce que tu sais que les F-4, F-8 et F-14 ont tous débuté avec une réputation à ch….. avant de devenir les succès stories qu’ils sont devenus ! Ce qui fait la force des américains c’est qu’ils ne lâchent pas en chemin ! Rendez vous compte qu’on parle avec le F-35 de l’arme la plus chère de l’histoire de l’humanité. Avec plus de 800 milliards de $ investis, ce programme ne peut plus revenir en arrière ! It’s too big to fail comme ils disent ! Et puis avec un budget de 1000 milliards, on ferait voler une enclume, admettons- le ! L’autre paradoxe, c’est que malgré sa mauvaise image, il se vend comme des petits pains, ce qui démontre bien qu’il y a un certain potentiel ! Et dans 10 ans quand il sera opérationnel dans plus de 17 pays parmi les plus riches, il sera au firmament de la technologie ! Par contre que dire du …..Rafale…qui sera à ce moment là, probablement déjà revendu jusqu’au dernier sur le marché de l’occasion ! Cet avion n’a pas eu le destin qu’il aurait du avoir. D’abord le vendre que dans le tiers monde ou dans des pays faillis ne donne pas une bonne réputation à un avion. Puis ensuite le vendre en occasion alors qu’il n’a même pas 20 ans, c’est le reléguer au rang des avions ratés. Un peu comme l’A-380 dans un autre catégorie ! Un gros potentiel passé complètement à coté de son destin !

        • Pascal (l'autre) dit :

          21 lignes d’une ode à la gloire de l’aéronautique américaine et dire tout le mal du Rafale!! Thierry sort de ce corps!
          « les F-4, F-8 et F-14 ont tous débuté avec une réputation à ch….. avant de devenir les succès stories qu’ils sont devenus !  » Vous uriez du vous procurer et de lire les hors séries du Fana de l’Aviation qui traitent du F4 Phantom II et du F14 Tomcat cela vous aurait évité de débiter des âneries! Quant au F8 Crusader il ne fut exporté qu’aux Philippines et en France dans une version spécialement développée pour la Marine Nationale d’où l’appellation de F8 FN Pour French Navy!
          « c’est le reléguer au rang des avions ratés. » C’est sûr! Sur ce blog nous avons décidemment la « crème » des experts aéronautiques!

  10. Ah Ca ! dit :

    Tout est bien qui fini bien… bon voyage les boches…

    Il est à craindre qui veuillent rester à la marge aussi longtemps que possible pour faire le plein du vol de nos technologies et savoir faire…

    Si chez nous en France le vendeur de bagnoles d’occasions repasse, il est certain qu’il vendra encore une fois la boutique aux boches…

    Avec Z … en espérant qu’il ne soit pas un autre général Boulanger !

  11. oryzons dit :

    La réalité c’est que quel que soit le résultat il y avait et il y a toujours une énorme incertitude sur tous les programmes restant en coopération avec l’allemagne, SCAF, MGCS et Eurodrone.

    Car les allemands eux-mêmes ne savent pas exactement ce qu’ils veulent, et que même lorsqu’ils le croient ils doivent ensuite faire face à leurs industriels.
    Puis à leurs partenaires européens, et notamment la France, qui leur explique qu’un appareil militaire n’est pas un équipement civil sur lequel on peint des emblèmes militaires.

    Le mélange de tout cela plus les négos à venir entre 3 partis font que l’avenir des programmes est dans une pochette surprise à ouvrir dans quelques mois.

    En attendant Dassault et la France doit rester ferme sur ses exigences en terme de partage des tâches, de leadership et de propriété intellectuelle.

    Et Macron mettre la pression sur Merkel pour signer aux conditions françaises ou risquer de tout perdre avec la prochaine coalition.

    • Machin 10 dit :

      Pour Merkel, là, il lui reste deux jours.

      Ça va être dur de lui faire signer quoi que ce soit !

