Budget des armées : L’année 2022 devrait être riche en livraisons de nouveaux équipements

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

102 contributions

  1. Aramis dit :

    Bref on décide de remonter un peu après avoir creusé le fond. La surface est encore très loins.

    • Albatros dit :

      Bien résumé…
      On continue dans le saupoudrage.
      A quand un vrai plan de relance industriel pour remplacer les vieux matériels en 5 ans maximum.
      Nos outils militaires sont fabriqués en France sans être délocalisés et ce sont ces matériels qui sont ensuite recherchés par les armées étrangères car « éprouvées au combat »

      • tschok dit :

        @Albatros,

        Faut quand même s’interroger sur le modèle économique d’une BITD qui produirait en 5 ans ce qu’on accepte qu’elle produise en 15/20 ans au format actuel.

        Et le problème est tout simple: dans 5 ans, qu’est-ce qu’on fait de tous ces chômeurs en puissance?

        Vous prenez la totalité de la BITD française et vous lui dites: « dans 5 ans je n’aurais plus de travail à vous filer pour vous faire bouffer, à part les pièces détachées pour le MCO et deux ou trois conneries, donc songez dès à présent à votre reclassement dans d’autres secteurs de l’économie ».

        Et ne me parlez pas des exportations: ça met du beurre dans les épinards, mais ça ne met pas le bifteck dans l’assiette.

        Donc, votre plan de relance industriel, il a toutes les chances de se terminer par récession économique dans le secteur de l’armement, ce qui pourrait conduire à la destruction partielle de la BITD.

        Faut comprendre les logiques économiques, quand même.

        On a en réalité une chance inouïe: l’armée est un vivier inépuisable de vieux matos à remplacer, donc un vivier de commandes futures pour la BITD pour des années. Si vous claquez tout d’un coup, en 5 ans, les mecs n’auront plus rien à faire et on ne les paiera pas à rien foutre, c’est pas l’administration non plus. Donc, ils se feront lourder et adieux nos savoir-faire si précieux.

        Donc, faut pas aller trop vite non plus.

    • Frede6 dit :

      Riche en livraison mais pauvre en commandes. Bizarre pour un budget qui doit encore augmenter les années futures…pipeau !

  2. Amiral_sub dit :

    14 drones ! c’est pas rien

  3. PicNicDouille Cémoi Landouille dit :

    quid de l’évolution des effectifs ?

  4. Bob dit :

    Augmenter le budget est une bonne nouvelle. Mais le renseignement est le parent pauvre; avec tous les fiascos déjà arrivés, cela ne va guère s’arranger. Les rafales donnés aux mafiosi grecs et nazi croates ne seront pas remplacés en 2022, c’est encore confirmé. Et la royale n’aura pas de commande en 2022, incompréhensible malgré la venue (et les retraits) de quelques navires. Les aussies ont eu raison de ne pas faire confiance, aux complexes miliraro-industriels froggys dysfonctionnels et corrompus et aux choix de paillassons face au PCC.

    • Pascal (l'autre) dit :

      « aux complexes miliraro-industriels froggys dysfonctionnels et corrompus et aux choix de paillassons face au PCC. » On se demande bien de qui vous êtes le paillasson!

    • Félix GARCIA dit :

      « Mais le renseignement est le parent pauvre; avec tous les fiascos déjà arrivés, cela ne va guère s’arranger. »

      La fin de la guerre classique ? Alain Juillet
      https://www.youtube.com/watch?v=yq_ok3RHU9Q

      On peut mettre en cause le renseignement, mais si celui-ci prévient et que rien n’est fait, difficile de l’accuser.

      Mais bon :
      ISRAËL, AFGHANISTAN, QATAR : RÉVÉLATIONS D’UN HOMME QUI EN SAIT TROP
      « On retrouve Marc Eichinger, 58 ans, pudiquement présenté comme agent de renseignement, comme on retrouve un vieil ami. Marc Eichinger est très en forme pendant ces 1h22 de conversation sur Blast où les révélations s’accumulent tranquillement. De l’aéroport de Kaboul géré par le Qatar qui s’invente une virginité pour aider les européens à l’implication des groupes français Lafarge et Rubis dans le financement du terrorisme, notre homme qui en sait toujours trop égraine les confidences sur l’Afghanistan, la Syrie, la Libye et la manière dont des agents opèrent en coulisse.

      On apprend que les Talibans aiment trafiquer l’opium, ont fait entrer dans leur dernier gouvernement au moins un chef terroriste protégé par Doha ou comment la dynastie à la tête de l’Etat qatari imprime son autorité et alimente la peur partout où elle passe. Le football et Lionel Messi ont bon dos pour masquer ces agissements. « Depuis 1948, c’est la première fois qu’Israël a été infiltré par un pays arabe au cœur du pouvoir » confie avec solennité le baroudeur en expliquant comment le Qatar fomente guerres et complots pour se retrouver incontournable sur le plan diplomatique.

      Assassinat d’agents français, corruption à tous les étages, mallettes de billets, renversement au sein de l’appareil exécutif de Doha, le propos devient encore plus grave quand est évoqué le procès du Bataclan où, selon Marc Eichinger, les terroristes agissant sur les sols français et belges ont autant été manipulés par les tenants du trafic pétrolier qui finançaient l’Etat islamique que les enquêteurs, magistrats et journalistes.