      • Lothringer dit :

        Elle est là encore pour davantage que 2 jours.
        Il faudra plusieurs semaines à plusieurs mois pour que les partis signent leur « contrat de coalition ». Car ils vont tout négocier dans le détail afin que tout soit au clair sur l’ensemble des sujets brûlants. Et ainsi ils n’auront aucune raison de s’écharper en public car tout aura été tranché à l’avance, et les réponses à donner aux journalistes et au public seront formatées au millimètre près et il n’y aura aucune cacophonie.
        Cela fait partie de la « rigueur allemande » en politique. Et cela fait leur force, car une fois que le « contrat de coalition » est signé, on ne revient plus sur son contenu et on avance tous dans la même direction.
        C’est une grosse force de la part de l’Allemagne.

        Pendant ce temps, « Mutti » va tout simplement expédier les affaires courantes, et ne prendra aucune décision engageante.

  12. Parabellum dit :

    Oublions les allemands paralysés par les verts et les soclalistes mous . Ils ne feront rien et attendrons toujours les américains .construisons notre propre arsenal et pour test proposons leur le rafale en test européen ?

    • Didum dit :

      Pour construire un arsenal, il faut des €€€, hors si vous ne vendez plus car tous vos contrats tombent à l’eau, vous n’avez plus de rentrées pour le financer ! Quand on voit à quel point l’armée est au pain sec, il est à craindre qu’on projetait de financer l’armement futur avec des sous qu’on n’avait même pas encore en poche !

      • Ah Ca ! dit :

        @Didum

        Argument d’impuissance = argument invalide

        Si votre idée de la souveraineté, c’est d’aller faire la manche chez les boches… On n’est pas sorti de l’auberge… Votre conception d’indépendance, si vous en avez une,… Est une fausse bonne idée. Amen.

        Quand on veut, on peut… La question reste, la France le veut-elle ? Si oui, les finances, je vous les trouve sans aucune difficulté.

        • Plasmis dit :

          Et quels sont vos arguments svp ? Faire le fort en geule c’est facile, mais qu’avez vous de plus concret à offrir ?

        • WhatsTheFrites dit :

          « les finances, je vous les trouve sans aucune difficulté. »

          Formidable ! Puisque la gestion des finances d’un pays n’a pas de secret pour vous, j’espère que vous vous présenterez aux prochaines élections présidentielles 🙂

          • PK dit :

            N’auriez-vous pas remarqué que, par hasard sans doute, toute tentative de vouloir prendre le pouvoir par des gens pensant comme Ah Ça ! se trouve contrecarrer par des gens qui eux, ne pensent pas comme lui et tiennent absolument à ce que les Français pensent uniquement comme eux ?

            Je fais exactement comme Ah Ça ! : je vous double les finances de l’armée sans toucher un centime à la poche des contribuables…

          • Ah Ca ! Z arrive ! dit :

            Je coupe dans le gras…

            Plus de frittes hallal… à l’huile de palme importée…

            Vous allez prendre le chômage en pleine patate mon cher… Il ne sera pas rémunéré, entrainez-vous à leur culture avant qu’il soit trop tard…

            Si vous n’avez pas de terres.. On te laissera planter sur les talus des routes comme font ici en Afrique les planteurs d’arachide qui n’ont pas de terre.

            Courage la fritte, tu gagneras ta vie à la sueur de ton front. Ça te va ?

  13. ron7 dit :

    On baigne dans le flou le plus complet !
    Donc tant que le Gvnt allemand n’est pas formé, chacun peut y aller avec son raisonnement !
    Maintenant après la gestion « Merkel » qui a duré 16 ans, on peut espérer une Europe de la Défense moins frileuse !
    Les USA et l’OTAN et/ou assimilé indiquent une priorité : La zone Indo-Pacifique ; De fait, il faudra voir les premières décisions de la nouvelle administration allemande pour voir de quel côté le vent tourne :
    Rupture avec la Politique Merkel, ou pseudo-continuité !
    Bref…. Il est urgent d’attendre !!

  14. philbeau dit :

    Le leadership allemand en Europe va faiblir temporairement , les louvoiements inhérents à la coalition à venir , privée d’une incarnation de stature internationale comme le fut Merkel entraînant probablement une absence de ligne claire . Pour autant , les macronistes en France qui caressent l’idée de voir leur idole s’élancer enfin vers un destin européen en seront pour leur frais . Pour faire court , les européens ne sont d’accord sur rien , sauf pour contrer les français . On ne développera pas à ce stade ce où peut aller le bateau ivre européiste , mais il faudrait peut-être observer ce qui peut tenter le monde extra-européen : dans certaines officines , russes sans doute , mais aussi américaines , le moment se présente pour dynamiter la fragile Tour de Babel bruxelloise , qui tient surtout par la peinture .
    Pour le sujet qui nous intéresse ici , les fameux projets franco-allemands , ces élections par contre vont y mettre un point final , le point d’orgue justement étant le ralliement allemand au club du F35 et au retour dans l’alignement atlantiste . Il n’y a pas plus violente manière de tourner le dos à la France .

    • FredericA dit :

      @philbeau : « Pour faire court , les européens ne sont d’accord sur rien , sauf pour contrer les français »
      .
      « Contrer » ? Je ne serais pas aussi catégorique. Votre remarque s’applique à certains pays. D’autres sont plutôt indifférents, attentistes ou frileux à l’idée d’embrayer sur les propositions françaises. En clair : la France propose mais ne convainc pas alors que les USA rassure par leur simple présence.

    • Fred dit :

      Bateau ivre ? Le texte original n’est pas hors-sujet.

      Le bateau ivre, version soft.
      https://www.youtube.com/watch?v=SWcCJjdZuM4

      Le bateau ivre, version super-hard. Pas pour les enfants (Momo s’abstenir).
      https://www.youtube.com/watch?v=nTKQc-JeTAQ

      • Momo dit :

        Hello Freda, souligner tes sottises te tracasse à ce point?
        T’as qu’à dire des choses intelligentes ou même seulement vraies.

        Et pour ça arrête de te lobotomiser avec radio-France-TV (france info, inter, fr3, fr24, a2, outre mer, etc…).
        Essaye, tu vivras mieux ;0)

  15. PILLET dit :

    La France et ses industries de Défense devraient éviter des coopérations à marche forcée avec des pays qui ne voient que la protection US et n’achètent que son matériel. Acheter un F35 bourré d’anomalies et ne correspondant pas au besoin comme en Suisse, paraît dingue de la part de dirigeants qui a priori ne devraient penser qu’à l’intérêt de leur pays.

    • Carin dit :

      @PILLET
      Bien au contraire, le F35 sera le seul avion avec lequel les allemands n’auront pas à louvoyer pour dire qu’ils ne peuvent pas les sortir de leurs hangars… du coup, en plus de leurs matériels terrestres (aux hangars), et maritimes, (aux ports) ils pourront économiser sur le matos aérien, et s’en remettre entièrement aux américains pour assurer les représentations OTAN.

    • EchoDelta dit :

      Ils ont malheureusement pris en compte l’intérêt économique de leur pays, et ont casqué du F35 suite au chantage. Ces avions resteront la majeure partie du temps sous cocon, puisque de tout façon ne seront pas autorisé à survoler notre territoire.
      Pas la suite rien ne les empêchera d’acheter d’autres avions plus « rustiques » pour faire la vraie police du ciel.

    • Fred dit :

      @ PILLET

      La Suisse à tenu compte de son intérêt – du moins a fait un choix – manifestement face à des mesures de représailles bancaires américaines.
      Les maquereaux savent cogner, ou menacer de le faire.

  16. Green dit :

    Et bien, je dirais que ce sera pareil.. , mais en pire!
    Pas grand chose a attendre de nos « amis » donc.