      On entre là dans des zones d’ombre qui, si tout le monde faisait son métier avec courage et indépendance, pourraient être éclairés. Cette vidéo est une première pierre dans le jardin de la real politique. A suivre, donc en particulier en suivant nos enquêtes sur ce qui pourrait devenir Qatargate… »
      https://www.youtube.com/watch?v=lfjUHEyp_W4

      BLAST GAGNE CONTRE BERNARD-HENRI LÉVY
      https://www.youtube.com/watch?v=clV6UvulFTM

      Enquêtes de « BLAST » sur le QATAR :
      https://www.blast-info.fr/tags/qatar-EyXscRyMR7yDZ2pAeDLgaw

    • Guillaume dit :

      Et vous, vous venez d ou pour insulter la france et la grece?

  5. Czar dit :

    on serait malpensant on penserait que ça doit peut-être êtrte une année d’élection (et pour les débilos intégraux qui se rengorgeront sur le thème LPM respectée, rappelez-vous que c’est le même président qui ‘augmente’ ce qu’il a sabré comme ministre des finances dix ans plus tôt, le budget de l,;pus bas d e l’histoire contemporaine)

    • jyb dit :

      @czar
      c’est juste faux.

    • tow dit :

      Le type anti-Macron qui ne veut surtout pas lui donner un seul mérite quitte à lui affubler les responsabilités des choix budgétaires qui sont, rappelons le, toujours un choix du président. Un ministre ne décide pas des choix budgétaires, il exécute ses responsabilités avec ce qu’on lui donne et le la responsabilité du ministre des finances, c’est de respecter les consignes (limites budgétaires annuelles) établies et LA consigne principale était un déficit public limité à 3%.

      Personnes en dehors des obsessionnels anti-Macron ne jouera votre jeu, tous constateront que l’effort promis, car ayant le pouvoir de choisir, a été tenu.
      Rappelons aussi que la précédente LPM n’a pas été tenue, car à partir de 2015, on l’a revu à la hausse en cessant la déflation « prévue » et validée par Hollande en 2012 à un moment ou Macron ne faisait pas partie du gouvernement. Au même titre que pour tout bon analyste, constatera que le budget n’a pas été « sabré » mais « gelé » et que derrière on effectuait une réforme pour diminuer le format des armées (jusqu’à 2015).

      Mais on ne vous enlèvera pas votre détestation pathologique, systématique de Macron, on ne vous arrachera pas de la bouche la moindre reconnaissance, quitte à trouver dans le passé, une raison de le critiquer.
      Les « débilos » ne sont pas ceux que vous pensez.

      Le seul et unique fait, c’est que lorsque Macron est arrivé comme président, donc avec les responsabilités d’un choix pour favoriser ou non les armées (ce n’est pas le ministre des finances qui l’a imposé au président), le budget est passé de 32,7 milliards à 42 milliards et il n’y a que les débilos pour continuer à minorer ou à ignorer cet effort juste par défiance politique.

      • Czar dit :

        non il ne faisait pas partie du gouvernement, juste de la présidence de la république (et il était pas huissier à ma connaissance mais secrétaire-gen adjoint, dont on sait quel est le point névralgique dans le système politique français

        ton propos est aussi con qu’expliquer que blum aurait agi en homme d’Etat en remilitarisant le pays parce qu’il a passé de grosses commandes après avoir prêché pacifisme et désarmement les dix années qui précédaient.

        • tow dit :

          Mon propos n’est pas con, c’est toi qui fait un militantisme politique qui te fait dire n’importe quoi pour te convaincre à continuer à critiquer Macron.

          C’est bien le président qui choisit s’il veut augmenter un ministère ou en diminuer un, c’est lui qui tranche, c’est lui qui est responsable et ce n’est pas le ministre des finances ou un secrétaire qui l’est.
          Hollande a définit en 2012 une LPM qui voyait le budget de la défense être gelé jusqu’à 2018, continuant à « terminer » la réduction prévue par Sarkozy jusqu’en 201 et à remettre une couche avec 22 000 suppression après cette date (chose qui a été revue en 2015). Cette diminution de format amenant à dégager les finances nécessaires pour l’achat d’armes.
          Macron n’a pas eût un quelconque impact la-dedans, ni aucunes prérogatives pour la changer, mais ça vous fait mal de l’admettre car vous ne comprenez tout simplement pas comment fonctionne le pouvoir exécutif en France.

          Je le redis, même si vous ne voulez pas l’accepter ou le voir.
          Budget 2017: 32,7 milliards
          Budget 2022: 42 milliards

          Le seul bilan il est là et ce bilan vous énerve car il n’est pas négatif comme l’est votre esprit qui vous empêche ainsi de reconnaitre que le président que vous haïssez est responsable d’un effort militaire non négligeable.
          Mais pour ceux qui étaient en 2017 à ne pas vouloir voir l’effet des hausses sur plusieurs années, qui voulaient tout tout de suite, qui disaient que « ça ne suffit pas », qui espéraient à chaque années que la trajectoire financière ne soit pas tenue pour se donner raison, oui pour toutes ces personnes passer en 5 ans d’un budget de 32 à 42 milliards, c’est « emmerdant », emmerdant car ne venant pas de leurs petit « préféré » politique.