  17. Lisolo dit :

    Avant de crier à l’injsutice, n’oublions pas que c’est la France qui en premier a pris l’habitude de ne pas honnorer ses contrats ! Dans l’esprit des Allemands, l’abandon de l’Eurofighter ne doit pas être étranger à leur attitude actuelle ! Quand à la résilisation des BPC russes pour faire plaisir aux américains (quel triste retour des choses), elle a ouvert une boite de pandore qui ne se refermera plus et dont la première victme est ….! Et donc il ne faut pas se lamenter, on est les premiers lacheurs en chef ! Et on a pris le retour de « boomerang australien » en pleine tronche !

    • Troots dit :

      En effet, triste qu’on aie bradé nos BPC à l’Egypte après les avoir remboursé deux fois aux Russes vu les indemnités payées , et tout cela pour satisfaire les ….Américains ! (Hé si !)
      Quant au programme Eurofighter, certains disent que la France a jeté l’éponge comme il n’y avait pas de version navalisée au programme ! On pourrait épiloguer longtemps, mais je ne vois pas la France s’engager dans un tel programme sans une analyse préalable des besoins ! Et donc voilà, on les a envoyé péter avec leur programme au profit du nôtre qui se vend que timidement dans des pays de troisième division. Sans compter que nous récoltons aujourd’hui l’ire de nos anciens partenaires qui nous traitent comme nous l’avons fait avec eux, la vengeance se mange froide ! Pour les sous-marins, ils ont fait comme nous, ….en changeant leurs besoins ; « Ah non, il nous faut des nucléaires maintenant « ….et voilà bye, bye !
      Je suis sûr qu’en Russie, au Royaume Uni et en Allemagne, ils doivent bien rigoler !

    • FredericA dit :

      @Lisolo : « Avant de crier à l’injsutice, n’oublions pas que c’est la France qui en premier a pris l’habitude de ne pas honnorer ses contrats ! »
      .
      1985 : Retrait de la France du programme Eurofighter
      2014 (29 ans plus tard ! ) : Annulation des BPC russes par la France
      2021 (7 ans plus tard) : Annulation des sous-marins australien… par l’Australie et non la France !
      .
      2 lâchages de la France en 36 ans. Vos arguments me laissent quelque peu… dubitatifs 😮 !

      • Lisolo dit :

        Je vous l’ai dit, on a ouvert la porte de la fin des partenariats avec un bras d’honneur ! Avant quand on était emerdé par un engagement avec un partenaire, on se parlait, on essayait de trouver un accord ! Maitenant c’est va te faire f…. et c’est bien les Français qui ont lancé le truc !
        Entre nous vous n’êtes pas fort intelligent de penser qu’après le lachage sur l’Eurofighter les Allemands avaient déjà oublié ??? Même dans 50 ans, ils s’en souviendrnt encore ! Quand aux sous-ùarns, Biden a du se dire qu’il pouvait se passer de mettre les formes avec vous ! Un voyou on le traite comme tel ! On a la monnaie de notre pièce, point barre !

        • Pascal (l'autre) dit :

          « Entre nous vous n’êtes pas fort intelligent de penser qu’après le lachage sur l’Eurofighter les Allemands avaient déjà oublié ???  » Mais oui, comme d’habitude c’est encore de la faute de ces maudits Français!
          Si nous sommes parti du programme « eurofoufoune » c’est que tout comme le programme SCAF tout devait être sous la coupe allemande! La coopération avec les Allemands c’est le beurre, l’argent du beurre, le cul de la crémière et ……………………………. le sourire du crémier!
          « On a la monnaie de notre pièce, point barre ! » Vous avez pensé au port du cillice?

          • Lisolo dit :

            Euh, c’est bien ce que je dis, si vous (coté français) parlez de « programme Eurofoufoune », coté australien et US, ils disent French fucking bullshit submarine program !

      • Martalig dit :

        @ Fraderic A
        Les Allemands ont patiemment attendu leur heure, c’est bien connu que la vengeance est un plat qui se mange froid ! Ici ça a effectivement pris 30 ans et à mon avis ils n’ont pas fini avec nous ! Ils vont nous rendre dingues avec les projets qui restent encore sur la table ! Mais quel est le c… qui a envoyé promener les Allemands comme si le Rafale n’aurait pas de successeur un jour! Il y a une constante dans la vie, vos actions vous retrouvent toujours, un cadran de montre c’est toujours rond ! Ça fait le tour et puis ça revient….il suffit d’attendre !

        • Pascal (l'autre) dit :

          « Euh, c’est bien ce que je dis, si vous (coté français) parlez de « programme Eurofoufoune », coté australien et US, ils disent French fucking bullshit submarine program ! » Relisez vous où alors vous ne comprenez rien de ce que vous écrivez!

    • Fred dit :

      @ Lisolo

      Faut tout de même pas exagérer, la France n’a pas lâché l’Eurofighter… En vol, mais au stade des négociations, le jugeant incompatible avec ses besoins, tel que le voyaient les autres partenaires du projet.

      • Mortab dit :

        Bon, je ne vais pas vous suivre dans votre recherche d’une sémantique édulcorée !
        Disons simplement qu’en tant que partenaire le plus expérimenté, TOUT le monde comptait sur le savoir faire Dassault, mais ils ont choisi de claquer la porte et planter tout le monde en se disant qu’ils n’y arriveraient jamais, tout en pensant faire mieux avec le Rafale ! Conclusion 30 ans après ; le Rafale n’est pas meilleur que le Typhon qui fait une meilleure carrière. Si l’EF-T1 donnait raisons aux Français, le standard T-3 se révèle meilleur que le vieillissant Rafale qui tarde à passer au standard F-4 ! Quand aux ex-partenaires, ils ne sont plus en phase avec Paris, à part l’Espagne dont on n’arrive pas toujours à objectiver les motivations. Tout ça pour ça comme dirait l’autre ! Et aujourd’hui Paris reprend les mêmes travers indépendantistes en embarquant les Allemands de plus en plus timides dans le projet SCAF ! Une hypothétique commande , mais de plus en plus évoquée commande de F-35 allemands mettrait fin à toutes les spéculations ! On verra bien comment tout cela finira ! Une chose est sure en attendant, avec la France, plus personne n’y plus les formes, ni les usages !

    • Soult dit :

      « l’abandon de l’Eurofighter ne doit pas être étranger à leur attitude actuelle !  » Non rien à voir, la coopération n’a jamais débuté avec nous dedans sur l’EF 2000. Les autre sne voulaient pas de nous.

      Quoi de plus normal qu’on résilie le contrat BPC. Nous sommes vassaux des américains.

      Donc il ne faut pas faire la pleureuse. Nous faisons et on nous fait ce que tout le monde fait.

  18. Plusdepognon dit :

    Ce cher Olaf et sa petite phrase de 2018…
    https://www.lefigaro.fr/vox/monde/2018/11/30/31002-20181130ARTFIG00206-siege-de-la-france-a-l-onu-quoi-joue-l-allemagne.php

    « Effectivement le vice-chancelier et ministre des finances, Olaf Scholz, avait proposé lors d’un discours le 28 novembre à Berlin «qu’à moyen terme, le siège de la France pourrait être transformé en siège de l’UE». Cette suggestion avait été froidement reçue par la France »… 
    https://www.liberation.fr/checknews/2019/03/22/l-allemagne-menace-t-elle-le-siege-permanent-de-la-france-au-conseil-de-securite-de-l-onu_1714524/

    Alors que la comédie du choix d’un avion capable de transporter une vieille bombe nucléaire à gravitation américaine a tant fait couler d’encrependant des années, on finit par voir arriver les gros sabots de Lockeed Martin et de ses obligés…
    https://www.frstrategie.org/publications/notes/elections-federales-allemandes-nucleaire-opportunite-defi-2021

    https://www.meta-defense.fr/2020/04/23/comme-prevu-le-f35-revient-a-la-charge-en-allemagne-pour-remplacer-les-tornado/

  19. Sorensen dit :

    Pas de changement de direction. L’Allemagne a voté la stabilité.