          Alors calme toi mon petit excité, ce ne sont pas les autres qui sont cons, c’est toi qui a un sérieux problème mental et qui par insatisfaction personnelle finit par imaginer sa propre réalité, à travestir des choses, à détester tout le monde qu’on finira par insulter pour se donner raison à défaut de pouvoir se justifier sérieusement et de convaincre les autres (pas sois-même!).

          • Czar dit :

            ah bah fallait le dire que tu faisais psy de salon, en plus d’analyste budgétaire sinon péteux j’ai donné les rudes chiffres de la banque mondiale il sont deux comms plus haut vas-y lâche-toi dénonce le populisme de la Banque mondiale

        • Twisted dit :

          Blum s’est toujours opposé aux pacifistes de la SFIO, d’abord en 14-18, puis pendant l’entre deux guerres et notamment pendant la guerre civile espagnole et Munich, et après son éviction du pouvoir.
          C’est pas pour rien que Riom a tourné à la mascarade…

          • Czar dit :

            blum on parle bien du mec qui apprennat que l’allemagne réarmait disait que c’était le meilleur moment pour engager un désarmement général ?

            riom a tourné à la blague parce que les termes du procès ont été posés de façon à ne pas exposer la responsabilité des choix de politique étrangère, qui sont évidemment au coeur de l’entrée en guerre et donc de la défaite

          • Twisted dit :

            S’il y a une raison d’en vouloir a Blum c’est sur la réduction du temps de travail, qui nous a complètement mis dedans au moment du réarmement, pas pour son pacifisme très mesuré (même s’il a évidemment pu tenir ce genre de discours en tant que chef d’un parti globalement pacifiste).

      • RomainC dit :

        Merci pour ce commentaire réfléchi et argumenté, ça manque un peu sur ce forum … @Czar, @Bob, …

      • PK dit :

        Tiens, un troll macronien. Ça nous change de Polymère. Vous faîtes peut-être aussi une fixette sur les Russes ?

        • tow dit :

          Macronien? Je n’ai pas voté pour lui et ne le soutient pas, la différence entre vous et moi, c’est que je sais analyser les choses sans être obsédé par vouloir tout noircir sur le somple fait que vous êtes contre lui.
          Le monde n’est pas binaire comme vous l’imaginez, ne pas détester Macron ne veut pas dire l’aimer et le soutenir, puissiez vous un jour avoir l’intelligence de le comprendre, que ce soit lui ou un autre.

          • Czar dit :

            en quoi tu as ‘analysé » quoi que ce soit, la truffe ? juste servi des éléments de langage mâtiné de psycho de comptoir je suppose que tu parles de la ‘môman’ des gens au lieu de leur mère

      • totoro dit :

        je partage, Tow, ce Macron bashing pathologique et qui sert de support de réflexion à tous ces bas du front.

        depuis gamin, je constate cette logique d’adoration > critique acharnée venue de l’opposition, qui rentre ensuite dans les cerveau, puis devient un phénomène de bashing pavlovien.

        Adolescent, je l’ai moi même subi et ait été influencé par lui, considérant comme débile tout ce que le gouvernement en place pouvait faire, positivement ou négativement, indifféremment.

        C’est contre productif au plus haut point et on sait déjà que le prochain subira le même sort.

        • Czar dit :

          décidément on a du psy à la chaine ici après les assistantes sauciales des prisons la féminisation de la société marche à plein.

    • ano dit :

      Parce que bien évidement, c’est le ministre des finances qui décide du financement et des objectifs des armées …
      Si on vous laissait faire vous arriveriez à nous expliquer en quoi c’est la faute de Macron que le Titanic à coulé.

      • Czar dit :

        nan bien évidemment le ministre des finances n’a absolument pas son mot à dire sur les enveloppes budgétaires allouées à chaque ministère, guignol.

    • Auguste dit :

      Le plus bas c’est pas 2002?.Cela vaut ce que cela vaut,mais d’après le graphique ci-dessous,la baisse a eu lieu entre 2009 et 2012 avant l’arrivée de Macron.
      https://www.lepoint.fr/societe/augmentation-reguliere-du-budget-de-la-defense-entre-2019-et-2025–07-02-2018-2193226_23.php
      PS:Ne le prenez pas mal,je n’avais rien d’autre à faire.

      • Czar dit :

        cf le graphique que j’ai posté plus haut les socratiseurs de diptères me diront bien que le point le plus bas est juste avant qu’il passe à Bercy (droit depuis la Présidence) mais ça ne change rien au fond ll est comptable du mandat hollande, ce n’était pas un opposant ni même un sous-fifre

        • Gamow dit :

          « Ça ne change rien parce que je hais Macron et que si je peux lui coller quelque chose sur le dos, vrai ou faux, ça m’arrange toujours »
          Belle démonstration d’honnêteté, les insultes suivront j’imagine, comme d’habitude

          • Czar dit :

            macron e st plus risible que sujet de haine en revanche ça me fait marrer les petits bidasses le petit doigt sur la couture du pantalon qui se font un devoir de ‘respecter’ un mec qui a été demander pardon à la veuve d’un traitre légitimement exécuté en temops de guerre – puisque c’en était une – car il soutenait des terroristes contre nos troupes. certains ont une éhcine très très très souple, alors pour ne pas se confronter à leur lâcheté morale d’avaler des boas constrictors ils habillent ça des fameux – et fumeux – Grônprincip

    • Alain d dit :

      A cette époque, ça se jouait entre le Drian, Sapin et Hollande.
      Et il avait été décidé, dès 2015, que le budget allait repartir à la hausse, déjà parce il était aussi décider de passe la Force Opérationnelle Terrestre de 60000 à 77000 hommes.
      https://www.lexpress.fr/actualites/1/societe/le-senat-approuve-l-augmentation-du-budget-des-armees-2015-2019_1699045.html

    • ROMAIN KOUDLANSKI dit :

      @Czar quand Chirac et Sarko ont raboté le budget de la défense Macron n’était pas dans leurs gouvernements que je sache .

  6. Alain d dit :

    Beau millésime, pourvu que cela dure.

  7. Parabellum dit :

    Zéro canon ou missile pas de Dca pas d helico lourd pas de vrai blinde…200 missiles anti’ char avec quoi on tient deux jours ?

    • Harambe dit :

      Tenir 2 jours? Qui peut engager 100 à 200 blindés contre la France métropolitaine par surprise? Le Luxembourg pour protéger son statut de paradis fiscal? La Suisse pour s’approprier le reste du lac Léman? Non mais faut arrêter un peu le délire.. Y a que les grandes puissances nucléaires qui ont le cran d’attaquer la France de façon conventionnelle et ce genre de plan, ça se prépare des années à l’avance de quoi laisser le temps à toute la planète de s’armer correctement, de choisir son camp et de se préparer à un hiver nucléaire pour quelques décennies. Acheter 20 000 missiles anti-char pour les laisser rouiller à la caserne, y a que les saoudiens qui peuvent se le permettre, ça n’est qu’un gâchis d’argent public qui servirait mieux à acheter des navires, hélicos, avions ou infrastructures qui manquent..

    • Plusdepognon dit :

      @ Parabellum
      Cela remonte à quand qu’un soldat français a detruit un char ?
      Cela devait être un vieux T-55 libyen dans le nord du Tchad.

      Même chose pour le Tupolev 22 abattu par feu la défense sol-air de l’armée de terre, l’exploit de l’Arme :
      https://artillerie.asso.fr/basart/article.php3?id_article=1737

      Les opérateurs des forces spéciales françaises ont détruit des VBIED, avec des missiles Javelins, ça c’est plus récent et la vidéo sur Youtube a bien circulé.
      https://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-moyen-orient/syrie-une-video-seme-le-doute-sur-la-presence-de-forces-speciales-francaises_1851006.html

      Plutôt que d’emploer des MMP à 200 000 euros pièces, la roquette actuellement utilisée par le Tigre sur nos véhicules est une excellente option :
      https://theatrum-belli.com/la-roquette-a-induction-a-guidage-laser-de-thales-selectionnee-par-le-ministere-de-la-defense/

      Car vu les engagements de la France, on aura pas un T-72 dans le viseur…

      • Twisted dit :

        Surtout que les retex de combat urbain n’arrêtent pas de souligner que le mmp ne sera pas utilisable en ville

      • dompal dit :

        @PdP,
         » Cela remonte à quand qu’un soldat français a détruit un char ? »

        Avec ce genre de raisonnement digne de @Raymond75, on va pas aller loin. 😉 😉 😉

        Ce que @Parabellum oublie, c’est que ces 200 missiles s’ajoutent à ceux qui sont déjà en dotation.
        Il faudrait connaitre le nombre de missiles tirés par an pour savoir si c’est beaucoup ou fort peu…?

        De plus, un missile AC ne détruit pas QUE des chars ! 😉

        • Plusdepognon dit :

          @ Dompal
          Effectivement, c’était mal écrit… 😉

          Vu la haute technologie du MMP, il ne faut pas gâcher comme disait Guy Roux.
          Difficile de trouver une cible digne d’intérêt du joujou, quand pour s’occuper des VBIED, il y a plein d’autres solutions sur le marché (200 000 euros le coup)…

          Je milite pour la roquette de Thalès qui équipe l’hélicoptère Tigre, qui peut très bien être adapté aux véhicules terrestres, Scorpion ou pas…

    • Lothringer dit :

      De quoi vous plaigniez-vous ? Avec 200 missiles anti-char, on détruit 200 chars adverses……à condition d’avoir 100% de réussite.

      Bon, en fait je comprends votre déception.
      En fait il faut espérer que ces 200 missiles ne seront pas annulés après les législatives de juin, et qu’il y aura des commandes complémentaires en 2023.

  8. Scipion dit :

    Bon…ça va dans le bon sens. Bien sûr nous savons tous que cet effort doit être amplifié afin de réparer 40 de négligence mais enfin ça prend du temps.
    Il faut reconnaître que sur ce quinquennat la LPM a été respectée.
    J’espère surtout que l’effort continuera après 2022.

    • LEONARD dit :

      @Scipion
      J’ai bien peur que les évolutions de la situation internationale ne rende la poursuite de l’effort nécessaire, d’autant plus que se profile la rénovation de la FOST.
      Idem au plan des dépenses de sécurité intérieure.

      • Scipion dit :

        @LEONARD: Je suis d’accord.
        J’en veux beaucoup à ceux qui ont désarmé. Nous voilà for dépourvus maintenant que la bise est en vue. (J’espère que La Fontaine ne m’en voudra pas d’avoir déformé sa fable).

  9. Robi dit :

    Étonnant cet optimisme avec le gel des marchés en cours…..