  20. sylvain dit :

    Il n’y aura aucune influence. Peut-être quelques annonces cosmétiques, mais sans plus. La reconstruction allemande post-1945 s’est faite dans le giron complet et total des Américains, qui n’ont pas hésité à blanchir et reconvertir d’anciens nazis à des postes stratégiques. Speer, Shellenberg, Gehlen (patron du BND pendant plus 15 ans), Kiesinger (qui a réussi l’exploit de devenir chancelier !), Achenbach (député et proposé par la RFA comme commissaire européen avant que son passé ne fasse scandale),…ou Heusinger planificateur de Barbarossa et premier chef d’état major de la Bundeswehr, et président du comité militaire de l’OTAN… La RFA puis l’Allemagne apparissant aux Américains comme leur meilleur allié en Europe avec une solide expérience anticommuniste, et surtout beaucoup moins récalcitrant que De Gaulle en France. la seule exception fut Konrad Adenauer, vrai anti-nazi, qui proposa le traité de l’Elysée avec De Gaulle, mais fut désavoué par sa propre majorité qui imposa que l’OTAN garde la primauté des coopérations militaires… dans ce contexte, il ne faut s’attendre à aucune évolution à court terme de la part du gouvernement allemand.

  21. Philippe dit :

    Lorsque certains français parlent du « couple » franco-allemand je crois qu’ils se font beaucoup d’illusions.
    Laissons d’abord les allemands trouver un compromis pour la gestion de leur pays puis nous verrons mais n’attendons pas grand chose.
    D’ailleurs la brigade franco-allemande basée à Müllheim n’est qu’une vitrine dont nous pourrions faire l’économie.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Brigade_franco-allemande

    • LucienB dit :

      Tous les partenariats militaires ou industriels de défense entre la France et l’Allemagne échouent ou portent préjudice à la France.
      La Brigade franco-allemande en est un exemple. Quelque chose de totalement inutile, un gaspillage d’argent, juste un mensonge pour créer une illusion d’Europe de la défense.

  22. Arno dit :

    Je pense que la question serait plutôt de savoir quelles seront les conséquences de la présence des Verts dans la majorité sur la politique de défense, car dans l’un ou l’autre cas de figure, leur présence sera indispensable. Une pensée pour le SCAF.

    • EchoDelta dit :

      indispensable non, inéluctable peut être.

    • Philippe dit :

      Alors que l’Allemagne revient au charbon, ne l’oublions pas, les verts n’apprécient pas du tout le nucléaire. Cette énergie nous permet pourtant de faire face aux besoins grandissants de la population tout en nous mettant à l’abri de l’aléa climatique (absence de vent, absence de soleil, baisse des cours d’eau consécutive à la sécheresse etc…) le tout pour un coût compétitif comme l’envolée conséquente actuelle du prix des énergies (gaz, électricité et carburants) sur les marchés) nous le rappelle.

      • Fred dit :

        Le nucléaire est plus onéreux que l’éolien et le photovoltaïque. Et bien plus dangereux, proliférant, et dépendant d’approvisionnements en carburant à l’étranger.

        En plus de l’énergie bleue, les centrales à biogaz permettront de plus en plus de parer aux coupures de autres moyens de production.

        Quand il ya aura suffisamment d’énergies renouvelable, il sera temps d’accumuler de l’énergie (air comprimé, eau remontée, volant d’inertie, batteries, hydrolyse de l’eau ⇒ hydrogène…)

        Nota : les Grünen veulent mettre fin aux… Nord Stream.