  10. Quid des 12 Rafales Air pour remplacer ceux vendus à la Grèce. Il nous reste combien de Rafales au fait….. Ou en est-on des commandes pour 2023,2024 ???
    Je ne vois rien là dessus.

    • Strogoff dit :

      La commande à déjà été passée.
      Livraison dans quelques années.

      • Scipion dit :

        En revanche les Rafale d’occasion vendus à la Croatie ne seront pas remplacés de sitôt. En tous cas à ma connaissance la commande n’a toujours pas été passée.

  11. Jul dit :

    Bon ça va, mes à petit pas (comme d’hab) mes le plus embêtant sa va être pour 2023, si la LPM n’est plus respecter, la sa va être la merde ! si on fait comme pour l’année 2022 chaque année sa serait bien, mes même la aucun nouveau navire de guerre, rien niveau avions aussi en dehors des avions de logistiques…

  12. philbeau dit :

    Ne pas oublier de regarder ce qui va se passer en Allemagne . Notre implication déséquilibrée , donc notre énorme faiblesse , conditionne et le volume et la qualité denos équipements. Je constate que je ne suis pas le seul à pronostiquer le prochain ralliement allemand au F35 :
    https://www.latribune.fr/opinions/elections-allemandes-que-restera-t-il-des-cinq-programmes-d-armement-emblematiques-de-2017-892845.html

    • ron7 dit :

      Le F35 en Allemagne ?
      Je n’y crois pas, ils sont pragmatiques ! Il y a d’autres « zincs » US opérationnels, plus recommandables !
      Ils veulent 2 « moteurs » sur un drône…
      Alors, un truc pas fiable, et un moteur avec de gros défauts, voyons !??

      • philbeau dit :

        Le F35 n’est pas un avion , mais un élément de domination US , on l’a assez vu depuis toutes ces années . Et les allemands sont pragmatiques, justement , ils feront comme les suisses , et sécuriseront les intérets de leurs entreprises aux USA…en restant sous le parapluie américain , malgré quelques grimaces pour la galerie européiste .

    • ROMAIN KOUDLANSKI dit :

      Qu’ils le prenne le F35 de merde les Allemands , on fera notre SCAF tout seul, comme on aurait du faire.

    • ClémentF dit :

      Frappé au coin du bon sens, cette tribune. Surtout la partie sur le fait que l’Allemagne ne négocie pas, car elle ne le peut point, trop coincée qu’elle est par sa politique intérieure.
      Je parie toutefois qu’après notre présidentielle, on aura encore un des ces voyages dégoulinants de piété européiste à Berlin , tel un pélerinage à Lourdes, le miracle en moins.

  13. Yoyolegigolo dit :

    Une belle année 2022 qui s’annonce côté livraisons hormis les RAFALE ? Aucune livraison RAFALE pour la France cette année ?

    • Carin dit :

      @yoyolegigolo
      Ont fini de passer ceux que l’on aligne au format F3R, ensuite ont doit remonter les 10 rafale qui servent de pièces détachées d’urgence, également au format F3R, et ont attends 2024 pour la livraison des 24 derniers rafale + les 12 commandés pour le contrat grec.
      Je vous accorde que cela ne suffira pas pour de la haute intensité… mais rien ne dit qu’il n’y auras pas d’autres commandes, au fur et à mesure que l’AAe formera des pilotes… ne serait-ce que pour remplacer les mirage 2000, qui ne sont pas revalorisés, d’autant que ceux qui ont commencés à l’être, ne le sont pas pour tenir 30 ans… juste pour faire la maille dans le cadre de la remonté en puissance de Dassault.

  14. lxm dit :

    On livre donc l’équivalent de tout le matériel de l’armée belge.

  15. Saucisson Furtif dit :

    Cette augmentation est elle aussi impressionnante une fois l’inflation prise en compte ?
    J’échangerais bien un avion et quelques char contre des capacités de dirigeables dronisés histoire d’utiliser l’outil satellitaire avec plus de parcimonie pour le renseignement au contact.
    La logistique est encore à la traîne et ne parlons pas des infrastructures nécessaires à l’entrainement de la troupe (une règle simple serait d’avoir systématiquement 1stade/1piscine/salle polyvalente d’entrainement/stand de tir etc.. pour 2k soldats dans une zone donnée, équipements non partagés avec le public ou a la marge)

  16. Matou dit :

    On peut se réjouir de cette commande. Néanmoins,le niveau de munitions paraît très faible. Rien pour la royale en matière de nouveaux navires alors que le besoin semble criant, ne serait-ce que pour renforcer notre présence en pacifique sud. Il faudrait peut-être 3 FDI affectées en permanence à cette région et peut-être 2 sous-marins, ne serait-ce que classiques, sans compter une base aérienne correctement dotée. Je ne suis pas un expert mais c’est ce qui me semblerait peut-être judicieux pour être en capacité de faire du déni d’accès sur une partie de la région au besoin. Enfin, espérons que la recherche travaille sur de nouveaux vecteurs drones car c’est une solution moins couteuse qui pourrait s’avérer utile et mobilisable en nombre afin de compenser notre problème de volume récurrent. Du moins, c’est une peut-être une piste. Après tout, les munitions rodeuses aériennes existent, pourquoi pas sous-marines. Bon, ce ne sont que quelques idées et il faut considérer la situation globalement, tenant compte que je ne mesure pas les risques liés au spatial (voir articles sur les doutes de la maison blanche concernant des armes offensives depuis l’espace). A suivre.

  17. Jm dit :

    Budget des armées : L’année 2022 devrait être riche en livraisons de nouveaux équipements.
    Le mot important est ; DEVRAIT.
    Chante, beau merle, les élections approchent.
    Après, on en reparlera.
    Comme en 2017.
    Tiens, comme en 2012.
    Au fait, pareil en 2007.
    Itou 2002
    Idem, en 1995
    Et le summum, le top du top, là où tout a démarré : 1981.

    • Bofbof dit :

      Effectivement il n’y a jamais eu de réductions budgétaires, annulations ou réductions de programmes avant 1981, funeste année de changement de majorité présidentielle et de répression politique en Pologne…
      L’armée des années 1970 était significativement mieux équipée pour « la haute intônsité » : Méhari, AMX13 et 30, Alouette III contre BTR60, T64 et T72 sans oublier Mi8/Mi24…

  18. antoine dit :

    c’est pas avec ça que nous ferons de la haute intensité…

    • tow dit :

      Non, mais « nous » compterons sur toi en cas de mobilisation!
      N’est-ce pas?

    • blavan dit :

      Si , ça va permettre de progresser dans la lutte contre les stups dans les banlieues, puisque c’est ça la haute intensité !!!!!!!!!

    • Carin dit :

      @antoine
      Pour la haute intensité, vous avez sûrement raison… mais faites-nous donc la liste des pays dans ce monde qui reçoit autant de nouveau matos!
      Pendant que vous y êtes faites aussi celle de ceux qui opèrent un GAN complet, ceux dont les avions peuvent tenir la dragée haute au rafale, ceux dont la sous-marinade peut se targuer de faire mumuse avec nos rubis, etc…etc…
      En gros, faites nous la liste des pays qui peuvent se permettre de nous rentrer dans le lard, sans en sortir exsangue… et je ne parle que de conventionnel!

  19. LucienB dit :

    L’acquisition d’équipement s’est améliorée au cours des dernières années, mais elle est encore insuffisante, surtout pour les AA qui ont de nombreux besoins non satisfaits.

    • NRJ dit :

      @LucienB
      Tiens, c’est que vous auriez presque des idées ? C’est nouveau ça. Puisqu’on y est, apportez moi vos lumières : quel avantage aurait on à sortir du commandement intégré de l’OTAN voire de l’OTAN ?

  20. Gaulois78 dit :

    Bonjour à tous…
    Sur le site Meta-defense un article gratuit qui récapitule le quinquennat militaire de Macron…Encore très loin des besoins réels de la France…Après les années catastrophiques Sarko & Hollande… Dégringolade initiée sous Mitterrand et Chirac, soit une saignée de 36 ans…

  21. Gaulois78 dit :

    Trois décennies que l’on va doucement…
    La remise à niveau des matériels par du neuf, l’augmentation de la masse et le rétrofit nécessaire pour certains produits, c’est une durée de 15 ans, un FDI, un SNA c’est long à produire, augmenter la cadence de livraison des rafale ne permettra d’en obtenir annuellement qu’une poignée supplémentaire…Les chars, missiles, torpilles, bombes intelligenes idem..Les compétences et le personnel sont disponibles, ce qui manque c’est la volonté politique et l’argent, le budget étant toujours rogné par les restrictions budgétaires de Bercy et le non remboursement des Opex par l’état…C’est pas avec trois canots pneumatiques et deux drakkar que l’on va pouvoir garder notre fameuse deuxième plus grande ZEE… Il faut montrer les crocs sinon dans quelques années la NC, Tahiti ne feront plus partie du territoire…

  22. Polymères dit :

    Comme j’aime à le rappeler ici depuis 4 ans au moins, la hausse du budget est importante dès lors qu’on comprend l’effet de « cumul » que j’ai souvent expliqué.
    En 2017, un nombre important de commentateurs ici étaient là, à vous expliquer et à réaliser leurs calculs pour conclure que « non, la hausse budgétaire ne vaut rien ». Le passage de 2017 à 2018 (année du début de cette LPM) aura été un déluge de pessimisme et surtout la démonstration que beaucoup ne veulent pas voir plus loin que le bout de leur nez.
    Sauf qu’une fois ce passage entre ces deux années effectuées, les activistes pessimistes ont été mis au placard, eux qui attendant à chaque fin d’année l’espoir que la hausse cesse ou soit moins importante pour ressortir leurs discours et se rendre intéressant, car ces gens ne s’intéressent aux armées que dans la critique négative, l’information négative est celle qui va les passionner bien plus qu’une positive.