  23. lxm dit :

    Déjà qu’on manque d’entreprises de l’armement, et que cela grève l’innovation et fait enfler les coûts et les délais, chez nous comme aux usa, ce qui fait qu’on a été rattrapés, et ces gens voudraient plus encore plus de consolidation ? sont fous. On est dans le sérieux, là, pas à avoir le dernier bibelot à la mode pour épater ses amis. On doit éviter que le pouvoir ne soit prisonnier de grosses entreprises qui ont besoin de commandes pour « survivre », assez puissantes pour faire du lobbying, et que comme avec les américains des guerres soient créées exprès pour légitimer les dépenses d’armement.
    Mais derrière faut voir plus clair, leurs actions laissent entrevoir qu’ils veulent en fait ramener tout l’armement européen chez eux, et dépecer en priorité la france, autant dans le militaire que le spatial. Et quand on voit la qualité pitoyable de leur armée, comme ils nous laisse le peuple européen être espionné à donf par les ricains, avec eux on peut être certain que l’UE sera désarmée pour plaire à l’oncle sam et tombera comme un fruit mûr entre les mains des turcs et leurs alliés. Faut combattre cela. Faut exister. Si cette UE dirigée par des allemands proaméricains va contre nos intérêts vitaux, faudra peut-être la quitter.

  24. farragut dit :

    Quand le SPD parle « d’éliminer les dépenses supplémentaires inutiles », je pense qu’il faut comprendre « éliminer les concurrents français » des industries de défense allemandes, ce qui ne change pas de la ligne stratégique dictée par Angela Merkel…
    On attendra donc avec intérêt le renommage du projet SCAF/NGF en SCAPE/F-35 (Système de Combat Aérien du Présent Européen), et éviction des « partenaires » français (Airbus Group étant « européen », bien sûr).
    Bref, il n’y a pas vraiment besoin de faire un FREXIT, puisque c’est l’Europe germanique qui s’échappe de l’Europe du Traité de Rome !
    Il ne reste plus à la France qu’à faire l’Europe de Défense des PIGS, et laisser l’Europe des « Radins » dépenser son argent en simulateurs de F-35, et entretenir les B-52H remotorisés en RR F160 sur leurs bases.
    Peut-être que les Suisses pourront aider à la transition Block 3-Block 4 avec leur(s) nouveau(x) moteur(s) GE pour les F-35A (passage au bimoteur en plus, au cas où un seul P&W F135 mis à niveau ne suffirait plus ?). 😉

  25. dompal dit :

    Et notre ami @jose, grand germanophile francophobe, il en pense quoi ?

  26. jp dit :

    il va falloir affiner le plan B du rcaf (rafale de combat du future), on a encore un peu de temps pour la feuille de route allant jusqu’au démonstrateur, après ca roulera tout seul. on aura bien avancer quand ils décideront de nous lâcher.

  27. Le faucon noir dit :

    L’Allemagne est vraiment un poids mort pour une Europe forte…

  28. werf dit :

    Le couple franco-allemand est une invention française qui s’apparente à un mirage dans le désert. C’est le Parlement qui décide en Allemagne la politique de défense. L’intérêt vital de l’Allemagne est de préserver de bonnes relations avec les USA. Ils achèteront donc quelques F 35 et seront « Otanien » à fond. Les projets avec la France n’ont de sens que s’ils permettent à l’Allemagne de préserver ses capacités industrielles en matière de défense, surtout en matière d’innovation, pour pouvoir vendre à l’export ( des chars à la Turquie par exemple) avec l’accord du Parlement et des USA… Le grand rêve français d’une politique de défense européenne est mort né, quelle que soit la coalition au pouvoir en Allemagne, nous le verrons dès la présidence française de l’UE en janvier 2022. Macron fera un écran de fumée médiatique pour donner le change avant l’élection présidentielle mais il ne convaincra personne de l’autre côté du Rhin…

    • Nexterience dit :

      L’idée d’autonomie stratégique fait son chemin , même en Allemagne. Autonomie ne veut pas dire sortir de l’OTAN mais de pouvoir faire éventuellement sans elle.

      • Momo dit :

        En Allemagne? Donner les sources s’imposent, parce que Scholz a dit exactement le contraire…