    L’effet de cumul de la hausse ce n’est pas un effort « temporaire » ou l’on déciderait à l’instar d’autres périodes ou d’autres pays, de donner un budget exceptionnel aux armées qui ne durera qu’une année. Non à chaque fois on a 1,7 milliards qui se rajoutent, année après année. L’erreur de calcul que beaucoup faisaient était de dire qu’on aura sur 4 ans (entre 2018 et 2022 pour rester dans la première phase) 4 X 1,7 milliards d’€, donc 6,8 milliards de plus. Sauf que non, c’est bien un budget qui augmente et ou l’on rajoute 1.7 milliard ce qui fait qu’en 5 ans on arrive en fait à un budget qui a presque pris une hausse de 10 milliards.
    Certains ont la mémoire courte, mais moi je me souviens que pendant des années, on rêvait de voir ce genre de choses, parfois on se disait même que 500 millions en plus serait exceptionnel, chaque année ou on était à gratter des sous parce qu’on faisait exprès de sous financer les OPEX, au point que pour certains, leur argumentaire était d’arrêter les OPEX pour qu’on puisse avoir de l’argent. On entend encore aujourd’hui cet argument chez ceux qui continuent d’avoir la tête bloqué 10 ans en arrière, dans les années ou le budget n’augmentait pas, ou les armées étaient réduites et ou l’on cherchait des économies partout. Je ne dis pas qu’aujourd’hui tout va bien, qu’on déborde d’argent à ne plus savoir quoi en faire, mais de l’eau a coulé sous le pont, faut se mettre à jour et le poids financier des OPEX, qui sont aujourd’hui largement budgétés (donc avec de moins en moins le problème des surcoûts, qui pourraient même disparaitre très prochainement) nous ne sommes plus au temps ou on votait 450 millions et ou l’on savait qu’on allait claquer plus d’un milliard et que ça engendrerait des problèmes et un financement interministériel (ou la défense prenait sa part, donc que ça impliquait des coupes de plusieurs dizaines de millions). Qu’en sera t-il de ces surcoûts cette année? On risquera bientôt d’être en face d’un excédent budgétaire lié à l’enveloppe d’OPEX moins onéreuses que prévu, la diminution de Barkhane est déjà entamée et ça suffira déjà pour créer cet excédent, sans devoir tout abandonner.

    Comme je l’ai également écrit ici plusieurs fois, jusqu’en 2025, on sera dans une phase de « rattrapage », ou l’on sera surtout dans une dynamique qui est de combler les déficits qui se sont creusés depuis 20 ans, de rattraper des programmes qu’on a étaler/reporté dans le temps, ou l’on va fournir de l’argent pour de l’infrastructure, pour la MCO et ou l’on va chercher à dégager au plus vite le très vieux matériel.
    Ensuite dans la phase 2025-2030, on va entrer dans une phase de gains capacitaire, c’est là qu’on va avoir de moins en moins de choses à renouveler, que les livraisons auront amenés les matériels, que l’on constatera des gains en terme de volumes et d’emplois. Ainsi si aujourd’hui on se dit qu’il est urgent de remplacer les 2660 VAB en ligne, la réalité c’est qu’en 2030 nous n’aurons pas 2660 Griffon et Serval, mais presque 4000 (1872 Griffon, 978 Serval Scorpion et 1060 Serval « appui Scorpion » + 60 Griffon MEPAC). C’est pareil dans d’autres secteurs, ainsi on ne peut pas dire que dans 8,5 ans (2030) avec une cinquantaine d’A400M, nous allons avoir la même capacité de transport aujourd’hui, ni qu’elle serait la même qu’il y a 20 ans.
    On a une très large partie de notre armée (terre/air/mer) qui va être renouvelée d’ici 2030.

    Regardons bien, au niveau terrestre, presque tous les véhicules auront été changés, en dehors du remplacement du VBL par le VBAE, il n’y aura plus rien de gros programmes, il faudra attendre plus de 10 ans (vers 2040) avant d’avoir la suite (projet TITAN) qui verra le remplacement du Leclerc, du VBCI et du Ceasar, les deux premiers seront modernisés d’ici 2030 et le 3e verra son parc renforcé par l’arrivée de 32 nouveaux canons.

    Dans l’armée de l’air, que ce soit le Rafale, l’A400M, de nos MRTT ou autres, ils auront largement mis au placard les vieux aéronefs et c’est pareil, le SCAF ce sera pour 2040, ça reste un projet de développement comme pour le remplacement du Leclerc pas encore un projet d’équipement.

    Dans la marine, toute la flotte de surface ancienne aura été renouvelée ainsi que l’ensemble des SNA. Des FREMM/FDI en passant par les patrouilleurs ou les ravitailleurs, il n’ y aura pas grand chose à renouveler. On entrera comme pour les deux autres armées, à une période ou le prochain « cap » c’est 2040 avec le remplacement du PA, des PHA ainsi que la recherche du remplaçant des FREMM.

    On constate que la période 2030 à 2040, sera une période ou il n’y aura pas une grande planification en terme de commandes et de livraisons comme on peut en avoir depuis ces dernières années, avec l’urgence dût aux retards accumulés. Bien qu’on aura des naturellement toujours des renouvellements en cours avec des programmes qu’on lance en ce moment ou prochainement (HIL, SNLE 3G, VBAE), sur les munitions ou des programmes plus « petits », ce seront des années qui doivent interrogées déjà aujourd’hui sur les opportunités qu’elles offriront.
    Je l’ai dit plusieurs fois ici, le problème c’est qu’on reste trop borné à l’échéance de l’actuel LPM sans pousser plus loin. Car si on part du principe qu’on a un budget de 50 milliards en 2025 et que celui ci reste fixe par la suite, on va se retrouver vers 2027 a avoir un excédent budgétaire dans l’enveloppe « équipement ». Je sais qu’aujourd’hui on se dit qu’on a besoin de tant de milliards pour s’équiper, mais si on sait voir l’ensemble de la programmation et du renouvellement d’ici 2030, on comprend que ce n’est pas un délire. Au même titre que récemment en Allemagne, on avait des gens qui disaient que 2% du PIB c’est trop pour les besoins de l’armée allemande, ce n’est pas faux, car ce qui définit le besoin, c’est le format d’une armée.
    Notre format d’armée n’est pas sensé changer d’ici 2030, à quelques petits effectifs dans le cyber ou ailleurs, la base sera la même. Cette base ce sont X unités détenant ou représentant X véhicules, X avions, X navires. Le renouvellement du matériel ancien et en dotation atteindra une limite naturelle qui est aux dates que j’évoque. Un stade ou même si vous avez de l’argent pour 500 chars, vous avez une armée qui en a 200 et si vous ne modifiez pas votre format, il y aura « excédent budgétaire ».

    C’est aussi pour cela que je dis que pour la prochaine LPM, on constatera, quand on mettra un peu plus son nez dans les dossiers, que l’on aura les moyens de revoir notre format d’armée à la hausse, de venir compléter (dans la fin de la décennie et la prochaine) certaines choses. Des capacités supplémentaires seront alors envisageables, dans les limites bien entendu de ce qui reste faisable (on ne peut pas augmenter nos armées de 50 000 hommes, même si on le veut et qu’on y met l’argent, le recrutement ne suivra pas!).

    Alors pour les pessimistes qui ne veulent pas voir cela comme ils n’ont pas voulus voir la hausse actuelle de notre budget, gardez vous de vous précipiter. De plus que ceux qui se disent qu’après 2022 ils vont diminuer le budget des armées, il faut savoir qu’actuellement, il est politiquement très difficile de diminuer le budget militaire, que ce soit Macron ou un autre et le contexte sécuritaire, internationale fait que la défense n’est plus la vu de la même façon qu’il y a 10 ou 15 ans.

    • Aramis dit :

      « Sauf que non, c’est bien un budget qui augmente et ou l’on rajoute 1.7 milliard ce qui fait qu’en 5 ans on arrive en fait à un budget qui a presque pris une hausse de 10 milliards. » Comprends pas, si on suit les chiffres officiels on passe de 32,44 milliards hors pensions en 2017 à normalmeent 40,9 en 2022. Cela fait 8,46 milliards de hausse seulement.

      « on se disait même que 500 millions en plus serait exceptionnel » c’est dire où on était tombé.

      Le gros souscis est expliqué ici:http://www.opex360.com/2021/09/20/le-ministere-des-armees-met-en-ligne-le-barometre-de-la-loi-de-programmation-militaire/:
      – « la commission sénatoriale des Affaires étrangères et de la Défense a évalué à 8,6 milliards d’euros les surcoûts « constatés et à prévoir pour atteindre les objectifs de la LPM » » Les surcoûts sont importants.
      – « les armées auraient besoin de 55 milliards d’euros par an sur la période 2023-2028. » C’est trop peu par rapport à ce qu’on veut faire.

      Donc au final, c’est mieux que rien cette hausse après avoir battu le record du bidget le plus faible, mais ce n’est pas en accord avec les ambitions. En témoigne l’Asie Pacifique.

      Même si on renouvel l’existant d’ici 2030 cela n’y changera rien. C’est le format général qui pêche. Faire ce que nous faisons pérenise à un niveau plancher l’effondrement capacitaire des trente dernières années en stabilisant le résultat. Mener les programmes de la LPM 2019-2025 comme c’est prévu ne permettra pas d’augmenter les formats après, si on livre les véhicules prévus par exemple jusqu’en 2030, et pas plus, cela veut dire qu’on ne modifiera pas le format de l’armée de terre, sauf de manière insignifiante.

      Mais bon venant de quelqu’un qui produit un contre sens de ce type: « car ce qui définit le besoin, c’est le format d’une armée. » Celle là elle est collector!

    • sentinelle dit :

      Bravo madame Soleil !

  23. Gaulois78 dit :

    Budget de la défense:
    1980 : 39 milliards d’euros
    2015 : 31,4 milliards d’euros
    En 2021 : 41. milliards d’euros
    Les chiffres parlent d’eux mêmes

  24. Ronfly dit :

    2002: budget défense 27 mds pour un pib de 1590 mds (euros constant)soit 1,8%
    2015: 31 mds pour un pib de 2190 mds (euros constant) soit 1,44%… Plus basse proportion par rapport au PIB du budget défense de toute l’histoire Française… Nous sommes tombés si bas qu’aujourd’hui le rattrapage doit être immense pour combler les lacunes… Merci a tous les dirigeants des 30 dernières années.

  25. Nicolas R dit :

    Il ne restait pas quelques Tigre rétrofités HAD à livrer ?

  26. Alex dit :

    En pleine macronie ! vous allez voir c’que vous allez voir ; nous allons bientôt ; prochainement vous aurez ; nous allons pas tarder à ; vous verrez que prochainement ; dans un futur pas si éloigné ; nous ne tarderons pas à tourner autour du pot ; la semaine prochaine ; en réalité vous allez très bientôt voir ; nous allons faire ce que nous avons dit ; demain vous allez voir ; nous sommes entrain de mettre en place ; en somme on va vous la mettre !!…

  27. Ronfly dit :

    2021: budget de 39 mds pour un pib de 2250 mds soit 1,85%.